Vous êtes sur la page 1sur 2

Le Romantisme

I – Introduction :
Le romantisme a été précédé par des mouvements vers la fin du XVIII e siècle
en Allemagne et en Angleterre, c’est le préromantisme, avec la paternité de
l’autobiographie.
Le romantisme sera d’abord utilisé dans la peinture vers le XVIII e siècle en
Angleterre, puis s’étendra sous toutes les formes d'arts, ce mouvement sert
essentiellement à sensibiliser les personnes. Les principaux genres littéraires du
romantisme sont essentiellement la poésie, ainsi que le roman et le théâtre.
Le romantisme vient de romantic, en anglais, un adjectif désignant un état d’âme
en accord avec la nature.
Le romantisme est un mouvement littéraire de la première partie du XIX e
siècle. Avec la Révolution de 1789, qui dévaste le pays ainsi que les esprits, les
idéaux des Lumières vont être remis en question et un nouveau mouvement, le
romantisme va apparaître. Suivant le classicisme, mais totalement différent, les
auteurs vont se libérer des règles classiques et inventer de nouvelles formes
littéraires, il apparaît comme un renversement de la littérature du mouvement
classique.
C’est un mouvement qui revendique la liberté face aux règles du classicisme et de
la poésie avec des versifications libres, des détournements de codes…

II – Développement :
Auteurs et genres principaux
Le romantisme à accéder à de nombreux arts et domaines culturels :
 la littérature (ex : Goethe, Victor Hugo, Chateaubriand, Alfred de
Vigny, Nerval…)
 la sculpture
 la peinture (ex : Eugène Delacroix)
 la musique (ex : Berlioz, Beethoven, Chopin)
 la politique (En Allemagne, les artistes et écrivains refusent
le classicisme lié à Napoléon 1er, l’occupant français.)
Dans la littérature, les genres principaux sont la poésie, un genre qui représente
souvent le romantisme car il a conduit les poètes vers un style lyrique favorisant
l'expression des sentiments et élégiaque, soit exprimant la douleur et la
mélancolie. Ou encore le théâtre (Musset, Victor Hugo ( écrit dans les trois genres)) et le
roman, l’œuvre romantique par excellence (Chateaubriand (prose), Stendhal, Victor
Hugo, Lamartine, Nerval, Vignus (poésie), Musset (théâtre et poésie), …).
Objectifs
Les objectifs du romantisme sont de privilégier les sentiments plutôt que la raison,
les exprimer, libérer les genres littéraires, les individus, le peuple (c’est une idée
révolutionnaire).
Le manifeste du romantisme a été écrit par Victor Hugo, dans la préface de
Cromwell en 1827, il pose les nouvelles règles du théâtre. Le dernier grand
manifeste William Shakespeare, aussi par Victor Hugo en 1864.

Thèmes
Leurs thématiques sont principalement : la nature, l'expression des
sentiments et des émotions, l’amour, le rêve, l’inconscient, la pensée, le
fantastique, la fascination pour l'exotisme, l’orient et le voyage, à la fois
l’ouverture sur autrui et rejet du présent ( la fuite du temps, montrant que la
mort est inévitable), la solitude, la recherche d’un ailleurs... Il y a une inspiration
biblique, mythologique, médiéval, lointain mais des fois proche dans les moments
heureux avec la mélancolie et la nostalgie.

Formes, procédés et techniques d’écriture, vocabulaire :


En littérature, les auteurs romantiques se concentrent surtout sur
l'expression des sentiments individuels intimes et amoureux (par la subjectivité
 l'expression du "moi" ou lyrisme), avec le registre lyrique pour exprimer ses
sentiments personnels et les partager (marque de la première personne – marques d’expressivité avec
des phrases exclamatives, interrogatives, vocatifs – musique de la phrase, l’harmonie rythmique et sonore – Lexique des
sensations et des sentiments).
Ils se basent essentiellement sur l'imagination, l'inspiration
et sur un principe de liberté. Ils se livrent à une analyse de la vie spirituelle (une
introspection).
L’individu est valorisé, le héros réfléchit sur le mal-être qu'il ressent et sur
son impuissance face au destin.
En théâtre, il y a souvent un mélange entre la comédie et la tragédie.

III – Conclusion :
Le romantisme pris fin vers 1850, et fut prolongé par le réalisme. Ce
mouvement a été diffusé dans toute l’Europe, comme en Allemagne, Grande-
Bretagne, France, Russie, Espagne…