Vous êtes sur la page 1sur 2

Rechercher un thème, une personne, un groupe

 Compte
 
Accueil
Thématiques
Groupes
Membres
Agenda
Suggestions

Que signifie « courbe de pilotage de projet » ?

Membres connectés Suivre la publication Envoyer

Par Team éditoriale- il y a une heureCommentaires (2)Cible(s) de la publication: Junior, Confirmé, Expert
 management  , pilotage de projet  , outil  , CBTP  , CBTE  , CRTE  ,
indicateurs  , Tableau de bord  , manager  , mesures 

L’objectif du pilotage de projet est de faire en sorte que le projet se termine avec le résultat et les
performances attendus, mais aussi dans le délai et le budget prévu. Ces courbes de pilotage vont nous
permettre de déterminer à chaque instant si le travail prévu à cette date a été réalisé avec la productivité
prévue, c’est-à-dire : sommes-nous en avance ou en retard et avons-nous dépensé plus ou moins que ce que
nous avions prévu pour faire ce travail ?

Tout d’abord, une remarque importante. Le budget est composé de deux grandes parties. D’un côté, les achats
dont les coûts seront fonction des contrats passés avec les fournisseurs, de l’autre, les coûts générés des
heures passées par les personnes travaillant aux différentes tâches du projet. En termes de coûts, nous nous
intéresserons dans les courbes de pilotage seulement aux coûts des heures des personnes travaillant sur le
projet. La partie achat pourra être tenue dans un autre volet des rapports de coûts et consolidée avec la
valorisation des heures pour obtenir le coût total dépensé sur le projet.

La budgétisation du projet permet de tracer la courbe dite « CBTP » (coût budgété du travail prévu). Elle va
nous servir de référence pour piloter à la fois une partie des coûts du projet, mais aussi les délais et les
performances, et ceci grâce à l’avancement physique.

À chaque instant du projet, nous devrions être capables de dire combien d’heures ont été déjà faites. Toutes
les heures ne sont pas valorisées au même taux, mais il est possible de calculer un taux moyen compte tenu
des prévisions de ressources appelées à travailler sur le projet. Ce qui permet de s’affranchir du taux et de ne
travailler qu’en pourcentage des heures réalisées par rapport aux heures totales prévues.

Nous avons mis en place un système de mesure de l’avancement physique. Il nous permet à chaque instant de
savoir quel est l’avancement du projet. Nous pouvons donc tracer une courbe « CBTE » (coût budgété du
travail effectué). En effet, cette courbe nous donne ce que nous avions budgété pour faire le travail (voir
figure ci-dessous).

 Contacts en ligne (0)


Les courbes de pilotage

Grâce à ces trois courbes, nous pouvons savoir très exactement où nous en sommes par rapport à notre
prévision et prendre les décisions sur ce qui reste à faire afin que les courbes CBTE et CRTE rejoignent la
référence, c’est-à-dire la courbe CBTP en fin de projet.

La figure ci-avant nous donne une situation d’un projet à la date « J ». Nous constatons que l’avancement
physique est au point « VA », alors que cette valeur aurait dû être passée à la date « R ». Nous sommes donc
en retard.

D’autre part, nous avons dépensé la valeur « CR », alors que pour faire le travail réalisé nous aurions dû ne
consommer que la valeur « VA ». Nous avons donc un écart de coût. De plus, « CR » étant supérieur à « VP »,
une partie de ce qui a été dépensé n’est peut-être pas financée. Nous avons donc un problème de trésorerie.

À partir de cette situation très visuelle, nous allons pouvoir, si cela est possible, mettre des actions pour
corriger les écarts constatés.

Ces trois courbes de pilotage sont les indicateurs essentiels de notre tableau de bord.

 
 
Jean-Louis G. Muller, Les Fondamentaux du management de projet, coll. « 100 questions pour
comprendre et agir », AFNOR Éditions, 2016
 
Retrouvez l’ensemble des articles de ce Rendez-vous "Un projet, ça se manage !"

Christine WEISSER

- il y a 22 minutes

Les courbes ne sont pas visibles. Dommage.


 Contacts en ligne (0)