Vous êtes sur la page 1sur 9

chapitre 3 : évaluation des charges et surcharges

CHAPITRE 3: EVALUATION DES CHARGES ET SURCHARGES


Chapitre 03

3.1.introduction
Ce chapitre est consacré à l’évaluation des charges et surcharges (permanentes ou
d’exploitations) que l’ouvrage doit supporter ainsi que la répartition transversale.
D’après le fascicule 61 titres II, on doit calculer les surcharges valables pour les ponts routiers
supportant une ou plusieurs chaussées
L’ouvrage doit être résisté ou effort appliqué qui sont les suivantes : 

 Les charges permanentes (CP) et (CCP).


 Les surcharges routières.
 les Surcharges sur trottoir.
 Les surcharges dues au vent, au séisme, et au freinage.
 Force centrifuges.
 Combinaisons de charges.
3.2. calcul des charges
3.2.1. Charges permanentes et complément des charges permanentes
Les charges permanentes comprennent le poids propre de la structure porteuse, les éléments
non porteurs et des installations fixes.
 Les éléments porteurs : Ces charges concernent le tablier seul (charges Permanent).
 Les éléments non porteurs : Telle que : le revêtement, la chape, trottoirs, corniches, Garde-
corps, glissières de sécurité (compléments des charges permanentes
3.2.1.1. Calcul des charges permanentes (CP) 
a. poids propre de la dalle
13.2 m

22cm

Figur3.1. : coupe transversale droite de la dalle

- Epaisseur de la dalle est : 22cm.


- La longueur de la dalle : 13.50 – 2x0.15=13.20 m
- Le poids de la dalle par mètre linéaire :
Pd=Sd × ρ b=13.20 ×0.22 ×2.5=7.260t/ml
b. poids de l’ossature métallique 
 Gm=0.105 ( L )1 .6 +100
Gm=( 0.105 ( 36 )1 .6 +100 ) =132.45 kg /m 2 = 0.132 t/m 2
Pom = 0.132 × 13.20 = 1.742 t/ml
Donc : le poids de CP = 7.260+1.742 = 9.002 t/ml
3.2.1.2 La charge complémentaire permanente (CCP) 
Elle contient le poids de la superstructure tel que ce dernier contient les éléments suivants :
 Revêtement et chape d’étanchéité.
 Trottoirs et corniche.

19 | P a g e
chapitre 3 : évaluation des charges et surcharges

 garde-corps.
a. poids de revêtement et chape d’étanchéité 
Couche de roulement = 8 cm
pR +ch=0 ,08×12×2,2=2. 112t /ml
b. Trottoir et corniche 

Figure.3.2 : coupe transversale du trottoir

Poids du trottoir 
S= ( 0,22× 0,50 )∗¿ 0,11 m2
pt =2,5 ×0.11=0,275 t /ml
Poids de la corniche
( 0.23+0.22 ) 0.25
S1 = =0.05625 m 2
2
S2=( 0.705× 0.13 )=0,09165 m2
S3=(0. 132 π )/8=0,0066 m2
ST =S1 +S 2 +S 3=0,1545 m2
⟹ p c =2,5 ×0.1545=0.3863 t/ml
⟹ p(T +C)=0,275+0,3863=0,6613t /ml
c. Le poids de garde-corps et glissières 
pGc = 0,30t/ml
CCP=2( p ¿ ¿(T +C)+ pGc )+ p(R +ch) =4,035 t /ml ¿
g= (Cp+ CCp)= (9,002 + 4,035)¿13,037t /ml

G = (Cp+ CCp) ×L = 469,332 t

3.3. calculs des surcharges


Elles sont définies par le fascicule 61 titre de pont route, dans notre ouvrage on considère les
systèmes de charge suivante :

 La surcharge de type A(L).


 Système B.

20 | P a g e
chapitre 3 : évaluation des charges et surcharges

 La surcharge militaire Mc120.


 La surcharge sur trottoirs.
Ces actions sont appliquées et disposées sur la chaussée de façon à obtenir l’effet le plus
défavorable. Cependant la chaussée n’est pas totalement chargée ; donc on définit la largeur
chargeable qui se déduit de la largeur roulable.

 La largeur roulable (L r) 


La largeur roulable est définie comme la largeur comprise entre dispositifs de retenue ou
bordures : elle comprend donc outre la chaussée proprement dite toutes les sur largeurs
éventuelles, telles que bande dérasée, bande d'arrêt, etc. Dans le cas ou l'on prévoit un
élargissement futur de la chaussée, il y a lieu de considérer celle-ci dans son état définitif.

 Largeur chargeable (L c) 


La largeur chargeable se déduit de la largeur roulable :

- en enlevant une bande de 0,50 m le long de chaque dispositif de retenue (glissière ou barrière)
lorsqu'il en existe ;

- En conservant cette même largeur roulable dans le cas contraire.

Si une chaussée est encadrée par deux bordures, la largeur chargeable est confondue avec la
largeur roulable ; si elle est bordée d'un cote par un dispositif de retenue, de l'autre par une
bordure, c'est une bande de 0,50 m qui doit être enlevée

LC =L R−n× 0,5
Avec :
LC : Largeur chargeable en m.
n : Nombre de dispositifs de retenue n 2

LR =12 m
LC =12−2 ( 0.5 )=11 m
 Classe de ponts routes 
Les ponts route sont rangés en trois classes en fonction de la largeur Rouable, et leur
utilisation.

classe pont largeur roulable


1 LR ≥ 7 m

2 5,50 m <L R< 7 m

3 L R<5,50 m

Notre pont sera un Pont de première classe (LR ≥ 7 m). (12 ≥ 7 m).
 Nombre de voies 
On a un pont de première classe (12 ≥ 7 m).

21 | P a g e
chapitre 3 : évaluation des charges et surcharges

Donc : m = 3 (trois vois).

 largeur d’une voie ( LV )


LC 11
LV = = =3,66 m
m 3
3.3.1. Système de charges A (L) 
Le système A se compose d’une charge uniformément répartie dont la l’intensité dépend de la
langueur L chargée est donne par la formule suivante :

36 000
A ( L )=230+ (Kg/m 2)
L+ 12
36 000
L=34.90 m A(L)= A ( L )=230+ =997,59 ¿)
34.9+12

A(L)= 0, 9976 t/ m 2

En fonction de la classe du pont et nombre de voies chargés, A ( L )multiplié par un coefficient ( a 1 )


donnée par le tableau suivant :
Coefficient a1 

1 voie 2 voie 3 voie 4 voie ≥ 5 voie

1ere classe 1,00 1,00 0,90 0,75 0,70

2eme classe 1 ,00 0,90 / / /

3eme classe 0,90 0,80 / / /

Coefficient a2 

On a : pont de 1ere classe


D’autre part, A(L) est multiplier par un autre coefficient (a 2) donné par :
V0
a 2=
V
V 0=LV =3,5 m ( pont de 2 ere classe )
Avec :
{V =3,66 m(largeur de la voie)
3,5
a 2= =0,96
3,66
La valeur de A ( L ) en fonction de voies chargées :
t
a1 a2 A ( L)( ) A(t / ml)
m2
1 voie 1,00 0,96 0, 9976 1 ×3,66 ×0,96 × 0,9976=3,505

2 voies 1,00 0,96 0, 9976 1 ×2 ×3,66 ×0,96 × 0,9976=7,010

22 | P a g e
chapitre 3 : évaluation des charges et surcharges

3 voies 0,90 0,96 0, 9976 0,9 ×3 ×3,66 × 0,96 ×0,9976=9,464

3.3.2. Système de charges B 


Le système de charges B comprend trois systèmes distincts dont il y a lieu d’examiner
indépendamment les effets pour chaque élément des ponts :

- Le système Bc se compose de camions types,


- Le système Bt se compose de groupes de deux essieux dénommés essieux tandems.

Les deux premiers systèmes Bc et Br, s'appliquent à tous les ponts quelle que soit leur classe, le
système Bt ne s'applique qu’aux ponts de première ou de deuxième classe.
a. Sous système Bc
Un camion type du système Bc comporte trois essieux, tous à roues simples.

En plan

Figure 3.3 : schéma de system Bt


Disposition sur le pont :
 Longitudinalement, on dispose deux camions Bc aux max espaces de façon à produire l’effet le
plus défavorable .la distance entre les deux camions est 4,50 m .
 Transversalement, on dispose le nombre de camions produisant l’effet le plus défavorable sur
la largeur chargeable ( Nbre de camions Bc =Nbre de voies charg é es ¿ .la distance entre
chaque camion est 0,50 m .
Dans notre cas : L=36 m et 3 voies charg é es
On peut dispose deux camions Bc longitudinalement et deux transversalement.
Les charges de système Bc sont multipliées par deux coefficients :
Un coefficientb c dépond de la classe du pont et nombre de voies donnée par le tableau suivant :

1 voie 2 voie 3 voie 4 voie ≥ 5 voie

1ere classe1,20 1,10 0,95 0,80 0,70

23 | P a g e
chapitre 3 : évaluation des charges et surcharges

2eme classe
1,00 0,90 / / /

3eme classe
1,00 0,80 / / /

Un coefficient de majoration dynamique δ c donné par :


0,40 0,60
δ c =1+ +
1+ 0,20 L G
1+ 4
S
Tel que :

L : la portée du pont : L=34,90 m.


S : la surcharge maximale :
G : la charge permanente, G = 469,332 t
Dans notre cas : pont de 1ere class et 3 vois chargées.

L = 34.90m ; S = 30× 6× 0,95 = 171t ;

0,40 0,60
δ c =1+ + ⟹ δ c =1, 101
1+ 0,20× 34,90 469 ,332
1+4
171

bc δc charges par essieu(t)

E avant
6 ×1,20 ×1 , 101=7 , 927
1,20 1 ,1 01
1 voie E arriere
12 ×1,20 ×1 ,101=15 , 854
E avant 2 ×6 ×1,10 ×1 , 101=14 ,533
1,10 1 ,1 01
2 voies E arriere 2 ×12 ×1,10 ×1 ,101=29 , 066
E avant 3 ×6 × 0,95× 1 ,101=18 ,827
3 voies 0,9 1 ,1 0
5 1 E arriere 3 ×6 × 0,95× 1 ,101=37 ,654

b. Sous système Bt 


Un tandem du système B t est applicable seulement sur la 1 ére et 2ére classe, il est à deux essieux
(2×16t), chacun à deux roues simples qui répondent aux caractéristiques suivantes :

24 | P a g e
chapitre 3 : évaluation des charges et surcharges

Figure-3.4 : schéma du système Bt

On dispose un seul tandem dans le sens longitudinal et, au plus, deux tandems transversalement.

Les valeurs des charges du système Bt prise en compte sont multipliées par le coefficient b t et
par le coefficient de majoration dynamique δ bt.

- Pour les ponts de la première classe (notre cas):


bt = 1 .
- Pour les ponts de la deuxième classe :
bt = 0,9 .
0,4 0,6
δ bt =1+ + .
1+0,2×L G
1+4×
S
L = 34 ,90 m.
G =469 , 332t .
S = 64×1= 64 t .
0,4 0,6
δ bt =1+ + =1,070
1+0,2×34 ,90 469 ,332
1+4×
64

Désignation Poids (t) bt  essieu (16t)

1 Tandem 32 1 1,070 17,12

2 Tandems 64 1 1,070 34,24

3.3.3. Système militaire MC120 


Les véhicules types militaires sont souvent plus défavorable que le système A et B pour les
éléments de couverture ou d’ossature des tabliers.
1,0

55t
2,3
1,0

55t

1 2,3 1 6,1m 6,1m

-Transversalement - -Longitudinalement - - En plan-


Figure 3.5 : schémas du système Mc120

 Masse totale de chenille : 110t.

25 | P a g e
chapitre 3 : évaluation des charges et surcharges

0,4 0,6
δ Mc =1+ + .
1+0,2×34 . 90 469 , 332
1+4×
110
δ Mc = 1, 083
P = 110×1 , 167 = 119, 130 t .
119 ,130
P= = 19 , 529 t/ml
6,1
p = 19, 529 t/ml
Mc 120
3.3.4. Surcharge exceptionnelle D240
Les charges exceptionnelles ne sont pas frappées par le coefficient de majoration dynamique. Le
convoi type D comporte une remarque de trois éléments de 4 lignes à 2 essieux de 240 t de poids
total. Ce poids est supposé réparti au niveau de la chaussée sur un rectangle uniformément
chargé de 3,2 m de large et 18,6m de long.

Figure 3.6 : dimensions du système D240

3.3.5. Surcharge sur trottoir 


On applique sur le trottoir une charge uniformément repartie de 150 Kg/m 2 de façon à produire
l’effet le plus défavorable.

{deuxuntrottoir charg é : p=0,15 × 0,75=0,1125 t /ml


trottoirs charg é s : p=2× 0,15× 0,75=0,225t /ml
3.4. Les effets horizontaux 
3.4.1. Effet de freinage 
Les effets de freinage considérer pour la stabilité des appuis et la résistance des appareils
d’appuis.
 L’effet de freinage correspond au système A( L) est donné par :
F H =F . A
Avec :
F=1/(20+ 0,0035. S)
S= LC . L (La surface chargée m 2 )
A(t ) S(m 2 ) F F H (t)
1 voie 3,505 ×34,90=122,324
3,66 ×34,9=¿127 ,734 0,049 5,994

2 voies 7,010 ×34,90=244,649 7,32 ×34,90=255,468


0,048 11,743

3 voies 14,533 ×34,90=507,202 11 ×34,90=383,9000,047 23,838

 pour le système( b c ), un seul camion est supposé freiné avec une force égale à son poids.

26 | P a g e
chapitre 3 : évaluation des charges et surcharges

F H =30 t
3.4.2. Effet du vent 
Le vent souffle horizontalement est perpendiculairement à l’axe longitudinal de la chaussée.
Le vent développé sur toute la surface frappé normalement une pression de ( 2000 N /m 2 ).
3.4.3. L’effet du séisme 
Les charges sismiques sont classées parmi les actions accidentelles.

Les efforts de séisme sont très importants sur les appuis, et même pour le dimensionnement des
appareils d’appuis et ferraillage des pilles.

F ah=0,2 Gdans≤sens horizontal .


F av =0,07 G dans≤sens vertical .
F ah=0,25 ×469,332=117,333 t
Dans notre cas : { Fav =0,075 × 469,332=35,199 t

27 | P a g e