Vous êtes sur la page 1sur 24

COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L’AFRIQUE CENTRALE

POOL ENERGETIQUE DE L’AFRIQUE CENTRALE

P. E. A. C.
Organisme Spécialisé de la CEEAC

Bulletin spécial 10ème anniversaire du PEAC


-12 avril
avril 2013-
2013-

S E

Secrétariat Bulletin
Permanent du PEAC
spécial 10sis Avenue
ème Amiral Cabral-
Anniversaire du PEACTOUR NABEMBA
- 12 14ème étage / A
avril 2013-
B.P. : 1040, Brazzaville – République du Congo - Tél. : (+242) 05 556 67 95
1
Web : http:// www.peac-ac.org Email : peacsecperm@yahoo.fr
"…Notre Pool est né en avril 2003 à Brazzaville
et les documents juridiques de base
permettant le début de l’activité du PEAC
grâce aussi aux accords intergouvernemental
et inter société, ont été signés lors des
rencontres de Malabo en 2004.

Comme on peut le constater, peu


d’organisation ont fait de tels progrès en si peu
de temps, ce qui nous fait mériter une grande
considération en tant qu’organisation
dynamique parmi les organisations spécialisées
de la CEEAC, ce qui nous rend très fiers. Nous
devons faire les efforts nécessaires pour
maintenir cette tendance.

Cependant, comme dans toute œuvre


humaine, rien n’est parfait, et de mon point de
vue, il y a aussi des lacunes importantes telles
que :
Fidel Marcos MANE NCOGO EYANG
Ministre Délégué à l’Energie de la Guinée Le retard accumulé dans la mise en œuvre des
Equatoriale, Président du Conseil des programmes d’électrification transfrontalière,
Ministres du PEAC
étant donné qu’aucun des projets programmés
n’a été réalisé à ce jour, ce qui est essentiel
dans la mesure où l’objectif de notre
organisation est de créer un marché régional
de l’électricité et sans les interconnexions,
l’existence d’un tel marché est impossible.

On constate un défaut dans le volet de l’étude


et l’analyse des marchés, ainsi que ses
tendances et l’évolution future, montrant ainsi
les opportunités d’affaires qui peuvent motiver
les Etats, les entreprises privées et les
partenaires à construire ou à faciliter les
infrastructures nécessaires que nous avons vu
dans les projets prioritaires.. «.

(Extrait du discours de son Excellence Monsieur le Président du


Conseil des Ministres du PEAC à l’occasion de la prise de
fonction du nouveau Secrétaire Permanent le 02 juillet 2012 à
Brazzaville en République du Congo)

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 2
EDITORIAL

Dix ans après la création du PEAC, c'est le


moment indiqué pour dresser un bilan. Mais, un
tel anniversaire doit être aussi l'occasion de
préparer l'avenir et d'entrevoir nos nouveaux
défis liés, entre autres, au changement
climatique et à la raréfaction annoncée des
hydrocarbures.

L’Afrique Centrale, disposant d’un énorme


potentiel hydroélectrique, première énergie
Jean-Chrysostome MEKONDONGO renouvelable située au centre des enjeux
Secrétaire Permanent du PEAC majeurs de développement que constituent
Chef de Mission diplomatique
l’Eau et l’Energie, est donc appelée à œuvrer
Le 12 avril 2003, les Chefs d’Etat de la davantage à la valorisation de ses atouts en
Communauté Economique des Etats de dotant le PEAC des moyens de se hisser au
l’Afrique Centrale (CEEAC) ont acté la création niveau des autres Pools Energétique Régionaux
du Pool Energétique de l’Afrique Centrale Africains qui attendent beaucoup de notre
(PEAC), s’engageant ainsi à placer l’électricité au espace énergétique communautaire.
centre de la stratégie de développement socio
économique de l’Afrique Centrale. Clés de voûte de l’intégration régionale,
Ambassadeurs du secteur de l’électricité, les
Depuis lors, le Secrétariat Permanent du PEAC Pools Energétiques Régionaux Africains jouent,
est chargé de la traduction de cet engagement en effet, un rôle majeur dans le cadre des
en termes de renforcement de la sécurité stratégies et des politiques consensuels ainsi
d’approvisionnement en électricité des que des approches de solutions transnationales
différents pays de la CEEAC et d’accroissement visant à maximiser la mise en œuvre solidaire
du taux d’accès à l’électricité des populations, de grands projets.
aussi bien en zone urbaine qu’en milieu rural.
Notre capacité à relever nos nouveaux défis
Ce, dans une optique de réduction de la réside donc indubitablement dans la
pauvreté, d’amélioration de la fiabilité du consolidation des Pools Energétiques Régionaux
système électrique et de la qualité de la et c’est aussi le sens profond de la tenue du
fourniture d’électricité à un prix accessible à Forum des Pools Energétiques Régionaux
tous dans l’ensemble de la sous-région et de la Africains à Malabo en République de Guinée
création d’un marché régional de libre échange Equatoriale, en marge de la célébration du
d’énergie électrique. dixième anniversaire du PEAC.

C’est ainsi que, sous l’impulsion de ses organes Cette rencontre de grande importance
statutaires, le Secrétariat Permanent du PEAC témoigne assurément d’un véritable attrait
s’est attaché depuis son opérationnalisation à pour le portefeuille des projets du PEAC et de
poser les jalons des actions devant conduire de l’amélioration constante du profil de la
la conception à la réalisation physique des coopération entre les cinq Pools Energétiques
Projets Intégrateurs Prioritaires (PIP) et des Régionaux Africains que sont le COMELEC,
Programmes de Projet d’Electrification l’EAPP, le PEAC, le SAPP et le WAPP ainsi que de
Transfrontalière (PPET). leur étroite collaboration avec l’ASEA et
l’AFREC.
L’objectif étant de donner à chaque pays,
constituant désormais un des maillons de la Elle offre, en substance, une excellente
chaine solidaire, l’opportunité de s’inscrire dans opportunité d’échange d’expériences à cette
une dynamique de développement, de étape importante de la marche de notre
rentabilisation et de rationalisation de ses organisme spécialisé vers la réalisation physique
différentes ressources énergétiques. de ses projets.
ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 3
SOMMAIRE

1. Editorial

2. Historique de la création du PEAC

3. Les Etats et Sociétés Membres

4. Structure organique et missions du PEAC

Secrétaiire Permanent
5. attribution du Secréta

6. Organigramme du Secrétariat Permanent

alternan
7. Une a lternance
lternance dans la continuité du service
communautaire

énergétiques
8. Les défis é nergétiques

9. Les activités du Secrétariat Permanent

10. Le plan d’action 2013 du PEAC

11. Le portefeuille des projets

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 4
HISTORIQUE DE LA CREATION DU PEAC

15 janvier 2002 à Libreville : Première rencontre de création du PEAC sous l’égide


de l’UPDEA ;

14 février 2003 à Kinshasa : Finalisation et adoption des textes constitutifs et des


projets prioritaires du PEAC par les Présidents
Directeurs Généraux et les Directeurs Généraux
des sociétés d’électricité, les
représentants des Ministères en charge de
l’Energie, les délégués de la CEEAC
et de l’UPDEA ;

12 avril 2003 à Brazzaville : Création


du PEAC ;

27 janvier 2004 à Brazzaville : Par décision


des Chefs d’Etat, le PEAC est institué Organisme
spécialisé de la CEEAC.

12 mai 2004 à Malabo : Adoption des textes légaux complémentaires du PEAC

24 octobre 2009 à Kinshasa: Adoption du Code du Marché de l’Electricité de


l’Afrique Centrale par la 14ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement
de la CEEAC.

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 5
Les Etats et Sociétés Membres du PEAC

Les Etats Membres


• Angola
• Burundi
• Cameroun
• Centrafrique
• Congo
• Gabon
• Guinée Equatoriale
• RD Congo
• Sao Tomé et Principé
• Tchad

Les Sociétés membres sont :


SOCIETES PAYS
ENE Angola
EDEL Angola
REGIDESO Burundi
AES SONEL Cameroun
ENERCA Centrafrique
SNE Congo
SEEG Gabon
SEGESA Guinée Equatoriale
SNEL RD Congo
EMAE Sao Tomé & Principé
SNET Tchad

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 6
Dix ans en images

Séminaire sur le Code du Marché


Mai 07
Lancement des études PPET 1- oct. 10

Lancement des études


d’interconnexion Inga-Cabinda-
Signature de l’accord de don BAD oct. 07
Pointe Noire- janv. 11

Cérémonie de clôture Mission d’Assistance Technique UE


er
1 mai 12 Visite du poste 400 KV de Luanda

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 7
Mission du PEAC

Le Pool Energétique de l’Afrique Centrale en sigle PEAC est un organisme spécialisé de la


Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale CEEAC.
Les objectifs du PEAC sont les suivants :
1. Renforcement de la sécurité d’approvisionnement en électricité des différents pays de la
CEEAC ;
2. Accroissement du taux d’accès à l’électricité des populations et réduction de la pauvreté ;
3. Amélioration de la fiabilité du système électrique et de la qualité de la fourniture
d’électricité dans l’ensemble de la sous région ;
4. Institution d’un forum sous-régional où les problèmes du secteur de l’énergie sont
examinés et des solutions appropriées trouvées dans le cadre des procédures et politiques
définies en tenant compte des impacts sur l’environnement ;
5. Création d’un marché de libre échange d’énergie électrique.

Vision du PEAC

La vision du PEAC est de valoriser l’énorme potentiel hydroélectrique de l’Afrique Centrale


pour satisfaire toutes les formes de demande en électricité au sein et en dehors de l’espace
CEEAC via des boulevards énergétiques interconnectés et des marchés de libre échange
d’énergie électrique.

Chutes de Memvé Elé

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 8
Attributions du Secrétaire Permanent

Le Secrétariat Permanent est l’organe d’administration du PEAC.


Il est dirigé par un Secrétaire Permanent qui exerce ses activités sous l’autorité du Comité de
Direction.

Le Secrétaire Permanent est domicilié au siège du PEAC à Brazzaville, République du Congo,


pays de siège.
Les missions du Secrétaire Permanent sont les suivantes :
• Assurer le secrétariat du Conseil des Ministres, du Comité Exécutif, du Comité de
Direction et des Sous Comités Techniques ;
• Assurer la liaison entre les organes du PEAC et de la CEEAC d’une part, et les autres
organismes impliqués dans le développement du secteur électrique africain, d’autre
part ;
• Veiller au respect et à la bonne exécution de l’Accord de siège ;
• Soumettre au Comité de Direction les projets des programmes d’actions et les budgets
associés ;
• Développer les relations de coopération entre le PEAC et les Institutions africaines et
internationales de financement du secteur électrique ;
• Conserver et archiver les procès verbaux et les rapports des organes du PEAC ;
• Gérer l’administration permanente du PEAC ;
• Veiller à l’application des résolutions et orientations des Organes du PEAC ;
• Assister le Comité de Direction dans l’accomplissement de ses missions ;
• Rechercher les voies et moyens de mobilisation de fonds suivant les recommandations
du Comité de Direction ;
• Gérer le budget du PEAC ;
• Assurer la gestion du patrimoine du PEAC ;
• Produire un rapport annuel d’activités à l’attention du Comité de Direction ;
• Préparer les réunions du Conseil des Ministres, du Comité Exécutif, du Comité de
Direction et des Comités Techniques dont il assure le secrétariat avec le concours de
l’organe hôte.

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 9
Une alternance dans la continuité du service communautaire

Au cours de sa neuvième année d’existence, le Secrétariat Permanent du PEAC a enregistré une alternance au
niveau de sa direction par la nomination d’un nouveau Secrétaire Permanent en juillet 2012.

La cérémonie officielle de passation de service entre l’ancien Secrétaire Permanent Son Excellence Bruno
KAPANDJI KAKALA et le nouveau, Monsieur Jean-Chrysostome MEKONDONGO, a eu lieu le lundi 2 juillet 2012
sous le patronage de son Excellence Monsieur le Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique du Congo en
présence du Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique de la RCA, Président du Conseil des Ministres sortant du
PEAC, du Ministre des Ressources Hydrauliques et de l’Electricité de la RDC, du Ministre Délégué chargé de
l’Energie de la Guinée Equatoriale, Président entrant du Conseil des Ministres du PEAC, du Président du
Comité de Direction du PEAC et de l’Administrateur Délégué de la SNEL (RDC).

La cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères. Les
Ambassadeurs des pays membres du PEAC, les Représentants des Organismes et Institutions internationales
résidents à Brazzaville, les Directeurs Généraux des Institutions du secteur de l’énergie y ont pris part.

A l’occasion de cette cérémonie, le précédent Président du Conseil des Ministres du PEAC, Son Excellence
Léopold MBOLI FATRAN, Ministre Centrafricain de l’Energie et de l’Hydraulique a passé le témoin à son
homologue, Son Excellence Fidel Marcos MANE NCOGO EYANG, Ministre Délégué chargé de l’Energie de la
Guinée Equatoriale.

‘’ …profiter de cette occasion, disais-je, pour remercier


chaleureusement les partenaires au développement, notamment
les partenaires multilatéraux qui sont présent dans la salle pour
toute la contribution qu’ils nous ont apporté et continuent à nous
apporter pour faire vivre cette institution sous régionale qui est un
maillon essentiel dans la constitution de l’intégration régionale en
matière énergétique... ‘’
(Extrait du discours du Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique de la République du Congo
à l’occasion de la prise de fonction du Secrétaire Permanent du PEAC)
Henri OSSEBI
Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique
de la République du Congo

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 10
Les défis énergétiques

La sous région de l’Afrique Centrale, peuplée de


plus de 145 millions d’habitant sur une Durant cette dernière décennie, malgré la crise
superficie de 6.640.000 Km2, est dotée du plus économique qui sévit dans le monde, plusieurs
grand potentiel hydroélectrique de l’Afrique, pays d’Afrique Centrale ont consacré l’énergie
soit plus de 57% de ce potentiel. Elle dispose comme secteur de concentration prioritaire et
aussi d’autres ressources primaires notamment ont engagé des réformes audacieuses visant la
la biomasse, le solaire, l’éolien, le gaz et le mise en valeur des sites hydroélectriques.
pétrole.
Au plan communautaire, le projet du Grand
Cependant, l’Afrique Centrale reste la sous Inga occupe une place majeure dans le cadre de
région la moins nantie en énergie électrique. la dynamique de promotion de l’interconnexion
des réseaux électriques sous régionaux.
En 2009, son taux d’électrification ne dépassait
guerre les 15,2% alors qu’il était de 90% en Au niveau des Etats, la construction ou la mise
Afrique du Nord. La consommation d’énergie en service récente de nouvelles centrales
électrique par habitant stagnait autour de 124 hydroélectriques d’Imboulou au Congo, de
KWH par habitant alors qu’elle était de 1617 Djibloho et de Sendje en Guinée Equatoriale,
KWh en Afrique Australe. de Memvé’Elé au Cameroun, constitue, entre
autres, autant de traduction pratique de la
La puissance électrique totale installée, sans les volonté des pays membres du PEAC de
producteurs indépendants à la même période, réalisation des interconnexions
était de 6250 MW avec une puissance garantie transfrontalières.
de 5533 MW dont 4706 MW hydraulique et
1092 MW thermique. Ceci est d’autant plus important qu’il n’existe
pas de véritables réseaux interconnectés en
La continuité et la qualité de service de haute et très haute tension en Afrique Centrale
l’énergie électrique dépendent essentiellement en dehors des rares réseaux interconnectés
de la capacité de production et de la fiabilité entre la RD Congo et la République du Congo, la
des réseaux de transport et de distribution. RD Congo et le Burundi et de la RD Congo et
l’Angola.
Les fréquentes coupures d’électricité dues aux
délestages ou à la faible capacité de transit des En ce qui concerne les échanges
lignes électriques engendrent souvent des transfrontaliers, on notera les liaisons en
conséquences graves dans l’économique et la Moyenne Tension entre la RD Congo et la
vie sociale dans les pays. République Centrafricaine, l’Angola et le
Burundi.
De même, les énergies de substitution
nécessaires aux besoins des industries pour leur Les défis énergétiques inhérents à l’Afrique
production ont des coûts très élevés. C’est Centrale ont ainsi imposé l’adoption
notamment le cas particulier de la production d’approches stratégiques efficaces.
thermique à base d’hydrocarbure.

Imboulou (Congo) Inga 2 (RDC)

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 11
Ces approches stratégiques efficaces s’articulent autour :

1. Des études communes des ressources énergétiques en harmonie avec les politiques et
les plans directeurs nationaux de développement des systèmes électriques en tenant
compte de leurs impacts sur l’environnement ;
2. Des démarches coordonnées et concertées auprès des partenaires techniques et des
bailleurs de fonds ;
3. De la définition commune des règles techniques et commerciales d’échange d’énergie
électrique ;
4. De l’exploitation en commun, par des structures multilatérales appropriées, des
ouvrages et des lignes d’interconnexion impliquant plusieurs pays ;
5. De l’assistance technique des pays dotés de haute technologie.

Centrale hydroélectrique de Djibloho de 120 MW (Guinée Equatoriale)

De ces stratégies naîtrons les bénéfices au profit des pays membres se traduisant comme suit :

1. Donner à chaque pays ou sociétés membre, devenu un des maillons de la chaîne de


solidarité, l’opportunité de devenir ‘’Exportateur’’, ‘’Importateur’’ ou ‘’Transitaire’’ de
l’énergie électrique ;
2. Donner à chaque pays l’opportunité de diversifier et d’augmenter ses sources de revenu
commercial et de consolider sa position dans la construction du marché commun
africain de l’électricité ;
3. Développer, rentabiliser et rationaliser les différentes ressources énergétiques dans les
pays à fort potentiel hydroélectrique ;
4. Mettre à la disposition des pays non pourvus en ressources hydroélectriques, des
moyens nécessaires pour le développement de leur secteur d’électricité.

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 12
Des activités du Secrétariat Permanent

Visite du Secrétaire Général de la CEEAC au siège du PEAC

Le 16 mars 2012, le Secrétaire Général de la


Communauté Economique des Etats de l’Afrique
Centrale (CEEAC), S.E. NASSOUR GUELENGDOUKSIA
OUAIDOU a visité le siège du PEAC et tenue une
séance de travail avec le Secrétaire Permanent et
ses collaborateurs.

Cette visite qui s’inscrit dans le cadre de la première


prise de contact du nouveau dirigeant de la CEEAC
avec le PEAC a permis de passer en revue les
relations entra la CEEAC et son organisme spécialisé que constitue le PEAC.

Organisation de la session ordinaire des organes statutaires


statutaires du
PEAC

Du 06 au 13 décembre 2012 s’est tenue à Brazzaville les sessions ordinaires des organes
statutaires du PEAC, précédées de la réunion des Experts.

Comité des Experts


Durant leurs travaux, les Experts ont examiné la situation des projets en cours, le rapport
d’exécution du plan d’action 2012, le rapport d’exécution du budget 2012, le rapport relatif à la
situation du personnel, le projet du plan d’action 2013 et le projet du budget 2013.

Comité de Direction
Si le résultat des travaux du Comité de
Direction, qui s’est réuni du 08 au 10
décembre 2012, se résume essentiellement à
l’approbation du plan d’action 2013 et à
l’adoption du budget de l’exercice 2013, Il
convient de noter que le Comité de Direction
a recommandé au Secrétaire Permanent de
tout mettre en œuvre pour la reprise du
Projet d’interconnexion électrique Inga-
Cabinda-Pointe Noire.

Par ailleurs, le partage d’information au cours


de ces travaux a permis à la délégation de la République de Guinée Equatoriale de
communiquer sur la mise en service de la centrale hydroélectrique de Djibloho de 120 MW et
des travaux de la centrale hydroélectrique de Sendjé de 200 MW.

Le Congo a communiqué, quant à lui, sur la construction de la centrale hydroélectrique de


Liouesso (20 MW) et des lignes associées.

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 13
Comité Exécutif
Le Comité de Direction
La réunion du Comité Exécutif s’est, quant à elle, tenue le 11 décembre 2012. Il ressort de ces
travaux, outre les points adoptés par le Comité de Direction, l’approbation du plan d’action et
du budget 2013 ainsi que les recommandations suivantes :
• La révision des textes statutaires du PEAC ;
• La recherche de financement pour les études d’interconnexion Inga (RDC) à Calabar
(Nigéria) ;
• Un règlement concernant les projets d’électrification transfrontalière sur les aspects
techniques, commerciaux, juridiques et tarifaires.

Conseil des Ministres :

La journée du 13 décembre 2012 a été consacrée à la réunion du conseil des Ministres et le


communiqué final issu des travaux se résume ainsi qu’il suit :

• Le Conseil des Ministres a pris acte du compte rendu du Comité Exécutif ;


• Le Conseil des Ministres a adopté le Plan d’Action et le Budget de l’exercice 2013, arrêté
en ressources et dépenses à la somme de : 2.327.643.170 F CFA.
• Le Conseil des Ministres a recommandé la mise à jour du portefeuille des projets du
PEAC et du renforcement des capacités managériales desdits projets.
• Le Conseil des Ministres a validé le Rapport d’Etude sur le mécanisme de financement
autonome du PEAC et recommande les démarches nécessaires à mener pour son
adoption par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC.

Le Conseil des Ministres

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 14
Relance des projets à caractère communautaire :

Projet d’Interconnexion Inga-Cabinda-Pointe Noire

Une réunion de concertation s’est tenue à Brazzaville, au siège du PEAC le 21 février 2013 sur le
projet d’interconnexion Inga-Cabinda-Pointe Noire. Cette réunion a notamment connu la
participation de Messieurs Albert Camille PELLA, Directeur Général de la SNE (Congo), Eric
MBALA MUSANDA, Administrateur Délégué de la SNEL (RDC), Tony RAMOS, Représentant du
Président Directeur Général de ENE-EP (Angola), Gabriel AMUGU, Représentant du Président
du Conseil des Ministres du PEAC, Jean-Chrysostome MEKONDONGO, Secrétaire Permanent du
PEAC, Emile OPANGAULT, Directeur de la Coopération et de la Formation, Représentant du
Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique du Congo.

Cette importante rencontre a essentiellement concerné la relance de ce projet qui enregistrait


des problèmes de performance au niveau de la mobilisation des contreparties du financement
des études.
Cette réunion organisée par le Secrétariat Permanent
du PEAC dans le cadre de sa dynamique managériale
inhérente à ce projet a permis de régler ces problèmes
de performance par l’obtention du paiement effectif

Séance de travail des Directeurs Généraux


des contreparties dues par les Etats, par la réactivation du Comité de suivi constitué des
Directeurs Généraux des sociétés et par l’adoption de mesures nécessaires à la réalisation
physique du projet.

Projet d’aménagement hydroélectrique de Chollet

Dans le cadre de la dynamique en cours pour la réalisation des interconnexions


transfrontalières, une délégation camerounaise, conduite par Son Excellence Basile ATANGANA
KOUNA, Ministre de l’Energie et de l’Eau du Cameroun a séjourné à Brazzaville (République du
Congo) du 3 au 6 septembre 2012 en vue de la relance du projet d’aménagement
hydroélectrique du site de Chollet situé sur la frontière Cameroun-Congo.

A cet effet, des séances de travail ont été conjointement présidées par le Ministre de l’Energie
et de l’Hydraulique du Congo et son homologue du Cameroun, en présence du Secrétaire
Permanent du Pool Energétique de l’Afrique Centrale.

A l’issus des travaux, les deux parties se sont accordées pour que le PEAC, en tant qu’institution
spécialisée, soit pleinement impliqué dans la mise en œuvre afin de maximiser les garanties de
réussite de ce projet.

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 15
La redynamisation des activités du Secrétariat Permanen
Permanent

Participation à l’atelier sur l’électrification rurale durable en Afrique de l’Ouest et du Centre’

Le Secrétaire Permanent Monsieur Jean-Chrysostome MEKONDONGO, accompagné de


Monsieur ATADET AZARAK MOGRO Assistant Technique du Secrétaire Permanent ont participé
du 29 septembre au 4 octobre 2012 à Cotonou (République du Bénin) à l’atelier sur ‘’le
financement de l’électrification rurale durable en Afrique de l’Ouest et du Centre’’.

Cet atelier a été organisé par la Commission Européenne, le Partenariat Mondial de l’Electricité
Durable en collaboration avec l’Agence Française de Développement (AFD).
Les objectifs fixés étaient :
Engager un dialogue au sujet de l’environnement et des mécanismes
susceptibles de stimuler les investissements dans les projets d’électrification
rurale en Afrique de l’Ouest et Centrale ;
Définir comment le renforcement de partenariat public-privé (PPP) et la
création d’un environnement propice peuvent accélérer le développement
des projets d’électrification rurale et ;
Identifier les mesures qui peuvent à court termes booster le développement
de l’électrification rurale.

Participation à la conférence de l’ADEA

Sur Invitation de l’Agence de Développement des


Entreprises en Afrique (ADEA), une délégation du Pool
Energétique de l’Afrique Centrale conduite par
Monsieur Jean-Chrysostome MEKONDONGO,
Secrétaire Permanent, et composée de Monsieur
Atadet AZARAK MOGRO Assistant Technique et
Madame D’OLIVERA Francine Olga Secrétaire de
Direction Responsable des Relations publiques du
PEAC a pris part à Lyon en France, du 21 au 23
Conférence ADEA novembre 2012 au Forum Eurafric sur l’Eau et l’Energie
en Afrique.

Organisé par l’ADEA en Partenariat avec la Région du Rhône-Alpes, le Grand Lyon et la ville de
Lyon, le Forum Eurafric a réuni plus de 300 décideurs, experts, bailleurs de fonds et entreprises
pour débattre des questions relatives à la promotion du Partenariat PME/PMI Europe/Afrique.

Ce Forum de Lyon a permis d’échanger autour de la


problématique d’amélioration de la compétitivité
des entreprises africaines dans le secteur de l’Eau et
de l’Energie et particulièrement les Energies
Renouvelables et de la promotion ainsi que du
développement des pôles de compétitivité
Eau/Energie afin de relever les défis des objectifs du
Millénaire.

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 16
Mission à Libreville (Gabon)

Une mission PEAC conduite par le Secrétaire Permanent a séjourné à Libreville du 15 au 20


octobre 2012. L’objectif de cette mission a consisté à la participation à la réunion annuelle du
Mécanisme Sous-régional de Coordination UA/NEPAD en Afrique Centrale et à la réunion ad
hoc d’Experts sur l’évaluation de la mise en œuvre du 2ème PPA CEA/CEMAC.

En marge de ces réunions, la mission du PEAC a eu des séances de travail avec la Société
d’Electricité et de l’Eau du Gabon (SEEG), la Direction Générale de l’Energie du Gabon et le
Secrétariat Général de la CEEAC.

Ces rencontres ont consisté en la présentation des civilités du nouveau Secrétaire Permanent
aux dirigeants des Institutions et des Sociétés membres du PEAC, ainsi qu’à des échanges
autour des activités du Secrétariat Permanent après l’alternance.

Visite de terrain à Luanda (Angola)

Une mission conduite par le Secrétaire


Permanent, composée des Assistants
Techniques du PEAC et de l’Expert en Charge
de l’Administratif et des Finances a séjourné à
Luanda (Angola) du 6 au 10 novembre 2012,

Cette mission s’inscrivait dans le cadre de la


prise de contact du nouveau Secrétaire
Permanent avec les autorités angolaises en
charge de l’énergie et de la relance des
projets, notamment, le projet Inga-Cabinda-
Séance de travail avec le Ministre Pointe Noire dans lequel l’Angola occupe une
place importante.

Pendant son séjour, la délégation a


été successivement reçue par le
Président du Conseil
d’Administration de la société
d’électricité ENE-EP et le Ministre
de l’Energie et des Eaux de l’Angola.

En termes de résultat, il convient de


relever la réactivation des relations
entre l’Angola et le PEAC, la relance
du projet d’interconnexion
électrique Inga-Cabinda-Pointe
Noire, du projet de renforcement de
Noqui (Angola) à partir de Matadi
Visite au poste de 400/200 KV (RDC) ainsi que le projet
d’alimentation de Maquelo do Zombo (Angola) à partir Kwilu (RDC) dans le cadre du 2ème PPET.

La délégation du Secrétariat Permanent a, par ailleurs, visité plusieurs installations électriques


du pays, qui lui ont permis de prendre toute la mesure des efforts déployés par le
Gouvernement angolais en faveur du développement du secteur de l’électricité.
ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 17
Visite de terrain à Malabo (Guinée Equatoriale)

Sur invitation du Ministre des Mines, de


l’industrie et de l’Energie, une délégation du
Pool Energétique de l’Afrique Centrale (PEAC)
conduite par Son Secrétaire Permanent
Monsieur Jean-Chrysostome MEKONDONGO,
accompagné de Monsieur Atadet Azarak
Mogro, Assistant Technique et de Monsieur
Josué Sialo Expert chargé de l’Administration
et des Finances a effectué une mission à
Malabo en République de Guinée Equatoriale
du 3 au 10 février 2013. S.E Gabriel MBAGA OBIANG LIMA
Ministre d’Etat des Mines, de l’Industrie et de
l’Energie

La mission avait pour substance la


participation du PEAC auprès du Ministère des
Mines, de l’Industrie et de l’Energie et de la
société de l’Electricité SEGESA à la revue
technique et financière des Projets
Intégrateurs Prioritaires (PIP) et des Projets du
Programme d’Electrification Transfrontalière
(PPET), concernant la Guinée Equatoriale, ainsi
qu’à la réunion préparatoire pour
l’organisation à Malabo du Forum des Pools
Energétiques Régionaux Africains et de la
Audience avec le Président du Conseil des Ministres du PEAC
célébration du 10ème anniversaire du PEAC les
11 et 12 avril 2013.

Reçue en audience par le Ministre d’Etat des Mines, de l’Industrie et de l’Energie, Son Excellence
Gabriel MBAGA OBIANG LIMA, la délégation du PEAC a été édifiée par l’état des lieux dressé à cette
occasion concernant les grands projets réalisés ou en cours d’exécution en Guinée Equatoriale. Il
s’agit entre autres de la centrale de Djibloho de 120 MW mise en service en octobre 2012 et de celle
de Sendje de 200 MW encore en chantier, selon une vision aussi bien nationale que communautaire.

L’objectif précisé par le Ministre d’Etat étant


d’avoir dans un proche avenir en Guinée
Equatoriale, une capacité de production électrique
supérieure à la demande afin de palier la
problématique de l’adéquation entre l’offre et la
demande d’électricité et satisfaire, par ailleurs, les
nécessités d’interconnexion transfrontalière.

La visite de terrain en Guinée Equatoriale a été, par


ailleurs, marqué d’une audience accordée par le
Ministre Délégué chargé de l’Energie de la Guinée
Séance de travail au Ministère de l’Energie Equatoriale, Président du Conseil des Ministres du
PEAC et de plusieurs réunions de travail avec la Société d’électricité SEGESA et les Experts du
Ministère de l’Energie ainsi que des visites des principaux sites électriques du pays, notamment, à
Malabo, Bata, Oyala, Mongomo, Sendje et autres.

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 18
Principaux sites visités par le PEAC

Déversoir du barrage de Djibloho


Turbines (4 x 30 MW) du barrage de Djibloho

Visite du site du barrage de Sendje (200 MW) Pont de MBINI

Visite du Centre de dispatching de OYALA


Equatoriale)

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 19
Le plan d’action 2013

Les objectifs globaux du plan d’action 2013 sont basés sur sept axes qui déterminent
les grandes orientations et la vision à court terme du PEAC.
Il s’agit notamment de :
La mise en place d’une base de données d’électricité ;
L’élaboration du Document Stratégique de Politique Energétique Régionale
(DSPER) ;
La vulgarisation du Code du Marché de l’Electricité de l’Afrique Centrale ;
La réalisation physique de certains Projets d’Electrification Transfrontalière
(PPET) dont les études sont terminées ;
La poursuite des actions nécessaires à la mise en œuvre des Projets
Intégrateurs Prioritaires (PIP) ;
La recherche des financements nécessaires à la réalisation des études et la
construction des ouvrages ;
La vulgarisation de l’Efficacité Energétique.

C’est pourquoi en 2013, l’objectif spécifique sera d’amorcer la dynamique d’un


management stratégique et opérationnel du portefeuille des projets orienté
davantage vers la réalisation physique des projets dont les études sont finalisées.

Cet objectif stratégique sera recherché autour de cinq (5) objectifs sectoriels fixés
ainsi qu’il suit :

1) L’accroissement de l’efficience du PEAC ;

2) La préparation et la réalisation d‘au moins (13) projets régionaux et le suivi des


projets électriques en cours dans la région de l’Afrique Centrale ;

3) La recherche et la mobilisation des financements pour la préparation et la mise


en œuvre des projets ;

4) La mise en œuvre des instruments du marché régional de l’électricité ;

5) Evènements de visibilité du PEAC

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 20
Le portefeuille des projets du PEAC

Les tableaux ci-après décrivent l’état d’avancement des Projets Intégrateurs Prioritaires (PIP) et les
Projet Pilotes d’Electrification Transfrontalières (PPET)

Les projets Intégrateurs Prioritaires (PIP)

N° Intitulée du projet Situation actuelle


1 Aménagement hydroélectrique du Grand Inga et Etudes en cours
lignes associées études de faisabilité technique et économique confié
au groupement RSW/EDF en 2009 sur financement de
la BAD (1er rapport octobre 2011)
2 Interconnexion électrique entre Inga (RDC) et Calabar En recherche de financement pour l’étude
(Nigeria)
3 Interconnexion électrique Inga (RDC) - Cabinda Etudes en cours
(Angola) - Pointe Noire (Congo) Relance des études après mobilisation récente des
fonds de contrepartie.
4 Aménagement hydroélectrique de Chollet (frontière En recherche de financement pour les études
Congo -Cameroun) et lignes de transport associées Protocole d’accord pour la mise en œuvre signé entre
le Congo et le Cameroun en octobre 2010
Rencontre en septembre 2012 entre les Ministres en
charge de l’Energie du Cameroun et du Congo pour le
lancement de la mise en œuvre du Projet. Un Comité
de Pilotage est mis en place.
5 Aménagement de la centrale hydroélectrique d’Inga 3 Etudes en cours
er
Etudes par AECOM/EDF 1 rapport produit en sept
2011
6 Interconnexion électrique Cameroun-Tchad Etudes encours
7 Réhabilitation et renforcement de la centrale de
Bendera (RDC) et construction des lignes de transport En recherche financement pour les études et travaux
associées Bendera-Uvira-Kiliba-Bujumbura et
Bendedera-Kalemie
8 Aménagement hydroélectrique de Memve’élé
(Cameroun) et construction des lignes associées au en chantier
Cameroun et vers le Guinée Equatoriale et le Gabon
9 Aménagement hydroélectrique du Grand Poubara en chantier
(Gabon)
10 Aménagements hydroélectriques de Djibloho (120 Opérationnel depuis octobre 2012
MW)
Sendje (200 MW) en Guinée Equatoriale en chantier
11 Aménagement des centrales hydroélectriques de Etudes en cours
Ruzizi 3 et Ruzizi 4
12 Alimentation en énergie électrique du Burundi et de En recherche financement pour les études
l’Est de la RDC à partir du système électrique d’Inga

Etudes en cours

En recherche de financement

En chantier

Opérationnel

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 21
Les Projets Pilotes d’Electrification transfrontalière (PPET)

° Intitulée des projets Situation actuelle


1 Electrification de Zongo (RDC) à partir de Bangui (RCA) Etudes APD et DAO terminées et validées aux
réunions statutaires d’avril 2012 à Bangui.
Financement de réalisation à rechercher
2 11 Electrification de 7 villages (RCA) à partir de Mobaye (RDC) Etudes APD et DAO terminées et validées aux
réunions statutaires d’avril 2012 à Bangui.
Financement de réalisation à rechercher
3 12 Electrification de Léré, Pala, Ribao, Momboré, Mamboroua Etudes APD et DAO terminées et validées aux
et Binder (Tchad) à partir de Guider (Cameroun) réunions statutaires d’avril 2012 à Bangui.
Financement de réalisation à rechercher
4 Electrification de Bongor (Tchad) à partir de Yagoua (Cameroun) Etude APD et DAO terminées et validées aux
réunions statutaires d’avril 2012 à Bangui.
Financement en cours à la BDEAC
5 Electrification de Datcheka, Fianga et Gounougaya (Tchad) à En recherche de financement pour les études
partir de Doukoula (Cameroun)
6 Electrification des provinces du Sud Cemeroun, de Wele Ntem En recherche de financement pour les études
du Gabon, de Kye Ntem et Wele Nzas de la Guinée Equatoriale Accord inter gouvernement en cours
7 Electrification de Mbinda et Mayoko (Congo) à partir de Lékoko Etude APD et DAO terminées et validées aux
(Gabon) réunions statutaires d’avril 2012 à Bangui.
Financement le Gouvernement congolais en cours
8 Electrification de Divinié (Congo) à partir de Malinga (Gabon) Réalisé
9 Electrification de Bambana (Congo) à partir de Boumango Etude à réaliser dans le cadre du financement
(Gabon) PPET 2 de la BAD accord de don signé en avril
2012
10 Electrification de Lékéti et Okoyo (Congo) à partir de Léconi En recherche financement pour les études
(Gabon)
11 Electrification de Medjeng (Gabon) à partir de Mongomo En recherche de financement pour les études
(Guinée Equatoriale) Accord inter gouvernement en cours
12 Renforcement de l’alimentation de Noqui et ses environs Etude APD et DAO terminées et validées aux
(Angola) à partir de Matadi (RDC) réunions statutaires d’avril 2012 à Bangui.
Financement de réalisation à rechercher
13 Electrification de Maquela do Zombo (Angola), Kimbetele, Etude à réaliser dans le cadre du financement
Luvaka, Kimpangu et Ngidinga (RDC) à partir du poste HT de PPET 2 de la BAD accord de don signé en avril
Kwilu (RDC) 2012

Etudes APD et DAO terminées

Etudes en cours

En recherche de financement

Opérationnel

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 22
ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 23
LE POOL ENERGETIQUE DE L’AFRIQUE CENTRALE -PEAC-

Instrument du développement socioéconomique de l’Afrique centrale


Et partenaire de la construction du marché africain de l’électricité

Secrétariat Permanent du PEAC sis Avenue Amiral Cabral- TOUR NABEMBA 14ème étage / A
B.P. : 1040, Brazzaville – République du Congo - Tél. : (+242) 05 556 67 95
Web : http:// www.peac-ac.org Email : peacsecperm@yahoo.fr

ème
Bulletin spécial 10 Anniversaire du PEAC - 12 avril 2013- 24