Vous êtes sur la page 1sur 6

Exercices dernière impression le 8 août 2019 à 8:52

Fonctions trigonométriques

Le radian et le cercle trigonométrique


Exercice 1
Convertir en radians les mesures données en degrés :
10˚ ; 59˚ ; 180˚ ; 18˚ ; 72˚ ; 112, 5˚

Exercice 2
Convertir en degré les mesures données en radians :
π 2π 5π 3π 5π 3π
; ; π ; ; ; ;
3 3 4 8 12 2

Exercice 3
Tracer un cercle trigonométrique puis placer les points images des angles en radians sui-
vants :
π 3π π π 3π 5π 3π
1) π 2) 3) 4) 5) − 6) − 7) 8) −
4 2 6 3 4 6 2

Exercice 4
M
N
Utiliser les renseignements portés sur la fi-
gure pour déterminer les angles sur [0 ; 2π]
repérant les points M, N et P.
O

Exercice 5
M
Utiliser les renseignements portés sur la fi-
gure pour déterminer les angles sur [−π ; π]
repérant les points M, N et P.
O
N P

Exercice 6
Sur le cercle trigonométrique colorier les arcs décrits par les intervalle I, J et K tels que :
" # " # " #
π 5π 4π 13π 7π 5π
I= − ; ; J= ; ; K= − ;
4 4 3 6 6 4

paul milan 1 première spécialité


exercices

Angle dans ] − π ; π]
Exercice 7
Dans chaque cas, trouver l’angle x dans ] − π ; π] correspondant à l’angle α donné :
7π 4π 35π 21π 202π
1) α = 2) α = − 3) α = 4) α = − 5) α =
2 3 6 4 3

Lignes trigonométriques
Exercice 8
Trouver les valeurs exactes du cosinus, sinus puis de la tangente des réels donnés. Vous
pourrez commencer par placer les points sur le cercle trigonométrique.
π 5π 7π 11π 13π
1) 2) 3) 4) 5)
6 6 6 6 6

Exercice 9
Trouver les valeurs exactes du cosinus, sinus puis de la tangente des réels donnés. Vous
pourrez commencer par placer les points sur le cercle trigonométrique.
π 9π 5π 81π 108π
1) 2) 3) 4) 5) −
4 4 4 4 4

Exercice 10
Trouver les valeurs exactes du cosinus, sinus puis de la tangente des réels donnés. Vous
pourrez commencer par placer les points sur le cercle trigonométrique.
4π π 71π 97π 54π
1) 2) 3) 4) 5) −
3 3 3 3 3

Relations trigonométriques
Exercice 11
À l’aide de la formule sin2 x + cos2 x = 1 :
2  π
1) Déterminer cos x sachant que : sin x = et x ∈ 0 ;
3 2
1
2) Déterminer sin x sachant que : cos x = − et x ∈ [−π ; 0]
5

5 π 
3) Déterminer cos x sachant que : sin x = et x ∈ ;π
3 2

Exercice 12
Dans chacun des cas suivants, calculer cos x ou sin x.
1  π  " #
3 3π
1) sin x = − et x ∈ − ; 0 . 2) cos x = et x ∈ ; 2π .
4 2 5 2
1 π 
3) cos x = − et x ∈ ; π .
3 2

paul milan 2 première spécialité


exercices

Exercice 13
Démontrer que pour tout réel x on a :
1) (cos x + sin x)2 + (cos x − sin x)2 = 2
2) (cos x + sin x)2 − (cos x − sin x)2 = 4 cos x sin x

Exercice 14
Exprimer à l’aide de sin x et cos x, les expressions suivantes :

1) sin(−x) + cos(−x) 3) cos(π − x) + cos(3π + x)


 π  π 
2) sin(−x) − sin(π + x) 4) sin x + − 3 cos − − x − 4 sin(π − x)
2 2

Équations trigonométriques
Exercice 15
À l’aide d’un cercle trigonométrique, résoudre dans R les équations suivantes :
√ √
2 2) sin x = 0 3) 2 sin x + 3=0
1) cos x =
2

Exercice 16
Résoudre dans R puis visualiser les solutions dans le cercle trigonométrique des équations
suivantes :
 π √ π 
1) 2 sin x + −1=0 2) 1 − 2 cos − x = 0
4 3
 π  1  π  1
3) sin 2x − = 4) cos 2x − =
4 2 3 2

Exercice 17
Résoudre dans R puis visualiser les solutions dans le cercle trigonométrique des équations
suivantes :
 π  π  π
1) cos 2x = cos x + 2) sin x − = sin 3x +
4 6 3
 π   π   π 
3) sin 2x − = cos x + 4) cos x = sin x +
6 4 4

Exercice 18
π π
Calcul de sin et cos
8 8
C est le cercle trigonométrique associé à un repère orthonormé direct (O , I , J) du plan.
−−→ −−−→ π
M est le point de C tel que (OI , OM ) = .
4
1) Faire une figure.
2) Quelles sont les coordonnées du point M dans le repère (O , I , J) ?

paul milan 3 première spécialité


exercices

3) Calculer la distance IM.


π
4) a) Démontrer que : IM = 2 × sin .
8
π
b) En déduire la valeur exacte de sin .
8
π
5) Calculer la valeur exacte de cos .
8
7π 9π 5π 3π
6) Déduire les lignes trigonométriques de : , , et .
8 8 8 8

Exercice 19
π π
Calcul de sin et cos
12 12
C est le cercle trigonométrique associé à un repère orthonormé direct (O , I , J) du plan.
−−→ −−−→ π
M est le point de C tel que (OI , OM ) = .
6
1) Faire une figure
2) Quelles sont les coordonnées du point M dans le repère (O , I , J) ?
3) Calculer la distance IM.
π
4) a) Démontrer que : IM = 2 × sin .
12
π
b) En déduire la valeur exacte de sin .
12
√ √
π 6− 2
c) Montrer que l’on peut mettre sin sous la forme
12 4
π
5) a) Calculer la valeur exacte de cos .
12
√ √
π 6+ 2
b) Montrer que l’on peut mettre cos sous la forme
12 4
11π 13π 5π 7π
6) Déduire les lignes trigonométriques de : , , et .
12 12 12 8

Études de fonctions
Exercice 20
2
f est la fonction définie sur R par : f (x) =
2 + cos x
1) Justifier que la fonction f est définie sur R.
2) Montrer que la fonction f est paire et 2π-périodique.
En déduire le plus petit intervalle d’étude de la fonction f .
3) Calculer la fonction dérivée f ′ et déterminer son signe sur l’intervalle [0; π].
4) Dresser le tableau de variation de f sur [−π; π] et tracer l’allure de la fonction sur
[−π ; 3π]

paul milan 4 première spécialité


exercices

Exercice 21
Soit les fonctions f et g définies sur [0 ; +∞[ par : f (x) = e−x cos(4x) et g(x) = e−x .
On a tracé C f ci-dessous, la courbe représentative de la fonction f .

Cf
O 1 2 3

1) a) Montrer que : ∀x ∈ [0 ; +∞[, −e−x 6 f (x) 6 e−x .

b) Que peut-on conjecturer pour les grandes valeurs de x ?


2) Déterminer les coordonnées des points communs aux courbes C f et Cg .
 nπ 
3) On définit la suite (un ) sur N par un = f .
2
a) Montrer que la suite (un ) est une suite géométrique. En préciser la raison.
b) En déduire le sens de variation de la suite (un ) et étudier sa convergence.
4) a) Montrer que : ∀x ∈ [0 ; +∞[, f ′ (x) = −e−x [cos(4x) + 4 sin(4x)].
On rappelle que [cos(ax + b)]′ = −a sin(ax + b).
b) En déduire que les courbes C f et Cg ont même tangente en chacun de leurs points
communs.
5) Donner une valeur approchée à 10−1 près par excès du coefficient directeur de la droite
π
(T) tangente à la courbe C f au point d’abscisse .
2
Compléter le graphique ci-dessous en y traçant (T) et Cg .

Exercice 22
La fonction tangente
π sin x
Soit la fonction tangente, notée tan, définie sur R − +kπ par : tan x = .
2 cos x
π 
1) Expliquer pourquoi la fonction tangente est définie sur R − +kπ .
2
2) a) Montrer que la fonction tangente est impaire et π-périodique.
b) En déduire le plus petit intervalle d’étude de la fonction tangente.
 π π
3) a) Montrer que la dérivée de la fonction tangente sur l’intervalle − ; peut se
2 2
mettre sous la forme : tan′ x = 1 + tan2 x.
 π π
b) Que peut-on en déduire sur les variations de la fonction tangente sur − ; .
2 2

paul milan 5 première spécialité


exercices

 π π
4) Déterminer la tangente (T0 ) en 0 puis tracer la fonction tangente et (T0 ) sur − ; .
2 2

Exercice 23
Approximation de π par la méthode d’Archimède.
Dans un texte intitulé « De la mesure du cercle », Archimède imagine la première méthode
jamais proposée permettant, en théorie, le calcul de π avec une précision aussi grande
qu’on le souhaite. C
Soit C un cercle de rayon 1 : on construit, pour
n > 1 deux polygones réguliers Pn , et Qn , ayant
3 × 2n côtés, Pn étant inscrit dans C , et Qn , exinscrit Q1
à C (voir la figure ci-contre).
α1
Le périmètre du cercle (= 2π) est encadré par b

ces deux polygones. On note pn et qn , les demi- O


périmètres respectifs de Pn et Qn . Ainsi, pn < π < qn P1

1) Le cas n = 1

Montrer que p1 = 3 et q1 = 2 3.
n = 1 (6 côtés)
2) Expression de pn , et qn

a) Évaluer l’angle au centre αn qui intercepte l’un des côtés de Pn en fonction de n.


 π   π 
b) En déduire les relations : pn = 3 × 2n sin et qn = 3 × 2n
tan .
3 × 2n 3 × 2n
En pratique, ces expressions ne permettent pas un calcul numérique de pn et qn .
Dans la suite, nous nous orientons vers un calcul de proche en proche.

3) Relations de récurrence
π
a) On pose βn = . Exprimer pn et qn , en fonction de n et βn .
3 × 2n+1
b) On admet que : sin 2a = 2 sin a cos a et 1 + cos 2a = cos2 a
!
1 1 1 1 √
En déduire que, ∀n > 1, = + et pn+1 = pn qn+1
qn+1 2 pn qn
c) Calculer q2 et p2 à l’aide des relations précédentes.
Quelle est la précision sur la valeur approchée de π ?

4) Algorithme.
a) Proposer un algorithme permettant de calculer les valeurs de pn et qn jusqu’à obte-
nir un encadrement de n d’amplitude 10−6 . Donner l’encadrement de π ainsi obtenu.
b) Proposer une fonction en Python qui donne le nombre d’itérations nécessaires pour
obtenir un encadrement à 10−p du nombre π, p ∈ N. Quel est le nombre d’itérations
nécessaires pour fournir 3 décimales supplémentaire ? Cet algorithme est-il efficace
pour connaître les décimales de π ?

paul milan 6 première spécialité