Vous êtes sur la page 1sur 2

LA CONVERSION DE L’ÉNERGIE LUMINEUSE; LA

PHOTOSYNTHÈSE
INTRODUCTION
• Dans le chapitre précédent, nous avons vu que les rayons émis du soleil étaient en partis
absorbés par la Terre. Mais 0,1% de cette énergie lumineuse est absorbée par les végétaux
grâce à la photosynthèse.
• Nous allons donc ici répondre à la problématique suivante:
• A quoi sert la photosynthèse et que permet-elle?

I-LA PHOTOSYNTHÈSE
A) Les rappels:
• La photosynthèse est un métabolisme exclusif des végétaux chlorophylliens qui est réalisé
dans un organite bien particulier : les chloroplastes
• La photosynthèse se réalise seulement en présence de lumière, de dioxyde de carbone et
d’eau. Ce métabolisme produit donc du glucose et un déchet, le dioxygène
• 6CO2 + 6H20 + Energie lumineuse -> 602 + C6H12O6
• Le but de la photosynthèse est donc de produire du glucose et non du dioxygène car le
dioxygène est un déchet. Le glucose lui représente de la matière organique essentielle pour
réaliser d’autres métabolismes, que nous détaillerons plus tard dans le chapitre.

BILAN
• Les rayons reçus par la Terre sont donc soit réfléchis, diffusés, absorbés ou transmis. Les
rayons transmis évoque le fait qu’une partie de ces rayons sont absorbés par l’objet (ici la
feuille), permettant alors de fabriquer de la matière organique (le glucose).
• Mais quels rayons permettent de réaliser la photosynthèse ? Tout les rayons du domaine du
visible ou seulement une partie ?

II-PHOTOSYNTHÈSE ET RENTABILITÉ
A) Le fonctionnement de la photosynthèse
• Comme analysé durant les travaux pratiques, lorsque les végétaux chlorophylliens (ici
l’élodée) sont exposées à la lumière bleu ou rouge (du domaine du visible), la photosynthèse
fonctionne à plus grand rendement. En effet d’après le graphique, nous pouvons voir que
lorsque l’élodée est exposée à la lumière rouge ou bleu, elle se met à produire du dioxygène, et
par conséquent du glucose (d’après l’équation de la photosynthèse) car la quantité de
dioxygène augmente dans le milieu, passant de 4mg/l à t=5min à 5mg/l à t=10min pour le
filtre rouge et de 3,1mg/l à t=5min à 3,5mg/l à t=10min pour le filtre bleu. A) Le
fonctionnement de la photosynthèse

B) Le spectre d’absorption de la photosynthèse


• Nous savons que les feuilles sont vertes, cela signifie que l’objet absorbe tout les rayons
lumineux sauf le vert. Ces hypothèses confirment donc notre expériences et nos résultats, car
en effet, lorsque la plante est exposée à la lumière verte, elle ne produit pas ou peu de
dioxygène. Cela signifie que les rayons absorbés par la plante participent aux fonctionnement
de la photosynthèse.
• D’après les résultats de l’expérience réalisée en cours, et représentés ci-joint, nous pouvons
voir que la plante absorbe les rayons compris entre 380 et 500 nm et entre 640 et 700nm, cela
signifie que les rayons (couleurs) absorbées participent activement à la photosynthèse.

CONCLUSION
On peut conclure que la photosynthèse; grâce à une partie des rayons lumineux reçus par la
planète permet de créer de la matière organique. C’est l’énergie lumineuse qui permet,
d’intégrer la matière organique et la matière minérale dans la biosphère. Mais à quoi va servir
cette matière organique ?

SCHÉMA BILAN:
III-LE DEVENIR DE LA MATIÈRE ORGANIQUE
ANALYSE ET INTERPRÉTATION DU GRAPHIQUE
• Protocole expliqué dans le sujet du TP n°2 de la séance de la semaine dernière
• Nous pouvons voir sur le graphique numéro 1 que lorsque les levures sont en contact avec du
dioxygène et que l’on injecte du glucose à 2minutes, la quantité de dioxygène diminue (passe
de 3,2 à 0,8 mg/l en environ 4 minutes. Parallèlement, la levure rejette du dioxyde de carbone
dans le milieu
• C’est le métabolisme de la respiration :
• 6O2+C6H12O6 -> 6CO2+ Energie + 6H2O

ANALYSE ET INTERPRÉTATION
• Dans le second graphique, nous remarquons que de 0 à 200 secondes, il y a consommation
de O2 et de glucose et rejet de CO2, c’est le métabolisme de la respiration.
• Néanmoins, à partir de 200 secondes, il n’y a plus de dioxygène dans le milieu, mais la levure
consomme toujours du glucose (sa quantité diminue) et la quantité de CO2 augmente car elle
en rejette dans le milieu (sa concentration passe de 10mg/ml à 42mg/ml en 500secondes) et
rejette de l’éthanol (sa concentration passe de 0mg/ml à 32mg/ml en 500secondes)
• Ce métabolisme est appelé la fermentation :
• Glucose -> CO2 + éthanol + énergie

CONCLUSION
• La matière organique, créée par les végétaux permet de faire entrer cette matière dans la
biosphère (=Ensemble des organismes vivants qui se développent sur la Terre). Cette matière
est donc ensuite stockée puis utilisée par les différents êtres vivants en vu de produire de
l’énergie à l’aide des différentes métabolismes (La fermentation et la respiration) nécessaire et
indispensable aux fonctionnements des êtres vivants.

BILAN PARTIE II
• Une partie du rayonnement solaire absorbé par les organismes chlorophylliens permet la
synthèse de matière organique à partir d'eau, de sels minéraux et de dioxyde de carbone
(photosynthèse). À l’échelle de la planète, les organismes chlorophylliens utilisent pour la
photosynthèse environ 0,1% de la puissance solaire totale disponible. À l’échelle de la feuille
(pour les plantes), la photosynthèse utilise une très faible fraction de la puissance radiative
reçue, le reste est soit diffusé, soit transmis, soit absorbé (échauffement et
évapotranspiration). La photosynthèse permet l’entrée dans la biosphère de matière minérale
stockant de l’énergie sous forme chimique. Ces molécules peuvent être transformées par
respiration ou fermentation pour libérer l’énergie nécessaire au fonctionnement des êtres
vivants.

Vous aimerez peut-être aussi