Vous êtes sur la page 1sur 6

A-OUKHAI Espace 1reAnnée

1 Aires et volumes

1 1 Dans le plan

Figure Triangle rectangle carré


C C D C D

Illustration

A H B A B A B

CH × AB
Aire A = A = AB × AC A = AB2
2

Figure parallélogramme losange trapèze


C D
C D C D

Illustration A H B
A H B A B

AD × BC (AB + DC) × CH
Aire A = CH × AB A = A =
2 2

Figure Cercles et disques arc et Secteur


B

R `

Illustration O A

α
Longueur P = 2πR `= × P avec α = AOB

360
α
Aire A = π R2 a= × A avec α = AOB

360

L-P-ARIANA Années scolaire 2015/2016 1/ 6


Espace

1 2 Dans l’espace

Figure Parallélépipède rectangle ou pavé droit cube

a
Figure
c
a
b

A = 2 ab + ac + bc A = 6 a2
¡ ¢
aire

volume V = abc V = a3

Figure Prisme droit Pyramide

h hauteur
Figure
h
B : base B

aire de base

1
volume V = h ×B V = hB
3

2/ 6
A-OUKHAI Espace 1reAnnée

Solide Cylindre Cône de révolution


S
R hauteur génératrice [SM ]

h g
h
Illustration

B O

Aire
A` = 2π R h A` = π R g
latérale

Aire At = A` ¡+ 2 πR¢2 = ³ ´
At = A` + πR2 = π R R + g
totale 2π R R + h

1 1
Volume V = πR2 h V = B h = π R2 h
3 3

Solide sphere Développement d’un cône de révolution


S
α

Illustration M
R

O
arc de cercle de même longueur
que le disque de base

4 La mesure de l’angle α en degré est


Volume V = π R3
3
R
Aire A = 4 π R2 α= 360
g

L-P-ARIANA Années scolaire 2015/2016 3/ 6


Espace

2 agrandissement réduction
• Agrandir une figure ou un solide, c’est multiplier toutes ses dimensions par un même nom-
bre k supérieur à 1.

• Réduire une figure ou un solide, c’est multiplier toutes ses dimensions par un même nombre
k compris entre 0 et 1. Dans les deux cas:

Ï les aires sont multipliées par k 2 ,


Ï les volumes sont multipliés par k 3 .

G
H
Dans la figure ci-contre ABCD est un agran-
F
dissement de EFGH. On a donc :
AB BC CD AD D C E
= = = =k
EF FG HG EH
Le vérifier expérimentalement.
A B
C

N
Dans la figure ci-contre on a (MN) ∥ (BC).
Justifier que AMN est une réduction de ABC.

A B
M

3 Sections de solides

Rappels

• Une droite est parallèle à un plan si


elle est parallèle a une droite de ce
plan. D
P

• Une droite perpendiculaire à un


plan si elle est orthogonale à deux
droites sécantes de ce plan.
Q

4/ 6
A-OUKHAI Espace 1reAnnée

Section de deux plans parallèles

1. Deux plans qui ne sont pas parallèles


sont dits sécants ; ils se coupent selon
d
une droite. P

2. Si deux plans sont parallèles, tout plan d0


Q
qui coupe l’un coupe l’autre, et les deux
droites d’intersection sont parallèles.

Section d’un parallélépipède droit par un plan

1. La section d’un parallélépipède


droit par un plan parallèle à une
face est un rectangle isométrique à
cette face.

2. La section d’un parallélépipède


droit par un plan contenant une
arête est un rectangle.

Section d’une pyramide par un plan parallèle à sa base:

La section d’une pyramide par un plan


parallèle à sa base est un polygone qui est
une réduction du polygone de base. Les
polygones de la section et de la base ont la
même forme et ont leurs côtés parallèles
deux à deux.

Section d’un cylindre par un plan parallèle à sa base:

L-P-ARIANA Années scolaire 2015/2016 5/ 6


Espace

La section d’un cylindre par un plan par-


allèle base est un cercle de même rayon
que sa base.

Section d’un cône de révolution par un plan parallèle à sa base:

L’intersection d’un cône de révolution par


un plan parallèle à sa base est un cercle
qui est une réduction du cercle de base.
Son centre est le point d’intersection de
l’axe du cône avec le plan d’intersection
(il est aligné avec le sommet du cône et le
centre de la base du cône).

Section d’une sphère par un plan

I M
La section d’une sphère par un plan est un
cercle. Si le plan passe par le centre de la
sphère, le cercle obtenu est appelé grand O

cercle de la sphère.

6/ 6