Vous êtes sur la page 1sur 14

1

Révision Chapitres 3et 4 Univers Matériel


Les Transformations Chimiques et Nucléaires STE

Partie A : Questions à Choix Multiples

Question 1  :

On renverse sur un comptoir de l’acide chlorhydrique (HCl).

Pour neutraliser son effet, on utilise du dihydroxyde de magnésium, Mg(OH) 2. La réaction


de neutralisation est représentée par l’équation suivante :

2 HCl + Mg(OH)2 ® MgCl2 + 2 H2O

Quelle masse de Mg(OH)2 sera nécessaire pour neutraliser 4 moles de HCl?

A) 58,3 g B) 3,20 g C) 116,7 g D) 233,4 g

Question 2  :

On fait réagir 200 mL de solution de Na 2CO3 de concentration 1 mol/L avec 200 mL de


CaCl2 de concentration 1 mol/L pour obtenir du CaCO3.

Voici l’équation de cette réaction :

Na2CO3(aq) + CaCl2(aq) ® CaCO3(s) + 2 NaCl(aq)

Calculez la masse de CaCO3 obtenue.

A) 20,02 kg B) 20,02 g C) 40,04 g D) 10,01 g

Question 3  :

La combustion du méthane, CH4, en présence de dioxygène, O2, produit du dioxyde de


carbone, CO2, et de la vapeur d'eau, H2O. On veut brûler 192 g de méthane, CH4.

Quelle masse de dioxygène, O2, doit-on utiliser?

A) 2,68 g B) 5,35 g C) 382,8 g D) 765,6 g

Question 4  :
2

La réaction du dinitrate de plomb, Pb(NO 3)2, avec de l’iodure de potassium, KI, produit un
précipité, PbI2, et du nitrate de potassium, KNO3. Cette réaction est représentée par
l’équation équilibrée suivante.

Pb(NO3)2(aq) + 2 KI(s) ® PbI2(s) + 2 KNO3(aq)

En laboratoire, vous faites réagir 230,5 moles d’iodure de potassium, KI(s).

Quelle masse de diiodure de plomb, PbI2, vous obtenez?

A) 53,13 kg B) 53,13 g C) 1,00 g D) 212,5 kg

Question 5  :

On fait réagir 200 mL de solution de NaI de concentration 2 mol/L avec du Pb(NO3)2 pour
obtenir un précipité de PbI2.

Voici l’équation équilibrée de cette réaction.

2 NaI(aq) + Pb(NO3)2(aq) ® PbI2(s) + 2 NaNO3(aq)

Calculez la masse de PbI2 obtenue.

A) 184,4 g B) 368,8 g C) 66,8 g D) 92,2 g

Question 6  :

Un technicien de laboratoire a préparé 37 g de diiodure de plomb (PbI2) solide en faisant


réagir 100 mL d’une solution d’iodure de potassium (KI) avec 50 mL d’une solution de
dinitrate de plomb (Pb(NO3)2) selon l’équation chimique non balancée suivante :

KI(aq) + Pb(NO3)2(aq) → PbI2(s) + KNO3(aq)

Déterminez les concentrations des solutions d’iodure de potassium (KI) et de dinitrate de


plomb (Pb(NO3)2) utilisées, ainsi que la concentration de la solution de nitrate de potassium
(KNO3) obtenue ?

KI Pb(NO3)2 KNO3
A) 1,6 mol ∕ L 0,8 mol ∕ L 1,6 mol ∕ L
B) 1,6 mol ∕ L 1,6 mol ∕ L 1,07 mol ∕ L
C) 0,8 mol ∕ L 0,8 mol ∕ L 1,6 mol ∕ L
D) 0,8 mol ∕ L 1,6 mol ∕ L 0,8 mol ∕ L
Question 7  :

Parmi les phénomènes suivants, identifiez ceux qui sont des changements exothermiques.

1. La glace qui fond. 4. La naphtaline (boule à mites) qui se sublime.


2. La bougie qui brûle. 5. Le fer qui rouille.
3

3. La rosée qui se forme. 6. L’eau qui se décompose par électrolyse.

A) 1, 3 et 4 B) 1, 4 et 6 C) 2, 3 et 5 D) 2, 5 et 6

Question 8  :

L’oxygène et le silicium sont les éléments les plus abondants de la croûte terrestre. De façon
générale, ils existent sous la forme de composés tels que SiO2.

Quelle justification permet d’expliquer la tendance de l’oxygène et du silicium à se combiner


pour former du SiO2?

A) La somme des énergies emmagasinées dans un atome de silicium et dans deux


atomes d’oxygène est plus grande que la somme des énergies emmagasinées dans
une molécule de SiO2.
B) La somme des énergies emmagasinées dans un atome de silicium et dans deux
atomes d’oxygène est moins grande que la somme des énergies emmagasinées dans
une molécule de SiO2.
C) La somme des énergies emmagasinées dans un atome de silicium et dans deux
atomes d’oxygène est égale à la somme des énergies emmagasinées dans une
molécule de SiO2.
D) Les atomes d’oxygène et de silicium sont radioactifs.

Question 9  :

Voici une liste de changements physiques ou chimiques.

1. La combustion d’une bougie. 4. La congélation de l’eau.


2. La fusion de la paraffine d’une 5. La sublimation de la boule-à-mites.
bougie.
3. L’électrolyse de l’eau.

Lesquels de ces changements absorbent plus d’énergie qu’ils n’en dégagent?

A) 1, 2 et 4 B) 2, 3 et 5 C) 2, 4 et 5 D) 3, 4 et 5

Question 10  :

La dissolution du chlorure d’ammonium, NH4Cl(s), dans l’eau provoque une diminution de


température. Quel énoncé explique cette situation?
4

A) La dissolution du NH4Cl(s) est un phénomène endothermique parce que le soluté


absorbe de l’énergie.
B) La dissolution du NH4Cl(s) est un phénomène endothermique parce que le soluté
libère de l’énergie.
C) La dissolution du NH4Cl(s) est un phénomène exothermique parce que le soluté
absorbe de l’énergie.
D) La dissolution du NH4Cl(s) est un phénomène exothermique parce que le soluté libère
de l’énergie.

Question 11  :

Parmi les phénomènes suivants, lesquels sont de nature EXOTHERMIQUE?

1. L’alcool s’évapore très rapidement au contact d’une surface chaude.


2. La combustion de l’essence dans les moteurs.
3. Souvent, l’hiver, des cristaux de glace givrent la vitre des fenêtres.
4. La réaction du magnésium avec du dioxygène dégage une vive lumière blanche.
5. La dissolution du nitrate d’ammonium provoque un abaissement de la température
de l’eau.

A) 1, 2 et 5 B) 1, 3 et 4 C) 2, 3 et 4 D) 2, 3 et 5

Question 12  :

Une réaction est représentée par l’équation symbolique suivante :

A + B ® C + x kJ

Laquelle des propositions ci-dessous peut-on associer à cette réaction?

A) L’énergie chimique contenue dans le produit est supérieure à celle des réactifs.
B) L’énergie chimique contenue dans le produit peut être égale ou supérieure à celle des
réactifs.
C) L’énergie chimique contenue dans le produit est inférieure à celle des réactifs.
D) L’énergie chimique contenue dans le produit peut être égale ou inférieure à celle des
réactifs.
5

Question 13  :

Laquelle des équations ci-dessous représente un phénomène chimique endothermique?

A) C(s) + O2(g) ® CO2(g) + Énergie


B) H2O(l) + Énergie ® H2O(g)
C) NaOH(s) ® Na+(aq) + OH-(aq) + Énergie
D) 2 NH3(g) + Énergie ® N2(g) + 3 H2(g)

Question 14  :

Laquelle des transformations suivantes est à la fois exothermique et physique?

A) La sublimation du C2H2Cl2(s)
B) H2O(l) + 286,3 kJ ® H2(g) + ½ O2(g)
C) La condensation du N2(g)
D) H2(g) + S(s) + 2 O2(g) ® H2SO4(l) + 811,4 kJ

Question 15  :

Vous dissolvez 4 g d'hydroxyde de sodium dans l'acide chlorhydrique. Voici l'équation de


cette réaction.

NaOH(s) + HCl(aq) ® NaCl(aq) + H2O(l) + 105 kJ

Quelle est la chaleur dégagée lors de la réaction?

A) 10,5 J B) 420 J C) 10 500 J D) 42 000 J

Question 16  :

Quand on dissout dans l’eau une mole d’acide acétique pur, CH 3COOH(l), 1,6 kJ d’énergie est
libérée. Pour neutraliser cette solution, on la mélange à une solution d’hydroxyde de sodium,
NaOH(aq), et il se dégage alors 50,0 kJ d’énergie.

Compte tenu des informations précédentes, laquelle parmi les équations suivantes, représente
correctement l’équation de la réaction?
6

A) CH3COOH(l) + NaOH(aq) + 49,4 kJ ® NaCH3COO(aq) + H2O(l)

B) CH3COOH(l) + NaOH(aq) ® NaCH3COO(aq) + H2O(l) + 51,6 kJ

C) CH3COOH(l) + NaOH(aq) + 51,6 kJ ® NaCH3COO(aq) + H2O(l)

D) CH3COOH(l) + NaOH(aq) ® NaCH3COO(aq) + H2O(l) + 49,9 kJ

Question 17  :

Il est important, en chimie, de connaître le bilan énergétique lors de la planification d’une


réaction chimique, que ce soit en laboratoire ou en industrie.
Associez les termes de la colonne Type de réaction à ceux de la colonne Équations.

Type de réaction Équations


I. Réaction 1. 4 Fe(s) + 3 O2(g)  2 Fe2O3(s) + 1 648,4 kJ
endothermique
2. NaCl(s) + 4,3 kJ  Na+(aq) + Cl-(aq)
II. Réaction 3. CH3CH2OH(l) + 3 O2(g)  2 CO2(g) + 3 H2O(g) + 1 367 kJ
exothermique
4. N2(g) + O2(g) + 104 kJ  2 NO(g)

A) I-1, I-3, II-2, II-4 C) I-2, I-3, II-1, II-4


B) I-1, I-4, II-2, II-3 D) I-2, I-4, II-1, II-3

Question 18  :

La formation du dioxyde de soufre (SO 2) à partir du sulfure de dihydrogène (H 2S) s’écrit


selon l’équation balancée suivante :

2 H2S(s) + 3 O2(g)  2 SO2(g) + 2 H2O(g)

La formation d’une mole de SO2 dégage 518 kJ. Parmi les quatre équations thermochimiques
ci-dessous, laquelle est VRAIE ?
7

A) 2 H2S(s) + 3 O2(g) + 1 036 kJ  2 SO2(g) + 2 H2O(g)


B) 2 H2S(s) + 3 O2(g) + 518 kJ  2 SO2(g) + 2 H2O(g)
C) 2 H2S(s) + 3 O2(g)  2 SO2(g) + 2 H2O(g) + 1 036 kJ
D) 2 H2S(s) + 3 O2(g)  2 SO2(g) + 2 H2O(g) + 518 kJ

Question 19  :

Parmi les réactions chimiques suivantes, laquelle est une équation d’oxydation?

A) C3H8 + 10 Br2  3 CBr4 + 8 HBr
B) 2 NaOH + H2SO4  Na2 SO4 + 2 H2O
C) 6 CO2 + 6 H2O + énergie  C6H12O6 + 6 O2
D) Pb(NO3)2 (aq) + 2 KI(aq)  PbI2 (s) + 2 KNO3 (aq)

Question 20  :

Lesquels des énoncés ci-dessous sont VRAIS lors d’une réaction de fusion :

1. Deux noyaux légers forment un noyau plus lourd.


2. Un noyau lourd donne deux noyaux légers.
3. De l'énergie est libérée.
4. De l’énergie est absorbée.

A) 1 et 3 B) 1 et 4 C) 2 et 3 D) 2 et 4

Question 21  :

0
+1 e
Le phosphore 30 , est radioactif β+ (la particule émise est ).
Le noyau résultant de sa désintégration est :

A) C)
Le silicium 30 Le soufre 30

B) D) Le phosphore 31 31
15 P
Le phophore 29
8

Partie B : Questions à Développement

Question 22  :

La combustion de l'éthane, C2H6, dans le dioxygène, O2, produit du dioxyde de carbone, CO 2,


et de l'eau, H2O. On veut produire 32 mol de dioxyde de carbone.

Quelle masse de dioxygène doit-on utiliser? Laissez les traces de votre démarche.

Question 23  :

L’octane, C8H18, est l’un des principaux constituants de l’essence. Lorsque le moteur d’une
automobile fonctionne, l’octane brûle en présence du dioxygène, O2, de l’air. Cette
combustion entraîne le dégagement dans l’atmosphère de dioxyde de carbone, CO2, et de
vapeur d’eau, H2O. L’équation équilibrée de la réaction produite est :
9

2 C8H18 + 25 O2 ® 16 CO2 + 18 H2O

Le moteur d’une automobile a fonctionné pendant une certaine période et 57 g d’octane ont
brûlé. Quelle est la masse du dioxyde de carbone dégagé dans l’atmosphère? Laissez les
traces de votre démarche.

Question 24 :

Lorsqu’on ajoute de l’iodure de sodium, NaI, dans une solution de dinitrate de plomb,
Pb(NO3)2, il y a formation d’un précipité de diodure de plomb, PbI 2, et d’une solution de
nitrate de sodium, NaNO3.

On ajoute 37,5 g de NaI dans suffisamment de Pb(NO 3)2 pour que tout le NaI réagisse. Quelle
est la masse du précipité, PbI2, formé? Laissez les traces de votre démarche.

Question 25  :

La réaction d'une solution de dinitrate de fer, Fe(NO 3)2(aq), avec une solution d'hydroxyde de
sodium, NaOH(aq), produit un précipité, Fe(OH)2(s), et du nitrate de sodium, NaNO3(aq). Cette
réaction est représentée par l'équation équilibrée suivante.

Fe(NO3)2(aq) + 2 NaOH(aq) ® Fe(OH)2(s) + 2 NaNO3(aq)

Quelle masse de Fe(NO3)2 doit-on utiliser pour obtenir 850 g de NaNO3?

Question 26  :

Lors d’une démonstration scientifique, des élèves observent la disparition d’un métal et
l’apparition d’un autre.

Une transformation chimique a lieu lorsqu’une pincée de poudre Cu est mélangée à une
solution aqueuse de AgNO3. La solution de AgNO3 est transparente. Après quelques minutes,
10

le mélange vire lentement au bleu. Après une heure, la poudre de Cu a disparu. On observe
plutôt un précipité argenté de Ag. Le précipité baigne dans 500 mL d’une solution d’un bleu
intense de Cu(NO3)2.

a) Écrire l’équation balancée de la réaction décrite ci-haut.


b) Lorsqu’on fait réagir complètement 12,71 g de Cu dans un excès de AgNO 3, quelle
masse de Ag obtient-on?
c) Quelle est la concentration molaire de la solution de Cu(NO 3)2, sachant que le volume
final correspond à 500 mL.

Question 27 :

Une famille québécoise moyenne consomme deux réservoirs de 9,1 kg de propane par été
pour cuisiner sur le BBQ.

L’équation non balancée de la combustion du propane (C3H8) est la suivante :

C3H8(g) + O2(g)  CO2(g) + H2O(g)

Quelle quantité de CO2, en kg, une famille québécoise moyenne produit-elle par été pour
cette activité? Laissez les traces de votre démarche.

Question 28  :

Parmi les transformations suivantes, identifiez les phénomènes exothermiques.

1. Les bûches qui brûlent dans un feu de camp.

2. Le mélange glace-sel de table qui servait à refroidir la crème.

3. Des vêtements qui sèchent sur la corde à linge.

4. Un poulet qui grille.

5. La foudre qui tombe.

Question 29  :

Parmi les transformations suivantes, identifiez celles qui sont exothermiques.


11

1. H2O(g)  H2O(l) + Énergie


2. H2(g) + 1/2 O2(g)  H2O(l) + 241,8 kJ
3. H2SO4(l) + Chaleur  H2(g) + 1/8 S8(s) + 2 O2(g)
4. N2(g) + O2(g) + 361,6 kJ  2 NO(g)
5. C(s) + O2(g)  CO2(g) + 394 kJ

Question 30 :

Parmi les situations décrites ci-dessous, identifiez les deux phénomènes qui absorbent plus
d’énergie qu’ils n’en libèrent.

1. La glace fond sur le trottoir.

2. Un vêtement sèche sur une corde à linge.

3. La dissolution de 20 g de CaCl 2 dans 100 mL d’eau à 80 °C provoque


l’ébullition.

4. De la buée se forme sur le miroir de la chambre de bain.

5. De l’eau est décomposée par un courant électrique de 6 V.

6. Le dioxyde de carbone s’échappe d’une boisson gazeuse qu’on décapsule.

Question 31  :

La combustion complète d’une mole de carbone dégage 393,5 kJ. Si l’on veut obtenir 900 kJ,

quelle masse de carbone devra-t-on brûler ? Laissez des traces de vos calculs.

Question 32 :

La combustion d’un litre d’essence fournit environ 30 MJ, c’est-à-dire 3,0  107 J, tandis que
la réaction d’une mole de zinc avec du dioxygène fournit environ 350 kJ, soit 3,5  105 J.
Quelle masse de zinc faudrait-il utiliser pour obtenir autant d’énergie qu’avec la combustion
de 20 litres d’essence ?

Question 33  :
12

Les réactions suivantes sont-elles endothermiques ou exothermiques ? Justifiez votre


classement.

a) Lors de la dissolution d’une quantité de nitrate de potassium dans l’eau, la


température de l’eau est passée de 23 °C à 18 °C.

b) Jacques se fait cuire un steak.

c) Quand on mélange de l’eau froide et de l’acide sulfurique, le mélange peut atteindre


rapidement le point d’ébullition de l’eau.

d) Une fusée éclairante se consume lentement.

Question 34 :

Indiquez si les réactions suivantes sont endothermiques ou exothermiques. Justifiez vos


réponses.

a) L’électrolyse de l’eau (H2O), sous l’action de l’énergie électrique, produit du


dihydrogène gazeux (H2 (g)) et du dioxygène gazeux (O2 (g)).
b) La combustion du magnésium (Mg).

c) La décomposition de l’hydrogénocarbonate de sodium (NaHCO 3) sous l’action de la


chaleur.

d) Fe2O3 (s) + 832 kJ → O2 (g) + Fe (s)

e) 2 CO (g) + O2 (g) → 2 CO2 (g) + 566 kJ

Question 35  :

L’oxyde de magnésium (MgO), communément appelé « magnésie », sert entre autres de


matière première pour la préparation de sels de magnésium. Il est obtenu à partir de la
calcination du carbonate de sodium (MgCO3) selon l’équation thermochimique balancée
suivante :
MgCO3(s) + 117,3 kJ → MgO(s) + CO2(g)
a) Cette réaction est-elle endothermique ou exothermique ? Justifiez votre réponse.

b) Comparez la quantité d’énergie contenue dans la molécule de MgCO 3 avec celle contenue
dans les molécules de MgO et de CO2 réunies. Expliquez votre réponse.

c) Quelle est la quantité d’énergie à fournir pour la transformation de 5,0 kg de carbonate de


magnésium (MgCO3) en oxyde de magnésium (MgO) si le rendement de la réaction est de
70 % ?
13

Question 36  :

Pour chacune des réactions suivantes, indiquez s’il s’agit d’oxydation ou de combustion.

a) Un morceau de calcium métallique ternit rapidement lorsqu’il est exposé à l’air.


b) Un ruban de magnésium s’enflamme en émettant une lumière vive.
c) 2 Zn(s) + O2(g) → 2 ZnO(s).
d) C2H5OH(l) + O2(g) → CH3COOH(l) + H2O(l).
e) 2 C2H6(g) + 7 O2(g) → 4 CO2(g) + 6 H2O(g).

Question 37  :

Parmi les réactions nucléaires suivantes, repérer les équations des réactions de fission et de
fusion :

a)-   

b)-   

c)-   

d)-   

e)-   

Question 38  :

Compléter les équations des réactions nucléaires ci-dessous.

a)-   

b)-   

c)- 

d)-   
14

Question 39  :

Le plomb 185, ,est radioactif. Il se désintègre en formant du mercure 181 et un noyau


d’hélium.

a) Quel est le numéro atomique du mercure dont le symbole est Hg?

b) Écrire l’équation de la réaction nucléaire.

Question 40 :

a) Écrire l’équation de la réaction de fusion entre deux noyaux d’hélium 3 qui donne un
noyau d’hélium 4 et deux noyaux d’hydrogène 1.

b) Écrire l’équation de la réaction de fission d’un noyau d’uranium 235, par le


bombardement avec un neutron, qui donne un noyau de zirconium 95, un noyau de tellure
138 et 3 neutrons.

Vous aimerez peut-être aussi