Vous êtes sur la page 1sur 10

JEAN-CLAUDE

IZZO
Histoire d’un Marseillais - Stefania Nardini

Pour les 20 ans de la disparition de Jean-Claude Izzo, les Éditions des Fédérés
La Marseillaise publient sa biographie signée par la journaliste et auteure Stefania Nardini.
Inclus des extraits de textes inédits du poète et auteur de polars cultes.

À offrir et à s’offrir

LIVRE
ÉVÉNEMENT
Achat direct en ligne sur
izzo-biographie.com

BON DE COMMANDE
Je désire recevoir .......... exemplaire(s) du livre
« Jean-Claude Izzo » au prix unitaire de 15 € + 2,25 € de participation aux frais de port par livre
Nom : ......................................................................... Prénom : ..................................................................
Adresse d’envoi :.........................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................................
Téléphone : ............................................................... email : .....................................................................
Chèques de .......... € à l’ordre Éditions des Fédérés à adresser :
Les Editions des Fédérés 15 cours d’Estienne d’Orves - 13001 Marseille
du vendredi 20 au jeudi 26 mars 2020 / La Marseillaise 21
DANS LE MONDE

Jean Ziegler : « L’Europe mène


une politique de terreur »
ENTRETIEN
Jean Ziegler, vice-président
du comité consultatif du Conseil
des droits de l’homme de l’ONU
et auteur de « Lesbos la honte de
l’Europe », s’insurge du
traitement des réfugiés à la
frontière gréco-turque.

La Marseillaise : Des milliers de


réfugiés sont bloqués à la frontière
ter restre entre la Grèce et la
Turquie. Comment en est-on arri-
vé là ?
Jean Ziegler : En 2016, l’UE a conclu
un accord avec le président turc.
Erdogan recevait 6 milliards d’eu-
ros de l’UE et s’engageait en contre-
partie à empêcher, par tous les moyens
policiers et militaires possibles, les
réfugiés bloqués en Turquie de re-
joindre la frontière Sud de l’Europe.
Le 3 mars 2020, il a rompu cet accord
: il a laissé partir les réfugiés et exige
désormais de l’UE une augmentation
massive de ses paiements. Depuis
cette date, des dizaines de milliers
de réfugiés syriens, irakiens, afghans,
yéménites, iraniens se massent dans
les champs détrempés par la pluie,
sur les rives orientales de l’Evros.
Ils dorment à ciel ouvert, transis de
froid, dans des vêtements sales et
puants, à peine nourris par les dons
des paysans des villages turcs alen-
tour, désespérés. Sur les îles de la
mer Egée, des milliers d’autres ré-
fugiés débarquent, en quête d’asile
et de protection. La commission eu-
ropéenne ferme hermétiquement -
par l’entremise de la police grecque -
la frontière de la forteresse Europe.
Le droit d’asile est un droit de
l’homme universel, ancré dans l’ar-
ticle 14 de la Déclaration universelle
des droits de l’homme de 1948 et dans
la Convention internationale relative
au statut des réfugiés de 1951.
Quiconque est bombardé, torturé, Pour Jean Ziegler, Lesbos est la honte de l’Europe. PHOTO DR
persécuté dans son pays d’origine a
le droit de traverser une frontière
et de déposer une demande d’asile Pourquoi selon vous Lesbos est- Fermer les frontières signifie refuser qui nous sépare des victimes n’est que
dans un autre État (qui est dès lors elle la honte de l’Europe ? de mettre en œuvre le droit d’asile. La le hasard de la naissance.
libre de l’accepter ou non après ins- J.Z. : La stratégie de dissuasion et de décision de la Commission européenne L’UE est faite d’États démocratiques,
truction). terreur de l’UE est doublement con- constitue un crime qui relève de la il n’y a pas d’impuissance en démocra-
L’un des cinq hotspots sur damnable. D’abord, parce qu’elle li- Cour pénale internationale. tie. Nous, citoyens et citoyennes libres
lesquels les demandeurs d’asile quide le fondement moral de l’UE qui, de l’UE, devons nous insurger et im-
se rendent est le camp de Moria, depuis les accords fondateurs de Rome Que pensez-vous de la gestion poser à nos gouver nements et à
sur l’île de Lesbos. Vous qui en 1957, se base sur le respect des droits de cette crise par l’UE ? Bruxelles un changement politique
vous y êtes rendus, comment est de l’homme. Ensuite parce qu’elle est J.Z. : L’UE équipe l’armée et la police radical : l’ouverture des frontières, le
la situation sur place ? politiquement inefficace : si vous êtes grecques avec des blindés et des mu- respect du droit d’asile, l’accueil des
J.Z. : Jai visité Moria. J’en parle lon- bombardés à Idleb et que vous survivez nitions pour empêcher les réfugiés de réfugiés et la fin immédiate de l’ac-
guement dans mon livre. 28 000 réfu- avec des membres de votre famille, traverser les frontières de l’Europe. tuelle politique de terreur et de refou-
giés, appartenant à 58 nationalités vous partez qu’elles que soient les nou- Les dépenses pour la sécurisation lement qui fait la honte de l’Europe.
différentes, y sont entassés derrière velles qui vous parviennent de Lesbos. technologique des frontières euro- Entretien
des barbelés, souvent depuis trois à Il y a une motivation plus profonde : péennes s’élèvent à 15 milliards d’eu- réalisé par
quatre ans, dans des conditions nu- les mouvements d’extrême droite xé- ros par an. Elles atteindront, selon les Laureen
tritionnelles et hygiéniques abomi- nophobes gagnent en vigueur et en in- prévisions, 29 milliards en 2022. Tout Piddiu
nables. fluence en Europe. Ils progressent cela profite aux marchands d’armes et
Près de 6 000 d’entre eux sont des en- d’élection en élection. Les dirigeants incombe aux contribuables européens. Aux éditions
fants en dessous de 15 ans. Les tenta- européens espèrent endiguer cette va- L’UE voit les réfugiés comme un dan- Seuil à
tives de suicide, les automutilations gue montante en réduisant le nombre ger pour le « mode de vie européen » (le 14 euros.
parmi les enfants sont nombreuses. des réfugiés en Europe. Or, on ne peut terme est de Mme van der Leyen, pré-
En février, selon les indications of- pas faire de concessions à des racis- sidente de la Commission européenne).
ficielles, 3 enfants sont morts de froid. tes Munich en 1938 l’a démontré. Il C’est un vocabulaire détestable. Le ré-
C’est intentionnellement que l’UE faut combattre les mouvements racis- fugié est un être humain persécuté
maintient ces conditions inhumai- tes et xénophobes en Europe avec tou- qui cherche aide et protection, quelle
nes dans ses camps de rétention des tes les armes démocratiques consti- que soit son appartenance nationale,
îles. tutionnelles et pacifiques possibles. ethnique, culturelle, religieuse. Ce
2 La Marseillaise / du vendredi 20 au jeudi 26 mars 2020

L’ÉVÉNEMENT / CORONAVIRUS

ÉDITORIAL
Françoise Verna Macron se pose en généralissime
La guerre, d’une guerre sanitaire
vraiment ?
CORONAVIRUS « répondre dans l’urgence et de
légiférer par ordonnance si né- Emmanuel Macron a
Confinement pour cessaire ». appelé à éviter l’esprit
de panique, croire toutes
15 jours, élections les fausses rumeurs,
reportées et armée en Appui militaire à l’hôpital
Même explication pour dé- les demi-experts, les
renfort des soignants : tailler les dispositifs mis en œu-
faux sachants. PHOTO AFP
Emmanuel Macron vre pour les soignants et les hô-
Après l’Italie et l’Espagne, a martelé lundi 16 mars pitaux. Ceux d’Ile-de-France
la France est entrée, que le pays était en et Grand Est - régions les plus
mardi 17 mars, dans une touchées - ont désormais at-
période de confinement « guerre sanitaire ». teint les limites autorisées par
d’une durée minimale de un système exsangue avant la
15 jours pour tenter de crise. « Un hôpital de campa-

C
freiner la propagation ’est avec un ton martial, gne du service des armées sera dé-
de l’épidémie de martelant à plusieurs re- ployé en Alsace », a annoncé
coronavirus. Si le prises que le pays était Emmanuel Macron et les mili-
président Macron n’a pas e1n « guerre sanitaire » taires seront aussi chargés de
prononcé le mot, les qu’Emmanuel Macron a réali- déplacer les malades pour dés-
Français sont sommés de sé sa deuxième allocution sur engorger les structures.
rester chez eux. Réunions le coronavirus en 4 jours. S’en Concernant les personnels soi-
amicales, familiales et référant toujours aux scienti- gnants, outre les écoles mainte-
sorties sont désormais fiques - Jérôme Salomon, direc- nues ouvertes pour accueillir
interdites. teur de la santé publique ayant leurs enfants, taxis et hôtels se-
La privation de libertés alerté plus tôt dans la journée ront « mobilisés à leur profit ».
fondamentales est justifiée sur « la situation très inquié-
par l’état de « guerre » tante » et qui « se détériore très Élection : seul le second
contre ce virus et pour vite » le président de la tour est reporté
permettre au système de République a annoncé une « forte Alors que toutes les théories
santé de soigner les cas les réduction des déplacements ». constitutionnalistes avaient
plus graves alors que les circulé depuis dimanche,
services de réanimations Déplacements limités Emmanuel Macron a tranché
sont débordés. La mesure Ce confinement est prévu dans le sens réclamé par la tota-
de quarantaine est « pour 15 jours au moins » afin lité des partis politiques. Seul
exceptionnelle mais nul de « limiter au maximum les le second tour des municipales
ne sait combien de temps contacts ». Les seuls trajets dé- sera reporté - au 21 juin comme
l’exception va durer. sormais tolérés sont ceux per- l’avait dit plus tôt dans la jour-
S’il faut absolument mettant de faire ses courses, se née Édouard Philippe aux chefs Emmanuel Macron a, comme raient seraient rapatriés.
respecter ces consignes, il soigner mais aussi « un peu d’ac- de file des différents groupes à jeudi dernier, tenu à rassurer Le président français rêve
convient tout autant de ne tivité physique ». Dans les en- l’Assemblée nationale. Les ré- les entreprises, les salariés et d’impulser une dynamique eu-
pas s’habituer à ce régime treprises, le télétravail est im- sultats du premier tour seront les indépendants (lire ci-con- ropéenne. Les dirigeants des
d’exception. Les Français pérativement réclamé quand confirmés et les 30 000 maires tre). « Aucune entreprise, quelle 27 se réunissent d’ailleurs au-
sont des adultes et la façon il est possible et des aménage- déjà élus sur les 36 000 commu- que soit sa taille, ne sera aban- jourd’hui par visioconférence
dont le président Macron ments sont demandés pour les nes garderont bien le siège dé- donné, aucun Français ne sera pour acter les propositions réa-
les a tancés professions où ce travail à dis- croché dimanche. laissé sans ressource », a-t-il ain- lisées hier par la Commission
pour s’être promenés tance est impossible. Le non- si affirmé. Et d’avoir également européenne. Mais cette der-
un dimanche, (tout en respect est passible de sanc- Soutien aux entreprises un mot pour « les précaires », nière est vraiment à la peine.
les appelant à voter) est tions allant de 38 à 135 euros. et salariés assurant qu’ils seraient « nour- Pour exemple, l’argent qu’elle
l’expression d’un Alors que les annonces d’in- ris » et « protégés ». met sur la table pour aider à
paternalisme qui n’a Loi d’urgence terruption de production se surmonter la crise est de...
pas sa place dans Macron a ensuite invoqué à sont multipliées tout au long Europe à la peine 8 milliards. En revanche le G7
notre démocratie. plusieurs reprises la « guerre de la journée - Renault, PSA, Enfin, Emmanuel Macron - France, Allemagne, Italie,
sanitaire » pour justifier la de- Michelin - que les restaurants a annoncé que l’Europe avait dé- Royaume-Uni, Canada, États-
Solidarité mande faite en urgence aux et magasins non alimentaires cidé de fermer ses frontières Unis et Japon - a promis de se
Parlementaires d’examiner dès sont fermés et que les compa- au niveau de Schengen à partir « coordonner » et d’apporter
Pour ne pas tomber dans jeudi un projet de loi pour per- gnies aériennes disent toutes d’aujourd’hui mais garantit « une réponse forte ».
ce régime d’un seul mettre au gouvernement de réduire leur trafic de 70 à 90 %, que les Français qui le désire- Angélique Schaller
homme, il est essentiel
que la représentation
nationale, les forces vives
du pays, des partis
politiques aux syndicats,
Le message de l’OMS : « testez, testez, testez ! »
les associations, soient
parties prenantes, se Tester et traiter, mieux que la par la quarantaine, c’était plutôt 15e, 16e a-t-il dit. Et le directeur de l’OMS de sou-
fassent entendre et confiner : le message du professeur siècle », introduit le professeur Raoult avant ligner que cette stratégie a montré des ef-
prennent toutes leurs de lâcher : « À l’époque actuelle, on doit faire fets positifs en Chine, en Corée du Sud et
parts. Il faut aussi que
Raoult mais aussi de l’OMS. autrement. Aujourd’hui, avec une maladie à Singapour. Insistant sur les capacités
la solidarité nationale infectieuse, on doit diagnostiquer, traiter. » médicales, « particulièrement cruciales »
s’attache au sort des
plus fragiles, des plus
précaires. Avec les
D irecteur de l’Institut Méditerranée
Infection à Marseille, le professeur
Didier Raoult est l’un des 11 experts du co-
Un propos confirmé plus tard dans la
journée par l’Organisation mondiale de
la santé (OMS) qui a appelé tous les pays à
et remarquant que même les pays dotés
de systèmes de santé performants luttent
pour éviter la saturation, il a affirmé que
personnes âgées isolées, mité pluridisciplinaire formé en mars accentuer les programmes de dépistage « tous les pays devraient pouvoir tester tous
ils sont en première pour conseiller le gouvernement, il mène de la population qu’elle présente comme la les cas suspects, on ne peut pas combattre
ligne et seront les un essai clinique sur un vieux médica- meilleure manière de ralentir la progres- cette pandémie à l’aveugle ». Et d’estimer
spremières victimes ment antipaludique utilisé en Chine con- sion de la pandémie. « Nous avons un mes- que, dans ce domaine, « l’économie de mar-
sociales de cette vie au tre le Covid-19. Lundi 16 mars, il a affirmé sage simple à tous les pays : testez, testez, ché a échoué ».
ralenti. Les mesures sur Youtube que le confinement « n’est pas testez les gens », a dit le directeur général Responsable des opérations à l’OMS,
annoncées seront-elles la stratégie d’un monde technologique », Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une Paul Molinaro a insisté sur la nécessité
efficaces ? Réponse dans estimant plus efficace de dépister et trai- conférence de presse à Genève. « Sans test de produire « à une échelle industrielle »
les prochaines semaines. ter, comme l’ont fait selon lui la Chine et la de dépistage, on ne peut pas isoler les pa- les tests de dépistage et les équipements
Corée du Sud. tients contaminés par le coronavirus et la de protection.
« Les maladies contagieuses on traitait ce- chaîne d’infection ne peut pas être brisée », A.S.
du vendredi 20 au jeudi 26 mars 2020 / La Marseillaise 3
L’ÉVÉNEMENT / CORONAVIRUS

Économie : un soutien en urgence


ENTREPRISES
Muriel Pénicaud a élargi
le champ du chômage
partiel, reculé la mise
en œuvre de la réforme
chômage et promis
de s’occuper des
indépendants.

L
a ministre du Travail
Muriel Pénicaud a annon-
cé lundi 16 mars la mise
en place d’un « système similaire
au chômage partiel » pour les
personnes employées à domi-
cile (assistantes maternelles,
femmes de ménage...) qui n’ont
plus de travail ou ont moins de
travail. Les employeurs conti-
nueront de les rémunérer à hau-
teur de 80 % de leur salaire ha-
bituel et ils se feront ensuite
rembourser. Muriel Pénicaud
s’est également avancé auprès
des indépendants en leur pro-
mettant des annonces rapides
pour compenser les chiffres d’af-
faires perdus, « soit par un fonds
d’indemnisation, soit par une
dérogation aux arrêts maladie ».
La ministre s’est également
exprimée sur la réforme chô-
mage. Celle-ci devait entrer en
vigueur en avril. Or, le nouveau
mode de calcul a pour consé-
quence de baisser singulière- Selon « les Echos », Bruno le Maire a annoncé mardi 17 mars un plan de 45 milliards pour contrer les effets du coronavirus sur les
ment les allocations. Aussi les entreprises et les salariés. PHOTO AFP
syndicats avaient-ils demandé
a minima le report - la CFDT - 12 à 18 mois. Ces propositions fité de cette annonce pour rap-
au mieux l’annulation - la CGT sont faites pour les entreprises peler que les entreprises pou-
et FO. Sans surprise, Muriel de toutes tailles. vaient demander le report du Retraites : réforme suspendue et
Pénicaud a opté pour un report
à septembre. Du cash pour les PME
paiement des charges sociales
et fiscales sur simple mail aux
conférence des syndicats reportée
De nouvelles mesures ont En revanche, la BPI a ciblé services de l’État. Emmanuel Macron a annoncé hier que « toutes les
également été annoncées en fa- des propostions sur les TPE, Ainsi plus que soutenues réformes en cours étaient suspendues, à commencer par la
veur des entreprises alors même les PME et les ETI (taille inter- par l’État, les banques ne pou- réforme des retraites ». Un peu plus tôt dans la journée, la
que Renault, PSA ou Michelin médiaire) pour leur permettre vaient pas faire moins que com- CFE-CGC avait fait savoir que les syndicats opposés à la
annonçaient interrompre les d’avoir du cash en direct. Elle muniquer également sur un réforme des retraites ont décidé de reporter leur
productions. La banque publi- propose ainsi des prêts sans be- plan de soutien aux entrepri- conférence de financement prévue le 24 mars, à cause de la
que d’investissement garantit soin de garantie sur 3 à 5 ans ses. C’est ce qu’elles ont fait via crise du coronavirus, a annoncé hier la CFE-CGC dans un
à hauteur de 90 % les prêts que « avec un différé important de la fédération bancaire fran- communiqué. Cette « vraie conférence » devait se tenir au
les banques accordent aux entre- remboursement ». Depuis hier çaise (FBF). Celle-ci a annoncé Conseil économique, social et environnemental (Cese) à
prises pour une période de elle a suspendu les échéances de le décalage des rembourse- l’initiative des syndicats CGT, Force ouvrière, CFE-CGC,
3 à 7 ans afin de leur permettre prêts antérieurs. Elle s’engage ments de crédits jusqu’à 6 mois FSU et Solidaires, opposés au projet d’un système
de faire face à la crise. Elle fait également sur les factures que sans frais et sans pénalités, no- universel des retraites par points. Parmi les objectifs,
de même pour les découverts doivent honorer les entrepri- tamment pour les commer- regarder ce que donnerait une hausse des cotisations
des sociétés si les banques les ses si ces dernières ne peuvent çants, professionnels, petites patronales pour équilibrer les retraites, ce qu’Édouard
acceptent pour une période de pas le faire. Enfin, la BPI a pro- et moyennes entreprises. A.S. Philippe avait d’emblée interdit. A.S.

RÉACTIONS
Quid des municipales ?
Fabien Roussel, PCF : « La priorité doit président n’ait pas été plus précis. par le fait que je dise « ce n’est pas le L’intervention du ministre de
être la mobilisation de la nation tout Il faut poser les mots. Nous devons moment de la polémique, ce n’est pas l’Intérieur, Christophe Castaner, a
entière contre la pandémie. Nous passer à un confinement à l’italienne. le moment de la dispute », parce que permis d’y voir (un peu) plus clair
proposons la mise en place d’une Nous ne pouvons plus perdre de vous voyez comme moi les failles dans sur le second tour. La limite de dépôt
instance, un Comité d’urgence temps, annoncer des mesures le dispositif gouvernemental. La fin des listes de second tour initialement
nationale, où les forces politiques graduelles toutes les 24 heures. de semaine a été particulièrement prévue aujourd’hui est reportée
et les organisations syndicales et Il faut frapper fort. Si nous sommes calamiteuse. On sent toujours une jusqu’à nouvel ordre de même que le
professionnelles se retrouveront. en guerre chacun doit savoir quel rôle sorte de flou dans les propos du second tour lui-même qui pourrait se
La gravité de la situation impose il doit tenir. » président de la République. Non, tenir le 21 juin selon une proposition
la transparence totale avec l’ensemble il faut se confiner maintenant. » du Premier ministre. Les maires et
des forces vives du pays. Le Parlement Julien Bayou, EELV : «Une rhétorique conseils municipaux élus au premier
doit aussi être réuni, sous des formes guerrière inutile mais un confinement Intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires) tour le restent. Les résultats dans les
à définir, pour prendre les décisions flou, pas assez strict, sans contrôle « Face à la crise sanitaire mondiale autres communes sont validés. Dans
exceptionnelles que la situation démocratique. Le conseil scientifique obligeant chacune et chacun à les intercommunalités, un régime
exigera. » évoquait un confinement total à respecter les consignes de protection dérogatoire verra la désignation d’un
l’italienne suivons cet avis pour pour contenir la propagation du virus, président temporaire par les élus au
Olivier Faure, PS : « C’est une guerre protéger la population. » nos organisations syndicales et de premier tour et les élus maintenus
contre le virus qui s’engage. Nous jeunesse ont décidé de suspendre dans leur mandat dans l’attente du
devons chacun y prendre notre part. Jean-Luc Mélenchon, FI : « Je sais que jusqu’à nouvel ordre les actions second.
De ce point de vue je regrette que le beaucoup d’entre vous sont perturbés programmées. »
4 La Marseillaise / du vendredi 20 au jeudi 26 mars 2020

L’ÉVÉNEMENT / CORONAVIRUS

« Le seul moyen de diminuer


l’épidémie, c’est de rester confiné »
ré au début l’épidémie à une grippe, sans
avoir les informations du terrain dispo-
nibles, ce qui était néanmoins très com-
pliqué car pas grand monde ne pouvait
disposer de ces informations pour faire
des prévisions. Beaucoup d’entre nous ont
été bluffés. Ce qui a pu influencer des
comportements individuels irration-
nels, comme braver la maladie pour évi-
ter d’avoir peur.

Comment la typologie
ENTRETIEN des patients évolue-t-elle ?
J.G. : C’est toujours compliqué d’évaluer
La France entame, à l’instar la fiabilité des chiffres, mais ce qui sem-
de la Chine, de l’Italie ou de la ble ressortir, c’est qu’un très grand nom-
bre de personnes doivent être contami-
Corée du Sud, une étape cruciale nées, avec très peu de symptômes. En re-
pour endiguer l’épidémie. vanche malheureusement, même si leur
Épidémiologiste et pourcentage demeure faible, en volume,
biostatisticien à l’hôpital de la il y aura de plus en plus de cas graves, et
Timone, Jean Gaudart explique de plus en plus de décès.
La typologie des personnes contaminées
l’enjeu des mesures qui au début de l’épidémie concernait essen-
vont entrer en vigueur tiellement des personnes très âgées et
dès aujourd’hui. vulnérables. Au fur et à mesure que le
nombre de cas graves augmente, on ob-
serve un nombre non négligeable de pa-
La Marseillaise : Quelles tients plus jeunes, de 40 à 60 ans, qui sont
informations relevez-vous en aussi des cas sévères. Or, pour tout cas
analysant l’évolution mondiale Alors que l’épidémie semble être enrayée en Chine et en Corée du Sud, le virus se sévère qui doit mériter une réanimation,
de l’épidémie ? propage activement en Europe, suivant une trajectoire similaire dans plusieurs nécessitant 15 jours à trois semaines d’as-
Jean Gaudart : Au niveau mondial et se- pays. INFOGRAPHIE JEAN GAUDART sistance respiratoire, cela bloque un lit
lon les données qui sont disponibles, il pour le suivant.
existe une grande disparité d’évolution gels hydroalcooliques, et la vague va nos concitoyens respectent les consignes.
épidémique. Tout d’abord du fait que cer- arriver à Marseille. Ce qu’on avait mal J’étais effaré de voir le soir du premier Les mesures de confinement
tains épisodes épidémiques ont démar- anticipé, c’est le débordement complet tour des élections, des groupes de per- ont-elles déjà fait effet ailleurs ?
ré de manière décalée, plus ou moins im- des services de santé. On nous rabâche sonnes qui se promenaient en foule, ou J.G. : Les mesures de confinement ra-
portante d’un pays à l’autre. Et le deuxième qu’on a le meilleur système de santé du des regroupements et des scènes de liesse lentissent la progression épidémiologi-
élément réside dans le fait que la ma- monde alors qu’il se dégrade depuis dans les permanences des partis politi- que. Elles ont porté leurs fruits en Chine.
nière de compter les malades peut être longtemps, et qu’il va très difficilement ques. C’est véritablement ce qui est à ban- En espagne et en Italie, c’est encore trop
très différente selon le pays, ce qui rend absorber le tsunami qui nous arrive. nir. Il faut éviter au maximum de sortir, tôt pour le dire. En Corée du Sud, s’il n’y
délicate une analyse globale des chiffres. Donc prenons au sérieux les alertes de et plus on sera respectueux de ces consi- a pas eu de confinement strict, une cam-
Certains pays testent toutes les person- nos collègues qui travaillent dans ces gnes, plus on soutiendra les soignants pagne massive de dépistage, de traçage
nes symptomatiques, cela a été le cas en régions et préparons-nous. Le seul moyen dans les hôpitaux, plus on sauvera des des personnes dépistées et le respect
Corée du Sud. Par conséquent, on comp- de diminuer le nombre de cas sévères vies. Le risque, en cas de débordement scrupuleux des règles sanitaires a per-
te beaucoup de malades. Alors que dans hospitalisés, c’est de rester confiné. des services hospitaliers, c’est d’être obli- mis d’avoir une décroissance du nom-
d’autres pays comme la France, on ne gé de choisir, entre deux patients sévè- bre de cas assez importante, même si un
teste plus que les personnes qui présen- Sommes-nous en retard par res, lequel doit être réanimé. deuxième épisode épidémique était an-
tent des symptômes importants. Or, les rapport à l’Italie, concernant noncé hier à cause d’un rassemblement
personnes qui n’ont pas ou peu de symp- l’adoption de mesures religieux. Le moindre relâchement con-
tômes sont tout de même contagieuses. de confinement ? « Il faut éviter au maximum cernant les mesures de sécurité sani-
En Europe, les pays sortant du lot de ma- J.G. : Il semble que nous sommes en re- de sortir, et plus on sera taire peut entraîner une résurgence du
nière négative sont l’Italie et l’Espagne, tard par rapport à la dynamique épidé- virus, tant que nous nous trouvons dans
ainsi que la France et l’Allemagne. L’épi- mique. Probablement aurions-nous dû respectueux de ces une phase ascendante de l’épidémie.
démie progresse de manière toujours adopter des mesures de confinement consignes, plus on soutiendra
importante en Italie. En France, elle aug- au moins la semaine dernière, mais il les soignants dans Peut-on envisager que le virus
mente de manière explosive. L’Espagne était difficile de l’appréhender. Donc disparaisse ? Ou d’autres foyers
et l’Allemagne suivent également les mê- oui, au regard des chiffres aujourd’hui, les hôpitaux, plus on sauvera apparaîtront à nouveau à cause
mes chemins. nous sommes en retard dans la mise en des vies » de la circulation du virus ?
place de ces mesures restrictives. J.G. : Oui, a priori, on se débarrassera
Les indicateurs épidémiologiques Y a-t-il eu une communication du virus grâce à l’immunité de population.
en Italie sont inquiétants, Cela signifie-t-il que l’on hasardeuse de la part de certains C’est-à-dire lorsqu’une grande partie de
notamment le taux de létalité connaîtra au moins autant de scientifiques et experts au début la population aura été en contact avec le
très élevé de la maladie. morts, voire plus qu’en Italie ? de l’épidémie ? virus. Cela correspondrait à environ
La France fera-t-elle face J.G. : Tout va dépendre de la manière dont J.G. : Certains scientifiques ont compa- 60 à 70 % des personnes en contact avec
aux mêmes difficultés ? le virus selon certains travaux, dont la
J.G. : Si on ne fait rien, ce sera pire. Si on grande majorité est asymptomatique ou
met en place des mesures de confinement Des labos lancent un essai pour un traitement présente des symptômes bénins.
massives dès aujourd’hui, cela peut être
moins important. Mais on est déjà en re- Le laboratoire français Sanofi et l’américain Regeneron ont annoncé hier Vous parliez de vague épidémique
tard par rapport à la dynamique épidémi- avoir débuté un essai clinique pour évaluer leur médicament Kevzara dans dans la région. La région Paca était
que de l’Italie. On a environ 10 jours de re- le traitement des patients hospitalisés avec une forme sévère du nouveau un peu moins touchée qu’ailleurs,
tard. Nous sommes toujours à courir coronavirus. Regeneron mènera l’essai aux États-Unis, tandis que Sanofi sera sera-t-elle épargnée grâce à ces me-
après les chiffres : les décès qui arrive- en charge des essais à venir dans le reste du monde, notamment en Italie. sures ?
ront dans 10 jours sont les personnes qui Ce médicament est un immunosuppresseur développé en commun par Sanofi J.G. : On espère, mais on observe tou-
sont contaminées aujourd’hui. avec Regeneron, lancé en 2017 pour traiter la polyarthrite rhumatoïde. jours 10 jours de décalage. Les cas gra-
Un des gros problèmes qui apparaît dé- Il pourrait, précisent les deux laboratoires, jouer un rôle dans la réponse ves qui surviendront dans dix jours
jà dans le grand Est, c’est que les hôpi- inflammatoire des poumons des patients sévèrement touchés par le Covid-19. sont les personnes contaminées au-
taux sont totalement submergés : pas Parallèlement, Sanofi travaille sur le développement d’un vaccin contre jourd’hui. Donc il faut rester chez soi
assez de lits de réanimation, pas assez le nouveau coronavirus, associé au ministère américain de la Santé. AFP dès aujourd’hui.
de matériel tels que des masques ou des Entretien réalisé par Benjamin Grinda
du vendredi 20 au jeudi 26 mars 2020 / La Marseillaise 5
L’ÉVÉNEMENT / CORONAVIRUS

Face au “manque de protection”, des


facteurs font jouer leur droit de retrait
SÉCURITÉ les missions indispensables
soient redéfinies avant toute
Le confinement a chose mais la direction a esti-
commencé mais les mé que toute l’activité devait
être assurée», a-t-il déploré, évo-
facteurs à qui on quant un «silence au sujet des
demande d’assurer la personnes contaminées».
continuité du service A Rennes, «une partie des
s’inquiètent. postiers est restée chez elle, mais
beaucoup se sont déplacés sur
leur lieu de travail. Le bureau

L
a distribution du cour- de tri de Rennes-la-Criée a exer-
rier est maintenue mar- cé en totalité son droit de retrait
di 17 mars mais des fac- avec 25-30 salariés», a précisé
teurs ont fait valoir leur droit à l’AFP Serge Bourgin, secré-
de retrait partout sur le terri- taire départemental Sud-PTT
toire, jugeant les mesures pri- 35, qui «appelle tous les postiers
ses par La Poste insuffisantes à faire valoir ce droit dans les
pour protéger leur santé et celle plus brefs délais».
du public face au coronavirus. Selon lui, le mécontente-
«Une bouteille d’eau, un pa- ment est fort à la plateforme
quet de mouchoirs jetables et un industrielle courrier (PIC) de
sac poubelle: c’est tout ce que la Rennes, un établissement qui
Poste a fourni aux facteurs au compte 410 salariés, «mainte-
lendemain de l’allocution du Certains postiers ont fait jouer le droit de retrait, à Montpellier la direction a contesté ce droit. nus au travail sur les machi-
président de la République an- PHOTO AFP nes de tri, malgré les deman-
nonçant le confinement»des des de droit de retrait et alors
Français, a dénoncé François lencieuse sur le droit de retrait «les opérations prioritaires : tout sur le territoire pour les qu’il y a des cas de contamina-
Marchive, responsable de Sud et sur de possibles cas de con- services bancaires prioritaires, mêmes raisons, certains direc- tion avérés».
PTT Isère-Savoie. tamination. Elle assure, dans retrait des instances, dépôts des teurs locaux tentant de s’y oppo- «La direction de La Poste veut
Chargé de la distribution du un communiqué, réitérer «les envois...». «80% des factrices et ser», a affirmé de son côté SUD- maintenir l’activité. Hier, il y
courrier, il s’insurge: «Des me- consignes en vigueur» (se laver des facteurs, soit environ 55.000», PTT, qui dénonce «un manque avait un peu plus de 350 bu-
sures ont été prises dans les bu- les mains, tousser ou éternuer assuraient leurs tournées. de protection élémentaire». reaux de poste ouverts, au-
reaux de poste, mais du côté des dans son coude, respecter un Des postiers «ont exercé leur «A Paris, l’ensemble des fé- jourd’hui 69, il y a eu 4 bureaux
facteurs, rien n’est fait! Les mètre de distance...etc) et dit droit de retrait à Marseille, Lille, dérations syndicales (CGT, avec des gens malades, fermés
agents mettent leur vie en dan- «compter» sur «la solidarité et Lorient, Toulouse, Caen, CFDT, FO, SUD-PTT, Unsa, en catastrophe», a ajouté ce
ger». la responsabilité de tous pour les Vitrolles, Paris, Chambéry, Le CFTC, CGC) ont dénoncé les syndicaliste.
«On va demander à être re- respecter», en attendant de re- Mans, Bayonne, Bergerac, pressions exercées sur les sala- A Montpellier, «la direction
çu par le préfet et à avoir un cevoir du gel hydroalcoolique Montpellier, Sarlat, en Seine- riés dans l’exercice de leur droit conteste le droit (de retrait) mais
contact avec le cabinet du mi- pour ses 2.300 sites de la bran- Saint-Denis, dans le Puy-de- de retrait», a indiqué Eddy un certain nombre de postiers
nistre de la Santé»Olivier che services courrier colis et les Dôme, l’Aube, la Haute- Talbot (SUD-PTT). ont cessé le travail via des certi-
Véran, ancien député de l’Isère, bureaux de poste. Normandie, en Gironde, dans Lors d’une réunion avec la ficats médicaux» selon Emeric
a-t-il ajouté. Selon la direction,«1.600 bu- le Finistère, le Val-de-Marne, direction des ressources hu- Bazalgette, de la CGT activités
Interrogée par l’AFP, la di- reaux de poste» étaient ouverts la Sarthe et les Hauts-de-Seine, maines du groupe, les syndi- postales et télécommunica-
rection de La Poste est restée si- mardi 17 sur 7.740, assurant et la colère monte un peu par- cats ont aussi demandé «que tions de l’Hérault.

LE BILLET D’ANDRÉ CICCODICOLA

Non ça n’est pas la guerre, ou alors …


N
ous traversons des moments dif- Procéder ainsi, c’est infantili- Frédéric Valletoux, président de la bre 2018, à Marseille nous avions briè-
ficiles, tragiques mêmes. Il est ser nos compatriotes, quand au con- Fédération des hôpitaux de France. vement dialogué en tête à tête avec le
donc normal que le Président traire, il faut faire appel au sens des Et il ajoutait « Et pour 2019 ? Cela ne Président à propos du plan pauvreté
nous éclaire et nous invite à l’action responsabilités. Il y a une forme d’ir- va pas changer, car l'hôpital est prié de qu’il devait présenter à la Nation quel-
dès lors qu’elle est aussi du ressort de respect dans cet acte présidentiel. Il réduire ses dépenses de 650 millions ques jours plus tard. Il nous affirmait
chacun. Mais fallait-il pour autant ré- reflète la condescendance viscérale d'euros. » sûr de son fait : « Vous allez être sur-
péter à satiété « la France est en guerre » ? des classes dirigeantes à l’égard du pris ! ». Nous l’avons été : selon l’IN-
peuple, supposé par elles, inculte et L’hôpital a été mis à la diète et SEE, en 2019 la France comptait 9,3
En guerre… six fois Emmanuel irresponsable. dans la rue. Nous avons été les té- millions de pauvres soit 300 000 de
Macron a martelé ce mot terrible moins d’incessantes manifestations plus qu’en 2017, année de son élec-
lors de son allocution du 16 mars à En évoquant l’état de guerre, d’hospitaliers souvent brutalement tion à la présidence! Et tout porte à
20 heures. Non, Monsieur le Président Emmanuel Macron s’est virtuelle- réprimées. Nous risquons de payer croire qu’ils seront encore plus nom-
notre pays n’est pas en guerre, mais ment défait du rôle de président civil très cher cette vision comptable de la breux dans les mois à venir.
en butte à une pandémie : celle du co- démocratiquement élu, pour endos- santé. Elle procède d’un choix politi-
ronavirus. C’est sans doute par igno- ser la panoplie d’un général en chef. que global visant à abaisser la dépense Par la voix du très droitier minis-
rance et pour ne pas avoir vécu ces épi- Qu’espère t-il d’une telle posture ? publique notamment pour diminuer tre Bruno Le Maire, on nous an-
sodes dévastateurs pour l’humanité, sans cesse l’impôt dû par les entrepri- nonce de possibles nationalisations
qu’il s’est permis cette référence. Si guerre il y a, comme le dit le ses industrielles et financières et ac- afin de sauver des grandes entreprises
Président, nous pouvons lui repro- croitre leurs dividendes. mises à mal par la crise actuelle. C’est
Jeter ces mots terribles au visage cher de nous avoir mis dans les plus parfaitement souhaitable et accepta-
de 35 millions de téléspectateurs mauvaises conditions pour l’af- Dans son allocution du 16 mars ble, à une condition toutefois : que ces
avait un dessein : faire peur. C’est ce fronter. Il a désarmé le corps médi- le président a annoncé que nous entreprises ne soient pas bradées au
qu’ont justifié certains commenta- cal en amputant systématiquement ne sortirions pas de cette crise privé une fois qu’elles auront recouvré
teurs. Et bien non, les Français sont les budgets consacrés à la santé. « On comme nous y sommes rentrés. leur santé économique et renoué avec
des êtres matures, ils n’ont pas besoin a encore demandé aux hôpitaux de faire « Le jour d’après ne sera pas comme les bénéfices. Ces bénéfices devront
qu’on leur fasse peur, comme on le fe- 960 millions d'euros d'économies pour le jour d’avant » a-t-il précisé. Sauf alors profiter à leur développement, à
rait (à tord) avec un enfant sous pré- compenser la hausse naturelle des dé- une révolution personnelle, l’expé- celui de la Nation et au bien être de
texte de lui éviter quelques dangers. penses» , s’alar mait déjà en 2018 rience nous fait douter. Le 8 septem- ses membres.
6 La Marseillaise / du vendredi 20 au jeudi 26 mars 2020

L’ÉVÉNEMENT / L’OCCITANIE À L’ÉPREUVE DU CORONAVIRUS

Covid-19 : 39 cas dans le Gard, un


1er décès, 137 cas dans l’Hérault
SYNTHÈSE
Etat des lieux de
389
cas de coronavirus confirmés
l’épidémie de Covid-19 en en Occitanie le 18 mars au soir
selon l’Agence régionale de
Occitanie et de ses santé (ARS), avec « 99
conséquences. hospitalisations en cours,
dont 37 en réanimation, et 10

M
ercredi 18 mars en dé- décès à ce jour». Répartition
but de soirée, l’Agence des 389 cas : Hérault (137),
Régionale de Santé Haute-Garonne (57), Aude
(ARS) comptabilisait « 389 cas (42), Gard (39), P-O (26),
confirmés de coronavirus en Aveyron (22), Tarn (13), Gers
Occitanie (ndlr : soit 76 de plus (12), Lozère (8), Tarn-et-
par rapport au mardi 17), avec Garonne (8), Hautes-Pyrénées
99 hospitalisations en cours, (7), Lot (4), Ariège (2).
dont 37 en réanimation, et 10 dé-
cès à ce jour. » Le 1er décès dans
le Gard s’est produit jeudi 19
au CHU de Nîmes. En tête des
1er décès dû au Covid-19
dans le Gard : il s’est produit
départements les plus touchés jeudi 19 au CHU de Nîmes.
par le Covid-19: l’Hérault (137
cas), la Haute-Garonne (57),
l’Aude (42), le Gard (39)...
Alors que l’épidémie gagne
29 collèges de l’Hérault
accueillent des enfants des
du terrain, le CHU de médecins et personnels soi-
Montpellier a lancé, le 16 mars, Entourée par des cafés vides, la place Jean Jaurès à Montpellier, d’habitude haut lieu de sociabilité, gnants.
un « appel au civisme pour assu- comptait, le lundi 16 mars, plus de pigeons que d’humains... PHOTO C.VINGTRINIER
rer le bon usage de ses services. »
Il rappelle à la population : « En accueillir les donneurs. Pour Mérifon, Octon et Le Puech. que ses services « veillent à une scolaires), le Syndicat de com-
cas de symptômes bénins (toux, savoir où et quand donner, ren- application stricte des décisions bat universitaire de Montpellier
écoulement nasal, fièvre modé- dez-vous sur donde- Don spontané de masques prises.» Le syndicat SNU Pôle (Scum) déplore quant à lui la
rée), restez chez vous et, si be- sang.efs.sante.fr ou sur l’appli au CHU de Nîmes Emploi a adressé un courrier gestion « contradictoire », dit-
soin, appelez votre médecin trai- « Don de sang ». La solidarité, elle, s’orga- au directeur régional des agen- il, de la crise liée au Covid-19
tant. N’appelez le Samu- Centre Après avoir relayé sur son nise. Le Département de ces d’Occitanie le 17 et dépo- vis à vis des étudiants en cités
15 qu’en cas de suspicion d’in- territoire les mesures nationa- l’Hérault a mis à disposition 29 sé un DGI (Danger Grave et et résidences universitaires. Il
fection pulmonaire (forte fièvre, les liées à la gestion de l’épidé- collèges pour l’accueil des en- Imminent) le même jour. Le reproche notamment au Crous
douleur respiratoire). Pour toute mie de coronavirus, la préfec- fants des médecins et person- 18, le Comité social et écono- d’avoir massivement encoura-
question relative au Covid-19, ture de l’Hérault a pris jeudi 19 nels soignants. Le syndicat CGT mique qui s’est réuni a jugé gé les étudiants à quitter
appelez le numéro national gra- un arrêté interdisant jusqu’au Energie 30 a quant à lui contac- à l’unanimité « les mesures Montpellier et à rejoindre leurs
tuit : 0 800 130 000. » Les urgen- 31 mars l’accès aux plages et té son homologue au CHU de proposées par l’établissement familles et contribué peut-être
ces du CHU n’accueillent quant au lac du Salagou. Pour le lit- Nîmes pour lui faire passer un insuffisantes pour arrêter la à propager l’épidémie. Le Crous
à elles plus « les patients sans toral, sont concernées les com- stock de masques chirurgicaux mise en danger du personnel ayant indiqué qu’il y avait « sus-
aucun signe de gravité. » munes de La Grande-Motte, 3 plis destinés à la protection sur les sites. » Le CSE a deman- pension de loyer » à partir du 18
L’Etablissement français du Mauguio-Carnon, Palavas-les- des salariés lors d’une précé- dé la fermeture des agences mars pour les étudiants ayant
sang (EFS) a fait savoir, jeudi, Flots, Villeneuve-lès- dente pandémie. Mais tout ne se tant que le matériel de pro- quitté leur logement universi-
le besoin urgent (et vital!) qu’il Maguelone, Frontignan, Sète, déroule pas aussi bien qu’il le tection des salariés ne serait taire, le Scum dit vouloir sa-
avait de sang pour soigner les Marseillan, Agde, Vias, faudrait. Mercredi 18, l’Union pas distribué. Dans l’attente voir si le loyer sera dû après la
malades. « La collecte de sang Sérignan, Valras, Vic-la- départementale CGT 30 a écrit de ces mesures, le syndicat crise. Il s’interroge quant au
ne peut être interrompue durant Gardiole, Balaruc-les-Bains, une lettre ouverte au préfet du appelle les salariés présents moyen qu’aura le Crous de sa-
la période de confinement : les Vendres, Mèze, Bouzigues, Gard pour l’alerter sur le fait sur site à exercer leur droit voir qui pourra bénéficier de
réserves actuelles en globules Portiragnes. L’interdiction s’ap- que nombre d’entreprises ne de retrait. cette mesure, « des milliers d’étu-
rouges sont de moins de 15 jours plique aussi aux plages du lac respectaient pas les consignes Dans une lettre ouverte à diants étant partis de leur loge-
et en plaquettes de moins de 3 du Salagou situées sur les com- quant à l’information et la pro- Pierre Richter, directeur régio- ment dans la précipitation, sans
jours », a-t-il indiqué. Les cen- munes de Clermont-L’Hérault, tection des salariés contre le nal du Crous (Centre régional en informer le Crous. »
tres de collectes continuent à Celles, Lacoste, Liausson, Covid-19. Elle l’a exhorté à faire des œuvres universitaires et Catherine Vingtrinier

Sans abri : des solutions se mettent en place


PRÉCARITÉ taires ne sont pas prévus pour personnes seraient à la rue ou Le préfet de l’Hérault Jacques J. Witkowski.
accueillir autant de monde qui en habitat précaire. Witkowski a expliqué avoir Le préfet est conscient que
A Montpellier au moins va vivre sur site. Et puis ça veut Ces personnes, qui «ont be- pris des mesures depuis la veille certains SDF pourraient dans
2 000 personnes seraient dire que les gens sont confinés soin de se poser comme tout le pour les SDF: «Le principe de ce contexte avoir «tendance à
ensemble et dans le même en- monde et doivent normalement base est d’héberger tout le monde fuir». «Il faut qu’on regarde ça.
à la rue ou en habitat droit», souligne Sylvie respecter le confinement» au- et de confiner tout le monde». C’est un sujet qui est national
précaire. Chamvoux. Si des personnes ront besoin d’un lieu fermé in- A Montpellier, «j’ai mobili- visiblement. J’ai essayé d’être
sans-abri s’enfuient par peur dividuel si elles tombent ma- sé 30 chambres supplémentai- pragmatique», assure-t-il.

C onfiner des personnes sans-


abri dans des gymnases
comme proposé à Paris ou
de la contagion, il leur sera en-
core plus difficile de s’alimen-
ter et de se soigner, prévient-
lades du coronavirus.
Elles devront être encadrées
par des «travailleurs sociaux
res d’hôtel au dispositif normal.
Elles n’ont pas toutes été prises
hier soir. Par ailleurs nous som-
Alors qu’à Montpellier, des
bénévoles se sont mis en retrait,
soit en raison de leur âge ou de
Montpellier n’est pas la solu- elle. «Il faut trouver des solu- eux aussi protégés», ajoute la mes en train d’installer deux la peur de la contagion couplée
tion pour lutter contre le coro- tions qui permettent aux gens directrice régionale de la FAP, «spots» que j’ai demandés au à la pénurie de masques de pro-
navirus: il faut des héberge- d’être le plus autonome possi- ONG spécialisée dans les ques- maire de Montpellier de mettre tection, le préfet lance un ap-
ment permettant l’autonomie, ble», notamment des héberge- tions de logement. à ma disposition qui sont deux pel urgent pour maintenir les
a assuré à l’AFP la responsa- ments individualisés où l’on Mme Chamvoux préconise la gymnases dans lesquels on met- distributions alimentaires: «On
ble de la Fondation Abbé Pierre peut cuisiner, explique-t-elle à mise à disposition ou la réqui- trait 25 personnes dans un lieu a besoin de bénévoles, les bon-
pour l’Occitanie. propos de la situation à sition par le préfet de bâtiments très grand avec des aménage- nes volontés sont plus que ja-
Dans un gymnase, «les sani- Montpellier où au moins 2 000 ou d’hôtels vides faute de clients. ments sous forme de box», ajoute mais les bienvenues».
du vendredi 20 au jeudi 26 mars 2020 / La Marseillaise 7
L’ÉVÉNEMENT / L’OCCITANIE À L’ÉPREUVE DU CORONAVIRUS

S. Béjean : « Nous allons mettre à disposition


de familles qui ne sont pas équipées des
ordinateurs et des tablettes sous forme de prêt »
ils peuvent - ainsi que leurs parents - à distance ont rencontré de gros Deux autres possibilités existent. Pour
se connecter via un environnement nu- problèmes de saturation... les familles qui n’ont pas du tout accès
mérique de travail (ENT), pour les éco- S. B. : Comme c’est le début, il y a eu une à internet et à un ordinateur, des docu-
les comme pour les collèges et lycées. explosion des connexions. Lundi 16 ments papier pourront être collectés
Via cet ENT, ils reçoivent de leur pro- mars, on a eu 118 000 connexions pour auprès de l’école ou de l’établissement.
fesseur du travail, un micro emploi du les écoles et 265 000 pour les collèges et Les parents seront autorisés, sur des
temps pour la journée ou la semaine, lycées sur l’ensemble de la région. Il y plages données, à venir collecter ces do-
des consignes de mise en œuvre des lec- a eu des petits problèmes techniques, cuments. Et j’invite chaque famille à
tures, des exercices, des choses à ap- c’est normal ; on a opéré un ajustement, appeler le directeur d’école ou le chef
prendre... à alterner avec un temps de dé- une augmentation des capacités et une d’établissement, qui lui apportera des
tente, car cela facilite la concentration. forme de régulation. Les élèves ont re- réponses.
çu des consignes pour se connecter de Ensuite, et là c’est une belle solidari-
Ce dispositif rend-il possible un préférence à telle heure et réserver du té, nous sommes en contact avec des
échange, une interactivité entre temps de travail sur leurs cahiers ou établissements d’enseignement supé-
les professeurs et les élèves ? leurs livres à d’autres moments. Ils vont rieur, des opérateurs du numérique et
ÉDUCATION S. B. : Non seulement on veut donner avoir des micro emplois du temps sur la des collectivités qui vont nous aider à
des conseils et des consignes aux élè- journée de telle façon qu’ils sauront à mettre à disposition de familles qui ne
Sophie Béjean est rectrice de ves, mais on veut surtout que les pro- quel moment se connecter. Cela évitera sont pas équipées des ordinateurs et
l’Académie de Montpellier. fesseurs puissent rester en relation avec le problème qu’on a connu les premiers des tablettes sous forme de prêt. On est
eux et même, dans certains cas, que les jours. en train de mettre tout ça en place. Si
Au lendemain de la fermeture élèves puissent interagir avec leurs ca- On peut aussi conseiller aux parents d’ailleurs des volontaires ou des entre-
des écoles, collèges, lycées et marades. qui se connectent pour regarder les in- prises ont du matériel obsolète qui n’est
universités puis de l’annonce du Plusieurs ressources permettent cela : formations de la journée ou de la se- plus utilisé mais pourrait servir à des
confinement, elle fait le point via des chat, comme les jeunes connais- maine de ne pas oublier, après, de se dé- élèves, leurs propositions seront les
sur l’organisation mise en place sent bien, grâce à des logiciels éduca- connecter. Sinon ça encombre la capa- bienvenues.
tifs pédagogiques ; via une réponse à cité des serveurs à emmagasiner tou-
pour assurer, jusqu’à nouvel une question posée par l’élève à son pro- tes les connexions simultanées. Quelles sont les perspectives de
ordre, un enseignement à fesseur ; ou enfin via les classes virtuel- report éventuel des examens ?
distance. les, proposées en particulier par le Quid des personnes qui S. B. : Les concours ou les examens qui
Centre national d’enseignement à dis- n’auraient pas d’ordinateur, ou de devaient avoir lieu dans les trois semai-
tance (Cned). Les élèves ont des guides connexion internet ? nes à venir ont été reportés, mais pour
La Marseillaise : En quoi consiste, de connexion, ils savent comment ça S.B. : On est attentif à ça. Il y a des fa- les examens de fin d’année, à ce stade
concrètement, la « continuité péda- fonctionne. Ce dispositif leur permet milles et donc des enfants qui n’ont pas [mercredi 18 mars, NDLR], le calendrier
gogique » mise en place dans de voir leurs camarades, leur profes- forcément accès à ces ressources nu- est maintenu.
l’Education nationale ? seur et de se retrouver dans leur classe. mériques, un ordinateur ou une tablette. Entretien réalisé par Amélie Goursaud
Sophie Béjean : Notre objectif est de On a déjà des retours enthousiastes du D’abord on a la possibilité d’utiliser le
permettre que les élèves puissent con- terrain. téléphone pour envoyer des conseils * Pour toute question, un numéro
tinuer à travailler, à progresser, à com- aux enfants, des consignes de travail. académique a été mis en place à
pléter leur apprentissage. Pour ce faire, Ces plates-formes d’enseignement Les professeurs le font. destination des familles : 04 67 91 49 30.

Pour Chrisine Boularasse, professeure de lycée


à Nîmes, les enseignants naviguent à vue
TÉMOIGNAGE seulement la moitié était pré- nent la situation plus à la lé- confie-t-elle, elle soutient que
sente. Et on les sentait inquiets gère. « Pour certaines de mes le programme suivra son avan-
Après les décisions du sur l’avancée du programme classes de 1ère, je n’ai toujours cée. « Je vais leur envoyer des re-
gouvernement de fermer et sur l’impact que ça aura sur pas de nouvelles... J’ai l’impres- portages de l’INA et des exerci-
le baccalauréat », explique l’en- sion qu’ils se considèrent en va- ces types bac pour qu’il s’enri-
les établissements seignante depuis plus de 30 cances », confie-t-elle. Depuis les chissent. »
scolaires et la mise en ans. nouvelles mesures mises en Mais si les enseignants ten-
place d’un confinement Le gouvernement a ainsi place, l’enseignante retravaille tent tant bien que mal de
d’une quinzaine de jours annoncé le maintien des cours ses cours pour les rendre ac- s’adapter à la situation, reste
minimum, les grâce à l’ENT (environnement cessibles à tous. « On essaie de que les élèves, confinés chez
numérique de travail), sur le- leur donner des cours mais il eux avec leur famille, ne béné-
enseignants ont dû quel les services académiques faut les adapter car certains ficient pas tous des mêmes con-
s’adapter. Une travaillent depuis plusieurs points sont implicites. En classe, ditions de travail. « Dans la ré-
expérience compliquée semaines pour en assurer le je peux leur expliquer plus en gion, normalement un ordina-
pour Christiane bon fonctionnement. Mais la détails, mais là il faut que je re- teur a été distribué à chaque
réalité est toute autre. « La formule pour qu’il n’y ait au- élève en début d’année. Mais la
Boularasse, professeure Rectrice, dans un mail envoyé cune ambigüité. » connexion n’est pas la même
d’histoire-géographie au à toutes les Académies, préci- Concernant les devoirs, là partout », explique-t-elle. « Puis
Lycée Daudet à Nîmes et sait qu’on était prêt. Mais la aussi un souci persiste, celui de certains enfants pourront bé-
membre de Sud forte demande de connexion fait la méthodologie. « Les élèves néficier de l’aide de leurs pa-
buguer le système », constate de Terminale commencent à rents, alors que d’autres, qui
Education. la professeure. Cette dernière avoir l’habitude. Mais la 1ère ont des parents qui n’ont pas
se décarcasse donc, depuis lun- session des E3C* a été assez apo- fait d’études, seront livrés à eux-

A
près l’annonce de la fer- di16 mars, pour trouver une Christine Boularasse, prof calyptique pour les 1ère. La mé- mêmes. » La mise en place dans
meture de tous les éta- solution avec ses élèves afin d’histoire-géo au lycée Daudet, thodologie n’est pas encore ac- l’urgence de cet enseignement
blissements scolaires de contourner le problème. membre de Sud Education. quise, donc il faut que je tra- numérique laisse donc encore
dans la soirée du jeudi 12, « Je suis en train de faire une PHOTODR
vaille sur des exercices guidés », planer de nombreuses zones
Christine Boularasse a donné liste avec le mail de tous mes explique-t-elle. d’ombres.
ses cours dans un climat assez élèves pour échanger avec eux. tions. » Si la professeure ne veut pas Emeline Andreani
particulier le lendemain. « J’ai Puis entre eux ils ont des grou- Si l’enseignante soutient donner de cours par vidéocon-
eu mes élèves de terminale ES et pes whatsapp’ et autres, et ils que ses élèves sont sérieux férence, « je n’ai pas été formée *Epreuves communes de
STGM. Pour certaines classes, se communiquent les informa- pour la plupart, d’autres pren- pour des cours avec webcam », contrôle continu
8 La Marseillaise / du vendredi 20 au jeudi 26 mars 2020

L’ÉVÉNEMENT / L’OCCITANIE À L’ÉPREUVE DU CORONAVIRUS


Le coronavirus déstabilise la vie économique
et sociale de notre région et de tout un pays
D
epuis le début de la crise du prévisions sur la crise économi- L’économie réelle se trouve bés au risque de voir entrepri- travail n’est pas interdit ». En plus
coronavirus, arrivée dé- que. largement impactée par la propa- ses fermées et des salariés licen- des aides de l’Etat, la Région
but mars en France, la vie L’économie financiarisée a gation du coronavirus en Europe, ciés alors que le gouvernement Occitanie contribuera à hauteur
économique et sociale est mena- été impactée, avant même les me- devenu l’épicentre du phéno- a exclu l’un et l’autre ouverte- de 25 millions d’euros au fonds
cée par les conséquences des me- sures de confinement, par les mène dans le monde. Depuis lun- ment, « quoi qu’il en coûte ». Pour de solidarité mis en place. 10 mil-
sures restrictives et du confine- conséquences du virus covid-19 di 16 mars, en France et dans la ce faire, il a prévu un plan d’ur- lions d’euros seront également
ment qui ralentissent tous les avec l’un des krachs boursiers Région Occitanie, les commer- gence de 45 milliards d’euros afin rajoutés pour les entreprises en
secteurs de l’économie. les plus importants de l’Histoire. ces « non-essentiels » sont à l’ar- de limiter les faillites. difficulté.
Du tourisme à la culture en Le jeudi 12 mars 2020, l’ensem- rêt. Les gens ne peuvent plus se En Occitanie, jeudi 19 mars, Enfin, Carole Delga souhaite
passant par la médecine, le quo- ble des places boursières euro- rendre à leur emploi en cas de le préfet Etienne Guyot et la pré- soutenir l’économie locale avec
tidien pour les professionnels péennes voyaient rouge et le CAC risque de contamination et le té- sidente de Région, Carole Delga, 13 millions d’euros de fonds de ga-
est fortement perturbé alors que 40 en France clôturait avec des létravail, lorsqu’il est envisagea- ont dévoilé des mesures pour ve- ranties pour des prêts à taux
Bruno Le Maire, ministre de pertes de 12,28 % à 4 044 points, soit ble, est largement privilégié. Dans nir en aide aux entreprises et ont zéro et 5 millions d’euros pour
l’Economie et des Finances, a ex- sa pire séance depuis sa création ces conditions, des pans entiers appelé ceux qui le peuvent à con- le secteur associatif, culturel
primé la « difficulté » de faire des en 1988. de l’économie réelle sont pertur- tinuer le travail. Pour le préfet, « le et sportif. H.T.

Y.Haouhaou : « Le tourisme a pris P. Puel : « On va subir de plein fouet


un gros coup avec le coronavirus» une grave crise économique »
TOURISME Nous avons beaucoup d’appel pour ENTREPRISES DE ces mesures. « S’agissant des salariés, tout
annuler les prochaines vacances aux PROXIMITÉ est bien pris en compte avec l’activité par-
mois de juillet et août. Les gens ont tielle, le chômage. Pour les entreprises, le
peur et s’inquiètent. Selon les condi- Patrick Puel gouvernement est très actif sur les re-
tions générales de vente, certains est artisan ports de charges notamment - on a
billets ne sont pas annulables. Le co- d’ailleurs demandé des exonérations -.
ronavirus risque de durer un mo-
boucher Le problème, ce sont les travailleurs indé-
ment. On est vraiment dans le flou. à Montpellier pendants, qui, eux, n’ont rien pour le mo-
Je pense que l’année 2020 sera un gros et président ment - même s’il est question d’un fonds
coup car on aura de très gros problè- de l’Union des de solidarité, on attend de voir et c’est
Témoignage de Yasin Haouhaou, mes de trésorerie parti comme c’est entreprises de aussi tout ce qui est perdu en terme de
directeur d’agence de parti avec les vacances d’été. chiffres d’affaires : tourisme, spectacle,
Les gens sont angoissés et comme proximité de restauration... », énumère-t-il.
Transatour France à Montpellier. a annoncé notre président, on est en l’Hérault (U2P 34). Dans son secteur en revanche - l’ali-
guerre. Donc les gens ne pensent pas mentaire de proximité - « c’est tout l’in-

O n n’a pas plus que ça comme in-


formation : tous les salariés se-
ront au chômage partiel et pris en
« vacances », ils pensent à leur sur-
vie. Et pour nous, agence de voyage,
tourisme et événementiel, c’est vrai-
O n ne peut pas être contre des mesures
qui sont là pour sauver des vies », dé-
clare, au lendemain des annonces de
verse : on travaille comme des fous, comme
dans les grandes surfaces. Ce matin j’avais
100 m de queue devant la boutique », con-
charge par le gouvernement. Ma prio- ment une catastrophe. fermeture des bars, restaurants et com- fie l’artisan boucher, néanmoins très
rité, c’est mes employés, ils ont des On nous a annoncé beaucoup de merces non essentiels (samedi 14 mars) inquiet : « Je pense qu’on va subir de
familles et c’est compliqué. choses mais est ce que cela sera fait puis de confinement général (mardi 16 plein fouet une grave crise économique,
Par contre, ils vont geler les char- jusqu’au bout ? mars), le président de l’Union des en- malgré les aides du gouvernement. En
ges fixes avec tout ce qui est loyer Le tourisme n’allait déjà pas bien, treprises de proximité de l’Hérault. tout cas cette crise prouve la nécessité de
mais on va devoir les payer à un mo- comme l’a montré dernièrement la « Pour autant, ça va mettre énormément l’artisanat et de la proximité. La popula-
ment ou un autre. On se renseigne du faillite de Thomas Cook. Avec ce vi- d’entreprises en difficulté », assure Patrick tion voit en ce moment qui elle a auprès
mieux qu’on peut car tout est fermé. rus, il y aura de très gros problèmes Puel, qui salue néanmoins le plan de d’elle : les entreprises locales et les servi-
On est un peu dans le flou. financiers. » Hugo Tortel soutien mis en place pour accompagner ces publics. » Amélie Goursaud

Maxime Lepers : « Ce sont des Dr Laruelle : « La baisse d’activité


pertes de revenus assurées » est de l’ordre de la moitié »
CULTURE être reportés et quels autres maintenus SANTÉ par téléphone, à « 1 cas avéré de coro-
pour faire travailler nos intermittents. navirus, et 2 patients qui, en présence
Maxime Puis les rassemblements de plus de 100 Médecin de symptômes aggravés, gêne respira-
Lepers est le personnes ont été interdits. Là, on a sou- généraliste, le toire, infection pulmonaire et fièvre, ont
haité permettre aux intermittents de réa- appelé directement le 15. »
régisseur liser leurs heures promises en les faisant
Dr Laruelle
général de la venir pour de la maintenance technique exerce à La longue attente des masques...
salle Paloma afin qu’ils conservent leurs revenus au Montpellier. Dans son discours, le 16 au soir, le
de Nîmes. maximum. Enfin, là, avec le confine- chef de l’Etat Emmanuel Macron a dé-
ment, on va pouvoir assurer les salaires claré : « La nation soutiendra ses soi-

A Paloma, nous allons honorer les


contrats du mois de mars et défen-
du mois de mars, mais pour avril ça ris-
que d’être compliqué. On veut leur don-
ner le maximum d’heures et, même si on
P resque plus personne ne vient au ca-
binet. La baisse d’activité est très im-
portante. Elle a été divisée par deux par
gnants. Nous leur devons des masques,
du gel. » Dans les faits, les seuls mas-
ques de protection distribués il y a
dre nos intermittents dont le statut pré- n’arrive pas à égale hauteur, on fera un rapport à d’habitude. C’est aussi le cas quinze jours (50 par médecin) étaient
caire n’est pas de notre fait. Ce sont des geste .» pour mes confrères », expose, mercre- donnés, au cabinet, « aux patients qui
fidèles, une équipe d’une vingtaine de Mais toute cette bonne volonté ris- di 18 mars au matin, le Dr Jean-Marc toussaient, pour protéger les autres. »
personnes, ils sont chez eux ici et on ne que de ne pas suffire, confie-t-il, lui qui Laruelle, médecin généraliste à Et encore « tous les médecins n’ont pas
veut pas les abandonner. » a été intermittent durant 17 ans. « Un Montpellier. En pleine crise d’épidé- été servis. » Pour se protéger de toute
Régisseur général de la salle de spec- statut c’est 507 heures travaillées. On a un mie de coronavirus, les rares patients projection, les blouses blanches ont dû
tacle Paloma de Nîmes, Maxime Lepers technicien plateau qui perd 59hs en mars, qui se déplacent le font pour des affec- ressortir leur vieux stock de masques
le confirme, la situation est des plus un régisseur son qui perd 55h, un autre tions bénignes, des rhinopharyngites, envoyés par la ministre de la Santé
compliquées pour les intermittents du 35, un régisseur lumière 56 ou encore un par exemple. La grande majorité des Bachelot (2007- 2010), et en ont donné
spectacle. D’autant qu’il a fallu s’adap- autre 50h. Ce sont des pertes de revenus autres téléphonent. S’agissant du co- aux médecins qui n’en avaient pas. A
ter à plusieurs reprises en quelques assurées et cela va poser le problème de sa- ronavirus, « théoriquement, on doit s’oc- partir du 18 mars, les soignants de-
jours. « On a eu trois phases : d’abord voir comment seront calculées leurs heu- cuper des patients à la pathologie non in- vaient, enfin, recevoir ces masques de
quand ont été interdits les rassemble- res censées être emmagasinées pour leur fectieuse et légère, alors que les hôpitaux protection, livrés la veille aux pharma-
ments de plus de 1000 personnes. On a prochain statut. » prennent en charge les cas lourds », rap- cies.
alors réfléchi à quels spectacles pouvaient Alan Bernigaud pelle le médecin. Il dit avoir eu affaire, Catherine Vingtrinier
du vendredi 20 au jeudi 26 mars 2020 / La Marseillaise 9
DOSSIER / MUNICIPALES OCCITANIE : ANALYSE DU 1er TOUR
207
seconds tours doivent se tenir
dans l’ex Languedoc-Rous-
sillon : 53 dans l’Hérault (sur
342 communes), 49 dans
l’Aude (sur 433), 47 dans le
Gard (sur 353), 40 dans les P-O
(sur 226) et 18 en Lozère (sur
185).

19,11%
pour Philippe Saurel à Mont-
pellier, sans doute le seul
maire sortant en dessous des
20% avec Jean-Marc Pujol
(18,43%) à Perpignan.

21
juin, date possible du 2e tour
des Municipales. Si la situa-
tion sanitaire ne le permet
pas, le 2e tour aura lieu « à
l’automne » a fait savoir la
ministre Agnès Buzyn. La
décision sera prise en mai
après avis de la communauté
scientifique.
Face au virus, des précautions ont été prises dans les bureaux de vote des grandes villes comme ici à Montpellier. CATHERINE VINGTRINIER

Pas de vague RN ni EELV


mais une prime au sortant
DÉCRYPTAGE mais qui a fait bondir les cons- C’est le cas aussi à Saint- (6,1%) illustre depuis peut espérer la victoire en cas
titutionnalistes, les deux tours Guilhem-le-Désert, où Philippe Montpellier le naufrage de d’accord avec les écologistes,
Marqué par une faible devant impérativement se sui- Machetel s’entêtait avec des LREM. Si des maires de droite dans une triangulaire avec
participation en raison vre d’une semaine au regard parkings à tarifs prohibitifs. soutenus par LREM ont été ou Mohed Altrad (13,31%).
du Droit... Ou encore à Saint-Chinian où seront réélus, aucun des purs Les Verts connaissent une
de l’épidémie de Dimanche 15 mars, le 1er le docteur Bruno Enjalbert produits de la Macronie n’est désillusion en Occitanie.
Coronavirus, le 1er tour tour s’est tenu, malgré les nom- (DVD) semble s’être discrédi- en mesure de l’emporter au 2e Donnée favorite jusqu’en jan-
des Municipales en breuses précautions prises con- té dans une sombre affaire tour. Sanctionnée en raison de vier à Montpellier, EELV (7,43%)
Occitanie a souvent tre le Covid-19 (gel hydroalcoo- d’agression (plaintes déposées). la politique libérale injuste du ne sera même pas au second
reconduit les maires en lique, gants, séparation d’un chef de l’Etat, l’étiquette LREM tour, la faute à des divisions in-
mètre...) dans une ambiance LR solides dans leurs fiefs était un boulet. ternes suicidaires. Moindre
place, quelle que soit leur peu sereine. Quelques jours Dès le 15 mars, une grande A l’instar d’Antoine Maurice échec mais grande déception
étiquette. Si le danger avant, Philippe Saurel était de majorité des maires sortants (27,56%) suivi de Nadia pour Daniel Richard à Nîmes,
demeure à Perpignan, ceux qui réclamaient le report ont été réélus en Occitanie. Et Pellefigue (18,53%) qui talon- relégué en 5e position (12,19%).
l’extrême droite a échoué du vote. En vain. Seul le second, ce, quelle que soit leur étiquette. nent le maire LR de Toulouse Et que dire du score de Thierry
là où il est nécessaire, sera dis- Chez Les Républicains (LR), Jean-Luc Moudenc (36,18%), Antoine, EELV allié à LFI à
à étendre son emprise. puté peut-être le 21 juin. Max Roustan (56,8%) a été re- la gauche s’en sort plutôt pas Béziers (5,36%).
Montpellier, où P. Saurel conduit à Alès pour la 4e fois mal en Occitanie. Au PCF, si le Donné favori, le RN a subi
est en difficulté, est le De rares maires battus dès le 1er tour devant la liste pari de Nicolas Cossange est un coup d’arrêt après sa per-
symbole de la déception Comme on pouvait s’y atten- d’union de la gauche de Paul perdu à Béziers (6,11%), Patrick cée des Européennes. Si Julien
dre, la participation a accusé Planque (22,84%), qui avait Malavieille a été largement con- Sanchez (59,5%) et Robert
des Verts. A l’image de une baisse sensible (environ pourtant réussi une belle cam- firmé à La Grand-Combe Ménard (68,74%) ont été nette-
Resplandy à Béziers ou 15 points de moins qu’en 2014 pagne. La sénatrice (LR) Pascale (69,75%), de même que Claude ment confirmés à Beaucaire et
Vignal à Montpellier, en Occitanie), sans qu’elle soit Bories conserve la mairie de Cerpédès (71,04%) à Saint- Béziers, la stratégie d’union
LREM a subi un véritable catastrophique, notamment Villeneuve-lès-Avignon Martin de Valgalgues. A Nîmes, des droites de ce dernier a failli,
dans les villages où l’on a da- (59,14%), Christian Jeanjean Vincent Bouget (15,68%) a créé à l’image du revers de Sébastien
camouflet. Au 2e tour, vantage voté. Ainsi 45,97% des (52,81%) celle de Palavas. Eddy la surprise, troisième juste der- Pacull (ex-LR soutenu par le
reporté en juin ou à Gardois ont glissé un bulletin Valadier (70,02%) rempile sans rière Yvan Lachaud et le maire RN) à Sète (14,38%).
l’automne, la gauche, en dans l’urne au lieu de 68,47%. encombre à Saint-Gilles. Dans sortant. A Grabels, René Revol, A l’exception de Perpignan
échec à Alès, peut gagner Selon le politologue Michel l’Héraut, Michèle Lernout le seul maire La France insou- sur laquelle Louis Aliot (35,65%)
Crespy, cette abstention a tou- (61,41%) reste à la tête de Saint- mise (LFI) de l’Hérault, est en menace de faire main basse,
à Sète voire à Nîmes si ché toutes les catégories d’âge Gély-du-Fesc, pour l’heure la ballottage favorable (45,98%). l’extrême droite est en recul
elle parvient à s’unir. et les tendances politiques, elle plus grande commune héraul- partout (15,66% à Agde ; 21,73%
n’a donc défavorisé aucun par- taise dirigée par une femme. Déception à EELV, l’Agglo à Lunel) ou tenue à distance

J
amais le second tour d’une ti. En revanche, la faible mo- Stéphan Rossignol (69,2%) a de Béziers pour Ménard ? (27,96% à Frontignan). Les pa-
élection municipale n’au- bilisation a eu tendance à ren- été plébiscité à la Grande Motte. Du côté du PS, la partie n’est ris perdus à Bellegarde et
ra été si délicat à prédire. forcer la prime au sortant. Rares A droite, d’autres édiles sont pas gagnée mais bien engagée Vallabrègues devraient empê-
Car d’ici qu’il ait lieu, il peut sont les maires à avoir été bat- bien placés pour conserver leur pour Michel Arrouy (40,91%) cher J. Sanchez de mettre la
s’en passer des alliances, des tus dès le 1er tour. Dans le Gard place en juin. C’est le cas de qui brigue la succession de main sur la Communauté de
divorces, des coups de Jarnac. c’est le cas de Bonnifacio Iglesias Gilles d’Ettore à Agde (47,2%). Pierre Bouldoire à Frontignan. communes de Beaucaire. En
En raison de l’épidémie de (Anduze) ou d’Alexandra D’autres arrivés en tête devront Avec 85 voix d’avance sur le revanche, grâce au soutien d’au
Coronavirus, le Président Masot, sortie par le député batailler comme Jean-Paul Rassemblement national (RN), moins maires de villages voi-
Macron a décidé, lundi 16 mars, Olivier Gaillard, qui vient de Fournier (34,34%) à Nîmes et Jean Denat peut espérer rester sins, R. Ménard pourrait, dès le
de geler les résultats du 1er tour claquer la porte de LREM. Côté surtout François Commeinhes maire de Vauvert. A Montpellier 16 avril, ravir l’Agglo de Béziers
(les résultats sont acquis, les héraultais, les édiles de Poilhes, (34,85%) à Sète, qui pourrait Michael Delafosse (16,66%), sur à Frédéric Lacas, réélu à
maires élus le restent) et de re- Roujan (Jean-Marie Rassier), tomber en cas d’union de la gau- les talons de Philippe Saurel Sérignan. C’est la principale
porter le 2e tour du scrutin. Un Bouzigues (Eliane Rosay) ou che. qui semble en difficulté mal- ombre au tableau de ce 1er tour.
choix qui peut paraître logique Saint-Pons ont été désavoués. Le député Patrick Vignal gré sa première place (19,11%), Rémy Cougnenc