Vous êtes sur la page 1sur 5

TRAVAIL 1

CHOIX DES QUESTIONS À RÉPONDRE


POUR LA PARTIE THÉORIQUE DU PORTFOLIO

Répondre aux questions


Fondement de Les questions ciblent la phase réflexive des connaissances antérieures de la créativité en
l’enseignement art.
des arts
Plan personnel (Obligatoire)
1. Est-ce que tu peux me raconter pourquoi tu as choisi l’enseignement comme carrière ?

J’ai choisi l’enseignement comme carrière car j’ai toujours aimé aider les personnes autour
de moi. De plus, je me souviens encore de mes enseignants qui ont fait une différence dans
mon cheminement éducatif et j’aimerais faire cela pour la prochaine génération
d’adolescents. Je trouve qu’il est crucial que les jeunes comprennent qu’il y a plus qu’une
façon de faire les choses et que la diversité devrait être célébrée et non opprimée. Comme j’ai
toujours été quelqu’un qui aimait parler et m’amuser, je me faisais souvent chicaner à l’école.
J’aimerais d’abord montrer à mes jeunes que tu devrais t’amuser à l’école, tout en apprenant
bien sûr !

2. Quelles sont les images qui te viennent en tête quand tu entends le terme créativité et
enseignement des arts plastiques ?

En entendant « créativité », ma tête se remplit de couleurs et de diversité de formes et


d’œuvres. La créativité se manifeste différemment chez chacun de nous tous, qui lui rend
unique. Au sujet de l’enseignement des arts plastiques, en toute honnêteté, je perçois un chaos
en termes de dégâts et désordre. Je pense que cela me vient en tête car c’est une crainte que
je possède si je me trouvais à enseigner les arts.

3. Peux-tu me parler de ton ou de tes expériences positives ou négatives que tu as vécus


durant tes années scolaires à l’élémentaire ou au secondaire par rapport à la créativité
en enseignement des arts ?

Durant mon cheminement scolaire, j’ai suivi plusieurs cours d’arts. Certains cours
semblaient être un chaos total et un abus de matériel chez les élèves. Ces derniers étaient
d’abord décourageants ! Par contre, je me souviens aussi du soulagement que ces cours
apportaient. Comme les cours d’arts diffèrent tellement des cours traditionnels, les cours
d’arts permettent aux étudiants de relaxer un peu du stresse qu’ils peuvent subir face aux
autres cours en créant une œuvre à leurs goûts.

Relation avec les autres (aux choix minimum 3)


Les questions ciblent toujours la phase réflexive sur l’importance de la créativité dans la
vie de tous les jours.

4. Peux-tu me parler de tes apprentissages en enseignement des arts plastiques ?


5. Comment perçois-tu le développement de la créativité de tes futurs élèves ?
6. Est-ce que tu as des inquiétudes ou des insatisfactions vis-à-vis ton futur
enseignement en arts plastiques ? Explique
J’ai sans doute des inquiétudes envers la possibilité que j’enseigne des arts plastiques dans
ma future carrière comme enseignante, car les arts se trouvent loin de ma zone de confort. En
effet, comme mentionné auparavant, j’ai des craintes envers l’environnement de classe que
j’aurais. Comme les arts plastiques nécessitent habituellement plusieurs matériels, j’ai peur
qu’une classe qui ne me respecte pas abuse leurs accès à tels matériels, ruinant leurs accès
aux autres. Aussi, comme je ne suis pas artistique personnellement, je suis inquiète de ne pas
être capable de piquer l’intérêt de mes élèves si je ne connais pas assez au sujet de l’art moi-
même.

7. Quelle est la place que tu accordes à l’enseignement des arts plastiques ? Justifie ta
réponse.

Même si je n’ai jamais été très artistique, personnellement, j’accorde encore une haute
place aux arts, car ils exercent des parties du cerveau qui ne sont pas habituées à être exercées.
De plus, ces cours sont parfois les seules raisons que certains élèves viennent à l’école.
Comme pas tout le monde aime apprendre les sujets traditionnels, les cours d’arts viennent
chercher un autre groupe d’individus qui est important à valoriser.

8. Est-ce que tu peux me décrire selon tes connaissances présentes à quoi ressemble
une leçon d’arts plastiques ?

Selon mes connaissances présentes, j’associe des leçons d’arts à se centrer sur
l’apprentissage par des projets. En ce, je crois que les leçons ou les chapitres débutent avec
une présentation d’un concept qui sera alors suivie par un projet lié à ce projet pour
approfondir les connaissances des élèves tout en les permettant de s’exprimer à travers leurs
œuvres.
Répondre à 3 questions
L’image Les questions ciblent la phase réflexive et théorique au niveau de son attitude et de ses
graphique apprentissages théoriques
9. Quelles sont tes réactions vis-à-vis l’évolution de l’image chez l’élève ?

Vis-à-vis l’évolution de l’image chez l’élève, je suis très surprise. Je ne savais pas que
les stades graphiques sont plus ou moins uniformes chez les jeunes en développement et
comme je n’ai jamais pris le temps d’analyser des œuvres d’enfants, je ne savais même pas
qu’il existait des stades du genre.

10. Qu’est-ce que ce dossier sur « l’évolution graphique de l’enfant » t’a apporté de positif
? Explique en donnant des exemples.

Le positif que ce dossier m’a apporté est une ouverture d’esprit envers les productions de
jeunes enfants. Avant ce dossier, je pensais que les coloriages des enfants étaient
simplement une méthode de divertissement, et non un indicateur de développement cognitif.

11. Est-ce que ce dossier peut avoir des impacts par rapport à ton implication au sein de
projets ou d’activités ? Élabore ta réponse.

Ce dossier aura sûrement des impacts par rapport à mon implication au sein de projets
ou d’activités avec mes futurs élèves car il m’aidera à dépister les élèves prenant des retards
dans le cours. Je pourrais mettre un accent à aider ceux qui ne se trouvent pas encore au
stade graphique associant à leur âge pour essayer de combler ce retard.
12. Est-ce que tu as la perception d’avoir appris au cours de ce processus graphique ?
o Quels sont les principaux apprentissages faits ?
o As-tu l’impression de pouvoir transférer tes apprentissages en classe ?
13. Est-ce que tu as l’impression que ta participation à ce dossier t’a amené à évoluer ou à
te développer :
o Comme futur enseignant ?
o Comme personne ?
o Qu’est-ce qui a changé suite à ce dossier?
Répondre à cette question obligatoire
Créativité et 14. La pratique des arts peut-elle aider l’enfant à mieux réussir à l’école ?
expression o Dimension cognitive, physique et motrice, langagière, affective, sociale et morale

Oui la pratique des arts peut aider l’enfant à mieux réussir à l’école. En effet, selon
l’article « L’Envol », « Il est prouvé que les arts plastiques favorisent le développement
global de l’enfant, car il touche à plusieurs dimensions de son développement, qu’il s’agit
d’un point de vue cognitif, psychomoteur, affectif, langagier, et social ; et ce, en plus de
stimuler ses facultés d’attention et de concentration. Chez l’enfant, à tout âge, bricoler lui
permet d’acquérir différentes habiletés et aptitudes qui lui seront utiles tant à l’école que
dans sa vie de tous les jours. » (Page 8). Comme des recherches ont prouvé que les arts
aident à développer le cognitif, physique, moteur, langage, affectif, social et la morale, il
n’est pas surprenant que ces derniers apportent des conséquences positives envers le
rendement scolaire d’un individu. Même si le processus de création ne se transfère pas
directement aux sujets traditionnels à l’école, il développe des compétences transférables
qui vont à leurs tours aider l’élève à mieux réussir dans ses sujets.
https://www.grandirensemble.ca/wp-content/uploads/2015/05/envol-automne2013-pour-web.pdf
http://aveclenfant.com/index.php?option=com_content&view=article&id=209:les-artsplastiques-bien-plus-
que-du-bricolage&catid=25:article-du-mois&Itemid=27
http://aveclenfant.com/index.php?option=com_content&view=article&id=145:le-bricolageest-il-pertinent-au-
developpement-de-lenfant-de-18-24-mois--&catid=38:stimulation-specifique-etobjets-de-
stimulation&Itemid=28

Répondre à 3 questions

Les questions ciblent la phase pratique et mettent en valeur les compétences du futur
enseignant de ces acquis envers la dynamique de la créativité en arts visuels.

15. Quelles sont tes réactions vis-à-vis le processus créatif et le langage plastique ?

Après avoir consulté vos documents portant sur le processus créatif et le langage
plastique, je suis étonnée que la théorie possède une telle profondeur de complexité. Je me
souviens d’avoir appris quelques termes ici et là, mais en les voyant tous énumérer et
définis, je possède une plus grande appréciation pour le domaine. Le fait que simplement
changer les directions de quelques lignes peuvent donner un effet à trois dimensions à une
œuvre est impressionnant si l’on prend le temps d’y penser. De plus, la complexité de
l’organisation de l’espace d’une œuvre m’a aussi marquée, car je n’ai jamais pensé à ce
dernier avant avoir consulté les documents publiés. Je suis certaine que j’ai eu besoin
d’étudier certains de ces concepts durant mon cheminement scolaire, mais voir tous les
concepts énumérés semble être plus marquant que lorsque je les ai étudiés en morceaux ici
et là à l’école.

16. Qu’est-ce que ce dossier sur « le langage plastique » t’a apporté de positif ? Explique
en donnant des exemples.
Ce dossier m’a apporté plusieurs connaissances positives. En premier lieu, comme je
n’ai pas touché aux arts visuels depuis la 8e année, ce dossier m’a rafraîchi la mémoire au
sujet de la richesse et diversité que les arts apportent à notre communauté. Ce dossier m’a
aussi rappelé qu’une œuvre n’a pas besoin d’être attirante à l’œil en première instance pour
être riche et détaillée. C’est alors un bon point à s’en souvenir pour venir à bout de motiver
les élèves moins artistiques à ne pas lâcher, même s’ils trouvent leurs œuvres « laides ».
Comme nous avons tous tendance à être plus sévères sur nous-mêmes, c’est important de ne
pas se décourager par des résultats inférieurs à nos attentes, car des arts nécessitent de la
pratique. Le fait de se décourager assure que l’amélioration n’aura pas lieu car l’art doit être
pratiqué.

17. Est-ce que ce dossier peut avoir des impacts par rapport à ton implication au sein de
projets ou d’activités en salle de classe ? Élabore ta réponse

Je n’ai aucun doute que ce dossier puisse avoir des impacts par rapport à mon
implication au sein de projets ou d’activités en salle de classe car il me donne des pistes de
suggestions possibles pour mes futurs étudiants qui veulent améliorer leurs œuvres, si
jamais je me trouve à enseigner les arts. Sans ce dossier, si jamais un étudiant m’avait
demandé ce que je trouve leur œuvre manque, je n’aurais pas eu de réponse. Par contre,
maintenant que j’ai consulté les ressources, je pourrais aider un futur élève en lui suggérant
d’ajouter du mouvement ou un rythme, par exemple, à une œuvre pour qu’il puisse
s’améliorer en explorant diverses techniques.

18. Est-ce que tu as la perception d’avoir appris au cours de cette expérience esthétique ?
o Quels sont les principaux apprentissages faits ?
o As-tu l’impression de pouvoir transférer tes apprentissages en classe ?

19. Est-ce que tu as l’impression que ta participation à cette expérience t’a amené à
évoluer ou à te développer :
o Comme futur enseignant ?
o Comme personne ?
o Qu’est-ce qui a changé suite à ce dossier ?

Répondre à 3 questions de 19 à 24
Intégration des
arts Les questions ciblent la phase pratique et mettent en valeur les compétences du futur enseignant
de ces acquis envers la dynamique de la créativité en art dramatique.

20. Que pensez-vous de l’intégration des arts dans les autres matières ? Expliquez et argumentez
votre réponse.

Je pense que l’intégration des arts dans les autres matières est une idée fantastique, car
elle aura plus de chances à venir chercher tous les élèves dans une salle de classe. Il est
évident que les arts ne sont pas toujours le sujet préféré des élèves. Durant mon
cheminement scolaire, j’ai trouvé que plusieurs individus ne s’intéressaient pas dans les
arts, car ils ne trouvaient pas qu’ils avaient de buts ou d’objectifs futurs. Donc, en intégrant
une autre matière dans le cheminement artistique, nous sommes capables d’annuler cet
argument, et engager les élèves, qui auraient auparavant été désintéressés. Ensuite, en les
engageant dans un sujet intégré, cet intérêt pourrait se transférer à un autre projet artistique.
Chez les enfants, il est habituellement le plus difficile de leur convaincre d’essayer de
nouvelles choses. Par contre, une fois qu’ils l’essayent, ils ont tendance de l’aimer.
21. Quelles sont tes réactions vis-à-vis le processus créatif en art dramatique ?
22. Qu’est-ce que cette présentation en ’art dramatique t’a apporté de positif ? Explique en donnant
des exemples.

Je trouve que ce dossier m’a apporté plusieurs apprentissages positifs. En premier lieu, il
m’a donné l’opportunité de travailler avec un groupe d’une façon que je ne l’ai jamais faite
(non, je n’ai pas d’expériences antérieures de m’enfarger dans 3 autres personnes derrière
un rideau). La présentation m’a aussi donné de nouvelles connaissances de l’idée de la
perspective et la mise au point de nos accessoires derrière le rideau.

23. Est-ce que ce dossier peut avoir des impacts par rapport à ton implication au sein de projets ou
d’activités en salle de classe ? Élabore ta réponse.

Oui je trouve que ce dossier peut avoir des impacts par rapport à mon implication au sein
de projets ou d’activités en salle de classe, car il me donne des idées de projets qui
pourraient être évalués dans divers sujets. Comme monter un projet du genre prend assez de
temps à confectionner, il est encourageant de voir qu’il est possible d’attribuer plusieurs
notes de rendement à cet égard. Ce n’est pas un secret que nous manquions toujours du
temps dans le monde d’éducation, faisant en sorte que, malheureusement, des projets du
plus grand calibre ne sont pas toujours possibles. Je suis, alors, contente d’avoir été exposée
aux ombres chinoises, car elles sont un exemple de travail à plus grand calibre qui est
réalisable, grâce à sa versatilité.
24. Est-ce que tu as la perception d’avoir appris au cours de cette expérience de théâtre d’ombres
chinoises ?
o Quels sont les principaux apprentissages faits ?
o As-tu l’impression de pouvoir transférer tes apprentissages en classe ?

25. Est-ce que tu as l’impression que ta participation à cette expérience t’a amené à évoluer ou à te
développer :
o Comme futur enseignant ?
o Comme personne ?
o Qu’est-ce qui a changé suite à ce dossier ?