Vous êtes sur la page 1sur 2

Les Lumières

I - Introduction
Mouvement philosophique et littéraire du XVIIIème siècle (1715-1789),
fondé sur la raison, l’expérience et les sciences, et remettant en cause l’ordre
politique, social et religieux de l’Ancien Régime. Il suit le classicisme. Le
siècle des Lumières est sans doute le siècle le plus dense, le plus
révolutionnaire, dans tous les domaines qui soient : sciences, littérature, arts
musicaux, architecturaux, vie en société, économie... Les Lumières ont
influencé les réformateurs et révolutionnaires français mais aussi européens.
Le manifeste des Lumières est l’« Encyclopédie » par Diderot et D’Alembert.

II – Développement
Auteurs
Jean Le Rond D’Alembert 1717-1783
Denis Diderot 1713-1784
Charles de Secondat ou Montesquieu 1689-1755
Jean-Jacques Rousseau 1712-1778
Voltaire 1694-1778

Genres principaux
Conte, dialogue, dictionnaire, épistolaire, pamphlet, roman, théâtre

Objectifs
Le 18ème siècle fut marqué par des idées nouvelles et principalement un
désir de liberté. Des philosophes, Voltaire, Rousseau, Diderot, Montesquieu
critiquaient la monarchie absolue de droit divin et les privilèges excessifs des
nobles et du clergé. Ils souhaitaient de nouveaux modèles de société dans
lesquels les hommes seraient libres et égaux.
Ce mouvement est appelé « la philosophie des lumières », car les
philosophes se proposaient « d’éclairer » le plus grand nombre de personnes
sur la manière de vivre heureux et de fonder une société juste.
Une autre particularité du philosophe tient à la conception de sa morale : elle
est laïque et non religieuse. Il agit au nom de la société civile, qui a remplacé
toute forme de divinité. Refusant le fanatisme et l'obscurantisme de
la superstition entretenu par l'Eglise, le philosophe s'éloigne de la religion.
Les principaux objectifs des Lumières étaient de contribuer à un monde
meilleur en proposant des idées différentes sur le peuple et sur la société.
Thèmes
La contestation sociale et politique : après la révocation de l’édit de Nantes
en 1685 et après la mort de Louis XIV en 1715, les philosophes des lumières
remettent en question l’autorité politique. Au XVIIIème siècle, le roi détient
en effet les trois pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) : l’absolutisme, et
sa fonction est héréditaire. Les philosophes dénoncent également les
inégalités sociales.
Le combat contre l’injustice et l’ignorance : les philosophes et les écrivains
des lumières défendent les libertés individuelles et collectives, notamment la
liberté d’expression. C’est par l’éducation et grâce à la diffusion du savoir que
les hommes accéderont à la liberté et au bonheur, c’est pourquoi les
philosophes entreprennent la rédaction de l’œuvre majeure du XVIIIème
siècle qu’est l’Encyclopédie (1751-1772), un dictionnaire qui constitue la
somme des savoirs et des idées nouvelles de l’époque.
L’hostilité à l’esclavage : les philosophes des lumières n’acceptent pas que
l’homme puisse asservir son semblable.
La dénonciation de l’intolérance et du fanatisme religieux : certains
philosophes dénoncent les privilèges du clergé et l’obscurantisme.

Formes, procédés et techniques d’écriture, vocabulaire


Le philosophe des Lumières est un écrivain qui reprend et enrichit l’idéal
classique de l’honnête homme mais qui se donne pour mission d’éclairer et
de convaincre le public cultivé, sans le choquer et même en l’amusant, d’où
l’utilisation alors de tactiques et de formes d’écriture qui font une large place
à la fantaisie, à la fiction, à l’humour, à l’ironie, au dialogue. Dans ce combat
pour des valeurs nouvelles, tout écrit devient une arme et même la neutralité
affichée d’un dictionnaire peut être l’occasion d’une contestation subtile.

III - Conclusion
Les Philosophes des Lumières sont ouverts au monde et sont pour toute
forme de liberté, ils cherchent à libérer les hommes de toutes croyances et
superstitions.
Le progrès, l’universalité, le bien commun, l’égalité et la liberté dans la
tolérance constituent à la fois les armes avec lesquelles luttent les
philosophes du siècle, et les valeurs qu’ils veulent faire triompher contre
l’obscurantisme (courant de penser) et la tyrannie.
Nous retrouvons ces valeurs dans la Déclaration des droits de l’homme et du
citoyen de 1789. Les combats des Lumières ont été multiples et ont été un
des facteurs du déclenchement de la Révolution française. Ce mouvement
sera essentiellement européen et sera suivit du Romantisme.