Vous êtes sur la page 1sur 3

FR – DISERTATION - UTOPIES

L'utopie est un genre littéraire qui permet aux auteurs


de critiquer la société dans le but de la faire changer, de
prévenir les gens d'un potentiel danger, de faire passer des
idées... Les utopistes ont été très nombreux, Thomas More
en est le principal instigateur. En 1516, c'est lui qui
explique les bases de l'utopie dans une œuvre du même
nom rédigée en latin, ouvrage qui va servir de modèle aux
futures utopies sociales.

 Selon Lamartine, "les utopies ne sont souvent que


des idées prématurées".

Nous allons tout d'abord expliquer cette affirmation,


puis nous démontrerons que les utopies ne sont pas que
cela en ce sens qu’elles peuvent faire avancer la société en
offrant un véritable projet de société. Enfin nous
dégagerons les valeurs de la société idéale.

Le cadre initial de l'utopie est souvent au départ une


insatisfaction du présent. Cela explique probablement
pourquoi elle se situe en général dans un lieu écarté du
reste du monde, invisible, discret, voire insoupçonné. Ce
peut être une île comme dans le cas des personnages de
Marivaux, un lieu clos, le centre de la Terre, l'espace... Les
utopies ne sont souvent que des vérités prématurées en ce
sens qu’elles permettent à leurs auteurs de dénoncer des
dysfonctionnements de la société. Ainsi Marivaux dans son
texte dénonce-t-il la cruauté des maîtres envers leurs
valets. Voltaire a également critiqué l’intolérance
religieuse, la guerre, l’injustice dans ses contes
philosophiques comme Candide.

1
La société idéale est ainsi décrite dans l’utopie : rêve
d’une société où l’individu vit en harmonie avec les forces
de la nature comme les bergers des Gangarides.
La raison règne au-dessus de l’intolérance, des
préjugés, des différences entre humains (maîtres-valets,
seigneurs-esclaves). C’est une société heureuse où règnent
la sagesse, l’innocence, la raison. Les utopies décrivent les
aspects auxquels on souhaiterait adhérer.

Dans le sens courant, une utopie est le fruit de


l'imagination d'un auteur et la volonté d'innover et de
changer les mœurs. Pourtant, elle donne bien souvent
l'effet inverse de celui attendu. L'utopie est définie comme
une vue politique ou sociale ne tenant pas compte de la
réalité, une conception ou un projet irréalisable. Mais elle
est également un moyen puissant pour s'exprimer et faire
passer un message.

Une société idéale qui contribuerait à rendre l’homme


meilleur, en lui rendant toute ses qualités, et ses vertus,
c’est ce qu’ont tenté d’imaginer plusieurs penseurs comme
Thomas More, dans L’Utopie qui est un dialogue entre
Thomas More et Raphaël Hythlodée. La description de
l’Utopie, société idéale décrite par Raphaël Hythlodée est
réalisée au milieu d’un contexte politique complexe, cette
œuvre est une réponse, sinon une solution aux tensions
que traverse l’Angleterre au XVIème siècle.

Gargantua, écrit dans un contexte de Renaissance, par


un humaniste français du XVIème siècle : François Rabelais.
Les derniers chapitres du roman, portant sur la description
de l’abbaye de Thélème. Construite par un géant, le
personnage éponyme Gargantua, il s’agit d’un cadeau que

2
fait ce dernier au moine, l’un des héros de la récente
guerre contre l’armée du Roi Picrochole.

Finalement, la comparaison de ces textes permet bel


et bien d’étudier la diversité de possibilités que peut
adopter une cité idéale.

Pour conclure, Lamartine ne peut en aucun cas ignorer


les qualités premières de l'utopie qui vise en priorité à
améliorer le monde dans lequel on vit même si l'utopie a
changé plusieurs fois de but au fil des siècles.