Vous êtes sur la page 1sur 39

Master 2 – Génie civil & Infrastructures

Projets de fin d’études

Année universitaire : 2011 / 2012


1.Objet

Le projet de fin d’études est un projet réalisé en binôme sous


l’encadrement d’un enseignant ou d’un professionnel dans le domaine du
Génie Civil pour une durée de 6 semaines.

Le but de ce projet est de réaliser un travail équivalent à celui d’un


bureau d’études ou d’élaborer un travail expérimental en laboratoire, à
partir d’un cahier des charges fourni par l’encadrant.

Il donne lieu à la production par le binôme d’étudiants d’un document


écrit, évalué par l’encadrant.

2.Objectifs

Ce projet a pour objectifs de :

 S’entraîner à travailler en binôme en organisant le partage des tâches,


 Acquérir ou approfondir ses connaissances dans un domaine particulier du
Génie Civil,
 Effectuer un travail en quasi-autonomie, équivalent à un niveau d’ingénieur,
 Rédiger un document clair et synthétique, exploitable par des professionnels.

3.Démarche

Les étudiants disposent d’une liste de sujets associés chacun à un


encadrant. Chaque sujet fait l’objet d’une description précise du contexte
du projet et du travail demandé par l’encadrant.

Un sujet de cette liste est attribué à chaque binôme qui rencontre son encadrant
afin de :

 Situer le sujet dans son contexte (contexte industriel ou/et recherche),


 Définir les étapes du travail,
 Discuter de l’avancement du travail,
 Faire un bilan du travail réalisé.

PS : Pour toutes informations complémentaires contacter :


Abdelhak KACI (abdelhak.kaci@u-cergy.fr, bureau B303, 01 34 25 69 05)

Page | 1
4.Calendrier

Jeudi 12 mars : Présentation des sujets aux étudiants

Jeudi 15 mars : Choix des sujets et

constitution des binômes Lundi 26 mars :

Début du travail à temps plein sur le projet

Vendredi 4 mai : Fin du projet. Remise du

rapport avant 12h

(Tout retard sera pénalisé de 2 points par jour entamé)

Vous fournirez :

- à votre encadrant : une version papier ou numérique de votre


rapport (à voir avec l’encadrant),

- à Abdelhak KACI (abdelhak.kaci@u-cergy.fr) une version numérique de


votre rapport.

5.Le document de synthèse écrit

Le document, d’un maximum de 50 pages (illustrations comprises,


typographie classique), comprend les éléments suivants :

 Un sommaire,
 Une introduction,
 Le rapport proprement dit établissant :
 Les hypothèses et leur justification,
 Les étapes de calcul, ou d’expérimentation,
 Les résultats obtenus et leur analyse,
 Une conclusion mettant en relief le bilan du projet,
 Une bibliographie le cas échéant,
 Les annexes réduites à leur strict nécessaire.

Une attention particulière sera accordée à l’orthographe et à la cohérence de


l’ensemble.
Page | 2
6.Evaluation
L’évaluation du PFE est effectuée sur la base de la grille ci-dessous :

Mise en forme du rapport


Présentation 2 points

Expression écrite 2 points

Structure du document, organisation, impression d’ensemble

Structuration 1 point

Cohérence de l’ensemble 1 point

Intérêt et qualité du travail réalisé

Perception et définition des objectifs 3 points

Pertinence scientifique/technique 3 points

Mises en perspective, conclusion 2 points


technique

Motivation et qualité du travail fourni par le binôme

Pertinence de la réflexion et motivation 3 points

Aptitude à conduire un projet 3 points

EVALUATION GLOBALE

/20

Page | 3
Description des projets

Page | 4
Projet de fin d'études – Master 2

Année 2011 - 2012

VRD - ASSAINISSEMENT - Projet n 1

Intitulé du projet : Élaboration d'un projet d'assainissement "Eaux pluviales" - Zone d'habitation

Responsable : COSTILLE Alain

Adresse prof : !∀IT#∃!IT∃∀%T Tel : &∋ (& )∋ ∋& ∗+


La ,rande ar−.e /ax :
0+&∗∗ La ! m1l : alain −ostille3developpement-durable ,ouv 2r
12ense

Descriptif du projet :

L'obje−ti2 poursuivi est la mise en prati4ue de m1t.odes de −on−eption et de m1t.odes de −al−ul de dimensionnement :
- de −analisations d'eaux pluviales 5
- de te−.ni4ues alternatives 5
- d'un bassin de retenue des eaux pluviales

L'int1r6t d'un tel projet est de permettre 7 l'1tudiant d'6tre dire−tement op1rationnel sur un petit projet tout en poss1dant les
1l1ments de m1t.ode n1−essaires 7 l'1tude d'un projet plus vaste

La −on−eption et les −al−uls sont men1s −on2orm1ment aux pres−riptions des normes en vi,ueur

Travail demandé :

A partir d'un 2ond de plan topo,rap.i4ue sur le4uel 2i,ure un tra−1 de voirie8 et en int1,rant diverses −ontraintes
so−io- 1−onomi4ues et .9dro-,1olo,i4ues ainsi 4u'une −ontrainte de limitation de d1bit 7 l'exutoire8 il est demand1 de :
- d12inir les bassins versants8
- d12inir le s9st:me d'assainissement8
- d1terminer les di221rentes te−.ni4ues alternatives 7 mettre en ;uvre8
- d12inir les empla−ements des di221rents dispositi2s de sto−<a,e-restitution8
- tra−er les −olle−teurs d'eaux pluviales8
- −al−uler les d1bits 7 transiter et∃ou 7 sto−<er =note de −al−ul d1taill1e 7 1tablir>8
- d1terminer les se−tions des −analisations 7 mettre en ;uvre ainsi 4ue les volumes 7 sto−<er =note justi2i−ative 7 2ournir>8
- 1tablir les pro2ils en lon, en 2aisant 2i,urer la li,ne pi1?om1tri4ue8
- dessiner le plan et des −oupes des ouvra,es de sto−<a,e-restitution8
- r1di,er un rapport de pr1sentation de l'1tude justi2iant les −.oix e22e−tu1s

Moyens nécessaires :
Auto−ad +! re−ommand1 =mais pas obli,atoire>8 tableur −lassi4ue

≅≅≅

VRD - Assainisse!ent - Sujet de Projet 2 Sujets-projets-Assainissement VRD_2012.doc -1


Projet de fin d'études - Master 2

Année 2011 - 2012

VRD - ASSAINISSEMENT - Projet n 2

Intitulé du projet : Élaboration d'un projet d'assainissement "Eaux pluviales" - Zone d'activités industrielles

Responsable : COSTILLE Alain

Adresse prof : !∀IT#∃!IT∃∀%T Tel : &∋ (& )∋ ∋& ∗+


La ,rande ar−.e /ax :
0+&∗∗ La ! m1l : alain −ostille3developpement-durable ,ouv 2r
12ense

Descriptif du projet :

L'obje−ti2 poursuivi est la mise en prati4ue de m1t.odes de −on−eption et de m1t.odes de −al−ul de dimensionnement :
- de −analisations d'eaux pluviales 5
- de te−.ni4ues alternatives 5
- d'un bassin de retenue des eaux pluviales

L'int1r6t d'un tel projet est de permettre 7 l'1tudiant d'6tre dire−tement op1rationnel sur un petit projet tout en poss1dant les
1l1ments de m1t.ode n1−essaires 7 l'1tude d'un projet plus vaste

La −on−eption et les −al−uls sont men1s −on2orm1ment aux pres−riptions des normes en vi,ueur

Travail demandé :

A partir d'un 2ond de plan topo,rap.i4ue sur le4uel 2i,ure un tra−1 de voirie8 et en int1,rant diverses −ontraintes
so−io- 1−onomi4ues et .9dro-,1olo,i4ues ainsi 4u'une −ontrainte de limitation de d1bit 7 l'exutoire8 il est demand1 de :
- d12inir les bassins versants8
- d12inir le s9st:me d'assainissement8
- d1terminer les di221rentes te−.ni4ues alternatives 7 mettre en ;uvre8
- d12inir les empla−ements des di221rents dispositi2s de sto−<a,e-restitution8
- tra−er les −olle−teurs d'eaux pluviales8
- −al−uler les d1bits 7 transiter et∃ou 7 sto−<er =note de −al−ul d1taill1e 7 1tablir>8
- d1terminer les se−tions des −analisations 7 mettre en ;uvre ainsi 4ue les volumes 7 sto−<er =note justi2i−ative 7 2ournir>8
- 1tablir les pro2ils en lon, en 2aisant 2i,urer la li,ne pi1?om1tri4ue8
- dessiner le plan et des −oupes des ouvra,es de sto−<a,e-restitution8
- r1di,er un rapport de pr1sentation de l'1tude justi2iant les −.oix e22e−tu1s

Moyens nécessaires :
Auto−ad +! re−ommand18 =mais pas obli,atoire>8 tableur −lassi4ue

≅≅≅

VRD - Assainisse!ent - Sujet de Projet 2 Sujets-projets-Assainissement VRD_2012.doc -2


Sujet N° : 3 Renforcement d’un Réservoir par précontrainte additionnelle
Responsable (s)

Fournier Bruno

Spie batignolles - 150 rueGalliéni - 92100 Boulogne-Billancourt

01 47 12 66 21 / 06 03 62 50 57 / bruno.fournier@spiebatignolles.fr

Descriptif du projet

Réservoir d’eau potable circulaire à deux cellules en béton

armé Hauteur 5.50 m x Diamètre 24.50 m

Ferraillage insuffisant

Renforcement par une précontrainte additionnelle extérieure de cerclage

Travail demandé

Prendre connaissance du dossier d’exécution de l’ouvrage béton armé

Modélisation de l’ouvrage en éléments finis coques

Mise en évidence de l’insuffisance de ferraillage passif

Se documenter sur les différents types de précontrainte et retenir un système

Effectuer le dimensionnement de la précontrainte additionnelle pour rendre le réservoir conforme

Croquis de principe
Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

Programme éléments finis

Page | 1
Sujet N° : 4 Rénovation d’une conduite d’amenée - Blindage métallique + Porte fenêtre
Responsable (s)

Fournier Bruno

Spie batignolles - 150 rueGalliéni - 92100 Boulogne-Billancourt

01 47 12 66 21 / 06 03 62 50 57 / bruno.fournier@spiebatignolles.fr

Descriptif du projet

Conduite d’amenée d’un barrage hydroélectrique creusée dans le rocher avec un blindage en béton armé en
mauvais état

Mise en place d’un blindage métallique avec injection d’un coulis de ciment à l’interface

Chagement de la porte dans la fen^tre d’accès

Travail demandé

Prendre connaissance du dossier

Blindage : modélisation de l’ouvrage en éléments finis coques pour la justification en phase de montage (la
justification en phase de service n’est pas demandée)

Porte d’accès : conception, dimensionnement génie civil et métal

Croquis de principe

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

Programme éléments finis

Page | 2
Sujet N° : 5 DIMENSIONNEMENT D’UN PONT METALLIQUE TGV
Responsable (s)

M. W. HOORPAH
41 rue du Val d’Or – 95240 Cormeilles en Parisis
0663634257
w.hoorpah@mio.fr

Descriptif du projet : CALCUL DE PONT MIXTE – CORSE DU SUD

Il s’agit de la construction d’un pont mixte acier béton en arc en démarrage de construction sur la RD81 en Corse
du Sud

Travail demandé

Travail de Bureau d’Etude :


- Modélisation de la structure
- Calcul des efforts et réactions dans la structure métal avec les charges Eurocodes
- Vérification des sections
- Métré de la quantité acier
- Méthode de construction

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

Logiciel de calcul de structures : SOFISTIK , ROBOT, SAP ou ANSYS

Page | 1
Sujet N° : 6 DIMENSIONEMENT D’UN PONT TGV
Responsable (s)

A renseigner : Noms, Prénoms, adresses, Tel, e-mail

M. W. HOORPAH
41 rue du Val d’Or – 95240 Cormeilles en Parisis
0663634257
w.hoorpah@mio.fr

Descriptif du projet : CALCUL DE PONT MIXTE ACIER BETON POUR le TGV

Il s’agit de la construction d’un pont mixte acier béton sur la ligne Bordeaux et Tours en constryction par VINCI.

Travail demandé

Travail de Bureau d’Etude :


- Modélisation de la structure
- Calcul des efforts et réactions dans la structure métal avec les charges des trains Eurocodes
- Vérification des sections
- Métré de la quantité acier
- Méthode de construction

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

Logiciel de calcul de structures : ROBOT,SOFISTIK, SAP ou ANSYS

Page | 2
Projet de fin d’étude Master 2
Année 2011/2012

Intitulé du projet : (en 2 lignes maximum)


Détermination des Méthodes dans la phase de préparation de chantier pour un projet d’immeubles à
Créteil

Responsable(s) : (nom, prénom, fonction, entreprise, adresse, tel, fax, e-mail)


Codet Solenne
UCP - DGC
01.34.25.69.15
solenne.codet@u-cergy.fr

Descriptif du projet : (en 15 lignes maximum en faisant bien apparaître l’objectif du projet)

Dans le cadre de la préparation de chantier d’un immeuble de bureau à Créteil (opération Spie-
Batignolles), il vous est demandé d’établir les méthodes.
Pour cela, vous seront fournis les plans format papier et les documents nécessaires pour la réalisation
de ce projet.

Travail demande : (en définissant toutes les étapes du travail souhaité)


Dans cette phase de préparation de chantier vous devrez :
- Déterminez vos méthodes constructives
- Etablir un métré
- Etablir le Plan d’Installation de chantier
- Mettre en place le planning prévisionnel
- Etablir les besoins en matériel et en main d’œuvre
- Etablir le planning matériel et MO

Projet à réaliser exclusivement en binôme / en trinôme (rayer la mention inutile)

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements,….)


- Connaissances d’Autocad
- Connaissances de MS Project

Autres observations : (éventuellement)


Projet de fin d’étude Master 2
Année 2011/2012

Intitulé du projet : (en 2 lignes maximum)


Modélisation, calculs et dimensionnement d’un ouvrage en Béton Armé.

Responsable(s) : (nom, prénom, fonction, entreprise, adresse, tel, fax, e-mail)


Codet Solenne Cuny Joël
UCP - DGC UCP - DGC
01.34.25.69.15 01.34.25.69.14
solenne.codet@u-cergy.fr joel.cuny@u-cergy.fr

Descriptif du projet : (en 15 lignes maximum en faisant bien apparaître l’objectif du projet)

Vous faites partie de l’équipe d’ingénieurs structures d’une entreprise. A partir des plans d’architecture
et / ou des plans de coffrage, vous devez dimensionner une partie de l’ouvrage, en suivant différentes
étapes.

Travail demande : (en définissant toutes les étapes du travail souhaité)


Dans cette phase d’études vous devrez :
- Modéliser sous Revit Structures votre ouvrage en 3D
- Etablir les plans de coffrage à partir de cette modélisation
- Rédiger la note de calculs dite d’hypothèses générales prenant en compte
o Les charges s’appliquant sur l’ouvrage
o les descentes de charges à effectuer sous Robot Structural Analysis
- Dimensionner les porteurs verticaux et horizontaux d’un niveau courant
- Etablir les plans de ferraillage de ce niveau

Projet à réaliser exclusivement en binôme / en trinôme (rayer la mention inutile)

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements,….)


- Utilisation de logiciels informatiques comme Revit Structures, Robot Structural
Analysis, Autocad
- Dimensionnement des armatures suivant le BAEL 91 modifié 99 ou suivant l’EN 1992
- Etablissement des charges suivant l’EN 1991

Les programmes informatiques sont disponibles sur le site students.autodesk.com

Autres observations : (éventuellement)


Projet de fin d’étude Master 2
Année 2011/2012

Intitulé du projet : (en 2 lignes maximum)


Modélisation par éléments finis en 2D d’un béton léger

Responsable(s) : (nom, prénom, fonction, entreprise, adresse, tel, fax, e-mail)


Codet Solenne
UCP - DGC
01.34.25.69.15
solenne.codet@u-cergy.fr

Descriptif du projet : (en 15 lignes maximum en faisant bien apparaître l’objectif du projet)

Vous faites partie de l’équipe d’ingénieurs recherche et vous cherchez les caractéristiques d’un
« nouveau » matériau afin de voir s’il est intéressant de la produire. Ce « nouveau » matériau est un
béton léger à base de billes de verre. Vous devez modéliser en 2D des cellules élémentaires pour
connaitre le comportement mécanique de ce matériau.

Travail demande : (en définissant toutes les étapes du travail souhaité)


Comme vous ne connaissez pas le logiciel d’éléments finis, la première étape consiste à prendre en
main ce programme un peu compliqué au premier abord mais qui offre de nombreuses possibilités.
Une fois la prise en main effectuée, vous devez modéliser la structure à étudier en fonction des
différentes caractéristiques des matériaux
Un rapport de synthèse est à rédiger qui fera office du rapport de PFE.

Projet à réaliser exclusivement en binôme / en trinôme (rayer la mention inutile)

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements,….)


- Utilisation du logiciel d’éléments finis Cast3M

Ce logiciel est gratuit et disponible sur le site http://www-cast3m.cea.fr/

Autres observations : (éventuellement)


C’est un projet plutôt tourné vers la recherche qui répond à un besoin réel d’une entreprise du BTP
Projet de fin d’étude Master 2
Année 2011/2012

Intitulé du projet : (en 2 lignes maximum)


Modélisation d’un ouvrage à partir des maquettes d’un architecte

Responsable(s) : (nom, prénom, fonction, entreprise, adresse, tel, fax, e-mail)


Codet Solenne
UCP - DGC
01.34.25.69.15
solenne.codet@u-cergy.fr

Descriptif du projet : (en 15 lignes maximum en


faisant bien apparaître l’objectif du projet)

Vous faites partie de l’équipe d’ingénieurs structures


d’une entreprise. Vous devez travaillez en
collaboration avec un architecte qui vous soumet
cette maquette à modéliser. Vous devez en plus de
respecter la forme du projet (sinon gare à la colère
de l’archi !) placer les planchers intermédiaires

Travail demande : (en définissant toutes les étapes du travail souhaité)


A partir du descriptif du projet vous devrez :
- Réaliser la maquette en respectant les dimensions (le matériel est fourni)
- Modéliser l’ouvrage en grandeur réelle avec le logiciel de votre choix (Robot, Tekla, Rhino)
- Etudier le fonctionnement de l’ouvrage (l’ouvrage fini ne comportera pas le poteau central…
Tout tient grâce à la coque extérieure…)

Projet à réaliser exclusivement en 2 binômes / en trinôme (rayer la mention inutile)

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements,….)


- Utilisation de logiciels informatiques comme Revit Structures, Robot Structural
Analysis, Autocad, Tekla, Rhino

Les programmes informatiques sont disponibles sur le site students.autodesk.com ou


en salle informatique (sous pour Rhinoceros)

Autres observations : (éventuellement)


C’est un projet architectural. Les mots clés sont «ouverture d’esprit », initiative, ingéniosité, curiosité et
tenacité…
Sujet n°: 12 Créer un Plan d’Installation de Chantier environnemental
Responsable (s)
CHEBLI Mokrane
QUALICONSULT : 1bis rue du Petit Clamart 78941 Vélizy
Cedex Chebli.ucp@gmail.com
01 40 83 52 50

Descriptif du projet
L’une des phases les plus impactante d’un point de vue environnementale est la phase exécution. A cet
effet des cahiers des charges à l’attention des entreprises sont conçus en amont afin de décrire les points
sensibles et les solutions à préconiser afin de garantir un chantier propre.

A l’ouverture du chantier le premier document établi par les entreprise est le plan d’installation de
chantier (PIC). L’objectif sera d’établir un PIC intégrant l’ensemble des préoccupations
environnementales.

Travail demandé
Décrire brièvement les lots techniques se succédant pendant la phase chantier sous les trois angles
suivants : impacts environnementaux au niveau de la parcelle / sur la santé humaine / sur le confort des
riverains.

Préconiser des solutions techniques / équipements / matériaux permettant de réduire chaque impact
identifié par lot technique.

Etablir une fiche synthétique pour les lots les plus impactants (liste à définir en réunion de travail) : fiche
A4 reprenant un descriptif sommaire du lot / les impacts synthétisés / les solutions préconisées pour
limiter chaque impact.

Identifiez sur le plan d’installation de chantier fourni les solutions ou outils qui peuvent y être intégrés
afin de limiter les impacts du chantier sur la parcelle / la santé humaine / le confort des riverains : zone
de traitement des éventuels polluants, gestion des déchets, outils de communication à l’attention des
riverain, …

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)


 Plan de masse
 Plan de voirie
 Identification des sources,
 Contact des fournisseurs
Sujet N°:13 Les matériaux et équipements innovants d’un point de vue environnemental
Responsable (s)
CHEBLI Mokrane
QUALICONSULT : 1bis rue du Petit Clamart 78941 Vélizy
Cedex Chebli.ucp@gmail.com
01 40 83 52 50

Descriptif du projet
Cette dernière décennie, les nouveaux procédés constructifs se sont multipliés pour parvenir aux
objectifs environnementaux fixés par les Etats et faire face à l’évolution des attentes de l’usager en
termes de confort et de respect de la santé.
Dans le cadre d’une veille technique dans le domaine de la qualité environnementale du bâtiment, il est
nécessaire d’être informé du panel de produits auxquels le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre ou les
entreprises peuvent avoir recours.

Travail demandé
Les étudiants devront réaliser un état de l’art des procédés constructifs innovants classés selon les thèmes
abordés par les certifications environnementales (thermique, acoustique, chantier à faible nuisance,
gestion de l’eau, …).

Le produit final devra se présenter sous forme de fiches produits avec une comparaison
coût/efficacité/durabilité par thème.

Les fiches devront comporter toutes les informations nécessaires à la découverte des nouveaux produits.

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)


 Grille d’évaluation HQE®,
 Identification des niveaux atteints à travers ces matériaux / matériels (niveau base, niveau
performant, niveau très performant).
Sujet n : 14 Solutions alternatives de régulation des eaux pluviales : objectif rejet zéro
Responsable (s)
CHEBLI Mokrane
QUALICONSULT : 1bis rue du Petit Clamart 78941 Vélizy
Cedex Chebli.ucp@gmail.com
01 40 83 52 50
Descriptif du projet
L’artificialisation des sols perturbe le bilan hydrologique des territoires, appauvrie les nappes
phréatiques en empêchant leurs recharges, oblige la création de réseaux d'évacuation et accentue la
saturation des stations d'épuration. Par conséquent, les communes exigent de plus en plus l’infiltration
totale à la parcelle des eaux pluviales sur les nouveaux projets de construction.
Il est donc indispensable d’identifier les surfaces sur lesquelles des systèmes de régulation peuvent être
mis en place, l’efficacité de ces systèmes, la facilité de mise en œuvre et l’impact sur l’enveloppe
budgétaire d’un projet de chaque système.

Travail demandé
Nous vous demandons d’identifier des systèmes alternatifs et/ou naturels applicables au bâtiment et à la
parcelle.
Chaque interface ou solution identifiée mettre en exergue leurs particularités, le système d’entretien et
leurs efficacités sur la rétention globale du projet et l’impact budgétaire sur l’enveloppe d’un maître
d’ouvrage.

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)


 Grille d’évaluation HQE®
 Identification des niveaux atteints à travers la cible HQE n°05
Sujet N° : 15 Isolation acoustique dans l'université : mesures et solutions
Responsable (s)

Vincent Bouquerel
16 rue Monmory
94300 Vincennes
Tel : +33 6 68 05 04 09
v.bouquerel@acoustics-solutions.fr

Descriptif du projet

L'université présente certains problèmes d'isolation acoustique entre locaux. Cela est notamment le cas entre les
salles de TD A101, A102, A103 ainsi qu'entre la salle A010 et son environnement.

Le projet consiste donc à caractériser l'acoustique de ces salles et à proposer des solutions, en tenant compte de
la règlementation et des différentes contraintes. Les étudiants iront jusqu'au chiffrage des différentes solutions.

Travail demandé

Le travail commence par une recherche bibliographie sur la règlementation acoustique afin de savoir à quelles
caractéristiques les différentes salles doivent-elles répondre en termes d'isolation. Il faut alors rechercher la où
les normes acoustiques permettant de réaliser les mesures afin de caractériser l'isolement de ces salles.

Les étudiants procèdent ensuite aux mesures dans les différentes salles ainsi que pour des salles a priori
"conformes" puis comparent les résultats aux valeurs règlementaires. Ils doivent alors proposer une solution
(type(s) de matériaux, surface(s), emplacement, technique(s) de mise en œuvre) afin de respecter au minimum
la règlementation acoustique. Le choix des solutions finalement présentées tiendra compte, à la fois, des
contraintes de coût, des différentes règlementations, du public, des équipements techniques et des recherches
bibliographiques.

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

 Source de bruit rose € disponible à l'IUT?


 Sonomètre de classe 1 et logiciel de dépouillement des données €Je peux fournir si besoin
 Logiciel Acoubat € En cours d'acquisition par l'université
 Autocad pour la présentation de la solution

Page | 1
Sujet N° : 16 Correction acoustique des salles de TD B307 et A109
Responsable (s)

Vincent Bouquerel
16 rue Monmory
94300 Vincennes
Tel : +33 6 68 05 04 09
v.bouquerel@acoustics-solutions.fr

Descriptif du projet :

Les salles de TD B307 et A109 présentent une acoustique non adaptées à une salle de TD, la réverbération dans
ces salles est trop importante. Ces salles n'étant pas, initialement, destinées à cet usage, elles n'ont pas été
traitées en conséquence.

Le projet consiste donc à caractériser l'acoustique de ces salles et à proposer des solutions, en tenant compte de
la règlementation et des différentes contraintes, afin de corriger les problèmes d'intelligibilité. Les étudiants
iront jusqu'au chiffrage des différentes solutions.

Travail demandé

Le travail commence par une recherche bibliographie sur la règlementation acoustique afin de savoir à quelles
caractéristiques une salle de TD doit-elle répondre. Il faut alors rechercher la où les normes acoustiques
permettant de réaliser les mesures afin de caractériser les salles de TD.

Les étudiants procèdent ensuite aux mesures dans les salles de TD B307 et A109 ainsi que dans une salle a priori
"conforme" puis comparent les résultats aux valeurs règlementaires. Ils doivent alors proposer une solution
(type(s) de matériaux, surface(s), emplacement, technique(s) de mise en œuvre) afin de respecter au minimum
la règlementation acoustique. Le choix de la solution finalement présentée tiendra compte, à la fois, des
contraintes de coût, des différentes règlementations, du public, des équipements techniques et des recherches
bibliographiques.

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

 Source de bruit impulsionnelle (pistolet d'alarme) €Je peux fournir si besoin


 Sonomètre de classe 1 et logiciel de dépouillement des données €Je peux fournir si besoin
 Autocad pour la présentation de la solution

Page | 1
Sujet N° : 17 Le bâtiment économe.
Responsable.

KUHN Frédéric, Architecte DPLG, EIFFAGE TP.

56 Avenue Foch 94120 Fontenay sous bois

Port : 06 84 83 43 63, Tel Bureau : 01 49 44 93 81

kuhnfr@gmail.com, frederic.kuhn@eiffage.com

Descriptif du projet

En France, l’immobilier représente un potentiel considérable d’économie d’énergie, à l’horizon de 2050


ce sera aussi un facteur important du nouvel objectif de la division par 4 de l’émission des GES (Gaz à
effet de Serre).

Un bâtiment économe est un bâtiment capable de maitriser ses dépenses d’énergie pour accompagner
la mutation écologique, géopolitique et planétaire du 21ème siècle.

A cette fin, un certain nombre de thèmes pourront être abordés dans notre étude et notamment : la
conception bioclimatique, l’efficacité énergétique, le recours aux énergies renouvelables, l’isolation
renforcée, l’éclairage naturel et artificiel, les équipements à basse consommation.

Travail demandé

-1/ Une étude (Enjeux, Réalisations, Solutions et Recherches actuelles etc.)

-2/ Un projet

2.1 - La réalisation de l’avant-projet détaillé (programme à définir, y compris présentation graphique)

2.2 – La rédaction d’une partie du CCTP (avec étude de prix éventuelle).

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

- 1 logiciel de dessin et de traitement de texte (voir 1 logiciel de rédaction de CCTP et 1 logiciel de calculs
thermiques), 1 accès à Internet.

Page | 1
Sujet N° : 18 Utilisation des silices cristallines dans la préparation des mortiers
Responsable (s)

Salima AGGOUN, UCP, 01.34.25.69.13 salima.aggoun@u-cergy.fr


Annelise COUSTURE, UCP, 01.34.25.69.08 annelise.cousture@u-cergy.fr

Descriptif du projet

Dans la fabrication des bétons on utilise classiquement des silices amorphes (fumées de silice) qui ont la
réputation d’une grande réactivité vis à vis de la chaux. Il semble naturel de se poser la question de l’utilisation
des silices cristallisées comme le quartz. En effet ce produit industriel est disponible en grande quantité avec
différentes granulométries. Ces produits sont blancs et possèdent des qualités chimiques et physiques bien
définies et reproductibles.

Une étude technique préalable a été effectuée (PFE 2010-2011) concernant les propriétés mécaniques
comparées des mortiers contenant des fumées de silice et des quartz. Elle a démontré que l’utilisation des quartz
broyés pouvait dans certains cas remplacer les fumées de silice amorphes. On obtient des résistances
mécaniques équivalentes et parfois supérieures.

Par ailleurs une réflexion sur le problème des empilements de sphères semble indiquer que l’on peut utiliser des
quartz de granulométries supérieures à ce qui a été utilisé dans l’étude préalable
On complétera donc ce travail en utilisant des concentrations en quartz plus élevées dans les mortiers. Elles
pourront atteindre 30 % avec des ultra fines de quartz ;

Des opérations identiques seront effectuées avec des quartz de plus gros diamètre.

On accordera une grande attention au problème de la quantité de superplastifiant qui devrait se trouver réduite
par rapport aux fumées de silice car les quartz consomment peu ce réactif

Travail demandé

- Une étude bibliographique sur ce sujet est déjà réalisée (éventuellement à compléter).
- Des mortiers seront réalisés et les résistances mécaniques mesurées à 2, 7 et 28 jours ; Des échantillons
seront conservés pour des tests à 90 jours.
- Afin de mieux comprendre les processus, on effectuera des analyses physico-chimiques permettant de
comprendre les phénomènes mis en jeu :
 L’analyse ATD permettra de suivre la disparition de la chaux et donc de déterminer la
réactivité des différents quartz.
 On pratiquera la porosimétrie au mercure afin de suivre la disparition ou l’apparition des
vides interparticulaires
 On pratiquera aussi des examens au microscope MEB des surfaces des échantillons

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

- Les équipements du laboratoire béton du département de Génie Civil,


- Les outils informatiques nécessaires à l’exploitation des résultats et la rédaction du rapport final

Page | 1
Sujet N° : 19 Etude de l’interaction ciment-addition-adjuvant
Responsable (s)

Salima AGGOUN, UCP, 01.34.25.69.13 salima.aggoun@u-cergy.fr


EH.KADRI, UCP, 01.34.25.68.31 El-Hadj.Kadri@u-cergy.fr

Descriptif du projet
Avec l’apparition d’adjuvants de nouvelles générations, l’utilisation de fines très particulières,
l'élaboration d'un béton doté d’ultra-hautes performances devient de plus en plus possible. Dans ce
contexte, une compréhension fondamentale de ce qui se passe au niveau de l’hydratation et de
l’évolution de la microstructure (nous nous limitons à la porosité) devient indispensable.
Il est clair qu’une interaction physico-chimique entre ciment, fines et adjuvants aura des effets sur les
propriétés du béton en phase de durcissement ainsi que sur ses caractéristiques finales à l’état durci.

L’objectif de ce travail consiste à étudier l’interaction physico-chimique entre le ciment, les fines et les
adjuvants dans les matériaux cimentaires à hautes et très hautes performances. Ainsi, on s’intéressera
plus particulièrement au phénomène d’hydratation, à l’ouvrabilité et au développement des propriétés
mécaniques.

Travail demandé

L’étude sera réalisée en utilisant les méthodes suivantes :

- Détermination de la chaleur d’hydratation par des méthodes semi-adiabatiques ;


- Détermination de l’ouvrabilité par des méthodes de mesure classiques affaissement et/ou étalement ;
- Détermination de l’évolution des propriétés mécaniques (résistance à la compression, …)
- Et éventuellement des examens par microscopie MEB des surfaces des échantillons complèteront
l’étude.

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

- Les équipements du laboratoire béton du département de Génie Civil,


- Les outils informatiques nécessaires à l’exploitation des résultats et la rédaction du rapport final

Page | 1
Sujet N° : 20 Etude des mortiers à base de matrice bio-ressourcée
Responsable (s)

Salima AGGOUN, UCP, 01.34.25.69.13 salima.aggoun@u-cergy.fr

Descriptif du projet
Le ciment composant principal du béton est considéré comme source de pollution, à cause de son
procédé de fabrication nécessitant beaucoup d’énergie et dégageant des déchets toxiques (notamment des
gaz à effet de serre : CO2 – CO – NOX…etc.). Pour limiter ces gaz dégagés dans l’atmosphère, il faut
limiter la production du ciment et par conséquent son utilisation dans le béton.

Dans cette optique nous envisageons la mise au point de mortiers qui contiennent un dosage très faible
en ciment. Ainsi, une grande part du ciment sera remplacée par d’autres matériaux dits « bio-
ressourcés ». Ceci permet de réduire, d’une part le coût de revient des matériaux de construction et
d’autre part les émissions de gaz à effet de serre (GES). Or la réduction du dosage en ciment peut avoir une
influence défavorable sur les performances mécaniques voire rhéologiques des matériaux.

L’objectif de ce travail consiste à étudier influence des matériaux dits bio-ressourcés sur l’ouvrabilité et
le développement des performances mécaniques des matériaux cimentaires.

Travail demandé

Le travail demandé est essentiellement expérimental est consiste en :

- Détermination de l’ouvrabilité par des méthodes de mesure classiques d’affaissement et/ou


d’étalement ;
- Détermination de temps de prise par la méthode classique de Vicat
- Détermination de la chaleur d’hydratation par des méthodes semi-adiabatiques ;
- Détermination de l’évolution des propriétés mécaniques (essentiellement la résistance à la
compression).
Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

- Les équipements du laboratoire béton du département de Génie Civil,


- Les outils informatiques nécessaires à l’exploitation des résultats et la rédaction du rapport final

Page | 1
Sujet N° : 21 Etude de l’influence des entraîneurs d’air sur la rhéologie des mortiers
Responsable (s)

Salima AGGOUN, UCP, 01.34.25.69.13 salima.aggoun@u-cergy.fr


Abdelhak KACI, UCP, 01.34.25.69. 05 abdelhak.kaci@u-cergy.fr

Descriptif du projet

Le béton durci contient naturellement une certaine quantité d’air provenant, soit d’un entraînement lors
du malaxage, soit de l’évaporation de l’eau de gâchage non fixée. Cet air (de l’ordre de 20 l/m 3, soit 2 %
du volume) est réparti de manière aléatoire.

En revanche, l’entraîneur d’air permet d’en entraîner un volume supérieur et de le répartir uniformément.
La résistance au gel du béton durci, ainsi que sa résistance aux sels de déverglaçage, sont
considérablement améliorées. Les microbulles qui coupent les réseaux des capillaires limitent le
développement des contraintes dues au gel de l’eau interstitielle. Ce qui permet d'améliorer la durabilité
du béton soumis à l'action du gel-dégel.

Or, la présence d’un volume important de bulles d’air provoque la chute des résistances mécaniques en
compression. Par contre, selon certaines études, l’emploi d’entraîneur d’air pourrait améliorer les
propriétés rhéologiques du béton frais.

Or s’il s’avère que l'air entraîné augmente l'ouvrabilité du béton, alors le rapport eau-ciment pourrait être
réduit et du même coup la résistance à la compression du béton améliorait. Ainsi l’objectif de ce projet
est d’analyser l’effet de l’entraîneur d’air sur les propriétés rhéologiques à l’état frais ainsi que sur les
résistances mécaniques en compression des matériaux cimentaires (pâtes et mortiers).

Travail demandé

- Une étude bibliographique sur ce sujet est déjà réalisée (éventuellement à compléter) ;
- Des propriétés rhéologiques sur pâtes et mortiers à l’état frais seront mesurées ;
- Des éprouvettes de mortiers de dimension 4*4*16 cm seront réalisées et les résistances mécaniques
mesurées à 2, 7 et 28 jours ; Des échantillons seront conservés pour des tests à 90 jours.
- Des essais de porosimétrie au mercure seront effectués afin de mieux comprendre la distribution des
vides. Ces essais seront, éventuellement complétés par des examens au microscope électronique à
balayage (MEB).

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

- Les équipements du laboratoire béton du département de Génie Civil,


- Les outils informatiques nécessaires à l’exploitation des résultats et la rédaction du rapport final

Page | 1
Sujet N° : 22 Les matériaux composites utilisés pour l'isolation thermique dans le bâtiment

Responsable (s)

Adrien Bouvet Tél : 01-34-25-68-43

Abdelhak KACI Tél : 01-34-25-69-05

Tien TUNG Ngo Tél : 01-34-25-69-06

Descriptif du projet

Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d’énergie en France, devant les transports, l’industrie
et l’agriculture. Il représente à lui seul 43% de la consommation globale d’énergie et 25% des émissions de
gaz à effet de serre.

Pour répondre aux soucis environnementaux et aux exigences réglementaires (RT 2012), plusieurs fabricants
de matériaux de construction proposent différentes solutions essentiellement des composites assurant de
bonnes propriétés d’isolation (thermique et/ou acoustique).

L’objectif de ce travail est de quantifier les propriétés thermiques de différents composites et de caractériser
leurs performances mécaniques.

Travail demandé

- Définir un plan expérimental

- Préparation des échantillons et caractérisation

- Etude numérique

- Analyse des résultats

- Rédaction d’un rapport.

Projet à réaliser exclusivement en binôme

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements,

…) Techniques expérimentales au L2MGC (DRX, MEB, Rhéomètre …)

Logiciels de modélisation (Castem, ou autres )


Sujet N° : 23 Valorisation des particules de bois issus d'un palmier dattier dans une matrice cimentaire

Responsable (s)

Abdelhak KACI Tél : 01-34-25-69-05

KADRI ELHADJ Tél : 01-34-25-68-31

Descriptif du projet

Le palmier dattier revêt une importance particulière parmi les espèces végétales cultivées au Sahara avec un rôle
majeur dans l’équilibre des écosystèmes oasiens. Il constitue pour les populations des régions sahariennes
l’arbre de la providence qui fournit non seulement des dattes, nourriture riche pour les hommes et les animaux,
mais aussi un grand nombre de production divers (matériaux destinés à l’artisanat, à la construction ou à la
production d’énergie).

On vise par ce travail d’évaluer les propriétés mécanique et thermique de l’utilisation des particules de bois issus
d’un palmier dattier dans une matrice cimentaire.

Travail demandé

- Définir un plan expérimental

- Préparation des échantillons et caractérisation

- Analyse des résultats

Projet à réaliser exclusivement en binôme

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

Techniques expérimentales au L2MGC (DRX, MEB, Rhéomètre …)


Projet de fin d’étude Master 2
Année 2011/2012

Intitulé du projet : (en 2 lignes maximum)


Etablissement d’une note de calculs BA concernant une culée de Pont

Responsable(s) : (nom, prénom, fonction, entreprise, adresse, tel, fax, e-mail)


Codet Solenne
UCP - DGC
01.34.25.69.15
solenne.codet@u-cergy.fr

Descriptif du projet : (en 15 lignes maximum en faisant bien apparaître l’objectif du projet)

Vous faites partie de l’équipe de Bureau d’Etudes de la société Eiffage TP et vous avez été affecté aux
études d’exécution du Viaduc de la Lizaine, viaduc ferroviaire de la LGV Rhin Rhône qui vient d’être mis
en service, situé en zone sismique.

Dans le cadre de cette étude d’exécution, vous devez établir la note de calculs et les croquis de
ferraillage de la culée C11.

Les données vous seront fournies sous format numérique, sous DVD, comprenant plans et
réglementation

Travail demande : (en définissant toutes les étapes du travail souhaité)


Une étude d’exécution consiste à :
- Modéliser la structure sous Robot Structural Analysis
- Déterminer les efforts qui s’y appliqueront en plus des charges transmises par le tablier
- Rédiger une note de calculs détaillée comprenant
o Calculs de ferraillage et vérification
o Croquis de ferraillage
o Annexes

Projet à réaliser exclusivement en binôme / en trinôme (rayer la mention inutile)

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements,….)


- Connaissances d’Autocad
- Connaissance de Robot Structural Analysis

Autres observations : (éventuellement)


Projet de fin d’étude Master 2
Année 2011/2012

Intitulé du projet : (en 2 lignes maximum)


Rénovation thermique de Neuville 1

Responsable(s) : (nom, prénom, fonction, entreprise, adresse, tel, fax, e-mail)


Codet Solenne
UCP - DGC
01.34.25.69.15
solenne.codet@u-cergy.fr

Descriptif du projet : (en 15 lignes maximum en faisant bien apparaître l’objectif du projet)

Vous faites partie d’un cabinet d’architecture et votre cabinet s’est vu confié la rénovation de la façade
de Neuville 1. En effet, il ne s’avère pas possible de réaliser des travaux de mise en conformité avec la
réglementation thermique par l’intérieur car il ne faut pas perturber le bon fonctionnement du bâtiment.
Vous devez donc travailler sur la façade et proposer une / des solution(s) qui allient esthétique et
énergétique, tout en gardant la destination actuelle des salles. Un travail ponctuel interne peut être
envisagé.

Travail demande : (en définissant toutes les étapes du travail souhaité)


A partir du descriptif du projet vous devrez :
- Modélisation en 3D de la structure existante
- Mise en place d’un diagnostique des disfonctionnements actuels sur le plan thermique
- Proposition d’un travail sur les parois extérieures
- Proposition de solutions alternatives pour faire évoluer le bâtiment vers un bâtiment à énergie
positive.

Projet à réaliser exclusivement en binôme / en trinôme (rayer la mention inutile)

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements,….)


- Utilisation d’Autocad, Revit et ClimaWin si besoin

Autres observations : (éventuellement)


Suivant la pertinence des solutions proposées, ce travail pourra être amené à être envoyé au service
patrimoine de l’université.
Sujet N° : 26 Caractérisation de granulats recyclés. Etude de formulation et comportement de
bétons composés de ces granulats
Responsable (s)

C. Laneyrie, A.-L. Beaucour, A. Noumowé

Cleo.Laneyrie@u-cergy.fr, Anne-lise.Beaucour@u-cergy.fr, Albert.Noumowe@u-cergy.fr

Descriptif du projet : L’objectif des travaux est d’élargir les débouchés de l’industrie du recyclage de produits de
démolition, celle-ci étant à l’heure actuelle vouée essentiellement à des travaux routiers. Les enjeux de cette
étude rejoignent ceux du développement durable en limitant la consommation des matières premières
naturelles et en contribuant au développement d’entreprises de recyclage de produits de démolition, tout en
résolvant le problème de stockage des déchets du BTP. Ce PFE s’inscrit dans le cadre du Projet National
RECYBETON regroupant entreprises, centres de recherche et laboratoires universitaires dont le L2MGC de Cergy.

Contexte scientifique : Les granulats de démolition présentent une forte demande en eau et une importante
variabilité de leurs caractéristiques physiques. Le contrôle de la quantité d’eau « efficace » dans le béton devient
donc, pour les bétons composés de ces granulats, un problème complexe. La maîtrise de la quantité d’eau dans
le béton est cruciale pour assurer la résistance et l’ouvrabilité souhaitée, et la prise en compte de l’eau absorbée
par les granulats recyclés doit intégrer leur état de pré-saturation et leur cinétique d’absorption.
Il s’agit au cours de ce projet de caractériser les granulats recyclés au travers leur masse volumique, leur
capacité d’absorption, leur porosité, et leur propreté. Une étude paramétrique permettra d’optimiser le
protocole de fabrication de bétons fabriqués à paritr de ces granulats. Des essais de compression seront ensuite
menés pour identifier les résistances à la rupture et module d’Young de ces bétons.
Travail demandé

Vous travaillerez sur des granulats de bétons de démolition issus des barres BALZAC de la cité des 4000 à la
Courneuve. Les principaux points de l’étude sont :

- Caractérisation de granulats recyclés : masse volumique, absorption, porosité…

- Caractérisation de la cinétique d’absorption des granulats ; détermination d’un palier « quasi-saturé »

- Influence de l’état de pré-saturation des granulats recyclés sur la rhéologie du béton à l’état frais.

- Formulation et fabrication de bétons de granulats recyclés

- Détermination des propriétés mécaniques des bétons de granulats recyclés (compression, module
d’Young)

- Analyse des résultats expérimentaux et rédaction du rapport de stage

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

-Petit matériel de laboratoire : bac, pycnometre, balances, moules en carton


-Matériaux : sable, ciment
-Equipement de fabrication de béton et essais mécaniques : malaxeur, table vibrante, presse, masques pour
soufre.

Page | 1
Sujet N° : 27 Etude de la résistance à chaud d’un béton ordinaire
Responsable (s)

P. PLIYA – prosper.pliya@u-cergy.fr

N. RENAULT– norbert.renault@u-cergy.fr

A. NOUMOWE – albert.noumowe@u-cergy.fr

Descriptif du projet

Le béton est un des matériaux les plus utilisés en Génie Civil. Il est composé d’une pâte de ciment et de
granulats. C’est un matériau poreux donc susceptible de faciliter le transport de masse par diffusion et convection.
Sous l’effet de la température, la microstructure du béton subit d’importantes modifications physico-chimiques et
mécaniques. Des études continuent d’être menées pour mieux comprendre ces phénomènes. Dans le cadre de ce
projet, nous nous intéresserons à l’évolution de la perte de masse et de la résistance à chaud d’un béton ordinaire
suivant son âge. Des éprouvettes de béton seront confectionnées et soumises à un chauffage jusqu’à une
température élevée avant la réalisation des essais de compression à chaud.

Travail demandé

 Préparer les formulations et confectionner des éprouvettes cylindriques (11x22) équipées de


thermocouple, Su pprimé:
 Traiter thermiquement les éprouvettes jusqu’à la température de 150°C et 300°C (chauffer à une vitesse
de 1°C/min, faire un palier pour annuler le gradient thermique au sein de l’éprouvette et sortir les
éprouvettes lorsque le gradient sera nul),
 Déterminer la perte de masse,
 Déterminer la résistance à la compression des bétons à la température ambiante et à chaud à 7, 14, 21,
28 jours,
 Analyser et commenter les résultats (comparer avec les valeurs de l’Eurocode),
 Rédaction du compte rendu.

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

PC et matériels du laboratoire L2MGC : malaxeur, table vibrante, presse de compression, four haute température.

Page | 1
Sujet N° : 28 Maîtrise de la mise en œuvre des nouveaux bétons (éco-bétons)
Responsable (s)

KADRI El-Hadj, Tel : 01 34 25 68 31, e-mail : El-hadj.Kadri@u-cergy.fr

NGO Tien-Tung, Tel : 01 34 25 69 06, e-mail : tien-tung.ngo@u-cergy.fr

Descriptif du projet :

De nos jours, les entreprises bétonnières et les adjuvantiers cherchent toujours à mettre en avance leurs
produits sur le marché de construction. Leurs nouveaux produits sont généralement testés dans les
laboratoires de recherche afin de maîtriser leurs caractéristiques et de pouvoir comparer avec les produits
existants. Concernant les bétons, actuellement, les entreprises de construction ont tendance d’utiliser de
plus en plus les bétons à faible impact environnemental qui permet de réduire sensiblement le
dégagement de CO2 lors de la fabrication. Ceci est obtenu en réduisant significativement la quantité de
clinker et en incorporant des matériaux de substitution (additions) ce qui engendre un problème de mise
en œuvre à cause de la quantité importante des fines. L’objectif de cette étude est d’étudier l’influence
des additions (laitier, cendres volantes, fillers calcaires…) sur les propriétés des bétons à l’état
frais et à l’état durci au jeune âge.

Travail demandé

 Etudes expérimentale sur l’influence des additions sur:


- le comportement des bétons à l’état frais ;
- le comportement mécanique du béton durci à jeune âge (3j, 7j, 14j) ;

 Faire un rapport d’étude sur ces travaux y compris l’étude bibliographique.

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

Malaxeur à béton, cône d’abrams, presse à béton, rhéomètre, ect.

Page | 1
Sujet N° : 29 Optimisation de l’utilisation des adjuvants pour les bétons de nouvelle génération
Responsable (s)

KADRI El-Hadj, Tel : 01 34 25 68 31, e-mail : El-hadj.Kadri@u-cergy.fr

NGO Tien-Tung, Tel : 01 34 25 69 06, e-mail : tien-tung.ngo@u-cergy.fr

Descriptif du projet

 Le béton est le matériau le plus utilisé dans le génie civil (en France, on consomme plus de 40
millions m3/an). Avec l’apparition des nouveaux bétons tels que les éco-bétons, BAP,…,
l’utilisation des adjuvants deviens cruciale pour faciliter leur mise en œuvre. Cette utilisation
demande : pour les adjuvantiers de proposer des nouveaux produits plus efficaces que ceux
existés sur le marché et pour les entreprises bétonnières de optimiser la quantité d’adjuvant
utiliser afin de baisser le coût de fabrication des bétons. Afin de répondre à ces demandes, il faut
maîtriser l’effet des adjuvants (super-plastifiant, retardateur, entraineur d’air…) sur le
comportement des bétons à l’état frais. Cela demande d’avoir un protocole d'essais labo pour le
béton (tests : affaissement, étalement, V tunnel, temps d'écoulement,…) qui permettra de
caractériser l’efficacité des produits adjuvants.

Travail demandé

 Etudes expérimentale permettant de mettre en évidence les impacts des grandes familles
de plastifiants/superplastifiants sur la mise en œuvre des bétons en utilisant des tests
existants.
 Faire un rapport d’étude sur ces travaux y compris l’étude bibliographique

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

Malaxeur à béton, cône d’abrams, étalement, V tunnel, maniabilimètre, rhéomètre, ect.

Page | 2
Sujet N° : 30 Développement d’un appareil pour caractériser les propriétés à l’état frais des
mortiers mis en place par projection
Responsable (s)

KADRI El-Hadj, Tel : 01 34 25 68 31, e-mail : El-hadj.Kadri@u-cergy.fr

NGO Tien-Tung, Tel : 01 34 25 69 06, e-mail : tien-tung.ngo@u-cergy.fr

KACI Abdelhak, Tel : 01 34 25 69 05, e-mail : abdelhak.kaci@u-cergy.fr

Descriptif du projet

Les mortiers sont utilisés souvent dans le domaine de construction pour assurer la liaison entres les différents
éléments, protéger des ouvrages par son rôle de revêtement, effectuer des scellements ou divers travaux de
reprise, de bouchage, etc. Ils sont mises en place par plusieurs méthodes parmi lesquels la mise en place par
projection est de plus en plus utilisée par les entreprise de construction. Afin de faciliter la mise en place des
mortiers par projection, les propriétés de mortiers à l’état frais doivent être maîtrisées au laboratoire et surtout
sur chantier en se basant sur les résultats des tests d’étalement, d’affaissement, testes rhéologiques à l’aide des
rhéomètres, etc.

Actuellement, les études récentes ont toutes montré que les résultats des testes rhéologiques jouent un rôle
primordial pour savoir si un mortier est « facile » ou « difficile » à mettre en place. Mais il n’existe pas encore
dans le monde un rhéomètre permettant une utilisation mobile, facile sur chantier avec une bonne précision.

L’étude proposée consiste à réaliser un champ expérimental permettant de compléter la validation de ce


nouveau rhéomètre à mortier qui a été développé récemment dans le laboratoire L2MGC.

Travail demandé

 Etudes expérimentales permettant de mettre en place un mode opératoire adéquat pour le rhéomètre
développé ;

 En utilisant le mode opératoire proposé, réaliser une étude sur l’influence des paramètres de
compositions des mortiers (E/L, volume de pâte, super-plastifiant) sur la mise en place des mortiers.

Moyens nécessaires à la réalisation du projet (logiciels, équipements, …)

Malaxeur à mortier, mini cône, essai étalement, rhéomètre à mortier, etc.

Page | 3
Projet de fin d’étude M2

Béton de Chanvre et Eco-matériaux Nom (s) du (des) tuteur(s) :


pour une construction durable E. GHORBEL et G. WARDEH

Objectifs précis du projet :

Contrairement à d'autres matériaux écologiques comme la terre crue, le bois ou la paille, l'utilisation du
chanvre dans la construction est assez récente et débute en France dans les années 1980. On utilise
d'abord la chènevotte, résidu de la paille de chanvre après défibrage. Les petites paillettes de chènevotte
sont mélangées à de l'eau et à de la chaux dans une bétonnière ou dans un mélangeur spécial. Une fois
qu'elle a fait sa prise, la chaux assure une sorte de minéralisation de la chènevotte et lui apporte ses
qualités fongicides et antiparasitaires. On vous demande de :

1- Spécifier les origines du chanvre, sous quelles formes il se présente pour son utilisation dans la
construction, ses principales propriétés, ses atouts et ses inconvénients.

2- Donner la ou les composition(s) d’un béton de chanvre ainsi que les différents constituants.

3- Le béton de chanvre un éco-matériau : pourquoi?

4- Définir les procédés de construction en béton de chanvre

5- Citer les domaines d’utilisation des bétons de chanvre et donner des exemples concrets de construction

6- Quel est l’intérêt d’utiliser le béton de chanvre par comparaison aux autres écomatériaux

Mode d’évaluation du travail

Poster, Rapport et soutenance.

Méthodes de travail :

 Visite de chantier utilisant le béton de chanvre


 Fabrication d’un béton de chanvre et réalisation d’essais de caractérisation qui vous paraissent
les plus pertinents par rapport aux applications visées.
Projet de fin d’étude M2

Réhabilitation du béton armé dégradé Nom (s) du (des) tuteur(s) :


par la corrosion E. GHORBEL et G. WARDEH

Objectifs précis du projet :

On observe de plus en plus des dégradations par corrosion des ouvrages en béton armé en service. Dans
les bâ timents, les éléments concernés par la corrosion des armatures sont les suivants : acrotères et
balcons dans toutes les atmosphères, éléments verticaux et terrasses, en milieux industriel et maritime, ...
Ce sont bien sû r les éléments les plus sensibles des bâ timents, du fait soit de leur minceur, soit de la
difficulté à maintenir des enrobages suffisants. Pour les Bâ timents industriels, les : poteaux, les dalles et
les poutres sont des éléments soumis à des expositions d'agents chimiques.

Les aéroréfrigérants industriels et les centrales nucléaires sont, également, des structures soumises à un
environnement sévère (brouillard d’eau sous forme de vapeur ou de gouttelettes entraînées à l’intérieur,
soleil, pluie ou gel à l’extérieur) engendrant des contraintes amorçant des fissures.

Ces ouvrages sont généralement exposés à un fort gradient hydrique, à l’origine d’un transfert de vapeur
d’eau pouvant être la source d’altération du béton.

Plusieurs méthodes sont disponibles pour réparer durablement un parement en béton, arrêter la
progression des dégradations et éviter de nouveaux désordres. Elles supposent une mise en œuvre
attentive, le contrô le des résultats et une surveillance adaptée.

Objectifs du PFE

L’objectif principal du PFE est de faire un état de l’art des différentes méthodes mises en place pour la
réparation durable des structures en béton armé. Plus particulièrement on ciblera les logements et les
méthodes actuelles mises en place pour une réparation respectueuse des impacts environnementaux en
termes de conception et de choix de matériaux de réparation et d’assemblage de ces matériaux.

On s’intéressera aux méthodes de rénovation impliquant une 'isolation extérieure pour que les murs
restent protégés des intempéries, l’objectif visé étant d’avoir un bâ timent réhabilité à énergie positive.

Mode d’évaluation du travail


Poster, Rapport et soutenance

Méthodes de travail :

Visite de chantier de réparation de bâ timents

Recenser les matériaux utilisés pour la réparation en intégrant une isolation extérieure ainsi que les
fabricants de ces matériaux.

Réalisation d’essais de caractérisation d’échanges thermiques sur des éléments structuraux.