Vous êtes sur la page 1sur 7

PHONETIQUE FRANCAISE A L'INTENTION DES ETUDIANTS HISPANOPHONES

La langue française se différencie de l'espagnol par le grand nombre de graphèmes (plus de 130), à
mettre en relation avec 37 phonèmes.

Les différences les plus remarquables entre les deux langues sont signalées ici

Phonèmes Mots-clés Exemples Observations Prononciations

Est plus ouvert


mais, être, que le [e]
lycéenne, espagnol
payer, Exception:femme
[e] règle
Noël, elle et adverbes en
disait, la emment avec
reine nasalisation finale
[amã]

Point
sûr, j'ai eu, d'articulation
[y] université
B.U intermédiaire
entre [i] et [u]

Point
d'articulation
[œ] peu veux, yeux intermédiaire
entre le [e] et le
[o]

La nasalisation
est plus
prononcée en
français qu'en
[ ] un parfum
espagnol y
compris pour
pour les voyelles
a-e-i-o.

phonème labio-
[v] valeur wagon dental différent
du bilabial [b]
la semi-consonne
existe en
[wa] doigt espagnol mais
poêle, croit,
avec un
[we] tramway asseoir
graphème
différent (agua,
cueva)

/s/
intervocalique,
zéro,
[z] maison comme dans le
deuxième
terme anglais
music

short, sans [t] de


[ ] chat
schéma l'espagnol

Phonème du
[j] joli Georges
catalan Jordi

[r] lire beurre [r] n'est pas roulé

Différent de [ks]
exercice,
[gz] examen dans taxi et de [s]
exemple
dans six

FEB

10

French Phonemes and Graphemes

In this lesson, we will look at French phonemes (sounds) and graphemes (letters or groups of
letters that make specific sounds). 
The French language has 37 different phonemes and over 130 different graphemes. English, on the
other hand, has 44 different phonemes and around 230 graphemes.

Learning French phonemes and graphemes will help you with spelling and pronunciation of new
words.

Vowels (Voyelles)

First we will look at the different vowel sounds. In the first column, you will find the phonetic
symbol for the sound. In the second column, I provide you with different examples of words that
contain the particular sound. Finally, in the last column, you can see a list of graphemes that make
the particular sound.

i lit, île, maïs, meeting, il, vie i, î, ï, ee

e blé, jouer, nez, pied, messieurs, poignée, volontiers, jouet é, er, ez, ed, e (+ double
consonants), et, iers

ε père, amer, faire, elle, merci, mais, payer, être, Noël, volley è, e, ai, at, ê, ë, ey

a à, sac, femme, chat, panda a, à

ɑ pâte, bas â, a

o stylo, chaud, cadeau, vélo, landau, bateau, drôle, mot o, au, eau, ô

ɔ porte, pomme, vol, mort, donner, capharnaüm o, ü

y lune, mur, dessus, rue, du, décu u


u poule, dessous, mouton, tout, roux, fou, chou ou

ə je, le, ce, premier e

ø jeu, heureux, nœud, bœufs, deux, peu eu, œu

œ fleur, œufs, sœur, peur, meuble eu, œu

ɛ̃ matin, brin, chien, sympa, faim, pain, peintre, impur in, en, ym, aim, ain, ein, im

ɑ̃ champ, blanc, dent, empereur, sans, vent am, an, em, en

ɔ̃ ballon, ombre, long, bon on, om

œ̃ parfum, emprunter, lundi, brun um, un

Semivowels (Semi-Voyelles)

French semivowels, also known as semi-consonants, are sounds that require the speaker to open
his mouth more than he would for a consonant sound and less than he would for a vowel sound. 

j paille, soleil, crayon, païen, fauteuil, pied il, y, i

ɥ muet, huit, lueur, huile, lui ue, ui

w froid, équateur, poêle, oui, nouer, nuée oi, ua, oê, uer, ué

Consonants (Consonnes)

p poupée, Paris, programme p

t tourner, trait, tante t

k camion, cri, cave, corne, cube, clé, koala, question, quille, ca, cr, co, cu, cl, k, qui, que,


cinq, bec, écho, exciter q, c (at the end of a word),
ch, x (followed by c)

b bulle, bras, bon b

d dormir, devoir, durer d

g garage, gare, draguer, gorille go, ga, gu, g (= consonant)


f froid, front, face, photo, phare f, ph

s soleil, simple, commençons, cent, citron, cygne, initiale s, ç, c (followed by e, i, or y),


t

z zoo, bise, fraise z, s (between two vowels)

ʒ jeu, jeudi, girafe, manger, cage, gymnastique j, g (before e, i, or y)

l livre, lot, le l

m manger, mari, mercredi m

n nœud, nous, nénuphar n

ɲ Ligne, gagner, agneau gn

r rouge, rue, renard r

ŋ parking, camping, ping-pong ing

ʃ chat, niche, fasciste, short ch, sc, sh

Vous êtes étudiant de français ou vous voulez entreprendre des études de français en France dans
votre pays, sachez que la phonétique est très importante dans l’apprentissage de cette langue
surtout si ce son n’existe pas dans votre pays ou se prononce différemment !

Cet article vous permettra d’en savoir un peu plus sur ce fameux son qui est très connoté
socialement, psychologiquement et culturellement. Vous trouverez aussi quelques conseils et
techniques pour pratiquer la prononciation du [R] français.

Apprendre la prononciation du [R] français

Le [R]et sa prononciation

Lorsque les étudiants étrangers de n’importe quel pays apprennent le français, ils sont dès le
début de leur apprentissage confrontés aux règles de la phonétique afin de pouvoir s’exprimer
correctement et clairement en français. La prononciation du [R] devient alors un véritable
cauchemar pour eux, d’autant plus que c’est une consonne omniprésente dans la langue française
et sa fréquence d’apparition est la plus élevée de toutes les consonnes.

Pour arriver à maîtriser la prononciation de cette consonne, il faut juste une organisation
rigoureuse et de l’entraînement… beaucoup d’entraînement !!!

Le [R] en français peut se trouver dans de nombreuses positions dans le groupe rythmique. Ainsi,
la difficulté de sa réalisation dépend de sa position. Il est donc impératif de connaître et
comprendre les différentes prononciations du [R] afin de le prononcer correctement.
Le [R] français contemporain est une consonne fricative, c’est-à-dire qu’elle est produite avec un
bruit de frottement dans la région arrière du palais. Par contre dans certains pays francophones
(notamment en Afrique) le [r] est roulé c’est-à-dire que la langue s’enroule sur l’avant du palais.
Autrefois (à l’époque où l’ancien français était utilisé) cette façon de prononcer le [r] était la
marque des intellectuels en France ; aujourd’hui le français standard n’utilise plus le [r] roulé.
Cependant, dans quelques régions françaises, cette manière de prononcer le [r] reste présente
mais elle expose parfois les locuteurs à des jugements de valeurs positifs ou négatifs sur la qualité
de leur expression, leur langue etc.

Quelques astuces pour prononcer le [R] à la française

A la différence d’autres langues comme l’espagnol ou l’anglais, en français on n’utilise pas la


langue, pour prononcer le [R] : elle est posée dans le fond de la bouche, elle ne bouge pas. De
même, pas la peine d’arrondir les lèvres : elles non plus ne bougent pas ! En fait le son est produit
dans la gorge, au même endroit où vous prononcez le [g] ou le [k]. Le son [R] est dû à un très léger
recul de la langue après la prononciation de la voyelle qui le précède. N’oubliez pas : la langue ne
bouge pas ! Si vous avez tendance à la faire bouger, collez-la contre les dents du bas, pour vous
concentrer sur le son à produire dans la gorge.

Quand le R est placé en fin de mot, vous pouvez aussi opter pour un accent du sud et prononcer
un son [ø] après le [R] ; il vous faudra progressivement éliminer le son [ø].
Exemples :
soir → [swaRø] → [swaR]
amour → [amuRø] → [amuR]

Quand le R est précédé d’une consonne, vous pouvez utiliser une technique similaire : séparez les
deux consonnes avec un son [ø] pour bien prononcer le [R], puis supprimez-le pour prrrrrononcer
comme les français natifs !
Exemples :
propre → [pøRɔpøRø] → [pRɔpRə]
gros → [gøRo] → [gRo]

Quand le R est suivi d’une syllabe, il vous faut apprendre à le prononcer tout en le faisant
immédiatement suivre d’un autre son consonantique. Il existe plusieurs méthodes pour vous y
aider :1) soit vous travaillez avec des paires de mots qui vont vous aider à savoir prononcer le [R]
seul, puis suivi d’un son consonantique.
Exemple :
vert → verte
un motard → une motarde
il part → ils partent
le retard → elle retarde

2) soit vous travaillez avec des gammes qui présentent des difficultés croissantes de
prononciation : on associe d’abord le son [R] aux consonnes occlusives sourdes [p], [t] et [k], puis
aux consonnes équivalentes sonores [b], [d] et [g] ; ensuite aux consonnes fricatives sourdes [f], [s]
et [ʃ], puis aux équivalentes sonores [v], [z] et [ʒ] ; et on finit en associant le son [R] aux nasales
[m], [n] et [l]. Pour bien apprendre, respectez l’ordre des gammes, car la prononciation des
premières aide aux suivantes.
Exemple :
voyelle + Rp / + Rt / + Rk → par pitié / ils partent / au parc
voyelle + Rb / + Rd / + Rg → pour Bernard / pardon / un orgue
voyelle + Rf / + Rs / + Rʃ → parfait / je poursuis / un parchemin
voyelle + Rv / + Rz / + Rʒ → parvenir / pour Zéphyrin / une courge
voyelle + Rm / + Rn / + Rl → une harmonie / un harnais / à Orly

De plus, n’oubliez pas qu’il arrive en français que le R ne se prononce pas, notamment dans les
mots tels que « Monsieur », « gars », mais aussi tous les infinitifs en –er et dans la plupart des
noms et adjectifs de plus d’une syllabe.
Exemples :
chanter → [ʃãte]
jouer → [ʒue]
cuisinier → [kyizinje]
mais :
amer → [amɛR]
premier → [pRømje] cher → [ʃɛR]

Pour finir, sachez que certaines personnes prononcent un [R] vibrant, comme cela se faisait en
ancien français. C’est le cas de chanteurs comme Edith Piaf ou Georges Brassens. D’ailleurs, pour
ceux qui ont des difficultés à prononcer ce son, on vous conseille d’écouter la célèbre chanson
d’Edith Piaf « Non, je ne regrette rien » et d’apprendre à la chanter. Je vous assure que vous ne le
regretterez pas !

Ces explications vous ont convaincu de la difficulté d’apprendre à bien prononcer ce son [R] ! Alors
venez étudier dans une école de français en France et vous pourrez profiter des explications et
conseils d’un enseignant français et surtout vous pourrez pratiquer dans la classe grâce à
des leçons spéciales de phonétique !