Vous êtes sur la page 1sur 30

UCL - 2007-2008 A.

Holeyman

Table des matières


L’essai pressiométrique:
réalisation et interprétation
(d’
(d’aprè
après J. Nuyens)
Nuyens) 1. Le pressiomè
pressiomètre
2. Procé
Procédure d’d’essai et
pré
présentation des
résultats
Utilisation des paramètres 3. Calcul de pf ,pl et EM
pressiométriques 4.
5.
Les Fondations
Interaction sol –
structure
(d’
(d’aprè
après R. Frank)
6. Exemples d’d’application

L’appareillage classique L’appareillage actuel


CPV SPAD

1. Bouteille d’azote pour


la mise en pression Volumètre

2. Tube gradué permettant


la mesure de l’augmentation
de volume de la cellule centrale
(volumètre). Tubulure Sonde gonflée

3. Cellule centrale

4. Cellules de garde

Bouteille d’azote
comprimé

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 1


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Sonde à membrane souple Sonde à tube fendu


La sonde de type G :
cellule centrale + membrane extérieure
Š 2 cellules de garde.

Pression dans la cellule centrale,


plus élevée que celle des cellules de garde.

Pression différentielle maintenue constante

Contrôleur pression volume CPV Objectif


ou Control Unit CU

Mano 0 – 25 bars:
Cellule de garde

Volumètre 800cc
+ voyant de mesure

Mano 0 – 60 bars:
Cellule centrale

Mano à – 25 bars: SPAD


Cellule centrale

Détendeur principal

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 2


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

2. Procédure d’essai
Table des matières
et présentation des résultats
1. Le pressiomè
pressiomètre 1. Les normes
2. Mesure du volume de la sonde et correction de
2. Procé
Procédure d’ d’essai et pré
présentation des volume
résultats 3. Mesure de la résistance propre de la sonde

3. Calcul de pf ,pl et EM 4. Sondage pressiométrique


5. Forage pressiométrique
4. Classification pressiomé
pressiométrique des sols
6. Mise en place
5. Les Fondations 7. Mise en pression
6. Interaction sol – structure 8. Mesure

7. Exemples d’ d’application 9. Corrections


10.Courbe pressiométrique
11.Courbe de fluage

Mesure du volume de la sonde et Mesure de la résistance propre


correction de volume de la sonde
La sonde est gonflée dans un tube épais ’indéformable’ en acier.

1. Nouvelle sonde gonflée au moins trois fois (700cc)


2. Sonde gonflée selon un programme analogue au
Vp programme de chargement de l’essai
pressiométrique.
Volume de la sonde 3. Courbe de résistance donne les pressions de
résistance de la sonde pe
a coefficient de dilatation de l’équipement CPV 4. Soustraire les pressions pe de l’essai pressiométrique
+ tubulures pour chaque volume mesuré.

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 3


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Programme de mise en charge par paliers:


1. Procédure normale : sonde Programme de mise en
descendue dans le trou de Mise en place de la sonde pression du MPT Le premier palier est choisi en fonction:
forage •des paramètres de forage
•des débris de sol/roche ramenés en surface
2. Exceptionnellement : parois •de l’expérience de l’opérateur
du trou de forage s’éboulent,
sonde foncée directement et 1) de manière à obtenir un nombre total
précédée d’une pointe proche de 10 (max 18 prévu dans le SPAD)
2) En essayant d’obtenir 3 points au-delà de pF
3. Le forage d’un pré-trou de
plus petit diamètre peut
faciliter le fonçage dans les
sols durs.

4. Sinon : sonde battue grâce au


tube fendu,

5. Le tube fendu NE doit PAS A chaque palier, les mesures se font à


être utilisé pour empêcher 15, 30 et 60 secondes.
l’éboulement du trou dans les
sols mous. Sa résistance à la Les paliers sont espacés de moins de 20
dilatation de la sonde est trop secondes lorsque les tubulures ne
élevée par rapport à celle du dépassent pas 50m, plus au-delà de 50m
sol.

Corrections
Mesures enregistrées
Les corrections portent sur
1. Mise en pression
Définition de ph
„ Les volumes
2. Correction de p
V=Vr- a.pr
V=V
3. Détermination de à partir du calibrage de volume zC zC

„ Les pressions
P0
p=pr+ ph – pe( Vr)
p=p où

pF
Ph pression dans la sonde due
pL à la colonne d’
d’eau dans les
tubulures
EM
Pe (Vr) est la correction de
résistance de la membrane
La pression limite pLcorrespond par définition au doublement de volume de la sonde

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 4


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Courbe pressiométrique corrigée Table des matières


1. Le pressiomè
pressiomètre
2. Procé
Procédure d’ d’essai et pré
présentation des
résultats
3. Calcul de pf ,pl et EM
4. Classification pressiomé
pressiométrique des sols
5. Les Fondations
Courbe pressiométrique 6. Interaction sol – structure
Courbe de fluage 7. Exemples d’ d’application

3.1 Modélisation de la courbe


3 : Calcul de pf ,pl et EM pressiométrique (double hyperbole)
1. Modé
Modélisation de la courbe „ Modé
Modélisation complè
complète faisant intervenir les
pressiomé
pressiométrique paramètres pf , pl et EM
trois paramè
2. Pression de fluage
3. Pression limite „ Droite tangente à deux segments
1. Solution directe d’hyperboles dé
définis par l’é
l’équation
quation
2. Méthodes d’d’extrapolation
1. Méthode ré
réciproque (1/V)
2. Méthode hyperbolique simple
3. Méthode de la double hyperbole
4. Choix de la valeur la mieux adapté
adaptée
Coefficients A5 et A6 = abscisses des asymptotes
4. Module pressiomé
pressiométrique Mé
Ménard verticales de chaque hyperbole.

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 5


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

3.2 Pression de fluage


pL : Méthode réciproque

1. Transformer les lectures de couples (p,V) en (p,1/V)


Pf est obtenue par la
comparaison de 2. Appliquer une régression linéaire sur au moins 3 lectures.
2 critères

3. La pression limite est donnée par


1
Courbe pressiométrique

2
Courbe de fluage

Méthode de la double hyperbole Pression limite nette


La pression limite PLMDH est obtenue pour
C'est la pression limite compté
comptée par rapport à la contrainte totale
VL = Vc + 2 V1
horizontale
pl*=pl - σHS
à partir de l’équation de la double hyperbole.
Soit dans un sol homogène
On cherche l’unique solution positive telle que

0 < pLMDH < A6

de l’équation du troisième degré


K0.γ’ = 5,5 kN/m3 Sol très lâche: γ’ = 5,5 kN/m3 K0=1
très compact γ’ = 11 kN/m3 K0=0,5

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 6


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Détermination conventionnelle de
Module pressiométrique Ménard la plage pseudo-élastique
La courbe pressiométrique corrigée est constituée d'une succession de segments de pentes mi

pi, vi coordonnées de l'extrémité du segment i


„ Plage pseudo-
pseudo-élastique mE
pE, vE
valeur m, non nulle, la plus faible (EM le plus grand)
coordonnées de l'origine du segment de pente mE
„ Solution de Lamé
Lamé pE, vE coordonnées de l'extrémité pE', vE'

„ Module pressiomé
pressiométrique Par définition, la plage pseudo élastique
d'un essai pressiométrique est constituée
„ Gaine souple de l'ensemble des segments qui ont une
pente m inférieure ou égale à β fois la
„ Tube fendu pente mE la plus faible

„ Relation entre EM et pL m ≤ β mE

Détermination conventionnelle de
Solution de Lamé
la plage pseudo-élastique (suite)
„ β est un coefficient qui tient compte des incertitudes
sur les mesures. Il s'exprime par „ Par application de la solution de Lamé
Lamé à un
cylindre à paroi infiniment épaisse de rayon
intérieur r, on peut trouver
inté

En pratique, les valeurs retenues sont les suivantes

δp = erreur relative sur la mesure de la pression =1/100


δv = erreur absolue sur la mesure du volume de liquide injecté = 3 cm3

Par convention, les coordonnées de l'origine de la plage pseudo élastique


sont notées p1, v1 et celles de son extrémité p2, v2.
ou δp = G . δV/V

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 7


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Module pressiométrique
Relation entre pl et EM
Gaine souple
Ménard donne pour les sols cohé
cohérents les correspondances suivantes
On en dé
déduit le module pressiomé
pressiométrique qui, par dé
définition
dans le cas d’
d’une gaine souple, s'exprime par
EM/pl <5 argiles remanié
remaniées ou trituré
triturées
5< EM/pl <8 argiles sous-
sous-consolidé
consolidées
8< EM/pl <12 argiles normalement consolidé
consolidées
12< EM/pl <15 argiles lé
légèrement surconsolidé
surconsolidées
EM/pl >15 argiles fortement surconsolidé
surconsolidées.
es.
ν = coefficient de Poisson pris conventionnellement égal à 0,33
vS = volume initial de la cellule centrale de mesure de la sonde Règle pratique : Si EM/pl vaut environ 10 le sol est normalement
p2,v2 = pression et volume correspondant à l'extré
l'extrémité
mité de la plage consolidé
consolidé. Si ce rapport a une valeur plus élevé
levée, le sol est
pseudo élastique surconsolidé
surconsolidé.
p1,v1 = pression volume correspondant à l'origine de la plage pseudo élastique
p2 doit être infé
inférieur ou égal à pf .

Géologie de la Vallée de la Senne Site de l’Hôpital Erasme


EM/pL=10

L’Yprésien à hauteur de la gare du Midi

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 8


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Table des matières Classification des sols


1. Le pressiomè
pressiomètre
2. Procé
Procédure d’ d’essai et pré
présentation des
résultats
3. Calcul de pf ,pl et EM
4. Classification pressiomé
pressiométrique des sols
5. Les Fondations
6. Interaction sol – structure
7. Exemples d’ d’application

Table des matières 5 - Les Fondations


1. Le pressiomè
pressiomètre „ Les normes
2. Procé
Procédure d’ d’essai et pré
présentation des „ Fondations superficielles et profondes
résultats
„ Pression limite nette équivalente ple*
3. Calcul de pf ,pl et EM
„ Hauteur d’
d’encastrement équivalente De
4. Classification pressiomé
pressiométrique des sols
„ Profondeur critique
5. Les Fondations
6. Interaction sol – structure „ Fondations superficielles
7. Exemples d’ d’application „ Fondations profondes

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 9


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Les normes Applications du Fascicule 62


L’Eurocode 7 dédéfinit
„ les actions,

„ EN 1997-
1997-1, Eurocode 7: Geotechnical design – Part 1: „ les combinaisons d’ d’actions types,
General rules.
rules. „ les sollicitations de calcul.
Ces prescriptions NE sont PAS considé
considérées dans ce qui suit,
où on se limite à la dé
détermination
„ EN 1997-
1997-1, Eurocode 7: Geotechnical design – Part 2: „ des états limites ultimes (ELU) de mobilisation du sol
Design assisted by laboratory and field testing (capacité
capacité portante),
portante),
„ des états limites des dé déplacements qui sont atteints
lorsque les dé
déplacements peuvent nuire au bon
„ Fascicule 62-
62-V : Rè
Règles techniques de conception et de comportement de la structure porté
portée (tassements
(tassements). ).
calcul des fondations des ouvrages de gé
génie civil (F) NE sont PAS non plus considé
considérés les ELU de ré
résistance des
maté
matériaux constitutifs de la fondation.

Fondations superficielles et
5 - Les Fondations
profondes
„ Les normes
Fondation superficielle Cas intermédiaire Profondeur critique DC Fondation profonde
„ Fondations superficielles et profondes
„ Pression limite nette équivalente ple*
„ Hauteur d’
d’encastrement équivalente De
„ Profondeur critique
„ Fondations superficielles
„ Fondations profondes
La distinction fait intervenir la notion de profondeur équivalente De

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 10


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Pression limite nette équivalente ple* Hauteur d’encastrement équivalente


„ P limite nette :
„ Sol homogè
homogène sur 1,5 B
sous une fondation
superficielle

„ Sol non homogè


homogène avec
des pl du même ordre de
grandeur

Profondeur critique 5 - Les Fondations


Elle dé
dépend:
„
„ Du type de sol
„ Les normes
„ De la ré
résistance du sol „ Fondations superficielles et profondes
„ Du ‘diamè
diamètre’
tre’ de la
fondation „ Pression limite nette équivalente ple*
„ Hauteur d’
d’encastrement équivalente De
De/B < 1,5 Fondations superficielles „ Profondeur critique
De/B > 5 Fondations profondes
1,5 < De/B < 5 Fondations semi-profondes „ Fondations superficielles
ou sous-critiques „ Fondations profondes

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 11


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Fondations superficielles

1. Capacité
Capacité portante
2. Tassements
3. Tassement de fondations multiples

Contrainte de rupture Facteur de portance

ql = q0 + kp ple*

q0 contrainte totale verticale initiale au


fond de fouille
*=pl – σHS
pl*=p pression limite nette
kP facteur de portance

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 12


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Facteur de portance Facteur de portance


Semelles carrées ou circulaires Semelles filantes

Contrainte de rupture Charge inclinée centrée sur sol horizontal


Charge inclinée et proximité d’un talus „ Sols cohé
cohérents (argiles, limons, marnes) , craies,
marno-
marno-calcaires et roches alté
altérées: iδ = Φ 1(δ)
„ Sols pulvé
pulvérulents (sables et graviers) iδ = Φ 2(δ)

iδβ = Coefficient minorateur


δ = inclinaison de la charge
β = pente du talus

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 13


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Charge verticale centrée à Charge verticale centré


centrée à proximité
proximité de la
proximité de la crête d’un talus crête d’
d’un talus - encastrement non nul
Encastrement nul

iβ = Ψ (β,d/B)
iβ = Ψ (β,d/B)
β’ = 45(1- √iβ)

i β = Φ 2(β’)

Charge centrée inclinée à


Capacité portante
proximité d’un talus
„ 1. Inclinaison dirigé
dirigée vers l’l’exté
extérieur du talus Contrainte de référence qréf :
iδβ = Φ 2(δ +β)
„ 2. Inclinaison dirigé
dirigée vers l’l’inté
intérieur du talus
iδβ = inf {Φ 1(δ ) ou Φ 2 (δ ) ; Φ 2 (|β’ - δ|)}

1 2 ql = contrainte de rupture
γ = coefficients de sécurité partiels
γq = 2 pour les ELU
γq = 3 pour les ELS

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 14


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Tassement d’une fondation superficielle


Formule de Ménard
Tassement à 10 ans d'une fondation rigide
Fondations superficielles superficielle encastrée d’au moins une largeur B

1. Capacité
Capacité portante
2. Tassements
3. Tassement de fondations multiples

Terme déviatorique Terme sphérique

Tassement d’une fondation superficielle Tassement d’une fondation superficielle


Explication des termes Coefficient rhé
rhéologique

q contrainte moyenne verticale appliquée par la fondation


σv contrainte verticale totale avant travaux à la base de la fondation
λc et λ d coefficients de forme
α coefficient rhéologique
B largeur ou diamètre de la fondation
B0 une dimension de référence = 0,60 m
EC et ED modules pressiométriques équivalents dans la zone volumique et
dans la zone déviatorique, respectivement

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 15


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Tassement d’une fondation superficielle Tassement d’une fondation superficielle


Modules
Modules Choix des modules
Dans la formule

Modules Ec et Ed
Ep/q = la moyenne harmonique des modules
dans les couches p à q .
Exemple
Ec = E1

Ec = valeur du module EM dans la


couche 1 située immédiatement
sous la fondation Si les modules ne sont pas connus de 9B/2
à 8B, mais sont supposés plus grand que les
modules des couches sus-jacentes, on a

Ed :

Si les valeurs de 3B à 8B ne sont pas connues

Pour une fondation près de la


surface, ajouter 20%

Tassement d’une fondation superficielle


Cas d’
d’une couche molle intercalaire

Fondations superficielles
1. Capacité
Capacité portante
2. Tassements
3. Tassement de fondations multiples
Ed’ module pressiométrique dans le domaine déviatorique où,
dans la couche molle, on substitue à Em un module de même
ordre de grandeur que celui des autres couches
Em module pressiométrique moyen de la couche molle
α cefficient rhéologique de la couche molle
Δqm valeur de la surcharge verticale au niveau de la couche molle

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 16


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Tassement de fondations multiples 5 - Les Fondations


pm = pression moyenne exercée par le bâtiment

=W/ Ω (surface de la fouille)


„ Les normes
≈ n ( niveaux bâtis, y compris la
toiture)x10kN/m2 „ Fondations superficielles et profondes
q0 = contrainte totale verticale initiale au fond de
fouille
„ Pression limite nette équivalente ple*
pm-q0 = supplément de pression „ Hauteur d’
d’encastrement équivalente De
wm(pm - q0) = tassement d’un radier sous la „ Profondeur critique
pression moyenne pm-q0

p = pression exercée par une semelle „ Fondations superficielles


p – pm = supplément de pression „ Fondations profondes
ws = ws(p - pm)

w = tassement d’une semelle = wm + ws

Définitions
„ Pression limite nette
équivalente

Fondations profondes
1. Capacité
Capacité portante
2. Frottement né
négatif a = B/2 si B >1m
a = 0,5m si B < 1m
3. Tassement b = min {a,h} où
où h est la
hauteur de l’é
l’éllément dans la
couche porteuse
„ Hauteur d’
d’encastrement
équivalente : idem fond.
superficielle
„ Profondeur critique : idem
fondation superficielle

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 17


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Charge limite de la pointe Qp Facteur de portance kp

Qp = A kp ple*

A section de pointe
ple* pression limite nette équivalente
kp Facteur de portance

Charge limite de frottement latéral Qs Frottement latéral unitaire qs

P = périmètre du pieu
Qs (z) = frottement latéral unitaire limite à la côte z
H = hauteur où s’exerce effectivement le frottement latéral
= hauteur de pieu dans le sol diminuée
- de la hauteur où le pieu comporte un double chemisage
- de la hauteur où s’exerce le frottement négatif

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 18


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Choix de la courbe de frottement Charge limite totale Ql


Pieux en compression
Ql = Qp + Qs
Pieux en arrachement
Ql = Qs
Tubes mé
métalliques battus ouverts, pieux H et palplanches

ρp coefficient ré
réducteur
A Section de la pointe
Kp facteur de portance d’
d’un pieu à refoulement

ρs coefficient ré
réducteur
P périmè
rimètre

Sections et pé
périmè
rimètres
des pieux mé
métalliques

Fondations profondes
1. Capacité
Capacité portante
2. Frottement né
négatif
3. Tassement

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 19


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Frottement négatif Frottement négatif maximal

P périmètre du pieu
H hauteur du remblai
h hauteur d’action du
remblai dans la couche
compressible
σ’v contrainte verticale
effective
tenant compte
de l’effet
d’accrochage

Frottement négatif maximal


Valeurs de K tan δ
Frottement négatif réel
„ Le frottement né
négatif s’
s’arrête à la
profondeur où
où le tassement d’d’un élément
de pieu est égal au tassement du sol
voisin de cet élément

„ Méthodes complè
complètes, voir :
„ Fascicule 62
„ Roger Frank

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 20


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Tassement du pieu isolé

Fondations profondes
1. Capacité
Capacité portante
2. Frottement né
négatif
3. Tassement

Tassement du pieu isolé Tassement du pieu isolé


b Décomposition du pieu en n éléments * Modè
Modèle de comportement du tronç
tronçon i
• Loi d’é
d’équilibre
quilibre du tronç
tronçon i

wi
• Loi de Hooke pour le tronç
tronçon i

Modè
Modèle élastique - plastique Modè
Modèle de Frank et Zhao

• Modè
Modèle de comportement du tronç
tronçon i (*
(*)
• Modè
Modèle de comportement de la base (**
(**)) Algorithme de Logiciel “Pieu”
Pieu” du Service
Ménard d'Etudes des Routes et
Autoroutes (SETRA-
(SETRA-F)

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 21


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Tassement du pieu isolé Tassement du pieu isolé


Modè
Modèle de comportement du tronç
tronçon i (Mé
(Ménard T1) * * Modè
Modèle de comportement de la base

1. Domaine élastique Š Si b < 0,6 m w = C1 τ b / E


Si b > 0,6 m w = C1 (τ / E) .(b/0,6)α

C1 Pieux Pieux à
flottants refus
D/R = 10 D/R = 20
P. foré non 4,2 - 4,6 5,3 - 5,7 2,8 - 3,2
2. Domaine plastique compacté
P. battu, moulé 2,8 - 3,0 3,6 - 3,8 1,8 - 2,1
en place Modè
Modèle élastique - plastique Modè
Modèle de Frank et Zhao
P. préfabriqué 1,4 - 1,5 1,8 - 1,9 1,1 - 1,3
battu

Logiciel “Pieu”
Pieu” du Service
Valeurs minimales Š Argiles Algorithme de
d'Etudes des Routes et
Valeurs maximales Š Graves
Ménard
Autoroutes (SETRA)

Méthode ité
itérative de Gambin
Tassement du pieu isolé (Rm<1,5m)
Introduction des
données de la base:
qB = 1/3. qadm

Modè
Modèle de comportement de la base (Mé
(Ménard T3) Calcul de wB wB = (qb/2E).λ.(B/2) ou autre

Pieux forés Si B < 0,6 m wb = (qb/2E).λ.(B/2) Calcul de τi τ w = C1 τB/E ou autre

Si B > 0,6 m wb = (qb/2E).0,3m.(λ B/0,6)α non


τi ≤ qs

Pieux battus wB = (qb/2EC).λ.(B/2)


i = i+1 oui τi = qs
EC = module pressiométrique cyclique

Calcul de σi σ i = σi-1 +τi.hi.P /A

Calcul de wi wi = wi-1 + (hi/Ep). σi-1

i<n
i = n?
Contrairement aux méthodes matricielles,
matricielles, la
numé
numérotation se fait à partir de la base, et le
calcul se fait par ité
itérations,
rations, à partir de
Calcul et affichage de valeurs croissantes de la pression à la base.
W = wn , σn et Q = (π b2/4). σn

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 22


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Calcul de la force portante et


du tassement Méthode d’estimation rapide
Pieux sollicité
sollicités verticalement ou laté
latéralement : „ Limitations :

„ fondation isolé
isolée semi-
semi-profonde, pieu ou puits
Logiciel PIEU „ B < 2m De / B < 2,5

tenant compte de tous les paramè


paramètres „ Calcul :

„ w = C’
C’q(qtête/2E).0,6m.[λ
/2E).0,6m.[λd(B/0,6m]α pour 0,6<B<2m
Service d'Etudes des Routes et Autoroutes (SETRA)
www.setra.fr „ w = C’
C’q(qtête/2E).λ
/2E).λd.B pour B<0,6m

„ C’q = [1,6 + 0,4.(D


0,4.(De/B)]-1

Groupe de pieux
Méthode du radier équivalent (pour mémoire)
moire) Table des matières
1. Le pressiomè
pressiomètre
Méthode d’estimation
rapide non spécifique au 2. Procé
Procédure d’d’essai et pré
présentation des
pressiomètre
résultats
3. Calcul de pf ,pl et EM
4. Les Fondations
5. Interaction sol – structure
wsf = tassement du radier équivalent,
6. Exemples d’d’application
Δw = raccourcissement de la partie des pieux situés
au-dessus du radier équivalent et supposés sans
frottement

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 23


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Le coefficient de réaction k et
le module de réaction Es
Sur une surface élémentaire d’
d’interface sol-
sol-structure :
pressions p=σ
p=σ Š déplacement proportionnels w (Winkler)
Winkler)
Interaction sol – structure réaction k = p/w
Coefficient de ré (kPa/m)
kPa/m)

Sur un élément de largeur B (pieu) :


1. Définitions latérale P par m Š déplacement horizontal y
charge laté
2. Exemple d’une poutre sur sol élastique
3. Pieu sous charges laté
latérales « Module de ré
réaction »
4. Ecrans de soutè Es = P/y (kN/m
kN/m’’/m ou « kPa »)
soutènement
Relation entre Es et k
Es = kB

Coefficient de réaction à partir de


Courbe de réaction
l’essai pressiométrique
„ Tassement d'une fondation Le module de ré
réaction n’
n’est pas constant. La
courbe P(y) est appelé
appelée courbe de ré
réaction

„ On en déduit pour ν = 1/3 et E0 = E/α, l'expression


générale du coefficient de réaction

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 24


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Courbes de réaction à partir de


Modules de réaction
l’essai pressiométrique
Pour B > 0,60m

Pour B ≤ 0,60m

Pourquoi méthodes k plutôt que FEM ?

Interaction sol – structure

1.D
1.Définitions
2.Exemple
2.Exemple d’une poutre sur sol élastique
3.Pieu
3.Pieu sous charges laté
latérales
4.Ecrans
4.Ecrans de soutè
soutènement

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 25


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Exemple d’une poutre sur sol élastique

Interaction sol – structure

1.D
1.Définitions
2.Exemple
2.Exemple d’une poutre sur sol élastique
Voir AUCE 2171 3.Pieu
3.Pieu sous charges laté
latérales
4.Ecrans
4.Ecrans de soutè
soutènement

Pieu sous charges latérales Pieu sous charges latérales


Pieu passif = pieu sollicité déplacement g(z) du sol
sollicité par le dé
Pieu actif = pieu sollicité
sollicité en tête Ici, le pieu est mixte

La résolution de ce cas implique


d’établir l’équilibre des
sollicitations suivantes

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 26


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Pieu sous charges latérales Pieu sous charges latérales (suite)


Equation d’é
d’équilibre
quilibre
g(z) est le déplacement du sol libre et doit être calculé à partir
d’une méthode particulière, par exemple

Solution générale de l’équation


non homogène
Gt (z) = G. gmax, t
z = Z.D
gmax, t est fonction du planning de construction (Bourges & al, 1980)

Ecrans de soutè
soutènement
Exemple à un lit unique de tirants

Interaction sol – structure

1.D
1.Définitions
2.Exemple
2.Exemple d’une poutre sur sol élastique
3.Pieu
3.Pieu sous charges laté
latérales
4.Ecrans
4.Ecrans de soutè
soutènement

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 27


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Ecrans de soutè
soutènement
Ecrans de soutè
soutènement
Exemple à un lit unique de tirants
Courbes de ré
réaction et phases de construction

Ecrans de soutè
soutènement
Ecrans de soutè
soutènement
Exemple à trois lits de tirants
Exemple à trois lits de tirants

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 28


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Ecrans de soutè
soutènement Ecrans de soutè
soutènement
Coefficients de ré
réaction hors mise en tension Coefficients de ré
ré action hors mise en tension

kh est très dépendant de a


EM = module pressiométrique équivalent

Ecrans de soutè
soutènement Ecrans de soutè
soutènement
Coefficients de ré
réaction : phases de mise en tension
Module pressiomé
pressiométrique équivalent : sols
« assez homogè
homogènes »

Valeur moyenne de EM sur 3 l0 :

Pénalisation pour les tirants


à faible profondeur

s = 1 (sol remblayé) s = 3 (sol en place)

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 29


UCL - 2007-2008 A. Holeyman

Ecrans de soutè
soutènement Conclusions
Module pressiomé
pressiométrique équivalent : sols
1. Le PMT procure des caracté
caractéristiques de dé
déformation nuancé
nuancées permettant
« peu homogè
homogènes » d’appré
appréhender correctement le calcul des tassements.

2. Contrairement à l’oedomè
oedomètre,
tre, le PMT donne des paramè
paramètres pour des pressions
du même ordre de grandeur que celles exercé
exercées sous les constructions

3. Le prix plus élevé


levé que celui du CPT peut être facilement justifé
justifé par le gain
réalisé
alisé sur le prix de l’l’ouvrage.

4. Le PMT étant exé cuté dans un trou de forage, il peut être ré


exécuté réalisé
alisé dans ou au-
au-
delà
delà de couches ré
résistantes telles que pierres de sable, graves, cailloux, etc.

5. Le PMT permet de mettre en évidence un horizon rocheux (schisteux) alté


altéré, là

où le CPT bloque dè
dès la rencontre de l’l’horizon alté
altéré.

6. Dans les vases et sols trè


très mous, l’l’essai pressiomé
pressiométrique permet d'avoir des
paramè
paramètres corrects, moyennant le choix d’ d’une gaine suffisamment souple, alors
que le CPT dont les tiges peuvent descendre sous leur propre poids,
poids, n’
n’est pas
assez sensible.

pressiométrique permet d’
7. Le module pressiomé d’estimer correctement le coefficient de
paramètre dimensionnel a est judicieusement choisi.
réaction lorsque le paramè

MCC Géotechnique Essai pressiométrique - 30