Vous êtes sur la page 1sur 11

08/03/2016

LES SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2

LES SÉRIES ENTIÈRES: DÉFINITIONS


Dans toute la suite K désigne le corps des nombres réels ou le corps
Des nombres complexes, E une partie de K.
Définition:
Toute série de fonctions dont le terme général est de la forme an z n
est appelée série entière de variable z et de coefficient (a n ) nIN .
n
Exemple: Le (n+1) ème coefficient de la série  n 0
n2 z
est n².

1
08/03/2016

Rayon et disque de convergence d’une série


entière
Définition
n
Le domaine de convergence D d’une série entière an z est
l’ensemble des points z où cette série converge.
Théorème
n
Soit  an z une série entière. Il lui est associé un rayon de
convergence R qui est soit un réel ≥0, soit +∞ et est tel que:
 si |z |<R, la série converge;
 si |z |>R, la série diverge.
De plus, pour tout ρ tel que 0<ρ<R, la série converge normalement
sur le disque fermé
D (0,  )  z; z   
On peut déduire que si R=0 la série  an z n est divergente pour tout
z≠0 et si R=+∞ alors elle est absolument convergente pour tout z
donc D=K

Exemple:
1.  z n converge si |z|<1, diverge si |z|≥1; le domaine de convergence
est donc le disque ouvert D(0,1)={z; |z|<1 }.
zn
2.  converge pour tout zЄK; D=K.
n!
n n
3.  a z ( a  0) , le domaine de convergence est le disque ouvert
D(0, 1/a)={z; |z | < 1/a}.
zn
4.  2 converge si |z| ≤1, diverge si |z|>1: D  D(0,1)
n
Le domaine de convergence D contient toujours 0.

2
08/03/2016

Détermination pratique du rayon de


convergence
Règle de D’Alembert
n
Soit  an z une série entière dont les coefficients sont non nuls à
an 1
Partir d’un certain rang. Si la limite du rapport existe dans
an
IR    , alors le rayon de convergence de la série est égal à:
1
a
lim n 1
n  a
n
Exemple: zn
1. Déterminer le rayon de convergence de la sérien1    IR .
n n2
z
2. Déterminer le rayon de convergence de la série  n0 n  1 .

Détermination pratique du rayon de


convergence
Règle de Cauchy
Soit  an z n une série entière. Si la limite de la suite de terme général
n existe dans IR   

n a , alors le rayon de convergence est égal à
1
lim n an
n 
Exemple:
1. Déterminer le rayon de convergence de la série entière
zn
n1 n ln n
Remarque: Pour |z|=R, on peut rien dire en général, chaque cas est
étudié seul.

3
08/03/2016

Opération sur les séries entières


n n
Soient  an z et  a'n z deux séries entières. Le terme général de la
n n
combinaison linéaire   an z    a'n z de ces deux séries, où
λ et μ sont dans K, est par définition égal à  an   a'n z .
n

La combinaison linéaire de deux séries entière est encore une série


entière.
Proposition
n n
Soient  an z et  a'n z deux séries entières de rayons de convergences
respectifs R et R’. Si R’’ est le rayon de convergence de la somme de
ces deux séries, alors:
1. Min(R, R’)≤R’’.
2. Si R≠R’, alors R’’=min{R, R’}.
Remarque: Dans le cas où R=R’, on ne peut pas affirmer que R’’=R.
Regardons les deux séries suivantes:
n
2 z n et  (1  2 n
)z n

Opération sur les séries entières


 
Posons f ( z )   an z n et g ( z )   a'n z n , si on note
 n 0 n 0
n
h( z )   ( a n  a ' n ) z
n 0
z  D(0, min( R, R ' )) f ( z )  g ( z )  h( z )

Produit de Cauchy  
n
La série entière produit des deux séries  an z et  a' n z n est:
n n 0 n 0
n
 ( a a '
n 0 k 0
k n k )z

 a0 a'0 ( a0 a'1  a1a '0 ) z  ...( a0 a 'n  a1a'n 1  a2 a'n  2 ...  an a'0 ) z n  ...
a un rayon de convergence supérieur à min(R, R’) si on note P son
produit, on a
z  D(0, min( R, R' )) f ( z ).g ( z )  P ( z )
,

4
08/03/2016

Propriétés de la somme d’une série entière


Définition
n
Le domaine de convergence d’une série entière  an z est l’ensemble
des zЄK pour lesquels elle est convergente.
Le disque de convergence est contenu
dans le domaine de convergence.
Posons S ( z )   an z n
n 0

Lemme
Soit  an z n une série entière de rayon de convergence R non nul.
Pour tout rЄ[0,R[, la série  an z n est normalement donc uniformément
Convergente sur le disque fermé D(0, r ).

Théorème
La somme d’une série entière ayant un rayon de convergence non nul
est une fonction continue sur son disque de convergence.

Propriétés de la somme d’une série entière


Définition
Soit n0 an z n une série entière.
n 1
La série entière n1 nan z est appelée série entière dérivée de la série
n
n0 an z .
Théorème
Toute série entière a le même rayon de convergence que sa série
dérivée.
Théorème
Soit n0 an x n une série entière à variable réelle de rayon de
convergence R non nul. Nous avons alors les propriétés suivantes:
n
1. La dérivée de la somme de n0 an x est égale sur l’intervalle
n 1
]-R, R[ à la somme de la série entière n0 nan x .
n
1. La somme de n0 an x est une fonction C∞ sur l’intervalle
]-R, R[.

5
08/03/2016

Propriétés de la somme d’une série entière


Exemple
Définir le disque de convergence et calculer la somme de la série
 n 0
( n  1) x n
Corollaire
La série dérivée d’ordre k de  n0
an z n , càd la série

 n k
n( n  1)......( n  k  1) an z n  k a le même rayon de convergence
an 1 z n
La série primitive de n0 an z , càd la série n1 n
a aussi
n
Le même rayon de convergence.

Propriétés de la somme d’une série entière


Théorème
Soit n0 an x n une série entière de rayon R. Pour xЄIR, |x|<R,

on pose f ( x)  a x n  n
n 0
La fonction f est indifiniment dérivable sur ]-R, R[ et ses
dérivées sont les sommes des séries dérivées obtenues en
dérivant terme à terme la série initiale.
f '(x)   n 1
na n x n 1
.......

f (k )
( x)   n ( n  1)...( n  k  1) a n x nk
k

De même on a pour x  R
x 
xn
 f ( t ) dt  a1
n 1
n
0

6
08/03/2016

Exemple
Définir le disque de convergence den la série entière suivante:
n 1 x
n1  1 n
Montrer que sa somme est ln(1.  x)

Comportement de la somme d’une série entière aux extrémités


de son intervalle de convergence

Théorème d’Abel
Soit n0 an x n une série entière à variable réelle, de rayon de
convergence R non nul et de somme S. 
n
Si la série n0 an R est convergente alors lim S (t )   an R n
t R
n 0

En particulier, la fonction S est continue sur [0, R]

Théorème (Tauber)
n
Soit n0 an x une série entière à variable réelle, de rayon de
convergence R non nul et de somme S.
Si lim nan R n  0 , et si la fonction S admet une limite finie au point R,
n 

alors la série n0 an R n est convergente.


Exemple
Montrer que ln 2   ( 1) n 1
n1
n

7
08/03/2016

Développements en série entière


n
D’après un théorème précédent, si n0 an x est une série entière
Dont la somme est f et de rayon de convergence R, nous avons pour
tout xЄ]-R, R[ et pour tout kЄIN

f (k )
(x)   n ( n  1)...( n  k  1) a n x n k
nk

n!
  an x nk
n  k ( n  k )!
On obtient donc pour tout nЄIN
f ( n ) 0 
an 
Exemple n!
1
Soit f la fonction définie par f ( x )  2
, déduire f(n)(0) pour tout
n dans IN 1  x

Développements en série entière


D’après ce qui précède on obtient:
Si f est une fonction définie et de classe C∞ sur un intervalle ouvert
contenant 0. La série de Taylor de f en 0 est la série entière
f ( n ) (0 ) n

n0 n!
x
La question qui se pose quand est ce que cette somme coïncide avec
La fonction f ?
Définition
Soit f une fonction définie sur un intervalle ouvert I contenant
l’origine, la fonction f est développable en série entière au voisinage
n
de 0, s’il existe une série entière à variable réelle n0 an x de rayon
de convergence R non nul, et un réel r, 0 < r ≤ R tel que
f ( x)  n 0 an x n pour tout x ]  r , r[.

8
08/03/2016

Développements en série entière


Remarque
Soit f une fonction indéfiniment dérivable d’une variable réelle x,
définie sur un intervalle ]−r,+r[. Alors f est développable en série
entière sur ]−r,+r[ si et seulement si les deux conditions suivantes sont
réalisées : f ( n ) (0 ) n
1) La série entière 
n0 n!
x a un rayon de convergence R ≥ r.
2) La somme de cette série vaut f sur ]−r,+r[.
Théorème
Si la fonction f indéfiniment dérivable d’une variable réelle x, définie
sur un intervalle ]−r,+r[ vérifie la propriété :∀ρ ∈]0, r[ , ∃c > 0 tel que
∀k ∈ N , ∀x ∈ [−ρ, ρ] ,
f (k ) ( x)
 c k
k!
alors f est développable en série entière.

Développements en série entière


Corollaire
Soit f une fonction à valeurs réelles et définies et de classe C∞ sur
l’intervalle ]-r, r[ où r un réel. S’il existe un réel M>0 tel que pour
tout xЄ ]-r, r[ et pour tout kЄIN f ( k ) ( x)  M , alors f est
développable en série entière au voisinage de 0.
Exemple:
Soit f (x) = cos x , Montrer que f est développable en série entière
sur IR

x2n
cos x    1
n

n 0 (2n)!

9
08/03/2016

Fonction exponentielle d’un complexe


Définition
La fonction f définie de C dans C par:
zn
f (z) 
n  0 n!

est appelée fonction exponentielle complexe, on note f ( z )  e z .
Proposition
 z , z ' C ,  t  IR , nous avons les égalités suivantes :
e z  z'  e z e z ' ez  ez, e z  e Re( z ) , e it  e  it , e it  1 .

Séries entières usuelles

10
08/03/2016

Séries entières usuelles

11