Vous êtes sur la page 1sur 3

LA CHARTE DES DROITS ET DEVOIRS

DE L’USAGER DE PARCOURSUP

Madame, Monsieur,

Vous devez prendre connaissance des règles de la procédure nationale de préinscription Parcoursup et vous
engager à les respecter.

En début d’inscription, vous devez indiquer que vous avez lu chaque information en cochant la case
correspondante et signer électroniquement la charte de l’usager de Parcoursup suivante :

Je m’engage à :

Lire l'ensemble des informations concernant la procédure nationale de préinscription Parcoursup


disponibles sur le site www.parcoursup.fr .

Renseigner avec exactitude les rubriques de mon dossier : mes informations administratives, en particulier
mes coordonnées d’adresse, de mèl, de téléphone portable et tenir à jour ces coordonnées jusqu’à la fin
de la procédure.

Prendre en considération que, si je fais état dans mon dossier de diplômes ou attestations dont la
justification n’est pas exigée au stade de la finalisation de ce dossier, je suis susceptible, à la demande
des formations concernées, de devoir les présenter lors de la phase d'inscription administrative dans
l’établissement de formation choisi.

Prendre connaissance des informations mises à disposition par les établissements sur www.parcoursup.fr
concernant les formations qui m’intéressent, notamment les attendus, les critères généraux d’examen des
vœux, les capacités d’accueil.

Effectuer mon inscription sur le site www.parcoursup.fr et formuler mes vœux, en particulier :

- formuler des vœux motivés pour les formations disponibles sur www.parcoursup.fr, que je souhaite
rejoindre, dans le respect des règles fixées pour la procédure 2019,

- remplir mon projet de formation motivé pour chaque vœu,

- faire connaitre ma préférence parmi les formations envisagées dans la rubrique dédiée à cet effet,
Il est rappelé que cette information n’est pas communiquée aux formations mais peut être utilisée par
la commission instituée auprès du recteur d’académie pour vous accompagner si vous êtes sans
proposition d’admission après les résultats du baccalauréat.

- vérifier, avant de finaliser mon dossier, l’exactitude de tous les éléments pré-remplis liés à ma scolarité
en particulier les notes et appréciations de mes bulletins,

- finaliser mon dossier avec les éléments demandés par chaque formation pour laquelle j’ai formulé un
vœu, m’assurer que les dossiers pour chacun des vœux formulés sont complets, puis confirmer mes
vœux avant la date limite, pour ne de les perdre.

Respecter les règles et le calendrier de la procédure nationale de préinscription Parcoursup, c'est-à-dire :

- respecter les dates limites pour la saisie des vœux (14 mars 2019 – 23h59, heure de Paris) puis la
confirmation des vœux (jusqu’au 03 avril 2019 – 23h59, heure de Paris),

- consulter la/les réponse(s) qui m'est/me sont faites ;

1
- répondre à toutes les propositions qui me sont faites, en respectant leur ordre d’arrivée et les délais de
réponse indiqués pour chacune, pour ne pas les perdre, et choisir ou non de maintenir en attente mes
éventuels autres vœux,

- si je n’ai pas déjà accepté définitivement une proposition, répondre dans les délais aux deux points
d’étape obligatoires organisés par la plateforme Parcoursup pour confirmer mes choix (25-27 juin
2019 ; 6-8 juillet 2019) pour ne pas les perdre ; ces points d’étape permettent un échange avec la
plateforme et éventuellement de solliciter un accompagnement.

- si je n’ai pas déjà accepté définitivement une proposition, répondre dans les délais au point d’étape
final et obligatoire organisé par la plateforme Parcoursup pour confirmer mon choix d’inscription (17-
19 juillet 2019) pour ne pas le perdre ; ce point d’étape final permet un échange avec la plateforme et
éventuellement de solliciter un accompagnement.

Effectuer mon inscription administrative dans l'établissement que j'ai accepté, en suivant les instructions
données par ce dernier, et en respectant le calendrier d’inscription administrative établi pour la procédure
nationale de préinscription Parcoursup ;

Démissionner de la procédure Parcoursup si je décide finalement de m’inscrire dans un établissement


proposant une formation hors Parcoursup, et récupérer sur la plateforme le document attestant de cette
démission.

J'ai le droit de :

Formuler sans classement 10 vœux au maximum pour des formations sous statut d’étudiant et jusqu’à 10
vœux pour des formations en apprentissage.

Il est rappelé que les établissements de formation n'ont jamais connaissance de la liste de vœux d’un
candidat.

Choisir, comme je le souhaite, dans ma liste de vœux, les différents types de formations souhaitées (L1,
PACES, CPGE, BTS, DUT, Formations d’ingénieurs, écoles de commerce, IFSI, EFTS…).

Prendre mes décisions librement lorsque je reçois des propositions d’admission.

Solliciter, pour répondre à mes questions, les professionnels au sein de mon établissement, les services
d’écoute et de conseils mis en place par Parcoursup et en particulier l’assistance prévue dans la rubrique
« Contact », pour tout problème technique rencontré ou en cas de litige avec un établissement.

Je reconnais avoir pris connaissance des mentions légales du site et plus


particulièrement des informations prévues à l’article 32 de la loi n°78-17 du 6 janvier
1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

Je suis informé que les éléments saisis dans mon dossier étant électroniques, tout
document original pourra m’être demandé lors de l’inscription administrative pour
vérification.

Toute fraude ou tentative de fraude dans les renseignements saisis ou documents


fournis pourra entrainer des sanctions pouvant aller jusqu’à l’annulation du
dossier sur la plateforme, au retrait de la proposition éventuelle d’admission et
au refus d’inscription par et dans l’établissement ayant fait la proposition, sans

2
préjuger des poursuites qui pourraient être engagées. En particulier, il est rappelé que
toute personne procédant à une fausse déclaration pour elle-même ou pour autrui
s’expose, notamment, aux sanctions prévues à l’article 441-1 du Code pénal,
prévoyant des peines pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45
000 euros d’amende.