Vous êtes sur la page 1sur 7

PROJET DES

NOTE DE CALCUL
PLOMBERIE

1
Introduction :
Le présent document a pour objet la note de calcul des travaux neufs de l’installation
plomberie sanitaire destinée à équiper le projet des pour les bâtiments suivant :
- Bâtiment Barres
- Bâtiment d'Angles
Les buts essentiels à atteindre sont :
- D'assurer en tout point des bâtiments et sans pollution possible, une alimentation en
eau à température convenable, avec un débit suffisant et continu.
- D’assurer en tous points des bâtiments et sans pollution une évacuation rapide des
eaux usées, des eaux vannes et des eaux pluviales, en empêchant l’accès dans les
locaux de l’air vicié provenant des égouts ou du système d’évacuation lui même.

I. Alimentation en eau froide et eau chaude sanitaire :

1. Calcul des canalisations d'alimentation en eau froide et en eau chaude :


Les éléments qui vont intervenir dans les calculs sont les suivants :
- La pression origine.
- Les longueurs des canalisations.
- Les différences de niveau de ces canalisations.
- Les vitesses d’écoulement.
- Les pertes de charge.
- Les débits de base.
- Les débits probables.
- La simultanéité des puisages.
- Les diamètres des canalisations.
Pression origine:
C’est la pression à l’entrée de l’immeuble donnée par les VRD, elle correspond à la pression
minimale disponible au niveau du piquage sur le réseau extérieur.
Calcul des débits probables :
Qp =ΣQb.Y [l/s]
Avec :
Qp : Débit probable [l/s].
Qb : Débit de base [l\s].
ΣQb : Débit brut [l/s].
Y : Coefficient de simultanéité.
a) Débit de base :
Il présente la quantité d’eau qu’il faut fournir à un robinet de l’appareil sanitaire, pour qu’il
puisse fonctionner correctement.
b) Débit brut :

2
Il présente la somme des débits de base dans un tronçon.
c) Coefficient de simultanéité : 
Les appareils sanitaires ne fonctionnent pas simultanément d'où le coefficient de
simultanéité suivant : Y 1
X 1
Avec : X : Nombre de robinets alimentés par le même tronçon.
- Hypothèses de simultanéité pour le calcul des débits d'alimentation des robinets de
chasse 
Les hypothèses de simultanéité indiquées ci-après sont faites pour le calcul des débits
d'alimentation des robinets de chasse, car les robinets de chasse ne fonctionnant que pendant
quelques secondes, ils ne sont pas comptabilisés dans le calcul au même titre que les autres
appareils :
Il y a lieu de considérer pour ces robinets de chasse :
- Pour 3 robinets installés : 1 seul robinet en fonctionnement ;
- Pour 4 à 12 robinets installés : 2 robinets en fonctionnement ;
- Pour 13 à 24 robinets installés : 3 robinets en fonctionnement ;
- Pour 25 à 50 robinets installés : 4 robinets en fonctionnement ;
- Pour plus de 50 robinets installés : 5 robinets en fonctionnement.
Le débit ainsi obtenu pour les robinets de chasse est à ajouter à la somme des débits obtenus
pour les autres appareils après application du coefficient de simultanéité.
- Données de base : D’après NF P41-201 à 204, article 4-2
 Débit de base des appareils :
 Evier: 0.2 l/s.
 Lavabo: 0.1 l/s.
 Puisage : 0.1 l/s.
 Douche: 0.20 l/s.
 W-C avec réservoir de chasse : 0.1 l/s.
 Les diamètres de branchement :
 Evier : DN 12.
 Lavabo : DN 14.
 Douche : DN 14.
 Robinet de puisage : DN 12.
 W-C: DN 10.
 Vitesses respectives :
 Réseau extérieur ou tube enterrés : V=2 à 3 m/s.
 Réseau dans la cave, sous-sol ou vide sanitaire : 1.5 à 2 m/s.
 Réseau à l’intérieur du bâtiment : 0.6 à 1.5 m/s.
- Abaques pour le calcul du diamètre : (Fiche 03-009)

3
Note de calcul du réseau de tuyauterie d’alimentation en eau froide pour tous les bâtiments
(barres et d’angles):

a) Pour un appartement :
Débit
Nb Débit de Débit brut coeff. de Vitesse Diamètre
Desi Tronçon Type d'appareils probable
d'appareils base [l/s] [l/s] simultanéité Y [m/s] [mm]
[l/s]
Etages
lavabo 1 0,1
WC

1 Robinet de chasse 1 0,1 0,3 0,71 0,21 1,35 14


Robinet de Puisage 1 0,1
Baignoire 1 0,25
cuisine Douche

2 Bidet 1 0,1 0,45 0,71 0,32 1,45 16


lavabo 1 0,1

3 Evier 1 0,2 0,2 1,00 0,20 1,33 14

Baignoire 1 0,25
Bidet 1 0,1
Appartement

lavabo 2 0,1
4 0,95 0,41 0,39 1,40 20
Evier 1 0,2
Robinet de chasse 1 0,1
Robinet de Puisage 1 0,1
Baignoire 2 0,25
Bidet 2 0,1
lavabo 4 0,1
Etage

5 1,9 0,28 0,53 2,40 26


Evier 2 0,2
Robinet de chasse 2 0,1
Robinet de Puisage 2 0,1

b) Pour les commerces :


coeff. de Débit
Nb Débit de Débit Vitesse Diamètre
Desi Tronçon Type d'appareils
d'appareils base [l/s] brut [l/s]
simultanéité probable
[m/s] [mm]
Y [l/s]
Commerces
commerce 01 Commerce 01 commerce 01

lavabo 1 0,1
Robinet de
1 1 0,1 0,3 0,71 0,21 1,35 14
chasse
Robinet de
1 0,1
Puisage
lavabo 2 0,1
Robinet de
2 2 0,1 0,6 0,45 0,27 1,40 16
chasse
Robinet de
2 0,1
Puisage
lavabo 6 0,1
Robinet de
3 6 0,1 1,8 0,24 0,44 1,42 20
chasse
Robinet de
6 0,1
Puisage

c) Production instantanée de l’eau chaude sanitaire :

4
Débit
Nb Débit de Débit brut coeff. de Vitesse Diamètre
Desi Tronçon Type d'appareils probable
d'appareils base [l/s] [l/s] simultanéité Y [m/s] [mm]
[l/s]
Appartements

Baignoire 1 0,25
Douche

2 0,35 1,00 0,35 1,45 16


lavabo 1 0,1
Appartement Cuisine

3 Evier 1 0,2 0,2 0,71 0,14 0,95 14

Baignoire 1 0,25

4 lavabo 1 0,1 0,55 0,71 0,39 1,40 20

Evier 1 0,2

La production d’eau chaude sanitaire et assuré par un chauffe bains de 10 litres, placé dans
la cuisine.

II. EVACUATION :
1. Les eaux à évacuer :

Il existe trois sortes de liquides à évacuer :


 EP : eaux pluviales recueillies par les toitures, terrasses.
 EV : eaux vannes provenant des WC.
 EU : eaux usées ou eaux ménagères qui proviennent des cuisines et des salles d’eaux.
2. Les eaux usées et les eaux vannes :

Pour notre calcul global on se fixera sur les bases de données prises du DTU de plomberie
sanitaire.
Tableau des débits des appareils : (NF P 41 201 à 204)
Désignation de l’appareil Débit de base
l/mn l/s
Evier 45 0.75
Lavabo 45 0.75
Douche 30 0.5
WC 90 1.5
Siphon de sol / 0.8

Abaque des évacuations FICHE N° 03-405 (NF P 41 201 à 204).


La détermination du diamètre des conduites d’évacuation des différents appareils se fait à
partir de l’abaque des évacuations et le tableau de débit par appareils.
Tableau des diamètres par appareils :

Désignation de l’appareil Diamètre de la conduite


d’évacuation (mm)

5
Evier 40
Lavabo 40
Douche 40
WC 100
Siphon de sol 50

Tableau des diamètres des chutes et descentes :

Les diamètres nominaux des chutes et descentes sont mentionnés au Tableaux (en mm) :
Les Evacuations d’après NF et R.E.E.F.
Chute ou Descente Colonne
DESIGNATION DE L’APPAREIL
Sans V.S. Avec V.S. De V.S.

W-C. à chasse directe


Jusqu’à 3 appareils ……………………………. 110 110 40
Plus de 3 appareils …………………………….. 125 125 50
Douche
Jusqu’à 3 appareils …………………………….. 80 60 40
De 4 à 7 appareils ……………………………… 80 80 40
De 8 à 15 appareils …………………………….. 90 80 40
Plus de 15 appareils ……………………………. 100 90 50
Lavabos ou bidets
Jusqu’à 3 appareils …………………………….. 50 50 20
De 4 à 7 appareils ……………………………… 60 50 20
De 8 à 15 appareils …………………………….. 80 60 30
Plus de 15 appareils ……………………………. 90 80 40
Eviers ou timbres
Jusqu’à 3 appareils …………………………….. 80 80 30
De 4 à 12 appareils …………………………….. 90 80 30
Plus de 12 appareils ……………………………. 100 90 40
Chute unique dont tous les appareils autres que les WC
sont ventilés secondairement (le raccordement des WC doit
être indépendant du collecteur desservant les autres appareils). 100

Remarque :
- Si le calcul de diamètre de collecteur est inférieur à ce lui de la chute, alors le diamètre à
prendre en considération sera de la chute.
- Pour assuré l’écoulement normal des eaux il faut réaliser le collecteur principal avec une
pente de 1 à 5 %.
3. Les eaux pluviales :

Les diamètres de tuyaux de descente servant à évacuer les eaux pluviales sont choisis en
fonction de la surface en plan de la toiture ou partie desservie.
Leur descente est prévue à l’intérieure du bâtiment
Les diamètres des chutes se calcul a partir de la formule suivante :

6
Q=AxIxC

Q debit en l/s

A surface d’apport exprimé en m²

I intensité de pluie suivant la région l/s/m²

C coefficient de ruissellement (0.9 pour les toits)

Pour l’intensité de pluie pour la région d’Alger

I = 0.075 l/s/m²