Vous êtes sur la page 1sur 77

Reseaux mobiles

Le réseau 2G et ses évolutions

Abdou KOUSSIE GUIRSI


Ingénieur réseaux mobiles
Agenda

 La norme GSM

 Architecture du réseau GSM

 Les interfaces

 Les identités dans un réseau GSM

 Gestion de la mobilité

 Le réseau GPRS : Impact sur GSM

 Architectures GPRS : entités et interfaces

 Equipements 2G du point de vue HUAWEI et


La norme GSM
La norme GSM : Origine de la norme

 1984 :le projet est soutenu par le CEPT reçoit


l’approbation de la commission européenne. C’est le
Groupe Spécial Mobile (GSM) du CEPT qui développe la
norme GSM;

 1987: Le premier protocole d’accord MoU est signé entre


les opérateurs de 13 pays de Copenhague;

 1989:Le GSM repris par l’ETSI préconise l’introduction


de la bande 1800Mhz qui offre une capacité plus grande
en nombre des canaux, que la bande de 900Mhz;
La norme GSM : Origine de la norme

 1992:lancement du GSM;

 1994: les USA réserve une grande partie de la bande


1900Mhz à la norme GSM sous l’appellation’ Personal
Communication System’ (PCS1900);

 1997:le DCS1800Mhz est renommé GSM 1800 pour refléter


l’affinité entre les deux systemes;

 1999:le GSM représente la norme de réseau mobile la plus


implémentée. Elle regroupe en effet plus de 130 pays. Elle
s’installe dans presque tous les continents du monde.
La norme GSM : Evolution

 Grace aux circuits de transmission de données à grande


vitesse HSCSD et à la transmission par paquets GPRS, les
réseaux GSM vont proposer plus de nouveaux services :

 Visioconférence Internet Portefeuille mobile


La norme GSM : un pays/plusieurs opérateurs

 La dérèglementation des telecoms au Tchad permet notamment


la mise en concurrence des opérateurs de reseaux mobiles.

 Il y’a 3 operateurs AIRTEL Tchad, Millicoom Tchad et Groupe


Sotel (Salam)

 ARCEP: Est un organisme public chargé de définir le cadre


juridique et l’égal d’exploitation des télécommunications au
Tchad. L’ARCEP donne des licences d’exploitation aux differents
opérateurs de téléphonie mobile ou fixe. Elle attribue
également les frequences, veille au respect des engagements
pris par les opérateurs (Couverture, qualité de service etc…).
La norme GSM : le réseau numérique

la numérisation complète permet d’atteindre une meilleure qualité


de transmission pour la voix et de données et permet la mise en
œuvre de dispositif d’anti-piratage
La norme GSM : les services
Quiz!
Architecture GSM
Architecture GSM : Station de base et
antennes

DTMA
BBU
Architecture GSM : Station de base et
antennes

2G+LTE

2G+LTE
Radio Unit
MSR 1800
2G+LTE

Cette configuration est généralisée pour le déploiement :


 de la 2G et de la 3G dans la bande 900
 de la 2G et du LTE dans la bande 1800
Architecture GSM: Notion cellulaire (1/2)

 Concept de base:
 Division du territoire en cellules
 Partage des ressources radio entre cellules
 Cellule : unité géographique du réseau
 Taille de la cellule variable suivant le relief, la densité
d’abonnés…
 Hiérarchie de cellules (macro-cellules, micro-cellules…)
 Chaque cellule possède un émetteur-récepteur
 Groupe de fréquences radio attribué à chaque cellule
 Techniques de multiplexage (Frequency Division Multiple
Access, Time DMA, Code DMA)
Architecture GSM: Notion cellulaire (2/2)
 Déterminer un motif de réutilisation de fréquences

Motif de réutilisation de
fréquences à 7 cellules

 Difficulté supplémentaire : itinérance de l’abonné


 Gestion des transferts inter-cellulaires (handover)
 Soft handover, hard handover…
Architecture GSM: Notions de cellule

Le territoire est divisé en "cellules", desservies chacune par


une station de base, l'ensemble de ces cellules formant un
seul réseau

• Les mêmes canaux de fréquence sont réutilisés dans


plusieurs cellules selon la capacité du système à résister aux
interférences
Architecture GSM : Notions de couverture

 La couverture doit tenir compte du trafic. En zone


urbaine le trafic est bcp plus fort alors qu’en zone rurale le
trafic est moins faible.

 Sectorisation : Afin de minimiser le surcout lié à la


multiplication des cellules, la solution couramment est la
sectorisation de la cellule initiale. On regroupe par
exemple les équipements radio de 3 cellules sur un seul
site équipé de trois antennes directives. D’où la
sectorisation.
Architecture GSM : Notions de couverture

L’ensemble cette disposition des cellules et des sectorisations


permet de définir en fonction du trafic différente type
d’organisation géographique:

Cellules Macro : Cellules de grande taille, destinées


principalement à la couverture rurale ou en agglomération

Cellules Micro : cellules de plus petite taille, destinées à la


couverture des zones urbaines piétonnières.

Cellules pico : cellules de très petites tailles, destinées à la


couverture indoor (centre commerciaux, magasins…)
Architecture GSM : Voie balise (BCCH)

 Etant donné que la couverture réseau n’est jamais parfaite, il


faut indiquer à l’utilisateur que le service est disponible. C’est
pour cela que chaque station de base émette un signal
régulier ou périodiquement (signal en continu en GSM), c’est
ce qu’on appel Voie balise ou beacon channel.
Architecture GSM : la station de base (BTS)

 BTS (Base Transceiver Station): station de base d’émission


et de réception

 Assure couverture radio d’une cellule (rayon de 200m à


~30 km)

 1 à 8 porteuse(s) radio, 8 canaux plein débit par porteuse

 Prend en charge: modulation/démodulation, correction des


erreurs, cryptage des communications, mesure qualité et
puissance de réception
Architecture GSM : le contrôleur de
station de base (BSC)
 BSC (Base Station Controller) pilote un ensemble de
station de base

 C’est un concentrateur de BTS et aiguillage vers BTS


destinataire

 Gestion des ressources radio: affectation des fréquences,


contrôle de puissance…

 Gestion des appels: établissement, supervision, libération


des communications, etc.

 Gestion des transferts intercellulaires (handover)


Architecture GSM : le contrôleur de
station de base (BSC)
Architecture GSM : Transcodeur TC
Il se trouve en amont du BSC et il permet de rendre
compatible les signaux spécifiques du GSM utilisés sur
l’interface radio avec les signaux du réseau fixe.
Architecture GSM : Le sous système
radio BSS
Gérer l’accès au réseau via l’interface air
Architecture GSM: Le sous système
réseau NSS
Architecture GSM: le MSC

 MSC (Mobile Switching Center) commutateur numérique en


mode circuit : Oriente les signaux vers les BSC et Établi la
communication en s’appuyant sur les BD

 Assure l’interconnexion avec d’autres réseaux

 Assure la cohésion des BD du réseau (HLR, VLR)

 Participe à la gestion de la mobilité et à la fourniture des


téléservices
Architecture GSM: le HLR

 HLR (Home Location Register): base de données contenant


les informations relatives aux abonnés

 IMSI : identité internationale de l’abonné GSM

 MSISDN: Numéro d’appel de l’abonné GSM associé au


sein du HLR

 KI: clé d’indentification utilisée lors des procédures


d’authentification et de chiffrement.

 En pratique, plusieurs bases de données redondantes

 Le HLR sert de référence pour tout le réseau

 Dialogue permanent entre le HLR et les VLR


Architecture GSM: : le VLR

 VLR (Visitor Location Register) : base de données locale


 En général, un VLR par commutateur MSC

 Contient les informations relatives aux abonnés présents


dans la Location Area (LA) associée
 Même info que dans HLR + identité temporaire (TMSI)
+ localisation

 VLR mis à jour à chaque changement de cellule d’un


abonné
Architecture GSM: : le AUC

 AUC (AUthentification Center) contrôle l’identité des


abonnés et assure les fonctions de cryptage

 Authentification de l’abonné:
 Subscriber Identity Module (carte SIM) contient
plusieurs clés secrètes

 Cryptage des données au niveau du terminal


Architecture GSM: : le EIR

 EIR (Equipment Identity Register) empêche l’accès au


réseau aux terminaux non autorisés (terminaux volés)

 A chaque terminal correspond un numéro d’identification:


le IMEI (International Mobile Equipment Identity)

 A chaque appel, le MSC contacte le EIR et vérifie la validité


du IMEI
Architecture GSM : Réseau Sémaphore :
Réseau Sémaphore : Toutes les entités du NSS dialoguent à
travers un réseau de signalisation numérisé dédié.

CT (centre de transit) : centre de transit assurant le


maillage entre les MSC.
Architecture GSM : IGP (International
Gate Point)
IGP (International Gate Point) : passerelle internationale
permettant l’échange de signalisation relatif à un mobile en
situation de Roaming international.
Architecture GSM : les interfaces
Um (interface radio): transporte la parole et la signalisation
de gestion de trafic et des mobiles;
Abis : transporte la parole et la signalisation de gestion de
trafic et la signalisation d’exploitation et maintenance de la
BTS;
Ater : transporte la parole et la signalisation de gestion de TC;
A : transporte la parole et la signalisation de gestion de trafic;
B, C, D, F, G et RTC : Transport de la signalisation relative à
l’application mobile MAP;
E : Transport de la signalisation relative à l’application mobile
MAP et de la parole.
Architecture GSM : les interfaces
Architecture GPRS : GPRS
Quiz!
Gestion de la communication
Les communications : Procédure de
sélection et réélection de cellule
Chaque cellule diffuse en permanence des infos de
signalisations concernant son identité et le condition de
fonctionnement mobile d’où le BCCH.
Le mobile scrite tous les canaux radio de la bande 1800Mhz ou
900Mhz à la recehrche des canaux perceptibles :
Les communications : Procédure de
sélection et réélection de cellule
Le mobile test par ordre décroissant les canaux précédemment
classés jusqu’à rencontré un canal de diffusion sur lequel il se
synchronise.
Les communications : Procédure de
sélection et réélection de cellule
La sélection : Le mobile test l’accessibilité à la cellule en
écoutant un paramètre qui indique :

 Cellule non barrée


 Critère C1
 Mise à jour de localisation
Les communications : Procédure de
sélection et réélection de cellule
La résélection :Etant en veille dans la cellule serveuse, il
capte toujours le canal BCCH
Les communications : Mise à jour de
localisation(1/3)
Zone de localisation :
Les communications : Mise à jour de
localisation (2/3)
Procédure de localisation :
Les communications : Mise à jour de
localisation (2/3)
Procédure de localisation :
Les communications : Mise à jour de
localisation (3/3)
IL existe trois cas de mise à jour de localisation d’un mobile :

 Changement de zone de localisation


 Mise à jour de localisation périodique
 Extinction et allumage du mobile
Les communications : Changement de
zone de localisation(1/9)
 S’il n’y a pas de changement de VLR, le mobile est reconnu par son TMSI
Les communications : Changement de
zone de localisation(2/9)
Les communications : Changement de
zone de localisation(3/9)
Les communications : Changement de
zone de localisation(4/9)
Les communications : Changement de
zone de localisation(5/9)
Les communications : Changement de
zone de localisation(6/9)
Les communications : Changement de
zone de localisation(7/9)
Dans le cas d’une zone de localisation éloignée

?
?
Les communications : Changement de
zone de localisation(8/9)
Les communications : Changement de
zone de localisation(9/9)
Les communications : Mise à jour de
localisation périodique
.
Si le mobile est hors couverture il ne peut ni recevoir et ni
émettre aucun test réseau
Les communications : Mise à jour de
localisation périodique
.
Une procédure de mise à jour de localisation périodique est
standard et indiqué dans le message de BCCH
Les communications : Extinction et
allumage du mobile
.
Le rôle de la carte SIM
Les identités dans le réseau

IMSI (International Mobile Subscriber Identity):

 MCC (Mobile country code), MNC (Mobile Network Code,


MSIN (mobile Subscriber Identification Number)
Les identités dans le réseau

MSISDN ((Mobile Station ISDN Number):

 CC(country code) : 235, NDC(national Destination Code) :


66 , SN (Subscriber Number ) : 290749
Les identités dans le réseau

IMEI (International Mobile Euipment Idenity):

 TAC (Type Approval Code), FAC(Final, Assembly Code),


SNR (Serial Number), spare( reserve)
Les identités dans le réseau

TMSI (Temporary Mobile subscriber Identity) : numéro


temporaire unique à chaque mobile se localisant dans sa
zone de couverture pour la confidentialité de l’identité de
l’IMSI.

Le TMSI est attribué de façon locale par le VLR dans sa zone


de couverture.
Les identités dans le réseau

MSRN(Mobile Station Roaming Number) : numéro de


réacheminement temporaire pour les appels vers un mobile.
Il est alloué par le VLR.
Les identités dans le réseau

LAI (Location Area Identification): un ensemble des cellules.


Une zone de localisation est identifiée par adresse LAI
Les identités dans le réseau

CGI (Cell Global Identification ): la cellule dans une zone de


localisation est identifiée en rajoutant un numéro de cellule.

CGI = LAI +CI


Les identités: Authentification et chiffrement
La sécurité du réseau GSM est repartie sur deux :

 Authentification empêche l’accès frauduleux par station


mobile clonée

 Le chiffrement empêche l’écoute par un usager non


autorisé.
Les identités: Authentification et chiffrement
Les identités: Authentification et chiffrement
Les identités: Authentification et chiffrement
Les identités: Authentification et chiffrement
Les identités de l’abonné

Organisation des informations de l’abonné mobile

IMSI, MSISDN, TMSI, MSRN, LAI, CK, le triplet (RAND,


SRES, KC).
Le réseau GPRS
GPRS : les évolutions vers le mode paquet

L’évolution du GSM vers GPRS a pour but de permettre:


- Une meilleure partage des ressources radio

- Rendre la facturation dépendante du volume échangé et non du temps de


connexion

- Amélioration de la vitesse de transmission (temps de connexion plus


court)

- Débits élevés : GSM (9,6kbit/s) GPRS :50Kbit/s DL et 20 Kbit/s UL

- Les nœuds GPRS seront réutilisés pour la migration vers UMTS


GPRS : Impact de GPRS sur GSM
- Nouveau type de nœud est introduit GSN (GPRS Support Node) :
responsable de routage des paquets de données entre la SM et
les réseaux de données externes

- Le cout d’introduction du GPRS est faible

- L’intégration d’une carte PCU dans BSC, nouveaux terminaux et


les nœuds de commutation des paquets (GGSN, SGSN)

- Des nouvelles features HW/SW


GPRS : Architectures et ses interfaces
GPRS : Architectures et ses interfaces

Gb : Entre le SGSN et le BSS, transporte les messages de


contrôle de liens et la QoS;

Gr: entre le SGSN et le HLR. Elle est utilisée lorsque le SGSN


contacte le HLR afin d’obtenir des données de souscription
d’usagers GPRS.

Gd: entre le SGSN et le SMSC afin d’assurer la livraison de SMS


d'un usager GPRS.

Gs : entre le SGSN et le MSC/VLR permettant l'attachement ou la


mise à jour de localisation combinée GSM et GPRS.

Gf : entre le SGSN et l’EIR. Elle permet de vérifie l’authenticité


de l'équipement mobile auprès de l’EIR.
GPRS : Architectures et ses interfaces
Gn : L’Interface Gn est l’interface de base dans le backbone GPRS
et est utilisée entre les GSNs. Il s’agit d’un protocole de contrôle
(pour l’établissement, le maintien et la libération de tunnels entre
GSNs), et de transfert des données d’usager.

Gc : Le GGSN utilise cette interface pour interroger le HLR et


identifier ainsi l’adresse IP du SGSN auquel est rattachée la
station mobile.

Gp : L’interface Gp connecte un GSN à d’autres GSNs de


différents PLMNs. Elle sert notamment pour le transfert des
données concernant un usager GPRS en roaming international.
Gi : L’interface Gi connecte le PLMN avec des réseaux de données
externes.

Ga : Elle sert pour le transfert de tickets de taxation des nœuds


GSN à l'entité CGF.