Vous êtes sur la page 1sur 26

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Lundi 13 décembre 2O1O

N° 6122 - Vingt et unième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com
L’Algérie y adhère
après plusieurs années
de tergiversations P 4
DESERTEC

RATISSAGE EN KABYLIE

UNE CENTAINE INTERCEPTÉE À ORAN, LA PRESSION MAINTENUE


30 DÉBARQUENT EN TUNISIE SUR LES MAQUIS
algré son âge avancé et la menace terroriste qui plane
M sur la région, Mohamed Tafarakt tient toujours à son

Rien lopin de terre : «Les bombardements ont cessé. J’en profite


pour aller semer quelques graines de pois dans mon champ.
L’opération militaire peut reprendre à tout moment.»
(Suite page 3)

RÉFUGIÉS SAHRAOUIS
A. Tahraoui

n’arrête DES AMÉRICAINS DÉNONCENT


LA TROMPERIE DE RABAT

les harraga

PHOTO : H. LYES
● Le chef de la délégation de la société civile américaine, David
Lappiat, a déclaré que le Maroc ne raconte que des «menson-
ges» et a appelé à la mobilisation en faveur du peuple sahraoui
● Un journaliste américain est revenu complètement boule-
versé des camps des réfugiés, où il a découvert la «grossière»
manipulation dont il a été victime au Maroc. Lire en page 13

LARBAÂ NATH IRATHEN (TIZI OUZOU)


PEINES DE PRISON AVEC
SURSIS POUR 4 CHRÉTIENS
e juge du tribunal correction- circonscription. Les trois préve-
L nel de Larbaâ Nath Irathen a
rendu, hier, son verdict dans l’af-
nus – Abdenour Raïd, Nacer Mo-
krani et Idir Haoudj – écopent de
faire des quatre chrétiens du vil- 2 mois de prison avec sursis.
lage de Aït Atteli, dans la même (Suite page 2) Nordine Douici
PHOTO :DR

RACHID ALI YAHIA. ANCIEN MILITANT DU PPA


■ 36 harraga originaires des wilayas de l’est du pays ont été interceptés par les gardes-côtes «JE SUIS REVENU POUR DÉFENDRE
tunisiens samedi dernier après trois journées d’angoisse vécues par leurs familles
■ Rien ne semble endiguer le phénomène de l’émigration clandestine, malgré le durcissement L’IDÉE D’UNE ALGÉRIE ALGÉRIENNE»
des mesures de contrôle et de répression. ■ Ce vieux militant de la cause berbère
est plus que jamais convaincu que l’idée
ortés disparus en haute mer jeudi dernier, 36 candidats plages de Seybouse et Sidi Salem. Cette interception intervient

P à l’émigration clandestine ont été interceptés et arrêtés, quelques jours seulement après celle qui a concerné une centaine
d’une Algérie algérienne est désormais
sortie de la Kabylie, dans laquelle on
PHOTO : H. LYES

avant-hier dans l’après-midi, selon des sources sûres, par de harraga qui avaient pris le large mardi dernier à partir des a voulu l’emprisonner, pour pénétrer
les gardes-côtes tunisiens de la ville de Tabarka. Les familles côtes oranaises, pour tenter de rejoindre la rive nord de la Médi- d’autres régions du pays.
des harraga, qui ont confirmé l’information, nous ont déclaré terranée, sur la côte ibérique. Lire l’interview réalisée par Saïd Rabia en pages 6 et 7
que leurs enfants avaient embarqué mardi dernier à partir des (Suite page 2) M.-F. Gaïdi
PUBLICITÉ
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 2

L’ACTUALITÉ

UNE CENTAINE INTERCEPTÉE À ORAN, Deux à trois


30 DÉBARQUENT EN TUNISIE
mois de
Rien n’arrête les harraga prison
avec sursis
Suite de la page 1 Suite de la page 1
’est dire si le phénomène

C prend des proportions impor-


tantes ces derniers temps. Les
familles des harraga interceptés
C
es quatre prévenus ont été jugés pour
le chef d’inculpation d’«ouverture
de lieu de culte sans autorisation de
la Commission nationale des cultes autres
à Tabarka, qui avaient perdu tout que musulman». Dans la même affaire, M.
contact avec eux, ont décidé d’aler- Yahou, le quatrième mis en cause, poursui-
ter le Groupement territorial des vi pour le même grief, mais aussi pour avoir
garde-côtes (GTGC) de Annaba. hébergé illicitement une personne de natio-
Aussitôt, d’importants moyens ma- nalité étrangère, a écopé d’une peine de
rins ont été déployés par le GTGC à 3 mois de prison avec sursis assortie d’une
la recherche des deux embarcations amende de 10 000 DA. En marge de cette
avec à leur bord 17 et 19 jeunes har- audience, le procureur de la République a
raga. Appelés à la rescousse, deux tenu à préciser que «les mis en cause n’ont
avions militaires de la base aérienne pas été jugés pour leur choix de la foi chré-
142 de Boufarik ont participé aux tienne. La loi les oblige à s’acquitter d’une
recherches qui ont concerné toute la autorisation auprès de la Commission na-
façade maritime algérienne. Pour un tionale des cultes autres que musulman».
bilan négatif, cependant. Les autori- Lors du procès du 28 novembre dernier,
tés italiennes et espagnoles ont été les avocats de la défense avaient critiqué
également saisies de la disparition les dispositions de ladite loi qui, selon eux,
des deux embarcations ; leurs re- soumet à autorisation la pratique d’un culte
cherches ont été aussi vaines. non musulman, et ce, avant de démontrer
Originaires de Skikda, El Tarf et An- son caractère sectaire. Quant à ladite com-
naba, les 36 candidats à l’émigration mission, elle a été qualifiée de «fictive» par
clandestine, dont l’âge varie de 20 à Tant de questions que les parents engagement économique vis-à-vis la défense, puisqu’«elle n’a d’existence
39 ans, ont dérivé vers les eaux ter- De nombreux jeunes Algériens que sur le papier et qu’elle n’a jamais émis
et proches des 36 harraga se posent de la Tunisie, a déboursé plusieurs
ritoriales tunisiennes vu le caractère scrutent l’horizon d’avis préalable pour l’ouverture d’une
d’ores et déjà. Leurs craintes sont milliards de lires en trois ans pour
de leurs embarcations de fortune, dans l’espoir un jour de gagner, entité religieuse à travers le pays», attes-
d’autant plus justifiées lorsqu’on sait l’industrie, dont 500 millions de li-
les vents en haute mer et surtout leur dans une embarcation de fortune taient-ils, soutenant que «seul l’agrément
que plusieurs ONG internationales res pour la réalisation en Tunisie de
inexpérience dans le domaine de la au péril de leur vie, les côtes de l’Eglise protestante en Algérie (EPA)
militant pour la défense des droits centres de rétention, précisent ces
navigation maritime. européennes suffit pour ouvrir un lieu de rassemblement
des migrants ont déclaré que 300 organisations humanitaires.
La sœur d’un harrag de Skikda a ap- harraga croupissent actuellement Kamel Belabed, porte-parole du col- des chrétiens algériens sous sa responsabi-
pelé, avant-hier, les garde-côtes de PHOTO : B. SOUHIL
dans les centres de rétention tuni- lectif des familles de harraga dispa- lité». Rappelons enfin que le représentant
Annaba pour leur dire : «A mon der- siens. Ces ONG ont même fait état rus en mer, le confirme : «Ce chiffre du ministère public avait requis, il y a quin-
nier appel, il m’a informé qu’ils sont de l’existence, en plus d’un centre à de 300 est important et précis. Le ze jours, une année de prison ferme à l’en-
près des plages tunisiennes. Depuis, la périphérie de Tunis et d’un autre nombre est accablant, mais reste contre des prévenus pour le premier chef
j’ai perdu tout contact avec lui.» entre la ville de Gabès et la frontière probable et je ne serais pas surpris si d’inculpation et une amende de 20 000 DA
D’autres parents nous ont confirmé libyenne, de 11 camps d’enferme- on me disait qu’il y en a davantage.» à l’encontre du pasteur, M. Yahou, dans le
que les 36 clandestins ont été «ac- ment secrets dont la réalisation a été Ainsi, les familles de harraga atten- second dossier. L’instruction de cette affaire
cueillis» par les garde-côtes tuni- financée par l’Italie en contrepartie dent toujours pour connaître le sort a été ouverte suite à une plainte déposée par
siens et reconduits pour les besoins de sa coopération dans la lutte contre réservé à leurs enfants. Elles espè- des citoyens du même village contestant
d’identification. Quel sera leur sort ? l’immigration clandestine. Une coo- rent l’intervention de la représenta- l’emplacement du bâtiment de la section
Seront-ils libérés ou enfermés dans pération instituée par deux accords tion diplomatique algérienne dans le religieuse affiliée à l’EPA. Les mis en cause
les centres de rétention tunisiens, bilatéraux dont le premier remonte pays de Ben Ali pour le rapatriement ne comptent pas en rester là puisqu’ils ont
aux côtés de leurs compatriotes ? à 1998. A l’époque, l’Italie, par cet des 36 jeunes harraga. M.-F. G. décidé de faire appel. N. D.

RAPPELS ET AUGMENTATIONS POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE


Promesse de régler le dossier avant l’été
onne nouvelle pour les enseignants de la et ceux de l’éducation nationale. Chacun d’entre 8 sur l’administration», relève M. Khaldi qui de la Formation professionnelle en 2002. Cette
B formation et de l’enseignement profes-
sionnels ! Les rappels dus au nouveau régime
eux aura son dû conformément à la démarche
mise en place dans les deux secteurs, a-t-il
considère «primordial» de mettre à niveau les
outils pédagogiques et les compétences de sorte
année, nous allons nous atteler ainsi à ce que
l’enseignement soit généralisé et obligatoire»,
indemnitaire ne tarderont pas à être perçus dans ajouté. Interrogé sur les retards constatés dans à adopter la formation dispensée à la réalité du a indiqué le ministre qui a rappelé, dans ce
leur intégralité. Le ministre de la Formation et de certains établissements à percevoir leur première marché. Intervenant à l’ouverture des travaux sillage, le dernier changement constitutionnel
l’Enseignement professionnels, El Hadi Khaldi, tranche de rappel, M. Khaldi a souligné que le de la conférence nationale de l’évaluation du qui a rendu obligatoire l’enseignement de l’his-
en a fait hier la promesse. «Notre secteur suit problème est «interne» aux établissements. «Les secteur, le ministre a appelé les centres et établis- toire dans tous les secteurs de la formation et de
les mêmes démarches que celui de l’Education établissements de la formation professionnelle sements de formation professionnelle à œuvrer l’enseignement. Placée sous le signe de «La qua-
nationale. Un plan de versement des rappels a ont une autonomie de gestion. Certains ont pu à répondre à la demande potentielle des élèves. lité de la formation», la rentrée d’octobre s’est
été mis en place. Le versement se fera en trois être à temps, d’autres accusent un retard. Mais Selon lui, il faut définir une méthode claire pour fixée comme objectifs la prise en charge de la
tranches. La première tranche a été effectuée tout rentrera dans l’ordre dans les prochaines la sélection des élèves, remettant en causant la demande exprimée en main-d’œuvre qualifiée,
en novembre dernier, la deuxième interviendra semaines», a-t-il rassuré tout en précisant que méthode actuelle considérée comme confuse et l’optimisation et la rentabilisation des capacités
en mars 2011 et la dernière sera exécutée avant l’enveloppe financière pour le paiement des rap- inefficace. d’accueil et la prise en charge de la demande po-
les vacances de l’été prochain», a précisé le mi- pels et augmentations est disponible. Le ministre a souligné également que cette an- tentielle des sortants de la 3e année secondaire.
nistre lors d’une conférence de presse en marge Revenant sur les changements introduits dans née sera celle de la généralisation de l’enseigne- La rentrée de 2010 s’est caractérisée, comme
d’une conférence d’évaluation du secteur, hier, le secteur de la formation et de l’enseignement ment de l’histoire dans les centres et différents il est souligné dans un communiqué ministé-
à l’Institut national de la formation profession- professionnels, le ministre a insisté sur le instituts de la formation professionnelle. «L’en- riel, par l’incorporation d’un effectif global de
nelle d’Alger. Le ministre s’est montré rassurant renforcement des approches pédagogiques et seignement de l’histoire a été introduit dans le 527 000 stagiaires et apprentis dont 256 000
en précisant qu’il n’y a pas de «distinction» en- la modernisation de l’administration. «Nous secteur depuis la signature de l’accord-cadre nouveaux, ce qui représente une évolution de
tre enseignants de la formation professionnelle avons ouvert 17 dossiers, 9 sur la pédagogie et entre le ministère des Moudjahiddine et celui 28% par rapport à 2009. M. A. O.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 3

L’ACTUALITÉ

RATISSAGE EN KABYLIE Spéculations


La pression maintenue et rumeurs
à Boumerdès
sur les maquis
Suite de la page 1 ration de ratissage se déroule du
H ier encore, les trois réseaux de téléphonie mobile
étaient inactifs dans la wilaya de Boumerdès,
pendant que se poursuivaient l’opération de bouclage
de certaines zones suspectées abriter des terroristes
côté de Maâdnoune. «Il n’y a que d’Al Qaîda et l’offensive militaire dans d’autres. Si
’est notre seul gagne-pain. aucun bilan officiel n’a été communiqué ni aucune

C Nous n’avons ni travail ni


argent à investir ailleurs»,
dit le vieil homme, le visage bu-
les militaires qui détiennent la vé-
rité. Tout ce que je peux vous dire
est que les terroristes activant ici
pendant des années n’ont réussi
explication donnée aux citoyens qui n’ont ainsi eu
d’autre choix que de colporter la rumeur, une source
sécuritaire nous a confirmé qu’effectivement, un im-
riné par les vicissitudes de la vie. à enrôler dans leur organisation portant groupe terroriste est encerclé dans les maquis
Nous sommes à Aït Kharcha, un aucun jeune du village en dépit de Sidi Ali Bounab, du côté de la wilaya de Tizi Ouzou,
hameau déshérité situé au pied du et que, jusqu’à hier en milieu de journée, une quinzaine

PHOTO :B. SOUHIL / ARCHIVES


de leur persistance. C’est une ré-
mont de Sidi Ali Bounab. La route gion qui a toujours été hostile au de terroristes auraient été abattus. Les forces de l’ANP
menant au village est déserte en terrorisme.» L’homme qui parle progressent avec la plus grande vigilance et n’ont pu,
cette matinée du dimanche 12 dé- se remémore les faits d’armes de jusqu’ici, se rapprocher des zones ciblées, ajoute notre
cembre. Aucun dispositif sécuri- ce corps de sécurité durant les an- source. Or, mis à part la désactivation des réseaux de
taire n’est visible. nées de braise. «Malgré les efforts téléphonie mobile – qui était hier à son troisième jour
Un tracteur chargé de sacs d’oli- consentis pour la patrie, l’Etat – il n’y a pas de signe indiquant qu’une opération de
ves soulève un nuage de poussière nous a oubliés. D’ailleurs, 90% très grande envergure est en train d’être menée sur le
sur son passage. Les villageois de nos effectifs ont quitté ce corps terrain. Le redoublement de la vigilance constaté dans
profitent du «cessez-le-feu» pour L’offensive militaire dans les maquis de Kabylie se poursuit de sécurité. On touchait 8000 DA/ la journée de vendredi et, à un degré moindre hier, sur
acheminer leur récolte vers l’hui- n’avons pas voulu prendre des ris- ment de prendre attache avec leurs mois. A ce jour, on a pas perçu la les routes de Boumerdès, est à vrai dire «une mesure
lerie traditionnelle du coin. «Nous ques inutiles. Que voulez-vous que supérieurs. Après avoir décliné prime de risque», déplore-t-il. habituelle et courante», comme dirait un habitant de
avons suspendu la cueillette des je vous dise sur cette opération notre identité, un lieutenant nous Chef-lieu de commune de Tad- Boumerdès.
olives de notre propre gré, et ce, de ratissage ? Prenez cette piste, demande de patienter à l’extérieur. maït. Un barrage mixte filtre les Pour mieux nous imprégner de la situation nous nous
par mesure de sécurité. Qui ris- vous trouverez un campement mi- Il monte dans une Land-Rover et automobilistes à l’entrée de la sommes rendus dans les communes de Naciria et de
quera sa vie là-haut sur la mon- liaire à gauche, ils vous donneront prend contact par radio avec son ville. Tout y est normal. Au vil- Ammal.
tagne en pleine opération de les renseignements nécessaires», commandement militaire. lage Ichakalen, des militaires ont A l’est de la wilaya de Boumerdès, en contrebas des
ratissage ? Nous n’avons repris s’empresse de répondre un hom- Cinq minutes après, il redescend pris position sur des crêtes, a-t-on monts de Sidi Ali Bounab, «rien n’indique qu’une in-
qu’aujourd’hui (dimanche)», me d’un certain âge affairé à faire du véhicule pour nous reconduire constaté. tervention de taille ou qu’un danger quelconque soit
commente un jeune homme ren- tomber des olives avec une gaule. à l’extérieur du camp, non sans Les maquis étaient toujours qua- imminent», nous disaient avant-hier en milieu d’après-
contré à l’entrée du village. Il Poursuivant notre chemin, nous avoir passé à la loupe notre appa- drillés hier à Ibouakazène, Aït midi des jeunes rencontrés au chef-lieu communal de
poursuit : «Les frappes aériennes débarquons dans un QG militaire reil à la recherche d’éventuelles Chelmoune, Tazaka Rabah et Laâzib. «Jeudi dernier, nous avons vu des hélicoptères
étaient intenses depuis la nuit de installé au lieudit Maâdnoune, au photos prises sur les lieux. «Nous Ichakalen. «Le ratissage va du- de l’armée survoler la forêt et nous avons entendu des
mercredi dernier. Les murs des village Aït Saâda. Des dizaines de n’avons aucune information à rer encore une vingtaine de jours, déflagrations d’obus tirés par ces appareils. Après, si-
maisons vibraient sous les défla- camions de transport de troupes et vous communiquer. Même pour nous a-t-on dit. Nous avons cessé lence total», nous dit-on encore. Au niveau des barra-
grations des obus largués par des d’engins militaires sont parqués une photo. Il vous faut une auto- la cueillette des olives et les dé- ges, qu’ils soient de l’armée ou des autres corps de sé-
hélicoptères survolant les maquis à l’intérieur d’un campement de risation du commandement mili- placements dans les zones mon- curité, nous ne sommes même pas interpellés.
à basse altitude. Nous suivions les toile. Des soldats visiblement taire.» tagneuses. Il nous est impossible La population ne sent aucune pression ni aucun chan-
opérations de loin.» en forme discutent entre eux, le 14h, nous rebroussons chemin de nous rendre dans les champs gement dicté par cette intervention, mis à part les
Midi, direction Aït Yahia, un autre temps d’une pause. pour nous rendre à Tadmaït, à dans ces conditions», explique conséquences de la désactivation des réseaux de télé-
hameau de Sidi Ali Bounab. Dans Intrigués par notre présence, des l’autre versant du maquis de Sidi un habitant du village. Sortie de phonie mobile. «Les autorités n’ont jusqu’ici avancé
les champs, hommes et femmes jeunes soldats à qui nous deman- Ali Bounab via la RN12. Sur notre Tadmaït, 15h, des policiers com- aucune explication. Les opérateurs aussi se sont murés
vaquent normalement à leurs oc- dons des informations sur l’opé- route, un ancien chef de la garde munaux montent la garde derrière dans un silence inadmissible. Si c’est pour des impéra-
cupations sous un soleil printanier. ration de ratissage menée par communale reconverti en maçon, un monticule de sacs de sable. La tifs de sécurité, nous sommes prêts à consentir tous les
«Nous sommes, certes, loin du l’ANP dans la région de Sidi Ali rencontré à Aït Kharcha, nous ap- guerre contre le terrorisme n’est sacrifices possibles, il est tout de même exigé de nos
terrain des opérations mais nous Bounab, nous demandent genti- prendra que l’essentiel de l’opé- pas encore gagnée. A. T. responsables qu’ils manifestent un minimum de res-
pect à notre égard», nous disait, hier en milieu de
journée, Mohamed, un habitant de Ammal, au sud-est
LA TRAQUE AUX TERRORISTES SE POURSUIT À BOUIRA de la wilaya de Boumerdès.
Les habitants de Djerrah, Bouaïdel et d’autres villages
situés près des maquis de la région soutiennent que les
es opérations que mènent les forces de tions locales, il faut souligner que la zone où se sources locales au fait de la chose sécuritaire.
L l’ANP se poursuivent toujours dans les ma-
quis de Lakhdaria. Toute la partie nord de cette
déroule l’offensive militaire est inhabitée. Par
ailleurs, au moment où l’étau se resserre sur les
D’autres sources concordantes ont fait état du
passage d’un important groupe de terroristes
mouvements de l’armée, ces trois derniers jours, n’ont
rien d’exceptionnel.
région, s’étendant jusqu’à la lisière de la com- groupes terroristes dans le maquis de l’ouest, dans la même journée à Saharidj, commune si- Ceci pendant que des sources au fait des actions des
mune de Kadiria, se trouve sous «haute» sur- les hordes d’AQMI font leur apparition à l’est tuée au piémont du Djurdjura, 50 km au nord- forces de sécurité indiquent que la forêt est pratique-
veillance militaire depuis jeudi dernier. Pour la de Bouira. En effet, dans la nuit de vendredi, un est de Bouira. Ces mouvements de terroristes ment hermétiquement bouclée. «Les autorités ont dé-
quatrième journée consécutive des opérations groupe terroriste au nombre indéterminé a été pourraient être une simple diversion à l’effet de cidé de nous mettre hors champ afin de prévenir les
militaires, aucune information n’a filtré quant aperçu dans la commune d’Ath Mansour. Le desserrer l’étau sur leurs acolytes pris sous les attentats à la bombe et permettre ainsi la progression
au bilan desdites opérations. groupe terroriste en question serait de passage feux nourris de l’ANP ou faire penser égale- des troupes dans les maquis, entendons-nous dire. El-
Le réseau téléphonique mobile, quant à lui, de- pour rejoindre soit la forêt de Tamellaht (com- ment qu’il s’agit d’éventuelles fuites dans le les devraient de ce fait nous communiquer les résultats
meure toujours brouillé. Pour ce qui est de mune d’Ahnif) ou le maquis des Bibans dans la dispositif de bouclage dressé par les éléments de cette action lorsqu’elle sera terminée», commente
l’impact que cela pourrait avoir sur les popula- wilaya de Bordj Bou Arréridj, à en croire des de l’ANP. Ali Cherarak un habitant de la région. K. O.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 4

ÉCONOMIE
APRÈS PLUSIEURS ANNÉES DE TERGIVERSATIONS

L’Algérie adhère enfin au projet Desertec


n visite officielle en Allemagne, ou six années seraient, estime-t-on, les autorités algériennes aujourd’hui les parties prenantes ont beaucoup à mande locale en très forte évolution.

E le président Abdelaziz Bouteflika


a mis fin aux tergiversations quant
à l’adhésion de l’Algérie au mégaprojet
nécessaires pour régler les nombreux
prérequis juridico-politiques qui entra-
vent aujourd’hui la mise en œuvre de
récalcitrantes, à effectuer les ajuste-
ments juridiques susceptibles de rendre
possibles l’ancrage d’une partie non
gagner. A commencer par l’Europe qui
pourra tirer de cette réalisation pharao-
nique, pas moins de 15% de l’énergie
L’apport énergétique du projet Desertec
pourrait ainsi contribuer à rétablir
l’équilibre entre l’offre et la demande
Desertec visant à capter l’énergie so- ce gigantesque chantier qui empiètera, négligeable du projet Desertec en Al- qu’elle consomme à l’horizon 2025, d’énergie qui a de bonnes chances
laire et éolienne en Afrique du Nord faut-il le rappeler, sur de nombreux ter- gérie. La visite du président Abdelaziz nonobstant les effets stimulants des de se rompre à cette échéance. Autre
et au Moyen-Orient, pour la distribuer ritoires, mobilisera d’énormes capitaux Bouteflika en Allemagne a, sans doute, budgets colossaux (environ 100 mil- avantage, et non des moindres, le projet
dans de nombreux pays d’Europe sous internationaux (400 milliards d’euros) permis de lever bon nombre de ces liards d’euros par an durant 40 ans) qui Desertec pousserait l’Algérie à entrer
forme d’électricité. Le gouvernement et devra en conséquence s’adapter aux obstacles et, mieux encore, de jeter les y seront investis. Même si elle a fait la de plain-pied dans l’ère des énergies
algérien n’avait à l’évidence maintenir diverses législations et réglementations bases d’un environnement des affaires fine bouche, sans doute pour pouvoir renouvelables.
aucune raison de rester à l’écart de locales. beaucoup plus favorable au partena- négocier en position de force avec Un pas gigantesque qu’elle n’aurait,
ce gigantesque projet derrière lequel Tout est à faire, à titre d’exemple avec riat industriel algéro-allemand. Les l’Allemagne, l’Algérie a, quant à elle, sans doute, jamais eu l’audace de faire
se cachent de puissants industriels l’Algérie, où il est prévu de réaliser en promoteurs du projet Desertec devront de bons motifs de bien accueillir ce seule, confortée qu’elle a toujours été
et banquiers allemands (nombreuses partenariat avec des firmes étrangères également convaincre le gouvernement projet, qui arrive à point nommé pour d’être assise sur une intarissable rente
firmes de la Bavière, Deutsche Bank), des panneaux et des centrales ther- français de les autoriser à installer les renflouer sa production d’énergie qui d’hydrocarbures. Sur un autre registre,
espagnol (Abengoa Solar) et algériens mosolaires couvrant des milliers de câbles de transport d’électricité dirigés risque de décliner fortement à l’horizon Desertec offrirait, dès sa mise en chan-
(Sonatrach, Cévital) qui n’ont pas l’ha- kilomètres carrés ainsi que des câbles vers l’Allemagne en passant par le 2025 s’il n’y a pas, comme le redoutent tier, l’avantage inestimable de booster
bitude d’échouer lorsqu’ils décident de sous-marins de transport d’électri- territoire français. Il faudrait pour ce les experts de nouvelles et importantes nos exportations hors hydrocarbures,
livrer de tels challenges. C’est pourquoi cité. La législation en vigueur est pour faire une nouvelle législation dont la découvertes de gaz et de pétrole. Il est notamment, à la faveur d’un dévelop-
d’aucuns parmi les observateurs de la l’instant incomplète et, parfois même procédure requiert beaucoup de temps. vrai, que si de nouvelles sources d’hy- pement sans précédent de l’industrie
scène économique mondiale ont vite contradictoire (cas de la loi de finances Autant de questions, et elles ne sont drocarbures ne sont pas mises en ser- des composants de panneaux solaires
perçu le projet Desertec comme un pari complémentaire pour l’année 2009 qui certainement pas les seules, à résoudre vice d’ici là, il est tout à fait improbable portée par la filière verre plat (float
ayant de très bonnes chances d’être fait obligation au partenaire algérien dans le courant des cinq prochaines que nos réserves actuelles suffisent glass) du groupe algérien Cévital qui se
gagné, quand bien même le parcours de détenir plus de 50% du capital du années pour donner un contenu concret à honorer, à la fois, nos engagements prépare, d’ores et déjà, à ce challenge.
serait encore long et difficile. Cinq projet), d’où la nécessité de convaincre à ce projet, pour lequel il est vrai, toutes commerciaux internationaux et la de- Nordine Grim

MOURAD PREURE. Expert en stratégie

«La position algérienne est constante»


Propos recueillis par et des Mines me paraît cohérente avec celle du au projet par le biais d’une véritable industrie tion d’un modèle fossile – basé sur une consom-
Zhor Hadjam président. A mon avis, il n’y a aucune contradic- du solaire et non pas comme simple terrain mation de 95% de pétrole, de gaz et de charbon
tion avec ce que le Président a pris comme enga- d’implantation de centrales par des compagnies – vers l’énergie non fossile. Le monde devrait
Que pensez-vous du changement de la posi- gements politiques en Allemagne. La position étrangères. basculer vers moins de 50% d’énergies fossiles
tion algérienne vis-à-vis du projet Desertec ? adoptée par l’Algérie et détaillée par le ministre Que pensez-vous, en tant qu’expert en éner- à l’horizon 2050 et il faut que nous soyons du
Je ne vois pas de rupture entre la position adop- de l’Energie milite en fait pour une intégration gie, de ce projet ? voyage. Nous leur vendons du pétrole et du gaz,
tées auparavant par les responsables algériens nationale et un transfert de technologie en vue C’est un projet trop ambitieux, par rapport mais il faut également qu’ils nous aident à passer,
et celle suivie récemment par le président de la d’installer une véritable industrie nationale de auquel je suis assez sceptique. Sa réalisation nous aussi, des énergies fossiles vers les énergies
République, lors de sa visite en Allemagne. En fabrication d’équipements de production solaire, est prévue sur un horizon assez lointain (2030- renouvelables. Je pense d’ailleurs que la position,
fait, il n’y a jamais eu un strict refus du projet thermique et photovoltaïque. Je n’ai pas l’im- 2050) dans le but de satisfaire la consommation telle qu’exprimée par le président de la Républi-
Desertec. pression que le président de la République soit en européenne à 80%. En matière de stratégie, je le que à Berlin, traduit cette volonté de préparer une
Pourtant, des réticences ont été clairement rupture avec cette vision. Au contraire, il n’a fait considère donc comme futuriste et, à mon avis, il transition énergétique.
exprimées par le ministre de l’Energie et des qu’envoyer des signaux pour dire : oui, nous ne ne se réalisera pas selon la configuration qui est Nous allons donc vers des négociations dans
Mines au sujet de Desertec… sommes pas défavorables à ce genre de concept, présentée actuellement. le cadre de ce projet ?
La position adoptée par le ministre de l’Energie mais nous allons négocier notre participation A quelles conditions Desertec sera-t-il, selon Oui et il le faut. Les Européens ont développé
vous, un projet bénéfique pour l’Algérie ? une technologie solaire mais ils n’ont pas d’en-
Le projet ne doit pas se traduire par l’installa- soleillement, alors ils viennent chez nous pour
tion par des Occidentaux de grandes centrales fixer des installations de production d’énergie.
solaires thermiques au Sahara pour transporter L’Algérie a un grand désert et, du point de vue
l’électricité vers le nord. Pour notre pays rien ne technico-économique, elle détient la meilleure
changera : il exporte les énergies fossiles (pétrole option dans ce projet. Il faut donc bien négocier
et gaz) actuellement et, selon la configuration de les choses. L’Algérie doit obtenir un transfert de
Desertec, l’Algérie risque de rester sur le même technologie et favoriser la fabrication d’installa-
modèle et d’exporter, à l’horizon 2030-2050, le tions photovoltaïques et thermiques.
soleil. C’est un mécanisme pervers ! Desertec ne Il faut absolument que l’Algérie parvienne, en
peut fonctionner qu’à travers le développement adhérant à ce projet, à devenir un grand produc-
d’une industrie en Algérie. teur de panneaux solaires pour permettre l’instal-
Quelle serait, d’après vous, la bonne confi- lation de cette industrie en impliquant les PME,
guration du projet pour que l’Algérie en tire l’université et les grandes entreprises comme
profit ? Sonatrach et Sonelgaz, par exemple. En dehors
A travers Desertec, c’est toute la question de de cet objectif, Desertec serait encore une alié-
la transition énergétique qui est posée. Les pays nation, comme ce que nous vivons actuellement
occidentaux sont en train d’opérer cette transi- avec les hydrocarbures. Z. H.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 5

I L E A K S L’ACTUALITÉ
WI K ÉTATS-UNIS – MAGHREB
ÉTATS Entre critiques
d’Obama et
Une coopération militaire soutiens
sur un pied d’égalité populaires
Lmentemente
président américain Barack Obama com-
pour la première fois, depuis l’éclate-
es Etats-Unis tiennent avec 76 pays, dont tous les dant la réunion», est-il indi- du «cablegate», qui est considéré par cer-

L à coopérer d’une ma-


nière égale avec les
armées du Maghreb et du
Etats membres de l’OTAN,
l’ACSA est principalement
destiné aux nations alliées
qué. Mieux : il est relevé que
le général Azwaï a suggéré
que l’option Scalp, qui est
tains comme «le 11 Septembre de la diplomatie
US». Il a ainsi fustigé les «actes déplorables»
de WikiLeaks, les jugeant comme étant «irres-
Sahel. L’idée est exprimée des Etats-Unis. Il permet un missile de croisière, soit ponsables». Obama a évoqué hier le sujet lors
par le général William Ward, un échange d’équipements, une initiative personnelle de d’entretiens téléphoniques avec son homologue
chef du commandement mi- de carburants, de produits Seif Al Islam El Gueddafi, mexicain Felipe Calderon et le Premier ministre
litaire pour l’Afrique (Afri- alimentaires et de munitions fils du leader libyen. Cela turc Recep Tayyip Erdogan, a indiqué la Mai-
com), lors d’une visite à en toutes circonstances. peut donc souligner que des son-Blanche.
Rabat, fin décembre 2009, «L’année prochaine (2011) divergences d’ordre stratégi- Au cours de sa conversation avec M. Erdogan,
et cité par un câble de l’am- verra la mise en place d’un que existent entre Mouamar «le président a exprimé ses regrets pour les
bassade américaine à Ra- programme complet de coo- El Gueddafi et ses propres actes déplorables de WikiLeaks», a dit la Mai-
bat, daté du 4 janvier 2010. pération dans le domaine fils. Le général Azwaï a éga- son-Blanche. «Les deux dirigeants sont tombés
«Au Maroc, le général Ward sécuritaire entre les armées lement affirmé que la Libye d’accord pour que cela n’ait pas d’influence
a exprimé sa satisfaction des deux pays», est-il relevé. souhaite un appui des Etats- ou ne perturbe pas la coopération rapprochée»
après ses récentes visites en Le général Abdelaziz Ben- Unis pour adhérer au MTCR entre les deux pays. Lors de leur entretien, les
Algérie, en Libye et au Mali. nani a estimé que les FAR (régime de contrôle de la
PHOTO : DR

présidents Obama et Calderon ont également


Il a montré qu’un traitement sont prêtes à participer dans technologie des missiles). Le discuté «des actes déplorables de WikiLeaks»,
égal est réservé aux armées le futur à des opérations MTCR est un regroupement jugés «irresponsables» par la Maison-Blanche.
de la région», est-il noté. Le combinées avec l’armée informel de trente-quatre Dans le même temps, plusieurs manifestations
chef de l’Africom a précisé William Ward, chef du commandement militaire américaine. Par ailleurs, la pays qui veulent lutter contre de soutien ont eu lieu pour réclamer la libération
que ce traitement égal n’a pour l’Afrique (Africom) Libye, selon un télégramme la prolifération des missi- du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, un
pas pour but de bâtir une donne au commandement, cord sur interopérabilité des de l’ambassade US à Tri- les non pilotés d’armes de Australien de 39 ans, détenu à Londres pour une
coopération militaire régio- qui est basé actuellement communications et de la poli, daté du 11 février 2010, destruction massive (ADM) affaire de viol et violences sexuelles en Suède,
nale. Donc, ce que les Etats- à Stuttggart en Allemagne, sécurité entre les Etats-Unis a accusé les Etats-Unis de mais également qui œuvrent qui réclame son extradition.
Unis soutiennent sur le plan une autre dimension qui et le Maroc. Ce protocole l’avoir empêchée de conti- à contrôler «les transferts Le site en espagnol Free WikiLeaks a lancé
économique, avec la réac- va, probablement, être plus permettra aux militaires ma- nuer le programme de des- d’équipements, de matériels un appel à des rassemblements et mis en ligne
tivation de l’initiative Ei- claire plus tard. A Rabat, le rocains d’accéder à la der- truction de missile Scud. Le et de technologies relatifs un manifeste intitulé «Pour la liberté, dis non
zenstat qui défend le projet général Ward, qui a eu des nière technologie en matière général Ahmed Azwaï, en aux missiles qui sont utili- au terrorisme d’Etat», réclamant «la remise
d’un marché maghrébin glo- entretiens avec l’Inspecteur de cryptographie (traçage charge de ce programme, a sables dans des systèmes en liberté de Julian Assange». Le site conviait
bal, ne cadre pas forcément général des forces armées des mails par exemple) et indiqué que son pays était capables de transporter des les partisans de M. Assange à se rassembler
avec la coopération militaire royales (FAR) marocaines, de verrouillage de commu- à la recherche de systèmes ADM». Aucun pays arabe samedi devant des représentations diplomati-
et sécuritaire. Cependant, le général de corps d’armée nication (isolement de sys- alternatifs. Et, il a indiqué n’est membre de ce système. ques britanniques et suédoises, dans huit villes
le général Ward a pris soin, Abdelaziz Bennani, a signé tèmes téléphoniques mobi- que la Libye était intéressée La Turquie est le seul pays espagnoles, dont Madrid et Barcelone, ainsi
et d’après le même câble, un accord pour la livrai- les). Rabat et Washington par l’achat de missiles russes musulman à y siéger alors qu’à Buenos Aires, Mexico, Sao Paulo, Bogota
de souligner que l’Africom son au Maroc, à partir de envisagent de signer un autre Iskander. «Azwai n’a fait que l’Afrique du Sud est le et Lima. Au Pérou, une douzaine de partisans
a également pour objectif juillet 2011, des avions de important accord, l’ACSA aucune mention du missile seul Etat africain à en être d’Assange se sont réunis, dans le calme, de-
la stimulation de la coo- combat F16. Il a également (Acquisition and Cross-Ser- français Scalp ou des autres membre. vant l’ambassade britannique. A Amsterdam,
pération économique. Cela paraphé un Protocole d’ac- vicing Agreement). Signé alternatives proposées pen- Fayçal Métaoui 75 personnes ont manifesté dans le centre-ville,
selon la police, à l’appel du Parti des pirates
informatiques néerlandais, «pour la protection
Mohammed VI intervient directement de la liberté de la presse». G. L. / AFP

dans les élections


e souverain marocain Mohammed VI a en- démission, El Himma fonda une association, le il est dit que «l’élection des maires par les
L core été épinglé cette semaine dans un câble
diffusé par le journal espagnol El Pais. Il est dit
Mouvement de tous les démocrates. La princi-
pale raison de sa création est la préoccupation
conseillers municipaux semble être un pas en
arrière pour la démocratie au Maroc».
clairement que le roi du Maroc a influencé le du palais face à la montée de la popularité de Un ancien ministre, ainsi que l’ambassade de
processus de désignation des maires en 2009 l’islamisme à travers le PJD.» Le même mémo France à Rabat ont affirmé à Jackson que le
pour couper la route aux islamistes et aider son précise que la dite association fut transformée «roi Mohammed VI ordonna que le PJD ne
ami Fouad Ali El Himma. Les câbles diplomati- en parti politique baptisé «Parti authenticité et soit pas autorisé à conquérir les mairies de
ques américains soulignent que Mohammed VI modernité». Et d’ajouter : «Même si cette techni- plusieurs grandes villes marocaines comme
«intervient dans les processus électoraux par- que a été efficace pour éliminer les menaces, les Tanger, Oujda, Casablanca et Salé» où il ob-
fois même brusquement… Si le Parti justice et ‘’partis du palais’’ ont échoué au Maroc quand il tint la majorité relative des suffrages. A Oujda,
développement (PJD, islamiste modéré) n’a pas s’est agi de mener à bien les réformes politiques l’intervention du palais a été plus flagrante, «le
aujourd’hui davantage de maires à la tête des annoncées», note le même ambassadeur. gouverneur, nommé par le ministère de l’In-
grandes villes marocaines, c’est dans une large Ce dernier eut une conversation avec El Himma térieur, empêcha le 25 juin 2009 un vote qui
mesure grâce aux manœuvres du souverain», re- en 2008 et ne crut pas à la volonté de son interlo- aurait porté au pouvoir une coalition dirigée www.algeriatenders.com
prend El Pais en citant un mémo de l’ambassade cuteur de laisser tomber le pouvoir pour repartir par le PJD. Agents de police et services secrets
américaine à Rabat. à sa ville natale de Marrakech, et ce, pour deve- intimidèrent ceux qui soutenaient la coalition Le premier site Internet dédié
El Himma, âgé de 48 ans, qui est présenté nir parlementaire. «El Himma fonda donc peu du PJD et ils frappèrent le leader local du PJD aux appels d’offres algériens
comme l’ami intime du roi, avait démissionné après le Parti authenticité et modernité (PAM), jusqu’à ce qu’il tombe dans le coma», précise - Classés, triés par secteur d’activité
en août 2007 de son confortable et puissant et après une courte étape de rodage, ce fut celui un mémo américain. Jackson estime que le parti - Mise à jour permanente et quotidienne
poste de ministre adjoint de l’Intérieur. «On le qui obtint le plus de conseillers municipaux lors de El Himma «a souillé sa réputation comme - Plus de 200 000 appels d’offres insérés depuis 6 ans
considère fréquemment comme la personne la des élections de juin 2009. Il est probable qu’il formation réformiste et a renforcé les critiques Démonstration gratuite sur demande
plus influente au Maroc après le monarque», réussira à décrocher la majorité relative lors qui le décrivent comme un instrument du palais autres prestations disponibles, nous consulter
écrivait l’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, des législatives de 2013», précise El Pais. Dans … Le résultat de tout ceci peut consister à éroder Tél. : 021 28 41 13/18 - Fax : 021 28 41 15
Publicité

Thomas Riley, en février 2008. Au mois d’août une note du chargé d’affaires, Robert Jackson, encore davantage l’appui populaire au proces- E-mail : contact@algeriatenders.com
de la même année, il souligna ceci : «Après sa envoyée le 15 août 2009 au département d’Etat, sus démocratique au Maroc», prévient-il. N. B.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 6

INTERVIEW
RACHID ALI YAHIA.

«JE SUIS REVENU POUR DÉFENDRE


Propos recueillis par
Saïd Rabia Après 36 ans d’exil, Rachid Ali Yahia, (frère de Ali Yahia Abdennour), qui a
quitté le pays en 1974 pour s’établir en France, est revenu relancer, dit-il
Vous revenez au pays après 36 ans dans l’entretien qu’il nous a accordé, l’idée de l’Algérie algérienne. Rachid
d’exil, peut-on connaître les raisons
qui vous ont fait partir en 1974 ? Ali Yahia est né le 29 janvier 1928 à Bordj Ménaïel (wilaya de Boumerdès) où
Après l’Indépendance j’ai considéré, son père, instituteur, finissait d’exercer ses fonctions.
pour toute une période, qu’il était aven-
tureux d’engager une action politique Il a fait ses études primaires à Taka, douar Aït Yahia, à Aïn El Hammam, non
dans le cadre des idées que je défendais. loin de Lemkherda, village d’origine de sa famille. Très tôt, adolescent, il re-
Et ces idées-là je ne sais pas si vous les
connaissez, mais apparemment elles joint les rangs du Parti du peuple algérien (PPA). Aux côtés de Ali Laïmèche,
échappent à toute une génération. Il Si Bennaï Ouali et Amar Ouled Hamouda, il sera au cœur de la crise berbéris-
était question de l’Algérie algérienne te de 1949. Rachid Ali Yahia avait été aussi envoyé en France auparavant
par opposition à l’Algérie arabe, et l’al-
pour aider à la consolidation de la Fédération de France du PPA-MTLD.

PHOTO : H. LYÈS
gérianisation par opposition à l’arabisa-
tion. Je ne rentrerai pas dans les détails A l’indépendance, il s’inscrit au barreau d’Alger, mais il quitte le pays en
pour l’instant mais j’aimerais qu’on en
reparle après. Je considérais qu’il était 1974 pour aller créer, en France, le Front uni de l’Algérie algérienne.
prématuré d’engager une action. Et puis
à partir d’un certain moment, j’ai senti veloppements importants à un moment très puissante. L’impression qui est res- justice. Il y a une réunion des avocats Vous avez demandé un temps pour
des craquements au sein du pouvoir, où je me disais que la situation était en tée chez les gens c’est qu’ils attendaient qui a été proposée à l’époque, et j’étais vous imprégner de la situation, est-ce
des contestations internes qui commen- train de se décanter, je peux donc penser énormément de choses, les résultats le seul à m’élever contre l’arabisation. que c’est fait ?
çaient à apparaître, et des discussions à rentrer en Algérie et y reprendre la obtenus n’étaient pas à la hauteur de C’était connu de tous, parce que je me Il faut que je m’imprègne de la si-
à l’extérieur alors que dans le passé, lutte. Et puis il y a eu cette irruption l’attente. J’ai dit à mes amis : vous allez suis fait un devoir de défendre et d’assu- tuation. Déjà lorsque j’étais en France,
c’était la fermeture totale. Je considé- de l’intégrisme dans la vie politique voir une grande fatigue s’emparer des mer mes idées. je suivais l’actualité à travers la presse
rais que le moment était venu de bouger algérienne, et les développements de gens. Pas simplement une fatigue mais A l’époque où j’étais simplement algérienne, et puis par le biais de mes
et de relancer ces idées. Mon premier la lutte entre le pouvoir, les militaires également une désorientation. Nous seul mais c’est une question de dignité amis qui viennent d’Algérie. Lorsque je
travail a été de contacter un certain et les intégristes. Ils ont occupé prati- allons connaître une période de calme et puis j’ai ressenti le besoin de le faire les rencontrais, je ne me contentais pas
nombre d’anciens amis et des relations quement toute la scène politique. Venir parce que les gens pendant un certain à travers une organisation. Lutter contre de salamalecs ni de discussion sur un
nouvelles à qui j’ai exposé mais idées. c’est ne rien faire d’important, et même temps ne penseront plus à engager d’ac- l’arabisme, le panarabisme contre une plan général. J’essayais d’apporter des
J’ai dit qu’on ne peut pas en rester là, là-bas, c’était difficile de faire quelque tions parce qu’ils ne savent pas en qui Algérie arabe, et lutter pour une Algérie approfondissements.
il faut maintenant songer à l’avenir et chose. En tous les cas l’attention des avoir confiance. algérienne et fédérale était un de mes Ce qui fait que je sais à peu près ce
relancer ces idées-là. On en discutait, gens était concentrée sur ce problème Le temps a passé ; j’ai vu des amis ; objectifs. Et c’est toute ma vie. Il est qui se passe. Je ne peux pas dire de
certains étaient découragés, d’autres qui était d’une importance historique. j’ai fait un certain nombre d’inter- évident que si je suis revenu c’est pour ce point de vue que la réalité telle que
considéraient qu’il fallait quand même Qui l’emporterait ? A partir d’un certain ventions. J’attendais le moment où la faire avancer ces idées. Les idées que je la vois ici, et encore ce n’est qu’un
reprendre la lutte. moment les choses ont évolué, j’ai reçu décente aux enfers allait prendre fin et je défends c’est ma raison de vivre et commencement, soit différente de ce
Des amis proches, et pas proches à partir des années 2000, des amis de qu’une remontée allait se manifester. Ce ce n’est pas maintenant que je vais que j’avais d’elle à l’époque où j’étais
également, m’ont dit si vous allez rester France et d’Algérie. Ils m’ont dit que qui a fait que j’ai attendu peut-être plus renoncer à la lutte. Il est évident que en France. Maintenant vous me posez la
ici en Algérie, on va vous arrêter, et la situation en Algérie était mauvaise, qu’il ne le fallait. En tous les cas c’est je vais les développer et essayer de les question est-ce qu’il y a des possibilités
l’entreprise mourra dès sa naissance. Le la cause berbère est en quelque sorte à l’avis de certains amis. Alors je me suis faire partager. de développement, je pense qu’il y a
mieux serait que vous partiez en France. l’abandon, il y a eu une désorientation dit : continuer à ne pas venir c’est une Pensez-vous que ces idées peuvent de grandes de possibilités de dévelop-
J’étais vraiment surveillé à cette épo- très grande. En tous les cas, on ne sait chose qui n’était pas possible. J’y vais avoir la chance de s’ancrer dans le pement. Je sais que je vais étonner cer-
que. Je vous dis en passant qu’à la fin de pas grand-chose, il faudrait que tu puis on va voir ce qui va se passer. Pour contexte actuel ? tains. Je sais que les idées berbères ont
l’époque du FFS, j’ai été arrêté et tor- bouges. Dans un premier temps, je n’ai être très honnête, des considérations fa- C’est un autre problème. J’appartiens maintenant pénétré les gens. Il fut un
turé sur les ordres directs de Ben Bella pas répondu favorablement. D’une part, miliales m’y ont également poussé. à la catégorie d’hommes qui pensent temps, elles n’animaient que la Kabylie.
et donc j’étais surveillé de très près. parce que j’étais fatigué, ma santé était Vous êtes donc porteur d’un projet, que les idées lorsqu’elles sont mûres Et le pouvoir s’est efforcé d’organiser
Donc ça pouvait être un coup d’épée sérieusement atteinte. c’est ce que vous avez déclaré le jour et adaptées à la situation, lorsqu’on les autour de la Kabylie une ceinture de sé-
dans l’eau que de lancer quelque chose Il fallait que je me reconstitue, c’est de votre arrivée à l’aéroport, lequel lance elles sont mobilisatrices nécessai- curité. Il s’efforçait de mobiliser le reste
d’ici. Il fallait que j’aille à l’extérieur, et ce que j’ai fait. Par la suite, la pression exactement ? rement. C’est une conviction qui n’est du pays, berbérophone et arabophone
agir. C’est finalement ce que j’ai fait. était tellement forte que j’ai cédé. Et Je suis porteur d’un projet. La ques- pas simplement personnelle. En France, contre la Kabylie.
Voilà en ce qui concerne les raisons qui comme les amis qui étaient venus me tion nationale est une question qui a elle est ressentie chez des amis. Je pense Maintenant parmi l’élément berbé-
ont fait que j’ai quitté l’Algérie pour me voir n’étaient pas simplement ceux pris toute mon attention depuis l’âge de qu’elle est ressentie également ici. Il y rophone les idées sont en train de se
rendre en France. V qui étaient dans le mouvement que 15 ans. J’ai réfléchi sur cette question. a une inquiétude qui s’est emparée de répandre, et il y a des reflets également
ous ne le savez peut-être pas, mais j’avais créé (le Front uni de l’Algérie Comme vous le savez, en 1948, j’ai été certains éléments, et il y a une attente. A en France où j’ai rencontré certains élé-
en France, j’ai contacté d’anciens amis algérienne) en France en 1976, j’ai l’un des promoteurs de cette idée de l’inverse de ce que pensent beaucoup de ments chaouis qui sont excessivement
et de nouveaux et j’ai créé le Front uni considéré qu’il fallait créer un nouveau l’Algérie algérienne. Vous connaissez gens, les conditions sont réunies pour la intéressants, qui sont parfois excessifs
de l’Algérie algérienne. Le mouvement parti. C’était l’idée partagée par les sans doute la crise de 1949 au sein relance du mouvement pour une Algé- dans bien des domaines. Mais de ma-
a été lancé à partir de la publication amis. Et j’ai créé le Rassemblement du Parti du peuple algérien (PPA) en rie algérienne. nière générale, ils sont quand même
du manifeste de l’Algérie algérienne de l’Algérie algérienne et fédérale. Je France. J’ai été au centre de cette crise. Maintenant il faut bien définir tout intéressants. En réalité, il y a un double
qui reprenait de manière plus fondé, considérais que le moment était venu En réalité, c’est ma vie. Je pense que cela. Et c’est ce que je ferai. Est-ce que processus qui est en train de se faire :
plus développé, les idées que j’ai dé- de lancer l’idée de deux communautés j’y suis pour quelque chose. Encore je ça prendra l’allure d’un parti, d’un ras- un processus d’arabisation qui est, je
veloppées anciennement. Je pense que nationales, berbère berbérophone et dois insister sur le fait que l’initiateur ce semblement ou d’un mouvement géné- pourrais me permettre de le dire, assez
c’est un ouvrage qu’il serait bien de berbère arabophone. L’idée de la lutte n’est pas moi, c’était Ali Laïmèche. On ral, c’est une chose à voir avec des amis. à l’extérieur des choses, et un processus
consulter. pour la langue berbère et l’arabe algé- a fait partie d’un groupe où Laïmèche a Ce qu’il y a de sûr, c’est que compte en profondeur qui est en train de se
Et qu’est-ce qui vous a convaincu rien était suffisamment connue, donc je joué un rôle déterminant ! Il y avait Si tenu de mon âge, je n’en assurerai pas la développer, de s’affirmer qui est d’une
de revenir aujourd’hui ? pouvais me permettre d’aller plus loin Ouali Bennaï, il y avait également Amar direction. Je ne peux gérer à mon âge un puissance extraordinaire, qui prendra de
Je suis revenu après trente-six ans. et d’en tirer les conséquences. Il fallait Ouled Hamouda, j’y ai participé moi- parti. Je suis encore capable de parler ; l’ampleur plus on ira, c’est celui qui est
Je pouvais revenir après y avoir passé en tous les cas la notion du fédéralisme. même. Le projet est celui de l’Algérie je suis encore capable de réfléchir ; je favorable à l’algérianité, à la berbérité et
quelque 25 ans, ou plus tôt, bien sûr. J’ai travaillé en ce sens avec des amis, algérienne. suis encore capable d’écrire. Mais de à la nord-africanité. Nous sommes en-
Après 1980, il n’était pour moi pas fa- puis il y a eu les événements que vous Donc c’est ce débat autour de l’idée diriger, d’assurer la gestion d’un parti, gagés en réalité lorsqu’on tient compte
cile de revenir parce que j’étais la bête à avez connus en 2001-2002. C’était le de l’Algérie algérienne que vous vous ou d’un mouvement, non. Mais je serai de ce processus, dans la bonne voie.
abattre par le pouvoir. En France même, mouvement des citoyens. Celui-ci a été imposez aujourd’hui ? là pour apporter ma contribution. Ainsi Maintenant il faut activer. C’est en tous
j’ai vécu dans l’insécurité pendant lancé, j’étais au loin, je regardais sim- Je n’impose rien. L’Algérie arabe je que je l’ai fait dans le passé. J’aurais les cas ce que j’aurais aimé que l’on
très longtemps. Par la suite, il y a eu plement ce mouvement qui prenait de suis contre, et je l’ai dit. La première aimé que l’on s’attarde un peu sur tou- fasse. Personnellement c’est ce que je
cette crise intégriste qui a pris des dé- l’ampleur. C’était une vague populaire étape de l’arabisation a concerné la tes ces questions. ferai.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 7

INTERVIEW
Ancien militant du Parti du peuple algérien (PPA)

L’IDÉE D’UNE ALGÉRIE ALGÉRIENNE»


Vous parlez d’un projet qui consis- Maintenant que l’idée se répand, il faut mais imparfait. Comme on ressentait magne. Ils ne partent pas des réalités du nelle encore une fois. Jeter les idées
te à mettre sur pied un rassemble- diviser. Au lieu de parler de la langue un besoin, l’Islam va connaître ce qu’a pays. Il faut partir des réalités du pays. dans la rue et elles s’emparent des mas-
ment ou un parti, alors que le champ berbère en général, on parle des langues connu la chrétienté, des problèmes de En Algérie, il y a des régions qui ont ses. Bien sûr que j’ai des idées plus ou
politique, et des libertés, est fermé… kabyle, chaoui…, on parle des varian- sectes qui pouvaient se poser, des inter- gardé une certaine personnalité et des moins précises dans l’immédiat. Il est
Cela n’empêche pas. A partir d’un tes de la langue berbère. Je voudrais prétations différentes, le troisième kha- particularités, ne pas en tenir compte évident qu’il faut qu’un certain nombre
certain temps ce sont des explosions. apporter une petite précision, l’Algérie life avait décidé donc d’un deuxième c’est s’écarter de la vérité. Je l’ai dit d’éléments se retrouvent, prennent en
A regarder le mouvement à travers le n’est pas un pays nationalement unifié. recensement du Coran. J’apporte une auparavant, en Algérie, il y a deux main ces idées. Vous savez, elles sont
monde. Vous savez, c’est un mouve- L’Algérie comporte deux communautés précision très importante : le troisième communautés nationales. Mais évidem- populaires. Actuellement elles peuvent
ment de libération nationale que nous nationales. C’est un pays binational. Il y khalife, Othmane, un bon musulman ment il faut un pouvoir central. Alors être prises par une minorité mais une
sommes en train d’engager. Le mouve- a la communauté berbère berbérophone qui était avec le Prophète à Médine et à la base, on a parlé d’Etats régionaux minorité qui agit dans la vérité, dans la
ment de libération nationale en Algérie et la communauté berbère arabophone. qui a lutté à ses côtés, était une person- qui doivent se retrouver dans des Etats fraternité, qui agit en se plaçant dans un
connaît deux étapes. La première étape Nous avons une histoire et une origine nalité faible. Et l’aristocratie koraïchite nationaux dans la communauté berbère cadre humaniste. Ces idées mobilise-
a été dominée par l’arabo-islamisme, grosso modo connues. Nous sommes a exercé une pression sur lui. Donc il a berbérophone et dans la communauté ront les masses, je travaillerai dans ce
elle a conduit à un Etat arabe, une fondamentalement des Berbères. Il été décidé de faire un deuxième recen- berbère arabophone avec un pouvoir sens. Alors pour vous dire avec préci-
Algérie arabe. Mais ce n’était qu’une fut un temps, c’était quelques intel- sement, en faisant appel à celui qui a central. Quant aux compétences, je ne sion avec qui c’est prématuré. Une cho-
étape, l’étape du mouvement contre le lectuels, quelques militants avancés fait le premier, en plus trois membres m’étendrai pas sur ce point, certaines se est certaine cependant. Dans le passé,
colonialisme français. Maintenant nous d’une région déterminée et vous savez de l’aristocratie koraïchite. Mais dans sont exclusives au pouvoir central, et il y avait eu des différences dans la lutte.
avons entrepris la deuxième étape : la laquelle qui se réclamait de la berbé- le parler de La Mecque leur avait été aux communautés nationales, d’autres Les idées que je défends commencent
lutte contre l’arabisme et le panarabis- rité. Maintenant l’Algérie entière se précisé. Et ce n’est que lorsque l’em- sont partagées. maintenant à prendre. L’union se fait
me. Précision de taille, nous ne sommes réclame de la berbérité. Il y a donc des pire avait pris une plus grande ampleur, C’est un problème que nous appro- autour de ces idées. Il n’y a que cela
pas contre l’Algérie muslmane comme Berbères berbérophones et des berbè- déplacé à Damas et que les Omeyyades fondirions. Pour ma part je n’ai pas vou- qui peut nous sauver. Le zaïmisme ? Il
on veut nous le faire dire. Au départ, res arabophones, fondamentalement ont pris le pouvoir, que l’aristocratie lu aller trop loin dans la définition des faut le détruire. C’est la force collective
c’est une seule région qui s’est emparée donc la même origine. Au niveau de la a pris franchement entre les mains les compétences parce que j’ai considéré des gens qui fera que ces idées seront
de ces idées. Ça n’a pas été simple ! culture, nous avons fondamentalement destinées de l’empire. Ils ont connu qu’il est préférable de se contenter de impulsées, elles se déploieront et elles
Maintenant ces idées sont en train de se la même culture avec quelques faibles par la suite des difficultés importantes : l’essentiel. Pour quoi créer des différen- s’imposeront.
répandre. Lorsqu’on rentre au fond des différences. La langue nationale de la l’islam se répandait mais des insurrec- ces, des divergences ? Il y a des choses Vous croyez vraiment que cela
choses, on s’aperçoit que depuis que communauté berbère berbérophone tions se déclenchaient un peu partout. fondamentales au niveau de la culture, marchera ?
cette idée est lancée, elle avance tout en c’est la langue berbère. En Arabie entre autres, pour des raisons des choses fondamentales au niveau Je n’ai rencontré aucune hostilité à
connaissant des périodes de reflux pour La langue nationale de la commu- diverses, y compris personnelles. de la langue. J’ai ajouté également ces idées. Peut-être vous ne le savez
se relancer ensuite. C’est le pouvoir nauté berbère arabophone, c’est l’arabe Des personnes qui estimaient que ce qu’au niveau de la sécurité intérieure, pas, je suis un homme très rigoureux,
qui est maintenant dans la défensive et algérien. Il faut donc développer défen- sont elles les héritières du khalifa. Il a il vaut mieux que ce soit les gens d’une je n’ai rencontré aucune hostilité. Plus
non pas nous. Il fut un temps, il n’était dre la culture dans ce qu’elle a d’algé- été alors fait appel aux Damascènes des région, de la communauté nationale encore, elles sont reçues avec enthou-
pas question de parler d’une Algé- rien, dans ce qu’elle a de fondamentale, gens de la série, qui étaient très instruits qui s’occupent des problèmes lorsqu’il siasme. Ça ne veut pas dire qu’il n’y
rie algérienne, il n’était pas question et dans ce qu’elle a de particulier dans pour administrer l’empire. Il y en avait y a des difficultés intérieures et n’ont aura pas de difficultés. Ça ne veut pas
de parler d’Algérie berbère. L’arabité ces deux communautés, à travers les même parmi eux des chrétiens et des pas les gens d’une communauté dans dire qu’elles ne seront pas discutées.
s’était imposée, pensée durablement et régions qui composent ces deux com- juifs. L’Islam se répandait mais c’était une autre. Ça peut créer des difficultés. Mais plus on ira, elles finiront par l’em-
définitivement. munautés. Mais il faut aussi défendre la désagrégation, que fallait-il faire ? J’en suis resté là. Mais je considère que porter. L’essentiel encore une fois c’est
Personne ne pouvait parler d’autre ces deux langues nationales. En ce qui Pour avoir la paix, il fallait donc faire les intellectuels et les spécialistes peu- de ce retrouver et de se lancer dans la
chose. Par la suite, l’idée d’algérianité concerne l’arabe classique, ce n’est comme ont fait les Romains, les Grecs vent se permettre d’en parler. Ça peut bataille. Se lancer dans la bataille avec
a fini par sortir de la région de Kabylie. pas une langue nationale. Qu’est-ce et les Perses. Il faut une seule culture, éclairer les choses, ce n’est pas mauvais détermination, mais encore une fois
Donc l’idée d’une Algérie algérienne, qu’une langue nationale ? C’est une une seule langue. mais pour l’immédiat il vaut mieux se avec intelligence. Unir pas simplement
même si c’est du bout des lèvres, a fini langue parlée par toute la communauté A partir du parler de La Mecque, à concentrer sur l’essentiel. les berbérophones, mais travailler éga-
par être acceptée par certaines person- nationale, sans aucune exclusive. Elle partir des moaalakate, ils ont construit La situation fait qu’elles ne sont lement avec les arabophones. Ils sont
nalités politiques qui n’étaient pas du est parlée par toutes les classes sociales, et élaboré une langue. Mais ils l’on pas facilement admises, notamment des Berbères comme nous. Les idées
tout de notre bord. Parfois avec convic- par toutes les catégories sociales. Elle compliquée davantage encore que le avec la fermeture politique que commencent maintenant à les pénétrer
tions parfois sans convictions mais est parlée par les deux sexes. La langue latin. Petit à petit le vocabulaire a fini connaît le pays… et finiront avec le temps par s’affirmer,
quand même ils sentent eux-mêmes arabe classique est-elle parlée par tous par s’en distinguer, la morphologie plus Vous savez, la force des idées. On ne avec l’affirmation de la rationalité et de
que cette idée existe. Bouteflika, avec ces gens-là ? Elle ne répond pas aux compliquée, la syntaxe est devenue plus peut rien contre la force des idées. Une la modernité.
les mouvements qui se sont produits, il caractéristiques de langue nationale. compliquée aussi. Et a bénéficié des fois qu’elles s’emparent des masses Ne craignez-vous pas que ce serait
a reconnu la langue berbère en tant que Elle est défendue comme étant la bienfaits de la science et de la culture rien ne peut leur résister. Tout craquera une proposition de trop ?
langue nationale. langue du Coran… à cette époque seulement l’aristocratie. devant elles. Aucun pouvoir ne résistera On m’a attribué dans le lointain passé
C’est une reconnaissance piégée par- Elle n’existait pas à l’époque du Le peuple est maintenu dans la médio- devant elles. Nous vivons une étape de l’idée d’avoir créer un parti kabyle. J’ai
ce qu’elle n’est pas également officiel- Coran. Et c’est ce que je démontre dans crité, dans l’ignorance et dans la misère. l’affirmation des nationalités. Vous toujours été contre, je me suis toujours
le. Elle est considérée comme langue ce livre. On dit que la langue arabe Ils ont transposé le Coran du parler de connaissez ce problème. placé dans le cadre de l’Algérie algé-
nationale à travers l’Algérie entière et classique c’est la langue du Coran. La Mecque dans la langue arabe classi- Il est né au XIXe siècle. Des sociétés rienne. Mais je tiens à le dire je suis ka-
comme une langue seconde tandis que C’est in-exa-ct. C’est absolument faux. que. Ceux qui disent qu’il faut respecter sont sorties de la féodalité, elles se sont byle et je suis fier de l’être. J’appartiens
la langue arabe classique c’est la langue Le Coran a été révélé dans le dialecte cette langue, parce que c’est la langue unifiées à l’intérieur, elles ont fini, à la communauté nationale berbère
dominante. Elle est qualifiée de natio- du Hedjaz. Plus exactement dans le du Coran, disent des mensonges. Ils accédant au rationalisme, par connaître berbérophone. J’appartiens à l’Algérie
nale et d’officielle. Au lieu de préciser parler de La Mecque que maîtrisait le l’ont fait pour sacraliser cette langue. les caractéristiques de leurs communau- entière. J’appartiens à l’Afrique du
que la langue berbère est la langue de la Prophète avec extra. Il n’y avait pas Pour obliger le monde gagné à l’Islam tés nationales. Et elles se sont mises à Nord entière et j’en suis fier.
communauté berbère berbérophone, ce d’écriture dans le Hedjaz. Il y avait à en faire sa propre langue. Parce que les défendes. Et partout en Europe du Quand comptez-vous lancer votre
qui est d’une importance extrême. Il ne l’alphabet d’une région voisine, c’est pour eux s’élever contre l’Islam c’est XIXe siècle elles ont fini par l’emporter. projet ?
l’a pas fait parce que le développement l’alphabet nabatéen, un alphabet pri- s’élever contre cette langue, et s’élever Et l’idée de la langue au départ pour les C’est difficile de parler d’échéance.
de la langue berbère, ils le conçoivent maire, élémentaire. Aussi, il n’y avait contre Dieu. Romains c’était le latin classique. Les Mais ce qu’il y a de sûr : ce qu’ont
dans sa diversité au lieu de travailler à pas beaucoup d’instruits à l’époque. Les idées sur le fédéralisme sont langues vulgaires ont été abandonnées. bâti les agents et les mercenaires de
son unification. Quel est le but recher- Dans La Mecque il y avait quelque 17 déjà des idées développées ici même Et au fur et à mesure que la renaissance l’arabisme et du panarabisme est bâti
ché ? Le pouvoir sent maintenant que personnes qui connaissaient l’alpha- en Algérie. Quelle est la particula- s’affirmait, que la modernité s’affirmer, sur du sable. L’esprit rationnel vient de
l’élément berbérophone est de plus en bet. Fondamentalement consonantique, rité de celles que vous mettez sur la que l’unité se faisait, l’obligation a été partout. Il finira par submerger la terre
plus gagné à ses idées. Qu’il le sera avec vous ne pouvez pas le lire. Le premier table ? de recourir aux langues pour mobiliser entière. Et avec l’affirmation de la ratio-
le temps de manière constante, ils ne recensement du Coran a été fait à Elles ne sont pas développées com- les masses. Et ce sera la même chose nalité et de la modernité l’Algérie arabe
sont pas quand même si bêtes que cela. l’époque du premier khalife, Abou Bakr me elles doivent l’être. Il faut prendre en Algérie. Ce sera la même chose dans tombera. Cette deuxième étape que
Leur politique est de diviser la commu- Essedik. Il a été décidé donc de faire un les réalités nationales comme elles sont toute l’Afrique du Nord, dans les pays nous entreprenons aboutira à son terme.
nauté berbère berbérophone. Il fut un recensement du Coran de crainte de le lorsqu’on parle de fédéralisme. J’ai arabes, et également en Arabie. Ce sera la victoire, c’est ma conviction
temps où la prise de conscience se limi- perdre. C’était indispensable. Ils ont rencontré beaucoup d’amis qui parlent Avec qui allez-vous faire ça, et avec profonde. C’est dans le sens de l’his-
tait à la Kabylie. On a opéré une cein- chargé un jeune de 20 à 21 ans, pour le d’un fédéralisme comme dans tel pays, quels moyens ? toire, il n’en sera pas autrement.
ture de sécurité autour de la Kabylie. faire. C’était un recensement important comme les Etats-Unis, comme l’Alle- Ce n’est pas une question person- S. R.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 8

FRANCE-ACTUALITÉ

Arabes en/de
Marine Le Pen dans France
Un beau livre
le moule de son père
● Marine Le Pen a comparé, vendredi soir à Lyon, «les prières de rue» des musulmans à l’Occupation.
bien
documenté

L
e parcours des hommes, des
a prétendante à la prési- Cécile Duflot, la dirigeante

L dence du Font national a


montré que le parti d’ex-
trême droite qu’elle veut incar-
des Verts, a estimé que la fille
de Jean-Marie Le Pen n’était
«évidemment pas plus light
mots, des idées et des arts, la
géographie ont forgé une his-
toire collective qui continue de s’écrire,
relève l’éditeur. «Cette part commune
ner n’a pas changé, alors que que son père».
constitue un pan de l’histoire de la
jusqu’ici elle a tenté de lisser L’islamophobie et l’immi-
France, de sa culture et de son identité.
son discours et de se démarquer gration restent les deux pi-
Il nous a paru important de l’affirmer
des clichés racistes, des amal- liers repoussoirs du discours
et de l’illustrer en consacrant un livre
games et des contrevérités dont de l’extrême droite. Invitée
aux Arabes en France, aux Arabes de
était coutumier son père. jeudi soir dans «A vous de
France : le premier d’une collection
«Maintenant, il y a dix ou juger» de France 2, émission
consacrée aux peuples qui forment ce
quinze endroits où de manière politique animée par Arlette
pays».
régulière un certain nombre Chabot, Marine Le Pen a
«Deux peuples se côtoient et vont l’un
de personnes viennent pour consacré une grande partie
sur un rivage, l’autre sur l’autre rivage
accaparer les territoires. C’est de son temps d’antenne à
parallèle. Une mer les sépare. Cette
une occupation de pans du l’immigration, responsable

PHOTO : D. R.
mer, c’est la mer mentale primordiale,
territoire, des quartiers dans selon elle de tous les maux, et
la Mer des Mers en quelque sorte, la
lesquels la loi religieuse s’ap- accusant l’Europe d’être une
Méditerranée. Sur la rive sud de la
plique, c’est une occupation. passoire.
Méditerranée, il y a, majoritaires à
Certes, y a pas de blindés, y a Marine Le Pen a certaine-
partir de la fin du VIIe siècle, les
pas de soldats, mais c’est une Marine Le Pen sort l’oriflamme fasciste. Elle déborde son père sur le terrain de l’extrémisme ment lu cette étude extrême-
Arabes ; sur sa rive nord, parmi
occupation tout de même», a-t- ment fouillée de chercheurs
d’autres peuples qui seront dits un jour
elle dit, selon Le Parisien.fr. faut arrêter de se mentir, c’est exacte- ses déclarations qui «soulèvent le de Lille relevant que l’im-
les Européens, il y a les (bientôt)
Marine Le Pen tenait vendredi soir ment la même personnalité que celle cœur». Pour Benoît Hamon, porte- migration est une affaire lucrative
Français», écrit Salah Stétié en
une réunion publique à Lyon dans le de son père (...) ce sont exactement parole du Parti socialiste, la candidate pour l’Etat français dans le sens où
introduction… «Il faudrait, dans
cadre de la campagne interne pour la les mêmes techniques que son père, à la présidence du FN montre le «vrai si les immigrés reçoivent quelque 47
certaines circonstances, écrire certains
succession à Jean-Marie Le Pen à la les mêmes amalgames, il faut bien le visage de l’extrême droite française.» milliards d’euros en salaires et pres-
mots déterminants avec une initiale
tête du FN, en janvier prochain. Elle dire, les mêmes propos», a dit le «pa- «Marine Le Pen sort l’oriflamme tations diverses, ils versent en retour
majuscule : la Géographie et l’Histoire,
se trouvait alors sur les terres de son tron» de l’UMP, Jean-François Copé, fasciste. Elle déborde son père sur le plus de 60 milliards d’euros en contri-
entités mêlées à la conscience des
rival, Bruno Gollnisch. en marge du conseil national du parti. terrain de l’extrémisme», ont déploré bution sociale généralisée, en impôts hommes et qui brassent leur destin,
Les réactions au dérapage volontaire Le secrétaire national du PCF, Pierre quatre autres responsables socialis- sur le revenu, sur le patrimoine, taxes
sont dans le cas des Arabes et des
de Marine Le Pen ont suscité de vives Laurent, a réclamé la condamnation tes, Kader Arif, Stéphane Le Foll, à la consommation...
Français comme deux poumons qui leur
réactions tant à gauche qu’à droite. «Il par la justice de Marine Le Pen après Bruno Le Roux et Faouzi Lamdaoui. Nadjia Bouzeghrane
permettent de respirer le même air
partageable», ajoute Salah Stétié et de
conclure : «Un mot partagé et
MUSTAPHA BOUTADJINE. Peintre partageable est l’une des façons que
les hommes ont inventé pour vaincre la

«Le Gitan c’est moi, le Noir c’est moi aussi» séparation».


Abordant le chapitre Histoire sous le
titre «Des siècles de confrontations
fertiles», Abdelmadjid Kaouah
Le peintre Mustapha Boutadjine C’est tout un processus, les thèmes ne manquent souligne que «l’histoire est tissée de
pas, j’en ai toujours dans ma valise. Après des
privilégie la déconstruction du dis- recherches iconographiques assez laborieuses, le
confrontations fertiles. Quand le choc
cours consumériste. Fidèle à son des événements rejoint les annales, il
travail commence comme pour tout artiste peintre, devient difficile de faire la part de ce
idéal révolutionnaire, il s’amuse à se c’est-à-dire à partir d’une trace (photo, dessin, gra- que l’on a donné, pris ou reçu entre
vure) créer soit un portrait ou une mise en scène. Le
moquer de la société de consomma- travail consiste à dessiner sur un grand support pa-
cultures et civilisations»… «L’historien
tion. Très engagé, il se retrouve des sciences arabes, Ahmed Djebbar,
pier avec la mine de plomb, c’est un dessin grossier remarque à juste titre que la
dans toutes les minorités. Après auquel je viens par la suite coller des morceaux de Renaissance a été possible grâce à la
papier de magazine déchiré et préencollés préalable-
«Black is beautiful», il s’attaque à ment, de touches.
modernité arabe des IXe et XIIe siècles.
«Tzigana», une exposition qui nous Par la suite, l’histoire de la pensée
PHOTO : D. R.

Je mets en place les formes et les couleurs de la universelle allait se jouer ailleurs»…
réconcilie avec l’humanité. physionomie de la personne. C’est un travail assez Sur les 4192 mots français d’origine
laborieux qui prend beaucoup de temps, mais le étrangère, 10% sont d’origine arabe
résultat est saisissant. Mon médium ce sont les ma- (amalgamés avec ceux venant du turc
Propos recueillis par gazines de luxe, qui mettent en valeur des produits et du persan) relève Abdelmadjid
Mustapha Boutadjine de consommation inaccessibles aux couches défa-
Rémi Yacine Kaouah…
en place ! Et c’est à moi et à tous les autres «Gadjé» vorisées. C’est en déchirant ces logos, ces objets et Aussi, «les mots restent ces mille et
Pourquoi les Gitans ? Est-ce après la polémi- (non gitans) de le faire, parce que «le monde des ces richesses imprimés et en les détournant de leur une passerelles qui permettent de
que de l’été ou l’actualité vous a-t-elle rattrapé ? Gitans» ne s’intéresse pas à ces structures. Le Gitan fonction première que l’acte de création devient plus confronter les mémoires culturelles et
Non, c’est bien l’actualité qui m’a rattrapé, car n’a pas de terre mais il a le monde, il n’a pas de fron- excitant, la démarche est déconstructive et révol- de penser ensemble la civilisation
le thème a été élaboré et commencé depuis deux an- tières, il a une autre conception du monde, et à mon tante à la fois. humaine. C’est avant tout un voyage
nées et demie environ. La création et la conception avis, c’est le premier peuple à avoir créé le concept Comment décririez-vous votre touche person- par-delà les approximations et les
d’un tableau me prend presque un mois de travail, de la citoyenneté avant que ça soit à la mode. nelle, votre peinture ? préjugés». Dans Les mots nomades
si ce n’est pas plus pour certaines scènes. Quant au D’où vient votre intérêt pour les minorités ? La démarche est picturale, contrairement aux voyagent dans la langue française,
sujet sur «les Gens du voyage», pour bien préciser Cela vient de mon histoire, je suis enfant de la collagistes. Plusieurs éléments de lecture peuvent Salah Guemriche précise qu’ «il aura
la définition, c’est un travail sur la mémoire et sur guerre, enfant de la Révolution. Toutes les minori- être perçus, une forme de stratification de percep- fallu ‘‘gratter’’ quatre siècles de
les peuples opprimés comme le cas du thème pré- tés, les peuples colonisés, les déshérités, leurs his- tion dans mes tableaux, déjà par le thème lui-même, dictionnaires, glossaires, textes
cédent, à savoir «Black is toujours beautiful», qui toires ont été écrites par les «autres» pour continuer ce sont toujours des portraits ou des scènes dénon- littéraires et scientifiques, périodiques
date d’une dizaine d’années, abordant la mémoire encore à les soumettre. çant les injustices par l’utilisation comme matière et autres archives pour découvrir, sous
et le vécu des peuples noirs dans leur ensemble et Pour «Black is toujours beautiful», n’oublions première de magazines qui favorisent le «capital», la leur travestissement latin ou grec, les
à travers les différents espaces. En ce qui concerne pas que chez nous, c’est Frantz Fanon, Noir des bourgeoisie, les nouveaux riches, etc. racines arabes. Et découvrir cette
les Gitans, Tziganes, Manouches, Kaldés, Sintés, Antilles et Algérien de cœur, qui a participé à la lutte Vous n’auriez pas été peintre… réalité insoupçonnable : la langue
Roms et les autres, la démarche a été, pour les autres de libération. Ses écrits fondamentaux (Les Damnés Je serais resté simple designer ou prof des française contient deux fois plus de
aussi, la dénonciation des préjugés, des clichés, de de la terre) ont inspiré beaucoup de peuples à travers Beaux-arts anonyme. Mais cela m’aurait étonné, je mots d’origine arabe que d’origine
la méconnaissance et du mépris de cette population. le monde. Algérie terre d’accueil de tous les mou- suis enfant de La Glacière (quartier est d’Alger), et gauloise». «Le jour où cette estimation
Le hasard a fait que mon expo tombe en pleine «po- vements de libération d’Afrique qui avaient pignon je connais bien la vie de ses habitants, je ne laisserai s’imposa à moi, alors que je travaillais
lémique», que je préfère appeler «drame à répétition sur rue à Alger, la «Mecque des révolutionnaires». jamais d’autres écrire leur histoire, j’ai la chance de à mon Dictionnaire des mots français
de ce peuple». N’oublions pas qu’ils ont payé un Vous allez me dire que je suis nostalgique, peut-être, pouvoir m’exprimer sous la forme du graphisme- d’origine arabe, je la pris comme un
lourd tribut pendant la Seconde Guerre mondiale mais je n’ai pas changé de chemise, elle est toujours collage. Je ne trahirai pas ma classe. Le Gitan c’est pied de nez à l’histoire et au maître
et il y a eu peu d’écrits sur ce sujet Samudaripen comme celle d’Hugo Chavez. moi, le Noir c’est moi aussi. R. Y. d’école de l’Algérie française qui nous
(génocide en langue tzigane). Comment accouchez-vous d’un tableau ? faisait plancher, avec une candeur
Mais pourquoi les Gitans spécifiquement ? Vous avez d’abord l’idée, faites des croquis puis Tzigana, «Sous les pavés, le Gitan», Exposition, toute républicaine, sur ‘‘Nos ancêtres
Mais justement, c’est pour mettre à nu tous les jouez sur les couleurs… ? Quel est votre proces- galerie Arcima, 161, rue Saint-Jacques, 75005 les Gaulois’’». N. B.
discours hypocrites des institutions et des systèmes sus de création ? Paris jusqu’à aujourd’hui.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 9

ALGER INFO
DES PRODUITS DE LARGE CONSOMMATION CONCERNÉS TRAMWAY
ESSAIS TECHNIQUES
Augmentation D es essais tech-
niques du tram-
way d’Alger débu-
teront aujourd’hui

des prix de 15%


● Une frénésie semble s’emparer des commerçants qui ont eu vent d’une augmentation
sur le tronçon allant
de la cité Les Bana-
niers (Mohammadia)
vers Sorecal (Bab
Ezzouar). Une cam-
pagne de sensibilisa-
«imminente et importante» des prix. tion a été menée via
ous informons notre des affiches collées

N aimable clientèle qu’à


partir du 11 décembre
il y aura un changement dans
sur des supports dans des endroits fréquentés par les habitants des
cités limitrophes aux rails du tramway. Outre la date et l’itinéraire,
les riverains sont informés des dangers que peut représenter cette
opération qui se déroule sur un périmètre encore en chantier. Des
le prix du croissant (10 à 15
DA). Cela est dû à l’augmen- craintes ont été exprimées par quelques habitants après les informa-
tation de la matière première tions diffusées concernant un accident enregistré récemment durant
sur le marché» les essais du tramway sur le tronçon de Bordj El Kiffan. Sur celui-
Les clients d’un pâtissier de ci, pour rappel, les essais techniques ont débuté en mai dernier.
Sidi M’hamed apercevront Les riverains déplorent également le retard accusé pour mettre les
cette phrase inscrite sur une touches définitives sur les parties achevées du chantier du tramway,
affiche placée bien évidence telles que l’aménagement des passages pour permettre aux habi-
au-dessus des bacs où sont tants des cités proches de traverser les rails en toute sécurité. «Nous
entreposés des croissants et sommes obligés d’enjamber des câbles et des appareils sur notre
autres viennoiseries, prisés chemin, alors que des accès pour piétons auraient pu être aména-
par les clients. gés dans la partie finie du chantier», estime un riverain habitant la
Le vendeur, approché, relève cité Les Bananiers. Même avant les essais, il y avait un danger im-
que l’avis destiné aux clients portant pour les personnes âgées et les enfants qui devaient fournir
a été distribué par des agents plus d’efforts physiques pour marcher sur les escabeaux de fortune

PHOTO : H.LYES
de l’APC. Renseignements réalisés avec des caisses en bois et qui menacent de céder sous le
pris, la commune n’a pas la poids des passants et l’usure. F. A.
latitude d’augmenter les prix.
Il n’empêche que ces derniers
jours une frénésie semble Des affiches annoncent une hausse prochaine du prix du pain et des gâteaux
EL QARIA
s’emparer des commerçants
qui ont eu vent d’une aug- encore saignés à blanc», re- les prix du pain sont libres nous l’avons maintes fois de- MISE EN DEMEURE DE L’APC
mentation «imminente et grette-t-il. Les augmentations à Alger. «Le prix réglemen- mandé», signale Hadj Tahar
es fouilles de la construction de plusieurs bâtiments à l’état
importante» des prix. «Les
prix augmenteront encore
toucheront-elles les produits
de large consommation com-
taire est de 7,50 DA à 8,50
DA. Sauf qu’en raison des
Boulenouar, porte-parole de
l’Union générale des com-
L d’abandon présentent un danger permanent pour les habitants
de la cité des frères Achouri (El Qaria). Sans clôture ni protection,
plus dans les prochains jours, me le pain ? différentes augmentations et merçants et artisans algériens
cet espace est accessible aux enfants avec tous les risques que cela
surtout à partir de janvier. «L’Etat subventionne toujours des pratiques illégales de cer- (Ugcaa). Les prix des produits
peut engendrer. Les habitants de ce quartier ont à maintes reprises
Le sucre et la farine seront le prix de la farine destinée à taines minoteries, le pain est connaîtront une augmentation
alerté les services de l’APC, qui n’ont entrepris aucune démarche
les plus touchés par ces aug- la production du pain (2000 vendu à 15 DA. Cette situa- de 15% l’année prochaine,
pour venir à bout de ce danger. Les raisons qui bloquent toute
mentations qui concernent DA le quintal). Reste que tion ne fait pas réagir les ser- prédit M. Boulenouar. «Les
intervention de l’APC sont liées au litige persistant entre plusieurs
les produits importés. Tous certaines minoteries privées vices de contrôle», s’étonne prix augmenteront au cou-
membres de la coopérative immobilière ayant engagé les travaux.
les produits confectionnés à contournent la loi et obligent M. Kalafat. rant de l’année prochaine en
«Ce problème a bloqué la poursuite des travaux», explique M.
base de sucre et de farine les boulangers à débourser Le taux de la TVA (17%), ap- raison des perturbations des
Gamgami, P/APC de Dar El Beïda, qui dit avoir adressé des mises
connaîtront une flambée», as- 200 et 300 DA de plus pour pliqué aux produits et payés cours des produits au niveau
en demeure aux responsables de ladite coopérative, qui sont restées
sure, doctement, un vendeur acquérir le produit», se dé- par le consommateur, est mondial, mais aussi en raison
sans suite. La coopérative, qui a obtenu un permis de construire, est
de la rue Necira Nounou à sole Youcef Kalafat, président également dénoncé par le re- de la faiblesse de la pro-
dans l’obligation de poursuivre ses travaux. L’APC menace, au cas
Belouizdad. de la Fédération nationale des présentant des commerçants, duction nationale», signale
où cette situation ne se débloque pas, de récupérer l’assiette fonciè-
Gérant une boutique d’ali- boulangers, qui assure que les l’Ugcaa. «La loi de finances le porte-parole de l’Union,
re. «Nous envisageons d’entreprendre une procédure pour la récu-
mentation générale, il relève minoteries ne mentionnent 2011 reconduit cette taxe. qui indique que le pouvoir
pération du terrain appartenant à l’APC. Une mise en demeure par
que les produits dont les prix pas sur la facture le prix de Ce taux reste important. Le d’achat des citoyens a baissé
voie de presse sera adressée aux membres de la coopérative avant
augmentent constamment ne vente, mais celui imposé par consommateur est seul à en en dépit de l’augmentation
la poursuite de notre démarche», explique le premier responsable
sont pas à la portée des petites l’Etat pour éviter les sanc- pâtir. Cette taxe doit âtre des salaires. Nadir Iddir
de cette commune. F. A.
bourses. «Les clients seront tions. M. Kalafat affirme que ramenée de 7 à 8%, comme

SUR LE VIF 24 HEURES


LE JUSTE PRIX HAMMAMET ET AÏN rouverte depuis quelques les robinets abîmés, l’eau
BENIAN : TROTTOIRS semaines, après une stockée est sale et servie
EN RÉFECTION fermeture de plusieurs dans des récipients
Les trottoirs des communes années. Les usagers peuvent crasseux.
de Hammamet et Aïn Benian désormais accéder aux Les usagers, résignés,
connaissent des travaux de toilettes publiques, seul s’acquittent d’un prix de
réhabilitation, engagés ces service proposé. 10 DA et tâchent de faire
derniers jours par les Cette réouverture intervient leurs besoins rapidement et
autorités locales. suite aux réclamations de fuir les lieux.
Sur certaines parties, les exprimées par les milliers de Plusieurs usagers
travaux de déblaiement sont voyageurs qui transitent par demandent aux
en cours alors que le cette infrastructure, gérée responsables concernés de
revêtement n’a pas encore par les services de la veiller à assurer un minimum
été entamé. Une raison pour commune. de propreté et ont exprimé
laquelle les habitants Toutefois, force est de leur crainte d’attraper des
demandent l’accélération de relever que les responsables maladies en l’absence
la cadence des travaux, locaux ne se sont pas donné d’hygiène et de propreté.
notamment en ville et dans la peine de nettoyer les lieux
les lieux très fréquentés par avant de les mettre à la
disposition des citoyens. HORAIRES DES PRIERES
les piétons, pour éviter
d’éventuels désagréments Outre la poussière et les
détritus se trouvant à
aux prochaines Fedjr 06h19
l’intérieur de l’agence,
PHOTO : H. LYES

précipitations.
laissée à l’abandon depuis Dohr 12h42
AGENCE DE VOYAGEURS plusieurs mois, l’espace Asser 15h15
(ZÉRALDA) : servant de toilettes Maghreb 17h37
TOILETTES PUBLIQUES publiques pour hommes Icha 19h00
La confiance ne règne pas, y compris dans les toilettes. Il faut payer d’avance RÉPUGNANTES et femmes est pour le moins
répugnant et infréquentable.
pour se soulager, ensuite il reste à «définir» le besoin pressant ! L’agence de transport des
Les portes sont défoncées,
voyageurs de Zéralda a été
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 9

RÉGION EST
OUM EL BOUAGHI COOPÉRATIVES AGRICOLES DE LA WILAYA DE GUELMA
Des créances
de 1000 MDA
pour l’OPGI Des sociétaires crient au scandale
Les créances de l’Office de la promotion ● Il a fallu que des adhérents réagissent en réclamant une commission d’enquête pour que les pouvoirs
et de la gestion de l’immobilier (OPGI) qui publics avancent le préalable d’une harmonisation statutaire de ces structures.
s’élevaient à 60 milliards de centimes
en 2009, ont connu une hausse en 2010,
es présidents des coopératives agricoles de la
atteignant les 1000 MDA (millions)
dont 10% sont détenus par des
administrations publiques. A ce titre,
l’office a transmis 1 200 dossiers à la
L wilaya, au nombre de six, pour la plupart en
poste depuis deux décennies, soit depuis la
création de leurs coopératives, n’ont pas présenté
justice dans le but de recouvrer les de bilan, et encore moins cédé leur place. Consta-
arriérés des locataires, souvent dans tant cette situation contraire à la réglementation,
l’incapacité d’honorer leurs dettes. des sociétaires des différentes coopératives crient
L. Baâziz au scandale et réclament une commission d’en-
quête. Le directeur des services agricoles (DSA)
enfonce le clou en notifiant aux dits présidents
TÉBESSA de présenter leur bilan, faute de quoi il procé-
dera à la dissolution des coopératives. En effet,
6,8 MDA de pertes un important groupe de sociétaires adhérents de
ces dernières ont, dans une pétition destinée à El
pour la SDE Watan, dénoncé avec énergie «les comportements

PHOTO : EL WATAN/ARCHIVES
non réglementaires des responsables des coopéra-
Les pertes de la SDE s’élèvent à 6,8 MDA tives» et cité en exemple l’une d’elle en affirmant:
(millions), apprend-on de source bien «Après 20 années d’illégitimité, le président et les
informée. Le montant de ces créances responsables de la CASSAP de Guelma refusent de
détenues par les abonnés, citoyens et passer la main à un conseil nouvellement élu de
organismes publics, est de l’ordre de manière légitime et démocratique, selon les statuts
3,75 MDA, somme à laquelle s’ajoute un et le règlement en vigueur. Nous demandons aux
important préjudice estimé à 30, 05 MDA, autorités compétentes d’ouvrir une enquête pour
dû aux branchements illicites sur le faire la lumière sur plus de 20 années de gestion Si elles ne présentent pas leurs bilans, ces entités seront dissoutes
réseau d’alimentation, vol de occulte.» A titre informatif, et pour ce cas précis,
transformateurs et de câble électrique. des P.-V. d’huissier de justice attestent des mésen- pératives dans ce sens. Mais aucune n’a répondu». loi. Mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps
A noter que 1 668 cas d’infractions ont été tentes qui ont eu lieu lors de l’assemblée générale Et de conclure: «Si elles ne présentent pas de bilan pour demander des comptes ? Telle est la question
réglés à l’amiable, alors que 28 autres tenue, le 4 août 2010, pour élire un nouveau prési- (moral et financier) dans les plus brefs délais, nous que nous avons posée aussi bien à l’administra-
feront l’objet de poursuites judiciaires, dent. Pour le DSA, la situation est scandaleuse. Il procéderons à leur dissolution. Bien évidemment, tion qu’aux sociétaires. Nous n’aurons que des
a ajouté notre source. Lakehal Samir nous déclare à ce propos: «Dans le cadre de l’har- la direction des impôts sera saisie de facto.» Les réponses peu convaincantes, comme celle-ci: «La
monisation statutaire des coopératives agricoles responsables des CAS de Guelma, Hammam De- conjoncture n’était pas favorable». Bref, ça sent le
agréées par l’Etat, conformément au décret nº bagh et Khezara, et ceux de la COOPAW (aviaire), roussi pour les présidents et gérants des coopérati-
BORDJ BOU 96-459 et à la loi d’orientation agricole 08-16 du la COOPSEL et la CIRAM (spécialisé dans l’irri- ves agricoles à Guelma. L’heure des comptes a-t-
ARRÉRIDJ 3 aout 2008, nous avons saisi l’ensemble des coo- gation et l’aménagement) sont en infraction avec la elle sonné ? Karim Dadci

Ouverture SOUK AHRAS EL OUED


éventuelle d’une Dissensions à l’APC Des projets
enquête dans le e qui n’était que rumeurs colportées, çà et une entrave pour le développement local, puisque
secteur de la santé C là, au sujet de dissensions au sein de la com-
mune du chef-lieu de wilaya, a pris, jeudi dernier,
l’adoption du budget primitif doit se faire dans
les meilleurs délais pour permettre la réalisation
de Sonelgaz
«C’est inacceptable ! Un équipement de
plusieurs milliards est sous emballage
la forme d’hostilités affichées au grand jour et
de guerre déclarée entre le bloc partisan du P/
et/ou le lancement de projets d’envergure. Il
reconnaît, toutefois, que le quorum n’a pas été en souffrance
APC et une opposition composée de 13 élus sur atteint pour permettre la tenue, jeudi dernier, de
n dépit des violents mouvements de protestation
depuis 4 ans et le pauvre citoyen reste
sans ces services que l’Etat a assurés »,
dira le wali de Bordj Bou Arréridj, lors
21. Issus de différentes formations politiques, ces
derniers ont, en effet, boycotté une session extra-
la session extraordinaire de son exécutif. A ce
propos, il dira: «Jusqu’à l’heure où je vous parle, E organisés pendant chaque saison des chaleurs
dans de nombreux endroits de la wilaya, pour dé-
ordinaire réservée à l’étude du budget primitif de aucun grief ne nous a été signalé par les protes-
de sa visite de travail et d’inspection l’année 2011, et ce en signe de protestation contre tataires et nous nous demandons, par la même noncer les coupures récurrentes de l’électricité, des
effectuée dimanche dernier à la certaines manières du maire de gérer les affaires occasion, dans quel intérêt agit-on de la sorte projets visant à remédier à ce problème sont toujours
commune de Ghaïlassa, située à 35 km du de la cité. Il s’agit, notamment de «l’absence de ?» Et d’ajouter: «Il n’a jamais été question de en souffrance et attendent d’être réalisés. Les projets
chef-lieu de la wilaya. Le chef de l’Exécutif concertation et les prises de décisions unilatéra- décisions unilatérales.» A noter qu’une deuxième en question, pour lesquels la direction générale de
ne s’est pas privé de dire tout haut ce les». L’un des protestataires a, d’ailleurs, deman- réunion extraordinaire sera convoquée la semaine Sonelgaz a dégagé une enveloppe financière de près
qu’il pensait de la gestion de ce secteur. dé le départ inconditionnel du premier magistrat prochaine. En attendant, une véritable guerre de 1,14 milliard de dinars, entrent dans le cadre du
«Je vais ouvrir une enquête sur ce de la ville, sous peine de maintenir le bras de fer. procédurière est engagée par les deux parties pour programme 2010, lequel concerne le renforcement
matériel qui reste inexploité et les De son côté, Mohamed Fettar, le P/APC de Souk prouver, chacune de son côté, le bien fondé de son du réseau de distribution par l’installation de trans-
responsables seront sévèrement Ahras, estime qu’un tel comportement représente action. A. Djafri formateurs et la pose de câbles électriques. Il cible
sanctionnés », a-t-il ajouté. les quartiers de la wilaya les plus touchés par les
Pour rappel, sur demande du même coupures de courant et ceux souffrant des chutes de
wali, une commission ministérielle PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT À MILA tension. Des sources bien informées ont indiqué que
cette importante enveloppe financière est destinée au
a été dépêchée, le mois passé, par la
tutelle afin d’enquéter dans le secteur
de la santé. A. B. Les associations marginalisées traitement des 231 points noirs recensés en septem-
bre 2009. Malheureusement, précise notre source, en
cette fin d’année, le taux de réalisation qui n’est que
es voix se sont élevées des subventions confortables et de l’environnement en Algérie. Le

Un mort dans D responsables d’associations


d’avant-garde contre leur mise à
locaux, il faut prêter allégeance
aux autorités en place sous pei-
président de l’association Éco-
logia, auquel l’ex-wali a intenté
de 32% ne suscite aucune satisfaction.
Une situation qui risque d’attiser encore une fois le
l’écart des grands débats et des ne de voir son association mise un procès pour avoir dénoncé mécontentement et le courroux des habitants durant
un accident rencontres importantes. Cette sous le boisseau», a martelé le l’implantation d’un projet d’une la prochaine saison estivale. Par ailleurs, le pro-
gramme des travaux précité consiste en la réalisation
forme d’exclusion s’est, surtout, président de l’association Nour station d’enrobage sur des terres
sur la RN103 manifestée sous le règne du wali Beni Haroun, pour la protection agricoles, à Chelghoum Laïd, de 149 postes maçonnés (dans lesquels seront placés
les transformateurs électriques), 25 postes aériens et
partant. de l’environnement, l’aména- abonde dans le même sens: «Les
L’on a déploré, avant-hier, un mort et une Des militants de la première gement et l’urbanisme. Cette pouvoirs publiques, APW et wi- 313 km de câble pour une enveloppe financière de
personne a été gravement blessée dans heure dans le domaine de l’éco- association pionnière au plan laya, ne nous contactent que 1,138 milliard de dinars. Les services de la Sonelgaz
un accident de la circulation sur la RN103, logie et de la protection et la national a engagé un véritable lorsqu’il s’agit de répartition d’El Oued ont justifié le retard par plusieurs motifs,
a-t-on appris auprès de la cellule de promotion de l’environnement, combat contre les dérives et les des budgets alloués. Mais, l’on entre autres, le fait que les programmes de l’Etat sont
communication de la Protection civile disent tout haut, ce que beau- atteintes à l’environnement, elle se garde de nous impliquer dans au-delà des capacités des entreprises locales, et le fait
de Bordj Bou Arreridj. A Tassera, coup d’associations satellites est récipiendaire de 5 médailles les dossiers et les concertations aussi que les entreprises nationales s’abstiennent de
précisement, 30 km à l’Est du chef-lieu de pensent tout bas. «On n’est ja- dont 3 en argent, décernées qui ont trait à la problématique réaliser des opérations de ce type pour des raisons in-
la wilaya, une voiture de marque Fiat a mais associé aux grandes dis- lors de rencontres nationales environnementale». Même son connues. Les mêmes services ont souligné également
dérapé dans un virage et s’est renversée cussions qui engagent l’avenir et arabes. Elle était la seule à de cloche chez d’autres inter- que les offres exagérées de certaines entreprises ainsi
sur le bas-côté de la route, tuant sur le de l’environnement dans notre l’échelle de la wilaya à animer, venants qui ont fait part de leur que les demandes de prorogation des délais de réali-
coup le passager, R.A., 25 ans et blessant wilaya», ont-ils tonné. «Pour en 2000/2001, un ambitieux inquiétude face à leur margina- sation des travaux sont parmi les causes du retard ac-
grièvement le conducteur A. A., rester dans les bonnes grâces de programme national de discus- lisation par le pouvoir exécutif. cusé qui a fait l’objet de vives critiques de la part des
selon la même source. A. B. l’administration et bénéficier de sions sur l’état et l’avenir de M. Boumelih élus de l’APW. Rezzag Salem Youcef
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 9

RÉGION OUEST
TIARET TLEMCEN SIDI BEL ABBÈS
Trois morts
dans un accident
de la route
Mines antipersonnel Pour une
amélioration
Un grave accident a eu lieu
avant-hier soir aux environs
une menace des prestations
médicales
de vingt deux heures
causant le décès de trois
personnes issues d’une
même famille alors qu’une
permanente C
inquante-deux patriciens médicaux, dont cinq spécialistes,
ont souscrit au système de conventionnement élaboré par
l’agence CNAS de Sidi Bel Abbès. Le dispositif, qui se situe
femme a été évacuée dans ● Le traité ou la convention d’Ottawa est un traité international dans le prolongement du processus de mise en place de la carte
un état comateux aux UMC de désarmement qui interdit l’acquisition, la production, le stockage
de l’hôpital Youssef Chiffa, a pour objectif précis d’améliorer les modalités relatives
Damerdji. Selon nos et l’utilisation des mines antipersonnel. Il est entré en vigueur aux prestations médicales destinées aux assurés sociaux. Selon
sources, l’accident a eu lieu le 1er mars 1999. M.Reguig Azzedine, médecin de la CNAS de Sidi Bel Abbès, le
près d’un pont sur lequel a système de conventionnement concerne, dans une première phase,
dérapé le véhicule. Les ors d’une journée d’étu- chiffre effarant qui contredit que ce pécule est très insi- exclusivement les travailleurs
victimes revenaient d’une
visite d’un parent qui
rentrait de la Mecque à Sidi
L des organisée par l’asso-
ciation des handicapés
moteurs de l’Ouest, El Hayat,
largement les déclarations des
officiels qui, eux, ont parlé, à
un certain moment, d’éradica-
gnifiant. Le mieux serait de
leur trouver une occupation
dans un dispositif d’insertion
mis à la retraite. Cependant, Les médecins
il a tenu à préciser que «le
dispositif sera généralisé gra- conventionnés ont
duellement aux autres caté- bénéficié d’un cycle de
Hosni. A. F. des conférences d’universitai- tion, après des opérations de qui leur permettra de vivre
res et de représentants de l’ar- déminage effectuées par les dignement». Aujourd’hui, du gories sociales». M.Reguig a séances explicatives
mée nationale, ainsi que des spécialistes de l’ANP. côté du village de Msamda fait remarquer que les méde- axées sur les éléments
SOUGUEUR témoignages d’anciens mou-
DISPOSITIF D’INSERTION
(Maghnia) des agriculteurs cins conventionnés, dont une constitutifs du
vingtaine sont positionnés
djahidine, ont dépoussiéré les cultivent dangereusement des
Des ossements mémoires pour «ressusciter» Après la signature de la terres qui renferment toujours au chef-lieu de la wilaya, conventionnement entre
ont bénéficié d’un cycle de la CNAS et les praticiens
humains la Ligne Morice, une fron-
tière de fils de fer barbelé et de
convention d’Ottawa en 1999,
le gouvernement français a re-
ces mines: «Quand j’ai com-
mencé l’opération de dépier- séances explicatives axées médicaux.
découverts dans mines antipersonnel s’étalant mis à son homologue algérien rage de ma parcelle, je me suis sur les éléments constitutifs
sur 700 km à l’Ouest du pays, des plans de pose des mines retrouvé nez à nez avec ces mi- du conventionnement entre
un chantier édifiée par l’armée coloniale sur cette partie de l’Algérie. nes. Mais, depuis, je suis de- la CNAS et les praticiens médicaux, et les objectifs y afférants.
française en 1957. Les statis- «Certes, mais cela ne repré- venu, par la force des choses, L’interlocuteur a indiqué, par ailleurs, que les tarifs de référence des
tiques officielles font état de sente que 30% de la réalité», un artificier. Il faut bien que prestations médicales ont été fixés à 250 dinars pour les médecins
Les ossements de trois généralistes et 600 dinars pour les spécialistes, précisant que les
cadavres humains ont été 300 personnes handicapées et a affirmé un représentant de je travaille ma terre», confes-
d’un nombre incalculable de l’ANP. Lors d’une entrevue, se-t-il avec le sourire. Mais, médecins conventionnés ont été dotés de lecteurs de cartes Chiffa
retrouvés par des fournis à titre gracieux par la CNAS. S’agissant précisément de la
travailleurs d’un chantier de morts. Cette bande frontalière le responsable de l’association au fond, il souhaiterait bien
compte des victimes dont des des victimes de la guerre a que les autorités en prennent carte Chiffa, M.Reguig a fait savoir que le document a été établi,
réalisation d’un centre jusqu’alors, au profit de 103 195 assurés sociaux sur les 119 352
universitaire à Sougueur. enfants post-indépendance. indiqué que «les victimes de la conscience et inscrivent une
«Le plus grave, selon un inter- Ligne Morice sont nombreu- autre opération de déminage que compte l’agence CNAS. Le médiateur de la CNAS n’a pas
Selon des sources locales, manqué de rappeler, en conclusion, que «le système de convention-
la découverte sur un terrain venant, 3 millions de mines de ses et vraiment abandonnées. dans cette région, surtout que
ce type demeurent toujours en- Et même si la majorité touche plus de 4 000 âmes y vivent… nement a enregistré par le passé l’adhésion d’un certain nombre
nu à la sortie vers Tiaret de pharmaciens avant d’être élargi notamment aux chirurgiens
pourrait s’agir d’hommes fouies dans cette région». Un une pension, la réalité est Chahreddine B.
cliniques d’hémodialyse et aux ambulanciers». M. Habchi
tombés au champ

MASCARA
d’honneur alors que
d’autres la lient à des
crimes non élucidés. A. F. TISSEMSILT
SAÏDA
Douze maisons cantonnières Emprunter le meilleur
Une jeunesse seront mises en service chemin vers le Bac
en mal d’espoir es douze maisons can-
L tonnières implantées
sur le réseau routier de
P renant en compte sur les expériences du passé qui ont
prouvé que le stress, l’anxiété et l’angoisse montent au fur
et à mesure que les examens officiels se rapprochent aussi bien
Le nombre global de la wilaya de Mascara se- pour les élèves que pour leurs parents, Ahmed Rezki, directeur
célibataires dans la wilaya ront opérationnelles in- de l’Education, a organisé, depuis la mi-octobre, des campa-
est de 61 460 alors que celui cessamment, a-t-on appris gnes de sensibilisation au profit des candidats aux examens
des mariés est de 57 891. auprès du chargé de com- officiels, des réunions avec les directeurs des deux cycles
Pour la gent féminine, il a munication de la wilaya, ainsi qu’avec les inspecteurs du primaire à travers lesquelles
été recensé 19 122 Noureddine Miri. Selon la les efforts ont été axés sur les mécanismes qui augmentent
celibataires et 22 515 même source, la direction les chances de réussite en empruntant les meilleurs chemins
mariées à Saïda. Le nombre des Travaux publics de vers les BAC, BEM et examen d’entrée en 1ère AM en plus de
total des célibataires des 16 Mascara a été destinataire journées d’étude et de formation quotidiennes, au niveau des
communes est de 47 958, d’une instruction émanant 22 communes, pour gommer tout éventuelle défaillance. Pour
celui des mariés est de du chef de l’exécutif exi- que l’élève ne se laisse pas aller entre le doute et la certitude le
58 921, selon des geant «la mise en service, jour J, il axera sur sa volonté de réussir.
statistiques communiquées dans les plus brefs délais, Des équipes itinérantes, formées de conseillers d’orientation
par la wilaya. Quant au des douze maisons coton- scolaire et d’éléments spécialisés en psychopédagogie, ont
statut famillial, on apprend
PHOTO : DR

nières réalisées dans le commencé, dès novembre, à organiser des rencontres avec les
que, pour le sexe masculin, cadre du précédent plan Les maisons cantonnières constituent un outil privilégié pour élèves concernés. Boudiaf El Hadj
23128 sont célibataires, quinquennal 2005-2009 l’entretien et la sauvegarde du réseau routier
22109 sont mariés, 392 sur le réseau routier de
RELIZANE
divorcés et 276 veufs pour la la wilaya de Mascara». (CW) et autres chemins vicinaux (CV) et d’en finir
ville de Saida. Le nombre de Selon la direction de l’Exploitation et de l’entre- avec l’anarchie des signalisations publicitaires».
mariés dépasse légèrement tien routiers relevant du ministère des Travaux Parallèlement, les routes endommagées par les
celui des célibataires dans 5
communes à vocation
publics, les maisons cantonnières, qui constituent engins et autres camions de grand tonnage qui
un outil privilégié pour la promotion de la qualité approvisionnaient les chantiers de l’Autoroute
Une famille jetée à la rue
agricole. S. A. aisant l’objet d’une exécution de jugement, une famille de
du service public routier, ont pour mission: «la Est-ouest en matières premières seront, quant à
préservation du patrimoine routier national, suivi elles, réhabilitées. Selon notre interlocuteur, «les
et surveillance continus du réseau routier, assu- pouvoirs publics ont demandé un budget de 400
F sept membres, évacuée par la force publique du logement
qu’elle occupait pendant des années, s’est finalement retran-
Bureau chée dans un coin dans la nature pour vivre sous une toile
ran
rance de l’entretien courant en permanence du milliards de centimes pour l’exécution des tra-
cirée. Les larmes aux yeux, Benouda, le chef de famille, fils de
Oran rés
réseau routier et assurance de l’intervention d’ur- vaux de réhabilitation de l’ensemble des routes
ge
gence pour la prise en charge de l’ensablement, endommagées». En outre, l’usage du carrelage moudjahid de surcroît, ne cache pas la souffrance qu’il endure
avec sa famille. «Je n’ai pas où aller avec ma famille et je
l’e
l’enneigement et autres intempéries». Le chargé sur les trottoirs est, dorénavant, interdit à Mascara.
Pour toutes m’inquiète surtout pour mon enfant handicapé moteur», a-t-
de communication de la wilaya nous a révélé Tel est le message adressé par le wali, Ouled Salah
El Watan

vos annonces qu
que les responsables des Travaux publics à Mas- Zitouni, aux responsables des communes et à la il souligné.
publicitaires car
cara ont été appelés au lancement d’une opération direction de l’Urbanisme et de la construction. Sollicitant les responsables locaux pour venir à sa rescousse,
contactez d’i
d’installation et d’organisation de panneaux de si- «Afin de mettre un terme au gaspillage, l’usage le concerné n’a pas manqué d’exprimer sa peur de voir «cette
gn
gnalisations routières (verticales et horizontales). de carrelage est strictement interdit, les trottoirs subite situation se répercuter négativement sur le comporte-
38 boulevard Ce
Cette action vise, ajoute notre source, «à combler doivent être réalisés soit en béton soit en bitume, ment» de ses enfants. «Je crains que cet état ait des retom-
Dr Benzerdjeb, (Plateau) le déficit enregistré en la matière sur l’ensemble ce qui est beaucoup plus rapide et économique», bées sur mes enfants notamment les scolarisés», devait-il
Tél : 041 41 23 62
de
des routes nationales (RN), des chemins de wilaya a-t-il annoncé. A. Souag déclarer. Issac B.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 10

KABYLIE INFO
SOURDS-MUETS DE BÉJAÏA DROITS DE L’HOMME
LA JOURNÉE
Entre promesses MONDIALE
CÉLÉBRÉE
et marginalisation
● Des efforts et des sacrifices risquent d’être vains si les pouvoirs publics ne tendent pas
L10 al’homme
Ligue algérienne pour la défense des droits de
(LADDH) a marqué, vendredi et samedi
et 11 décembre, à Béjaïa, le 62 anniversaire de la
e

déclaration universelle des droits humains. Un programme


riche en activités a été concocté pour la circonstance par
la main à l’Union des sourds-muets. les membres du Centre de documentations sur les droits
ne Année. C’est la pé- de l’homme (CDDH), en collaboration avec d’autres or-

U riode durant laquelle


les membres de l’Union
des sourds-muets de Béjaïa
ganes associatifs.
La manifestation a débuté dans la matinée de vendredi à
Timezrit, en partenariat avec l’association locale Tamusni,
par une conférence-débat animée par Me Chama Smaïn,
(USMB) attendent que les
autorités leur allouent un local, Secrétaire générale de la LADDH, et le responsable du
en vain. «Que des promesses bureau de Béjaïa, M. Saïd Salhi. Dans l’après midi, les
!» fulmine M. Nadir Belabbas, deux intervenants ont débattu des «droits de l’homme,
président de l’USMB, visible- entre idéale et réalité» à la commune d’Amizour.
ment déçu par la situation. Le lendemain, c’est au CDDH que s’est déroulée une ren-
En effet, les différents res- contre entre Me Zehouane, président de le LADDH, ainsi
ponsables, sollicités jusqu’ici, que les adhérents de la Ligue et à laquelle ont pris part
n’arrivent pas à trouver une so- plusieurs représentants de la société civile pour mettre
lution définitive à cette frange en relief la situation des droits de l’homme dans le pays.
de la société. Orientés d’une Un tas de sujets d’actualités, certains d’ampleur nationale
direction à une autre, par des et d’autres spécifiques à la région, ont été discutés. Me
officiels qui se rejettent mu- Zehouane a animé une autre conférence-débat autour
tuellement la balle, les sourds- de «l’histoire des luttes pour les droits de l’homme en
muets ont demeuré plus d’une Algérie», organisée dans la soirée à la cité universitaire
année sans être casés nulle des 1 000 lits, avec la participation du club scientifique de

PHOTO : D. R.
part. Cela dure depuis que ces l’université Les amis du livre.
derniers ont été expulsés du Parallèlement, les membres du CDDH, ceux du
siège dont ils étaient locataires. groupe de l’université A. Mira d’Amnistie Internationale,
Résultats : les activités de l’as- en collaborant avec des clubs et associations des
sociation ont été gelées. Idem Les malentendants attendent un signe des autorités étudiants, ont exposé durant la journée du samedi des revues,
pour l’école de langage des reprise qui n’a pas été des plus n’est pas seulement un moyen conduire aux sourds-muets. affiches et autres documents se rapportant aux droits
signes, au détriment des facile. Le nombre d’adhérents de communication pour les La direction du transport de la de l’homme. Au même endroit et approximativement
intérêts des sourds-muets de a diminué sensiblement alors malentendants, mais c’est une wilaya de Béjaïa est l’une des au même moment, des militants ont projetés des films
la wilaya et leur instruction qu’il était important. Il est éga- langue vivante et universelle» rares à refuser cet examen aux et des documentaires relatifs aux thématiques des droits
notamment. Seul un hangar lement difficile pour M. Belab- soutient M. Belabbas. malentendants alors que cela humains. I. B.
leur a été proposé à Sidi Ali bas et son équipe de mobiliser Notre interlocuteur estime que se fait naturellement ailleurs
Lebhar, mais il n’a pas été des bénévoles et des interprètes les sourds-muets de Béjaïa sur le territoire national et à
attribué à ce jour. Ajouter
à cela que les membres de
qui pourront les aider dans leur
mission. L’école souffre aussi
sont complètement margina-
lisés. «Les autorités ignorent
l’étranger.
Ces négligences empêchent
1er SÉMINAIRE DE
l’association jugent que c’est
trop loin de la ville.
financièrement.
La subvention que reçoit l’as-
nos droits et nous prennent
pour des incapables, tout ça
les sourds-muets de s’intégrer
dans la société. Des efforts et
FORMATION POUR
Aujourd’hui, las d’attendre,
l’Union décide de louer un lo-
sociation est presque insigni-
fiante. «Pourtant, notre école
parce que nous ne commu-
niquons pas» déclare-t-il.
des sacrifices risquent d’être
vains si les pouvoirs publics ne CORRESPONDANTS
cal pour 27 000 dinars par mois est aussi indispensable aux Il évoque, comme exemple tendent pas la main à l’Union
dans le but d’assurer le fonc-
tionnement de leur école. Une
sourds-muets qu’aux enten-
deurs, car le langage des signes
parmi tant d’autres, l’inter-
diction de passer le permis de
des sourds-muets de Béjaïa.
Ithri Belatèche
DE PRESSE
Là laetionligue
centre de documentation, d’information et de forma-
en droits de l’homme (CDDH) de Béjaïa, affilié
algérienne de défense des droits de l’homme
BOUKHELIFA (LADDH) a initié les 1 et 2 décembre derniers une forma-
tion aux droits de l’homme au profit des journalistes de la
région de Béjaïa.

Action médicale en milieu rural


euxième sortie en zone rurale de l’as- d’un jour a abrité, selon Dr. Kennani, 267 associations de la région de Boukhelifa.
Une formation qui entre dans le cadre du projet «citoyen-
neté et renforcement des relais de la société à la pratique
démocratique», financée par la Délégation de la Commis-
D sociation «Les Amis de la Faculté de
Médecine de Béjaïa». Après Tifra, ce gros
consultations, 51 dépistages de diabète et 17
soins infirmiers.
Notons aussi la participation dans la cara-
vane des étudiants en médecine de l’uni-
sion européenne en Algérie et mise en oeuvre en partena-
riat avec la fondation Friedrich Ebert.
bourg de la vallée de la Soummam, en juin Une activité extra muros a été aussi versité de Béjaïa. L’un des rôles assignés à Une quinzaine de correspondants de la presse écrite
passé, cette fois-ci, la caravane médicale, déployée, dont des visites à domicile. l’opération étant la formation. «Initier les et parlée s’est retrouvée au siège de la CDDH, pour
initiée par l’association, est allée consacrer Il s’agit de patients qui n’ont pu se déplacer, étudiants à aller au devant du malade, sur le écouter le Pr Boumghar Mouloud, enseignant de droit
la journée du samedi dernier à une action car alitées ou ne disposant pas de transport. terrain, encadrés par les spécialistes et les public à Paris, disserter sur les aspects juridiques et
de proximité à Boukhelifa, située dans Des médicaments, selon les disponibili- généralistes bénévoles, pour se découvrir pratiques des droits de l’homme en Algérie et leurs
l’autre versant. Dans la charte de tés, ont été servis aux patients consultés. éventuellement la vocation de médecins de implications sur les engagements internationaux conven-
l’association, ce type de sortie est motivé Le lot a pu être constitué grâce à des dons campagne». Cela peut-il faire tilt dans la tionnels, ainsi qu’un aperçu de certaines notions liées au
par les conditions de précarité d’une frange récoltés auprès des officines de la région, tête de nos futurs médecins ? contrôle de certaines de ces conventions avec des exem-
de la population rurale. des laboratoires pharmaceutiques et des Pour l’instant, nombre des populeux villa- ples relatifs à l’Algérie.
La commune a fourni la logistique et mis bienfaiteurs. Il est à souligner que si toute- ges de la basse Kabylie n’en possèdent pas. Deux autres chapitres ont été abordés, à savoir un
des locaux à la disposition de l’équipe mé- fois l’opération a été aussi intense, c’est un Pis, ils n’ont même pas un infirmier pour les aperçu sur la commission nationale consultative de
dicale dépêchée. Cet hôpital de campagne peu grâce au travail de liaison abattu par les premiers soins. R. Oussada promotion et de protection des droits de l’homme
que préside maître Farouk Ksemtini.
L’autre volet abordé fut consacré aux droits de
VOLONTARIAT l’homme entre droit et pratique avec des exemples
concrets sur l’état d’urgence, la charte sur la paix et
la réconciliation nationale, .... Hocine Adrar

Green Day chasse les détritus BUREAU DE


n pool d’associations dont l’action Rouge, et à des associations activant pour à 8 heures du matin sur le parcours de la
U BÉJAÏA
El Watan

a été dénommée Green Day et dont la protection de l’environnement : Ness el wilaya jusqu’au TRB d’où ensuite des bus
l’initiative est à l’actif d’étudiants de Baraka, APSBA, ECO et ARDH. Selon les ont acheminé les volontaires sur les lieux
l’université de Béjaïa a chassé le week-end organisateurs, il s’agit de quelque 300 per- à nettoyer. Pour toutes vos annonces
dernier le moindre détritus dans les sites sonnes volontaires pour prendre part ven- L’objectif est de rendre visible l’opération publicitaires
des Aiguades, du Cap Carbon et de Yema dredi au ratissage de Gouraya et le samedi à pour une sensibilisation au respect de Résidence Nacéria (EPLF)
Gouraya. celui des Aiguades. l’environnement et l’importance de proté- Bt A N° 3 Béjaïa
Au niveau de la participation, il a été fait Un côté pédagogique étant dévolu à ce vo- ger et de revaloriser les sites touristiques, le Tél./fax: 034 21 53 96
appel aux scouts de Béjaïa, au Croissant lontariat, le départ s’est fait d’abord à pied faune et la flore. R. O.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 10

ORAN INFO
LES SERVICES DE LA QUALITÉ METTENT SANS SALAIRES
LES BOUCHÉES DOUBLES DEPUIS 3 MOIS
LES TRAVAILLEURS
120 commerçants DE TARSI DEVANT
LA WILAYA
devant la justice S ans salaires depuis 3 mois, les travailleurs de l’unité Tarsi
(métallurgie) sise à Hassi Ameur se sont regroupés hier
matin devant le siège de la wilaya pour faire entendre leur voix.
Ils avaient espéré être entendus par le chef de l’exécutif et lui
● Le renforcement des contrôles de la qualité et de l’hygiène concerne en particulier
remettre une lettre de doléances. À défaut, une délégation a été
les établissements commerciaux à caractère alimentaire : fast-foods, cafétérias, reçue par le chef de cabinet qui leur a promis de transmettre
épiceries et restaurants. leurs revendications. La question des salaires versés de manière
irrégulière traîne depuis quelques mois et a déjà été soulevée par
es services de la direction du com- interlocuteur. Sur ce plan et pour parer tité de plus de huit quintaux de fruits secs

L merce ont fort à faire devant la


recrudescence des pratiques com-
merciales frauduleuses qui semblent se
au plus pressé, la direction du commerce
a fait appel à des brigades de renfort qui
ont effectué plus de 1300 interventions.
arrivés à péremption. Toujours au chapitre
des fraudes, les agents compétents ont
procédé à la verbalisation de 40 autres
la nouvelle section syndicale représentée par M. Atmani; mais
ce qui a provoqué le courroux des travailleurs c’est la dernière
décision émanant de la direction de l’unité et portant sur le li-
cenciement de 4 employés pour des raisons que les travailleurs
généraliser à Oran. Dans ce contexte, les Concrètement, une centaine d’infractions commerçants pour non-respect des règles jugent abusives. Les travailleurs licenciés ont été envoyés à
différents services de contrôle de com- ont été relevées pour la seule commune d’hygiène alors que treize commerces Sétif sur demande de cette unité, l’une des trois autres filiales de
merce et de la répression des fraudes ont d’Oran tandis qu’une soixantaine de com- ont été fermés dans la perspective de Tarsi, pour réaliser des travaux mais, à leur arrivée, le responsa-
annoncé, jeudi, la traduction devant la merçants ont été verbalisés. cette opération. S’agissant des mesures ble réalisation leur a signifié qu’ils n’étaient pas venus à temps
justice de 120 commerçants. Selon notre coercitives, les inspecteurs des brigades et que, s’ils voulaient travailler les deux jours restants (vendredi
source, ces derniers seront jugés pour FRUITS SECS ARRIVÉS À PÉREMPTION de contrôle ont établi 30 procès-verbaux et samedi), ils seraient rémunérés en heures supplémentaires.
infraction au code du commerce et des En dépit des chiffres avancés et malgré à l’encontre des commerçants pour dé- N’ayant pas pu avoir l’accord de leur unité d’origine, les em-
règles élémentaires réglementant l’acti- le nombre d’interventions effectuées, les faut de registre de commerce, défaut de ployés concernés ont réintégré Oran.
vité commerciale. Parmi les commerçants consommateurs sont désorientés eu égard facturation et non affichage des prix. Les Au retour, ils ont été suspendus puis licenciés. «La correspon-
épinglés figurent aussi ceux ayant dérogé aux pratiques commerciales mercantilis- services de la direction du commerce dance de Sétif est arrivée le 7 novembre mais nos camarades
aux normes en matière d’hygiène, de dé- tes qui sont exercées en toute impunité chargés du contrôle de la qualité et de la n’ont été envoyés que le 25 novembre. Ils sont partis la veille
faut de facturation et d’inexistence du re- dans les marchés, les cités et les quartiers répression des fraudes ont renvoyé au total avec leurs propres moyens sachant que, eux aussi, n’ont pas
gistre de commerce. Cette opération, qui de la ville. 120 commerçants devant la justice pour perçu leurs salaires antécédents et sont revenus le lendemain»,
a été déclenchée depuis le début du mois Par ailleurs, près de 10 quintaux de pro- non-respect des normes d’hygiène et de expliquent des représentants des travailleurs rencontrés sur les
en cours, a permis aux brigades mobili- duits impropres à la consommation ont sécurité alimentaire, défaut de facturation lieux du rassemblement. Parmi ces derniers, un travailleur arrivé
sées de mener leur mission à bien. «Nous été saisis lors d’une opération coup de et inexistence de registre de commerce. à l’âge de la retraite depuis juin, documents à l’appui, n’a pas pu
nous heurtons de front aux louvoiements poing menée par les brigades de contrôle Le renforcement des contrôles de la qua- régulariser sa situation et déplore le fait de ne pas bénéficier de
de certains commerçants qui poussent le dans les différents marchés des localités lité et de l’hygiène concerne en particulier la prime spécifique. Globalement, les travailleurs considèrent
toupet jusqu’à fermer leurs magasins lors de la wilaya. Les produits saisis concer- les établissements commerciaux à carac- que, contrairement à la situation qui prévaut ailleurs, l’unité
des tournées d’inspection des contrôleurs nent les viandes avariées, les pâtisseries, tère alimentaire : fast-foods, cafétérias, d’Oran est désavantagée citant, en plus du salaire proprement
des prix et de la qualité», affirme notre les produits de laitage ainsi qu’une quan- épiceries et restaurants. B. Alami dit, toutes les primes et les indemnités qu’ils ne perçoivent pas.
Toutes ces doléances, en plus d’un aspect lié aux relations de
travail dégradées avec la direction sont contenues dans la lettre
TRANSPORT transmise au chef de l’exécutif. Djamel Benachour

260 véhicules mis en fourrière FLN


l’issue des opérations de contrôle menée depuis le début de le plus grand nombre d’infractions est relatif au changement LES MILITANTS
À l’année en cours par la direction des transports, 260 véhicu-
les de transport en commun ont été mis en fourrière pour diffé-
d’itinéraire et au non-respect des arrêts autorisés. Le non-respect
du code de la route, le dédoublement dangereux et les courses DE L’AILE FRÉHA
rentes infractions au code de la route mais aussi des infractions poursuites entre bus dans les rues et grandes artères de la ville
relatives au non-respect des horaires de rotations et des itiné-
raires. Selon un bilan de la direction du transport, 230 bus et 30
sont également des infractions relevées ainsi que la surcharge.
Les transporteurs se soucient peu du confort de leurs clients, le
MÉCONTENTS
véhicules taxis ont été sanctionnés par la mise en fourrière d’une plus important pour eux étant de transporter un maximum de es militants
période de 8 à 45 jours assortie du payement de fortes amendes.
Les contrevenants ont été pris en flagrant délit d’infraction par
personnes pour remplir leur caisse. Cependant, dans certains
cas, et pour certaines lignes disposant de peu de bus, les usagers
D des 40 struc-
tures de base du
la commission de discipline relevant de la direction. Soulignons ne se plaignent pas de la surcharge, le but, pour eux, étant de FLN (l’aile Freha)
que les transporteurs assurant les dessertes urbaines et subur- monter dans le bus et de parvenir à temps à leurs travail et domi- et des membres du
baines ont été touchés par les sanctions. Selon le même bilan, cile ou autre destination. R. K. Comité Central se
PHOTO : DR

sont retrouvés hier


matin au siège de
EN BREF la Kasma 2 de la
rue Khemisti pour
LES APC RÉALISERONT LES ÉCOLES installés en prévision de la tenue des jusqu’au crépuscule et on remarque dénoncer les agis-
La maîtrise d’ouvrages concernant les travaux de la Conférence de Wilaya de aisément le faible éclairage. Il a été sements de la direc- Abdelaziz Belkhadem, SG du FLN
projets de réalisation des écoles l’Union prévue pour la fin de cette expliqué que des demandes ont été tion centrale dans
primaires a été transférée de la année. L’Union, dans le cadre de son faites pour la réhabilitation de la le processus de renouvellement des bureaux de kasma, les
direction du logement aux APC, a-t-on programme d’action pour 2011, a structure mais seuls de menus travaux dépassements des missionnaires dépêchés par le secrétaire
annoncé jeudi à l’issue de la réunion de programmé plusieurs actions de ont été réalisés sur la toiture, les général et la situation aléatoire qui prévaut actuellement au
l’exécutif de la wilaya, présidée par le volontariat dans les communes de la travailleurs s’attendant à un niveau de la Mouhafadha. Les débats animés par Fréha Mo-
SG en présence des élus communaux et wilaya. T. K. aménagement global incluant de hamed, responsable de la commission installée en 2004 pour
des directeurs des secteurs urbains. nouveaux équipements. R. A. régler les problèmes de représentativité au sein de l’instance
Cette décision du wali devra accélérer LA GRANDE POSTE SE DÉTÉRIORE locale, a été l’occasion pour les militants de déplorer les mé-
la cadence pour la réception des projets La structure de la Grande Poste se PÔLE PÉNAL : 20 ANS DE PRISON POUR thodes utilisées par les délégués envoyés d’Alger, en violation
en cours et intégrer une notion de trouve dans un état de délabrement TRAFIC DE STUPÉFIANTS des articles du statut du FLN. D’ailleurs, dans le communiqué
proximité et de spécificité dans la déplorable suite, par exemple, aux Vingt ans de réclusion criminelle ont final, les représentants des kasmas des 26 communes que
réalisation selon les besoins de la gouttes d’eau provenant des fissures été infligés hier par le pôle pénal compte la willaya sont unanimes pour réitérer leur confiance
population, les communes étant déjà dans le plafond et que tous les citoyens d’Oran à un convoyeur de 175 aux membres des bureaux de kasmas élus et dont les dossiers
chargées de l’entretien, de l’hygiène, constatent depuis des mois et kilogrammes de résine de cannabis ont été rejetés par la direction centrale. De ce fait, ils sont
de l’aménagement et de regrettent : «Cela fait quatre mois que je importés frauduleusement du Maroc et déterminés à «rejoindre les rangs du mouvement de redresse-
l’équipement. R. A. remarque cette fissure au plafond. A destinés à être écoulés dans plusieurs ment opéré par l’opposition» à compter de ce jour du samedi
chaque fois que je viens encaisser et villes de l’Ouest du pays. 11 décembre 2010. Pour Maître Salaheddine Benyekhlef,
MOUVEMENT ASSOCIATIF : L’UNION DE qu’il pleuvait, je remarque un problème L’arrestation du mis en cause a été porte-parole des militants de base du FLN, «les actions illé-
LA WILAYA SE RESTRUCTURE dans le toit», regrette une institutrice opérée lorsqu’une patrouille de la gales menées par certains superviseurs complaisants dans
L’Union des Associations de la Wilaya rencontrée sur les lieux. Les gendarmerie nationale en faction dans l’opération virtuelle de restructuration dans les domiciles et
d’Oran, agréée le 24 février dernier, responsables du service interrogés sur la région du village thermal de en dehors des structures officielles piétinent tout principe de
vient de lancer une opération de l’état des lieux attirent l’attention sur Hammam Boughrara (Maghnia) a démocratie et de transparence». Pour les autres militants de
restructuration pour la mise en place d’autres problèmes comme l’état des surpris ce trafiquant en train de base, les atermoiements du secrétaire général ont poussé les
de bureaux à travers 26 communes. vitres cassées, le coup de peinture à recharger sa marchandise dans une militants à demander l’annulation de tout travail complaisant
A ce jour, selon son président M. donner et surtout l’éclairage qui fait camionnette suite à une panne de son des superviseurs, entaché de faux, dont le seul but est de semer
Kheddar Nesskh, 17 bureaux ont été défaut. En effet, la poste reste ouverte véhicule. A. Bel. le désordre et de déstabiliser le parti. A. Bendenia
El El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 10

SÉTIF INFO
VOLS DE BÉTAIL 10 MILLIARDS DE DINARS POUR
LA RÉFECTION DES ROUTES
Une recrudescence L e réseau routier d’une très grande partie des 60 communes de la wilaya
est impraticable. Sa réhabilitation ne peut être prise en charge par les
programmes communaux de développement(PCD), dotés généralement

alarmante
d’enveloppes réduites. Avec un budget des plus limités, les collectivités
locales ne peuvent pas donc supporter de telles dépenses nécessitant de
gros moyens financiers. Pour venir à bout d’un tel problème, à l’origine,
dans une certaine mesure, de l’isolement de nombreux hameaux et bourgs,
ainsi que de nombreux accidents de la route, la wilaya a établi des fiches
● Les nombreux forfaits, signalés ces derniers temps, sont souvent commis techniques d’une valeur de 10 milliards de dinars et vient de saisir le mi-
avec la complicité des riverains. nistère des Travaux publics pour l’octroi de ce montant. Une telle manne
financière aura des incidences positives sur le développement des zones
déshéritées, l’emploi et le secteur … Ch. B.

50 NOUVEAUX BUS POUR LE


TRANSPORT SCOLAIRE
près les 36 bus réceptionnés
A en début d’année scolaire,
la wilaya de Sétif attend dans les
prochains jours, un autre quota
de 50 bus devant régler le sem-
piternel problème du transport
des élèves, l’une des principales
causes de la déperdition sco-
laire en milieu rural. Ce nouvel
apport renforcera les parcs rou-
lants de nombreuses communes
enclavées aussi bien du nord que
du sud de la wilaya. Une telle
opération pilotée par le minis-
tère de la Solidarité nationale, devant servir à la fois les enfants scolarisés
et les associations sportives, va-t-elle, un jour, toucher les associations en
charge d’enfants handicapés dans l’attente d’un geste ? Ch. B.

AÏN OULMÈNE
onnue pour son élevage d’ovins et de bovins, la loca- représente qu’une partie d’un vaste trafic, touchant tous gen-

C lité de mechta Lemaâziz, dans la commune de Bellaâ,


a été ébranlée, la nuit de jeudi à vendredi derniers,
par le vol de 13 ovins, 12 veaux et une vache, d’une étable
res d’activités, mené par des réseaux bien organisés utilisant
tous les moyens. Malgré les coups de boutoir des forces de
l’ordre, la région des Hauts-Plateaux est devenue un carre-
11 BLESSÉS GRAVES DANS
UN ACCIDENT DE LA ROUTE
jouxtant l’habitation du propriétaire Z.B., 58 ans, éleveur et four pour les contrebandiers et les dealers de la drogue et des
maquignon connu dans la région. Le vol a été commis, selon psychotropes; les narcotrafiquants et leurs acolytes, écumant leins de points noirs, le réseau routier de la wilaya a, en fin de semaine
l’un des proches de l’agriculteur, vraisemblablement par des
gens ayant une complicité interne. La disparition des bêtes
le sud de la wilaya, refont à chaque fois surface. Selon un
bilan de la sûreté de wilaya, les éléments de la police judi-
P écoulée, enregistré un grave accident sur le CW164, au lieu-dit « Maa-
fer », situé sur le tronçon Aïn Oulmène-AïnAzel. Roulant en sens inverse,
n’a été constatée qu’au petit jour par l’un des employés. Les ciaire viennent de mettre fin aux agissements répétés d’une un véhicule lèger, de marque Peugeot 405, est entré en collision avec un
recherches entamées juste après ont permis de retrouver la bande organisée dans la détention et la commercialisation de mini-bus de transport de voyageurs.
vache et un veau, égarés dans les bois. Evidemment, les gens stupéfiants à travers l’axe Batna -Sétif. En effet, suite à une Trois occupants de la voiture, dont un bébé, et huit passagers du bus, ont
de la mechta n’expliquent pas cette disparition brutale de bê- vaste opération d’investigation, une quantité de 3 kg de kif été grièvement blessés. Les victimes ont été transférées à l’hôpital de
tes très difficiles à conduire la nuit. Une plainte a été déposée traité, une voiture de marque Renault Laguna et 180 000 DA, Aïn Oulmène où elles ont été mises sous surveillance médicale. Afin de
auprès de la Gendarmerie nationale qui a aussitôt ouvert une ont été saisis lors de cette action, impliquant cinq personnes connaître les causes de cet énième accident, une équipe de la gendarmerie
enquête. Relevons qu’en dépit de toutes les mesures de pré- âgées entre 28 et 41 ans. Les mis en cause ont été écroués nationale a ouvert une enquête. Ch. B.
caution prises par les éleveurs, ce genre de forfaits, planifiés pour association de malfaiteurs et outrage à un corps consti-
et exécutés par des bandes spécialisées connaissant parfai- tué. Traduits en fin de semaine dernière devant le magistrat
tement la région, est souvent commis avec la complicité des instructeur, ils ont été placés en détention préventive. DES CLASSES SURCHARGÉES
riverains. Ce fléau, qui prend de l’ampleur dans la wilaya, ne Dounia B. et Chaïma B.
À AÏN AZEL
EL EULMA e déficit en matière d’infrastructures éducatives à Aïn Azel, tous pa-
L liers confondus, demeure la première préoccupation de la région. En

Colère des commerçants effet, les communes de Aïn Lehdjar, Beïda Bordj et Bir Haddeda, sont les
plus concernées par les perturbations scolaires. Même si la daïra compte 6
lycées, 15 CEM et 78 écoles, elle ne parvient toujours pas à régler le pro-

de Souk N’sa
es quelque deux cents commerçants activant au niveau leur mécontentement concernant leur délocalisation vers un
blème de la surcharge des classes.
A titre d’exemple, l’unique lycée de Aïn Lehdjar, conçu uniquement pour
700 élèves, en accueille près de 1200. Par ailleurs, la restauration des élè-
ves fait face à des projets non achevés, et d’autres qui n’ont même pas été
L de Souk N’sa, situé au cœur de la ville d’El Eulma, connu
pour être un véritable capharnaüm à ciel ouvert, un nid des
lieu ne pouvant pas convenir à leurs activités. Il est à noter
que les commerçants activant à Souk N’sa, dont la majorité
entamés.
Le transport est un autre casse-tête, puisque les enfants scolarisés souffrent
pickpockets et un lieu d’agressions et de vols quotidiens, ne dispose pas de registre de commerce, ont été recensés le martyre avant de rejoindre leurs classes. Les projets en suspens, telle la
ont baissé rideau, avant-hier, en signe de protestation contre pour être transférés vers un autre endroit. Après bien des réalisation de 3 cantines aux écoles de Chaouch Saleh, Sayeh et Chouaou-
leur imminente délocalisation. Mettant à profit la visite du péripéties, le choix des autorités locales s’est porté enfin sur ra, ainsi que la construction de nouvelles écoles primaires, comme celle
wali à El Eulma, dans le cadre de la commémoration du l’ancien siège de la Sonacome, situé au niveau du marché de la mechta H’Madcha, sont confrontés au manque d’assiettes foncières,
50ème anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960, des fruits et légumes, près de la cité des 250 logements. Un lequel constitue la principale raison de ces entraves. Azza R.
les protestataires se sont rassemblés, dès le matin, devant la site fortement contesté par les commerçants qui invoquent
nouvelle antenne administrative, située à l’avenue colonel
Amirouche, que le wali devait inaugurer. A son arrivée vers
les problèmes de l’isolement et de l’insécurité. Il est à si-
gnaler que des travaux d’aménagement, engagés par l’APC, HAMMAM SOUKHNA
13h, le premier responsable de la wilaya a prêté oreille à un sont au stade final et n’attendent que leur réception pour
représentant des protestataires. Ce dernier lui a fait part de recevoir les nouveaux bénéficiaires. L. Bourdim LES LOCAUX DU PRÉSIDENT
CHANGENT DE VOCATION
Un centre commercial à l’abandon nitiés par le président de la République, la plupart des locaux commer-
L ivré à l’abandon, depuis son inau-
guration par le chef de l’Etat, il y
le public en dépit de sa situation au
centre-ville, non loin de l’ancien stade
depuis, une dégradation continue. Les
vitres sont totalement brisées et les
I ciaux réalisés au profit des jeunes de la région d’Oum Laâjoul, relevant
de la commune de Hammam Soukhna, sont transformés en souk. En effet,
a plus de trois ans, le nouveau centre Hirche Amar. Les quelque commer- portes cassées ; des locaux vides sont ces locaux sont devenus un lieu de vente de fruits et légumes au profit de
commercial Mehanaoui Ahmed, qui çants qui y ont exercé des activités, devenus le refuge de drogués et de quelques opportunistes qui ont exploité une telle situation de déliques-
compte une centaine de magasins et tout au début, ont vite mis la clé sous SDF. Certains propriétaires de maga- cence dans laquelle se trouvaient ces espaces. Notons par ailleurs que, si
toutes les commodités d’accompagne- le paillasson, faute de clients. Hormis, sins sont totalement désemparés de- certains jeunes bénéficient du soutien et de l’aide de l’ANSEJ, la CNAC
ment, n’a jamais pu ouvrir ses portes, quelques magasins situés à l’extérieur, vant cette situation sans issue, et pour et la structure en charge du micro crédit, les responsables concernés tergi-
parce que tout simplement boudé par tout est fermé, et le centre connaît, combien de temps encore ? L. B. versent encore quant à l’attribution de ces locaux. Benhocine A.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 11

CHLEF INFO
CATOF SE LANCE DANS LA VALORISATION DU SABLE AÉROPORT
ABOUBAKR BELKAÏD
Nouveaux équipements REPORT DE L’OUVERTURE
DE LIGNES SUR PARIS
pour la récupération ET LYON
’ouverture de deux nouvelles lignes sur Paris et Lyon, pré-
L
des galets vue pour le 9 décembre dernier, n’a finalement pas eu lieu,
la compagnie française Air Méditerranée ayant différé ces des-
sertes à une date ultérieure. Les raisons officielles de ce report
demeurent inconnues pour le moment mais, selon des sources
● La Société emploie 120 travailleurs et compte aussi créer 70 autres emplois dès la mise locales, la compagnie aurait décidé de prendre le temps néces-
en service de la nouvelle station sur laquelle la population de la commune déshéritée de saire pour bien préparer ces vols. L’annonce de ces rotations
entre l’aéroport de Chlef et ceux de Paris et Lyon avait suscité la
Sobha fonde beaucoup d’espoirs. joie au sein de la communauté algérienne établie dans cette par-
tie de la France et les opérateurs économiques. Ces derniers de-
meurent tout de même optimistes quant au lancement du projet
en question qui était prévu, rappelons-le, depuis l’ouverture de
l’aéroport local en juin 2006. Actuellement, celui-ci est exploité
par les compagnies Air Algérie et Aigle Azur pour la destination
ligne Chlef -Marseille, à raison de quatre vols en été et deux en
hiver, en plus de deux vols d’été sur Metz. A rappeler aussi que
la mise en service de nouvelles lignes avec la France avait été
annoncée par le ministre des transports, Amar Tou, lors de la vi-
site effectuée à l’aéroport de Chlef en novembre 2009. Pour les
dix derniers mois, près de 30 000 passagers ont été transportés
entre Chlef et Marseille. A.Y.

DÉDOUBLEMENT DE LA
VOIE FERRÉE
LA LIGNE CHLEF-EL KHEMIS
PHOTO : EL WATAN
OPÉRATIONNELLE EN
JUILLET
e chantier de mise à double voie et de modernisation des ins-
L tallations ferroviaires sur le tronçon Oued Fodda (Chlef)-El
Khemis (Aïn Defla), sur une distance de 67 km, tire à sa fin si
45 milliards de centimes ont été injectés pour l’acquisition de machines et d’appareils de lavage, de broyage et de concassage l’on se réfère aux informations fournies par les gestionnaires
du projet lors de la visite effectuée samedi par le ministre des
a SPA CATOF, basée pement de la wilaya et des sont déjà sur place et seront et à la modernisation de ses Transports, Amar Tou, à la nouvelle gare d’Oued Fodda. Ce

L à Sobha, est en passe


de devenir la première
entreprise dans la wilaya à
autres régions du pays. Elle
vient d’acquérir une nou-
velle station pour la récupé-
bientôt assemblés pour être
mis en exploitation au début
de l’année prochaine, selon
installations. Parallèlement à
l’investissement en matière
de récupération des galets et
projet, qui a atteint un taux de réalisation de 55 %, sera achevé
et mis en service en juillet 2011, selon les explications fournies
au premier responsable du secteur. Le marché a bénéficié
d’une autorisation de programme de l’ordre de 10,44 milliards
avoir consenti d’importants ration des galets des oueds les gestionnaires de la SPA de production d’autres ma-
investissements pour la va- provenant des sablières de la qui emploie 120 travailleurs. tériaux, la société avait réa- de dinars pour les différentes interventions ayant débuté, faut-
lorisation du sable et d’autres société et des autres exploi- Celle-ci compte aussi créer 70 lisé une importante opération il le signaler, en décembre 2006. La réalisation du dédouble-
matériaux nécessaires au tants locaux. autres emplois dès la mise en consistant à renouveler et à ment de la voie, œuvre d’une entreprise chinoise, a coûté, à
secteur de la construction service de la nouvelle station renforcer son parc matériel et elle seule, 4,47 milliards de dinars dont une bonne partie en
et des grands travaux aussi POURVOYEUR D’EMPLOIS sur laquelle la population de ses installations d’exploitation devises transférables. Parallèlement à cette opération, il y a eu
bien à Chlef que dans les Ainsi, cette matière ne sera la commune déshéritée de So- du sable. Le tout a nécessité une série de travaux portant sur la modernisation des installa-
autres wilayas. En effet, elle plus jetée; elle sera, désor- bha fonde beaucoup d’espoir. un financement de l’ordre de tions d’exploitation et la suppression des passages à niveau à
s’est lancée dans un vaste mais, réutilisée pour produire La direction de l’entreprise 45 milliards de centimes pour travers la mise en place de moyens appropriés. Selon les initia-
programme d’équipement et du sable lavé et des granulats a aussi pris en charge le vo- l’acquisition, entre autres, teurs du projet, celui-ci vise notamment à augmenter la vitesse
de développement de ses ac- de toutes les dimensions. Im- let social des travailleurs en d’engins et de machines et ap- des trains et du trafic ferroviaire entre les deux wilayas, en at-
tivités pour être au diapason portés d’Italie, les nouveaux mettant à leur disposition, pareils de lavage, de broyage tendant l’achèvement d’une opération similaire sur le tronçon
des nouvelles exigences en équipements techniques ont notamment, une cantine au et de concassage. Le directeur El khemis-El Affroun, au Centre, et une autre sur celui reliant
la matière et de répondre, coûté 1 220 000 euros à l’en- sein même de l’unité. Il faut général de l’entreprise, Khe- Oued Sly (Chlef) à Oued Tlélat, à l’Ouest du pays. A.Y.
par là-même, à la demande treprise, soit 12 milliards de dire que la SPA CATOF reste lifa Saïd, ainsi que son équipe,
sans cesse croissante des
utilisateurs dans le cadre des
centimes en dinars algériens,
totalement financés sur fonds
l’unique pourvoyeur d’em-
plois actuellement dans la ré-
ont pu ainsi relever le pari de
faire de leur société un leader SNTF
différents plans de dévelop- propres de l’entreprise. Ils gion grâce au développement dans le domaine. A.Y.
NOUVELLE GARE
LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ
À OUED FODDA
a commune d’Oued Fodda, à 20 km à l’Est de Chlef, s’est
L
La police se déploie récemment dotée d’une nouvelle gare des chemins de fer. Si-
tuée au centre-ville, sur la RN 4, cette structure vient remplacer
l’ancienne qui était dans un état de vétusté avancé. Elle permet
désormais d’accueillir le public dans des conditions satisfaisan-
dans les quartiers chauds tes grâce à ses nouvelles installations et aux moyens humains
mobilisés dans ce sens. L’ouverture de cette gare s’est traduite
également par la reprise du trafic ferroviaire de et vers cette
es brigades mobiles sillonnent la ville de Chettia. Le dernier en date, et de loin le quatre repris de justice qui faisaient l’objet agglomération de plus de 50 000 habitants. En effet, il y a, au
D et sa périphérie de jour comme de nuit
tandis que des agents de la circulation sont
plus dangereux, composé de neuf éléments
et spécialisé dans l’acheminement et la
de mandats d’arrêt. Ces criminels qui ont à
leur actif une série d’agressions et de vols
total, sept arrêts de trains de voyageurs quotidiennement entre,
d’une part, Oued Fodda et Alger et, d’autre part, Oued-Fodda
postés régulièrement et à longueur de jour- commercialisation de l’héroïne, une dro- d’objets de valeur, semaient la terreur à et Chlef. Quatre d’entre eux sont assurés par le nouvel autorail
née dans les grands carrefours. C’est dire gue dure introduite pour la première fois Chorfa, à la périphérie ouest de la ville de qui effectuait jusque-là la liaison directe entre Chlef et Alger,
que le nouveau plan d’intervention de la dans la région, a été mis hors d’état de nuire Chlef. La police a également démantelé avec des arrêts seulement à Aïn Defla, El Khemis et Blida. Un
sureté de wilaya a eu les résultats escomp- la semaine dernière. Les auteurs, dont huit des réseaux de prostitution et de vente il- autre train effectue, quant à lui, le transport des étudiants à partir
tés. L’opération est certainement la plus sont originaires de Chlef et un de Sidi Bel licite de boissons alcoolisées. L’offensive, du siège de cette daïra et des autres régions de la wilaya voisine
réussie puisqu’elle a permis le démantèle- Abbès, ont tous été placés sous mandat de qui se poursuit toujours, vise, nous dit-on, d’Aïn Defla. Comme il fallait s’y attendre, la population locale
ment de plusieurs réseaux de malfaiteurs dépôt par le juge d’instruction près le tribu- à «nettoyer» la région des gangsters et des a accueilli avec une grande joie la remise en service de la gare
dans les grands centres urbains, à l’image nal local. En outre, l’offensive de la police lieux devenus sources par excellence de la et des dessertes ferroviaires entre cette localité et les autres sta-
des agglomérations voisines de Chlef et s’est également soldée par l’arrestation de prolifération des maux sociaux. A.Y. tions SNTF du Centre du pays. A.Y.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 11

JIJEL INFO
AMÉNAGEMENTS URBAINS
2,13 MILLIARDS DE DINARS
Des projets pour POUR LES FORÊTS
Lloppeesprofitglobale
dix-huit actions retenues dans le plan quinquennal 2010-2014, au
de la conservation des forêts de la wilaya, mobiliseront une enve-

quatre communes de 2,13 milliards de dinars, c’est ce qui est mentionné dans un
document de la direction de ce secteur. Le gros des travaux sera consacré au
reboisement de 9 800 ha pour un coût de 690 MDA (millions). L’autre action
importante a trait à l’aménagement de pistes sur une longueur de 560 km
pour un budget de 413 MDA, et sera, par ailleurs, renforcée par un projet
● Faute de suivi rigoureux, des sommes importantes ont été dépensées consistant en l’ouverture de 360 km de pistes avec un financement de 354
dans des travaux de mauvaise qualité. MDA. Le reste des actions visera le reboisement sur 2 800 ha, des travaux
sylvicoles sur 4 740 ha, la délimitation et le bornage de 3 000 ha de forêts, et
ne enveloppe de 533 MDA

U (millions) sera consommée


dans les travaux des différents
aménagements urbains prévus dans les
la réalisation de divers aménagements, des plantations (fourragère et rusti-
que) et des constructions. F. S.

communes de Jijel, El Milia, El Aoua-


na et Sidi Abdelaziz. Les entreprises
L’HÔTEL KOTAMA FERA
devant réaliser les 11 projets retenus
ont fait l’objet d’un choix par la direc- PARTIE DE LA CHAÎNE
tion de l’urbanisme et de la construc-
tion. L’appel d’offre pour un douzième
projet de la commune de Sidi Abde-
EL DJAZAÏR
’hôtel Kotama de Jijel pourrait faire partie de la chaîne en cours de
laziz a été déclaré infructueux pour
cause d’erreur dans… le cahier des
charges. Six chantiers totalisant un
Ld’Alger.
création qui s’appellera El Djazaïr, du nom de l’ex-hôtel Saint-Georges
Cette probable intégration fait suite à la démarche du ministère de
coût de près de 270 MDA (millions) l’Aménagement du territoire et du Tourisme, consistant au déploiement des
seront lancés dans la commune du hôtels Aurassi et El Djazaïr sur le territoire national à l’instar des chaînes

PHOTO : D.R.
chef-lieu de wilaya. Le plus important hôtelières mondiales. Quatre autres hôtels, situés à Beni Abbes, Timimoun,
projet a trait à l’aménagement d’une Tamanrasset et Boussâda, ont été retenus pour porter la même enseigne que
route entre le plateau de Mezghitane le prestigieux hôtel algérois. Il convient de souligner que l’hôtel Kotama
et le quartier d’El Haddada. Les tra- Le réseau routier demeure l’un des points noirs de la wilaya fait partie du patrimoine de la commune de Jijel, et qu’il est actuellement
vaux concerneront les trottoirs, la exploité par des privés. S. D.
voirie et l’éclairage public pour un le revêtement en béton bitumineux) et les cités du 20 Août 1955 et Zehani,
montant de 198 MDA. Cette voie
permettra certainement une meilleure
l’aménagement du jardin public de la
cité des frères Lounis, près de l’hôpi-
ainsi que le siège de la daïra. Pour la
commune d’El Aouana, près de 143 CRÉANCES DE LA SONELGAZ
communication avec le nouveau site
de Mezghitane, à l’entrée ouest de la
tal Mohamed Seddik Benyahia. Ce
projet a connu un énorme retard, mais
MDA seront consacrés à l’aménage-
ment du POS n°3 de Timizert pour la DES PRÉAVIS DE COUPURE
ville, par sa partie sud qui desservira heureusement que, dernièrement, la réalisation de la voirie et des réseaux
ainsi tout le sud de Jijel. Le flux des
véhicules générera certainement des
moitié de la chaussée, grignotée par le
ruissellement des eaux de pluie, a été
d’assainissement et d’alimentation
en eau potable. Quant à la commune
DE COURANT POUR 20 APC
accidents en ce point si rien n’est fait remblayée par la pose de gabions pour de Sidi Abdelaziz, elle a bénéficié
pour, par exemple, «enjamber» la
RN43. Les autres projets retenus à Ji-
soutenir le talus. A El Milia, une enve-
loppe de 120 MDA a été dégagée pour
du projet de réalisation de l’éclairage
public de la cité des 80 logements par-
Ldesadepréavis
direction de la société de distribution de Jijel, relevant de la société
distribution de l’est de l’électricité et du gaz (Sonelgaz), a lancé
de coupure qui ont été transmis à 20 APC par l’intermédiaire
jel concernent l’achèvement des amé- la réalisation de trois projets d’aména- ticipatifs pour un montant de 944 829 d’huissiers de justice. L’émission de ces préavis est motivée par la volonté
nagements au plan d’occupation du gements extérieurs et réseaux divers DA, alors que les aménagements exté- de recouvrement de 27 MDA (millions) détenus par ces APC récalcitrantes.
sol (Pos) d’El Akabi, la prise en charge de la zone des équipements publics rieurs, la voirie et les réseaux d’AEP et Ces communes sont invitées à régler leurs dettes avant le 31 décembre 2010.
du reste à réaliser de l’amélioration (tribunal, sûreté urbaine, terrain de jeu d’assainissement, seront relancés par Les créances de Sonelgaz sont estimées à 300 MDA, dont 200 détenus par
urbaine à El Haddada (principalement et logements sociaux), la route reliant une future procédure. Fodil S. les administrations publiques. Cette situation est de nature à étouffer le
développement de cette entreprise dans la wilaya de Jijel qui a prévu un am-
bitieux programme pour l’année 2011; un investissement de 800 MDA pour
EL KENNAR NOUCHFI l’amélioration de la qualité du service et l’introduction du gaz dans les zones
rurales. Zouikri A.

Une étude pour réhabiliter CHEKFA


Ghedir Béni Hamza UNE PERMANENCE DE NUIT
ne étude sera lancée pour l’aménagement et la réhabili- Certes, on croit ainsi faciliter la communication entre les AU CENTRE DE SANTÉ
U tation de la zone humide d’El Kennar Nouchfi, connue deux agglomérations, en les rapprochant, mais les impli-
épondant aux doléances des citoyens, le directeur de la santé a annoncé
sous l’appellation de Ghedir Beni Hamza, et qui s’étend sur
une superficie de 36 ha.
cations pourraient être désastreuses pour cette zone qui a
d’ailleurs failli être drainée il y a une vingtaine d’années. R qu’une permanence de nuit sera opérationnelle, avant le 15 janvier
prochain, au centre de santé de Chekfa. Il avancera, par ailleurs, que l’acqui-
Cette décision a été prise, mercredi dernier, par le wali lors On rappellera que cette zone est fréquentée régulièrement
de sa visite dans la commune d’El Kennar. Toutefois, il faut en saison automnale et même hivernale par plusieurs espè- sition d’une ambulance pour la commune de Bordj T’Har est déjà program-
noter qu’en raison de plusieurs facteurs liés notamment à ces d’oiseaux migrateurs qui arrivent généralement d’Euro- mée, ce qui facilitera le transport des malades de cette région montagneuse.
la pollution, le site de Ghedir Béni Hamza qui recèle une pe. On retiendra particulièrement les canards Fuligule Ny- Quant au vœu de la population d’avoir une maternité, le responsable du
réelle richesse en biodiversité est sérieusement menacé. roca. Le marais est aussi caractérisé par une exceptionnelle secteur de la santé a répondu que l’ouverture d’une telle structure demande
L’idée de réaliser un passage sur le marais pour faciliter la prolifération de nénuphars blancs. Il est ainsi grandement la présence d’un personnel de santé spécialisé. Pour le moment, dira-t-il, il
circulation entre le chef-lieu de commune et la localité de espéré que toute action au niveau de cette zone soit double- s’agira d’asseoir un programme de protection de la mère et de l’enfant, et de
Faza pourrait causer des dégâts à cette fragile zone humide. ment pensée. F. S. suivi des parturientes par des sages-femmes. Siradj D.

EL MILIA 65 BUS POUR LE


TRANSPORT SCOLAIRE
Le sachet de lait à 27 DA
onséquence d’une crise par l’Etat. «La réalité est pas suivi cette décision. de la vente du lait en sachet, D evant le déficit en matière de transport scolaire, particulièrement dans les
zones rurales, la directrice de l’action sociale a indiqué, en marge d’une
C qui a durement touché
les ménages à revenu li-
toute autre», soutiennent
des commerçants en expli-
«Beaucoup de clients ont
durement subi les effets de
car, souligne-t-il, la crise
des derniers mois ne laisse
visite du wali dans la commune de Chekfa, que 15 nouveaux bus ont été mis
à la disposition des élèves de certaines localités, ce qui porte à 65 le nombre
mité, le lait en sachet a pris quant que ce lait a connu la dernière crise, ils étaient plus une marge bénéficiaire de ces véhicules mis en circulation dans les 28 communes de la wilaya. Les
2 DA de plus que son prix une hausse chez le distri- incapables de s’offrir une motivante. La crise du pain services de la DAS s’attendent à la livraison de 13 autres bus, selon la même
habituel. L’écrasante majo- buteur privé, qui aurait pris boîte du lait en poudre, dont vécue, il y a quelques an- source. Le problème crucial du transport scolaire dans les zones rurales est
rité des épiciers de la ville entre 1 et 1,50 DA de plus le prix le plus bas est de 240 nées, a eu les mêmes consé- évoqué avec insistance par les parents d’élèves qui saisissent toutes les occa-
d’El Milia ont pris cette sur l’ancien prix. Certains DA; certains se rabattaient quences, puisque le prix de sions pour attirer l’attention des responsables concernés sur les difficultés de
décision qui va à l’encontre épiciers maintiennent, ce- sur la tisane pour le petit- la baguette est passé de 7,5 leurs enfants à rallier les écoles. Souvent, c’est dans des camionnettes, ou car-
des assurances données par pendant, le prix de 25 DA, déjeuner de leurs enfants», DA à 8,5, voire à 10 DA, rément dans des tracteurs, que les élèves de certaines communes enclavées
les pouvoirs publics, qui et jurent par tous les saints témoignent un commer- dans certaines régions, au effectuent leurs déplacements. A noter que les P/APC affichent également la
soutiennent, mordicus, que que c’est juste pour aider çant. Celui-ci soutient qu’il grand dam du consomma- même préoccupation et soutiennent unanimement que le nombre de bus de la
le lait est un produit soutenu leurs clients qu’ils n’ont n’y a plus de bénéfice à tirer teur. Z. A. solidarité attribués à leurs communes est insuffisant. Djihane Z.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 11

KABYLIE INFO
DROITS DE L’HOMME :
FORMATION À WILAYA DE TIZI OUZOU
L’ADRESSE DES
JOURNALISTES
Deux journées de formation
sur le thème des droits de
l’Homme ont été organisées
De grands retards dans
la semaine dernière par le
bureau de wilaya de la
LADDH (Ligue algérienne de
défense des droits de
l’homme) au profit de
les travaux publics
journalistes et ● Les élus APW et les P/APC ont fait part de leurs préoccupations au premier responsable du secteur et
professionnels des médias au secrétaire général de la wilaya.
à Tizi Ouzou.
e secteur des travaux publics a bles sur les ponts et les routes, regrette

L
Cette activité, lancée par la
ligue dans le cadre de son été examiné jeudi dernier lors aussi l’insuffisance de la cagnotte attri-
programme pour la d’une journée thématique orga- buée pour l’entretien du réseau à
«citoyenneté et nisée par l’assemblée populaire de l’échelle de toute la wilaya. Cette
renforcement des relais de wilaya de Tizi Ouzou. Même si des année, la DTP a livré, entre autres,
la société à la pratique progrès ont été enregistrés, des élus l’échangeur de Tadmait et la première
démocratique», fait partie APW, ainsi que les P/APC, ont fait part tranche de liaison Boukhalfa-Sidi
du projet financé par la de leurs préoccupations au premier Naâmane (RN12-CW224). Quant au
délégation de la responsable du secteur et au secrétaire programme en cours (2010-2014), il
Commission européenne en général de la wilaya. L’essentiel de est question de poursuivre et compléter
Algérie, mis en œuvre en leurs interventions au cours des débats les travaux entamés dans le précédent
partenariat avec la s’est focalisé sur l’état du réseau rou- programme, comme la finalisation de
fondation Friedrich Ebert. La tier, les retards dans l’exécution des l’évitement de la ville d’Azazga sur
formation a été assurée par programmes sectoriels dans leurs com- une distance de 8,5 km, dont le taux

PHOTO: EL WATAN
Mouloud Boumghar, munes respectives et le manque d’en- d’avancement des travaux est actuelle-
professeur de droit public tretien sur les ouvrages. Le réseau ment de 20%. Aux termes des opéra-
en France et spécialiste en routier dans la wilaya de Tizi Ouzou tions, inscrites dans le plan d’action de
droits humains. Diverses est évalué à 4 805 kilomètres dont 75% 2010, le ralliement du chef-lieu de
questions liées à la étaient, à fin 2009, en bon état, selon la wilaya à partir des daïras de Makouda,
thématique de la formation direction des travaux publics. Cette La rénovation du réseau routier tarde à être lancé de Tigzirt et de Ouaguenoune, sera
ont été évoquées par dernière indique avoir revêtu plus de 2 plus rapide, espère-t-on à la DTP.
l’orateur, tels que les 000 km de routes, toutes catégories à Assif Ousserdoun et l’état lamentable subissent les automobilistes et la popu- L’évaluation d’un ouvrage (échangeur)
principales sources des confondues, et réalisé 16 ouvrages de la route qui dessert les villages de la lation depuis la fermeture de la RN-24 permettant de relier Sidi Namane
normes de protection des d’art (ponts, passerelles…) dans le même localité sur 22 km. De son côté il y a des années. (CW224) à la RN12, est en cours, ainsi
droits de l’homme dans la cadre du programme quinquennal le maire de Makouda a suggéré à la De plus, fera-t-il remarquer, «tous les que l’étude de la liaison Fréha-Aghribs-
Constitution algérienne et 2005-2009. Cependant, en l’absence DTP d’inscrire un projet de route pou- projets inscrits dans le cadre des pro- Azefoun (28 Km). Dans le cadre du
les différents pactes de moyens d’entretien, ces routes se vant permettre le contournement de la grammes sectoriels pour sa commune nouveau quinquennat 2010-2014, il est
internationaux signés par dégradent rapidement, comme le petite ville du chef-lieu pour rallier le sont à la traîne !». Le directeur de également projeté, en plus de la dévia-
l’Algérie. Questionné sur constatent des élus. flanc nord de la wilaya. Le maire de wilaya des travaux publics, qui consi- tion de Boghni, l’aménagement en axe
l’évaluation de la situation Le président d’APC de Bouzguene a Tigzirt déplore, quant à lui, l’imprati- dère que son secteur est victime de autoroutier du tronçon de la RN12
des droits de l’homme en soulevé le problème de la détérioration cabilité des routes nationales 71 et 72 pillages effrénés de sable des oueds, allant de Tizi Ouzou à Azazga, soit une
Algérie, M. Boumghar a du chemin de wilaya 251 reliant Chréa tout en relevant les désagréments que entraînant des dégâts incommensura- distance de 24,5 km. Nordine Douici
qualifié celle-ci de
«mauvaise», notamment en
ce qui concerne «les droits
politiques, civils,
FAIT DU JOUR CHEURFA COMMÉMORE
économiques et LE 11 DÉCEMBRE 1960
socioculturels», a-t-il D. Tamani
précisé. C’est le propre L’HABACHI CRÉE
constat des associations
algériennes de défense des
droits de l’homme qui
«Etre Algérien…» LA COMMUNION
travaillent sur le terrain,
comme l’a relevé aussi le
comité des droits de L a commémoration d’événements historiques qui ont jeté les bases de
l’Algérie indépendante est une halte indispensable en ces moments de
journée commémorative des Hanafi, qui avait suivi la voie mili-
L1960,aévénements du 11 décembre tante de sa famille engagée dans le
qui avaient amené l’Assem- Mouvement national dès 1945,
l’homme de l’Organisation troubles, de doutes et de pertes de repères. Le souvenir des sacrifices blée générale des Nations Unies à avait rempli des missions périlleu-
des nations unies (ONU), a consentis par les aînés revivifie une citoyenneté qui vacille et rappelle à tous voter la résolution reconnaissant au ses qui lui valurent le respect et la
ajouté M. Boumghar, le devoir de défendre l’espace de vie commun. La cérémonie commémora- peuple algérien son droit à la libre reconnaissance de ses aînés. Il
rapportant que tout tive des événements du 11 décembre 1960 organisée cette semaine à détermination, a été marquée ce s’était illustré dans l’attaque et la
récemment, même la Azazga, où un hommage a été rendu à une figure du combat libérateur, a été samedi au village Cheurfa récupération d’armes dans les pos-
Commission nationale un moment de solidarité et de communion qui n’a pas été vécu dans la N’Bahloul (Azazga), où un hom- tes militaires coloniaux à Oued
consultative de promotion région depuis de nombreuses années. Des membres de la famille révolution- mage a été rendu à son digne fils, Aissi et Taboudoucht, ainsi que
et de protection des droits naire ont été écoutés par les jeunes générations dans le respect et le Belkacem Si Hanafi, dit L’Habachi, dans des actions de guérilla urbaine
de l’Homme (CNPPDH), avait recueillement, des représentants de l’Etat étaient assis aux côtés d’élus lieutenant de l’ALN pendant la à Tizi Ouzou. Il sera promu au
fait le même constat en la locaux, des responsables d’administration étaient mêlés dans la foule avec guerre de libération nationale. Les grade de lieutenant et deviendra un
matière, comme rapporté des représentants de partis politiques de l’opposition. Une image de nature festivités organisées par le comité élément important du commande-
par la presse, alors qu’il à redonner confiance en ces temps de déstructuration du tissu social. Les du village de Cheurfa et l’organisa- ment de la wilaya III.
n’est pas des habitudes de initiateurs de cette manifestation patriotique ont administré une véritable tion nationale des Moudjahidine a L’exposition photos organisée à
cette Commission à leçon de dignité et d’attachement au pays, un message d’espoir pour retrou- été un moment de communion et de cette occasion a permis à de nom-
critiquer, a-t-il rappelé. ver une vie collective apaisée. recueillement à la mémoire des breux citoyens de redécouvrir les
Fatima Bouhaci Les martyrs continuent de délivrer leur message bien après leur sacrifice, et martyrs de la guerre d’indépen- images historiques de leurs parents
de montrer les lignes jaunes à ne pas dépasser, sous peine de faire voler en dance. Le village Cheurfa, qui et proches, au passé révolutionnaire
El Watan éclats une liberté et une unité chèrement acquises.
Ce sont les moudjahidine qui étaient aux avant-postes pendant la résistance
compte 89 chouhada, a accueilli
des centaines de visiteurs, de tous
méconnu. De nombreux moudjahi-
dine qui étaient sur la première

Bureau de
au terrorisme islamiste au milieu des années 1990. Leur contribution était horizons, venus revivre des ligne pendant la guerre vivent
décisive dans l’anéantissement des intégristes armés dont le projet affiché moments historiques qui ont fondé aujourd'hui dans la discrétion, pres-

TIZI OUZOU
était de dissoudre le pays dans un Etat islamique supra national. C’est sans l’Algérie indépendante. Les com- que oubliés. C’est le cas de Sarni
doute parce que les moudjahidine n’ont plus la force de tenir encore les pagnons d’armes de Si L’Hanafi, Mohand Ouali, encore vivant,
armes que le terrorisme est revenu à la charge pour tenter de miner les bases parmi lesquels Si Smail authentique baroudeur qui avait
du pays. Ouguemoun, Si L’Hafidh Yaha, Si porté le fer jusqu’au cœur des posi-
Pour toutes vos an- Le discours de résistance à l’islamisme armé n’est plus ce qu’il était il y a M’Hand de Yakouren et d’autres tions militaires ennemies. Le villa-
nonces publicitaires : une quinzaine d’années. Un déficit politique ravageur qui complique la anciens maquisards qui ont mis ge Tinkicht, d’où il est issu, a
tâche des services de sécurité engagés dans la lutte antiterroriste. Des grou- beaucoup de verve dans le récit de d’ailleurs abrité le PC de la wilaya
puscules armés continuent de distiller aux abords des villages leur discours leurs faits d’armes. L’Habachi, III à l’orée de l’Indépendance.
Cité 60 Logts douteux et leur projet funeste. «Aujourd’hui, il s’agit d’être Algérien ou de décédé en 1972 à l’âge de 44 ans, a L’idée de la réalisation d’une stèle
Bt OPGI C n° 6 ne pas l’être. C'est notre ligne de démarcation face aux groupes islamistes», laissé de vifs souvenirs auprès de commémorative de cet épisode his-
Tél./Fax : résume un ancien patriote du village Tinkicht, surnommé le Général ses compagnons de guerre, venus torique a été soumise par le comité
026 22 91 33 lorsqu’il tenait la dragée haute au terrorisme dans les années 1990. en nombre à Cheurfa pour livrer du village de Tinkicht au comité
leurs témoignagnes. Belkacem Si local de l’ONM. D. T.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 13

I N T E R N AT I O N A L E

RÉFUGIÉS SAHRAOUIS

Des Américains dénoncent


la tromperie de Rabat
● Ces témoignages commencent, lentement mais sûrement, à bousculer les certitudes américaines sur la cause sahraouie.
e vient de constater que tout ce qui m’a été ra- du Sahara occidental, un territoire occupé depuis

J conté lors de mon séjour à Rabat, à Marrakech


et à Dakhla par les autorités marocaines est
faux !». C’est le constat accablant dressé hier par
35 ans par le Maroc, qui ne cesse de violer les
droits de l’homme dans ce pays». M. Lippiat tenait
particulièrement à démonter la propagande maro-
un journaliste américain, membre de la délégation caine sur les «persécutés de Tindouf» soulignant
représentant la société civile américaine, lors d’un que non seulement l’état des lieux dressé par le
point de presse à Alger. L’air grave d’avoir été makhzen est faussé mais aussi que des institutions
«mené en bateau» par la propagande marocaine, ce internationales, telles que le PAM et le HCR, ou
journaliste a raconté dans le menu détail et devant des ONG «visitent régulièrement ces camps en
le comité algérien de soutien au peuple sahraoui, toute transparence». En revanche, il a accusé le
la presse nationale et des militants sahraouis, Maroc, d’imposer un «blocus sur l’information» à
son séjour au Maroc. «J’ai été reçu à Rabat par El Ayoun en «empêchant» la presse d’accéder aux
le ministre chargé des Affaires islamiques et des territoires occupés. Pour David Lippiat et ses com-
députés, ils m’ont fait comprendre que les réfugiés pagnons, la visite aux camps de réfugiés sahraouis

PHOTO : H. LYÈS
sahraouis vivent l‘enfer à Tindouf et qu’ils sont pris leur a ouvert les yeux.
en otages. Ils m’ont dit qu’aucun organisme d’aide Les Américains qui sont «victimes» de la pro-
ne pouvait se rendre aux camps de réfugiés et que pagande marocaine, disposent désormais des
les Sahraouis de là-bas soutiennent le plan d’auto- témoins oculaires. Et il faut croire que ce genre
nomie.» Le reporter américain, visiblement outré David Lippiat, journaliste américain (à droite) hier à la salle de réunion de l’APC d’Alger-Centre de témoignages commence à bousculer les cer-
de découvrir le contraire de ce qu’on lui a raconté titudes de l’establishment américain. La preuve
à Rabat, affirme que les autorités marocaines lui de journalistes, officiels et représentants d’ONG. journaliste, il a constaté le grand écart entre ce ? Des membres du Sénat et de la Chambre des
avaient présenté un transfuge sahraoui (Ahmadou Le chef de la délégation américaine, M. David qu’il a entendu au Maroc et ce qu’il a vu de ses représentants américains ont appelé samedi der-
Ould Souilem qui vient d’être nommé ambassa- Lippiat, a lui aussi enfoncé le clou. «Nous venons propres yeux. «Ce ne sont que des mensonges. nier la secrétaire d’Etat, Mme Hillary Clinton, «à
deur à Madrid) pour le convaincre que tous les de revenir ce matin même (hier NDLR) des camps J’ai constaté, au cours de mes cinq visites dans appuyer le droit à l’autodétermination du Sahara
Sahraouis soutenaient le plan marocain, y compris de réfugiés sahraouis de Tindouf avec les membres les camps sahraouis, depuis 8 ans, une bonne occidental». Une initiative fortement saluée hier
dans les camps de réfugiés. Mais la tromperie pour de la délégation. Nous réfutons catégoriquement organisation dans tous les domaines, qu’ils soient par la délégation américaine composée de repré-
le journaliste a juste duré le temps de faire un saut les allégations marocaines sur la situation de ces éducatif, social ou économique». C’est pourquoi, sentants de l’ONG Human Rights, Défense Forum
à Tindouf. réfugiés, ils ont tout faux !». l’orateur a appelé la communauté internationale Fondation, Institute of Liberty, Young American
C’est ce témoignage émouvant et désabusé qu’a à une mobilisation «effective» afin de soutenir le Broadcasters, Focusing on Religions Persecution,
L’APPEL DES DÉPUTÉS ET SÉNATEURS US peuple sahraoui qui souffre quotidiennement des
voulu faire ce journaliste pour mettre à nu la ainsi que d’écrivains et journalistes. Comme
manipulation marocaine dont il a été victime au Ce ne sont que «grossiers mensonges !», tonne «exactions» marocaines. «Il est grand temps que la quoi, on ne peut pas tromper tout le monde tout le
même titre que des dizaines, voire des centaines David Lippiat d’entrée. Comme son compagnon communauté internationale se mobilise en faveur temps… Hassan Moali

RELANCE DU PROCESSUS DE PAIX


Les Palestiniens doutent de la «pax americana»
es dirigeants palestiniens ont ac- jectif final des négociations». Un autre apparaître des désaccords internes. Un tiers) juifs pour nous, les quartiers réussi à obtenir d’Israël un nouveau gel
L cueilli hier très fraîchement, sans
cacher leur scepticisme, les déclara-
leader palestinien, Yasser Abd Rabbo,
conseiller du président Mahmoud Ab-
proche de M. Netanyahu, le ministre
de l’Environnement Gilad Erdan, a
arabes peuplés de réfugiés pour eux,
et une solution négociée pour les lieux
de la colonisation, la secrétaire d’Etat,
Hillary Clinton, a proposé vendredi
tions de Hillary Clinton en vue d’une bas, a exprimé la colère et la frustration fait savoir que le gouvernement n’était saints», a avancé M. Barak, chef du une relance des négociations indirectes
hypothétique relance du processus de de son camp, qui ne semble plus entre- pas prêt à discuter des questions-clés Parti travailliste (centre-gauche). «Les pour sortir le processus de paix de l’im-
paix via des négociations indirectes tenir la moindre illusion sur l’avenir du conflit «un chronomètre à la main» commentaires du ministre de la Dé- passe, exhortant les deux parties à s’at-
avec Israël. «Les Etats-Unis remettent des discussions -directes ou indirec- sous la pression américaine. fense ont été exprimés sans la moindre taquer «sans retard» aux questions de
sur le tapis des négociations indirec- tes- avec le gouvernement de droite de coordination avec le Premier ministre. fond. Washington a dépêché à cet effet,
tes avec Israël, ce qui veut dire qu’ils Benjamin Netanyahu. «L’ancien mode FRUSTRATION Ils représentent des opinions connues pour une énième navette dans la région,
n’ont rien à proposer pour le moment», de négociations n’a abouti à aucun M. Erdan a écarté tout retrait global de depuis longtemps (de M. Barak) mais son émissaire George Mitchell qui
a déclaré le négociateur palestinien résultat et nous n’accepterons pas d’y la Cisjordanie occupée et de Jérusalem- certes pas les vues du gouvernement», a doit rencontrer aujourd’hui Netanyahu
Mohammed Shtayyeh. M. Shtayyeh revenir», a averti M. Abd Rabbo, dans Est annexée, comme le réclament les dit un responsable du bureau de M. Ne- et demain le président Abbas. «Si les
a demandé à Washington d’adopter une interview au quotidien arabophone Palestiniens. M. Netanyahu, lui-même, tanyahu. Un des ministres travaillistes, Etats-Unis n’ont même pas pu convain-
une position plus ferme face à Israël, Al-Hayat, laissant entendre que les a désavoué son ministre de la Défense Binyamin Ben Eliezer, a évoqué la me- cre les Israéliens de geler les colonies,
consistant à «reconnaître un Etat pa- Palestiniens pourraient choisir la voie Ehud Barak, qui a évoqué à Washing- nace d’un départ de son parti du gou- comment pourront-ils les persuader sur
lestinien dans les frontières (d’avant d’une proclamation d’indépendance ton l’hypothèse d’une partition de Jé- vernement si les «négociations de paix des questions aussi cruciales que Jéru-
la guerre israélo-arabe) de juin 1967, unilatérale. Côté israélien, le cabi- rusalem dans le cadre d’un règlement sont gelées» du fait de l’intransigeance salem, les réfugiés ou les frontières?»
avec Jérusalem-Est comme capitale ou net réuni dimanche s’est abstenu de de paix. «Jérusalem sera discuté à la d’Israël. Face à l’échec de la stratégie L’analyste palestinien Hani al-Masri
du moins annoncer que tel sera l’ob- réagir officiellement, tout en laissant fin (...) Jérusalem-Ouest et les (quar- de l’administration Obama, qui n’a pas met le doigt dans la plaie.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 14

C U LT U R E

SÉMINAIRE À L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS D’ALGER BÉJAÏA


Des chanteurs
L’art, ce legs ancestral dénoncent leur
«marginalisation»
● C’est parce que la thématique de l’art et du patrimoine a été tellement galvaudée par le passé qu’un ■ Un collectif des auteurs
séminaire de deux jours lui a été consacré à l‘Ecole supérieure des beaux-arts d’Alger. compositeurs et interprètes de la
wilaya de Béjaïa dénoncent, dans une

D
ans son discours dans un pays jouissant d’une conti- pétition adressée à la ministre de la
inaugural, hier nuité historique des institutions na- Culture, la «gestion opaque du secteur
matin, le direc- tionales et dans un pays qui, comme de la culture» à Béjaïa. Kaci Boussaâd,
teur de l’Ecole des l’Algérie, a eu à reconstruire ses ins- Boudjemâa Agraw, Boualem Berr,
beaux-arts d’Alger, titutions. Or, la patrimonialisation Louiza, Rabah Tamiti, Abdellah
Nacerddine est un processus qui suppose aussi Oumkhlouf, Hacen Adnani ... la pétition
Kassab, a indiqué que «dans une bien un consensus populaire que compte 25 signataires dont des vieux
société qui a connu autant de conti- des instances de consécration dont routiers de la chanson kabyle. Pour
nuités que de ruptures historiques, la crédibilité dépend de leurs com- étayer leurs propos, ils prennent pour
spatiales et culturelles, suscepti- pétences et de leur capacité à faire exemple le festival de la chanson
bles de générer des agencements endosser par un large public leurs kabyle qui vient de clôturer sa
inédits, la conservation de son pa- évaluations.» Le professeur maro- troisième édition sous le parrainage du
trimoine artistique, architectural cain, Jamâa Baïda, a, dans sa com- département de Mme Khalida Toumi.
et urbain témoigne non seulement munication intitulée «La construc- «C’est un festival à huis clos et un non-
pour l’histoire et pour l’art, mais tion de la vocation touristique au événement puisqu’on a fait l’impasse
également pour la mémoire. Cette Maroc», soutenu que son pays, qui sur des artistes de renom, comme Aït
rencontre permettra de rapprocher est aujourd’hui une destination privi- Menguellet, Idir, Djamel Allam, Amour
l’université du monde profession- légiée du tourisme international, est Abdenour, Kaci Boussaâd, et bien
nel, mais aussi de définir les pro- un cas où la vocation touristique a été d’autres», a dénoncé, hier, lors d’une
blématiques nouvelles non encore construite patiemment tout au long conférence de presse, Boudjemâa
investies qui pourraient constituer du XXe siècle. Agraw, de son vrai nom Oudane
de nouveaux champs de recherche». L’école des beaux-arts d’Alger existe depuis 1881 Le conférencier s’est notamment
Présent en tant que modérateur dans et remettre l’école en l’état. Les pro- Harrach, tandis que l’Ecole des beaux- interrogé sur le phénomène de patri-
ce séminaire, le miniaturiste Bachir fesseurs avaient déserté les lieux, arts restera dans le même édifice. monialisation qui, tout en conservant
Yellès est revenu dans son inter- excepté deux professeurs étrangers L’Ecole des beaux-arts était active les vestiges du passé, fait un usage
vention sur l’historique de l’Ecole et trois Algériens. La tâche était dans la vie publique, puisqu’elle a nouveau des monuments du patri-
des beaux-arts d’Alger, dont il fut lourde, mais il y avait de l’enthou- participé à plusieurs expositions en moine.
le premier directeur à l’avènement siasme», a-t-il dit. Afin de combler le Algérie et à l’étranger. Nacerddine La doctorante Luisa Irazu Lopez
de l’indépendance. Créée en 1881, déficit en enseignants, il a fallu Kassab avertira l’assistance qu’un Campos est convaincue qu’un travail
l’école était située à la rue d’Orléans recourir à la coopération technique. travail est actuellement en cours sur la de sensibilisation doit se faire en
dans une mosquée désaffectée avant «Notre principe, c’était d’avoir de la restructuration des archives de l’école. direction des enfants. «Les projets et

PHOTO : D. R.
d’élire domicile sur un terrain d’ex- rigueur dans l’enseignement. Cela a Dans son intervention intitulée les activités avec les jeunes et les en-
propriation au Télémly. En 1954, donné de bons résultats.» Les élèves «Eléments de réflexion sur l’intro- fants ne doivent pas être considérés
dira Bachir Yellès, il a fallu un temps étaient recrutés en qualité de créa- duction dans le fonds patrimonial comme complémentaires, ils sont des
de réflexion pour mettre en place les teurs et non de dessinateurs. d’œuvres contemporaines», l’univer- projets au même niveau et importan-
balises de cette école d’art. Promu C’est ainsi qu’a été créée la section sitaire Najet Khedda est revenue sur ce que le reste. Ils sont les meilleurs Le chanteur Boudjemâa Agraw
directeur en 1962, il a retrouvé une architecture. Plus tard, il y a eu un la définition générale du patrimoine. transmetteurs d’information dans
école dans un état de délabrement éclatement, puisque l’Ecole d’archi- «Le processus de patrimonialisation tous les groupes sociaux.» Boudjemâa, qui estime que le
lamentable. «Il fallait réorganiser tecture a été installée à l’EPAU d’El ne pose pas les mêmes problèmes Nacima Chabani programme officiel de ce festival n’est
que de «la poudre aux yeux». «Au
ministère, on croit qu’il y a des soirées
MUSÉE NATIONAL D’ART MODERNE ET CONTEMPORAIN dans toute la wilaya, alors que c’est
faux», dénonce, sans ambages,
l’orateur. Le contenu est aussi pointé

Hommage à l’artiste M’hamed Issiakhem du doigt. «Les conférences se sont


focalisées sur le thème des harraga
alors que pour un festival de la chanson
● Figure de proue des arts plastiques algériens, l’oeuvre de M’hamed Issiakhem possédait une solide culture kabyle nous aurions pu parler, par
picturale. Preuve en est le legs qu’il a laissé derrière lui après sa mort. exemple, de Iguerbouchene, Slimane
Azem ou Matoub», ajoute-t-il.
n marge de l’imposante exposition de peinture à De son côté, l’universitaire et critique d’art à l’Ecole l’aura d’un peintre. Le souhait de cette spécialiste est
E l’occasion du 25e anniversaire de la disparition de
M’hamed Issiakhem, inaugurée mercredi au Musée
supérieure des beaux-arts d’Alger, Nadira Laggoune,
a mis en exergue l’activité citoyenne d’Issiakhem
que cette œuvre soit un jour accrochée aux cimaises
d’un musée algérien. Anissa Bouayed a présenté et
«Le peu d’artistes invités ont été
humiliés par des cachets largement en
dessous de leurs valeur artistique, sans
national d’art moderne et contemporain d’Alger, une qui va de pair avec son travail pictural. M’hamed commenté des photographies du tableau représen-
compter que la plupart des spectacles
table ronde de deux jours a été consacrée à cet homme Issiakhem a beaucoup déploré le fait que sa peinture tant les visages d’une mère et de ses deux enfants.
programmés n’ont pas eu lieu pour
au talent exceptionnel. Des conférenciers de marque ne soit pas accessible au public. Cet état de fait lui «Issiakhem a condensé, dans son tableau, un vocabu-
manque d’informations flagrant», est-il
se sont relayés, jeudi et vendredi, sur la tribune en a permis de concrétiser en pratique les dessins de laire qui sera le sien pendant des décennies.» «L’or-
écrit dans la pétition. Le groupe
axant leur intervention sur la dimension de l’œuvre de presse. Ce sont des œuvres importantes qui conti- ganisation de l’espace, qui est spécifique et qui est
d’artistes dénonce le fait que les
cet artiste prolifique que le public méconnaît. L’histo- nuent de marquer l’histoire de l’art. «Il y a un lien déjà en place dans cette œuvre, est, en fait, une forme
«sommes colossales» allouées par les
rienne et critique d’art, Malika Dorbani-Bouabdellah, étroit entre ses activités picturales graphiques et personnelle déjà aboutie», explique-t-elle. Professeur
pouvoirs publics pour ce festival ne
qui travaille actuellement au musée du Louvre à Paris son engagement militant. Cet engagement va conti- de littérature et écrivain algérien, Benamar Mediène
soient pas utilisées pour la promotion
a, dans son intervention, fait une étude comparative nuer après 1962, comme le montrent les affiches a, dans un brillant et intéressent argumentaire, levé le
et l’épanouissement de la culture. «Ces
entre les deux œuvres du patrimoine universel inti- réalisées pour les pièces de théâtre de Kateb Yacine voile sur la vie de M’hamed Issiakhem à travers des
budgets, écrit-il, font plus le bonheur
tulées «Algérie de mes ancêtres» et «Passé, présent Palestine trahie et Mohamed prends ta valise. M’ha- autoportraits. Ami du défunt, Benamar Mediène a
des hôteliers, restaurants, imprimeurs,
et futur». Un lien étroit entre ces deux œuvres existe. med Issiakhem a également fait des illustrations d’abord tenu à souligner qu’Issiakhem et Kateb Yaci-
transporteurs ( ... ) et moins de 20%
«Algérie de mes ancêtres» est un portait type de sur les billets de banque de 100DA. Son caractère ne étaient des frères de la douleur et de la beauté. Dans
reviennent à la culture et aux artistes».
l’artiste créateur dans tous les domaines, notamment humoristique, on le retrouve dans certains billets de le premier portrait de 1949, le conférencier a mis l’ac-
Selon certaines estimations, ce
la poésie, les sciences, la musique. Il y a également banque qui ne sont plus en circulation, notamment cent sur l’attraction qu’exerçait Van Gogh sur son ami
festival, qui a été institutionnalisé,
celui du pouvoir éclair qui est toujours représenté ceux de 20 et 50 DA». Pour sa part, Anissa Bouayed de toujours, à l’image de la construction très lourde
aurait consommé quelque 1 0 millions
de profil, assis à même le sol, un livre à la main. a soulevé la problématique des conditions néces- du visage et du menton et de l’utilisation des couleurs
de dinars. Pétitionnaire, Alitouche
C’est quelqu’un qui est penché sur le savoir et saires pour qu’une œuvre puisse continuer à vivre. fauve, rappelant étrangement l’œuvre exposée aux cô-
Boualem, connu sous le non d’artiste
la recherche. «Ce thème, dit-elle, est traité de- Un Français, Jacques Arnaud, a fait don tés de celles de Galliero, un grand peintre de l’époque.
Boualem Berr dira : «Les artistes locaux
puis toujours par les artistes, qu’ils soient musul- d’une œuvre signée en 1960 par le regretté Benamar Mediène décortique trois autres por-
sont marginalisés. Quand ils sont
mans, chrétiens, occidentaux ou encore orientaux. M’hamed. Le donateur a exigé dans un premier traits d’Issiakhem, dont celui réalisé en 1976 et
invités, ils ne sont pas payés. «Les
J’ai trouvé une filiation dans ce tableau avec le temps que l’œuvre soit restaurée et remise au peuple dans lequel le sujet avait le visage de Jupiter, peint
cachets sont humiliants. C’est la moitié
patrimoine universel.» Dans le second tableau, algérien. La décision de prendre en charge l’œuvre a alors qu’il était malade et un autoportrait intitulé
de ce l’on me donne à BBA», renchérit
Malika Dorbani y a trouvé une référence à l’allégorie été prise d’une façon collégiale entre une association «Dépression», dans lequel le personnage au visage
Boudjemaâ Agraw. Le collectif
du printemps. C’est le thème de la renaissance avec constituée d’amis et de la femme du défunt. Comme exsangue est dissimulé par un empâtement de pein-
demande tout simplement le départ du
cette réflexion philosophique sur les trois âges de la toute œuvre a besoin d’une autorisation de sortie d’un ture. D’une voie très émue, Benamar Mediène est
directeur de la Maison de la culture,
vie. Ce sont surtout les qualités picturales qui l’ont quelconque territoire, des contacts ont été entrepris convaincu que M’hamed Issiakhem a livré des
commissaire de ce festival, l’institution
intéressée avec cette représentation de motifs orien- avec l’ambassade d’Algérie à Paris. «Au-delà de tous autobiographies, voire des biographies intimes qui
d’une commission pour enquêter sur la
taux, sur le vêtement de la femme, qui symbolisent les problèmes administratifs rencontrés, l’œuvre a nous le révèlent. «Kateb Yacine et Issiakhem sont
gestion du secteur de la culture dans la
le printemps, la renaissance, le futur. «Je me suis souffert d’un manque de médiatisation». Le tableau deux personnages qui nous donnent une leçon ré-
wilaya et la baptisation officielle de la
permise de faire des comparaisons qui peuvent, peut- a été exposé une première fois en 2008, à Alger. Pour pétée et différente chaque jour. Il n’y a pas d’images
Maison de la culture du nom de Taos
être, sembler un peu désinvoltes mais qui du point de sa restitution en septembre dernier, une exposition a disant une fin, mais des images de commencement.»
vue de l’histoire de l’art se tiennent», conclut-elle. eu lieu à Vitry-sur-Seine, où le public a pu découvrir Nacima Chabani Amrouche. K. M.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 15

C U LT U R E

DISPARITION DE FARRAH MOHAMED LILLE (FRANCE)


Semaine du cinéma
Il avait fait résonner algérien

les planches du salut


■ La Semaine du cinéma algérien à Lille, en
France, initiée par l’association Sud-Nord
évolution, est organisée du 10 au 20 décembre,
en hommage à Fawzi Saïchi, (dit Remimès) et
● Le monde de la culture algérienne est en deuil. L’auteur dramatique, scénariste dialoguiste, Kamal Hamadi, respectivement acteur et
chanteur à la notoriété bien établie. La septième
Mohamed Farrah, a tiré sa révérence la semaine dernière, à l’âge de 90 ans. édition de ce rendez-vous est riche en activités,

A
la fois auteur dra- internationales, l’UFI. L’auteure de notamment avec de nouveaux produits à
matique, scéna- théâtre, Nadia Taïbouni, qui a eu l’affiche. Ainsi, au programme de cette
riste dialoguiste, le Le dramaturge Mohamed à faire de l’assistanat à la mise en manifestation culturelle, entre autres les
regretté Mohamed Farrah avec ses petits enfants scène dans la pièce du défunt Les projections de films en présence des
Farrah a écrit plu- saltimbanques, dira de l’homme réalisateurs, du documentaire sur la vie et
sieurs pièces théâ- qu’il était d’une grande gentillesse. l’œuvre de Kamal Hamadi, réalisé par Abderezak
trales, dont entre autres L’amour et «J’ai eu l’honneur de voyager Larbi Cherif, Mimezrane d’Ali Mouzaoui et Les
après, Rendez-vous à Alger, His- avec M. Farrah en 2002, à Tunis, portes du silence de Amar Laskri. De nombreux
sarstan, Remaniement ministériel lors de la sélection en compétition autres cinéastes, très connus dans le domaine
au bidonville. Il a également adapté officielle de sa pièce de théâtre Les du 7e art, seront présents lors de cette Semaine
beaucoup d’œuvres tels que L’ava- saltimbanques au festival de Car- du cinéma algérien. Il s’agit de Rachid Koudja,
re, Les Fourberies de Scapin, Le thage, et lors de ce voyage un lien Ghouti Bendeddouche et son frère Djamel,
Médecin malgré lui, le Misanthrope paternel s’est tissé entre lui et moi, Lamine Merbah ainsi que Rachid Bouksim,
et Tartuffe de Molière, Le journal j’ai apprécié sa grandeur d’âme, directeur du festival Issni N’Ourgh international
d’un fou de Gogol, La demande en son sens de l’humour, il était d’une du film amazigh d’Agadir (Maroc). Des tables

PHOTOS : D. R.
mariage, l’Ours, le Chant du cygne, grande générosité intellectuelle, il rondes sur le cinéma, des spectacles de danses
Les saltimbanques, l’Oncle Vania était aimé et aimant ; ce qui m’a et de musique seront également au menu de
de Tchekov, La visite de la Vieille touchée en lui, c’était sa manière cette manifestation, dont les activités seront
Dame de Frederiech Durenmatt, Le de glorifier l’Algérie, il le montrait abritées par plusieurs villes de la région Nord de
Dragon de Schwartz, Le Menteur sans cesse à chaque occasion, avec France, à l’image de Roubaix, Tourcoing et bien
de Carl Goldoni, la Savetière pro- série de 20 épisodes Notre amour... 1965 à 1970, il est promu au rang son discours passionnant et pas- évidemment Lille, où sera organisée une grande
digieuse de Federico Garcia Llorca, et les autres. Il a adapté une série de de directeur de la Foire internatio- sionné». Et d’ajouter : «Je garde partie des festivités de ce rendez-vous. Enfin,
La Ménagerie de verre de Tenesse 20 épisodes d’après Les Misérables nale d’Alger de Dar El Beïda, et de lui l’image d’un grand nationa- notons aussi que cette édition a été dédiée à la
Williams, Monserrat d’Emmanuel de Victor Hugo. Voisin, ô voisin ! de 1970 à 1978, directeur général liste, d’un amoureux de la culture, mémoire de l’une des figures emblématiques du
Robles, Le Malentendu d’Albert Le défunt a activé au sein du PPA de l’ONAFEX. Il était aussi entre d’un intellectuel ample, égal à lui- cinéma algérien, Larbi Zekkal, qui s’est éteint le
Camus, Arlequin serviteur de deux dès 1939, avant d’en devenir mem- autres le président de la Chambre même ; réellement, l’Algérie a 17 septembre dernier des suites d’une longue
maîtres de Goldoni, Mesure pour bre permanent en 1949. Cet hom- de commerce mixte algéro-maro- perdu en lui un militant fervent, maladie. «Nous voulons, à travers l’organisation
Mesure de William Shakespeare, me de culture a occupé le poste caine, de la Chambre de commerce un dramaturge important. Il suffit de cette Semaine du cinéma algérien, contribuer
Noces de sang de Federico Garcia de directeur de l’Opéra d’Alger en algéro-tunisienne, de la Chambre de voir sa biographie pour com- à développer l’esprit des échanges interculturels.
Llorca. Mohamed Farrah s’est dis- 1949. Il a été membre de l’ALN/ de commerce algéro-sénégalaise, prendre qu’un illustre algérien Cette manifestation consiste aussi en une
tingué également dans les scénarios OCFLN en 1954 et de 1960 à 1962, de l’Union des Chambres de com- nous a quittés au moment où opportunité de contact entre les des deux rives»,
de télévision. Il a écrit une série de membre du MALG. En 1962, il est merce, d’industrie et d’agriculture nous pleurons encore Keltoum et nous a précisé Ali Bouhouf, président du Sud-
20 épisodes, La famille de Si Sli- nommé chef de cabinet du ministre des pays arabes et membre du co- Abderrahmane Djillali.» Nord évolution, l’association organisatrice de
mane qui a été diffusée. Une autre de la Jeunesse et des Sports. De mité directeur de l’Union des foires Nacima C. ce festival. Hafid Azzouzi

FOLIO
A. M. ALONZO
Nuances de fleurs canadiennes
Par Djilali Khellas

es poèmes d’Anne-Marie Alonzo(1) sont des


L tentatives symboliques pour «constituer un
exil positif, créateur». L’architecture de ses vers
comprend toute la science des complications
savantes jaillies des impulsions, l’ingéniosité,
les expansions, la fantaisie, bien que son dire
semble (mais semble seulement !) fluide, sim-
ple, clair comme des lacs de montagne.
Compensant son «handicap physique»(2) par
une subjugante capacité et une surprenante
aisance à émettre, à faire couler de source, à
provoquer le verbe avec (presque) la même
facilité (facilité, vraiment ?) qui fait que la tellière et fileuse de tapis non terrestres, dans
pluie ruisselle — et il nous semble simple le mœlleux veillé desquelles fleurs s’alanguis-
qu’il pleuve — que le jour se lève — et il nous sent en anges, l’esprit dissimule des princes
semble simple qu’il se lève, que bruissent les rongés sous leurs cuirasses princières par la
forêts — et nous trouvons naturel qu’elles mite de «l’exil» ; l’exil même dans les rêves :
bruissent — bien que toutes ces menues éter- «Je suis l’amère des rêves (…) ; Chaque rêve
nités contiennent leurs graines de merveille, songe l’autre Et j’enfile patiente des colliers
recouvrant sans interruption d’incomparables, de perles brunes (…) J’ai la mère rouge et
d’anthologiques inventions lexicales, des es- toute passion l’emporte. J’ai la mère femme
paces étendus de conversation avec soi-même (et j’écris car j’écris pour elle)». Dans la poé-
ou avec les êtres et les choses visibles ou in- sie d’Anne-Marie Alonzo, le temps décrit les
visibles. Mais que de douleur ! «Je ne guérirai mystères de la mutation du venin en miel, de
jamais ne suis malade simplement «sourde à l’accouplement en union de la négation en foi.
toute vie inerte que faut-il ni guérir ni périr Une poésie où les fleurs ont la possibilité et
mais alors et rester là immobile inutile. Jusqu’à le temps de se réfugier à temps, de se trouver
quand ne veut pas savoir personne ne le dira ne en un autre endroit, à une autre adresse — et
le sait » Souffrant terriblement, «le corps im- lorsque l’illusion vous penche pour les cueillir,
mobile», Anne-Marie Alonzo écrit «la douleur- vous cueillez leurs nuances, pas les fleurs, pas
poésie» de manière séduisante, ensemence aux la source, pas l’essence.
côtés des jardiniers de la métaphysique et des D. K.
potiers de l’archéologie, et avec les parcelles 1+2) Poète, critique, éditrice québécoise (Ca-
des mythologies de sa douleur, de son «exil», nada), A. M. Alonzo est née en 1951, malgré
fabuleuse — jardinier faisant porter des fruits un grave accident, elle est très active. Parmi
aux arbres, potier qui n’achève pas tout à fait ses œuvres, citons : Geste (poésie), Veille (poé-
de pétrir la glaise, qu’il vous en offre déjà une sie), Droite et de profil (poésie), etc.
amphore portant la signature de l’éternité, den-
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 19

I D É E S - D É B AT

La question de la citoyenneté en Algérie


Par Larbi Mehdi (*) été mis en place pour accompagner les Algériens issu essentiellement de l’histoire du mouvement sur le pouvoir d’autonomie de décision. A leurs yeux,
(es) afin de réaliser leur autonomie matérielle pour national de libération. la bureaucratie administrative et politique en place
e contenu de l’article de B. Mahmoud, député devenir par la suite des citoyens essentiellement pro- En effet, l’histoire sociale et politique de l’Etat al- tient fermement encore à ses positions de contrôle qui

L RCD, intitulé, «Pouvoir résolument autiste»,


publié sur le quotidien El Watan dans la rubri-
que «Idées-Débat» (1) est troublant envers l’état actuel
ducteurs et actifs.
En ce sens, l’Etat algérien demeure indubitablement
le seul acteur qui pense et réfléchit aux problèmes de
gérien montre clairement qu’il n’est pas le produit
des conflits internes entre groupes, d’intérêts ou
classes sociales antagonistes algériennes, comme
lui autorisent ses situations de rente et de privilèges.
Elle mène un jeu qui n’est pas fait pour faciliter une
quelconque libéralisation de l’économie qui va dans
de la citoyenneté en Algérie et son avenir incertain société. Les concernés «Algériens (es)» qui partagent c’était le cas dans certains Etats-nations européens. le sens de l’intérêt de l’entreprise, mais qui permet
dans la politique générale du gouvernement d’Ah- avec lui le territoire et la vie ne sont pas encore, à Au contraire, sa naissance prend effet avec le conflit plutôt de maintenir ses avantages et continuer de
med Ouyahia. Il a écrit : «Dans le discours du gou- ses yeux, habiles pour critiquer ses idées et réfléchir contre un autre Etat colonial et capitaliste, étranger gérer pour son propre compte la rente.»(4)
vernement algérien, le développement humain est pour proposer de leur côté d’autres politiques pour dans sa conception et dans son fonctionnement aux Empêcher les gestionnaires et les cadres dirigeants
une notion galvaudée, vidée de son sens et dépouillée améliorer leurs conditions de vie et adoucir en même réalités sociologiques algériennes. L’Etat national a d’effectuer leur travail et ne pas les laisser jouir de
de sa générosité… Le pouvoir dans notre pays ne veut temps la dépendance de la société vis-à-vis de l’Etat. pris donc la place d’un Etat colonial après une guerre leur propre pouvoir dans les entreprises, selon les
pas d’un peuple qui exerce son libre arbitre et veut Les politiques de l’emploi et les dispositifs proposés de libération, accomplie remarquablement. La ques- lois de l’organisation et de la rationalité scientifique
être acteur des changements de son existence par des pour réaliser une intégration sociale n’ont jamais été tion de la citoyenneté algérienne dépendrait donc des veut dire tout simplement stopper la production et
actions individuelles et collectives concertées, socia- élaborés et construits pour réaliser justement l’auto- choix idéologiques et politiques d’une classe diri- arrêter l’accumulation de la richesse. Pis encore, les
les et/ou politiques… Il ne veut pas non plus d’indivi- nomie et l’émancipation des Algériens (es). Ces po- geante qui n’a pas arrêté depuis le temps de glorifier pouvoirs politiques extra entreprise n’ont pas affaibli
dus qui participent à la vie de la communauté et qui litiques sont devenues avec le temps des instruments un esprit communautaire figé et stéréotypé qui va uniquement l’entreprise publique algérienne, leur in-
expriment une opinion sur les choix, les orientations déployés pour maintenir la dépendance matérielle dans le sens contraire de celui du sociétaire. tervention dans la gestion interne de l’entreprise a tué
et les prises de décision affectant leur vie. Il veut et accabler en même temps les chances et les possi- complètement le processus du travail et anéanti les
des sujets totalement soumis, dépendants et incapa- bilités de toutes les personnes en quête d’un avenir LA CITOYENNETÉ PASSIVE ET IMPRODUCTIVE potentialités qui pouvaient développer la citoyenneté
bles d’initiatives ou d’idées et pour lesquels il doit meilleur en Algérie. La politique de la promotion Pour renforcer la place de l’Etat et maintenir son pou- économique et productive en Algérie.
pourvoir aux besoins élémentaires… En somme, un de l’emploi, comme celle proposée dans le contenu voir sur la société, la classe dirigeante s’est mobilisée En effet, le travail n’est pas seulement un processus
pouvoir généreux (!) Une logique d’Etat totalitaire du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle pour réaliser en priorité de grands projets d’infras- de production au-delà de ce qu’il peut engendrer
qui soumet le peuple et qui veut durer.» Visiblement, (DAIP), illustre nettement notre analyse parce que, tructures en matière économique, culturelle et scien- comme bien matériel, il est aussi producteur d’une
ces propos exposent viscéralement la pratique d’un effectivement, elle ne fait qu’ accentuer les situations tifique. Bien que ces investissements pourraient être, nouvelle, solidarité et, fondamentalement, d’une
pouvoir archaïque et classique, différent de celui qui incertaines et les emplois précaires. Toutefois, la mi- dans le temps, des espaces nouveaux pour produire conscience collective qui indique aux individus ce
a permis précisément à la citoyenneté d’émerger et sère sociale et les conditions aléatoires et vulnérables des liens d’intérêts et des qualifications multiples, qu’ils ont en commun dans une société.
d’évoluer en tant que statut social et politique. demeurent des situations qui entravent et bloquent en le pouvoir en place n’a malheureusement pas ma- A vrai dire, l’Algérie a raté une occasion pour créer
Effectivement, tout pouvoir qui demeure sourd permanence le développement de la citoyenneté en nifesté une volonté politique concrète pour s’ouvrir une dynamique sociale qui pouvait proliférer par la
devant les possibilités et les stratégies qui peuvent Algérie. Il faut rappeler que la citoyenneté représente sur des forces sociales qui peuvent éventuellement suite pour produire, d’une part, une nouvelle culture
néanmoins aider la société à sortir de la dépendance un long processus historique. Elle s’est construite apparaître pour justement produire et développer pour construire la vie collective, et d’autre part, une
économique et sociale ne fonctionne en réalité que socialement et constituée politiquement après avoir la société civile. La façon de gérer les entreprises nouvelle compréhension à la participation collective.
pour affaiblir et anéantir les potentialités et les op- accouché d’un sentiment et d’une conscience collec- publiques et les structures étatiques, que ce soit En réalité, le pouvoir algérien a bien compris ce que
portunités qui peuvent construire et consolider la tive d’avoir des droits. Ces droits se sont multipliés celles des services de l’éducation ou bien celles des peuvent produire les infrastructures économiques et
citoyenneté participative. Partant de ce principe, il aux niveaux social et économique. Aujourd’hui, ces universités, est l’une des raisons qui nous expliquent culturelles que lui-même avait construites, s’il avait
est évident de constater que les différentes formes droits sont devenus un fondamental incontournable les réticences d’une classe dirigeante envers le déve- laissé évidemment les cadres dirigeants libres dans
de pouvoir que l’humanité a connues par le passé pour booster et vivre réellement la citoyenneté par- loppement de la citoyenneté participative en Algérie. leur fonction et libres aussi dans la prise des décisions
ne peuvent en aucun cas construire la citoyenneté ticipative. Dès le départ, cette gestion volontariste n’était pas dans les entreprises publiques. Il a vu qu’il est de son
participative. Seul le «pouvoir légal», celui qui n’est A partir de cette conviction philosophique et politi- motivée par une politique de développement durable. intérêt de stopper toute gestion qui favorise la «socia-
la propriété de personne, peut inévitablement et que, la citoyenneté est devenue une affaire publique, Etant donné que la rente pétrolière pouvait camou- lité productive», sachant pertinemment que la remise
incontestablement participer à la réalisation de ce celle de toute la société. Elle est demandée plus que fler et dissimuler les défaillances et les déficits de en cause d’un pouvoir autoritaire ne peut avoir lieu en
projet politique. De ce fait, la citoyenneté comme jamais, parce quelle représente désormais le moyen la mauvaise gestion, les richesses matérielles et les l’absence d’une force sociale réelle.
projet politique ne peut avoir un sens et une place et le levier inéluctable qui peuvent encourager et ressources culturelles et humaines que pouvaient pro- Pour conclure, il faut dire que le citoyen producteur
que dans les Etats gouvernés par un pouvoir légal. motiver les membres de la société à travailler et à duire, accumuler et capitaliser les fonctionnaires, les et participatif n’a jamais été souhaité par le pouvoir
Un pouvoir de type nouveau, que tous les Etats puis- progresser pour produire leur propre modernité travailleurs, les éducateurs et les chercheurs, bref, les algérien et ne peut actuellement susciter de l’intérêt,
sants, bien qu’ils aient vécu des histoires différentes, économique et politique. Actuellement, ce type de Algériens (es), n’intéressaient guère les hommes au parce qu’il génère sobrement la liberté et l’autonomie
ont compris et saisi l’utilité de son efficience pour le citoyenneté est passif et inactif en Algérie parce pouvoir parce que ces potentialités et cette richesse par rapport à l’Etat et exige succinctement un rééqui-
développement de la citoyenneté et de la démocratie. qu’en réalité, ni le pouvoir ni la société n’ont vécu des constituaient en réalité une menace pour le pouvoir librage des rapports entre la société et l’Etat.
C’est un pouvoir constitué par l’ensemble. «L’être- transformations réelles et palpables au niveau de leur en place. Ce pouvoir, écrit L .Addi, «peut perdurer La citoyenneté comme statut et outil d’expression et
ensemble» comme pouvoir, un concept cher à Arendt forme et de leur organisation. Bien que les émeutes en bloquant l’avènement d’une situation économique de participation ne peut avoir, en fin de compte, une
Hannah et décrit par Paul Ladriere comme «un urbaines et sociales de 1988 aient poussé le pouvoir qu’il serait incapable de réguler politiquement et qui naissance ordinaire dans un environnement social
pouvoir politique reçu. Lorsque nous déclarons que à réformer le régime politique afin de s’ouvrir sur la le rendrait totalement anachronique.» (3) Effective- gouverné par un pouvoir autiste qui ne souhaite avoir
quelqu’un est au pouvoir, nous entendons par-là qu’il société, ce choix n’a malheureusement pas engendré ment, pour préserver le pouvoir, la classe dirigeante autour de lui que des citoyens soumis et improductifs.
a reçu d’un certain nombre de personnes le pouvoir des forces sociales vives pour mobiliser et faire ac- n’avait pas d’autre choix que de priver et de dessaisir Elle ne peut prospérer avec un pouvoir hostile à toute
d’agir en leur nom… Le pouvoir émane du peuple, si croître la citoyenneté participative. Ce mouvement les managers et les cadres dirigeants, qualifiés pour forme d’ouverture et de liberté. Elle ne peut non plus
le peuple se désagrège, le pouvoir politique institu- s’est soldé par l’institutionnalisation d’une citoyen- mener à bien les objectifs de l’entreprise, du contrôle s’enrichir et grandir avec un pouvoir qui n’aime
tionnalisé s’écroule. Quant au pouvoir que possède neté inféconde, octroyée et contrôlée par l’Etat. et du commandement. Cependant, toutes les déci- échanger que de la passivité et de l’inertie. L. M.
quelqu’un en tant qu’individu, il ne peut plus être en En vérité, la faiblesse et l’impuissance de la citoyen- sions du fonctionnement général des structures et (*) Université d’Oran
réalité question de pouvoir mais de ‘‘puissance’’… neté participative n’intéressaient guère l’Etat algérien des entreprises publiques ont été désormais prises en Références :
Le pouvoir politique est d’abord celui des citoyens et ne peuvent avoir aujourd’hui une priorité dans son dehors de l’espace de l’entreprise, et leur pouvoir en 1) Boudarène Mahmoud, Le pouvoir résolument autiste, El
qui l’exercent dans toutes les formes de l’espace pu- programme politique. effet s’est produit et s’est exercé dans d’autres sphè- Watan, «Idées-Débat», journal quotidien, mardi 09
blic, et sans lui, le pouvoir de l’Etat, en démocratie, La citoyenneté comme statut juridique, censé déve- res, extra-entreprise. Les décisions économiques ont novembre 2010, n° 6095.
est illégitime. Ce pouvoir politique premier n’im- lopper des droits et des devoirs, ne peut avoir une si- été constamment rattachées aux décisions et à l’état 2) Paul Ladriere, 1992, Espace public et démocratie, raison
pratique, n° 03, Edit, EHESS, Paris, p, 24,25.
plique pas la contrainte, il implique au contraire la gnification dans un Etat qui s’est imposé brutalement d’esprit de l’homme politique et de ce que voulait et 3) Lahouari Addi, 1985, Ordre et désarrois en Algérie :
libre opinion, le libre débat, la libre association.»(2) pour insérer et greffer préalablement une idéologie veut faire seul du sort de ces structures. Pour la quasi L’Etat politique devant l’état économique, Projet d’Assas.
Dans le cas de l’Algérie, le pouvoir politique en place historique et culturelle particulière dans une société majorité des dirigeants économiques, O. Benbekhti Paris, p, 45.
n’est toujours pas exercé par les citoyens parce que fragile et déstructurée. Cet Etat avait pour mission écrit qu’«on n’est pas sortis de la tutelle, du mono- 4) Omar Bebekhti, 2005, L’Etat, l’entreprise et le
leur «Etat», en tant qu’institution juridique, n’a pas de justifier principalement la légitimité d’un pouvoir pole de la décision et des pressions administratives management en Algérie, Dar El Gharb. Algérie. p, 189,190.

IMPORTANT LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE Etudes-Conseil


et formation
RECRUTE
Délégués médicaux hospitaliers
Sur les régions : Centre, Est et Ouest SARL BEOG Constantine, filiale de
BEG Consulting Group Alger, orga-
Profil recherché
- Diplôme de médecin, chirurgien-dentiste, vétérinaire ou
nise à l’intention des entreprises des
biologiste secteurs agroalimentaires, pharmaceu-
- Age : de 25 à 36 ans tiques et cosmétiques, deux journées
- Dégagé des obligations du service national
- Dynamique, autonome et esprit d’équipe d’études ayant pour thème :
- Sens de la communication et du contact «La démarche HACCP
- Sens de l’organisation et la certification ISO 22 000»
- Excellent relationnel
- Parfaite maîtrise de la langue française les 22 et 23 décembre 2010
- Expérience de plus de deux ans à l’hôtel Ryme El Djamil, Annaba
- Possédant véhicule récent
- Passeport en cours de validité. Sarl BEOG C,
24, boulevard Belouizdad, Constantine
Envoyez-nous rapidement un CV Tél. / Fax : 031 92 87 49
détaillé avec une photo récente à
031 92 90 58 - 031 92 27 81
lʼadresse email :
recrulbg—dz2010@yahoo.fr
email : bog—est25@yahoo.fr
Site web : www.begcg.com
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 24

JEUX - DÉTENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Par hasard. Largeur de tissu 2. Quinze sur 15 N° 2761
Mots Croisés N°2761
Amphibien qui perd sa queue à l’âge adulte. Dégoûtant 3.An-
cienne république. Foyer. Points opposés 4.Etat de ce qui est 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Par M. IRATNI
sans ornements. Plat du mâtin. Fait paître les moutons 5.Person- 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
nel. Non apprêté. Petit poème. Nœud ferroviaire 6.Cheville de I
2
golf (de d. à. g). Exprimer son étonnement 7.Fin de verbe. Sem- II
blable à. Parcourues des yeux 8.Faire feu. Patriarche. Article 3
III
9.Parfois pronom. Qualité particulière. Possessif. Petit écran 10.
4 IV
Sujet. Absence d’hostilités. Roue à gorge 11.Faire cuire dans de
l’huile. Qui convient exactement à la chose 12.Pièges de chas- 5 V
seur et de pêcheur. Règle. Recueille des dons 13.Protecteur de la VI
6
main. Agent de liaison. Tissu à mailles 14.Peuple d’Asie. Etre le VII
meilleur 15.Est grand ouvert. Prise. Fin de participe. 7
VIII
VERTICALEMENT : 1.Douce oisiveté. Ancienne monnaie en 8
abrégé. Lettres de Kaboul 2.Qui présente des mouvements os- IX
cillatoires. Etonne et inquiète 3.Carrosserie automobile ancien- 9 X
ne. Qui montre une joie béate 4.Passé sous silence. Titre donné 10 HORIZONTALEMENT
aux religieux 5.Sels de l’acide urique. Rendes 6.C’est-à-dire. I- Qui persiste dans une habitude. II- Conta - Course
Quote-part. Note. Possessif 7.Regimbent 8.Mauvais tours 9. 11 éperdue. III- Fidèles acheteuses. IV- Organisation secrète -
Troisième sur douze. Solution. Dix dur dix. Grecque ou romain Est en cellule - Astate. V- Passé récent - Pratique.
12 VI- Carburant - Finale verbale. VII- Note - Loyauté - Temps
10.D’avoir. Dépôt de fond. Posa. Tout corps d’état 11.Points op- d'un printemps. VIII- Marcher d'une manière nonchalante
posés. Pieu aiguisé à un bout. Dictionnaire technique 12.Outil 13 (se…). IX- Fondateur de l'Oratoire italien - Lettre grecque.
X- Entière - Facile.
servant à saisir et serrer. Sans effet 13.Le premier à voir le jour. 14
Possédés. Effective 14.Feuilleté. Le propre de l’Homme. Es- VERTICALEMENT
15
sayée 15.Usage abusif. Pantoufle. Note. 1- Qui manque de logique. 2- Crise larvée - Points
opposés. 3- Appréciés - Epais. 4- Bien des ans - Grugé.
SOL. QUINZE SUR 15 PRÉCÉDENTS : HORIZONTALEMENT : 1. VERTICALEMENT : 1.PARTICIPATION 2.RUELLES. NORMAUX 3. 5- Jeune fille - Terme repoussant. 6- Assassine. 7- Chiffre.
PREMEDICATION 2.AUTOMATISME. AIR 3.RER. ENA. SAINE 4. ETRES. OTALGIE 4.MO. OLE. TVA 5.EMPAQUETERA. IRA 6.DA. 8- Empaumés - Pour contre. 9- Plus dans l'eau de mère -
TLELAT. ENA. ITON 5.ILS. QUEMANDER 6.CE. RUINA. AI. EE 7.ISO. TUILE. ERE. GI 7.ITE. ENUMERATION 8.CINEMA. SR. LENTE Passages compris entre deux retraits. 10- Essayer - Elément
d'adresse.
ELU. CLES. LA 8.TOTEMS. OTITES 9.ANALE. ERIGERAIT 10. 9.ASANA. IL. SC 10.TM. ANALOGIE. RIS 11.IES. DIETETIQUE 12.
TOLERER. LIT. ISE 11.IRG. ARAL. EIRE 12.OMIT. ETES. QI. LO 13. AIE.SIR. RIS 13.NAITRE. TAIE. TAN 14.INO. ELEIS. LAIE 15. SOLUTION N° 2760
NAEVI. INCRUSTAI 14.ARGOT. IE. AID 15.AXE. AINEES. ENEE ARENE. ASTEROIDE
HORIZONTALEMENT
I- MAGNETIQUE. II- ARIA. III- IGLOO -
CEDE. IV- NOE - COU - IS. V- TUTEUR - EV.
Biffe Tout N° 2761 ANAL - ARDEUR - AVERSE - BATON -
VI- ES - GLABRES. VII- NIAOULI - RA. VIII -
BAUDET - CAPTIVITE - CHIMIE - DEFENSEUR AN - USE -PSI. IX- UT - SAIES. X- TASSE - SE.
L A T N E D I C C O V F C S E RÈGLE DU JEU
- DOCTORAL - EBRANCHER - EPREUVE -
E D E F E N S E U R I T I A E Biffer tous les mots de la VERTICALEMENT
FORFAIT - FLAMENCO - GESTE - GREEMENT
A T D R O C C A R A A N T T T liste que vous retrouverez 1- MAINTENANT. 2- ARGOUSIN. 3- GILET -
dans la grille, en utilisant - HERBIER - HEURE - IMPAIR - ISSUE - LAIT - US. 4- NAO - EGOUTS. 5- OCULUS. 6- TE -
T V I M P A I R N N O E S U I LIME - MERE - NAIF - NEUTRON - ORALES. 7- CU - BI - AS. 8- QUE - ER - PIE. 9-
tous les sens possibles. Les DIVERSE. 10- ERES - SAISI.
L I E D E M I L D T L L O R V lettres qui n'auront pas été OCCIDENTAL - PRONOSTIC - RACCORD -
A H A R I H E E A B A A N A I cochées serviront à former RETARD - SATURATION - SOCIAL - TANDEM
R E E F S M M B A B N I O T T le mot défini ci dessous. - TIMIDITE - VERITABLE Fléchés Express N° 2761
O R E M R E I T R L A T R I P
recueil société
T B R E M O I T N A A U P O A DÉFINITION intuition
plaisant musicale
transcriras
C I U R A R F D C O N I D N C mamelle
peintres unité de
Force impétueuse des acéré contracté
O E E E E R E G R H R C C E E d’animaux longueur
sentiments (9 lettres)
D R H V N C D U E A I T H O T
E V U E R P E E S S T M U E S Solution Biffe Tout
G R E E M E N T U S T E I E R précédent :
O C N E M A L F E R I E R E N entiché
INGRAT
23e lettre
En vous aidant de la définition du mot encadré, com-
Tout Codé N° 2761
plétez la grille, puis reportez les lettres correspon-
grecque

Définition dant aux bons numéros dans les cases ci-dessous et famille agent de
symbole
du mot encadré vous découvrirez le nom d’un personnage célèbre. nombreuse liaison

Figure humaine tronquée, sans tête ni membres. bidasse


exagéré-
en folie
1 2 3 4 5 6 7 2 8 9 1 10 3 ment
B tranquille
audacieuse
9 11 12 3 13 4 7 12 1 10 7 1
éloigné
9 13 3 2 7 14 1 15 4 avant culpa

7 12 12 1 1 6 2 3 11 12 2 1 phase fête
lunaire liturgique
acide
3 7 1 10 2 14 13 4 4 2
allonge nucléique

11 2 4 3 8 4 10 3 7 2 1 2
copulative série
13 6 7 9 1 12 8 7 2 2 1
ville lentille
16 12 11 13 3 1 6 1 11 10 d’optique
petit préfixe pour
pèlerinage “grand”
6 11 7 10 9 1 17 11 3 14 15
grugé
G
1 3 11 10 10 1 4 10 7 9 1 1 à travers
passés sous
silence
12 7 2 1 1 7 6 16 11 2 préposition
malaxé
bouc
9 7 15 8 1 6 6 1 symbole
émissaire
14 16 1 7 16 16 1 12 garnît
d’anneaux
SOL. TOUT CODÉ PRÉCÉDENT : CARAFE - MATT DAMON
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRÉCÉDENTS :
jette à terre
HORIZONTALEMENT : CHINOISES / INDIGNEE / ILEUS / OLE / ASIE / AN / RUGIR / TRES /
NAT / THE / ECALE / RAT / PRET / BOLET / DNA / NID / TR / PIED / CAID / EN / PAIRS
VERTICALEMENT : PHILANTHROPIE / INES / REAL / EN / INDUIRE / TEND / OISEUSE / TI /
SIG / CP / DCA / SNOBINARD / AI / REEL / RALENTIR / SEES / TETARDS. Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 25

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT MANIFESTATIONS DU 1er JUILLET À BLIDA Le lycée
El Khansa
Ghlamallah en marge
du bilan du hadj
Répondant à une question
Une association contre de Tizi Ouzou
renoue avec
l’histoire
des journalistes relative
au bilan du hadj 2010,
le ministre des Affaires
religieuses et des waqfs,
«l’amnésie» Les élèves du lycée El
Khansa de Tizi Ouzou ont
célébré à leur manière
Bouabdellah Ghlamallah, le 50e anniversaire
en visite dans la wilaya des manifestations
de Aïn Defla, a tout du 11 Décembre 1960.
d’abord nié qu’il y a eu Expositions de photos,
des victimes algériennes tableaux rappelant
durant la saison du hadj, les grandes étapes
mais s’étant ressaisi de la Révolution
devant l’étonnement du 1er Novembre,
général, il ajoutera : «Il est tout à fait naturel que des chants patriotiques,
gens meurent, notamment en raison des espaces conférences et des
poèmes composés par
exigus des lieux et du nombre élevé de pèlerins.»
les élèves eux-mêmes
Une réponse qui a choqué plus d’un au niveau du et déclamés en kabyle
mausolée de Sidi Ahmed Benyoucef, à Miliana. Le étaient au programme
ministre jugera, par ailleurs, positif le bilan de la de cette journée
saison du hadj de cette année, particulièrement en mémorable organisée
ce qui concerne le volet touristique (transport et par la direction de
hébergement ) a-t-il encore indiqué. l’éducation de la
Dans la foulée, le ministre ajoutera : «Il est du devoir wilaya, les SMA de Tizi

PHOTO : D.R.
de celui qui ne supporte pas les contraintes du Ouzou, l’association
pèlerinage à la Mecque de s’en abstenir.» du 11 Décembre
1960 et la direction
Immigration clandestine ● L’écriture de l’Histoire demeure l’objectif de cette association blidéenne
de l’établissement
sus-cité. Prenant la
à Ghardaïa qui veut faire connaître les événements qui ont marqué la ville.
parole, Réda Bestandji,
doyen des Scouts
Des forces combinées, composées d’éléments de la musulmans algériens,
n groupe d’anciens mou- nul n’oublie provient de Maâmar à ces victimes», a-t-il ajouté avec
Sûreté et de Gendarmerie nationales, ont investi,
dans la nuit de jeudi à vendredi, différents lieux
suspects dans les localités de Ghardaïa, Guerrara,
Berriane et Metlili, et procédé à l’interpellation de
U djahidine de la Wilaya IV
comptent créer une associa-
tion historique afin de perpétuer la
Djegueguen, ancien moudjahid et
chef politico-militaire durant la Ré-
volution nationale. Il a profité de la
un air plein de regret. Pour sa part,
le moudjahid Saoudi Mustapha se
souvient de la grande mobilisation
a mis en exergue les
grandes phases de
la lutte de Libération
nationale, notamment
près de 900 personnes, a-t-on appris auprès du mémoire des sept martyrs tombés célébration de l’événement lié aux des habitants de la ville des Roses les manifestations
groupement de gendarmerie de Ghardaïa. au champ d’honneur lors des mani- manifestations du 11 Décembre durant la journée de ce fameux 1er du 11 Décembre 1960
Ces interpellations se sont soldées par l’arrestation festations du 1er juillet 1961 à Blida 1960 afin de dire qu’il y a aussi plu- juillet 1961. Lui qui figurait parmi dont l’écho s’est fait
de 49 personnes de différentes nationalités contre l’occupant français. sieurs autres manifestations et acti- les manifestants avait reçu ce jour-là entendre à Manhattan
africaines, pour immigration clandestine et Le but de cette association est de vités «révolutionnaires» qui ne sont une balle dans le crâne. et qui ont marqué une
l’identification de quelque 400 personnes, a indiqué faire connaître aussi cet événement, jamais officiellement évoquées, Le destin a voulu qu’il s’en sorte in- étape décisive vers
peu connu mais d’une grande im- notamment celles qui se sont dérou- demne. Il nous dira : «Les habitants le recouvrement de
la même source, précisant que cette opération
portance historique, à la nouvelle lées à Blida. «Les manifestations du de Blida et ses alentours étaient l’indépendance.
s’insère dans le cadre d’une action d’envergure
portant sur l’assainissement des quartiers où génération. 1er juillet 1961, qui ont connu une très nombreux ce jour-là à sortir
des bandes de délinquants sévissaient et où de Benmedala Mokhtar, Karaouch
Hamid, M’henni et tant d’autres
grande mobilisation des Blidéens,
ont causé au minimum 7 morts et 18
dans les rues de cette ville pour
clamer l’indépendance du pays. Je
L’Algérie peut
nombreux vols ont été enregistrés.
sont morts sous les balles assassines blessés. Ces manifestations ont pris me souviens que la rue d’Alger et organiser
La valvuloplastie, une réussite
de l’occupant français un certain 1er
juillet 1961. Aujourd’hui, et plus de
une ampleur tellement importante
qu’elles ont été suivies par l’ins-
l’ex-place Clemenceau étaient bon-
dées de manifestants. Ces derniers
un Mondial,
à Aïn Témouchent 49 ans après, ces glorieux chouhada tauration d’un couvre-feu de trois étaient surpris par des rafales qui selon Hayatou
demeurent les oubliés de l’histoire. jours à Blida, et ce de 12h à 6h», se ont causé la mort et des blessures à
Six malades ont été opérés avec succès cette A Blida, on n’a même pas daigné rappelle-t-il. «Nous voulons aussi plusieurs manifestants.» Le président de la
semaine au niveau du service de chirurgie cardiaque baptiser officiellement des rues des avoir les chiffres exacts des victi- Les deux moudjahidine recherchent Confédération africaine
de l’établissement hospitalier (EH) Dr Benzerdjeb noms de ces martyrs. mes de ces manifestations. Nous des témoins pour écrire avec détail de football (CAF), le
de Aïn Témouchent grâce aux techniques de L’initiative quant à la création de regrettons surtout le fait qu’aucun les manifestations du 1er juillet Camerounais Issa
valvuloplastie. Ces malades, qui éprouvaient de Hayatou, a estimé que
l’association en question pour que hommage officiel n’ait été rendu 1961. Mohamed Benzerga quatre pays africains,
grandes difficultés à effectuer les tâches les plus
dont l’Algérie, peuvent
bénignes, ont vu leurs valves cardiaques remplacées
par d’autres artificielles, en plastique, a-t-on
ASSOCIATION DES JOURNALISTES IRANIENS accueillir la Coupe
du monde, à l’instar
expliqué. Ces opérations ont permis aux praticiens
du service concerné de franchir un nouveau pas dans
la maîtrise des techniques de valvuloplastie. Prison ferme pour le président de l’Afrique du Sud
qui l’a organisée
de la plus belle des
e président de l’association des journalistes iraniens, d’analyse Mme Nazak Afshar, employée de l’ambassade manières. Dans une
Formation des élèves et des L Mashallah Shamsolvaezin, a été condamné à 16
mois de prison pour avoir «sapé le régime» islamique
de France à Téhéran, arrêtée après la réélection de M.
Ahmadinejad. Mme Afshar avait comparu aux côtés de
interview accordée
au bihebdomadaire
enseignants des jeux d’échecs et «insulté» le président Mahmoud Ahmadinejad, a-t-il la jeune Française Clotilde Reiss lors d’une audience marocain de langue
indiqué dimanche. télévisée du tribunal révolutionnaire de Téhéran censée arabe Al Mountakhab,
Une convention de M. Hayatou a déclaré
Personnalité connue dans le monde de la presse, M. montrer les liens que le pouvoir affirme exister entre
coopération pour la que l’Algérie, le
Shamsolvaezin a dirigé plusieurs journaux réformateurs l’opposition réformatrice et les «ennemis» de l’Iran.
formation des élèves Maroc, le Nigeria, et
fermés par le pouvoir entre 1998 et 2000, et a été empri- Elle est depuis réfugiée en France. M. Shamsolvaezin a
et des enseignants l’Egypte sont capables
sonnés à plusieurs reprises, notamment lors de la répres- 20 jours pour faire appel.
des jeux d’échecs a été d’organiser la Coupe
sion du mouvement de protestation contre la réélection De très nombreux journalistes proches de l’opposition
signée samedi entre le du monde de football,
contestée du président Ahmadinejad en juin 2009. «J’ai ainsi que des responsables réformateurs, des étudiants et précisant qu’il suffisait
lycée sportif de Draria
été condamné à un an de prison sous l’accusation des militants des droits de l’homme ont été arrêtés lors simplement de donner
(Alger) et la Fédération
d’avoir sapé le régime en donnant des interviews à des de la répression des vastes mouvements de protestation l’occasion à l’un de
algérienne des échecs
télévisions et des agences de presse étrangères», a-t-il ayant secoué l’Iran pendant plusieurs mois après la réé- ces pays et de lui faire
(FAE). La convention
expliqué. «J’ai aussi été condamné à quatre mois de lection de M. Ahmadinejad, jugée entachée de fraudes confiance, à l’instar de
porte notamment sur la formation et l’apprentissage
prison pour avoir traité M. Ahmadinejad de mégalo- massives. Nombre d’entre eux ont été condamnés à des l’Afrique du Sud qui a
des nouvelles techniques de cette discipline. A la
mane dans une interview en arabe à (la chaîne basée peines de prison sévères. Une quarantaine de journa- montré au monde entier
faveur de cette convention, les élèves et enseignants
à Dubaï) Al-Arabyia, ce que les juges ont interprété à listes sont actuellement détenus en Iran, qui est avec la que le continent africain
bénéficiant de la formation assurée par la FAE,
tort comme fou, et donc insultant pour le Président», Chine le pays emprisonnant le plus de journalistes, selon est capable d’organiser
encadreront les élèves des établissements primaires
a-t-il précisé. Parmi les accusations mentionnées dans le Comité international de protection des journalistes le Mondial et de la plus
à partir de la prochaine année scolaire (2011-2012)
le verdict figure celle d’avoir «défendu» dans un article (CPJ) basé à New-York. belle des manières.
dans le cadre de la promotion du sport scolaire.
Site web : http://www.elwatan.com E-mail :
El Watan - Le Quotidien Indépendant admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan
Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar -
Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprime- Les manuscrits, photographies ou tout autre
Édité par la SPA “El Watan Presse”
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Place du 1er Mai - Alger. rie Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
publication : Omar Belhouchet Tél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : à la rédaction ne seront pas rendus et ne
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : R.C : N° 02B18857 Alger. Société de distribution El Khabar. feront l’objet
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan d’aucune réclamation.
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) Reproduction interdite de tous articles
Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66 sauf accord de la rédaction.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 26

SPORTS

COUPE 3e COUPE D’AFRIQUE DE BOXE (2e J.) : RC KOUBA


DE LA CECAFA Tout sur le mercato
La Tanzanie et la
Côte d’Ivoire en
Domination de l’Algérie
La sélection algérienne de boxe
Pour ne pas rester en rade à l’approche de l’ouverture
du mercato, le RC Kouba s’active à dénicher des
joueurs susceptibles de pallier les insuffisances
finale du tournoi a dominé, samedi, à la salle
Harcha (Alger), la 2e journée
constatées en ce début d’exercice au niveau de leur
équipe, principalement en attaque. Sur ce sujet,
Les sélections tanzanienne et de la troisième édition de la nous avons appris que ces derniers avaient mandaté
ivoirienne de football animeront, Coupe d’Afrique des Nations l’entraîneur Nabil Medjahed, parti se ressourcer
dimanche, à Dar Es Salam, de boxe, en remportant cinq auprès des siens dans l’Hexagone lors de la mini-trêve
(Tanzanie), la finale de la coupe de victoires pour six pugilistes de ramener dans ses bagages deux joueurs émigrés. De
la Confédération des pays d’Afrique engagés. C’est le jeune Fahem retour, le coach koubéen avait établi dans son rapport
centrale et de l’Est (CECAFA), après Hamachi, 18 ans, qui a ouvert que deux joueurs évoluant en CFA (France) sont

PHOTO : H. LYES/ARCHIVES
avoir disposé en demi-finales le bal en prenant le meilleur intéressés de porter les couleurs du RC Kouba cette
respectivement de l’Ouganda et de sur l’Egyptien Ramy El Ouadi saison, sans piper mot des noms des deux joueurs, les
l’Ethiopie, a rapporté, samedi, la CAF (7 à 5) dans la catégorie des 49 deux sont des attaquants. L’un évolue à Martigues et
sur son site. Dans la première demi- kg. Il a été imité juste après par l’autre à Endoume. Reste maintenant aux dirigeants du
finale, disputée vendredi, la Côte son compatriote Abdelkader RCK de faire les démarches nécessaires pour les avoir
d’Ivoire est venue à bout de l’Ethiopie Chadi (cat. 60 kg) qui a rapidement à l’ouverture officielle du mercato hivernal.
par 1 but à 0, tandis que les Tanzaniens disputé un combat très serré Malheureusement, ces derniers ne peuvent pas avancer
ont eu du mal à se qualifier durant la face au redoutable Marocain dans le dossier, car tout comme l’ensemble des clubs
Les pugilistes algériens ont bien débuté la compétition
même journée, puisqu’ils n’ont été Mahdi Ouatine, qui ne s’est des Ligue I et II, ils sont confrontés au problème de
départagés des Ougandais, tenants du incliné que sur décision des à 4. Les juges départagent par Fouzi Bouannaga (81 la dette, et sur ce dossier, la LNFP a été très claire sur
titre, qu’à l’issue des tirs au but (temps juges, le score à l’issue des les deux pugilistes sur la base kg) qui s’est incliné devant
réglementaire 0-0). Les Tanzaniens ont le sujet et reste intransigeante : pas de recrutement au
trois rounds était de 3 à 3. du nombre de points qu’ils le Tunisien Yahya Mikachri mercato pour les clubs endettés de Ligue I et II. En un
ainsi atteint la finale pour la première ont inscrits durant les trois (6 à 2). L’entraîneur national,
La 3e victoire algérienne est mot, le recrutement des deux émigrés que les dirigeants
fois depuis 2002, ils avaient alors été rounds, mais qui n’ont pas été AzzedineAggoun,s’estdéclaré
battus par le Kenya (2-3), déjà à Dar signée Chouaïb Bouloudinat koubéens comptent matérialiser restera en stand-by.
(cat. -91 kg) qui a dominé le comptabilisés par la «Scoring satisfait de la prestation de ses Plus officiel, les dirigeants du RCK ont engagé l’ex-
Es Salam. Les Ougandais, adversaires machine». boxeurs durant cette journée,
de l’Algérie lors du CHAN-2011, étaient Gabonais Patrick Mavoungou gardien de but du WR Bentalha, (formation dissoute),
(11 à 0). En revanche, le La 5e victoire algérienne de la notamment le jeune Fahem Haroun Slimani (26 ans). Un gardien de but qui a fait
inconsolables après leur défaite qui journée a été remportée dans Hamachi, qui fait ses premiers
annulait leur rêve d’imiter le Kenya, poids lourd algérien, Kamal les beaux jours du CA Kouba et sur lequel on ne tarit
Rahmani (+91kg) a dû la catégorie des féminines pas en sélection nationale, pas d’éloges sur ses qualités techniques et morales.
vainqueur de trois éditions successives,
de 1981 À 1983. APS attendre la décision des juges par Malika Bouarfa (cat. 51 et Rahmani Kamel, qui est Ils ont mis à l’essai également Fares Amrane et
pour être sacré vainqueur kg) qui a pris le meilleur sur parvenu à battre l’expérimenté Rafik Boussouar, deux ex-Koubéens qui s’entraînent
face au Marocain Mohamed l’Ivoirienne Deborah Yobo, Marocain, Mohamed Arjaoui,
SUPER COUPE Arjaoui. Les deux boxeurs par arrêt de l’arbitre au 2e
round. L’Algérie a concédé
médaillé de bronze au Mondial
2007 de Chicago. APS
actuellement avec le groupe. Au registre des départs,
les dirigeants des Vert et Blanc de Kouba envisagent
DE LA CAF avaient terminé les trois
rounds sur le score nul de 4 sa seule défaite de la journée
officiellement de se séparer de l’attaquant Kaboul et
du gardien de but Raouf Belhani (pour indiscipline).
TP Mazembe – FUS Il est question également de mettre à la disposition du
CA Kouba, Walid Amrouche, Chems Eddine Chiheb
Rabat le 29 janvier NA HUSSEIN DEY et Sid-Ali Belkadi avant de les récupérer la saison
prochaine. M. A.
La Super coupe de la CAF opposant le
Tout-Puissant Mazembe de Lubumbashi,
vainqueur de la Ligue des champions
Le plus dur est à venir ASM ORAN
Après sa victoire, vendredi, face au Paradou de tête, car ils savent que le plus dur est à venir,
d’Afrique et le détenteur de la coupe de
la Confédération le FUS de Rabat, aura
lieu samedi 29 janvier 2011, à 15h30, à
AC, le NA Hussein Dey s’est replacé dans le
classement général et forme désormais avec
à commencer par les deux prochaines jour-
nées contre l’O Médéa et le RC Kouba, que le
Stéphane Durin,
Lubumbashi en RDC, a annoncé samedi
la Confédération africaine de football
le CSC, le MSPB, l’USMBA et le CAB, le
quintuplé de tête. Même si le rendement de
Nasria devance respectivement par deux et un
points. Face à l’OM, l’équipe sera privée des
nouvel entraîneur
(CAF). C’est la 2e fois d’affilée que l’ensemble de l’équipe n’a pas été à la hauteur, services du défenseur Sofiane Khellili, suspen-
Mazembe sera l’hôte de ce match qui La direction du club de football de l’ASM Oran,
l’entraîneur Kardi était très satisfait du résul- du pour cumul de cartons et qui participera en
consacre le champion des champions réunie samedi après-midi, a décidé de confier la barre
tat final, surtout que l’équipe était amoindrie même temps au tournoi de l’UNAF des U23
sur le continent. La dernière édition technique de l’équipe fanion au Français Stéphane
par l’absence de deux éléments-clés, Gana et au Maroc.
a été remportée par le Tout-Puissant Durin. Celui-ci succédera à l’entraîneur Kioua
Hafid, suspendus après leur expulsion face à Par contre, lors des trois dernières journées
Mazembe qui avait dominé le Stade Mustapha, auquel il a été mis fin à ses fonctions pour
la JSM Skikda. «Le match n’était pas facile et de la phase aller, les camarades de Derrardja
Malien de Bamako, 2-0. Al Ahly du Caire mauvais résultats. Le nouveau coach pressenti, ex-
le faux pas était interdit, c’est pour cela que affronteront successivement le MSPB, l’USM-
est le recordman des victoires en Super entraîneur de Toulouse-Fontaine, sera présent pour
coupe de la CAF, avec quatre trophées à
l’enjeu a pris le dessus sur la manière. En plus, BA et le CSC qui les devancent au classement.
prendre ses fonctions à partir de la semaine prochaine,
son actif. Soit un de plus que son rival, l’équipe était privée des services de deux élé- Un tournant très important dans l’optique de
selon le président du club, El Moro Mohamed. Les
le Zamalek du Caire. Etoile du Sahel de ments importants (Gana et Hafid) et d’autres jouer l’accession, estiment les observateurs.
dirigeants de l’ASMO ont argumenté cette décision
Sousse et Enyimba comptent chacun joueurs, alignés, à l’image de Moundji et Sed- A propos de l’accession, Kardi ajoutera :
par le fait qu’ils ont mis à la disposition du technicien
deux victoires. Les autres vainqueurs kaoui n’étaient pas au mieux de leur forme. «L’équipe est sur la bonne voie et les joueurs
sortant tous les moyens nécessaires pour bien mener
ont pour noms : Hearts of Oak (Ghana), Avant le match, j’ai longuement discuté avec sont conscients que la place du Nasria est par-
l’équipe asémiste et former un groupe soudé.
Raja Casablanca (Maroc), ASEC Mimosas les joueurs sur l’importance de gagner ce pre- mi l’élite et donc ils sont hyper motivés pour
L’entraîneur Kioua avait entamé la préparation avec
(Côte d’Ivoire), Orlando Pirates (Afrique mier derby et c’est chose faite», a déclaré le remettre l’équipe à la place qui est la sienne.»
l’ASMO depuis plus de 3 mois, a-t-on ajouté. Selon le
du Sud), Africa Sports (Côte d’Ivoire), coach à la fin du match. Il affirme aussi que tout le monde doit être mo-
président El Moro Mohamed, le rendement du groupe
Esperance (Tunisie) et TP Mazembe (RD Les poulains de Kardi tenteront durant les six bilisé pour atteindre cet objectif, faisant allu-
est en-dessous de la richesse de l’effectif. APS
Congo). APS dernières journées de rester collés au peloton sion aux dirigeants et aux supporters. K. T.
El Watan - Lundi 13 décembre 2010 - 27

SPORTS

APRÈS SA LARGE VICTOIRE SUR L’AS KHROUB JS KABYLIE


L’équipe prépare Blida
L’attaque de l’ASO Chlef Après avoir profité d’une nouvelle journée de repos, celle de ven-
dredi, en raison de l’indisponibilité du stade du 1er Nnovembre,

carbure de nouveau
Après avoir quelque peu fléchi
les Canaris se sont remis au boulot samedi après-midi à raison
d’une séance quotidienne jusqu’au jeudi, date de leur ralliement de
la capitale, avant de rejoindre le lendemain Blida pour y affron-
ter l’USMB locale. Ainsi, depuis hier dimanche, les Canaris sont
au cours des deux précéden- rentrés de plain-pied dans la préparation de la rencontre face à
tes rencontres (face au CRB et l’USMB prévue vendredi prochain. Le staff technique avait pour
au CABBA), le groupe s’est ce faire disposé de pratiquement tout son effectif à l’exception tou-
bien repris en infligeant, sa- tefois des trois «olympiques», Belkalem, Ziti et Lamhène, alors
medi après-midi, une lourde qu’Aoudia qui souffre d’une élongation à la cuisse s’en est remis
défaite (3-0) à l’équipe du aux bons soins de Rachid Abdeldjebar, (Guillou), le kiné et prépa-
Khroub chez elle, devant son rateur physique de l’équipe. Ce dernier ne se prononcera, comme
public. Pour les hommes de il nous le dira, qu’à la veille du match pour savoir si l’avant-cen-
Meziane Ighil, les motifs de sa- tre sera d’attaque ou pas face à l’USMB. Une équipe de l’USMB
tisfaction sont donc nombreux à que le coach Bouhellal appréhende beaucoup : «C’est une équipe
l’issue de cette confrontation, à qui revient fort ces derniers temps. C’est pourquoi il y a lieu de la
commencer par la bonne pres- prendre avec le sérieux nécessaire.» S’agissant de son équipe, il
tation de toute l’équipe. Néan- nous dira : «Je pense que la défaite concédée à Saïda a fouetté tout
moins, le grand mérite revient le groupe qui est désormais conscient de ce qui lui reste à faire»,
à l’attaque, sous la houlette de non sans afficher un certain optimisme quant à la suite de la com-
Messaoud et Djeddiat, qui ont pétition. «Je pense que nous avons les moyens de bien finir la sai-
su imprimer à ce compartiment son, de surcroît sur le podium au minimum». Enfin et s’agissant du
un nouveau souffle. En effet, mercato, Bouhellal trouve anormal que l’on spécule de la sorte sur
les baroudeurs chélifiens ont un tel ou tel : «Comment voulez-vous parler de départs alors que

PHOTO : D. R.
frappé d’entrée en marquant vous n’avez rien encore entre les mains en arrivées. Je pense qu’il
par Soudani et le même Mes- faudra attendre que les choses se décantent pour se décider et ne
saoud, scellant ainsi le sort des pas faire dans la précipitation». Pour ce qui est de la précipitation,
Khroubis dès la première mi- c’est du côté de Coulibaly que les choses semblent se précipiter. En
Djediat a été l’un des artisans de la victoire de son équipe au Khroub effet, le Malien semble être la cible de nombreux clubs étrangers,
temps. Du coup, les deux atta-
quants de l’ASO augmentent à s’imposer, par là même, com- Benchouia, a loué le mérite de core un match en déplacement ce qui ne manquera pas d’exercer avec la supposée surenchère une
leur capital buts en se classant me l’une des meilleures défen- ses poulains, indiquant que le face à l’USMAn, le week-end certaine pression sur le président du club pour tenter de convaincre
parmi les meilleurs buteurs du ses du championnat national. résultat est la conséquence lo- prochain, un match que les coé- son joueur de rempiler pour une nouvelle aventure dans la capitale
championnat de Ligue I. L’autre L’empreinte de l’en- gique du travail accompli jus- quipiers comptent bien préparer du Djurdjura. Une chose est certaine, le Malien est pour l’heure le
réalisation des Lions du Cheliff traîneur en chef, que-là par le groupe. «L’équipe dès ce lundi pour revenir de joueur le plus sollicité sur le marché national. Mohamed Rachid
a été obtenue en deuxième mi- Meziane Ighil, n’est certaine- a fait une remarquable partie Annaba avec un résultat positif.
temps par le revenant Mohamed
Zaoueche. Si l’attaque a carburé
ment pas étrangère au renou-
veau de la formation locale.
malgré la sortie de Gharbi à
la 27’ pour cause de blessure
Joueurs, entraîneurs, dirigeants
et supporters de l’ASO espè- USM ALGER
Pour beaucoup, ce technicien et l’absence de Zazou, victime rent tout de même passer ce cap
de nouveau, la défense, quant à
elle, est restée infranchissable, aguerri a beaucoup apporté à
l’équipe en matière de système
d’une intoxication alimentaire.
Les joueurs ont, comme d’ha-
pour consolider leur position de
leaders du championnat et pou-
Saâdi démis
au grand dam de leur adversai-
re. Elle a réussi, pour la seconde
fois consécutive, du moins de-
de jeu, de cohésion et d’adop-
tion au jeu moderne et collectif.
bitude, suivi les consignes du
staff technique, et le résultat ne
voir aborder le match suivant à
domicile, contre l’ESS, dans de
de ses fonctions
puis la défaite face au CRB Sur la prestation de son équipe, s’est pas fait attendre», nous bonnes conditions. Après la défaite de l’USM Alger à Bordj Bou Arréridj face au
(2-1), à garder sa cage vierge et le coach adjoint, Mohamed a-t-il déclaré hier. Il reste en- A. Yechkour CABBA (2-1), la direction du club de Soustara a procédé à un
réaménagement du staff technique de l’équipe. Ainsi, après une
SMAIL DISS (DÉFENSEUR DE L’ESS) réunion qui a regroupé les responsables du club et le staff tech-
nique, l’entraîneur en chef, Noureddine Saâdi, a été déchargé de
ses fonctions pour occuper dorénavant le poste de conseiller spor-
«C’est de bon augure pour la suite» tif auprès du directeur général, chargé de la formation, annonce
un communiqué transmis à notre rédaction. Mohamed Mekha-
Incorporé dans les dix celle de demain. Il est vrai que nous avons zni, son adjoint, assurera l’intérim en sa qualité d’entraîneur en
fait un grand pas pour la conquête de ce chef. Il sera assisté dans sa mission par Mounir Zeghdoud, qui
dernières minutes de la titre qui étoffera le palmarès du club, mais fait partie de la commission de prospection. Le second adjoint,
rencontre face à An Nasr de on doit rester vigilants et prendre très au Mehieddine Meftah va, de son côté, intégrer la commission suivi
Benghazi, le défenseur central sérieux la deuxième manche qui ne sera et prospection, conclut le communiqué de la direction de l’US-
pas une partie de plaisir face à un adver- MA qui vise à travers ce redéploiement des membres du collège
de l’ESS revient sur la victoire saire qui n’a plus rien à perdre. à redynamiser le collectif en vue de meilleurs résultats. S. M.
de son team en match aller de Après un bon début, l’équipe n’est-
la finale de la coupe de
l’UNAF. Un succès qui met
elle pas rentrée dans la facilité ?
Ce n’est ni plus ni moins qu’une im- EL MADINA (LIBYE)
pression, car sur le terrain, les données
Sétif en pole position pour Nechma et Adjaoud
PHOTO : B. SOUHIL

étaient tout autres. Il ne faut pas croire


s’adjuger le titre. que la mission a été facile devant la for-
Vous attendiez-vous à un tel résul-
mation d’An-Nasr soutenue par un public
jouant parfaitement son rôle de douzième
dans le staff technique
tat ? homme, qui s’exprimait bien et fort dans Les techniciens algériens semblent très prisés dans le championnat
Comme vous le savez, un match de ce petit stade, où il n’était pas facile de de football de nos voisins libyens. En effet, regorgeant de tech-
football n’est jamais gagné ou perdu Le groupe a appliqué les consignes du s’imposer. niciens algériens, le championnat libyen de première division a
d’avance. Le groupe, qui a été mis dans coach qui a insisté sur la monopolisation Ce résultat vous permet-il de bien enregistré samedi dernier l’arrivée de deux nouveaux entraîneurs
d’excellentes conditions de travail, a pris du ballon. Le message a donc été reçu par préparer le prochain match face au algériens. Il s’agit de Sofiane Nechma, ancien membre du staff
au sérieux cette première manche de la les gars qui ont réalisé un match tactique MCA ? technique du CRB, et Mourad Adjaoud, ex- entraîneur des gardiens
coupe de l’UNAF. Celle-ci permet à nos de premier ordre. Cette victoire qui booste Même si le contexte diffère, cette vic- au PAC, qui ont officiellement intégré, samedi dernier, la barre
jeunes joueurs d’acquérir de l’expérience le capital confiance est de bon augure pour toire qui intervient quelques jours avant le technique du club d’El Madina de Tripoli. Les deux techniciens
et de prendre ainsi part à des matches in- la suite des événements. «big match» de mardi, nous permettra de effectueront d’ailleurs leur baptême du feu dans le championnat
ternationaux Peut-on dire que la coupe est désor- continuer sur cette lancée et de travailler libyen dès le week-end prochain, en accueillant la formation de
Votre manière de faire a étonné les mais acquise ? dans le calme, la sérénité et une ambiance Tersana. Une formation que Nechma connaît bien, pour l’avoir af-
présents … La vérité d’aujourd’hui ne sera jamais bon enfant. Kamel Beniaiche frontée avec le CRB cette année en coupe de la CAF. T. A. S.
ALGER : 18°
A ORAN : 19° CONSTANTINE : 15° OUARGLA : 22°°

El Watan
Retrouvez les prévisions complètes sur www.elwatan.com

LE
EQQUOTIDIEN
UOTID INDÉPENDANT - Lundi 13 décembre 2010
COMMENTAIRE

Décolonisation
Par Mohammed Larbi
e monde célèbre cette année le cinquantenaire des indé-

L pendances africaines. C’est exactement l’âge de la


résolution 1514 de l’ONU relative aux territoires et
peuples coloniaux, adoptée le 14 décembre 1960.
Autant dire que l’organisation internationale a fait alors preuve
de constance et aussi de fidélité envers sa doctrine, laquelle,
rappelle-t-on, prône la paix et la décolonisation en est justement
un moyen. C’est donc le temps d’un bilan, d’un regard rétros-
pectif et autant se demander si l’ONU a pu aller au-devant de
sa mission et accomplir l’une des actions les plus importantes
et les plus nobles de son existence. C’est-à-dire être en confor-
mité avec ses propres engagements. Il faut cependant se garder
d’accabler l’ONU car de tels engagements sont ceux de ses
membres en ce sens que l’ONU n’est que ce que ces derniers
veulent bien qu’elle soit et qu’elle fasse. On a vu de quelle
manière, à de nombreuses reprises, comment un vote a ruiné les
espoirs de milliards d’êtres humains. Cela renvoie bien entendu
aux questions de procédure et au fameux droit de veto. A
RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE priori seulement, car l’explication serait incomplète si l’on
s’arrêtait à ces considérations, au demeurant strictement techni-
ques. Car le vote, quel qu’il soit, reste porté par un choix poli-

Sept millions d’Algériens tique que parfois le simple discours ne rapporte pas avec
exactitude. C’est ce qui bloque la pleine application de la réso-
lution 1514 et contrarie le processus de décolonisation, comme
le prouvent les annales de l’ONU constamment tenues à jour.

menacés par la désertification


a hausse moyenne des températures inten- depuis longtemps reconnu par les pays émetteurs
Seize territoires demeurent encore privés de l’exercice de ce
droit le plus élémentaire de tout être humain, celui qui consacre
son existence. Celui qui mettra fin au rapport occupant-occupé
et dominant-dominé. C’est ce qu’ont revendiqué tous ceux qui

L sifiera le phénomène de la désertification


et mettra en péril alimentaire des millions
d’Africains. Actuellement, 7 millions d’Algériens
de gaz à effet de serre sans qu’aucune aide n’ait
été accordée aux pays africains et sous-développés.
Le Fonds vert devrait impulser un nouvel élan pour
ont décidé de combattre l’ordre colonial, de lutter par les armes
et de ne reculer devant aucun sacrifice.
Les Algériens l’ont fait au prix d’une guerre de Libération
nationale longue et meurtrière, réussissant à faire reculer l’or-
sont menacés directement par la désertification. les pays, comme l’Algérie, désirant acquérir les
L’Algérie, qui a été désignée médiateur africain nouvelles technologies et le savoir-faire en matière dre colonial, en attendant sa totale disparition.
durant la Conférence mondiale contre les chan- d’énergies propres. «L’heure est à la promotion des Des calculs politiques étroits retardent cette échéance, comme
gements climatiques clôturée vendredi à Cancun nouvelles technologies et aux énergies renouve- au Proche-Orient où les Palestiniens sont empêchés de jouir
(Mexique), a «joué un grand rôle», a soutenu Chérif lables», a indiqué le ministre sur les ondes de la pleinement de leurs droits nationaux par Israël, qui étend son
Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire Radio nationale. L’Algérie a en effet tout intérêt occupation des territoires palestiniens. Des pays, a-t-on pu
et de l’Environnement sur les ondes de la Chaîne à investir le champ du solaire et de l’éolien (pour relever, se sont rangés du côté d’Israël en cherchant à fausser
III. Cette conférence a permis l’adoption d’un ne citer que ces deux formes d’énergies renouve- les données de la question palestinienne, n’hésitant pas à parler
«fonds vert» en faveur des pays en voie de dévelop- lables). En 2009 déjà, les pays développés avaient de guerre conventionnelle ou de symétrie des moyens, niant le
pement. Dans quelle mesure l’Algérie devrait-elle promis de dégager 100 milliards de dollars par an rapport occupant-occupé. Ou encore au Sahara occidental, une
bénéficier du Fonds vert ? L’approche africaine, dès 2020. Le texte de Cancun pose également les question traitée sous l’angle de la décolonisation et qui ne
initiée également par l’Algérie, visait jusque-là à bases d’un mécanisme visant à réduire la défores- trouve pas son accomplissement pour ces mêmes considéra-
réclamer sont droit au développement et son statut tation, qui est l’origine de 15 à 20% des émissions tions. L’opinion internationale, qui s’est emparée de ces deux
Chérif Rahmani questions, a pu faire reculer ces Etats qui se présentent comme
de victime du réchauffement climatique. Un statut de gaz à effet de serre. Zineb A. Maïche
d’ardents défenseurs des droits de l’homme, en attendant qu’ils
RÉFLEXION SUR LA SENSIBILISATION AU DIABÈTE se rendent à l’évidence, celle de ne pouvoir s’opposer éternel-
lement au droit des peuples à la liberté et à l’existence.
L’ALGÉRIE PRÉSENTE À DUBAÏ
Dubaï nus débattre de la question qui constitue avec l’appui des dirigeants des pays, en
De notre envoyée spéciale aujourd’hui une vraie menace pour la san- adoptant des stratégies intégrées de lutte
té publique dans le monde. La tendance dans les systèmes de santé respectifs afin DEMANDEZ
es professionnels de la santé, des actuelle inquiète sérieusement les scien- de faire reculer le diabète dans la région AUJOURD'HUI
D députés, des ministres, des membres
d’associations de malades, de centres
tifiques qui estiment que les statistiques
prévoient une situation dramatique – en
MENA. Cette stratégie a été mise en place
par le conseil des ministres de la Santé du
VOTRE
universitaires et de recherche de la région l’occurrence les complications souvent in- Conseil de coopération du Golfe, la Ban- SUPPLÉMENT
Afrique du Nord et Moyen-Orient (MENA) validantes de cette maladie – si rien n’est que mondiale (région MENA) et la Fonda-
représentant 22 pays, dont l’Algérie, sont fait. Pour la région MENA, il y a réellement tion mondiale du diabète avec le soutien ÉCONOMIE
réunis depuis hier et ce, pour deux jours, péril en la demeure. L’on constate une pro- de la Fédération internationale du diabète,
à Dubaï, pour une réflexion globale autour gression spectaculaire du nombre de cas, de la Société de diabétologie des émirats, Gratuit
de la sensibilisation au diabète : préven- qui est actuellement de 26,6 millions. Une du Groupe pour l’étude du diabète dans
tion, prise en charge thérapeutique, mode région qui atteindra le double de ce chiffre les Etats du Golfe, de Mena Health Policy
de vie, etc. Ce forum de leaderships régio- alarmant d’ici 2030, à savoir 51,7 millions Forum et des laboratoires Novo Nordisk.
naux a regroupé près de 700 experts ve- de cas. Une tendance qu’il faut renverser Djamila Kourta

POINT ZÉRO

Episode 5678 Par Chawki Amari


au foyer déprimée, le chômeur désabusé ou le Kabyle momenta-
ar à-coups comme après un barrage filtrant, l’actualité se

P déploie et frise l’excès de vitesse.


On n’a pas eu le temps d’être choqué par l’interdiction
d’un colloque sur la violence contre les femmes qu’il faut déjà lire
nément injoignable ne savent pas vraiment où ils sont. Peut-être
à côté du commerçant affairiste qui se niche dans ces failles ou
juste derrière le député qu’on ne cherche plus parce qu’aussi in-
le rapport sur les droits de l’homme. On n’a pas eu le temps de trouvable que Droukdel. Lui-même aussi introuvable qu’un sachet
réfléchir à l’après-Droukdel qu’on nous demande déjà de deviner de lait. Lui-même aussi introuvable qu’un emploi bien payé.
l’après-Bouteflika. On n’a pas eu le temps de cliquer sur Wiki- Pendant qu’on n’a plus le temps de répondre à une question sans
Leaks que déjà, on entend Ksentini défendre la dépénalisation du qu’une autre ne vienne la bousculer, les réponses s’évaporent.
délit de presse en Algérie. On n’a pas eu le temps de se réchauffer L’actualité se déchaîne comme un leader du RCD trompé, aliénant
à Desertec qu’on est déjà glacé à l’idée d’entamer les bilans de fin toute tentative d’analyse constructive. Brouillant les regards et
d’année. On n’a pas fini de déchiffrer la condamnation avec sursis accentuant l’inertie, cette agitation médiatique aura au moins le
des quatre chrétiens de Kabylie qu’il faut déjà prier pour l’issue mérite de remplir l’espace et de combler le vide. Tout le monde
du plus grand procès de harraga jamais instruit en Algérie, prévu sait que tout n’est pas vrai, comme à la télé en face du docteur
aujourd’hui à Aïn Turk. Qui appuie sur l’accélérateur de l’histoire House, mais tout le monde a hâte de connaître le mot de la fin.
? Dans cette apparente diversion, l’universitaire révolté, la femme Sauf qu’en Algérie, le malade finit souvent par mourir.