Vous êtes sur la page 1sur 3

NAFTEC SpA Chapitre I Généralités sur le brut

I-Généralités sur le brut 


I-1 Définition et composition du pétrole brut 

Le pétrole, vient du mot latin « petra » pierre et « oleum » huile (soit « huile de pierre »).
C’est un liquide brun plus ou moins visqueux d'origine naturelle, mélange complexe
d’hydrocarbures, son exploitation est l’un des piliers de l’économie industrielle
contemporaine, car il fournit la quasi totalité des carburants liquides. Le pétrole est aussi
souvent appelé or noir en référence à sa couleur et à son coût élevé.

Le pétrole contient des hydrocarbures saturés, à chaînes linéaires, ramifiés ou cycliques,


ainsi que des traces de soufre, d'azote, d'oxygène, d'eau salée et de métaux (fer, nickel). On le
trouve en grandes quantités dans des gisements enfouis sous la surface des continents ou au
fond des mers.
I-2 Classification des pétroles bruts 
Il est possible de distinguer les différents types de pétrole selon leur densité, leur
fluidité, leur teneur en soufre et autres impuretés (vanadium, mercure et sels) et leur teneur en
différentes classes d’hydrocarbures. Le pétrole est alors paraffinique, naphténique ou
aromatique.
Il est aussi possible de les classifier parfois selon leur provenance (golfe Persique, mer
du Nord, Venezuela, Nigeria), car le pétrole issu de gisements voisins a souvent des propriétés
proches

I.2-a) Classification industrielle 


Les pétroles sont répartis dans la partie industrielle en : légers, moyens et lourds,
déterminés par simple mesure de densité tels que :


Pétrole léger avec : d415 <0.828

Pétrole moyen avec : 0.828 < d415 <0.884

Pétrole lourd avec : d415 >0.884

I.2-b) Classification chimique 


Cette classification divise le pétrole selon la prédominance de l’une des familles
d’hydrocarbure, ils peuvent être :
 Paraffiniques
 Naphténiques
 Aromatiques
 Mixtes : Paraffino-aromatique

-1-
NAFTEC SpA Chapitre I Généralités sur le brut

I.2-c) Classification économique (technologique) 


La méthode est basée sur la connaissance de la :

 Teneur potentielle en soufre dans le pétrole et les fractions pétrolières


 Teneur en fractions claires avec PF=350°C.
 Teneur potentielle en fraction d’huiles de base et leurs qualités.
 Teneur en paraffines.
 Teneur en gommes.

I-3 Nomenclatures des principaux produits pétroliers 

L’industrie du raffinage met en œuvre des techniques de séparation et de transformation


permettant de produire à partir du pétrole brut l’éventail complet des produits commerciaux
allant aux asphaltes et au coke.
Trois types de produits sont fabriqués en raffinerie :

Produit finis : directement livrables à la consommation.


Produit semi-finis : nécessitent un traitement supplémentaire (ajout d’aditifs dopant ou
autres) ou bien serviront de bases à des mélanges ultérieurs.
Sous produits ou Produit intermédiaires : tel que la matière première de la pétrochimie.

D’une manière générale, on peut obtenir à partir d’un pétrole brut les produits pétroliers
suivants (classés par ordres de poids moléculaires croissant) :

 Gaz : hydrogène et hydrocarbures légers gaz industriels et matière première pour


la pétrochimie.
 Gaz liquéfiés ou G.P.L (gaz de pétrole liquéfié) : propane et butane
commerciaux.
 Carburants pour automobile.
 Essences spéciales et solvants : pots catalytiques, solvant pour peintures,
détachants …etc.
 Carburéacteurs (jets fuels) : pour avions à réaction, turbines à gaz ou fusées.
 Kérosène ou pétrole lampant : pour éclairage, chauffage ou signalisation (tend
à disparaître).
 Gasoil : carburant pour moteur diesel rapide.

-2-
NAFTEC SpA Chapitre I Généralités sur le brut

 Fuel-oil domestique : chauffage domestique.


 Huiles légères (spinelles) : base entrant dans la composition des huiles moteurs
ou huiles de graissage pour petite mécanique (machine à coudre, bicyclettes,
horlogerie)
 Huiles lourdes (Bright stock) : base visqueuse entrant dans la composition des
huiles moteurs.
 Huile cylindre (cylindre oils) : pour machines à vapeur et usages grossiers.
 Paraffines et cires : agro-alimentaire, isolation électrique.
 Fuel-oils lourds : chauffage de grandes puissances, centrales électrique,
carburants diesel marins.
 Asphalte : bitume routier, étanchéité…etc.
 Coke : combustible industriel, pour fabrication d’électrodes.

I-4 Utilisation et importance du pétrole

Le pétrole a pris une place considérable dans notre civilisation moderne, non seulement
parce qu’il représente la principale source d’énergie qui avec le gaz naturel fournit 60% des
besoins énergétiques mondiaux, mais aussi parce que les hydrocarbures qui le composent
permettent la fabrication des produits dérivés, tels que les lubrifiants, les bitumes et les
produits pétrochimiques, dont la variété ne cesse d’augmenter (caoutchouc, synthétique,
matières plastiques, solvants, détergents…etc.).
Le pétrole est devenu une arme politique, comme l’ont démontré les deux chocs
pétroliers des années 1970, l’offre et la demande de pétrole, son prix, les solutions de
remplacement et les économies d’énergie sont tous des questions constamment débattues.
Les taxes qui frappent la production du brut et la vente des produits pétroliers participent de
façon importante au budget des états.

-3-