Vous êtes sur la page 1sur 24

Orientation des acteurs de santé

sur l’infection à COVID 19


District sanitaire de Sokone
Situation épidémiologique au 15 mars 2020

• Cas confirmés: 159 479 Zones Cas Décès


• Décès: 6 068 Chine 80 844 3 199
• Sévérité (analyse des données du 02/03/20)
Italie 21 157 1 441
14% de formes sévères;
 5% de formes critiques; Iran 13 938 724
 Sévérité associé à l’âge (> 60 ans) et à la Corée du
8 162 75
co- morbidité (existence d’autres maladies Sud
associées comme l’insuffisance cardiaque, Espagne 7 753 288
la diabète, etc.)
France 4 499 91
• Age des patients:
• 2.1% des confirmés âgés de <20 ans Angleterre 1 372 35
Sénégal 22 0
Létalité en fonction de l’âge
Mortalité en fonction de l’âge

Source : Chinese center for diseases control and prevention


Modes de transmission

Questions sans réponses

 Transmission durant la période


d’incubation (période entre l’entrée
du virus dans l’organisme et
l’apparition des signes);
 Recontamination des guéris ;
 Hôte intermédiaire du virus ;
 Combien de temps le virus peut
survivre sur une surface: quelques
heures à plusieurs jours en fonction
du type de surface, de la
température, de l’humidité, etc.
Modes de transmission et manifestations cliniques

Gouttelettes

Mains
Gouttelettes

Contacts rapprochés
≤ 1m de distance Mains
≥ 15 minutes
+ si toux/éternuement
Porte d’entrée : muqueuses du visage : nez, bouche, yeux
 Virus présent dans les liquides biologiques : sécrétions respiratoires, selles, urines.
 Environnement proche du patient peut être contaminé, mais virus ne survit que peu de temps sur les
surfaces (< 3 heures) => Rôle des mains +++
Fièvre

Toux sèche
Clinique
Signes cliniques et symptômes
Incubation : en moyenne 5 à 6 jours (de 2 à 14 jours)
Pneumonie
Fièvre >38oC et céphalées Précoce/maladie légère
Insuffisance
rénale Eternuement/ Toux sèche, écoulement nasal,
Diarrhée
malaises généralisées, fatigue, dyspnée,
diarrhée, nausée & vomissement

Syndrome respiratoire aigue sévère /


pneumonie / Bronchite / insuffisance
rénale/décès
Maladie sévère peut nécessité l’hospitalisation
La plupart d’infections ne nécessite pas l’hospitalisation
Modes de transmission et manifestations cliniques

Rapport d’une mission conjointe OMS-Chine sur le COVID 19

Chine: %
100 87,9
 La transmission
80 67,7
interhumaine se produit
majoritairement dans les 60
38,1 33,4
familles: 78-85%; 40
18,6 14,8 13,9
 Au 20/02/2020, total de 20 13,6 11,4
5 4,8 3,7 0,9 0,8
2 055 cas confirmés chez 0
les agents de santé, issus
de 476 hôpitaux;
 Moyenne durée
d’incubation: 5-6 jours
(max: 14 jours).
Définition des cas évolutive en fonction de la situation
Trois (3) définitions de cas suspect du 27/01/2020
Notion de voyage dans
Fièvre et/ou
Absence un pays, zone ou
symptômes
+ d’étiologie territoire avec
de maladie
connue + transmission locale (14
respiratoire
jours avant)

Maladie respiratoire aigue + contact avec un cas confirmé ou probable de


COVID 19 au cours des 14 jours précèdent le début des symptômes.

Maladie respiratoire aigue sévère nécessitant une hospitalisation et sans


étiologie connue.
Définition d’un cas probable ( OMS- 27/02/2020)
CAS PROBABLE
• Un cas suspect pour lequel le test COVID-19 n'est
pas concluant.

• Le résultat du test rapporté par le laboratoire n'est pas


concluant.

(2 https://www.who.int/publications-detail/infection-prevention-and-control-during-
health-care-when-novel-coronavirus-%28ncov%29-infection-is-suspected-20200125)
Définition d’un cas confirmé ( OMS- 27/02/2020)

CAS CONFIRME

Une personne dont le laboratoire a confirmé


l'infection par COVID-19, quels que soient les
signes et symptômes cliniques.
Définition de Contact
Un contact est une personne qui est impliquée dans l'un des
domaines suivants :
• Fournir des soins directs sans équipement de protection
individuelle (EPI)2 pour les patients COVID-19
• Rester dans le même environnement proche d'un patient COVID-
19 (y compris le lieu de travail, salle de classe, foyer, réunions).
• Voyager ensemble à proximité immédiate (un mètre) avec un
patient COVID-19 dans n'importe quel type de moyen de
transport dans un délai de 14 jours après l'apparition des
symptômes dans le cas considéré.
Rentrants de pays infestés
• Personne provenant de pays ayant signalé des cas d’infection à
COVID 19 dont on ne sait s’il a été en contact avec un cas
probable ou confirmé et qui ne présente aucun signe clinique
• Cette personne est suivie quotidiennement pendant une
période de 14 jours (durée d’incubation maximale) à partir de la
date de départ du pays à risque, à la recherche de fièvre et de
signes respiratoires. Les informations sont consignées
quotidiennement et transmises par le district à la Direction de la
prévention. Elle doit limiter ses contacts avec les autres.
• L’apparition de ces signes la rendent suspect. Elle doit être
isolée et testée
Organisation de la prise en charge des cas
suspects
1. Triage, identification précoce et isolement des patients suspects

2. Appliquer des précautions standard pour tous les patients ;

3. Prendre des précautions complémentaires (contact –


gouttelettes)

4. Gestion des prélèvements

5. Traitement de soutien
Traitement des patients

• Absence d’antiviraux efficaces Recherches scientifiques +++


- 13 janvier : RT – PCR
• Traitement purement symptomatique - 250 articles scientifiques
- Prototypes de vaccins
• Dépend de la gravité des signes. - Plus de 80 essais cliniques
Remdesivir
• Thérapie de soutien précoce
Oseltamivir
• Surveillance des patients Chloroquine
Lopinavir/ritonavir
CELLULE D’ALERTE
 Le dispositif logé au sein de la Direction de la Prévention
 Equipe de 7 agents formés. La coordination est assurée par un
médecin.

L’équipe de la cellule d’alerte dispose de 3 téléphones avec 3


numéros différents partagés pour des appels de la communauté,
des structures de santé, le SNEIPS…
pour signaler un cas suspect. Cette cellule est joignable 7/7 et
24/24.
NUMEROS UTILES
Numéro vert
800 00 50 50
SAMU
15 15
Cellule d’alerte
78 172 10 81
76 765 97 31
70 717 14 92
Toutes les informations émises à travers

le numéro vert ou le SAMU sont

transmises à la cellule d’alerte


Mettre en place immédiatement les
mesures appropriées de PCI

Précautions standard d’hygiène


– Hygiène des mains
– Equipements de protection individuelle (EPI)
– Hygiène respiratoire
– Prévention des Accidents par Exposition au Sang et liquides
biologiques (AES)
– Gestion des déchets
– Gestion de l’environnement
Hygiène des mains
Techniques
• Le lavage à l’eau et au savon
liquide.
• La friction avec un Produit Hydro
alcoolique (solution ou gel)
• Solution de chlore à 0,05%
Hygiène respiratoire
• Port du masque pour toute personne ayant des symptômes
respiratoires (toux/expectoration) d’origine infectieuse

• Utilisation de mouchoir à usage unique pour couvrir le nez et la


bouche lors de toux ou éternuements

• En l’absence de mouchoir éternuer au niveau du haut du coude ou


en haut de la manche

• Réaliser une hygiène de la main après contact avec des secrétions


respiratoires ou des objets contaminés
 Éducation du patient à l’hygiène des mains
Gestion des déchets
• Collecte des déchets
• Transport et évacuation des déchets selon
procédure d’élimination des déchets
biomédicaux
• Élimination
‐ Au mieux utiliser un incinérateur, sinon
‐ fabriquer un bruleur à partir d'un fût
métallique d’huile ou de fuel de 220 litres
• Désigner une personne responsable l'élimination
• sans risqueslesdes
Respecter déchets. standard : port d’un tablier + gants.
précautions
• Réaliser une hygiène des mains dès le retrait et l’élimination des gants.
Gestion de l’environnement

• Respect strict et systématique des procédures de nettoyage et de


désinfection de l’environnement

• Nettoyage des surfaces avec de l’eau et un détergent et l’application de


désinfectants couramment utilisés dans les hôpitaux (comme
l’hypochlorite de sodium)

• Nettoyer et désinfecter systématiquement les surfaces avec lesquelles les


patients sont en contact
Recommandations aux agents de santé
• Respect des mesures d’hygiène individuelles: lavage des mains avec de l’eau et du
savon ou friction des mains à la solution hydro- alcoolique

• Port de masque FFP3 au contact des usagers des services de santé

• Formation de tous les agents par les ECD et par leurs pairs

• Isolement des cas suspects

• Collaboration avec la Croix Rouge et les CVACi

• Orientation des proviseurs, des principaux, CODEC et « Serignes Daara » pour le


déroulement de leçon de vie au niveau des établissement scolaires sur le COVID 19
Recommandations à la communauté
• Diffuser de bonnes informations pour réduire la panique et les rumeurs

• Signaler les personnes rentrants de pays infestés par COVID 19 aux agents
de santé (arrivée datant de moins de 15 jours), quelque soit leur état de
santé (en bonne santé ou malade).

• Les mesures de prévention individuelles et collectives


‐ Se Laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou se frictionner les
mains avec une solution hydro-alcoolique
‐ Tousser dans le pli de coude ou utiliser des mouchoirs à jeter et les éliminer
dans une poubelle
Recommandations à la communauté
Les mesures de prévention individuelles et collectives (suite)
‐ Port de masque chirurgical devant des signes similaires à la grippe
‐ Réduire à minima les rassemblements avec respect des mesures
d’hygiène: rester chez si fièvre et toux récente, mise en place d’un
dispositif de lavage des mains
‐ Eviter de se serrer la main autant que possible
‐ Partager avec les élèves et les talibés sur les mesures d’hygiène
individuelles et collectives