Vous êtes sur la page 1sur 16

L’ÉDITION EN LANGUE BRETONNE

ENQUÊTE JUIN 2004

 45 structures ont publié des livres en breton ou bilingues au cours de ces quatre dernières
années soit près du quart des éditeurs breton. Seul une dizaine ont édité plus de 10 titres au
cours de la période 2000-2003. Un tiers n’a publié qu’un livre au cours de la même période.

 La plus part des éditeurs sont associatifs. Cependant le quart a un statut commercial (Société à
responsabilité limitée, Société anonyme, entreprise en nom propre).

 L’édition en langue bretonne fonctionne essentiellement grâce aux bénévoles.

 L’édition en langue bretonne s’est tout de même professionnalisée : près du tiers des personnes
travaillant pour l’édition en langue bretonne sont des salariés. Toutefois le nombre de ces
salariés n’a pas tellement augmenté au cours de la période 2000-2003 (+10 salariés).

 Entre 80 et 90 titres en breton ou bilingue sont publiés chaque année soit 7 % de la production
éditoriale bretonne.

 On créé plus de livres en breton ou des livres bilingues que l’on en traduit à partir d’une autre
langue : les deux tiers des livres publiés sont créés directement en breton.

 On édite plus de nouveautés que de rééditions : 84% des livres édités sont des nouveautés.

 C’est dans le Finistère que l’on édite le plus de titres en breton ou de titres bilingues : 70% des
livres publiés ont été édités par des éditeurs du Finistère.

 On édite essentiellement des livres entièrement en breton : les trois quart des titres publiés ces
quatre dernières années sont en breton. Néanmoins, seuls 6 éditeurs ont été recensés ayant
publié uniquement en breton au cours de la période 2000-2003.

 On édite surtout des livres pour les adultes. De la littérature en langue bretonne leurs est
proposée (la moitié des livres publiés). Des manques subsistent cependant en ce qui concerne
l’offre de livres pour adultes. L’offre devrait être étendu dans le domaine des livres d’Art, de
livres pratiques, des livres de sciences humaines et de bandes dessinées.

 Une offre de livres en breton existe pour les enfants. Elle est assez stable : 15 titre sont édités
par an. L’offre de livres pour adolescents est très faible. De plus la majorité est des livres
scolaires.

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 1
Cette enquête porte sur l’édition de livres en breton, sur l’édition de livres bilingues (breton+autre
langue) et sur l’édition de revues en breton. Elle a été réalisée par courrier entre mai 2004 et juillet 2004 par
l’envoi d’un questionnaire bilingue à 45 éditeurs de livres et à 13 éditeurs de revues. La moitié (23/45) des
éditeurs de livres a répondu à cette enquête. 9 éditeurs de revues sur 13 ont répondu à cette même enquête. Le
sujet de cette enquête est de savoir comment sont organisés les éditeurs, le nombre de collaborateurs, le
nombre de titres édités en breton ou bilingues. La période étudiée est comprise entre 2000 et 2003.

En ce qui concerne les éditeurs n’ayant pas répondu, une recherche a été menée au centre de
documentation de Skeudenn Bro Roazhon.

LES ÉDITEURS EN BRETAGNE (LIVRES + REVUES)

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 2
LES LIVRES

I – PRÉSENTATION DES STRUCTURES ÉDITORIALES


45 structures éditant des livres en breton ou bilingues ont été recensés en Bretagne au cours de la
période 2000-2003, soit 22 % des éditeurs en Bretagne1. Nous avons recensé une structure en dehors de la
Bretagne qui a édité un livre en breton. Il s’agit de l’Harmattan qui a édité un livre pour enfant traduit en breton en
2001.

A – Localisation des éditeurs


Les deux tiers des éditeurs sont situés dans le Finistère. Il apparaît qu’il y a plus d’éditeurs en Ille-et-Vilaine
(à Rennes) que dans les Côtes-d’Armor et le Morbihan. En Loire-Atlantique, un éditeur a été recensé. Le Petit
Véhicule, un éditeur de Nantes, a publié un livre bilingue français-breton (cette parution est en dehors de la
période étudiée).

Grafique 1- Localisation des éditeurs en 2004

Côtes-
Morbihan; 2
d'Armor; 7
Ille-et-
Vilaine; 8

Finistère; 27

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004

B – Le statut des éditeurs

La majorité des éditeurs (65%) est organisée sous la forme associative (Loi 1901). Les éditeurs les plus
anciens sont organisés sous cette forme. L’initiative d’éditer des livres en breton est venue en premier lieu des
militants qui voulaient assurer un avenir à la langue bretonne.

On remarque tout de même que le quart des éditeurs sont organisés sous la forme d’entreprises (Société à
Responsabilité Limitée, Société Anonyme, entreprises en nom propre). Ces dernières ont été créées récemment
(entre 1997 et 2003). Ce statut correspond mieux à l’activité éditoriale mais son inconvénient est qu’il ne permet
pas de recevoir d’aides publiques.

Graphique 2 – Statut des éditeurs en 2004


1
211 éditeurs ont été recensés par une étude menée par Alban Cherel sous la direction de Jean Ollivro en 2003 : 57 en Ille-et-Vilaine, 54 dans
le Finistère, 53 en Loire-Atlantique, 34 dans le Morbihan et 17 dans les Côtes-d’Armor.
Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 3
5

Association Loi 1901


3

2 Société à Responsabilité Limitée

Société Anonyme
6
29 Entreprise en nom propre

Statut public ou assimilé

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004

C- Les collaborateurs des éditeurs


Par cette enquête, nous avons recensé le nombre de personnes qui contribuent à l’édition de livres en
breton ou bilingues. En 2003, 184 personnes ont collaboré à la production éditoriale en langue bretonne. Comme
la plupart des maisons d’édition sont organisées sous forme associative, la majorité de ces collaborateurs sont des
bénévoles (69%). Cela confirme le fait que l’édition en langue bretonne se développe encore grâce aux militants.

Depuis 2000 le nombre de ces collaborateurs est en augmentation : les bénévoles mais également les
salariés. L’édition en breton se professionnalise et les bénévoles se renouvellent. En 2004, l’édition en breton
représentait 55 emplois, dont les deux tiers sont des emplois à temps plein.

Graphique 3 – Répartition des collaborateurs de l’édition en 2004 selon leur statut.

Salariés à temps
complet
21%

Salariés à temps
partiel
9%

Bénévoles
70%

Graphique 4 – Évolution du nombre de collaborateurs dans l’édition en breton depuis 2003

140

120

100

80 Bénévoles
Salariés à temps plein
60 Salariés à temps partiel

40

20

0
2000 2001 2002 2003

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 4
Les deux tiers de ces collaborateurs se trouvent dans le Finistère. En effet, la plupart des éditeurs les plus
importants se situent dans le Finistère : Coop Breizh, Emgleo Breiz, An Here, Keit Vimp Bev, Mouladurioù Hor
Yezh, Ofis ar Brezhoneg, Preder, Skol Vreizh.

Répartition du nombre de collaborateurs selon leur statut et selon le département en 2004

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004
Commentaire : la taille des cercles est proportionnelle au nombre de collaborateurs par département

On observe des différences entre les départements quant à la répartition de ces collaborateurs : dans le
Morbihan l’édition en breton fonctionne uniquement par le travail des bénévoles. Par contre en Ille-et-vilaine le
poids des bénévoles n’est pas aussi fort : les salariés sont plus nombreux que les bénévoles. Des éditeurs ayant
un statut public ou assimilé (PUR, Musée de Bretagne, Musée des Beaux-Arts de Rennes) ou de grosses
associations comme Dastum situés à Rennes expliquent ce fait. Cependant dans le Finistère, le poids des
bénévoles est fort (75 % des collaborateurs) : les éditeurs les plus importants du Finistère, Emgleo Breiz-ar-Skol-
vrezoneg-Brud Nevez, Mouladurioù Hor Yezh fonctionnent essentiellement grâce à eux.

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 5
II – L’ÉDITION DE LIVRES
Entre 80 et 90 titres en breton ou bilingues sont édités chaque année en Bretagne, soit 7 % de la
production éditoriale bretonne2. Le nombre de titres publiés chaque année est relativement stable. On remarque
cependant une légère hausse en 2003 : le nombre de titres est plus proche de 100 que les autres années.

On crée plus de livres en breton ou bilingues que l’on en traduit depuis une autre langue: les deux tiers
des livres publiés sont créés directement en breton.

Parmi les publications l’on trouve essentiellement des nouveautés : 84 % des livres édités au cours de la
période 2000-2003 sont des nouveautés.3

Le nombre de livres publiés change d’un éditeur à l’autre. Deux éditeurs ont publiés plus de 50 titres au
cours de la période 2000-2003 : Emgleo Breiz etTES. Seuls 20 % des éditeurs ont publiés plus de 10 titres au
cours de la même période. Un tiers n’a publié qu’un titre.

Le tirage moyen d’un titre en breton est de 1300 exemplaires en 2003.4 Le tirage moyen d’un titre
bilingue est plus élevé : 2 400 exemplaires. Des différences existent selon les éditeurs et selon les titres publiés.
Certains titres sont tirés jusqu’à 15 000 exemplaires (dictionnaires par exemple), d’autres le sont à 300
exemplaires seulement.

Les éditeurs ont été interrogés sur leurs meilleures ventes. Les méthodes d’apprentissage ou les
dictionnaires se vendent le plus. La vente la plus importante que nous avons recensée parmi les réponses que
nous avons reçues est de 14 000 exemplaires.

Grafphique 5 – Évolution du nombre de titres en breton et bilingues publiés par département

120

100
87 96
84 81 Côtes-d'Armor
80
68 Finistère
64
56
60 Ille-et-Vilaine
57
Morbihan
40
Bretagne
17 19
12 23
20
12
5 5 6 4
0
2000 2001 2002 2003

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004
Le poids du Finistère est encore confirmé par le nombre de titres édités chaque année : 70 % des livres
(breton et bilingues) entre 2000 et 2003 ont été publiés par des éditeurs du Finistère.

On publie surtout des livres entièrement en breton et non bilingues : les trois quart des titres publiés ces
quatre dernières années sont des livres en breton.

On constate des différences selon la localisation des éditeurs : dans le Finistère et dans les Côtes-d’Armor,
il apparaît clairement que l’on publie essentiellement en breton de façon unilingue. Dans les Côtes-d’Armor, la
production éditoriale est due essentiellement à l’activité de TES : 46 titres en breton ont été publiés au cours de la
2
Selon le Conseil régional 1300 titres sont édités chaque année. En France 60 258 titres ont été édités en 2002 (source : L’Édition de livres
en France –repères statistiques 2002, Syndicat National de l’Edition 2003).
3
Afin de comparer avec l’ensemble de la production éditoriale française : 51 % des titres édités sont des nouveautés (30 714 titres) et 49 %
sont des rééditions (29 544) (Source : L’Édition de livres en France –repères statistiques 2002, Syndicat National de l’Edition 2003).
4
En France, le tirage moyen était de 8 190 exemplaires en 2002. (Source : L’Édition de livres en France –repères statistiques 2002, Syndicat
National de l’Edition 2003).
Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 6
période 2000-2003, soit 81 % de la production éditoriale du département. Dans le Finistère, le fait que la plupart
des éditeurs publiant beaucoup en breton se situent dans le Finistère explique cette situation : Emgleo Breiz, an
Here, Keit Vimp Bev et Mouladurioù Hor Yezh ne publient essentiellement qu’en breton. Dans le Morbihan et en
Ille-et-Vilaine, on publie surtout des livres bilingues.

Cependant il n’a été recensé que 6 éditeurs publiant uniquement en breton au cours de la période 2000-
2003.

Répartition des titres en breton et des titres bilingues publiés au cours des quatre dernières années

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004
Commentaire : la taille des cercles est proportionnelle au nombre de titres publiés par département

Graphique 6 – Pour qui édite-t-on des livres ? Répartition du nombre de titres publiés en breton ou bilingue au cours de la
période 2000-2003 selon les lecteurs

58

Adultes
Adolescents
31 Enfants

221

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 7
On édite essentiellement des livres pour les adultes : près des trois quarts des livres publiés au cours de la
période 2000-2003 sont des livres pour les adultes. Très peu de livres sont publiés pour les adolescents. Ils
sont pourtant l’avenir de la langue bretonne. Un effort est à réaliser pour inciter les éditeurs et les auteurs à
publier et à créer en breton pour ces lecteurs.

Livres pour adultes


Pour les adultes on édite en breton essentiellement de la littérature : la moitié des livres en breton ou
bilingues publiés peut être classée dans le genre littéraire (romans, nouvelles, poésie, mémoires, biographies ou
théâtre). Beaucoup de romans sont publiés : le tiers des livres publiés entre 2000 et 2003 sont des romans.

Le tiers de ce qui est proposé aux adultes est constitué d’ouvrages pour apprendre la langue ou des
ouvrages qui traitent de linguistique.

L’offre de livres d’Art, de livres pratiques, de bandes dessinées ou de sciences humaines est encore faible.

55 titres sont édités chaque année pour les adultes.

Livres pour adolescents


L’offre de livres pour adolescents est très faible (8 titres sont publiés chaque année en moyenne). De plus
la majorité de ces livres sont des ouvrages scolaires : près de la moitié des livres publiés. Du travail reste à
accomplir pour étendre et enrichir l’offre.

Livres pour enfants


La majorité des livres édités pour les enfants (57%) est de la littérature. On remarque ainsi le travail réalisé
par les maisons d’édition telles an Here et Keit Vimp Bev par exemple. Le nombre de titres édités pour les
enfants est relativement stable : 15 titres en breton ou bilingues sont publiés par an.

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 8
Graphique 7 – Que publie-t-on selon les lecteurs ? Nombre de titres en breton ou bilingues publiés par catégorie lors de la
période 2000-2003

ADULTES Méthodes d'apprentissage,


1 dictionnaires et linguistique
3 Romans, nouvelles

6 Poésie
7
9
Mémoires, biographies
9
73 Théâtre
11
Religion

17 Musique, chansons

Art

Pratique
19
Bandes dessinées

Sciences humaines
66

ADOLESCENTS

14 Littérature
Bandes dessinées
Livres scolaires

ENFANTS

19
Littérature
Bandes dessinées
Livres scolaires
33

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 9
Livres en breton

Le nombre de livres créés en breton diminue au cours de la période 2000-2003. Cependant le nombre de
titres créés en breton reste plus élevé que le nombre de titres traduits en breton au cours de la période étudiée.

Graphique 8 – Évolution du nombre de livres créés en breton ou traduits en breton publiés en Bretagne.

60

50
50
45

40 37

32 Créations
30
28 Nouveautés

20 25
23
16
10

0
2000 2001 2002 2003

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004

Répartition des titres créés ou traduits en breton selon le département au cours de la période 2000-2003

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004
Commentaire : la taille des cercles est proportionnelle au nombre de titres publiés par département
Des nouveautés sont publiés en breton plutôt que des rééditions : 85 % des livres publiés en breton sont
des nouveautés au cours de la période 2000-2003.
Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 10
Graphique 8- Évolution du nombre de créations par rapport au nombre de rééditions de titres en breton

70
60 62
56
50 52
49
40 Nouveautés
30 Rééditions

20

10 11 12 10
5
0
2000 2001 2002 2003

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004
La place des romans parmi les livres édités en breton est importante : 38 % des livres édités en breton
sont des romans (20 % des livres publiés en France sont des romans).

La proportion de livres se rapportant à la langue (méthodes d’apprentissages, dictionnaires ou


linguistique) est assez élevée : 17 % de ce qui est publié en breton (1% de ce qui est publié en France seulement
sont des méthodes d’apprentissages, dictionnaires ou linguistique- Source : L’Édition de livres en France –repères
statistiques 2002, Syndicat National de l’Edition 2003).

Livres bilingues (breton + autre langue)

On observe que l’on créé plus de livres bilingues que l’on en traduit. 81 % des livres bilingues publiés
sont des créations. Une différence apparaît donc ici entre les livres en breton et les livres bilingues.
Proportionnellement on créé plus de livres bilingues que de livres en breton. Beaucoup de livres pour les
apprenants sont publiés (méthodes d’apprentissages, lexiques, dictionnaires). Ils représentent 61 % des livres
bilingues édités pour les adultes. Ces livres sont des créations. Par contre une partie des livres en breton pour les
enfants sont des traductions d’autres langues (français mais aussi anglais et autre langues minoritaires).

Graphique 9 – Évolution du nombre de livres bilingues créés ou traduits

35

30 31
25
Créations
20 20
15
Traductions
13
10 10
5 6 6
4
0 1
2000 2001 2002 2003

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 11
Évolution du nombre de titres bilingues créés ou traduits selon le département au cours de la période 2000-2003

Source : Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la langue bretonne 2004
Commentaire : la taille des cercles est proportionnelle au nombre de titres publiés par département.

Graphique 10 – Évolution du nombre de nouveautés par rapport au nombre de rééditions – Livres bilingues

35

30 31

25

20 19 Nouveautés
Rééditions
15
13
10
9
7
5 6
4
2
0
2000 2001 2002 2003

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 12
LES REVUES EN LANGUE BRETONNE
Localisation des éditeurs de revues
Périodicité des revues

2 2

4
1
Côtes-d'Armor 5
Mensuel
Finistère
Bimestriel
Ille-et-Vilaine
Trimestriel
Morbihan

7 2

Près des trois-quarts des structures éditant des revues se situent dans le Finistère. Aucun journal quotidien
en breton n’existe pour l’instant. Les revues paraissant le plus fréquemment sont des mensuels. Les lecteurs ne
sont pas assez nombreux pour qu’une entreprise privée prenne l’initiative d’éditer un journal quotidien en langue
bretonne. Sans l’aide des pouvoirs publics, on ne peut créer un tel journal quotidien voir hebdomadaire.

On remarque deux périodes de création de revues :

- Avant 1980, 6 revues ont été créés : Al Liamm en 1945, Hor Yezh en 1954, Brud Nevez en 1955,
Imbourc’h en 1969, al Lanv et Bremañ en 1980.

- Après 2000, 5 revues ont été créés : Louarnig en 2000, Rouzig en 2001, Gripi et Bara Gwin en 2002
(Bara Gwin ne paraît plus depuis Août 2003) et Meuriad en 2003.

Jusque dans les années 2000 on ne proposait que des revues pour adultes (une initiative avait vu le jour
tout de même dans les années 1990 d’une revue pour enfants appelée Moutig). Ces revues créées avant 2000
sont essentiellement des revues littéraires et culturelles : al Liamm, Hor Yezh, Imbourc’h, Brud nevez. Bremañ et
al Lanv proposent des informations bretonnes et internationales.

Depuis 2000, cinq revues ont été créées pour les enfants et les jeunes adultes. Aucune offre n’existait
jusqu’alors pour les jeunes lecteurs. Grâce au travail de Keit Vimp Bev une presse jeunesse en langue bretonne se
développe. Louarnig est la première revue qui a été créée. Elle est destinée aux enfants entre 8 et 12 ans. Cette
revue est le résultat d’une coopération interrégionale. Elle est publiée en corse, en occitan et en basque.
L’association Coopelingua a été créée pour coordonnér et structurer cette parution commune. Keit Vimp Bev a
élargi son offre en créant en 2001 Rouzig destinée aux enfants de trois ans et Meuriad en 2003 pour les
adolescents. Deux revues originales ont été créées en 2002 : Gripi une revue trimestrielle proposant de la science-
fiction et Bara Gwin un magazine « people » qui était trimestriel.

L’édition de revues en langue bretonne fonctionne grâce au travail de bénévoles. La majorité des
personnes travaillant à la publication de revues (88%) sont des bénévoles. Depuis 2000, le nombre de bénévoles
a même augmenté. L’édition de revues s’est professionnalisée tout de même. Cependant elle n’est pas allée aussi
loin dans la professionnalisation que ne l’a fait l’édition de livres : 12% des collaborateurs de l’édition de revues
sont des salariés alors qu’ils sont 30% dans l’édition de livres.

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 13
Répartition des collaborateurs de l’édition de revues selon leur statut en 2003

Salariés à temps
plein
8%

Salariés à temps
Bénévoles
partiel
88%
4%

Évolution du nombre de collaborateurs selon leur statut

70
64
60
58

50 49 49

40 Salariés à temps plein


Salariés à temps partiel
30 Bénévoles

20

10
5 6 6 6
2 2 3 3
0
2000 2001 2002 2003

Le nombre d’abonnés est stable depuis 2000 pour la majeure partie des revues. Une légère baisse est
constatée cependant pour quelques revues. Le nombre d’abonnés moyen pour un journal en langue bretonne est
d’environ 430 abonnés. La moitié des revues a plus de 600 abonnés alors que l’autre moitié en a moins de 300.
En 2003 la revue ayant le plus d’abonnés en avait 800.

Les revues en langue bretonne se vendent essentiellement par abonnement : 84% des exemplaires
imprimés sont destinés aux abonnés.

Le nombre moyen d’exemplaires imprimés par revue est de 515 exemplaires. Le nombre d’exemplaires
imprimés est également stable. L’évolution de ce nombre d’exemplaires suit celle des abonnés.

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 14
BIBLIOGRAPHIE - SOURCES
 Cherel, A., L’Économie du Livre en Bretagne : l’Edition et les réseaux du livre, Université de Rennes 2, 2003.

 L’Édition de livres en France – Repères statistiques 2002, Syndicat National de l’Édition, 2003.

 Centre national du Livre

 Kreizenn-Rannvro al Levrioù e Breizh/Centre Régional du Livre en Bretagne

 Al Liamm

 Ar Men

 Armor Magazine

 Bretagne des Livres

 Brud Nevez

ANNEXES
Nombre de titres en breton et bilingues par catégorie

Catégorie 2000 2001 2002 2003 ENSEMBLE


Romans, nouvelles 11 23 16 16 66
Poésie 5 3 4 7 19
Théâtre 5 2 3 1 11
Mémoires, biographies 6 6 3 2 17
Méthodes d'apprentisage, dictionnaires &
ADULTES

linguistique 20 21 8 24 73
Sciences humaines 1 1
Religion 3 3 3 9
Bandes dessinées 2 3 5
Vie pratique 2 1 1 2 6
Art 1 2 4 7
Musique, chansons 4 1 2 2 9
Sous-ensemble 57 62 44 60 223
ENFANTS ADOLESCENTS

Littérature 4 5 9

Bandes dessinées 6 1 1 8
Livres scolaires 3 8 3 14
Sous-ensemble 6 8 9 8 31
Littérature 13 6 4 10 33
Bandes dessinées 1 1 2 2 6
Livres scolaires 3 3 8 5 19
Sous-ensemble 17 10 14 17 58
Autres domaines 4 7 14 13 38
ENSEMBLE 84 87 81 98 350

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 15
Nombre de titres en breton par catégorie
CAT ÉGORIE 2000 2001 2002 2003 ENSEMBLE
Romans, nouvelles 10 21 13 10 54
Poésie 4 2 4 4 14
Théâtre 5 2 2 1 10
Mémoires, biographies 6 4 2 1 13
Méthodes d'apprentisage, dictionnaires &
ADULTES

linguistique 13 6 2 3 24
Sciences humaines 1 1
Religion 1 2 2 5
Bandes dessinées 2 3 5
Vie pratique 2 1 1 2 6
Art 1 1 1 3
Musique, chansons 4 1 2 1 8
Sous-ensemble 46 40 30 27 143
ENFANTS ADOLESCENTS

Littérature 4 4 8

Bandes dessinées 6 1 1 8
Livres scolaires 1 6 3 10
Sous-ensemble 6 6 7 7 26
Littérature 13 5 4 10 32
Bandes dessinées 1 1 2 1 5
Livres scolaires 3 3 8 5 19
Sous-ensemble 17 9 14 16 56
Autres domaines 4 6 11 13 34
ENSEMBLE 73 61 62 63 259

Nombre de titres bilingues par catégorie

CATÉGORIE 2000 2001 2002 2003 HOLLAD


Romans, nouvelles 1 2 3 6 12
Poésie 1 1 3 5
Théâtre 1 1
Mémoires, biographies 2 1 1 4
Méthodes d'apprentisage, dictionnaires &
ADULTES

linguistique 7 15 6 21 49
Sciences humaines
Religion 2 1 1 4
Bandes dessinées
Vie pratique 0
Art 1 3 4
Musique, chansons 1 1
Sous-ensemble 11 22 14 33 80
ENFANTS ADOLESCENTS

Littérature 1 1
Bandes dessinées
Livres scolaires 2 2
Sous-ensemble 2 2 1 1
Littérature 1 1
Bandes dessinées 1 1
Livres scolaires
Sous-ensemble 1 1 2
Autres domaines 1 3 4
ENSEMBLE 11 26 19 35 91

Office de la Langue Bretonne – Enquête sur l’édition en langue bretonne – Observatoire de la Langue Bretonne 16