Vous êtes sur la page 1sur 40

UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.

me/whatsnws

VENDREDI 13 MARS 2020


76E ANNÉE– NO 23382
2,80 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR –
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

RUTH ZYLBERMAN
SUPPLÉMENT

FABRICE HUMBERT LE MONDE
PAR EMMANUEL CARRÈRE EN SES MIROIRS  DES LIVRES

CORONAVIRUS : LE MONDE S’ENFERME 
▶ Alors que l’OMS ▶ En France, la tension
a déclaré la planète monte dans les hôpi­
en état de pandémie, taux, devant l’afflux
de nombreux pays de malades.
prennent des mesu­ Les interrogations
res de restriction se multiplient sur le
de la circulation nombre de cas réels
▶ Donald Trump ▶ Avec un relatif con­
a annoncé, mercredi sensus des partis, le
11 mars, que sont gouvernement rejette
interdites toutes l’idée de reporter les
les arrivées élections municipales
en provenance ▶ Le ministère de
d’Europe, hors celles l’éducation préfère un
du Royaume­Uni « ciblage » à une « fer­
▶ L’Italie a durci meture totale » des
sa politique de confi­ écoles, mais la liste
nement en fermant la des établissements
plupart des commer­ concernés ne cesse
ces non alimentaires de s’allonger
▶ Les Français
▶ Face aux risques
font des stocks
de récession, de nom­ de nourriture et de
breux Etats préparent produits de grande
des plans de relance consommation
massifs, mais
en ordre dispersé Hall d’arrivée à l’aéroport JFK de New York, le 9 mars. EDUARDO MUÑOZ/REUTERS
PAGES 4 À 11 ET 19
IDÉES PAGE 28 CHRONIQUE PAGE 30

Pétrole Quelles sont les conséquences de la guerre du baril ? Weinstein : vingt­trois ans de prison
riyad et moscou ont fait plon­ lié à la crise du coronavirus, la cains et canadiens de pétrole de crochent. Quant à l’Arabie saou­ à l’issue de son procès à New quet, qui avait réclamé une peine
ger les cours de l’or noir au­des­ plongée des prix a d’importantes schiste, qui sont fragilisés. La dite, son budget et les réformes York, le producteur de cinéma dé­ longue et a mis en avant l’exis­
sous de 40 dollars le baril de répercussions économiques, Russie dispose de réserves finan­ annoncées par Mohammed Ben chu a été condamné, mercredi tence d’autres agressions. Cette
brent, divisant par deux sa valeur mais aussi diplomatiques. cières qui lui permettent pour Salman étaient fondés sur un ba­ 11 mars, à vingt­trois ans de prison condamnation marque une vic­
depuis janvier. Sur fond de ralen­ Les grands perdants sont, pour l’heure d’absorber le choc, mais le ril à 80 dollars. pour viol et agression sexuelle. Le toire pour le mouvement #metoo.
tissement de l’activité mondiale l’heure, les producteurs améri­ rouble et la Bourse moscovite dé­ PAG E S 1 6 - 1 7 juge James Burke a suivi le par­ PAG E 2

Enquête Gastronomie Football Municipales L’INQUIÉTANTE ÉTRANGETÉ DU BANAL…


Les noirs secrets « Pata negra », Le PSG chasse
de Jean Vanier, l’amour du gras sa malédiction, à La gauche SIDÉRANT ! TÉLÉRAMA

fondateur vénéré et de la charcuterie huis clos, en Ligue à la recherche 


de L’Arche d’exception des champions
PAG E S 20-21 PAG E 2 5 PAGE 15
de l’union 
perdue
LE REGARD DE PLANTU
Plongé en plein marasme
au niveau national, le Parti
socialiste espère conserver
ses grandes villes, comme
Paris, Nantes, Rennes, Lille,
Dijon ou Le Mans. Au­delà
de cette élection se joue
une recomposition
du paysage, entre LFI, EELV
et les socialistes
PAGES 12-13

1
É D I TORIAL
IMOGEN
POOTS
JESSE
EISENBERG

SURMONTER L’ÉCHEC  Un film de
LORCAN FINNEGAN
DU RÉFÉRENDUM 
Design : COURAMIAUD / LAURENT LUFROY.

D’INITIATIVE PARTAGÉE LE 11 MARS AU CINÉMA


PAG E 3 0

Algérie 220 DA, Allemagne 3,70 €, Andorre 3,50 €, Autriche 3,80 €, Belgique 3,10 €, Cameroun 2 400 F CFA, Canada 5,70 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 400 F CFA, Danemark 36 KRD, Espagne 3,50 €, Gabon 2 400 F CFA, Grande-Bretagne 3,10 £, Grèce 3,50 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,50 €,
Hongrie 1 330 HUF, Irlande 3,50 €, Italie 3,50 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 3,20 €, Malte 3,20 €, Maroc 22 DH, Pays-Bas 3,80 €, Portugal cont. 3,50 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 400 F CFA, Suisse 4,40 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 4,10 DT, Afrique CFA autres 2 400 F CFA
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

INTERNATIONAL
0123
2| VENDREDI 13 MARS 2020

L’avocate
Gloria Allred,
qui représentait
plusieurs
victimes
du producteur,
tient une feuille
sur laquelle a été
inscrite la peine
infligée à Harvey
Weinstein
par un tribunal
de Manhattan,
le 11 mars à New
York. CARLO
ALLEGRI/REUTERS

Weinstein condamné à 23 ans de prison
La condamnation du producteur, coupable de viol, marque une victoire pour le mouvement #metoo

new york ­ correspondant – M. Weinstein encourait un qu’il avait eu le sentiment d’avoir en Pennsylvanie à une peine com­
maximum de vingt­neuf ans de eu une relation consensuelle pen­
« Les femmes prise entre trois et dix ans de LE CONTEXTE

L
e jury avait rendu, le prison (vingt­cinq plus quatre dant cinq ans avec Jessica Mann. savent désormais prison tandis que le médecin de
24 février, un verdict me­ pour les deux crimes dont il a été M. Weinstein n’a toutefois pas l’équipe de gymnastique améri­
suré, ne retenant pas l’ac­ reconnu coupable). La procureure présenté d’excuses ni reconnu
que, si elles en caine Larry Nasser a été
cusation d’agressions Joan Illuzzi­Orbon a dénoncé un avoir commis quoi que ce soit de ont le courage, condamné à une peine comprise #METOO
sexuelles en série qui aurait pu va­ homme « ivre de pouvoir » et est répréhensible et il n’a pas infléchi entre quarante et cent soixante­ Pour le mouvement #metoo,
loir à Harvey Weinstein la perpé­ remontée jusqu’aux années 1970, le juge. Les six femmes qui
il y aura des quinze ans de prison : « J’ai signé la peine de vingt-trois ans de pri-
tuité. Mais la lourdeur de la peine citant le cas d’une victime disant avaient témoigné au procès se conséquences votre arrêt de mort », lui avait si­ son infligée à Harvey Weinstein
prononcée mercredi 11 mars par avoir été violée en 1978 lors sont retrouvées ensemble à gnifié la juge en janvier 2018. constitue un tournant : depuis
le juge James Burke a fait l’effet d’un voyage d’affaires. l’audience, avec le procureur de
pour leurs Cependant, la parole s’est libérée. les premières révélations d’octo-
d’un coup de tonnerre : le produc­ Juste avant le verdict, la victime New York, Cyrus Vance, fort criti­ agresseurs » La chute de Weinstein fut scellée bre 2017, plus de 90 femmes ont
teur de cinéma déchu a été con­ Mimi Haleyi avait de nouveau ac­ qué par le passé pour avoir tardé à lorsque des femmes ont enfin ac­ accusé l’ex-magnat hollywoo-
GLORIA ALLRED
damné à vingt­trois ans de prison cablé son agresseur : « Il a violé ma poursuivre M. Weinstein. Elles cepté de témoigner à visage dé­ dien de les avoir harcelées
avocate de Mimi Haleyi
à l’issue de son procès à New York confiance et mon corps ainsi que ont fini la séance en pleurs. couvert, dans le New York Times ou agressées sexuellement.
pour viol et agression sexuelle. mon droit à refuser des avances. » La sévérité de la peine a surpris puis le New Yorker, en octobre 2017, Un an après sa chute, plus de
A 68 ans, Harvey Weinstein se La deuxième victime, Jessica les observateurs. « C’est une sen­ après des années de rumeurs. deux cents hommes « puissants »
voit infliger vingt ans de prison Mann, qui avait été malmenée par tence très, très dure », a commenté tend faire appel de la sentence. Elle On a appris, par des scellés, des médias, du divertissement
pour agression sexuelle avec vio­ la défense lors du procès, a rap­ l’avocate pénaliste Rikki Klieman, assure que les peines prononcées qu’Harvey Weinstein avait à l’épo­ ou de la politique ont été tour
lence contre l’ancienne produc­ pelé que « le viol, ce n’est pas juste consultante de la chaîne CBS à New York dans des cas similaires que demandé le soutien des mil­ à tour accusés d’agression
trice de cinéma Mimi Haleyi, à la­ un moment de pénétration. L’im­ News. Debra Katz, l’avocate d’une sont trois fois moins sévères. Cette liardaires Michael Bloomberg, sexuelle ou de comportement
quelle il avait imposé un cunni­ pact dure toute la vie ». Elle a de­ des témoins au procès, déclarait allégation n’a pas pu être vérifiée. l’ancien maire de New York, et Jeff déplacé, relevait en octobre 2018
lingus alors qu’elle avait ses règles mandé que la peine la plus lourde avant le verdict au Wall Street Puis ce fut le tour de l’avocate de Bezos, le patron d’Amazon, sans le New York Times.
en 2006. Il a eu droit à une peine soit prononcée, déplorant par Journal qu’une peine de moins de Mimi Haleyi, Gloria Allred, de dire que l’on sache si les intéressés Mais rares sont les personnalités
supplémentaire de trois ans pour ailleurs que son cas soit moins pé­ quinze ans enverrait un mauvais aux journalistes sa satisfaction, avaient réagi. Surtout, on y trouve publiques à avoir été jugées jus-
viol envers une personne incapa­ nalisé que le trafic de drogue : message, signalant en creux brandissant un papier sur lequel un courriel lapidaire écrit par son qu’ici. Outre la difficulté que ren-
ble de donner son consentement « Comment se fait­il que je ne vaille qu’elle n’en attendait pas tant. était inscrit « 20 + 3 ». « Les femmes frère Bob Weinstein en 2017 : « Tu contre parfois le système judi-
(viol au « troisième degré ») à l’en­ pas plus que de la cocaïne ? » Les avocats d’Harvey Weinstein savent désormais que, si elles en mérites un prix d’honneur pour ta ciaire américain à matérialiser
contre en 2013 de Jessica Mann, ont subi un immense camouflet, ont le courage, il y aura des consé­ pure sauvagerie, ton inhumanité, les faits et les délais de prescrip-
qui rêvait de devenir actrice. « Remords » notamment la star du barreau de quences pour leurs agresseurs », a­ ton immoralité, pour les actes que tion, l’une des principales expli-
Ainsi le producteur qui faisait Pour la première fois de son pro­ Chicago, Donna Rotunno, spécia­ t­elle déclaré, se réjouissant de ce tu as commis. Je prie qu’il y ait un cations est l’utilisation d’accords
la loi à Hollywood, lauréat 1989 cès, alors que le sort était jeté, liste de la défense des hommes ac­ que « les femmes ne vivront plus enfer. C’est là qu’est ta place. » financiers, souvent assortis de
de la Palme d’or à Cannes pour Harvey Weinstein a pris la parole cusés de viol et qui n’avait jusqu’à dans le silence ». Elle a rappelé que En attendant, la place du clauses de confidentialité,
Sexe, mensonges et vidéo, de pendant une vingtaine de minu­ présent perdu qu’un seul procès. les poursuites allaient se poursui­ condamné est à l’hôpital Bellevue comme ceux qu’Harvey Weins-
Steven Soderbergh, et récipien­ tes. « Nous pouvons avoir des véri­ Ils avaient demandé une peine ré­ vre à Los Angeles, où M. Weinstein de Manhattan, où il a été transféré tein a conclus en décembre 2019
daire de nombreux Oscars pour tés différentes, mais j’ai des re­ duite au minimum, cinq ans, en pourrait être transféré. pour des problèmes cardiaques avec certaines de ses accusatri-
Pulp Fiction (1994) et Shakes­ mords pour vous tous et ce que raison de la santé, de l’âge de leur après sa condamnation. D’ici ces pour mettre fin aux poursui-
peare in Love (1998), pourrait­il vous avez enduré, a déclaré en client et de ses réalisations passés. « Je prie qu’il y ait un enfer » à dix jours, il est censé être trans­ tes judiciaires. Dans la foulée
finir ses jours en prison. salle d’audience le magnat dé­ « Compte tenu de son âge, toute L’affaire marque un tournant sur féré dans un centre de détention de cette affaire, plusieurs Etats
Le juge Burke a fixé seul la peine chu, se tournant vers ses victi­ peine supérieure au minimum lé­ la poursuite des criminels de l’Etat, à Fishkill, à 100 kilomè­ ont d’ailleurs adopté des lois vi-
avec le verdict du jury, comme c’est mes. J’éprouve vraiment des re­ gal équivaudrait à une condamna­ sexuels. Le procureur de New tres au nord de New York. sant à interdire l’utilisation de ce
l’usage à New York et dans de nom­ mords pour cette situation. Je le tion à perpétuité. » En vain. York lui­même, Cyrus Vance, avait La protection du condamné est type d’accords de non-divulga-
breux Etats américains. Il a estimé ressens vraiment du fond du Devant le palais de justice de été fortement critiqué pour ne décisive, alors que sa célébrité tion pour de tels cas.
qu’elle reflétait le comportement cœur, j’essaie vraiment de devenir Manhattan, Donna Rotunno a dé­ pas avoir poursuivi M. Weinstein peut l’exposer à la violence de ses
général de M. Weinstein : « Bien une meilleure personne. » noncé pêle­mêle l’« absence en 2015 à la suite de la plainte codétenus et qu’il faut éviter tout
que ce soit la première condamna­ M. Weinstein a fait valoir qu’il ne d’équité », une sentence « lâche », d’une mannequin italienne. La suicide, sept mois après la
tion, ce n’est pas la première infrac­ reverrait peut­être jamais ses en­ un procès biaisé depuis le début, condamnation qu’il a obtenue lui pendaison du prédateur sexuel
tion, a asséné M. Burke, qui avait fants. Il a aussi estimé être traité avec un juge, selon elle, partial et permet de redorer son blason et de mineures Jeffrey Epstein.
pourtant expliqué à l’ouverture du de manière inéquitable en raison « sous pression », une sélection des de devenir le fer de lance de la M. Weinstein est censé avoir le
procès qu’il ne s’agissait pas d’en du mouvement #metoo, dressant jurés mise en cause, les interféren­ défense des femmes. traitement réservé aux détenus
faire un référendum sur le mouve­ un parallèle avec le sort des com­ ces avec l’inculpation d’Harvey Il serait faux toutefois de dire violents. Le condamné a engagé
ment #metoo. J’ai devant moi des munistes à l’époque du maccar­ Weinstein par le parquet de Los que l’impunité complète régnait un consultant spécialiste de la
preuves d’agressions sexuelles thysme : « Désormais, il y a des mil­ Angeles alors que s’ouvrait le pro­ aux Etats­Unis : avant les affaires prison pour le préparer à ce que
impliquant d’autres femmes. » liers d’hommes qui sont accusés de cès new­yorkais. « Bien sûr que Weinstein et le mouvement #me­ les spécialistes appellent pudi­
Il a suivi le parquet, qui avait choses qu’aucun de nous n’a com­ c’est trop dur, c’est terrible », s’est af­ too, l’acteur Bill Cosby a été pour­ quement son « voyage ». 
réclamé une peine longue prises. » Il a notamment assuré fligée Mme Rotunno. La défense en­ suivi et condamné en avril 2018 arnaud leparmentier
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 international | 3

Aung San
SLOVAQUIE
deux chambres du Parlement, et Les forces armées de son pays Vague inédite
d’établir un nouveau mode de dé­
La NLD se met en sont pourtant accusées d’avoir d’arrestations
signation du commandant en ordre de bataille provoqué la fuite de dans la magistrature

Suu Kyi défie


chef des forces armées. 800 000 Rohingya au Bangla­ Treize juges, dont l’actuelle
Les députés militaires, appuyés
à l’approche desh, d’avoir violé un nombre présidente par intérim de
par la formation pro­armée, le des élections considérable de femmes, incen­ la Cour suprême slovaque
Parti de la solidarité et du déve­ dié des centaines de villages au et une ancienne secrétaire
loppement de l’Union (PSDU), ont
de novembre : nord de la province de l’Arakan, et d’Etat à la justice, ont été

l’armée avant rejeté les amendements au motif


que de tels changements auraient
« des conséquences indésirables »
qui affaibliraient la fragile « tran­
Aung San Suu Kyi
est entrée
en campagne
tué sans doute une dizaine de
milliers de musulmans.
En décembre 2019, Aung San
Suu Kyi prend le parti d’aller
arrêtés mercredi 11 mars et ac­
cusés de « corruption, interfé­
rence avec l’indépendance des
tribunaux et obstruction de

les élections sition » vers la démocratie du


pays, qui a été gouverné par une
junte militaire entre 1962 et 2011.
L’actuelle Constitution avait
terdit. Ce dernier est alors confié
à un proche, tandis qu’elle s’ar­
témoigner à La Haye devant la
Cour internationale de justice
(CIJ), où la Birmanie doit répondre
des accusations de génocide. Lors
la justice ». L’opération « Tem­
pête » est du jamais­vu dans
l’histoire de la Slovaquie dé­
mocratique. A des degrés di­
Le parti de la dirigeante birmane été élaborée en 2008 par des gé­
néraux qui, même s’ils avaient
roge aussi le poste de ministre
des affaires étrangères.
du discours qu’elle prononce, elle
commence en affirmant que
vers, tous ces magistrats ont
été mis en cause ces derniers
tente de restreindre les pouvoirs affiché depuis quelque temps
déjà leur intention de lancer le
Depuis, sa relation avec l’armée
a été placée sous le double signe
« l’intention génocidaire ne peut
être retenue comme l’unique hypo­
mois dans les médias locaux
pour leurs liens avec le ma­
politiques garantis aux militaires Myanmar (nom officiel de la Bir­
manie) sur « la route de la démo­
de la complicité sans illusions et
de l’hostilité à fleurets mouche­
thèse » expliquant la tragédie –
prenant le risque de donner l’im­
fieux Marian Kocner, qui a
notamment commandité
cratie », entendaient garantir tés. Quand la minorité musul­ pression d’exonérer les militaires. l’assassinat d’un journaliste
leur futur contrôle des affaires mane des Rohingya subit, en 2016 d’investigation, Jan Kuciak,
publiques. Et empêcher celle qui et 2017, une offensive d’une bruta­ Promesses non tenues en février 2018, et qui a été
bangkok ­ correspondant dant inférieur à la majorité des était à l’époque leur ennemie ju­ lité inouïe par l’armée, Aung San Elle ne tarde cependant pas à en­ arrêté en octobre 2018.
en Asie du Sud­Est trois quarts requise pour tout rée, Aung San Suu Kyi, d’accéder Suu Kyi prend le parti de minimi­ voyer une pique directe vers l’ar­
amendement à la Constitution. au poste de chef de l’Etat. ser la violence. Elle fustige les mé­ mée, en ajoutant ne pas exclure ÉTATS-UNIS

A
près avoir longtemps Le résultat du vote était at­ dias et ses anciens soutiens, qui « que la force disproportionnée ait Coup de filet contre
donné le sentiment tendu : la NLD a beau disposer de Complicité sans illusions ne comprennent pas, selon elle, la été utilisée par des membres des le cartel mexicain Jalisco
qu’elle était solidaire la majorité des sièges depuis sa Pour ce faire, ils avaient inclus « complexité » de la réalité ethno­ forces de défense, dans certains cas Plus de 600 personnes liées
de l’armée birmane, triomphale victoire aux élections dans la Constitution un article religieuse birmane. au mépris du droit international à l’un des plus puissants car­
même quand cette dernière fut législatives de 2015, elle est im­ empêchant toute personne ma­ Prix Nobel de la paix 1991, l’an­ humanitaire ». Elle déclare ensuite tels de la drogue mexicains,
accusée de « génocide » par les Na­ puissante à se hisser à un seuil de riée ou ayant des enfants avec un cienne icône de la lutte pour les que les militaires ne faisaient Jalisco Nouvelle Génération,
tions unies, Aung San Suu Kyi est voix aussi élevé, l’armée conser­ étranger de devenir président de libertés chute violemment de « pas une distinction suffisamment ont été arrêtées au cours
passée à l’offensive contre les mi­ vant un pouvoir de veto dans un la République de l’Union du son piédestal en Europe où mai­ claire entre les combattants de des six derniers mois aux
litaires : son parti, la Ligue natio­ Parlement où un quart des sièges Myanmar. C’est le cas de la ries et universités lui retirent, les l’ARSA [la guérilla rohingya qui Etats­Unis, dont 250 lors
nale pour la démocratie (NLD), est lui est automatiquement réservé. « Dame », qui a été mariée avec un unes après les autres, titres et ré­ avait attaqué policiers et gardes d’un coup de filet mercredi
engagé depuis des mois dans une Combat perdu d’avance, ce défi Britannique avec lequel elle a eu compenses qu’elles lui avaient frontières] et les civils ». 11 mars, ont annoncé
joute parlementaire dont l’enjeu lancé à l’armée avait en réalité deux enfants. octroyés du temps où elle était Désormais, il lui faut démon­ les autorités. Son chef,
est la réduction des pouvoirs de pour but de montrer que la NLD Mme Suu Kyi, qui fut à trois re­ reçue en Europe avec tous les trer à ses futurs électeurs, restés Nemesio Oseguera – alias
l’armée, la redoutable Tatmadaw. se met en ordre de bataille à l’ap­ prises et durant une quinzaine honneurs. souvent hostiles aux militaires, « El Mencho » –, en cavale
L’offensive a cependant tourné proche des prochaines élections d’années, entre 1989 et 2010, as­ Le rejet de l’Occident la fait tant que ses promesses, non tenues, depuis des années, fait
court, mardi 10 mars, quand des du mois de novembre : Aung San signée à résidence par les militai­ se raidir qu’elle donne, de plus en de la campagne 2015 le seront l’objet de poursuites aux
propositions de réforme constitu­ Suu Kyi est entrée en campagne res au pouvoir, va cependant plus, le sentiment d’absoudre bientôt : à savoir, entre autres, Etats­Unis depuis 2014. En
tionnelle initiées par la NLD ont électorale. réussir à grimper au sommet : l’armée de ses crimes. Alors que des changements constitution­ octobre 2018, les autorités
été rejetées à l’issue de débats mar­ Les amendements visaient à après le scrutin de 2015, elle de­ les Nations unies accusent, nels susceptibles de brider la américaines avaient estimé
qués par une rare violence verbale supprimer des articles qui sanc­ vient de facto chef du gouverne­ en 2018, les militaires d’« actes gé­ puissance de l’armée. Et de lui que le cartel importait
entre parlementaires : 404 dépu­ tuarisent les pouvoirs de l’armée : ment, en créant le titre de « con­ nocidaires » à l’encontre des permettre d’accéder aux fonc­ au moins cinq tonnes de co­
tés sur les 633 que compte la ils proposaient précisément de seillère d’Etat », le poste de pre­ Rohingya, elle ose laisser enten­ tions de chef de l’Etat. Pour l’ins­ caïne et cinq tonnes de mé­
Chambre basse ont voté en faveur réduire le quota de 25 % de sièges mier ministre n’existant pas et dre que ses rapports avec l’armée tant, c’est raté.  thamphétamines aux Etats­
des réformes, un chiffre cepen­ attribués aux militaires dans les celui de chef de l’Etat lui étant in­ « ne sont pas si mauvais ». bruno philip Unis chaque mois. – (AFP.)

En Irak, deux Américains et


un Britannique tués par des roquettes
Les soupçons s’orientent vers les factions armées irakiennes
liées à l’Iran, faisant craindre une nouvelle phase de tensions

D eux mois après une esca­


lade meurtrière entre les
Etats­Unis et l’Iran sur le
sol irakien, le spectre d’une con­
frontation entre les deux pays
Les partis chiites au
pouvoir à Bagdad
sont déterminés à
contre la base K1. Elle avait fait
25 morts dans les rangs de la mi­
lice pro­iranienne.
Les tensions s’étaient ensuite ac­
centuées entre Washington et Té­
plane à nouveau. Trois membres bouter les troupes héran, menant à l’assassinat le
de la coalition internationale de 3 janvier, dans une frappe de drone
lutte contre l’organisation Etat is­
américaines américaine à Bagdad, du général
lamique (EI), deux Américains et hors du pays iranien Ghassem Soleimani, le
un Britannique, ont été tués, mer­ chef de la Force Al­Qods des gar­
credi 11 mars au soir, dans des tirs diens de la révolution, et de son
de roquettes sur la base irakienne credi contre le camp Taji est la plus lieutenant en Irak, Abou Mahdi Al­
de Taji, au nord de Bagdad, où ils meurtrière. Dix­huit roquettes se Mohandes. Ce dernier dirigeait les
étaient stationnés. Douze autres sont abattues sur la base vers unités de la Mobilisation popu­
personnes ont été blessées, dont 19 heures, heure locale, selon la laire, notamment composées des
au moins cinq grièvement, selon le coalition internationale. Un ca­ milices pro­Iran et intégrées aux
ministère de la défense américain. mion muni d’un lanceur de ro­ forces armées irakiennes. Téhéran
Une enquête a été ouverte pour quettes a été retrouvé non loin. Un a mené en représailles des tirs de DOMINIQUE LARESCHE
identifier les responsables, a pré­ peu plus tard, des raids aériens ont missiles contre la base d’Aïn Al­
cisé le Pentagone. visé des positions de supplétifs de Asad, où sont stationnées des
Lors d’un entretien au télé­ l’Iran à la frontière entre l’Irak et la troupes américaines dans l’ouest
phone, le chef de la diplomatie
américaine, Mike Pompeo, et son
Syrie, tuant 26 paramilitaires ira­
kiens, a indiqué le directeur de
de l’Irak, occasionnant d’impor­
tants dommages matériels et des
« Il, elle, question de genre »
homologue britannique, Dominic l’Observatoire syrien des droits lésions cérébrales chez une cen­
Raab, ont exigé que les auteurs des humains, Rami Abdel Rahmane. taine de soldats. Un thème proposé par le magazine mensuel des rédactions francophones
attaques « rendent des comptes », « Dix explosions » ont secoué une Mike Pompeo avait alors assuré

Ce jeudi à 21h sur TV5MONDE*


selon le département d’Etat amé­ zone au sud de la ville d’Al­Bouka­ que l’assassinat du général Solei­
ricain. Les responsables irakiens mal (Syrie), frontalière de l’Irak, a­ mani, architecte de l’expansion
ont dénoncé cette attaque, quali­ t­il précisé. L’origine de ces raids iranienne au Moyen­Orient, res­
fiée de « défi sécuritaire très dange­ reste à établir. Des responsables taurait la dissuasion américaine
reux ». Les soupçons s’orientent américains ont indiqué, sous cou­ face à l’Iran et à ses supplétifs ira­ se décline dorénavant aussi en version hebdomadaire :
vers les factions armées irakien­ vert de l’anonymat, que les Etats­ kiens. Les partis chiites au pouvoir
nes liées à l’Iran, à qui sont impu­ Unis n’avaient pas, à ce stade, à Bagdad sont toutefois détermi­ le vendredi et le samedi sur TV5MONDE et le lundi sur
tées une série d’attaques contre mené de raids de représailles. nés à bouter les troupes américai­
les intérêts américains en Irak de­ nes hors du pays. Le 5 janvier, la
puis le retrait unilatéral américain Escalade meurtrière majorité chiite au Parlement a fait En partenariat avec
de l’accord sur le nucléaire iranien Une attaque similaire à celle du voter une résolution non contrai­
et le rétablissement des sanctions, camp Taji avait été à l’origine, fin gnante pour obliger le gouverne­ :
en mai 2018. décembre 2019, d’une escalade ment à expulser les forces étrangè­
Les attaques contre des représen­ meurtrière entre Washington et res. Le sort des 6 000 soldats de la
© Christophe Lartige / TV5MONDE

tv5monde.com/objectifmonde
tations diplomatiques et des bases Téhéran sur le sol irakien. Un sous­ coalition – dont 5 200 Américains
où sont des soldats américains se traitant américain avait été tué – est suspendu à la formation d’un
sont intensifiées depuis octo­ dans les tirs de 30 roquettes sur la gouvernement. Début mars, le
bre 2019 et le début d’un mouve­ base militaire K1 à Kirkouk, dans le candidat désigné au poste de pre­
ment de contestation à Bagdad et nord de l’Irak. En représailles, l’ar­ mier ministre, Mohamed Taoufik
dans le sud du pays, qui déstabilise mée américaine avait frappé cinq Allaoui, a jeté l’éponge après avoir Bienvenue en Francophonie
les partis religieux et les milices bases, en Irak et en Syrie, des briga­ échoué à obtenir la confiance pour *heure de Paris
chiites au pouvoir, ainsi que leur des du Hezbollah (Kataeb Hezbol­ son cabinet. 
parrain iranien. L’attaque de mer­ lah), à qui a été imputée l’attaque hélène sallon
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

PLANÈTE
0123
4| VENDREDI 13 MARS 2020

PA N D É M I E   D E   C O V I D ­ 1 9

Trump met l’Europe en quarantaine
Le président américain ferme son pays aux ressortissants de l’espace Schengen, mais épargne les Britanniques
washington ­ correspondant
DONALD TRUMP 

A
près l’avoir longtemps A ACCUSÉ L’UNION 
relativisée, Donald
Trump a fini par pren­ EUROPÉENNE 
dre la mesure de la me­
nace représentée par le coronavi­ D’AVOIR « ÉCHOUÉ » 
rus. Mercredi 11 mars au soir, il
s’est donc exprimé dans le cadre
FACE AU VIRUS
le plus solennel : assis derrière le
Resolute Desk du bureau Ovale de
la Maison Blanche. Dans ce cadre sure visant l’espace Schengen qui
réservé aux événements les plus entrera en vigueur dans la nuit de
dramatiques, le président des vendredi à samedi, même si le
Etats­Unis a déclaré la mobilisa­ pays compte plus de cas que de
tion générale contre un phéno­ nombreux autres pays de l’UE.
mène dont il disait encore une se­ Les ressortissants américains
maine plus tôt qu’il finirait par ne seront pas concernés, pas plus
disparaître « comme un miracle ». que les échanges commerciaux.
« Je suis convaincu qu’en prenant Le président a également an­
et en continuant à prendre ces me­ noncé une éventuelle révision
sures dures, nous réduirons consi­ des restrictions déjà appliquée vi­
dérablement la menace qui pèse sant l’Asie. « L’Amérique d’abord »,
sur nos citoyens, et nous finirons le slogan qu’il s’est fixé depuis son
par vaincre ce virus rapidement et entrée en politique, est donc
définitivement », a­t­il assuré. appliqué à la lettre. Il n’a d’ailleurs
M. Trump a commencé par dési­ pas eu un mot de compassion ou
gner des responsables. Il a mis en de soutien envers les pays les plus
cause l’Union européenne (UE), touchés par le virus.
une institution qu’il aime stigma­
tiser et qui a « échoué » face au vi­ Baisse des impôts
rus, à ses yeux. C’est selon lui parce La mesure visant l’Europe, specta­
que cette dernière s’est montrée culaire, a été accompagnée de
passive, alors qu’il avait interdit le rappels de précautions élémen­
31 janvier l’accès du territoire amé­ taires pour ses concitoyens, les
ricain aux étrangers venant de plus âgés étant les plus menacés,
Chine, qu’il a pris une mesure ainsi que par l’annonce de mesu­ Donald Trump s’adresse à la nation depuis le bureau Ovale de la Maison Blanche, à Washington, le 11 mars. DOUG MILLS/AP
drastique. « Pour empêcher de nou­ res de soutien pour l’économie
veaux cas de pénétrer dans notre après une nouvelle journée noire
pays, je vais suspendre tous les à Wall Street. « J’appelle le Congrès publicains, mardi. Elle n’a cepen­ Nous devons mettre la politique de dans le Nevada. La veille, son Le président du Conseil euro­
voyages en provenance d’Europe à rapidement offrir aux Améri­ dant pas été reçue très favorable­ côté, mettre fin au sectarisme et équipe de campagne avait an­ péen (les Etats membres) a, lui,
vers les Etats­Unis pour les trente cains une baisse des impôts sur les ment, y compris au sein de son nous unir en une seule nation et noncé sa participation à un ras­ réagi plus promptement, par le
prochains jours », a­t­il déclaré. salaires », a assuré Donald Trump. parti. Le président n’a pas rencon­ une seule famille », a assuré celui semblement prévu dans le Wis­ biais de Twitter. Charles Michel a
Il a précisé que le Royaume­Uni Il a défendu cette proposition à tré, par ailleurs, de démocrates à qui, au début de la crise, avait ac­ consin le 19 mars, un Etat déter­ invité à éviter les « perturbations
ne serait pas concerné par la me­ l’occasion d’une visite aux élus ré­ cette occasion alors qu’il a besoin cusé les démocrates d’avoir voulu minant pour sa réélection. économiques » et assuré que l’UE
du feu vert à la Chambre des repré­ instrumentaliser la pandémie. L’intervention du président des adoptait « toutes les mesures »
sentants, où ils sont majoritaires. A peine avait­il achevé son Etats­Unis a visiblement pris de pour endiguer l’épidémie, limiter
L’Inde se barricade à son tour Donald Trump a également an­
noncé le report de la date butoir
discours que la National Basket
Association (NBA) annonçait la
court les institutions européen­
nes. La présidente de la Commis­
le nombre de personnes infectées
et soutenir la recherche. Dans son
L’Inde a suspendu jusqu’au 15 avril l’attribution de tous les visas de paiement des impôts pour les suspension jusqu’à nouvel ordre sion, Ursula von der Leyen, a dé­ entourage, on relevait le ton « vio­
de tourisme et décidé d’imposer une quarantaine de quatorze individus et les entreprises tou­ de son championnat, après la cidé d’annuler un voyage qu’elle lent » dont avait usé M. Trump. On
jours aux voyageurs provenant ou ayant visité la Chine, l’Italie, chées par le ralentissement de découverte d’un cas positif, le devait effectuer à Athènes pour s’étonnait aussi de l’exemption
l’Iran, la Corée du Sud, la France, l’Espagne et l’Allemagne après l’économie. « Ce n’est qu’un mo­ pivot français des Utah Jazz Rudy évoquer, en compagnie de la com­ accordée aux citoyens britanni­
le 15 février, a indiqué le gouvernement, mercredi 11 mars. Le ment temporaire dans le temps Gobert. Puis l’acteur Tom Hanks, missaire à la migration, Ylva ques. Après avoir soutenu le
gouvernement indien a également « fermement mis en garde » les que nous surmonterons en tant en déplacement en Australie, Johansson, la situation à la fron­ Brexit, la Maison Blanche adresse
Indiens contre tout voyage non essentiel à l’étranger. Aux frontiè- que nation », a­t­il ajouté. disait être atteint par le virus, tière gréco­turque. Son entourage ainsi un autre signe clair à Lon­
res terrestres du pays, le trafic « sera restreint à des points de con- Donald Trump a terminé son ainsi que sa femme. indiquait, jeudi matin, que les dres et à ses anciens partenaires
trôle désignés et équipés de moyens de contrôle efficaces ». L’Inde allocution par un inhabituel appel Un peu plus tard, Donald Trump réactions à la décision américaine européens, juge un diplomate. 
compte pour l’instant soixante cas de personnes atteintes du à dépasser les divisions partisanes. a fait savoir qu’il annulait un se feraient attendre car elles né­ gilles paris, avec jean­pierre
Covid-19. Ce nombre a doublé au cours des quatre derniers jours. « Nous sommes tous concernés. déplacement prévu vendredi cessitaient un « calibrage précis ». stroobants (à bruxelles)

Des conséquences économiques en cascade


La décision de Trump d’interdire aux Européens de se rendre aux Etats­Unis va aggraver les difficultés des compagnies aériennes

new york ­ correspondant US », répond Nathalie Kosciusko­ cernait les marchandises venues déjà été reportés avec les mesures l’embargo était envisagé par la
Morizet, dirigeante à New York PLUS DE 70 MILLIONS d’Europe. En réalité, sa langue a de confinement décidées en Maison Blanche.

D epuis quelque temps, on


sentait le vent venir. Le
2 février, Donald Trump
avait interdit de séjour aux Etats­
Unis les étrangers ayant séjourné
d’une filiale de Capgemini.
Les compagnies aériennes, con­
tactées dans l’après­midi, ne vou­
laient pas y croire, alors qu’elles
prenaient déjà de plein fouet la
DE PASSAGERS 
TRAVERSENT CHAQUE 
ANNÉE L’ATLANTIQUE
fourché et la Maison Blanche a
rétropédalé dans la soirée pour
expliquer qu’il n’en était rien.
Cette décision avait des côtés ab­
surdes : le coronavirus n’est plus
Europe et aux Etats­Unis.
L’épidémie va priver l’Europe de
ses touristes américains, mais
l’inverse est aussi vrai. Les Euro­
péens en voyage ne voulaient
Les échanges officieux sur les
marchés boursiers américains
laissaient prévoir une nouvelle
baisse de Wall Street de l’ordre de
4 %. En Asie, les indices étaient en
depuis moins de quatorze jours baisse du trafic aérien. La décision contagieux au bout de plusieurs déjà pas prendre le risque de se nette baisse jeudi matin. Ce dévis­
en Chine pour lutter contre le est un coup dur pour les entrepri­ jours, un temps comparable à ce­ retrouver hospitalisés dans un sage intervient après la journée
coronavirus. On se rappelait aussi ses comme Air France, qui réali­ indiqué la Maison Blanche. Le lui pris pour traverser l’Atlantique, pays où la journée est facturée des noire de mercredi 11 mars – le Dow
de l’interdiction de séjour pour sent une part substantielle de Canada peut aussi faire figure de charger et décharger les marchan­ milliers de dollars. Jones s’est effondré de 5,86 % –
les ressortissants d’une dizaine leur marge sur le trafic transatlan­ porte d’entrée sur le continent dises sur un porte­conteneurs. provoquée par l’incapacité des di­
de pays à majorité musulmane tique. Il sera encore plus doulou­ nord­américain et le Royaume­ Si Donald Trump a décidé de « Pas une crise financière » rigeants de la planète à se coor­
début 2017. Une riposte allait reux pour les entreprises endet­ Uni, épargné par l’embargo trum­ mettre en pause ses guerres com­ L’Europe avait déjà été coupée des donner et celle de Trump à s’en­
venir, désignant l’ennemi exté­ tées comme Norwegian qui ont piste, de porte de sortie de l’Eu­ merciales, après les armistices Etats­Unis dans la foulée des tendre avec le Congrès pour déci­
rieur. L’Italie et, qui sait, l’Europe fait du low cost transatlantique rope. On ne sait pas non plus si les signés avec la Chine, le Canada et attentats du 11 septembre 2001, der d’un plan de soutien à l’écono­
tout entière ? leur spécialité. Européens trouveront des avions le Mexique, on sait qu’il rêvait d’en lorsque l’espace aérien américain mie américaine.
Les expatriés les plus prudents Plus de 70 millions de passagers pour repartir vers le Vieux Conti­ découdre avec les Européens. Des fut fermé pendant quelques Pour l’instant, Donald Trump n’a
avaient annulé leur voyage en traversent chaque année l’Atlanti­ nent. Les représentants de LVMH, mesures sur les marchandises jours. Mais c’est la première fois pu annoncer que le report du paie­
Europe de peur de ne pouvoir re­ que. Les compagnies n’ont plus qui devaient réaliser jeudi soir à étaient l’occasion rêvée, sans qu’une mesure d’une durée aussi ment de l’impôt sur le revenu dû le
venir aux Etats­Unis, telle cette que deux jours pour transporter Manhattan le lancement mon­ doute illégale eu égard à leur faible longue est prise. 15 avril et des prêts à taux zéro aux
cadre d’un cabinet de conseil vers le territoire des Etats­Unis dial de la nouvelle montre justification sanitaire. « Le com­ La réaction de Donald Trump PME. « Ce n’est pas une crise finan­
français renonçant à se rendre à leurs passagers européens. Il n’est connectée de Tag Heuer, en pré­ merce ne sera nullement affecté. confirme l’impossibilité pour les cière, a­t­il déclaré. C’est juste un
Paris. Mercredi soir 11 mars, après pas clair que le service sera com­ sence de Frédéric Arnault, direc­ Les restrictions frappent les person­ Occidentaux, désormais en pre­ épisode limité dans le temps que
la décision de Donald Trump plètement interrompu. Les res­ teur de la stratégie et du digital de nes, pas les biens », a dû tweeter mière ligne, d’avoir une réponse nous allons surmonter, en tant que
d’interdire pour trente jours les sortissants américains ainsi que l’horloger, sont théoriquement Donald Trump mercredi soir. coordonnée à la crise. Les Euro­ nation et sur la planète entière. »
arrivées en provenance des pays les titulaires de carte verte pour­ dans les délais pour repartir. L’affaire conduit aussi à l’annu­ péens n’ont pas été informés, en Une épidémie que le président
de l’espace Schengen, les Français ront rejoindre le pays via des aé­ Le président des Etats­Unis a lation des réunions américano­ dépit des rumeurs. L’Agence américain transforme en crise fi­
s’échangeaient des SMS. En Eu­ roports spécifiques ayant la capa­ aussi indiqué, dans son discours, européennes et des échanges étu­ France­Presse avait tweeté dès nancière sans s’en apercevoir. 
rope ou aux Etats­Unis ? « Aux cité de faire des tests médicaux, a que l’embargo de trente jours con­ diants, dont la plupart avaient 15 heures, heure de New York, que arnaud leparmentier
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 planète | 5

Nouveau durcissement des restrictions en Italie


Les déplacements sont limités et les commerces sont fermés, sauf ceux de première nécessité

rome ­ correspondant commerces ne correspondant Suivent le reste de l’Emilie­Roma­ Emilie­Romagne, épicentre de la blics. « Faites­nous tout fermer à
pas à des besoins de première
QUE SE PASSERAIT­IL gne, la Vénétie, le Piémont et les crise (730 des 827 morts viennent part les commerces alimentaires

L e formulaire prérempli
consiste en une feuille A4
que chaque résident, en
Italie, doit désormais porter sur
soi dès qu’il sort de son domicile,
nécessité seront fermés. Les bars,
cafés ou restaurants, ainsi que les
magasins de toute sorte devront
baisser le rideau pour deux se­
maines, jusqu’au 25 mars au
EN CAS D’EXPLOSION
DU NOMBRE DE MALADES 
AU SUD DE ROME,
Marches, où la tension et le
rythme de l’augmentation est un
peu moindre. Dans le reste du
pays, la situation est pour l’heure
contenue : la Campanie ou le
de ces deux régions), où les pro­
chains jours seront décisifs. Face à
l’inéluctable progression du
nombre de malades, et alors que,
compte tenu du temps d’incuba­
et les pharmacies, aujourd’hui
nous avons 1 500 nouveaux cas »,
a­t­il ainsi réclamé, mercredi
après­midi, au gouvernement
Conte, qui, pour l’heure, semble
et qui peut être demandée à tout moins. De toute façon, beaucoup ALORS QUE LES  Latium totalisent 150 cas environ, tion, les premiers résultats des tout faire pour éviter de devoir al­
moment par les forces de l’ordre – d’entre eux avaient devancé l’ap­ tandis que la Sicile en compte mesures de confinement ne se fe­ ler aussi loin.
dans le centre de Rome, celles­ci pel : à quoi sert de rester ouvert si INFRASTRUCTURES  moins de cent. ront pas sentir avant le début de la Finissant son allocution par une
ne s’en privent pas. Le texte, d’une les clients ne sont plus autorisés à semaine prochaine, le président citation du sociologue allemand
quinzaine de lignes, stipule que le venir ? Les usines ne ferment pas SANITAIRES SONT LOIN  Inéluctable progression de la région Lombardie, Attilio Norbert Elias – « Nous sommes
signataire a pris connaissance des mais elles doivent adopter de D’ÉGALER CELLES Dans le Sud, la grande inquié­ Fontana, demande au gouverne­ une communauté d’individus » –,
termes des derniers décrets limi­ strictes mesures de sécurité. tude concerne l’afflux de popu­ ment central d’aller encore plus le président du conseil italien a
tant les déplacements de chacun, DES RÉGIONS DU NORD ? lations venues du nord du pays loin. Il souhaite que la région soit enjoint à ses concitoyens d’être
et qu’il se trouve dans la rue pour Au bord de la rupture qui a été constaté ces derniers placée dans un confinement patients, promettant que « bien­
« des exigences professionnelles », Seront également ouverts les jours. Ainsi, depuis la soirée de absolu, ce qui impliquerait la sus­ tôt nous nous embrasserons à
une « situation de nécessité », ou stations­service, les marchands 20 % à 25 % de cas supplémentai­ samedi, qui avait vu l’entrée en pension de toutes les activités in­ nouveau ». 
des « motifs de santé ». de journaux, les blanchisseries, res par jour (12 400 cas au total, confinement de la Lombardie et dustrielles et des transports pu­ jérôme gautheret
Il doit être daté et signé lors du les banques, les assurances et les contre un peu plus de 10 000 la de quatorze autres provinces
contrôle et des sanctions pouvant postes, ainsi, bien sûr, que les veille). Inévitablement, la courbe d’Emilie­Romagne, du Piémont,
aller du simple rappel à l’ordre à la
prison sont prévues. Fini le temps
pharmacies. « L’effet de ce nouvel
effort se verra dans les quatorze
des morts suit, elle aussi, une as­
cension régulière : avec 196 décès
de Vénétie et des Marches, plus
de 30 000 résidents des régions
La Chine envoie de l’aide
de la « passagietta » (la promenade prochains jours », a assuré le pré­ répertoriés en 24 heures, le total concernées seraient partis en di­ Les autorités chinoises ont envoyé en Italie un groupe de méde-
du soir), des embrassades brava­ sident du conseil italien. se monte désormais à 827 morts. rection du Mezzogiorno, et nom­ cins venus du Sichuan ainsi que des volontaires de la Croix-
ches et de l’ironie. Désormais, on Quand s’arrêtera la litanie des Selon toute probabilité, la barre bre de mouvements équivalents Rouge pour contribuer à la lutte contre le coronavirus, ont an-
se salue à bonne distance. Et de nouvelles fermetures, des mesu­ des 1 000 morts devrait être fran­ avaient été constatés les jours noncé les médias officiels chinois mercredi 11 mars. L’équipe
toute façon, on ne croise plus res d’exception et des restrictions chie très rapidement. précédents. Que se passerait­il devrait arriver sur le sol italien jeudi. Cet effort s’ajoute à la vente
grand monde dans la rue. supplémentaires ? Là est la princi­ Dans le détail, ces statistiques en cas d’explosion du nombre de d’un millier d’appareils respiratoires, et de 2 millions de mas-
Mercredi soir, le président du pale inconnue. En effet, la cons­ dramatiquement prévisibles sont malades au sud de Rome, alors ques, dont 100 000 de haute technologie. Un geste qui pourrait
conseil italien, Giuseppe Conte, a tante aggravation de la situation encore plus sombres en Lombar­ que les infrastructures sanitaires avoir une importance cruciale alors que la pénurie de ces appa-
annoncé, dans une conférence de du pays laisse peu de place à l’opti­ die et dans l’ouest de l’Emilie­Ro­ sont loin d’égaler celles des ré­ reils essentiels dans la lutte contre l’infection menace, particuliè-
presse à la tonalité dramatique, misme. Selon le dernier bilan magne (provinces de Plaisance et gions du Nord ? Là réside l’une rement en Lombardie et en Emilie-Romagne. « La Chine est prête
un nouveau durcissement des communiqué par la protection ci­ Parme), qui concentrent les deux des grandes inconnues. à prendre sa part [de l’effort] en signe de remerciement vers l’Ita-
restrictions touchant l’ensemble vile, le virus continue sa progres­ tiers des cas positifs et où les hô­ Mais tous les regards sont tour­ lie qui a aidé notre pays quand il en avait besoin », a affirmé
du territoire. Désormais, tous les sion, au rythme immuable de pitaux sont au bord de la rupture. nés vers la zone de Lombardie­ l’ambassade chinoise dans un communiqué.

Le continent africain multiplie


les mesures de confinement
Plusieurs pays ont restreint les déplacements de personnes venant
de zones à risques, notamment la France, l’Italie et la Chine

Photo Michel Gibert, non contractuelle. Pierre Stéphane Dumas – www.bubbletree.fr – www.gerflor.com
L’ Afrique, qui reste pour
l’heure le continent le
moins touché avec 117 cas
dont 2 décès répertoriés mercredi
LE CONTINENT AFRICAIN 
RESTE POUR L’HEURE 
qu’ils doivent le faire pour proté­
ger les autres. » Un hôtel devrait
être désigné dans les prochains
jours pour étendre les capacités
11 mars, fait son possible pour évi­ LE MOINS TOUCHÉ  de confinement.
ter l’importation du coronavirus
sur son sol. Trente touristes ita­ DE LA PLANÈTE,  Un suivi actif
liens arrivés lundi en Tunisie ont Au Rwanda, le modus operandi est
ainsi été rapatriés dans leur pays
AVEC 117 CAS DONT  assez similaire. Tous les visiteurs
après avoir refusé la quatorzaine 2 DÉCÈS RÉPERTORIÉS  venant de pays touchés sont
imposée. Sur ce continent où les contrôlés et soumis à un question­
systèmes de santé sont globale­ MERCREDI naire à leur arrivée. Ceux qui pré­
ment défaillants, la doctrine pre­ sentent des symptômes du Co­
mière reste l’évitement. C’est la rai­ vid­19 sont conduits en isolement
son pour laquelle un confinement La République démocratique du à l’hôpital pour des tests de labora­
d’observation de quatorze jours a Congo (RDC), voisine, s’est inspi­ toire et, même si ces tests sont né­
été instauré pour les entrants, afin rée de ce mode de prévention, gatifs, les cas suspects font l’objet
de se donner le temps de voir qui même si elle opte pour une plus d’un suivi actif, comme tout voya­
développe un Covid­19. grande souplesse. Alors que le pre­ geur asymptomatique venant
C’est le Congo­Brazzaville qui a mier malade du coronavirus a été d’un pays à risque.
ouvert le bal des mesures début annoncé dans le pays mardi, le mi­ Dans le Sahel, avec laquelle la
mars en instaurant le confine­ nistre de la santé, Eteni Longondo, France entretient un lien particu­
ment de tous les ressortissants ve­ a demandé que les voyageurs en lier, le Tchad est le premier pays à
nus de Chine, d’Italie, d’Iran et de provenance de Chine, France, Ita­ mettre en place une unité spéciale
Corée du Sud entrant sur le terri­ lie, Irak et Iran soient placés en de quinze lits au sein de son hôpi­
toire. Tous les deux jours, une cin­ quarantaine à leur atterrissage. tal provincial de Farcha, à N’Dja­
quantaine de personnes formées Les passagers présentant des mena. En cas de besoin de confine­
par l’Organisation mondiale de la symptômes sont mis en confine­ ment supplémentaire, s’y ajoutera
santé (OMS) sont chargées de véri­ ment dans une structure sani­ le lycée français Montaigne, fermé
fier l’état de santé de ceux qui sont taire, initialement prévue pour pour quatorze jours. Et au Burkina
confinés à leur domicile, ou à l’hô­ Ebola, à Kinshasa. Pour l’instant, Faso, qui compte une importante
tel pour les non­résidents. seules six places sont disponi­ communauté française, aucune
Le ministère congolais de la bles, mais « on devrait pouvoir at­ mesure contraignante pour les ar­
santé a installé 100 places de confi­ teindre vingt », selon le docteur rivants de France et d’Italie n’est à
nement dans un hôtel près de Aruna Abedi, coordinateur de la ce jour en vigueur. La ministre de
Brazzaville, la capitale. Un espace riposte au coronavirus. Les voya­ la santé plaide en revanche pour
déjà saturé, où la moitié des per­ geurs qui ne présentent pas de un « autoconfinement » à domi­
sonnes sous surveillance sont symptômes doivent, eux, remplir cile. Cette approche est aussi privi­
congolaises, et deux françaises. un formulaire avec leurs coor­ légiée en Côte d’Ivoire, où il est de­
Une Franco­Libanaise présentant données, et les autorités leur de­ mandé aux personnes venant de
des symptômes suspects se mandent de ne pas quitter leur Chine un auto­isolement de qua­
trouve, elle, dans l’unité de confi­ maison ou leur chambre d’hôtel torze jours. D’autres pays comme
nement du CHU de Brazzaville, se­ pendant deux semaines. « On es­ le Bénin ont posé des mesures. Le
lon la cellule d’urgence du minis­ saie de les appeler tous les deux ou Togo dit s’y préparer.  PARIS 3e* • PARIS 7e* • PARIS 12e* • PARIS 14e* • PARIS 17e* • ATHIS-MONS • DOMUS C. CIAL • COIGNIÈRES • HERBLAY / MONTIGNY-LÈS-C.(1)
tère de la santé. Si, sur le papier, ce trois jours pour vérifier comment service afrique ORGEVAL • SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS • SAINT-MAXIMIN* • SURESNES • VAL D’EUROPE C. CIAL / SERRIS • VERSAILLES*. (1) Magasin
plan de filtrage semble fonction­ ils vont, développe Aruna Abedi. franchisé indépendant. Liste des magasins Roche Bobois de France participant à l’opération sur www.roche-bobois.com
ner, reste à en observer la mise en Bien sûr, on ne peut pas faire la po­ * OUVERTURES EXCEPTIONNELLES LES DIMANCHES 15 ET 22 MARS
œuvre lorsque le nombre de per­ lice. La quarantaine se base sur la
sonnes confinées va augmenter. confiance, on explique aux gens Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
6 | planète VENDREDI 13 MARS 2020

PA N D É M I E   D E   C O V I D ­ 1 9

A l’hôpital,« le stade 3, on y est »


Dans de nombreux hôpitaux, la tension monte devant l’afflux de malades. L’exécutif veut éviter la panique

Epidémie de Covid-19 : une progression similaire mais décalée dans le temps entre l’Italie et la France

L
a vague a commencé de
monter, et nul ne sait
Nombre total de cas
pour l’instant quelle hau­ 12 462
teur elle atteindra. Si le
stade 3 de l’épidémie de Covid­19 12 000
Cap des 10 000
n’a toujours pas été formelle­ Le cap des 1000 patients a été dépassé le 29 février en Italie et le 8 mars en France. contaminations
ment annoncé, la France est en En faisant coïncider ce moment, le graphique montre un rythme de progression
état d’alerte. « Tous les jours, les similaire avec un décalage temporel.
autorités annoncent un cran sup­ 10 000 Confinement
plémentaire pour responsabiliser de l’ensemble
sans faire paniquer », résume un de l’Italie
directeur d’hôpital.
Après avoir interdit, dimanche 8 000
8 mars, tout rassemblement de
plus de 1 000 personnes, le minis­
tre de la santé, Olivier Véran, a dé­
crété, mercredi 11 mars, l’interdic­
6 000
tion jusqu’à nouvel ordre de Les premiers foyers
toutes les visites aux personnes de contamination locale Cap des 1 000
âgées en établissement d’héber­ font l’objet de mesures contaminations
gement pour personnes âgées dé­ de confinement
pendantes. Une interprétation 4 000
extrême des « restrictions de visi­
tes » recommandées par le plan France Italie 2 505
pandémie grippale de 2011. L’en­ 2 281
jeu : éviter à tout prix un pic épi­ 2 000
démique périlleux pour le sys­
1 126 1 128
tème de santé français, alors que
l’Organisation mondiale de la
0 100 9
santé (OMS) qualifie désormais le
Covid­19 de « pandémie ».

21 22 23 24 25 26 27 28 29 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Une « bataille capacitaire » ITALIE
février mars
Si le passage au stade 3 est pré­
senté comme « inexorable », il
n’aurait pas encore été décidé, 29 1 2 3 4 5 8 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22
FRANCE
même s’il n’est pas exclu que le février mars
chef de l’Etat l’annonce lors d’une
prise de parole solennelle, prévue Premier tour Second tour
jeudi à 20 heures. Craignant un des élections municipales des élections municipales
mouvement de panique à son ac­ Infographie : Le Monde Sources : OMS, Protection civile italienne, agences régionales de santé
tivation, l’exécutif tente de mini­
miser sa portée. « Je pense qu’il ne
faut pas considérer qu’il va y avoir tage la mesure de la menace que tion multiplient les réunions de Mardi 10 mars, le directeur gé­ aux établissements de réfléchir à
à un moment donné dans notre la France. « On ne peut pas cal­ POUR DJILLALI ANNANE,  crise pour se préparer à un fort néral de la santé, Jérôme Salo­ des organisations avec 20 % de
pays une grande bascule où tout quer notre réponse sur celle de MÉDECIN À L’HÔPITAL  afflux de patients dans les servi­ mon, a annoncé que 5 000 lits de leur personnel absent, en raison
va changer. Il faut qu’on reste ex­ nos voisins italiens : leur système ces de réanimation. En Ile­de­ réanimation étaient disponibles d’une contamination ou de
trêmement adaptable et à chaque hospitalier n’est pas dans le même DE GARCHES :  France, les médecins­réanima­ en France et 7 364 lits dans les uni­ mesures de confinement excep­
moment, selon la différenciation état que le nôtre, nous n’avons pas teurs ont créé un groupe Whats­ tés soins intensifs. Si besoin, des tionnelles. « Si les écoles sont fer­
des territoires », a expliqué le la même pyramide des âges… », LA FRANCE DOIT  App pour connaître en temps places supplémentaires peuvent mées, qui va garder les enfants des
président de la République, explique un conseiller. « Nous de­ réel les capacités en lits dans la être rapidement dégagées en infirmières ? Ce n’est pas très facile
mardi 10 mars, lors d’une visite vons en permanence naviguer
SE PRÉPARER À VIVRE  région. « L’idée est de ne pas être annulant des opérations pro­ de créer ex nihilo ces structures
au centre d’appels (15) du SAMU entre deux écueils : le trop et le pas « LA MÊME CHOSE  pris de court par l’épidémie, on grammées. « Arrêter l’activité pro­ d’accueil », explique Bertrand
de l’hôpital Necker­Enfants assez. Mais notre stratégie est la essaie d’avoir deux coups grammée pourrait ne pas être suf­ Guidet, anesthésiste­réanimateur
malades à Paris. bonne, nous avons moins de QUE L’ITALIE, AVEC  d’avance », insiste Alexandre fisant », met cependant en garde à Saint­Antoine.
Au sein de l’exécutif, on défend morts que nos voisins, notre hôpi­ Demoule, réanimateur à la Pitié­ un directeur d’hôpital.
la stratégie des petits pas adoptée tal tient le choc », ajoute un pro­ HUIT À DIX JOURS  Salpétriêre à Paris, l’un des cen­ Dans le service de réanimation Pas de report des municipales
depuis le début de la crise. « Notre che d’Emmanuel Macron. DE RETARD » tres de référence pour le Co­ de Garches, six des dix­huit lits En dépit, de toutes ces inconnues
stratégie, c’est de gagner du Dans de nombreux hôpitaux, vid­19. Cet hôpital travaille main de réanimations sont déjà consa­ sur l’ampleur de l’épidémie, l’exé­
temps, pour augmenter de 40 % le cependant, la tension monte : la dans la main avec Tenon et Saint­ crés au Covid­19, et huit lits sup­ cutif assure qu’il n’a « jamais » été
nombre de places en réanimation vague épidémique est déjà aux du service de réanimation à l’hô­ Antoine : au total, jusqu’à 80 lits plémentaires peuvent être mobi­ question de reporter les élections
et pouvoir absorber le pic de l’épi­ portes des services, avec l’aug­ pital Raymond­Poincaré de Gar­ pourront être ouverts en cas de lisés. « Nous sommes prêts mais si municipales, même si certains
démie. Nous sommes dans une mentation rapide du nombre de ches (Hauts­de­Seine). Pour ce besoin dans ces trois établisse­ la vague dure plus d’une semaine, s’interrogent sur les risques in­
bataille capacitaire », explique­ cas depuis le week­end. « Que ce médecin, pas de doute : la France ments. Ils pourraient vite se ce sera difficile, et si elle dure un duits par le rassemblement de
t­on à l’Elysée. soit politiquement difficile de l’an­ doit se préparer à vivre « la même remplir : à la Pitié, « nous avions mois, je ne sais pas comment on millions de Français dans les bu­
A la tête de l’Etat, on réfute no­ noncer en période électorale, on le chose que l’Italie, avec huit à dix deux cas graves il y a une semaine, fera », avance Djillali Annane. reaux de vote dimanche. « Nourri
tamment toute comparaison comprend. Mais le stade 3, on y jours de retard ». et quinze aujourd’hui », poursuit « On a tort de dire que notre sys­ de l’expertise du directeur général
avec l’Italie, qui prendrait davan­ est », lâche Djillali Annane, chef Partout, les équipes de direc­ le médecin. tème de santé est mieux armé que de la santé, le président estime que
les Italiens », ajoute­t­il. le scrutin peut se dérouler de ma­
Une des difficultés auxquelles nière satisfaisante », assure l’Ely­
A Paris, un nombre de cas sous-estimé les soignants devront faire face
est la durée d’hospitalisation. Un
sée. « Reporter serait envoyer un
signal contradictoire. Pourquoi
patient souffrant d’une pneumo­ pourrait­on aller travailler si on ne
les parisiens seraient­ils immunisés des tests de dépistage. « En Ile­de­France, partir de patients, plus faciles à endiguer », nie peut sortir au bout de quel­ peut pas aller voter ? Il faut être
contre le nouveau coronavirus ? Selon les l’épidémie est très disséminée », commente indique le professeur Lescure. ques jours, mais les malades souf­ capable de traiter la crise sans
dernières données communiquées par Aurélien Rousseau, le directeur de l’ARS. Le Le faible nombre de contaminés à Paris frant d’un syndrome de détresse créer une peur qui bloquerait le
l’agence régionale de santé (ARS) d’Ile­de­ 10 mars, on recensait 59 cas dans le tient aussi à la politique de dépistage, non respiratoire aiguë – un SDRA dans pays. La vie continue, il faut
France, à la date du mercredi 11 mars, seu­ Val­d’Oise, 56 dans les Yvelines, 31 dans le systématique. « Nos capacités sont ciblées le jargon – doivent être ventilés et montrer que la France est plus
lement 80 cas avaient été identifiés parmi Val­de­Marne ou encore 47 dans les Hauts­ sur les personnes âgées avec comorbidités hospitalisés pendant une à deux forte que le virus », abonde l’en­
les habitants de la capitale. Un chiffre de­Seine. « A la différence de l’Italie, nous et sur les personnels soignants », assume semaines. « Il y a un risque d’em­ tourage du premier ministre,
étonnamment bas pour une ville de plus sommes confrontés à une propagation en Aurélien Rousseau. Le but est de se bolisation totale du système », pré­ Edouard Philippe.
de 2 millions d’habitants et aux transports patchwork, en mosaïque, avec des zones en préparer au passage au stade 3 de l’épidé­ vient Anne Geffroy­Wernet, la Sur le plan politique, un relatif
en commun toujours bondés. A titre de stade 2 + et d’autres encore en stade 1, avec mie et de limiter l’engorgement des présidente du Syndicat national consensus règne entre les partis.
comparaison, les départements du Haut­ des niveaux de riposte différents », précise le hôpitaux. « Notre objectif n’est pas tant de des praticiens hospitaliers anes­ Seul le Rassemblement national a
Rhin (760 000 habitants) et de l’Oise professeur Xavier Lescure, infectiologue à connaître avec précision le nombre de cas thésistes­réanimateurs. dénoncé un « manque manifeste
(820 000), les deux principaux foyers de l’hôpital Bichat. de contamination, mais d’arriver à modéli­ Davantage que le risque d’un d’anticipation » et réclamé la fer­
propagation du virus, totalisent respecti­ ser le nombre de cas graves pour savoir s’il manque de matériels, les respon­ meture des frontières. Après une
vement déjà plus 360 cas, dont trois décès, Dépistage non systématique faut s’apprêter à accueillir 100, 200 ou sables hospitaliers s’inquiètent première réunion la semaine der­
et 150 cas, dont 10 morts. « Ce n’est pas à Paris que le virus circule le 500 personnes en services de réanimation », des ressources humaines dispo­ nière, Edouard Philippe devait de
A l’ARS, comme dans les hôpitaux pari­ plus, mais cela va peut­être changer dans les précise le patron de l’ARS. nibles sur une durée aussi lon­ nouveau réunir, jeudi matin à Ma­
siens, on reconnaît que le chiffre est sans prochains jours », estime l’infectiologue, Pour Xavier Lescure, de l’hôpital Bichat, le gue. « Le problème, ce sont les res­ tignon, les présidents des Assem­
doute largement sous­estimé. La première qui rappelle que globalement le « nombre plus dur est à venir. « Il faut veiller à ce que, sources humaines car il s’agit blées, les présidents des groupes
explication est d’ordre technique, selon de cas est multiplié par 2,5 tous les quatre à quand on va arriver en phase 3, tous les tests d’unités très chronophages », es­ parlementaires, les chefs de parti
l’autorité sanitaire : sur les 512 cas confir­ cinq jours ». A la différence de l’Oise ou du de virologie ne soient pas épuisés. Et c’est time Nicolas Van Grunderbeeck, et les présidents des associations
més à l’échelle de l’Ile­de­France, le lieu de Haut­Rhin, aucun cluster (regroupement valable aussi pour les équipes, du SAMU aux infectiologue à l’hôpital d’Arras. d’élus, afin de les informer de
résidence reste à déterminer pour 155 de cas) n’a pour l’heure été identifié dans services de réanimation, alerte le profes­ Le ratio est de deux infirmiers l’avancée de l’épidémie. 
d’entre eux, « à la suite d’une difficulté tech­ Paris intra­muros. « On a seulement des seur Lescure. Il faut se préparer et ménager pour cinq malades. françois béguin,
nique dans la transmission des données » clusters nosocomiaux dans certains hôpi­ la monture, car cela va durer des mois. »  Plusieurs agences régionales de chloé hecketsweiler
par les laboratoires en charge de l’analyse taux liés à des chaînes de transmissions à stéphane mandard santé ont récemment demandé et cédric pietralunga
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 planète | 7

Dans les écoles, des siennes », tempérait­on mercredi


soir au rectorat de Paris.
L’agence régionale de santé
« IL NOUS FAUT 
DES CONSIGNES CLAIRES
Elisabeth Kutas, du SNUipp­FSU­
Paris, syndicat majoritaire au pri­
maire. A l’annonce de la mise en

fermetures « ciblées »
(ARS) d’Ile­de­France a clarifié sa « quatorzaine » d’enfants et d’en­
position mercredi. Son directeur,  POUR NE PAS AJOUTER  seignants de retour d’Italie, il y a
Aurélien Rousseau, a affirmé au quinze jours, nombre d’ensei­
Parisien que toutes les écoles À UNE SITUATION  gnants ont eu le sentiment que
maternelles où se présenterait un « l’éducation nationale patinait un
L’éducation nationale défend une gestion « au cas par cas d’enfant malade seraient
SANITAIRE DÉLICATE » peu », raconte­t­elle. La levée des
fermées. Pour les écoles primai­ ÉLISABETH KUTAS quatorzaines, lors du passage du
cas » des confinements d’élèves et d’enseignants res, la fermeture complète sera secrétaire départementale stade 1 au stade 2 de l’épidémie,
également appliquée s’il y a du SNUipp-FSU-Paris n’a pas réduit l’inquiétude, au
plusieurs cas, le confinement de contraire. « En attendant le pas­
la classe étant toujours la norme sage au stade 3, chacun s’interroge
si un seul enfant est malade. est systématique. « La décision sur la cohérence ou l’incohérence

T
ous les établissements primaire d’Issy­les­Moulineaux cées, la plus forte concentration « C’est une ligne de conduite que dépend du nombre de cas, et de de la réponse sanitaire, souligne
scolaires sont désor­ (Hauts­de­Seine) la veille, son de France, la tension est montée l’on s’est donnée, en estimant qu’en leur évolution, y précise­t­on. aussi Pauline Laby. C’est difficile
mais fermés en Italie, en homologue à la santé, Olivier d’un cran en dépit d’un faible dessous d’un certain âge on ne D’un département à l’autre, les d’admettre qu’on ne sait pas com­
Grèce, en Pologne, en Véran, avait lui aussi défendu la nombre de cas recensés : l’an­ peut ni évaluer les cas contacts ni décisions peuvent être très diffé­ ment cela doit se passer, et qu’il n’y
République tchèque, en Ukraine continuité pédagogique en avan­ nonce coup sur coup, le 9 mars, mettre en place les gestes barriè­ rentes, selon les préfectures et les a pas de mode d’emploi parfait.
et au Danemark. Alors que la çant un autre argument : « Si les d’au moins un personnel touché res », précise­t­on dans l’entou­ configurations locales. » Mais soit on fait confiance au sys­
France se prépare au stade 3 de écoles sont ouvertes, c’est parce à la cité scolaire Paul­Valéry, dans rage du directeur. tème, soit on cède à la panique. »
l’épidémie, une question résonne que mettre les enfants à l’école le 12e arrondissement, puis d’une Mais, d’un territoire à l’autre, les « Pas de mode d’emploi parfait » « On nous répète que la situation
au sein de la communauté éduca­ n’est pas dangereux pour [eux] », fillette de CE2 à l’école Blomet, décisions varient : à Angers, plus En attendant, les établissements est extrêmement évolutive, et que
tive : « Pourquoi pas nous ? » Pour­ même s’ils peuvent être « vec­ dans le 15e, a marqué une étape. de 90 personnels et élèves du touchés naviguent à vue. Le lycée ce qui est valable un jour ne l’est
quoi le deuxième foyer épidémi­ teurs » du virus, a­t­il expliqué. A « C’est devenu “le” sujet de discus­ lycée professionnel Henri­ Blaise­Cendrars de Sevran (Seine­ pas forcément le lendemain, souli­
que en Europe ne prendrait­il pas ses côtés, M. Blanquer a rappelé le sion en salle des maîtres, témoi­ Dunant sont confinés après un Saint­Denis) tourne ainsi au gne Jean­André Lasserre, de la
une mesure de cet ordre ? souci de maintenir une « unité de gne Pauline Laby, enseignante cas confirmé. A Etampes (Es­ ralenti depuis lundi, après la fédération de parents FCPE Paris.
« Ce n’est pas notre modèle », a vue dans la manière d’aborder remplaçante dans le 18e et porte­ sonne), ce sont trois classes qui découverte de deux cas de Co­ Cette façon de communiquer peut
défendu le ministre de l’éduca­ cette crise sanitaire ». parole du SE­UNSA­Paris. Plus per­ sont confinées, pour un ensei­ vid­19 chez des élèves de termi­ donner l’impression d’un manque
tion, Jean­Michel Blanquer, sur sonne ne peut se sentir à l’abri. » gnant positif au Covid­19. A nale. Toutes les classes de ce ni­ de logique. » Et cela n’échappe pas
Franceinfo, jeudi 12 mars. « La Courriers aux familles En Ile­de­France, la question a Saumur (Maine­et­Loire), seuls veau ont été placées en « quator­ aux élèves. « Sur les réseaux
règle est définie par les autorités de C’est bien cette « unité de vue » rebondi avec l’envoi, mercredi, de 25 élèves sont isolés pour un cas. zaine » samedi 7 mars, mais les sociaux, on fait des pronostics sur
santé », a­t­il rappelé, et la liste des que les enseignants question­ courriers à destination des La décision de fermer des autres élèves, inquiets, se sont la date à laquelle on sera confiné »,
écoles fermées va « nécessaire­ nent, au fur et à mesure que l’épi­ familles. Certains, qui émanent écoles est « partenariale », défend massivement absentés depuis. « Il témoigne Amélie, 15 ans, collé­
ment s’allonger ». Ce jeudi, le démie s’étend : après l’Oise, le de crèches, anticipent d’éventuel­ l’ARS d’Auvergne­Rhône­Alpes. fallait soit confiner tout le monde, gienne à Paris. Sa meilleure amie,
nombre d’élèves confinés a Haut­Rhin et le Morbihan, la les fermetures. D’autres, envoyés L’ARS ne fait que « recomman­ soit ne confiner que leur classe », Manon, scolarisée à Auray (Mor­
atteint 420 000, sur un total de Corse et seize communes du nord par des écoles, insistent plutôt der » des fermetures décidées juge un personnel de l’établisse­ bihan), dans l’un des premiers
12,4 millions. Mais la stratégie et de l’est de Montpellier ont auprès des parents sur la possible ensuite à l’échelon préfectoral. A ment. Plusieurs enseignants et clusters (foyers) identifiés, expéri­
française est celle du « ciblage », et annoncé, mercredi, la fermeture mise en place d’un enseignement la différence de l’ARS Ile­de­ agents d’entretien se sont mis en mente déjà l’école à la maison.
non de la « fermeture totale » des de leurs établissements. à distance. Une façon de se prépa­ France, par exemple, celle arrêt maladie pour la semaine. « La rumeur court que ça va
établissements, a martelé le A Paris, qui concentre, en addi­ rer, sans le dire, au confinement ? d’Auvergne­Rhône­Alpes n’a pas « Il nous faut des consignes clai­ durer », confie­t­elle. 
ministre de l’éducation. Lors d’un tionnant le public et le privé, « Rien de tel ne se dessine pour mis en place de « limite d’âge » en res pour ne pas ajouter à une situa­ mattea battaglia
déplacement dans une école 762 écoles et 349 collèges et ly­ l’heure sur le front des écoles pari­ dessous de laquelle la fermeture tion sanitaire délicate », fait valoir et violaine morin

Les Français se ruent dans les rayons


des magasins pour faire des stocks
Pâtes, riz, conserves, papier toilette… les achats de produits
de grande consommation atteignent des niveaux record

U ne commande de 36 kg
de pâtes alimentaires
passée le week­end des
7 et 8 mars dans un drive de
l’Ouest de la France ; un particu­
« IL N’Y A PAS 
DE PÉNURIE 
ET IL N’Y A PAS
du monde, les industriels et les
pouvoirs publics tentent de cal­
mer le jeu.
« Les acteurs de l’alimentation
unis souhaitent rassurer les con­
lier demandant de se faire livrer sommateurs français en les assu­
une palette de bouteilles d’eau DE DIFFICULTÉS  rant qu’ils mettront tout en œuvre
minérale non loin de Mulhouse D’APPROVISIONNEMENT » pour leur permettre de continuer à
(Haut­Rhin) par crainte d’une eau s’approvisionner normalement
communale contaminée… De­ JACQUES CREYSSEL sur tout le territoire », ont déclaré,
puis quelques jours, chez Sys­ délégué général de la Fédération mercredi 11 mars, l’Association
tème U, on fait la chasse du commerce et de la distribution nationale des industries agroali­
aux achats de précaution, en limi­ mentaires (ANIA), la Fédération
tant les commandes jugées anor­ du commerce et de la distribution
males passées sur Internet, « car il après le bond de 6,2 % enregistré (FCD) et la Fédération nationale
est inenvisageable qu’un seul la semaine précédente. des syndicats d’exploitants agri­
client récupère toutes les nouilles Une razzia dans les magasins coles (FNSEA) dans un communi­
que nous avons en stock », expli­ mais aussi dans les drives. Depuis qué commun. La veille, ils avaient
que­t­on à la direction de l’ensei­ le début du mois de mars, « on été reçus par Didier Guillaume,
gne de distribution alimentaire. constate une augmentation du ministre de l’agriculture et de
Dans un supermarché Carre­ nombre de commandes au drive l’alimentation, et Agnès Pannier­
four, situé dans le 13e arrondisse­ de 39 %, et une progression du Runacher, secrétaire d’Etat
ment à Paris, un vigile surveille montant moyen des achats, à auprès du ministre de l’économie
les chariots à proximité des cais­ 105 euros par commande », af­ et des finances.
ses et limite le nombre de firme Dominique Schelcher, PDG A la FCD, on se veut rassurant.
packs d’eau que les clients de Système U. Contre 40 euros en « Il n’y a pas de pénurie de produits
peuvent acheter. A la sortie, moyenne dans les supermarchés et il n’y a pas de difficultés d’appro­
une femme remplit une grande de l’enseigne. Cela a conduit le visionnement, donc, à ce stade, il
valise de papier toilette et de bou­ distributeur à réorganiser les n’y a pas d’inquiétude à avoir sur
teilles d’eau. En fin de journée, postes de travail pour absorber la disponibilité des produits », rap­
plusieurs rayons de ce magasin ces commandes inhabituelles : pelle Jacques Creyssel, son délé­
sont vides. réaffectation du personnel en gué général.
magasin au drive, recrutement Selon un sondage IFOP paru
« 105 euros par commande » d’intérimaires… lundi 9 mars, un Français sur qua­
Depuis le passage au stade 2 de Chez Auchan, certains drives tre (25 %) a déjà évité de se rendre
l’épidémie due au coronavirus, ont vu leur chiffre d’affaires croî­ dans des lieux publics pour ses loi­
annoncé vendredi 28 février, les tre de 15 %, d’autres de 60 % de sirs ou ses achats à cause du coro­
consommateurs se ruent dans manière totalement irration­ navirus. Et presque autant (24 %)
certains magasins pour faire des nelle. « Résultat, nous avons dé­ ont envisagé de les éviter prochai­
courses dites de précaution. connecté les algorithmes qui nous nement. Les lieux les plus concer­
Depuis un pic atteint le samedi servent à gérer l’approvisionne­ nés étant les bars (21 %), les lieux
29 février, où les ventes de pâtes et ment logistique car, en raison de d’activités de groupe ou encore les
de conserves de poisson ont dou­ ce pic de demande, ils ne nous restaurants asiatiques (14 %).
blé, le rythme d’achat reste à un aident pas. On fait tout à la main », « Si les gens sortent moins, ils
niveau exceptionnel. Selon les explique­t­on chez Auchan. font aussi davantage la cuisine à
chiffres publiés, mercredi 11 mars, Dans ce contexte d’inquiétude domicile, et ils achètent aussi plus.
par l’institut Nielsen, les achats de où les images de rayons vides cir­ C’est un effet de report assez classi­
produits de grande consomma­ culent sur les réseaux sociaux et que », souligne M. Creyssel. 
tion ont encore progressé de 5,6 % où les exemples de panic buying laurence girard
sur la semaine du 2 au 8 mars, se multiplient aux quatre coins et cécile prudhomme
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
8 | planète VENDREDI 13 MARS 2020

PA N D É M I E   D E   C O V I D ­ 1 9

Une relance économique en ordre dispersé


Les plans de soutien se multiplient à travers le monde, mais varient fortement dans leur intensité

londres, rome, berlin ­ hausse est d’environ un point.


correspondants Le président américain a mis le
feu aux poudres en annonçant la

L
ors de la crise financière fin des liaisons aériennes entre
de 2008, la panique avait les Etats­Unis et l’Europe, hors
finalement été enrayée Royaume­Uni, à partir de ven­
quand les leaders du G20, dredi soir et pour trente jours.
les principales économies de la L’absence totale de coordination
planète, avaient réussi à se coor­ avec les partenaires européens,
donner. Leur front commun s’était risque de faire passer au second
avéré décisif. Pour l’instant, les plan les annonces de soutien à
réactions en ordre dispersé face à l’économie ailleurs dans le
la pandémie de Covid­19 accen­ monde.
tuent la panique et rendent inau­ En Italie, où les rues sont désor­
dibles les plans de secours, parfois mais quasiment désertes et où
très importants, mis en place par 12 462 cas de coronavirus sont con­
certains pays. firmés, le président du conseil
Mercredi 11 mars, le discours de Giuseppe Conte, a tenté mercredi
Donald Trump, accusant un « vi­ à la mi­journée de provoquer un
rus étranger » et pointant du doigt électrochoc. Face à l’urgence sani­
la responsabilité des Européens, a taire mais aussi à l’arrêt presque
fait une nouvelle fois plonger les total de l’activité productive, il a
Bourses. Les importants plans de annoncé que l’Etat ferait tout, et
soutien de l’économie annoncés même l’impossible, pour sauver
par l’Italie et le Royaume­Uni, qui l’économie italienne.
injectent chacun 1,5 % de PIB, et
les mesures plus limitées de Des marchés circonspects
l’Union européenne, de la France Un chiffre, celui de 25 milliards
ou de l’Allemagne, menacent de d’euros, correspondant soit un
ne pas avoir la portée attendue. peu moins d’1,5 point de PIB, a été
« L’administration américaine cité. Une somme considérable,
avait l’occasion de montrer un vrai « à ne pas utiliser tout de suite
leadership face à l’épidémie liée au mais à pouvoir utiliser pour af­
coronavirus, mais le discours du fronter toutes les difficultés que
président a échoué sur ce plan », nous vivons ». Mais désormais, les
regrette Gregory Daco, écono­ ordres de grandeur comptent
miste à Oxford Economics. Cette moins que la direction indiquée :
intervention, qui se voulait solen­ eu égard à la crise exceptionnelle Roberto Gualtieri, ministre italien de l’économie et des finances, le 5 mars, à Rome. FRANCESCO FOTIA/AGF/SIPA
nelle depuis le bureau « oval », est que traverse le pays, l’Italie a dé­
« symptomatique du manque de cidé de s’affranchir du carcan
coordination des politiques » lors budgétaire dans lequel elle se dé­ pour le coronavirus (12 milliards les petits commerces sera suppri­ renforcer le système de santé alle­
de cette pandémie, ajoute­t­il. bat depuis des années. FACE À L’URGENCE,  de livres), le gouvernement va dé­ mée cette année. mand, Mme Merkel a ajouté que la
M. Trump s’est exprimé après la Le ministre de l’économie, Ro­ LE GOUVERNEMENT  penser 30 milliards de livres Même en Allemagne, le tabou lutte contre l’épidémie « passe
clôture de Wall Street, qui avait berto Gualtieri, est resté plutôt va­ (34 milliards d’euros) supplémen­ des dépenses budgétaires com­ avant » la tradition d’orthodoxie
encore connu une journée noire, gue quant à l’effet de cette déci­ ITALIEN A ANNONCÉ  taires d’avril 2020 à mars 2021 (les mence à se fissurer. Avec plus de budgétaire, instaurée par son
le Dow Jones ayant perdu 5,8 %. sion sur les finances publiques ita­ dates de l’année fiscale). 1 900 cas de Covid­19, le pays est ac­ gouvernement en 2014.
Les marchés en Asie ont réagi né­ liennes, déjà grevées par une dette QU’IL ALLAIT  Le budget, le premier de l’ère tuellement le quatrième pays le Avec ce constat, la chancelière
gativement, le Nikkei au Japon colossale (135 % du produit inté­ post­Brexit, devait de longue date plus touché d’Europe. Et la mala­ suivait les recommandations
perdant 4,5 % et le Hang Seng à rieur brut). « Ces mesures ne met­
DÉBLOQUER  être publié ce mercredi. Mais die pourrait faire une célèbre vic­ d’un rapport publié quelques
Hongkong 3,5 %. En Europe, à tent pas en danger les finances pu­ 25 MILLIARDS D’EUROS M. Sunak a dû largement le réé­ time outre­Rhin : Berlin se dit, en heures auparavant par six émi­
l’ouverture, les indices chutaient bliques italiennes et l’économie na­ crire au dernier moment pour effet, prêt à sacrifier son dogme nents économistes. Dans leur
de 5 % ou plus chacun. tionale reste solide », a assuré le prendre en compte l’épidémie. Il budgétaire du « zéro noir » – sa rè­ analyse de 15 pages, les experts
Ces lourdes pertes sur les mar­ ministre. Sans doute cela aura­t­il Bien que beaucoup moins tou­ agit à trois niveaux : soutenir les gle des comptes publics à l’équili­ ont exhorté Berlin à faire preuve
chés aggravent le problème im­ pour conséquences de porter le ché par l’épidémie – 460 cas con­ services de santé, avec cinq mil­ bre – pour combattre l’épidémie de souplesse. « Si cela s’avérait né­
médiat des entreprises qui pour­ déficit italien très au­delà des 3 %, firmés – le Royaume­Uni aussi a liards de livres supplémentaires ; due au coronavirus. Angela Merkel cessaire pour remédier aux réper­
raient faire face à un problème de le gouvernement ne peut pas, tenté l’électrochoc. Prenant les aider financièrement les Britanni­ a évoqué sans ambages cette éven­ cussions de la crise du coronavirus
trésorerie. Les investisseurs se ré­ pour l’heure, se payer le luxe de marchés par surprise, la Banque ques qui sont forcés de se mettre tualité mercredi au cours d’une sur l’économie, il faudra s’écarter
fugient en effet vers les place­ penser à moyen terme. d’Angleterre a réduit mercredi en quarantaine – « Personne n’y conférence de presse à Berlin. du principe du zéro noir et utiliser
ments jugés sûrs – les obligations A Bruxelles, nul n’imagine de son taux d’intérêt d’un demi­ perdra », promet Boris Johnson, le la marge de manœuvre prévue par
d’Etat – et délaissent ceux trop ris­ contester à l’Italie la possibilité de point, de 0,75 % à 0,25 %, et a an­ premier ministre ; accompagner En attendant la BCE le frein à l’endettement », précise le
qués, en particulier les obliga­ s’affranchir des règles ordinaires. noncé des mesures d’aide au fi­ les entreprises. Les allocations ma­ « Nous allons faire le nécessaire, a document, faisant référence à une
tions des entreprises. Aux Etats­ Les marchés, eux, semblent plus nancement des entreprises. Puis, ladie, normalement du ressort des assuré la chancelière. Et nous n’al­ loi de 2009, inscrite dans la Cons­
Unis, dans le secteur de l’énergie, circonspects : le « spread » (diffé­ en début d’après­midi, le tout entreprises, seront exceptionnel­ lons pas nous demander chaque titution allemande, qui limite les
l’écart entre le rendement des rence entre le taux des bons du tré­ nouveau chancelier de l’Echi­ lement payées par le gouverne­ jour ce que cela veut dire pour no­ déficits publics à 0,35 % du PIB,
obligations d’Etat et celui des en­ sor italiens et allemands), indice quier, Rishi Sunak, a dévoilé une ment pendant les quatorze pre­ tre déficit. C’est une situation ex­ sauf en cas de force majeure.
treprises a fait un bond de deux habituel de leur nervosité, est re­ série d’aides budgétaires. En addi­ miers jours de la maladie, certains ceptionnelle ». Soulignant que le Lundi 9 mars, la coalition gou­
points depuis le 21 février, un monté de 100 points depuis le dé­ tionnant les promesses liées au impôts, notamment les cotisa­ Bundestag (chambre basse du vernementale d’Angela Merkel
choc majeur ; pour les entreprises but de la crise, atteignant les 220 Brexit (18 milliards de livres, soit tions sociales, pourront être re­ Parlement) avait déjà débloqué en s’était déjà entendue pour venir en
de grande consommation, la points avant de redescendre. 20,4 milliards d’euros), et celles poussés, et une taxe foncière sur urgence un milliard d’euros pour aide aux entreprises en difficulté,
notamment en compensant plus
généreusement les coûts du chô­
mage partiel. Berlin a aussi an­
Le gouvernement français prêt à franchir les 100 % de dette publique noncé un plan d’investissements
supplémentaires de 3,1 milliards
d’euros par an de 2021 à 2024.
en france aussi, l’exécutif surveille le ralentissement pond l’entourage de Bruno Le Maire. Le sujet, c’est que les­ci continuent de prêter aux PME. Il souhaite égale­ L’Union européenne a aussi an­
de l’économie causé par le Covid­19 et pousse ses parte­ les entreprises perdurent, qu’il y ait le moins de salariés ment la mise en place d’un fonds d’urgence en faveur noncé de l’aide « qui atteindra rapi­
naires européens à un plan de relance commun. Mais au chômage et que l’économie reprenne vite. » « Le seuil des PME, qui réunirait « Etat, régions, banques, mais dement 25 milliards d’euros ». La
pas question pour Bercy d’annoncer une enveloppe fi­ des 100 % est artificiel, ce n’est pas une ligne rouge », aussi syndicats et tribunaux de commerce », avance Commission reconnaît l’urgence
nancière précise. Jeudi 12 mars, Muriel Pénicaud, la mi­ confirme­t­on au cabinet de Gérald Darmanin, le mi­ M. Jacob. Le parti aimerait voir émerger un plan straté­ et veut permettre que « l’aide
nistre du travail, a indiqué à l’AFP que le gouvernement nistre de l’action et des comptes publics. gique d’investissement focalisé sur les secteurs qui d’Etat puisse atteindre les entrepri­
ne se fixait « pas de limite budgétaire » pour sauver l’em­ souffrent : hôtellerie, aérien, tourisme… Quitte, là aussi, ses qui en ont besoin ». En France, le
ploi. Selon elle, 3 600 entreprises et 60 000 salariés sont « Une réponse forte » à creuser le déficit. gouvernement n’a pas mis d’enve­
concernés par des mesures de chômage technique pour Alors que les grands argentiers de la zone euro se réunis­ « Il y a une différence entre la dette qui sert à financer le loppe globale sur la table mais a
un coût, à ce stade, de 180 millions d’euros pour l’Etat. sent, lundi 16 mars, pour faire le point sur la flexibilité fonctionnement de l’Etat et celle qui injecte des liquidités annoncé une série de mesures, no­
« La situation évolue tous les jours. On ne va pas donner de accordée par Bruxelles en matière de déficit public, le pour sauver l’économie » en cas de crise, analyse tamment en permettant à la Ban­
chiffres qui seraient démentis demain. Mais on n’est pas gouvernement a pris de nouvelles mesures. Depuis Guillaume Peltier, député du Loir­et­Cher et numéro que publique d’investissement de
démunis. On a des instruments qui ont été testés durant la lundi, les PME « menacées de disparition, au cas par cas », deux du parti. Les deux élus souhaiteraient par ailleurs garantir largement des prêts de
crise de 2008 », précise­t­on dans l’entourage de Bruno Le peuvent bénéficier de la réduction ou de l’annulation de que le gouvernement engage un plan de « relocalisa­ trésorerie aux entreprises.
Maire, le ministre de l’économie et des finances. certains impôts directs (impôt sur les sociétés, taxe fon­ tion » des entreprises, grâce à des exonérations fiscales. Dans cette cacophonie, face à
Si celui­ci se refuse toujours à parler de récession, évo­ cière, taxe sur les CDD d’usage), et le chômage partiel est Président (LR) de la commission des finances de l’As­ l’urgence, l’éternel pompier de ser­
quant « un impact sévère » sur l’économie tricolore, il ne mieux indemnisé par l’Etat. semblée nationale, Eric Woerth avait déjà réclamé, vice qu’est la Banque centrale
fait plus de doute que la crise modifiera la trajectoire Pas suffisant, selon l’opposition. La députée socialiste lundi, « un plan d’urgence économique et financier ». européenne est attendu au tour­
budgétaire. « Nous visons toujours le rétablissement de Christine Pirès Beaune demande « une relance budgé­ « La sauvegarde de nos entreprises et de l’emploi néces­ nant. Christine Lagarde, sa prési­
nos finances publiques, mais il y aura forcément un déca­ taire », tandis que Les Républicains ont déposé en ur­ site de reclasser nos priorités. Je regrette que la France dente, doit annoncer des mesures
lage dans le temps », admet­il. Le déficit public était censé gence, jeudi 12 mars, une proposition de loi appelant à n’ait pas utilisé ces dernières années pour assainir nos fi­ jeudi dans l’après­midi. Elle sera
descendre à 2,2 % du PIB cette année, pour une dette pu­ « une réponse forte aux difficultés des entreprises ». nances publiques et se créer de meilleures marges de surveillée de très près. 
blique ramenée de 98,8 % fin 2019 à 98,7 % en 2020. Christian Jacob, le président du parti, réclame notam­ manœuvre », déplore celui qui fut ministre du budget éric albert,
Pourrait­on dépasser les 100 % ? « Ça ne veut rien dire. ment la création d’un fonds de garantie des créances, durant la crise de 2008.  jérôme gautheret
Dans l’esprit des gens, les 100 % sont déjà dépassés, ré­ qui permettrait de rassurer les banques afin que cel­ sarah belouezzane et audrey tonnelier et jean­michel hauteville
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 planète | 9

« Ce n’est pas le moment d’économiser »


L’économiste Jean Pisani­Ferry presse l’Europe de « mutualiser autant que possible la réponse au choc »

ENTRETIEN « IL FAUT QUE, LUNDI 
qu’il frappe tous les pays de ma­
nière plus ou moins indistincte.
Concrètement, que peut faire
Bruxelles ?
d’euros. Saluez­vous cette ini­
tiative ?
restitution des crédits gelés à leurs
bénéficiaires initiaux.
bruxelles ­ bureau européen
[16 MARS], LES MINISTRES  Ensuite, parce qu’il ne faut pas Si on considère que les mesures Oui, sur le principe, mais je re­

J
ean Pisani­Ferry, ancien con­ prendre le risque d’ajouter une de soutien au niveau de l’Union doute les opérations de passe­ Les taux d’intérêt sont très bas.
seiller d’Emmanuel Macron, DES FINANCES DE  crise financière à la crise sanitaire. européenne [UE] vont représenter passe. Si j’ai bien compris, il ne Conséquence, la Banque cen­
détaille les risques que la Regardez les marchés : depuis un point de produit intérieur brut s’agit pas, pour l’essentiel, d’ar­ trale européenne ne dispose
crise du Covid­19 fait courir à L’EUROGROUPE SOIENT  une semaine, les taux italiens ont [PIB], soit 140 milliards d’euros, ce gent frais. Mais de fonds structu­ pas de cet instrument. Faut­il
nos économies et presse l’Eu­ brutalement monté. Si les mar­ serait un bon signal que la Com­ rels d’ores et déjà budgétés, qui ne le regretter ?
rope de se montrer à la hauteur
SANS AMBIGUÏTÉ.  chés prennent encore une fois mission en finance 10 % à 20 %, seront pas alloués aux Etats mem­ La politique monétaire met dix­
des enjeux. Le professeur d’écono­ CE N’EST PAS LE MOMENT  l’Europe en défaut de solidarité, soit une vingtaine de milliards. Le bres en fonction de leurs besoins huit mois à faire sentir ses effets.
mie à Sciences Po et chercheur au ils risquent de se mettre en mode problème est que le budget de l’UE pour répondre aux ravages du Co­ On est dans l’urgence. Mais, face à
think tank Bruegel vient par DES “SI” ET DES “MAIS” » panique. Certains Etats pour­ – qui est décidé sur sept ans et ne vid­19. Ils ne seront pas mutuali­ la panique financière qui menace,
ailleurs de signer, avec cinq autres raient alors avoir des difficultés à peut être en déficit – n’est pas fait sés. Si c’est cela, ce n’est pas de la la BCE doit dire qu’elle fera usage
économistes – Agnès Bénassy­ emprunter, et donc à financer pour répondre aux urgences. solidarité, et cela ne répondra pas de tous les leviers d’action pour
Quéré, Ramon Marimon, Lucrezia gion, touchent de plus en plus de leurs mesures de soutien. C’est à l’urgence. C’est faire semblant. que les banques continuent à faire
Reichlin, Dirk Schoenmaker, Bea­ domaines. Si, demain, les plans de pourquoi l’Europe doit assumer La Commission a annoncé Ce qu’il faut faire, c’est réallouer crédit et que les Etats continuent à
trice Weder di Mauro –, un article contingentement à l’italienne se une partie de la réponse à la crise. qu’elle aiderait les Vingt­Sept à certains crédits budgétaires vers pouvoir se financer. 
que publie le centre de réflexion multiplient, si on ferme les écoles De ce point de vue, le Covid­19 financer leurs mesures de sou­ un fonds de soutien mutualisé. Et propos recueillis par
Centre for Economic Policy Re­ ou les métros, le choc sera général constitue aussi un test politique. tien, à hauteur de 25 milliards organiser, en 2021, ou en 2022, la virginie malingre
search (CEPR), dans lequel ils ap­ et il faudra étendre ces mesures
pellent l’Europe à agir en urgence. de soutien. Ce sera coûteux : au
total, entre la réponse sanitaire et
Christine Lagarde, la prési­ les mesures de soutien, en cas de
dente de la Banque centrale confinement généralisé, on pour­
européenne (BCE), prévient rait vite parler d’une trentaine de
que la crise actuelle, sans me­ milliards d’euros en France,
sures appropriées, pouvait être comme dans les pays analogues.
aussi déflagratoire que celle de Mais ce n’est pas le moment
2008. Qu’en pensez­vous ? d’économiser.
La crise de 2008 venait du sec­ Il y a aussi un risque de trans­
teur financier, elle a ensuite con­ mission de la crise par le secteur
taminé l’économie réelle. Celle bancaire. S’ils craignent de se re­
d’aujourd’hui vient d’un pro­ trouver surchargés de créances
blème sanitaire qui bloque le incertaines, les établissements fi­
fonctionnement de l’économie et nanciers baisseront l’offre de cré­
va éventuellement se transmet­ dit et, par là même, ils accélére­
tre au secteur financier. C’est ront les faillites. Il faut l’éviter, en
exactement l’inverse. fournissant de la liquidité aux
Il est vrai, cependant, que, dans banques, en garantissant des cré­
l’instant, la déflagration peut être dits aux PME et en relâchant tem­
aussi importante qu’en 2008, porairement certaines obliga­
voire plus. On l’a vu en Chine, où tions réglementaires.
l’activité s’est littéralement effon­ Au total, dans la phase actuelle,
drée en janvier et en février. Cela la prescription est simple : tout
dit, normalement, quand la cause faire pour limiter les dommages.
de cette crise – c’est­à­dire, le virus Pas seulement pour aujourd’hui,
– aura disparu, l’économie rebon­ mais aussi pour demain. Une
dira, et on espère – sans certitudes chute profonde de l’activité pen­
– que ce rebond sera aussi vif que dant quelques semaines peut lais­
la chute aura été brutale. ser des blessures non cicatrisées,
qui entameront le potentiel de
Concrètement, que faut­il faire l’économie et freineront le re­
dans l’immédiat ? bond. C’est à cela qu’il faut faire
Il faut empêcher que les entre­ très attention. Rappelez­vous, la
prises meurent par accident et crise de 2008 a laissé des traces
que leurs salariés se retrouvent au persistantes en Europe. Surtout
chômage. Jusqu’ici, le gouverne­ qu’on a enlevé les béquilles trop
ment français a fait ce qu’il fallait, vite, alors que la reprise était fra­
avec des mesures de soutien ci­ gile. Les politiques d’ajustement
blées, notamment des délais de budgétaire ont contribué à la
paiement et des plans de chô­ crise de la zone euro qui a suivi.
mage partiel.
Pour l’instant, les secteurs en Il faudra donc faire très atten­
crise – l’événementiel, le tou­ tion à la sortie de crise ?
risme, l’aérien… – sont peu nom­ Oui. Aujourd’hui, il faut des
breux. Mais les mesures horizon­ coussins de sécurité pour éviter
tales, destinées à ralentir la conta­ que la crise ne laisse des traces. On
est dans une phase de soins à l’éco­
nomie et en particulier de soutien
aux entreprises. Quand l’heure du
LE PROFIL rebond sera venue, à l’été sans
doute, il faudra lui fournir des vita­
mines – et tout de suite. Pas en jan­
vier 2021. Il faudra des mesures de
soutien à la demande, du pouvoir
d’achat pour les ménages.

La Commission s’est engagée


à faire preuve de flexibilité
sur l’application des règles
Jean Pisani-Ferry budgétaires. Est­ce la bonne
démarche ?
Né en 1951, ingénieur et écono- Oui. Mais cette flexibilité doit
miste, Jean Pisani-Ferry a été être inconditionnelle. Elle ne doit
commissaire général de France pas être négociée au cas par cas.
Stratégie, le commissariat géné- Tous les pays doivent être certains
ral à la stratégie et à la prospec- que les dépenses qu’ils engage­
tive, du 1er mai 2013 au 11 jan- ront pour répondre à la crise sani­
vier 2017. Il démissionnera de taire seront exonérées des règles
cette fonction pour conseiller du pacte de stabilité. Il faut que
Emmanuel Macron durant la lundi [16 mars], les ministres des
campagne présidentielle. Mais, finances de l’Eurogroupe soient
en 2018, M. Pisani Ferry cosignera sans ambiguïté. Ce n’est pas le mo­
une note avec d’autres écono- ment des « si » et des « mais ».
mistes appelant le gouvernement
français à revoir sa politique « dé- Est­ce que ce niveau de réponse
séquilibrée » et indifférente à la est, pour l’instant, suffisant ?
question sociale. Jean Pisani- Cela ne peut suffire. Il faut aussi
Ferry est actuellement professeur mutualiser autant que possible la
d’économie à Sciences Po. réponse à ce choc. D’abord, parce
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
10 | planète VENDREDI 13 MARS 2020

PA N D É M I E   D E   C O V I D ­ 1 9

A Wuhan,
l’impossible
deuil
Le chaos provoqué par le virus et les
mesures de quarantaine empêche
l’organisation des rites funéraires
shanghaï ­ correspondance, suivi par sa sœur, laissant sa
taipei ­ envoyé spécial femme dans un état grave.
Dans les premières semaines de

D
es médecins, un célè­ la quarantaine de Wuhan, les or­
bre inventeur, des dres contradictoires, la foire d’em­
policiers, un cinéaste, poigne pour accéder à un hôpital
un directeur d’hôpi­ et l’incertitude sur les effets de la
tal : la longue liste des morts de maladie traumatisent les fa­
Wuhan et du Hubei a fait de la milles. Des patients dont la situa­ Un mort du Covid­19 est évacué d’un hôpital de Wuhan, dans la province du Hubei, le 16 février. AP
province aux mille lacs une terre tion se détériore à domicile se
de larmes. Au total, 3 046 person­ voient refuser l’accès aux hôpi­
nes sont officiellement décédées taux pour d’autres pathologies du transporter. « Aucune activité de On n’a pas pu lui rendre visite ques années, n’a résisté que quel­
du Covid­19 à la date du 11 mars fait justement qu’ils ont de la fiè­ condoléances, de funérailles, de re­ « LE MOMENT OÙ L’ON  après qu’il a été interné à l’hôpital, ques jours au virus. Il est mort fin
dans le Hubei – dont la moitié à vre. Pour y être admis, il faut pas collectif n’est autorisée », pré­ EMMÈNE UN PROCHE  donc on n’a pas pu lui dire au janvier, dans l’ambulance qui
Wuhan, un chiffre sans doute transmettre le test positif du virus cise l’ordre émis le 29 janvier à revoir, ni le voir après sa mort », l’emmenait à l’hôpital. Ses pro­
inférieur à la réalité puisque de – si toutefois on réussit à se faire Suizhou, une ville du nord­est du À L’HÔPITAL EST DEVENU  confie Olivia, la nièce du défunt ches ont développé des symptô­
nombreux décès initiaux attri­ dépister – au comité de quartier, Hubei. Les rares témoignages qui qui vit à Shanghai. mes trois jours plus tard. Y com­
bués à une « pneumonie virale » seul habilité à trouver un hôpital. ont fait surface montrent des em­ CELUI DES ADIEUX :  pris sa sœur, handicapée mentale
ou à d’autres pathologies n’ont ployés de crématoriums débor­ « C’est une tragédie » dont il s’occupait. « Elle aussi a
pas été comptabilisés. Des corps désinfectés dés, obligés d’obéir aux ordres de
SOUVENT, ON NE LE  Le deuil au temps du coronavirus commencé à tousser quelques
L’un des cas qui ont le plus ému Or, c’est l’engorgement. Beau­ brûler les corps dans les quatre­ REVERRA PLUS JAMAIS » est suspendu, lancinant. « Ma jours après la mort de Wan Du. Elle
l’opinion, après la mort le 7 février coup meurent à domicile – où les vingt­dix minutes de leur arrivée. mère, qui était sa petite sœur, dit a été mise à l’isolement dans un
du docteur Li Wenliang, qui avait proches sont présents, et peu­ Les proches de monsieur Tan, FANG FANG qu’on aurait peut­être pu faire plus hôtel. Mais, sans Wan ou les gens
été réprimandé pour avoir sonné vent être infectés. Ceux qui meu­ un documentaliste tout juste re­ écrivaine de Wuhan pour le sauver. Elle prend des som­ qu’elle connaissait pour s’occuper
l’alerte, fut celle de Chang Kai, un rent dans les hôpitaux sont traité décédé le 4 mars à Wuhan et nifères pour dormir. La femme de d’elle, elle a refusé de s’alimenter et
réalisateur de cinéma des Studios seuls : « Le moment où l’on em­ dont ils ne souhaitent donner que mon oncle a passé quatorze jours à est morte au bout de quatre
du Hubei, âgé de 55 ans, le 14 fé­ mène un proche à l’hôpital est de­ le patronyme, peinent encore à se 4 mars, un autre docteur leur an­ l’isolement dans un hôtel courant jours », nous dit Xie Hanlin, la bel­
vrier. Dans un message sur son lit venu celui des adieux : souvent, on confronter à la violence de sa nonce sa mort, au téléphone. février, mais elle n’a pas contracté le­sœur de Wan Du.
de mort ensuite relayé par des ne le reverra plus jamais », écrit mort. Quand des radios montrent Si l’incinération est depuis le virus. Elle nous a demandé de lui Le fils de M. Wan, âgé de 42 ans,
amis, Chang Kai avait raconté l’écrivaine de Wuhan, Fang Fang, des symptômes de la maladie plusieurs années obligatoire en envoyer des somnifères, sauf qu’à lui aussi contaminé, est encore à
comment, après que le « décret » dans ses chroniques du malheur dans ses poumons, le sexagénaire Chine – pour réduire l’espace cause des restrictions on n’a pas l’isolement. « Nous ne lui avons pas
de la quarantaine fut tombé le qui a frappé sa ville : « Le désastre, est obligé de se soigner chez lui. consacré aux cimetières dans un réussi. Sa fille n’avait pas pu rentrer dit que sa tante était morte aussi, ce
23 janvier, il avait annulé le repas c’est quand les cahiers des regis­ Mais sa température atteint contexte d’urbanisation et de ter­ à Wuhan pour les fêtes et, avec la serait trop dur. Il était proche d’elle.
de banquet réservé pour sa fa­ tres des décès se remplissent en 40 degrés. Son beau­frère achète res arables limitées –, c’est la rapi­ quarantaine, elle est restée à On lui annoncera quand il sortira.
mille dans un grand hôtel de Wu­ quelques jours, au lieu de plu­ alors un système d’oxygénation dité de la procédure, le manque Shanghaï avec son mari. Elle C’est une tragédie », poursuit­elle.
han à l’occasion du Nouvel An lu­ sieurs mois. Le désastre, c’est artificielle, que personne ne par­ d’information et le déni de céré­ n’avait pas vu son père depuis des La Chine doit en principe com­
naire. « Je m’étais résigné à cuisiner quand les corbillards transportent vient à faire fonctionner. Puis un moniel qui a accentué le désarroi mois », raconte Olivia. Elle a donc mémorer, le 5 avril, Qingming, le
à la maison, et nous avions dîné plusieurs morts à la fois dans des membre de la famille obtient un de beaucoup de familles. Ainsi le érigé chez elle à Shanghaï un autel jour du « nettoyage des tombes ».
avec ma femme et mes parents, en sacs, entassés les uns sur les lit d’hôpital grâce à ses relations. frère de M. Tan se désole­t­il de devant lequel elle place des of­ Mais la ville de Nankin, dans l’est
nous amusant bien finalement. autres. Le désastre, ce n’est pas une Transféré dans un autre établisse­ n’avoir pu récupérer que son télé­ frandes pendant sept jours, le de la Chine, a déjà annoncé que les
Mais je ne savais rien du cauche­ personne qui meurt, mais, en quel­ ment deux semaines plus tard, phone portable. Ils ont été infor­ temps pour l’âme du défunt de lui commémorations collectives se­
mar qui allait venir », écrit­il. ques jours, une famille entière. » M. Tan tombe dans un coma dont més qu’ils ne recevraient les rendre une dernière visite. raient interdites – et propose à la
Le lendemain, son père présente Dans les jours qui suivent la il ne se réveillera pas. Seule la cendres qu’après la levée des me­ Souvent, le deuil est compliqué place une application pour rendre
des symptômes. La famille fait le déclaration de la quarantaine, docteure qui s’occupe de lui, sures régionales de confinement par la contamination d’autres hommage en ligne aux morts. 
tour des hôpitaux, mais aucun n’a Wuhan et les autres villes du venue de Canton, les a informés – sans aucune certitude sur la membres de la famille. Wan Du, simon leplâtre
de lit. La mère de Chang Kai est in­ Hubei émettent des circulaires au téléphone de son état. Le date. « C’est complètement irréel… 70 ans et opéré du cœur il y a quel­ et brice pedroletti
fectée à son tour. Chacun se relaie très strictes : les personnes dont
au chevet des parents en quaran­ on soupçonne qu’elles sont mor­
taine à domicile, qui meurent l’un
après l’autre. Chang Kai, sa
femme et sa sœur se sentent eux
tes des suites de la maladie due au
virus doivent être désinfectées,
les corps emballés dans des sacs
La recherche mobilisée contre le Covid­19
aussi « dévorés » par le virus, ex­ spéciaux que seul le personnel
plique­t­il. Il meurt le 14 février, des crématoriums est autorisé à Un essai clinique français va évaluer les effets de plusieurs traitements chez 800 patients

V ingt projets de recherche


d’équipes françaises ont
été sélectionnés pour lut­
ter contre l’épidémie de Covid­19, a
annoncé la ministre de l’enseigne­
de quatre thématiques : la recher­
che à visée diagnostique, clinique
et thérapeutique, l’épidémiolo­
gie, la recherche fondamentale et
les sciences humaines et sociales.
une association lopinavir­ritona­
vir, déjà utilisée contre le VIH ; la
même association sera adminis­
trée dans le quatrième groupe en
combinaison avec un autre médi­
en affirmant que cet antipalu­
déen ancien et peu onéreux ap­
portait des « améliorations spec­
taculaires » chez des patients
infectés. Cette annonce avait ce­
CULTURESMONDE. ment supérieur, de la recherche et L’un des projets les plus signifi­ cament, l’interféron bêta, tout cela pendant été accueillie avec pru­
de l’innovation Frédérique Vidal, catifs est un essai clinique, déjà en plus des soins de réanimation. dence, vu le faible nombre de pa­
du lundi mercredi 11 mars. Son ministère et mis en route, destiné à évaluer de L’investigatrice principale de tients concernés par les essais cli­
celui des solidarités et de la santé manière comparative plusieurs cette étude est la professeure Flo­ niques menés, l’absence de préci­
au vendredi ont débloqué une enveloppe de stratégies de traitement des for­ rence Ader (Inserm, CNRS, univer­ sions sur le traitement de
11H – 11H5 8 millions d’euros afin de financer mes sévères chez des patients sité Lyon­I). Le Pr Yazdanpanah a référence ayant servi de point de
un travail spécifique sur le nou­ hospitalisés. Huit cents patients précisé que l’essai serait « adapta­ comparaison, et l’absence d’élé­
Florian veau coronavirus, à laquelle seront inclus à terme en France et tif » : « Si un traitement ne marche ments chiffrés et de détails sur
s’ajoutent 4,6 millions d’euros un objectif total de 3 200 patients pas, nous l’arrêterons, mais si un l’état clinique initial des patients.
Delorme provenant de l’Union européenne. devrait être atteint, avec la parti­ traitement efficace apparaît, nous Les autres projets retenus vont
Impliquant l’ensemble des dis­ cipation d’équipes médicales l’ajouterons. » Le Pr Yazdanpanah a de la modélisation de l’épidémie,
ciplines, y compris les sciences d’autres pays européens. indiqué que la chloroquine n’avait projet porté par Vittoria Colizza
humaines et sociales et les scien­ pas été retenue dans les médica­ (Inserm, université Panthéon­
ces politiques, les vingt projets Essai « adaptatif » ments testés dans cet essai, en Sorbonne), à l’analyse de l’effet de
ont été choisis par le comité scien­ Les malades volontaires seront ré­ soulignant deux difficultés : les in­ la mise en circulation des don­
franceculture.fr/ tifique du consortium REACTing, partis de manière aléatoire dans teractions médicamenteuses avec nées scientifiques sur Internet,
@Franceculture présidé par le Pr Jean­François quatre groupes, a détaillé le Pr Ya­ d’autres traitements chez des pa­ portée par Guillaume Lachenal
© Radio France/Ch. Abramowitz

Delfraissy. Piloté par l’Institut na­ zdan Yazdanpanah, directeur du tients en réanimation, et l’exis­ (Médialab de Science Po) et Daniel
En
tional de la santé et de la recher­ consortium REACTing. Dans le tence d’effets secondaires de la Benamouzig (CNRS, Sciences Po),
partenariat
avec
L’esprit che médicale (Inserm), celui­ci
coordonne l’ensemble des équi­
premier, ils recevront des soins de
réanimation optimaux sans mé­
chloroquine, qui rendent prudent
quant à son utilisation.
en passant par l’évolution du
SARS­CoV­2 chez l’hôte humain et
d’ouver- pes de recherche afin de faire face dicament antiviral ; ceux du L’infectiologue Didier Raoult de la réponse immunitaire, que
ture. aux crises sanitaires liées aux ma­ groupe 2 se verront administrer avait fait état fin février d’une dirige la Pr Sylvie van Der Werf
ladies infectieuses émergentes. l’antiviral remdesivir ; dans le « excellente nouvelle » sur le front (Institut Pasteur, CNRS). 
Les projets sont organisés autour groupe 3, les patients absorberont de la lutte contre le SARS­CoV­2, paul benkimoun
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

FRANCE
0123
VENDREDI 13 MARS 2020 | 11

Parcoursup : révolution pour les études de santé
Deux accès sont désormais possibles, un parcours spécifique et des licences avec option santé

L
es études de santé vivent née d’études. Reste à savoir com­ res scientifiques – physique, chi­ ment créer des frustrations », es­
une petite révolution
Du côté des ment va s’opérer la répartition mie, sciences de la vie, mathéma­ time Djillali Annane, doyen de la LES DATES
cette année sur Parcour­ universités, on des jeunes à l’entrée de ces diffé­ tiques – vont dominer dans les faculté de médecine de Versailles.
sup. Alors que le choix rents cursus. Du côté des univer­ critères de classement des candi­ Car, jusqu’à aujourd’hui, la Paces
des vœux d’orientation des ly­
réfléchit encore sités, on réfléchit encore à la mé­ datures. Avec des nuances : l’an­ répondait à la demande des ly­
céens sur la plate­forme d’admis­ à la mécanique canique pour classer les candi­ glais et les notes de français se­ céens. Comme le montrent les 12 MARS
sion dans l’enseignement supé­ dats. Le sujet est particulière­ ront aussi importants, envisage­ premiers chiffres qui remontent Les lycéens et les étudiants en
rieur s’achève jeudi 12 mars à mi­
pour classer ment sensible : la filière constitue t­on à l’université de Tours, ou en­ dans plusieurs universités, la pro­ réorientation devaient boucler la
nuit, les nombreux candidats qui les candidats bien souvent un projet de longue core les résultats dans la matière portion de candidatures devrait y liste de leurs vœux sur Parcour-
rêvent de rejoindre la médecine, date dans les familles, et plus de mineure choisie. être similaire, alors que le nombre sup au plus tard à 23 h 59, jeudi
la pharmacie, ou encore l’odon­ d’un lycéen sur dix a effectué un Dans les licences avec option de places, lui, sera inférieur. A Ver­ 12 mars. Ils peuvent faire dix
tologie et la maïeutique ont dû merus clausus – le nombre de vœu en Paces en 2019, parmi les santé (LAS), les dossiers des ly­ sailles, on doit ainsi passer de vœux de formation – dont cer-
s’approprier une nouvelle archi­ places déterminé par l’Etat, qui quelque 700 000 inscrits. céens seront le plus souvent exa­ 950 places en Paces à 600 en PASS, tains vœux « multiples », permet-
tecture. « Compliquée », en­ sera désormais fixé au niveau des « Il n’y aura pas de modèle uni­ minés à l’aune des critères appli­ ou encore de 2 000 à 2 800 places tant de cocher plusieurs établis-
tend­on déjà dans les familles, universités – s’accompagne de la que, cela va varier d’une univer­ qués par la licence disciplinaire. à l’université de Paris. sements pour une même filière.
mais « plus ouverte ». fin de cette Paces. sité à l’autre », explique Patrice « Mais nous allons veiller à asso­
« C’est une chance pour mon A la place, les candidats ont Diot, à la tête de la Conférence cier des collègues de santé à ces « Le puzzle est compliqué »
fils », estime Anne, elle­même désormais plusieurs possibili­ des doyens de médecine, qui y commissions d’examen », précise Une nécessité pour assurer le 2 AVRIL
médecin généraliste, dont le gar­ tés : d’un côté, les parcours spéci­ voit « l’adaptation aux différents Lynne Franjié, vice­présidente vase communicant des places C’est la date limite pour confir-
çon en terminale scientifique a fiques accès santé (PASS) – les écosystèmes » déployés sur les formation à Lille. vers les autres licences avec op­ mer chacun de ses vœux et com-
coché l’une des nouvelles forma­ plus ressemblants à la Paces ac­ territoires. Ici et là, une même diversité de tion santé, qui doivent donner pléter son dossier avec les pièces
tions, une licence de biologie tuelle –, qui comporteront D’après les chiffres du minis­ pratiques s’annonce, concernant aux étudiants des chances égales nécessaires aux candidatures.
avec « option santé ». « Le système une mineure à choisir dans une tère de l’enseignement supé­ les autres éléments du dossier du de décrocher sa place en méde­
est plus complexe qu’avant, mais autre discipline ; de l’autre, des li­ rieur, les cursus ont été multi­ lycéen (lettre de motivation, fi­ cine ensuite. « Mais nous ne
c’est positif pour les jeunes tentés cences classiques (en biologie, pliés par trois, avec 112 sites uni­ lière de bac, lycée d’origine…). voyons pas bien comment assu­ 19 MAI
par des études de santé, mais qui économie, droit…), avec une op­ versitaires proposant au moins « Nous n’avons pas encore finalisé rer à un candidat refusé en PASS Les formations apporteront leurs
hésitent entre plusieurs projets, et tion accès santé (LAS). une formation menant aux étu­ l’algorithme qui s’appuiera sur dif­ qu’il trouvera une place dans une réponses aux candidats entre
n’auraient pas voulu aller en Pa­ des de santé, contre trente­sept férents paramètres, dont évidem­ LAS… », reconnaît un doyen, qui le 19 mai et le 17 juillet.
ces », juge­t­elle. Diversifier les profils facultés de santé jusqu’ici. Quant ment les notes des candidats, mais espère que les lycéens auront au
Jusqu’ici, la fameuse Paces (pre­ Ces deux types de filières visent à aux disciplines ouvertes la réflexion doit avoir lieu sur la moins effectué un vœu dans les
mière année commune aux étu­ diversifier les profils des futurs aux candidats, elles se concen­ prise en compte du lycée d’origine, deux types de parcours. pos des onze parcours avec op­
des de santé) constituait l’unique médecins, et à assurer une pour­ trent en sciences et en technolo­ estime Xavier Jeunemaitre, Autre configuration, mêmes tion santé. Pour le professeur, si
voie post­bac pour accéder en­ suite d’études en licence, pour gies, mais aussi en humanités, doyen de la faculté de santé de interrogations : à Strasbourg, « le puzzle est compliqué », « les
suite à ces métiers. Ses quelque ceux qui échoueront à rejoindre droit, économie, ou encore en l’université de Paris. Il y a d’excel­ comme dans trois autres facs informations sont bien passées
57 000 étudiants avaient en ligne la médecine, où une barrière sé­ psychologie et en sciences et lents lycéens partout, c’est une évi­ (Caen, Créteil, Poitiers), il a été auprès des familles, grâce aux
de mire un concours décrié, sou­ lective va demeurer. A l’issue techniques des activités physi­ dence, mais certains lycées ont décidé de proposer uniquement proviseurs de lycée », espère­t­il.
vent considéré comme un vérita­ d’une année de LAS ou de PASS, ques et sportives (Staps). une politique élitiste dans la nota­ des LAS – pas de PASS. Les journées d’information de
ble « gâchis », avec un « échec » les étudiants pourront tenter leur Une règle se dessine néan­ tion, il faut pouvoir donner un « On s’attend à des taux de pres­ l’université, prévues le week­end
programmé des trois quarts des chance une première fois vers les moins à l’entrée des parcours poids à cela. » sion et à une sélectivité plus ou du 7 et 8 mars, ont toutefois dû
postulants. Annoncée par Em­ études de santé, avec une se­ « santé » (PASS), rapporte­t­on Car chaque détail va compter. moins forte d’une licence être annulées pour cause de co­
manuel Macron en septem­ conde chance ouverte à l’issue de dans nombre de facultés : les ré­ « On bascule dans un système de à l’autre », explique le doyen ronavirus. 
bre 2018, la suppression du nu­ leur deuxième ou troisième an­ sultats scolaires dans les matiè­ sélection à l’entrée, cela va forcé­ strasbourgeois Jean Sibilia, à pro­ camille stromboni

Nouveau bac : le calendrier des


épreuves de contrôle continu assoupli
Jean­Michel Blanquer a dévoilé, jeudi, de premiers aménagements
des E3C introduites en classe de première

U ne sortie de crise se des­


sine­t­elle au lycée, pour
le bac ? Alors que les pro­
La deuxième
session
gées ainsi que leurs notes avant
leur départ en vacances d’été, en
se connectant sur Internet.

31 PARIS
jecteurs sont braqués sur l’épidé­ M. Blanquer s’est engagé, en
mie due au coronavirus, le minis­
de contrôle revanche, à une « simplification
tre de l’éducation nationale a continu du bac des modalités de passation, plus Musée du quai Branly - Jacques Chirac
maintenu son échéancier et an­
noncé, jeudi 12 mars, ce qui doit
est repoussée en adéquation avec des épreuves
qui relèvent du contrôle continu ».
MARS Une journée de débats
changer lors de la passation, en Des épreuves normalisées, en 2020 suivie d’un concert gnaoua
classe de 1re, des épreuves com­ somme, intégrées dans l’emploi
munes de contrôle continu, les lectif d’enseignants Stop bac Blan­ du temps des élèves et se passant
fameuses E3C. Des aménage­ quer recense, pour sa part, encore de convocation. Pas sûr que cela
ments soufflés par le comité de une cinquantaine de lycées blo­ réponde aux attentes du SNES­
suivi de la réforme du lycée, qui a qués, de La Martinique au Mans FSU, syndicat fer de lance de la
rendu sa copie le 11 mars. en passant par Paris, Bordeaux, contestation, qui continue de ré­
Principale annonce : la première Marseille ou Nantes. « Il ne reste clamer des « épreuves nationales
des trois sessions de contrôle con­ qu’une dizaine de milliers de copies et terminales ».
tinu introduites par la réforme du à rentrer, sur 1,7 million », a tempo­ Le ministre de l’éducation ira­
bac ayant pris du retard, la risé M. Blanquer sur Franceinfo. t­il jusqu’au bout de la logique du
deuxième est repoussée. Les pro­ contrôle continu, en faisant dis­
chains écrits pourront avoir lieu, Autres aménagements possibles paraître les trois vagues de par­
au choix des lycées, comme prévu Une autre inflexion concerne la tiels introduites par sa réforme
à partir du 20 avril, mais jusqu’à la banque nationale de sujets. Criti­ (deux en 1re, une en terminale, va­
fin juin, et non jusqu’en mai, quée pour son ouverture tardive, lant pour 30 % de la note finale),
comme cela avait été initialement en décembre 2019, soupçonnée et en ne conservant que les notes
programmé. Quelques semaines de favoriser fuites et triche, elle des bulletins scolaires (qui valent
gagnées, pour « créer de la sou­ sera ouverte au grand public, pour 10 % seulement) ? « On peut
plesse dans les établissements », a d’abord aux enseignants puis aux imaginer d’autres aménagements
défendu M. Blanquer sur France­ élèves et à leurs parents, dès lors pour l’an prochain », a­t­il affirmé avec notamment
info, jeudi, et assurer aux élèves qu’un nombre suffisant de sujets sur Franceinfo. Rokia Traoré
une « durée d’apprentissage suffi­ par discipline sera atteint. La ban­ Le comité de suivi de la réforme Fatou Bensouda
Inna Modja
sante ». « Fin juin, les élèves de 2de que de sujets n’était accessible du lycée, copiloté par l’universi­ FEMMES AFRICAINES Adama Paris
ne sont plus en cours, et les épreu­ jusqu’à présent qu’aux ensei­ taire Pierre Mathiot et l’inspecteur
ves E3C pourront être organisées gnants de langues et d’histoire­ Jean­Charles Ringard, va conti­ FEMMES PIONNIÈRES Kalista Sy
en parallèle des épreuves finales géographie concernés par la pre­ nuer de travailler sur le sujet. Sa Azata Soro
des lycéens de terminale, comme mière vague d’écrits. nouvelle lettre de mission lui sug­ Antoinette Uwimana
lors de journées banalisées », préci­ Enseignants et proviseurs s’at­ gère « d’avancer des propositions Sanou Gning
se­t­on Rue de Grenelle. tendaient à ce que leur ministre afin de trouver le juste point d’équi­ Zakia Tahiri
Ce réajustement, qui ne sur­ de tutelle abandonne, même mo­ libre entre les critères de simplicité Maria Daïf...
prend pas la communauté éduca­ mentanément, la numérisation et ceux d’objectivité ». Un exercice Programme & réservation sur
tive, est aussi une réponse aux des copies, une nouveauté qui a d’équilibriste. En attendant, une lesdebatsdumondeafrique.com
blocages persistants dans les éta­ mis plus d’un d’établissement à la frange de parents, pragmatique,
blissements. Cela ne concerne peine ces dernières semaines. Il s’interroge plus simplement sur
plus « que » dix à quinze lycées, n’en est rien. « Cela reste une inno­ l’impact de la crise sanitaire sur les
s’accordent à dire le ministre de vation très importante, a soutenu épreuves du baccalauréat à venir.
l’éducation et les proviseurs du M. Blanquer à la radio. On est le « Nous ne sommes pas sur l’hypo­
SNPDEN­UNSA qui n’excluent pas, premier pays au monde à agir thèse d’un report même si l’on tra­
pour « tourner la page », de délo­ comme cela. C’est un gain pour les vaille sur tous les scénarios », fait
caliser les dernières épreuves élèves. » Ceux­ci devraient pou­ valoir le ministre de l’éducation. 
dans des centres d’examen. Le col­ voir consulter leurs copies corri­ mattea battaglia
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
12 | france VENDREDI 13 MARS 2020

M U N I C I PA L E S

La gauche à
la recherche de
l’union perdue
Du côté d’EELV, du PS ou de LFI, les têtes
sont déjà tournées vers l’après­municipales
et une éventuelle recomposition
du paysage politique avant 2022

Q
uelque chose Les socialistes affichent leur
semble avoir mue comme un étendard : après
changé à gau­ avoir fait l’inventaire du quin­
che. Une suc­ quennat Hollande, acté la fin de
cession de cir­ leur hégémonie à gauche, opéré
constances fa­ leur tournant écolo, ils donnent
vorables a per­ des gages. La méfiance à leur égard
mis à une famille dont les est encore palpable côté écolo­
membres étaient brouillés de se giste, et ils le savent. « Nous souhai­
reparler. S’il est trop tôt pour par­ tons parvenir à construire un bloc
ler de réconciliation – et encore social et écologique pour 2022 et
moins d’union –, le mouvement nous mettrons toutes nos forces
contre la réforme des retraites et la pour y parvenir, mais il faut avan­
campagne des municipales ont vu cer avec prudence car nous ne vou­ Au siège du Parti
des initiatives communes se met­ lons pas donner le sentiment que socialiste, à Ivry­sur­
tre en place. Et depuis, tout le c’est nous qui donnons le la », re­ Seine (Val­de­Marne),
monde hume l’air politique am­ connaît Olivier Faure. le 21 janvier.
biant et s’observe. SÉBASTIEN CALVET/REA
Que ce soit le Parti socialiste (PS), LISTE COMMUNE
le Parti communiste (PCF), La Le patron du PS a donc chargé un
France insoumise (LFI), Europe missi dominici, François Lamy, de
Ecologie­Les Verts (EELV) ou Géné­ prendre contact avec les autres di­
ration.s, toutes les formations font rigeants de gauche. « Il faut sortir municipales d’un « collectif de gne : le mouvement de Benoît Ha­ Ferrand aux écologistes de Greno­
des efforts, conscientes que l’enjeu les cadavres des placards et les dé­ liaison » avec des représentants mon veut organiser des grands dé­ « IL FAUT RASSEMBLER  ble, Grande­Synthe (Nord) ou de
à long terme est grand : arriver à passer par étape », souffle l’ancien des différentes sensibilités et per­ bats et des colloques d’ici à l’été TRÈS LARGEMENT, DE  villes gagnées en mars. Une autre
perturber le match annoncé de ministre de la ville. Les régionales sonnalités, chargé d’élaborer une pour faire vivre les convergences. initiative donnant plus de place
2022 entre Marine Le Pen et Em­ en 2021 peuvent être le premier « plate­forme », un cadre program­ « Tout le monde se parle, il faut LA GAUCHE AU CENTRE,  aux personnalités de grandes as­
manuel Macron. Peut­être même acte d’un rapprochement, disent­ matique dans lequel pourraient maintenant entrer dans le concret sociations et syndicales est aussi
espérer qu’une troisième voie se ils. « Nous sommes prêts à discuter s’inscrire les candidats et qui servi­ des idées et que la bouillabaisse SI L’ON VEUT RÉUSSIR » discutée. Mais les écologistes
dessine. L’attente d’une partie de des têtes de listes, des répartitions rait de début de « programme en prenne », estime Guillaume Balas, YANNICK JADOT semblent faire preuve de moins
l’électorat de gauche pour que les sous un label commun », avance commun ». Une résurgence du coordinateur du mouvement. député européen EELV d’allant, attendant le résultat du
partis s’unissent est forte, et cette Olivier Faure. Et d’insister : « Tout passé qui n’est pas au goût de tout scrutin du 22 mars. Julien Bayou,
demande revient régulièrement. est revendicable, voyons ensemble le monde à gauche, notamment « DÉPASSER LES RIVALITÉS » le secrétaire national d’EELV, ne
Des figures socialistes commen­ région par région qui est en passe chez les Verts et les « insoumis ». Le Festival des idées, organisé par minimise pas les rencontres avec
cent même à évoquer la possibi­ de pouvoir gagner. » Certains évo­ L’objectif de la direction socia­ l’ex­député PS Christian Paul et prentissage des coalitions et que les socialistes, mais assure que des
lité de se ranger derrière un candi­ quent ainsi la possibilité de propo­ liste est d’avancer vers une organi­ l’économiste Guillaume Duval, en l’on dépasse les rivalités recuites », discussions existent également
dat écologiste. Du jamais­vu pour ser aux écologistes de mener une sation commune, souple : une juillet, pourrait servir de lieu d’éla­ dit Christian Paul, persuadé que avec le PCF et Génération.s. Et ne
le PS. Des réunions régulières ont liste commune en Rhône­Alpes, sorte de confédération d’organisa­ boration collective avec des repré­ son festival peut aider à féconder veut pas s’avancer quant aux ré­
lieu entre dirigeants socialistes et en Ile­de­France ou en Bretagne. tions gardant leur identité et leurs sentants de la société civile et des un nouveau programme. gionales ou à 2022.
ceux d’EELV. Des coalitions électo­ Mais il faut d’abord un cadre, un structures mais s’unissant pour syndicalistes soucieux de voir Au lendemain des municipales, «On voit les choses comme les hé­
rales sont évoquées pour les régio­ socle de propositions communes 2022. Personne ne veut encore avancer la gauche et les écologis­ un appel de maires de gauche en rissons font l’amour : avec précau­
nales. Et, pourquoi pas, plus si affi­ actant le mélange des identités et parler candidat unique, « les idées tes ensemble. « L’hégémonie est faveur de l’union est en prépara­ tion », plaisante­t­il en se félicitant
nités. Suffisant pour oublier les des cultures politiques. M. Lamy d’abord », clament­ils en chœur. impossible tant pour le PS que pour tion, mêlant les élus socialistes de que l’union se fasse déjà… entre
querelles du passé ? Pas sûr. imagine la mise en place après les Génération.s est sur la même li­ les Verts. Il faut qu’on fasse l’ap­ Nantes, Rennes, Paris et Clermont­ les chapelles écologistes. « On voit

A Clermont­Ferrand, Olivier Bianchi fait campagne sur la « social­écologie »


Le maire socialiste sortant est candidat à sa réélection dans la cité industrielle, avec l’appui des écologistes et des communistes

REPORTAGE tes, écologistes, communistes et


fidèles de Benoît Hamon, préfère
gétalisation des cours d’école,
ceinture maraîchère… l’impul­
c’est la ville de Michelin, où long­
temps la voiture a été reine. Ce
m’est chère, mais j’en suis revenu ! »
– veut désormais faire de sa ville
scrutins municipaux. Un sondage
IFOP, réalisé par téléphone début
clermont­ferrand ­
envoyée spéciale
afficher son union comme éten­ sion du programme est réelle. Dix bastion socialiste, qui n’a connu un « laboratoire de la social­écolo­ janvier, semble cependant placer
dard : « Les gens nous sont recon­ places éligibles ont été concédées que quatre maires en 75 ans, s’est gie » et un modèle de l’union des Olivier Bianchi et son équipe à

L a campagne électorale se
joue à bas bruit à Clermont­
Ferrand. Les apparitions
d’Olivier Bianchi se font rares. Le
maire sortant, candidat à sa
naissants d’avoir laissé nos querel­
les de côté », assure Anna Aubois,
conseillère régionale socialiste.
C’est en tout cas le pari d’Olivier
Bianchi. Ce presque quinquagé­
aux écologistes, autant qu’aux so­
cialistes. « Il ne prétend pas être un
maire écolo, mais il a compris qu’il
faut transformer Clermont avec
un enjeu majeur, la place de la
construit comme cité­dortoir, du
temps où les ouvriers paysans de
la plaine de la Limagne ou des
plateaux de Combrailles venaient
fabriquer des pneus la journée et
gauches. Et son équipe plurielle,
tous partis confondus, suit. « On a
compris que la ville avait besoin
d’une révolution écolo sans lâcher
nos politiques sociales », assure
l’abri avec 45 % des intentions de
vote au premier tour, loin devant
Jean­Pierre Brenas (21 %), tête
d’une liste d’union Les Républi­
cains­MoDem, et le candidat de La
réélection, se concentre sur les naire a tout fait pour obtenir le voiture », insiste M. Bonnet. repartaient le soir aux champs. Pierre Miquel, secrétaire départe­ République en marche, Eric Faidy,
réunions d’appartement, « pour ralliement des écologistes dès le Pas besoin de jardins publics, il mental du Parti communiste fran­ qui atteint tout juste les 10 %.
faire de la pédagogie ». « Je ne crois premier tour. Après de longues La ville de Michelin y avait la montagne autour. Alors çais. « Clermont peut être un avant­ Le premier mène une campagne
plus au jeu d’ombres. Je préfère une discussions et quelques engueu­ Il faut dire que le maire devait Michelin y a construit des cités goût du dépassement des partis et classique sur la sécurité et le be­
campagne homéopathique pour lades, les Verts ont accepté, igno­ donner des gages. Certes, les diffé­ ouvrières, et la ville, de grands en­ des divisions », renchérit Cécile soin d’« alternance », le second a
renouer le lien avec la popula­ rant les consignes du national rentes forces étaient déjà dans la sembles. Les pistes cyclables tout Audet, adjointe au maire et mem­ tout misé sur l’écologie et la criti­
tion », assure le socialiste, qui a pour l’autonomie. « Olivier sait même majorité depuis 2014. Mais comme le tram sont arrivés tardi­ bre du parti Génération.s. « En que du « tout­béton ». L’équipe de
donné le ton à son équipe. qu’il ne peut avancer sans nous », la montée des préoccupations vement. « Le monde a changé et il expérimentant l’alliance dès le Bianchi s’affiche sereine : « On
Ce mardi 3 mars, sur le marché avance, un brin fanfaron, Nicolas liées au climat a donné des ailes à nous faut muter vers l’écologie. Si premier tour, on est une exception n’est pas stressé de faire campa­
de la Gauthière, au cœur du quar­ Bonnet. Le jeune cadre d’Europe EELV, même si à Clermont­ la gauche veut être crédible, elle qui peut être utile pour la recompo­ gne. » Au point qu’un seul mee­
tier prioritaire du même nom, les Ecologie­Les Verts (EELV) affirme Ferrand, leur score lors des euro­ doit faire une vraie place à la tran­ sition en vue de la présidentielle », ting public avait été planifié pour
militants de la liste Naturellement que « la tête de liste a repris tout péennes de mai 2019 est resté sition », souligne Olivier Bianchi. insiste l’écologiste Nicolas Bonnet. toute la campagne, deux jours
Clermont déambulent, tracts à la notre programme ». modeste, à 15,61 %. Or le bilan du Cet ancien rocardien, longtemps Olivier Bianchi veut ainsi remo­ avant le premier tour. Ses organi­
main, sans badge. Une retenue qui Réseau vélo sécurisé, renforce­ mandat précédent n’a pas brillé fidèle à Manuel Valls et un temps biliser l’électorat populaire avec sateurs viennent de décider de
tranche à côté des troupes de ment des transports en commun sur l’écologie, le maire ayant mis séduit par Emmanuel Macron – du neuf. Avec un taux autour de l’annuler, à cause de l’épidémie
Lutte ouvrière et des « insoumis ». par deux lignes de bus électri­ l’accent sur la culture et la jeu­ « j’ai cru qu’il essayait de mettre en 50 % de votants, l’abstention est, due au coronavirus. 
La petite troupe, qui mêle socialis­ ques, nouveaux parcs urbains, vé­ nesse. Surtout, Clermont­Ferrand, œuvre cette deuxième gauche qui ici, devenue une constante lors des s. z.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 france | 13

Thomas Porcher : « Il faut unir les délaissés


autour d’un projet commun »
L’économiste prône une nouvelle lutte des classes incluant toutes les « victimes du système »

ENTRETIEN tion, avec la fermeture des usines,


la part de l’emploi industriel qui a « LES DÉLAISSÉS
plan nucléaire, qui avait vu la
construction de plus de cin­

T homas Porcher est profes­


seur associé à la Paris
School of Business et
membre des Economistes atter­
rés. Il publie Les Délaissés (Fayard,
baissé, et les conséquences de
l’austérité budgétaire, avec la fer­
meture des services publics.

Pourtant, si l’on prend les « gi­


DE LA MONDIALISATION
ET DE L’AUSTÉRITÉ 
REPRÉSENTENT PLUS
quante réacteurs en une dizaine
d’années. Cela n’a été possible que
parce qu’il y avait une vision.
Aujourd’hui, la stratégie indus­
trielle de l’Etat est de privatiser
134 p., 18 euros), où il appelle à la lets jaunes » et la mobilisation nos entreprises publiques, de
création d’une « force majori­ contre la réforme des retraites,
DE 80 % DE  faire en sorte qu’elles se compor­
taire » face au « bloc bourgeois ». il y a de grandes différences LA POPULATION » tent comme des entreprises
sociologiques et politiques… privées dans le seul but de s’ex­
Dans votre livre, vous expliquez Oui, mais tous deux ont une porter, comme on le voit avec la
qu’il faut « redéfinir » la lutte des forme de dénonciation collective SNCF ou EDF. Il faut retrouver cet
classes. Que voulez­vous dire ? du système. On a aussi vu émerger blement Merkel l’avait convaincu Etat stratège qui fixe des objectifs
Aujourd’hui, il n’y a plus de lutte des convergences des luttes entre de l’inverse. Emmanuel Macron a de long terme et contraigne les
de classes verticale, avec les capi­ le comité Adama [qui mène un échoué de la même manière. Il entreprises à appliquer une politi­
talistes contre les travailleurs, combat contre les violences poli­ faut faire comme de Gaulle et que cohérente avec une véritable
comme la définissait Marx. Elle cières], Extinction Rébellion Thatcher : poser un rapport de ambition de lutte contre le
est devenue horizontale. Tous les [mouvement écologiste] et des force en proposant un projet réchauffement climatique.
partis opposent les délaissés en­ « gilets jaunes », ou des signatures sérieux de sortie de l’euro. Les éco­
tre eux : le Rassemblement natio­ communes d’activistes, de syndi­ nomistes américains comme Jo­ Est­ce possible dans
nal, les travailleurs pauvres aux calistes et de politiques pour appe­ seph Stiglitz, prix Nobel d’écono­ une économie mondialisée
immigrés ; Macron, les salariés du ler à manifester pour le climat. mie, ou Paul Krugman, ont fait des interdépendante ?
privé aux fonctionnaires… Il y a Cette convergence doit s’accen­ critiques très fortes de l’euro. Pour­ Je prône une économie mixte
bien sûr plusieurs lignes de par­ tuer et se matérialiser dans un pro­ quoi en France ne pourrait­on pas où vous avez un secteur public
tage entre eux, mais les délaissés jet avec des points incontourna­ en parler sereinement ? important qui régule le secteur
de la mondialisation et de l’austé­ bles, comme la transition énergé­ privé. Cela n’a rien de révolution­
rité représentent plus de 80 % de tique, la relance du service public, Ce que vous dites rappelle le naire : c’est ce qui s’est passé en­
la population. Le but est de les la dénonciation de la finance, et la « plan A/plan B » de Jean­Luc tre 1950 et 1970, avec la création
unir autour d’un projet commun, remise en cause de l’Union euro­ Mélenchon… d’un Etat social et stratège – Sécu­
leur permettant de redéfinir cette péenne telle qu’elle fonctionne. Il faudrait étendre la réflexion et rité sociale, les services publics,
nouvelle lutte de classes. ne pas en rester à un point de vue les grandes entreprises en
Vous prônez d’ouvrir une politique. Tout le monde s’accorde monopole sur l’énergie… La
Qui sont les délaissés dont vous « crise » au sein de l’Union euro­ sur le fait que le fonctionnement question environnementale doit
parlez ? péenne et la « sortie de l’euro ». de la zone euro a été catastrophi­ dorénavant guider nos choix
La France des « gilets jaunes », Vous souhaitez un Frexit ? que ces dix dernières années. Le économiques.
des banlieusards, des agriculteurs J’ai signé quasiment tous les questionnement légitime de la
et des cadres moyens déclassés. projets pour une « autre Europe ». sortie de l’euro doit se généraliser, Donc il faudrait continuer
Ce sont les victimes d’un même A chaque fois, ça a été des coups à partir d’un scénario crédible tra­ à faire de la croissance comme
système et elles doivent compren­ d’épée dans l’eau malgré la force vaillé par un panel d’économistes lors des « trente glorieuses »…
dre qu’il faut écrire un avenir en des gens qui l’ont porté, comme le pluraliste. Le Trésor et Bercy de­ On ne peut pas se limiter à faire
commun. Il y a bien sûr de gran­ membre du Conseil d’Etat Yves Sa­ vraient aussi faire des simulations. de la relance juste pour faire de la
des différences culturelles et géo­ lesse, Yanis Varoufakis ou Thomas C’est ce que font déjà des écono­ croissance. Sans tenir compte de
les autres chefs de parti régulière­ ment contre la réforme des retrai­ graphiques entre elles, mais elles Piketty… C’est inutile de poursui­ mistes américains sur l’impact de la corrélation entre croissance et
ment, complète Sandra Regol, nu­ tes les a remis sur le devant de la ne sont pas si dissemblables sur le vre dans cette voie. Nos politiques nos politiques monétaires, sur la émissions de CO2. Il faut créer de
méro 2 d’EELV. Nous sommes de scène, la claque aux européennes plan social. Ainsi, on retrouve pensent tous qu’il faut être un bon reprise, les politiques d’austérité. l’activité là où il y a des besoins,
gauche, mais on refuse de dire et l’affaiblissement de la structure autant de fonctionnaires de caté­ élève auprès de l’Allemagne et pour des secteurs utiles sociale­
qu’on appartient au même espace LFI ont remis le principe de réalité gorie B et C, d’employés et montrer que l’on est capable de Vous préconisez une stratégie ment – les hôpitaux, les écoles, la
politique que ceux qui ont pro­ au goût du jour : si les « insoumis » d’ouvriers chez les « gilets jaunes » faire des efforts pour pouvoir industrielle proclimat. rénovation des bâtiments pu­
noncé le discours du Bourget [où le veulent gagner, il leur faut des par­ que dans les banlieues. Et ceux qui infléchir sa ligne. Hollande a dit Laquelle ? blics – et écologiquement. 
candidat socialiste François Hol­ tenaires ou, à tout le moins, des ri­ vivent en région ou en banlieue qu’il allait changer les traités, L’Etat n’a plus de projet indus­ propos recueillis par
lande de 2012 fustigeait la finance] vaux qui ne sont pas des ennemis. subissent autant la mondialisa­ rajouter un volet croissance. Visi­ triel, comme de Gaulle avec son a. m. et s. z.
et qui ont donné toutes les clés aux «LFI sera un élément moteur de la
financiers. » fédération populaire mais cela ne
Le Vert Yannick Jadot, probable se fera pas sous son égide. Cela pas­
candidat à la présidentielle, se fait sera par une implication citoyenne,
plus diplomate. « Je rencontre
beaucoup de monde, y compris des
dirigeants socialistes. Et nous som­
notamment sur les questions so­
ciales », prédit Eric Coquerel, dé­
puté de Seine­Saint­Denis. LFI a,
Le PS, le parti à la rose qui a encore des épines
mes conscients que la recomposi­ aussi, adouci son verbe envers les
tion nécessaire doit être beaucoup communistes qui lui seront essen­ Les socialistes sont bien placés pour conserver leurs grandes villes, comme Paris ou Nantes
plus large et dynamique qu’une tiels si elle veut lancer une candi­
simple addition d’appareils politi­ dature Mélenchon en 2022.
ques », reconnaît­il, poursuivant : L’une des voix dissonantes de
« Je suis de gauche, notre projet
aussi, mais on ne peut pas être
dans une recomposition autour de
valeurs et de projets, en se fermant
LFI est Clémentine Autain. La par­
lementaire travaille depuis plu­
sieurs semaines au rapproche­
ment des forces de gauche, syndi­
I ls avaient d’abord sorti les sacs
de sable pour endiguer l’as­
saut des « marcheurs ». Puis,
un peu résignés, ont attendu la
LE PS PRÉSENTE MILLE 
LISTES PORTÉES
Verts (92 communes). Et même
avec La France insoumise, dans
40 localités. L’entourage d’Olivier
Faure ne cessait de répéter que le
Tours ou Bordeaux, fait­on re­
marquer au PS. « Aucune ville ne
peut être conquise avec le seul logo
EELV », martèle­t­on.
aux autres. Il faut rassembler très cales et associatives à travers « le vague verte annoncée en mars. PAR UN SOCIALISTE PS n’était pas ce parti isolé, banni Quant à la concurrence de La Ré­
largement, de la gauche au centre, big bang », une initiative qu’elle a Depuis et à l’approche du scrutin, et moqué par le reste de la gauche. publique en marche et sa stratégie
si l’on veut réussir. » Une « ouver­ lancée avec la communiste Elsa l’ambiance a changé au siège du ET EN SOUTIENT La réalité des données présentées de brouillage des cartes – le parti a
ture » qui n’est pas du goût de tous. Faucillon. Parti socialiste (PS). Une cellule de semble lui donner raison : « Les affiché un soutien à des élus PS
« La Macronie peut s’effondrer. Il travail ad hoc a été constituée dans
MILLE AUTRES écologistes ont mis en scène le fait sortants –, elles ont fait long feu.
MÉLENCHONISTES ISOLÉS faut que l’on donne une perspective les locaux d’Ivry­sur­Seine (Val­de­ de ne pas s’allier avec nous, mais Les débauchages n’ont pas fonc­
« Les écologistes devront clarifier environnementale, sociale et dé­ Marne) pour se pencher sur les l’élu vert moyen s’entend plutôt tionné à gauche : « En Marche !
entre le libéral et opportuniste Ja­ mocratique, assure Mme Autain. Il chances des candidats socialistes tient mille autres. Tous les dépar­ avec le socialiste dans la vraie soutient des listes qui sont à 50 % à
dot et ceux de gauche », tranche le faudra aussi assurer le pluralisme les 15 et 22 mars. Objectif de cette tements sont couverts et les socia­ vie ! », remarque un membre du droite. Seules 15 % s’affichent à gau­
député communiste, Sébastien Ju­ tout en dégageant une cohérence war room (« cellule de crise ») poli­ listes sont présents dans les peti­ cabinet du premier secrétaire. che et parmi elles, douze socialistes
mel. Fidèle à la ligne traditionnelle commune contre le productivisme, tique : collecter toutes les données tes comme dans les grandes qui ont clairement dit leur opposi­
du PCF, il se réjouit que « des actes l’austérité budgétaire et le néolibé­ possibles et faire des projections communes, (les villes de 30 000 « Résilience territoriale » tion à la politique du gouverne­
communs aient été posés pour ralisme. » Des lignes rouges qui de probabilité électorale. habitants ont presque toutes une Les éléments remontant du ment », note la cellule. Bref : pour
s’opposer à LRM et proposer une al­ pourraient être difficiles à accep­ Le bureau, discret au fond du présence électorale socialiste). terrain comme les sondages la direction du PS, les militants du
ternative. Il y a un socle de valeurs ter par les socialistes. premier étage, réunit une dizaine « Aucun autre parti n’a cette cou­ locaux semblent aussi tempérer poing et de la rose pourront rele­
communes. » Cependant, ce pro­ Si tout le monde jure qu’il faut de salariés. La petite bande a verture », insiste un cadre du siège. les pronostics de « vague verte ». ver la tête au sortir du 22 mars.
che de François Ruffin – le député discuter, la réalité semble donc recensé le nombre de listes et de Le profil type des aspirants maires Certes, les scores d’EELV sont Le constat n’est probablement
LFI de la Somme souhaite une plus difficile. L’écologiste Sandra candidats ; fait remonter les a entre 40 et 50 ans, est souvent annoncés haut, mais pas au point pas loin de la vérité. Mais au re­
« candidature unique de la gauche Regol avertit : « A gauche, la seule éléments collectés par ses élus et peu connu nationalement mais de mettre en danger les sortants gard de ce que fut le socialisme
et des écologistes en 2022 » – es­ chose qu’on comprend, c’est le rap­ secrétaires fédéraux ; scanné la implanté localement, marquant la socialistes comme les écologistes municipal, la photo promise
time que cela ne prendra pas la port de force. Nous ne sommes pas sociologie du territoire, que ses fin d’une génération d’élus battus l’espéraient, notent les membres restera en demi­teinte. Celle reflé­
forme « d’un remake d’accords po­ hégémoniques, mais si on nous militants connaissent bien. lors des derniers scrutins. Qua­ de la cellule. D’après leurs calculs, tant l’ambition modeste d’un
liticiens pour se redistribuer le pou­ mord, on répond. On est gentils, « Nous n’avons pas la prétention rante pour cent des chefs de file les grandes villes telles Paris, Nan­ parti qui tente de maintenir ses
voir, encore moins une addition de mais pas stupides. » Olivier Faure d’être un institut de sondage mais des villes de plus de 100 000 habi­ tes, Rennes, Lille, Dijon, Le Mans positions, pas d’en reconquérir.
logos. Ce sera une réflexion sur la rétorque : « Tant qu’on aura des nous avons tenté d’établir une tants sont des femmes. ou Lens (Pas­de­Calais) ne seraient « L’implantation municipale des
transition écologique et les ques­ premiers tours entre socialistes et radiologie précise », souligne un La stratégie de rassemblement pas menacées. socialistes s’est fortement érodée
tions sociales ». écologistes, on restera dans des proche d’Olivier Faure. Le patron de la gauche s’est largement ac­ Rassurés, les socialistes espè­ depuis 2014, même s’il reste la
Une vision qui correspond à confrontations surjouées où cha­ du PS entendait ainsi « rétablir la complie dès le premier tour : c’est rent même gagner d’autres com­ deuxième force locale. Ces munici­
celle des « insoumis ». Les mélen­ cun cherche à accentuer ses diver­ vérité » sur la réalité de son parti, à le cas dans 60 % des villes de plus munes comme Nancy, Bourges pales engagent la résilience terri­
chonistes prônent une « fédéra­ gences. Si tout le monde pense que quelques jours du premier tour. de 30 000 habitants ; le PS en a pris ou Saint­Ouen (Seine­Saint­De­ toriale du PS, pas sa résurrection
tion populaire » aux contours c’est son moment, ce ne sera le mo­ En clair : contrer la petite musique la tête dans la moitié. C’est d’abord nis). Quant aux candidats verts nationale », observe Rémi Lefèb­
flous, et une méfiance réciproque ment de personne ! »  distillée sur un PS en fin de vie. avec le Parti communiste que les qui peuvent arracher des villes de vre, professeur de science politi­
existe entre eux et les autres forces abel mestre Le PS présente mille listes por­ accords se sont faits (119 villes), droite, ils mènent des listes que à l’université de Lille­II. 
de gauche. Même si le mouve­ et sylvia zappi tées par un socialiste et en sou­ puis avec Europe Ecologie­Les d’union, comme à Besançon, s. z.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
14 | france VENDREDI 13 MARS 2020

Au procès Fillon, la défense Quinze ans de prison


pour l’incendiaire de la
s’en prend à une « enquête folle » raffinerie de Berre­l’Etang
Au dernier jour du procès, les avocats de l’ancien premier ministre Mathieu Boasso voulait, affirme­t­il, dénoncer
la « politique guerrière » des Etats­Unis
et de son épouse ont plaidé la relaxe. Jugement le 29 juin
marseille ­ correspondant tion a puisé dans les rapports des

M
arc Joulaud : « Je n’ai ses activités, mérité son salaire. Il tante parlementaire de Marc Jou­ experts psychologues et psychia­
Antonin Lévy
rien à ajouter. » Pe­
nelope Fillon : « Je
n’ai rien à ajouter. »
François Fillon : « Je n’ai rien à
ajouter non plus. » Invités à clore
a déchiré une à
une les 150 pages
de l’ordonnance
a aussi appelé le tribunal à éviter
l’écueil de « l’écrasement de la
chronologie » : « Vous êtes amenés
à juger avec vos yeux
d’aujourd’hui des comportements
laud ignorant que Mme Fillon
l’était aussi, et dont Antonin Lévy
cite l’intégralité du propos, qu’il
estime à décharge : « Je ne sais pas
qui était assistant parlementaire
S e présenter comme une
sorte de Don Quichotte n’a
pas suffi. La cour d’assises
des Bouches­du­Rhône a ainsi
condamné, mercredi 11 mars,
tres qui ont pointé son « moi gran­
diose », son « aspect justicier », son
« narcissisme déséquilibré ».
« C’est l’acte d’un malade, a voulu
convaincre Mathieu Boasso. J’ai
les débats, mercredi 11 mars en dé­ très lointains, alors que la loi a de Marc Joulaud à part moi, car je Mathieu Boasso à quinze ans de cassé des banques, j’ai cassé des
but de soirée, au tribunal correc­
des juges changé, l’état d’esprit a changé. On n’en connais aucun, je n’en ai ren­ réclusion criminelle avec une usines car, au fond de moi, il y avait
tionnel de Paris, les trois préve­ d’instruction, « ce balaie ça en disant “C’était illé­ contré aucun. » mesure de sûreté des deux tiers. une violence terrible. J’ai traité la
nus ne savaient plus quoi dire. gal !”, mais ce n’est pas le sujet. Les Penelope Fillon ne figurait pas Le moulin à vent qu’assure avoir dépression dont j’étais atteint avec
Sans doute parce que leurs avo­
brûlot à charge, mentalités étaient différentes, la au trombinoscope des collabora­ combattu cet ancien journaliste cette violence. C’est une erreur. »
cats en avaient déjà dit beaucoup ce roman » conception que se faisait l’Assem­ teurs de son époux ? « Mais aucun devenu patron d’une société de Sans se départir de ses idéaux
au fil du marathon des plaidoiries blée nationale de l’usage du crédit n’y figurait ! », a contesté l’avocat. courtage en imprimerie, c’est la politiques et sacralisant Jacques
commencé le matin. collaborateur n’avait rien à voir Penelope Fillon n’avait pas de politique internationale de la Chirac, « cet homme que je porte
La défense avait la parole une nationale elle­même, qui « n’a mis avec les exigences d’aujourd’hui. » badge pour l’Assemblée natio­ France, trop suiviste des Améri­ dans mon cœur » pour avoir re­
dernière fois pour essayer de en place aucun contrôle de l’utili­ nale ? « Alexandre Benalla en avait cains, selon lui. Dans le but de dé­ fusé d’emboîter le pas aux Améri­
convaincre le tribunal que l’em­ sation du crédit collaborateur, « Vous jugerez en fait » un, il a indiqué que c’était pour al­ noncer cet alignement aveugle cains en Irak en 2003, il a convenu
ploi d’assistante parlementaire alors que des abus étaient connus Et puis Antonin Lévy s’est levé, ler à la salle de sport. Je vous laisse derrière « la politique guerrière des s’être fourvoyé sur la méthode :
de Mme Fillon n’était pas fictif. Un de tous. Un tel préjudice n’aurait pu armé d’un épais dossier de plai­ juger de l’importance de ce Etats­Unis pour s’approprier les « J’ai fait les mauvais choix. »
emploi pour lequel elle a perçu survenir sans lacunes dans le con­ doirie, bien décidé à régler son badge. » Penelope Fillon gagnait ressources pétrolières », il avait réa­
entre 1998 et 2013 plus de trôle de l’Assemblée nationale. » compte à une « enquête folle, par­ plus que tous les autres collabora­ lisé « un truc spectaculaire ». « Y a eu zéro résultat »
600 000 euros net de salaires de Dans un raisonnement à peine tie dans tous les sens » – « On a été teurs de son époux ? « C’est sûr que Le 14 juillet 2015, il a placé un en­ « Pourquoi ne pas avoir revendiqué
la part de ses deux co­prévenus, moins audacieux, Joris Monin de jusqu’à vérifier que François Fillon si on ne mentionne que ceux qui gin explosif sur le toit flottant de votre acte ? », l’a questionné la pré­
alors députés. La veille, cinq ans Flaugergues, avocat de M. Fillon, ne dépassait pas son forfait mo­ sont en dessous d’elle… », dit­il, trois énormes cuves d’hydrocar­ sidente de la cour d’assises, An­
de prison, dont trois avec sursis, est ensuite venu affirmer que les bile ! » – et à déchirer une à une les évoquant deux collaborateurs bures sur le site pétrochimique nick Corona. « Je savais que j’allais
avaient été requis contre l’ancien débats qui avaient occupé le tribu­ 150 pages de l’ordonnance des ju­ mieux payés, pour lesquels les ju­ LyondellBasell à Berre­l’Etang être arrêté et j’ai pensé que le canal
premier ministre, trois ans avec nal pendant trois semaines ges d’instruction, « ce brûlot à ges d’instruction n’avaient pas (Bouches­du­Rhône). Deux ont judiciaire serait un meilleur canal
sursis contre son épouse, et avaient été « un peu vains, puisque charge, ce roman », qui a renvoyé fait le calcul. On n’a pas trouvé de provoqué l’embrasement du bac, que la presse pour revendiquer. »
375 000 euros d’amende contre les faits sont prescrits ». Considé­ son client devant le tribunal. Deux traces écrites du travail de Pe­ « une situation unique dans l’his­ En 2012, Mathieu Boasso avait dy­
chacun d’eux. En son ultime jour rant qu’il n’y avait eu « aucune dis­ heures et demie plus tard, l’épais nelope Fillon ? Antonin Lévy cite toire de la pétrochimie », selon namité une usine près de Lyon. Il
d’audience, le procès Fillon s’est simulation délibérée » de l’emploi dossier épuisé, l’avocat s’est rassis. d’autres assistants parlementai­ l’ancien directeur de l’usine, qui a avait tenté de joindre huit journa­
transformé en procès des juges de Penelope Fillon – il était connu Entre les deux : une plaidoirie res qui n’ont « rien conservé » non chiffré les dégâts à 18 millions listes lyonnais, avait préparé une
d’instruction, en procès du du bureau de l’Assemblée natio­ flamboyante au cours de laquelle plus, « sans qu’on considère qu’ils d’euros. « Je voulais juste être visi­ clé USB contenant ses revendica­
Parquet national financier, en nale –, le délai de prescription le conseil, sans masquer complè­ avaient un emploi fictif ». ble pour être entendu par les plus tions – l’atlantisme de la politique
procès de la presse, et même en aurait dû être selon lui de trois ans tement les difficultés auxquelles il « J’ai souvent entendu dire, a hautes instances de l’Etat », a expli­ française, la nécessité de mainte­
procès de l’Assemblée nationale. à compter de la commission des fait face dans un dossier embar­ conclu l’avocat face au tribunal, qué l’accusé. Tout au long de son nir Bachar Al­Assad en Syrie…
faits, et non de leur supposée révé­ rassant, aura souligné la mauvaise que vous ne pourriez que condam­ procès, le box de la cour d’assises Mais son attentat n’avait pas pas­
« La loi a changé » lation – en 2017, par Le Canard en­ foi, selon lui, de certains passages ner, parce que si vous ne condam­ aura été sa tribune. Il s’y est fait vo­ sionné la presse, à l’époque. « Y a
Pauline Lambouroud, avocate de chaîné –, comme c’est le cas pour de l’ordonnance de renvoi. niez pas, ça voudrait dire que l’élec­ lontiers photographier par la eu zéro résultat. Je souhaitais qu’il y
Penelope Fillon, est ainsi venue les infractions dissimulées. « Si on Antonin Lévy s’est beaucoup at­ tion aurait été confisquée au peu­ presse. « Je ne veux pas qu’on parle ait plus de dégâts, car les journalis­
expliquer pourquoi, si le tribunal fait une instruction à l’acide sur un tardé, pour les discréditer, sur la ple français. Je suis intimement de moi mais d’un sujet important », tes aiment le sensationnel. »
jugeait que sa cliente avait occupé dossier sorti de la naphtaline, on ne quarantaine de témoins de l’accu­ convaincu qu’il n’y a aucune rai­ glissera­t­il, faussement humble. La conversion de l’accusé à l’is­
un emploi fictif, l’Assemblée na­ fait pas un procès équitable », a­t­il sation, comme ce photographe de son de vous faire cette injure. Vous Il y a apostrophé le représentant lam a l’âge de 18 ans, alors qu’il ve­
tionale, partie civile, ne pourrait dit, arguant de la difficulté de se presse affirmant que Penelope jugerez en droit. Vous jugerez en de la CGT de la raffinerie pour ren­ nait de découvrir son père, un Tu­
prétendre aux 1 081 219 euros que défendre sur des faits si anciens. Fillon n’était jamais là aux comi­ fait. Et pour cette raison, vous re­ dre hommage aux salariés et s’est nisien dont sa mère lui avait caché
cet emploi lui a coûtés et qu’elle Pierre Cornut­Gentille s’est en­ ces agricoles dans la Sarthe, alors laxerez monsieur François Fillon. » excusé auprès de chacune des vic­ l’identité, a été très présente tout
réclame désormais. Pour elle, la suite échiné à démontrer que que « trois préfets disent le Jugement le 29 juin.  times de ses braquages. au long des débats. « Ignorant de
faute incomberait à l’Assemblée Penelope Fillon avait, pour diver­ contraire ». Ou bien cette assis­ henri seckel Sans barguigner, il a tout avoué la religion », selon l’imam de la
des faits qu’il a commis entre 2012 mosquée de Tourrette­Levens, un
et 2016 : trois vols, pistolet village proche de Nice où il a
d’alarme à la main, pour dérober grandi, « salafiste » dira un cousin,
150 kg d’explosif dans un entrepôt Mathieu Boasso s’est dit tenant

Escroquerie au «faux Le Drian»: et une cinquantaine de détona­


teurs dans deux carrières, l’atta­
que à l’explosif de six distribu­
d’un « islam des papas du bled ».
L’attentat contre l’usine de char­
cuterie, qu’un temps il avait pré­
teurs automatiques de billets et senté comme un choix idéologi­

Gilbert Chikli condamné à onze ans de prison l’attentat contre une autre usine,
une fabrique de saucissons à Ta­
rare (Rhône). « J’ai le sentiment
que en lien avec sa religion, a intri­
gué l’accusation. « Vous placez
cinq charges d’explosifs contre cinq
Mercredi, le pionnier de « l’arnaque au président » a été reconnu coupable. Son complice, qu’on l’a interpellé à temps, a té­ piliers de cette usine, comme les
moigné un des enquêteurs. Il cinq piliers de l’islam. Vous qui êtes
Anthony Lasarevitsch, a été condamné à sept ans de prison et 1 million d’euros d’amende avait accès à l’argent facile, aux ex­ dans la symbolique, ça peut inter­
plosifs. Il n’était pas au bout. Avec roger », a avancé l’avocate géné­
un sentiment de toute­puissance, rale. « Peut­être de manière incons­
dans sa spirale, il était parti pour ciente…, a reconnu l’accusé, mais il

P résenté comme « le roi de


la déballe », Gilbert Chikli,
54 ans, connu pour être le
pionnier de « l’arnaque au prési­
dent », a été condamné à onze ans
Cinq autres hommes, âgés de 27
à 49 ans, étaient poursuivis pour
des complicités à différents de­
grés. L’un d’entre eux a été relaxé,
et les quatre autres condamnés à
Quatre des cinq
autres hommes
poursuivis ont
pris soin de garder des traces de
l’appel, avaient été diffusés. Qua­
tre expertises diligentées pen­
dant l’instruction avaient conclu
que la probabilité que ce soit la
faire quelque chose de grand. »
Une opinion partagée par So­
phie Bot, l’avocate générale, qui a
requis, contre l’accusé, « plus Mis­
ter Hyde que Docteur Jekyll », vingt
y a plein de petits hasards. »
Pour ses avocats, Camille Frie­
drich et Jean­Baptiste de Guberna­
tis, qui ont voulu convaincre que
la psychothérapie analytique sui­
de prison et 2 millions d’euros des peines allant de quinze mois été condamnés à voix de Gilbert Chikli était forte. ans de réclusion criminelle – le vie en prison avait mis leur client
d’amende, mercredi 11 mars, par avec sursis à cinq ans de prison. A l’inverse, Gilbert Chikli, 54 ans, maximum encouru – et deux tiers sur la voie de l’amendement, ce
le tribunal judiciaire de Paris, Gilbert Chikli et Anthony Lasa­
des peines allant avait alors soutenu qu’il n’était de sûreté. « Il voulait peser positi­ fond islamiste à ses actions ne
pour son rôle dans l’escroquerie revitsch avaient été arrêtés de quinze mois aucunement l’homme dont on vement sur la société en devenant tient pas. « Il avait envisagé de dy­
dite du « faux Le Drian ». Son en 2017 en Ukraine, alors qu’ils entendait la voix. « Je suis totale­ journaliste, il est devenu un délin­ namiter dix cuves, il a placé trois
complice, Anthony Lasarevitsch, s’apprêtaient à mettre en place
avec sursis à cinq ment étranger à ces faits, avait­il quant psychorigide. Méthodique­ engins finalement. Faut­il y avoir
a été, pour sa part, condamné à une nouvelle escroquerie, envisa­ ans de prison prétendu. Je vais vous décevoir ment, il a organisé sa double vie, les Dix Commandements, la Sain­
sept ans de prison et 1 million geant, cette fois, de se faire passer Mme la présidente, il y a toujours eu entrepreneur le jour, artificier la te­Trinité ? On ne peut rien dé­
d’euros d’amende. Des peines in­ pour Albert de Monaco à l’aide ce genre d’escroquerie et il y en nuit, en se déclarant sauveur de la duire », a rétorqué sa défense. 
férieures à celles qui avaient été d’un masque en silicone à l’effigie convaincre. A elles trois, elles ont aura toujours, Et ce qu’il se passe, France », a­t­elle estimé. L’accusa­ luc leroux
requises par le ministère public, du prince. accepté de verser près de 70 mil­ c’est qu’elles sont importées sur les
lequel avait demandé quatorze lions d’euros, avant de se rendre réseaux sociaux et les gens les imi­
ans d’incarcération pour Gilbert Considérables sommes d’argent compte de la supercherie. tent. (…) » Et d’ajouter en référence
Chikli et dix ans pour Anthony Plusieurs mois auparavant, la jus­ Gilbert Chikli est connu pour à sa précédente condamnation :
Lasarevitsch. tice française avait ouvert une en­ avoir mis au point l’« escroquerie « On me reproche le passé au CORONAVIRUS les conséquences de l’épidé­
« Justice est rendue à la force légi­ quête, à la suite de plusieurs au président ». Une pratique qui présent. » Pour le parquet, au Cinq syndicats appellent mie, alerte l’UNSA.
time de la parole de l’Etat. La jus­ signalements du ministère de la consiste à se faire passer pour le contraire, Gilbert Chikli était « ce­ à reporter la réforme
tice a adressé un signal à la société défense, pour tenter de trouver PDG d’une entreprise, afin de de­ lui qui matérialise ce hold­up », de l’assurance-chômage MUNICIPALES
et à tous ceux qui tenteraient de se qui se cachait derrière l’identité mander à l’un de ses cadres un vi­ quand Anthony Lasarevitsch Après la CGT, FO et la CFDT Le candidat LR à Lille
l’approprier frauduleusement. usurpée du ministre Jean­Yves rement ou des espèces, en préten­ était, pour sa part, « l’homme de mardi 10 mars, la CFE­CGC et visé par une enquête
Nous ne pouvons que nous féliciter Le Drian. Les usurpateurs deman­ dant obéir à la direction générale l’ombre, l’organisateur, le metteur l’UNSA ont à leur tour appelé Candidat LR à Lille, Marc­Phi­
d’une telle décision judiciaire », a daient à des grandes fortunes, de la sécurité extérieure – le plus en scène et le donneur d’ordre ». le gouvernement, mercredi lippe Daubresse est visé par
commenté Delphine Meillet, avo­ âgées pour la plupart, de contri­ souvent, au nom de la lutte contre A l’issue du prononcé du déli­ 11 mars, à renoncer au nou­ une enquête, a indiqué le Par­
cate, notamment, du ministre buer confidentiellement à une li­ le terrorisme. Gilbert Chikli était béré, Gilbert Chikli s’est emporté veau mode de calcul de l’allo­ quet national financier (PNF),
Jean­Yves Le Drian. « En matière bération d’otages en versant de apparu naturellement dans le vi­ depuis son box : « C’est scanda­ cation­chômage, en raison de mercredi 11 mars, confirmant
d’infraction financière, on cons­ considérables sommes d’argent. seur des enquêteurs qui avaient leux ! » Il s’en est pris directement l’épidémie de Covid­19. Cette une information du média
tate que trop souvent les tribu­ Entre l’été 2015 et décem­ fini par remonter jusqu’à lui alors à la procureure Alice Cherif, lui réforme, qui doit entrer en vi­ en ligne Mediacités. Le PNF
naux ne sont plus à la recherche de bre 2016, plusieurs personnes qu’il était en fuite après une pré­ lançant : « Vous avez été placée là gueur le 1er avril, « fragilisera n’a pas précisé la date
la peine juste, mais de la peine – dont le chef religieux Aga Khan, cédente condamnation en 2015. par le ministre ! Je lui dis bien des encore plus la situation des d’ouverture de cette enquête,
exemplaire. Cette dérive judiciaire Corinne Mentzelopoulos, l’héri­ Au cours de l’audience, plu­ choses à votre ministre. C’est une plus précaires, notamment ni les chefs. Mediacités af­
est un non sens », a pour sa part in­ tière du domaine viticole Château sieurs enregistrements des affaire montée. Procureure des dans des secteurs déjà touchés firme que cette enquête con­
diqué David­Olivier Kaminski, Margaux, et l’homme d’affaires échanges entre le faux Le Drian et riches ! »  (hôtellerie, restauration, évé­ cerne un « détournement de
l’avocat d’Anthony Lasarevitsch. turc Inan Kirac – s’étaient laissé certaines victimes, qui avaient simon piel nementiel, tourisme…) » par fonds publics ». – (AFP).
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 france | 15

Vers un contrôle renforcé


des détenus pour
terrorisme après la prison
Les députés LRM Yaël Braun­Pivet
et Raphaël Gauvain ont déposé,
mercredi 11 mars, une proposition de loi

C’ est une nouvelle arme


juridique pour un arse­
nal qui ne cesse de
s’étoffer d’année en année. Deux
ans et demi après avoir inscrit
Prévu pour un
passage devant
les députés
une partie des mesures de l’état
au début du mois
d’urgence dans le droit commun, de mai, le texte
la majorité s’apprête à voter de
nouvelles mesures antiterroris­
va cependant
tes. Cette fois­ci, il s’agit de régler être examiné par
le problème de la sortie de prison
de détenus condamnés pour des
le Conseil d’Etat
activités djihadistes ayant purgé
l’intégralité de leur peine, mais re­
présentant toujours aux yeux des manière globale en l’intégrant à
services de renseignement un la réflexion sur le renouvelle­
danger potentiel. ment des mesures antiterroris­
La présidente de la commission tes de 2017.
des lois de l’Assemblée nationale, A l’époque, plusieurs disposi­
Yaël Braun­Pivet (LRM, Yvelines), tions de la loi pour la sécurité in­
et son collègue Raphaël Gauvain térieure et la lutte contre le terro­ Les joueurs du PSG célèbrent leur victoire devant des supporteurs massés aux abords du Parc des Princes, à Paris le 11 mars. UEFA/REUTERS
(LRM, Saône­et­Loire) ont déposé, risme avaient provoqué un vif
mercredi 11 mars, une proposi­ débat pour leur caractère poten­
tion de loi visant à éviter les « sor­ tiellement liberticide – les fer­
ties sèches » des terroristes incar­
cérés, en créant des mesures de
surveillance pouvant s’étendre
jusqu’à vingt ans. Selon les deux
metures de mosquées, les péri­
mètres de sécurité, les mesures
individuelles de contrôle admi­
nistratif et de surveillance (les as­
Le PSG chasse la malédiction
en Ligue des champions
élus, relayant des chiffres du mi­ signations à résidence) et les visi­
nistère de l’intérieur, 531 person­ tes domiciliaires (les perquisi­
nes étaient au 4 février emprison­ tions). Elles avaient été adoptées
nées pour des faits de terrorisme, de manière temporaire jusqu’au
dont 43 seront libérées en 2020, 31 décembre 2020. Pour les pro­
une soixantaine l’année suivante longer, la majorité doit donc pro­ Battu à Dortmund, le PSG s’est imposé 2­0 dans un Parc des Princes à huis
et 46 en 2022. « Ce n’est pas une céder à un nouveau vote.
mesure prise dans l’urgence, tient A gauche, on estime que la ma­ clos. Le club est en quarts de finale pour la première fois depuis quatre ans
à préciser Mme Braun­Pivet. Il faut jorité ne peut faire l’économie
cependant protéger les Français d’un débat global. « En l’état, je ne
contre un danger qui existe peux pas voter ce texte, explique

C’
aujourd’hui, et un danger poten­ David Habib, député PS des Pyré­ est plus fort que lui. ceux qu’il considère comme « le tion, Tuchel a servi le discours
tiel dans les années à venir. » nées­Atlantiques, et spécialiste Le Paris Saint­Ger­ meilleur public du monde ».
Le vrai plafond d’un groupe touché par les mo­
La proposition, révélée par Le Fi­ des questions de sécurité. C’est le main (PSG) ne fait ja­ A grande peur, grand soulage­ de verre du PSG queries servies par ces esprits
garo, vise à autoriser le juge d’ap­ type même de sujet qui ne peut pas mais rien comme ment et déclarations enflam­ chagrins déjà ravis de voir le riche
plication des peines, sur réquisi­ être traité sur un coin de table par les autres clubs, surtout pas un mées. Parce que oui, le PSG
reste la demi- PSG encore faire rire l’Europe du
tion d’un procureur, à restreindre un seul groupe parlementaire, il soir de huitième de finale retour a avancé la boule au ventre une finale, qui résiste football. « Les critiques ont été trop
les libertés de personnes con­ faut un travail collectif avec tous de Ligue des champions. fois de plus, comme cet élève qui a dures et ça a touché l’équipe, dé­
damnées pour terrorisme après les groupes de l’Assemblée. » Il y a trois ans, il a défié les lois déjà « retapé » trois fois de suite à
au club depuis plore l’entraîneur allemand. La
leur sortie de prison si elles pré­ Pour La République en marche, statistiques, éliminé par le FC Bar­ ce stade de ses études. la prise de meilleure chose à faire était de res­
sentent une « dangerosité carac­ la priorité est de parer au plus celone (1­6) quand sa victoire à Au match aller en Allemagne, le ter calme, de se reconcentrer, de se
térisée par un risque élevé » d’un pressé pour éviter les « sorties sè­ l’aller (4­0) lui donnait pourtant PSG avait sombré. Dans le résul­
pouvoir du Qatar rassembler. »
nouveau passage à l’acte. Les dis­ ches », quitte à débattre des mesu­ 100 % de chances de se qualifier tat un peu (défaite 1­2), mais sur­ en 2011
positifs sont inspirés des mesures res antiterroristes de la loi pour la d’après tous les cas relevés par tout dans la manière et dans la Joie presque déplacée
administratives existantes, héri­ sécurité intérieure et de la lutte l’Union des associations euro­ (non­) gestion de crise. On a ainsi Onze hommes en colère contre le
tées de l’état d’urgence : pointage contre le terrorisme dans un péennes de football (UEFA). Mer­ vu un Thomas Meunier ignorer porteur connaît trop bien son reste du monde, cela n’a rien de
régulier au commissariat, port du deuxième temps, malgré un credi 11 mars avec leur victoire 2­0 être sous la menace d’une sus­ club. « Ça commence à sentir bon bien nouveau en football. Mais
bracelet électronique ou de­ agenda parlementaire chargé. « Je contre le Borussia Dortmund, les pension en cas d’un nouveau car­ mais je préfère ne rien dire, je re­ dans le sport de haut niveau, la
mande obligatoire d’une autori­ l’ai pensé comme immédiatement Parisiens ont retrouvé le chemin ton jaune et Neymar afficher ki­ tiens les erreurs du passé. » Mais psychologie ne s’embarrasse pas
sation du juge pour tout nouvel opérationnel, pour les personnes des quarts de finale, plus reconnu los et états d’âme en trop devant pas de sabordage cette fois toujours de subtilité ou de renou­
emploi ou lieu de résidence. qui vont sortir de prison dans les par leur GPS depuis 2016. les caméras. Le Brésilien reproche comme la saison dernière face à vellement. Comme lorsque les Pa­
prochains mois », ambitionne Mais pas seulement. Ils ont alors à son club de l’avoir mis un faible Manchester United, risiens ont chambré après la vic­
« Mesures de surveillance » Mme Braun­Pivet. aussi proposé un drôle de specta­ sous cloche après une blessure quand les Parisiens offraient les toire leur bourreau du match al­
Le dispositif permettrait de pro­ Prévu pour un passage devant cle, celui d’une équipe qui a at­ bénigne, tant la peur d’une nou­ trois buts de la qualification aux ler, le Norvégien Erling Haaland
longer la surveillance pour des les députés au début du mois de tendu un match à huis clos (pour velle blessure – au mauvais mo­ Anglais. (auteur des deux buts), en imitant
périodes d’une année, renouvela­ mai, le texte va cependant être cause de coronavirus) pour com­ ment – hantait les esprits. La seconde mi­temps a été sa célébration de but en position
bles jusqu’à dix ans en cas de con­ examiné par le Conseil d’Etat. La munier comme jamais avec ses moins maîtrisée que la première, « zen ». Une façon de répondre à
damnation antérieure pour un jurisprudence constitutionnelle supporteurs. Loin des yeux, mais Supplément d’âme plus petit bras et avec un Kylian ce qu’ils ont pris pour une cer­
délit, et jusqu’à vingt ans pour les tendant à empêcher la rétroacti­ très près du cœur et un peu des Alors Neymar a joué les exorcistes Mbappé entré en jeu mais les jam­ taine arrogance chez leurs vain­
personnes ayant commis un vité des mesures privatives de li­ tympans, plus de 3 000 d’entre et choisi une langue presque bes encore cotonneuses après queurs d’alors.
crime. Les mesures administrati­ berté, la haute juridiction admi­ eux ont répondu à l’appel du Col­ étrangère pour lui : le jeu aérien. A quatre jours à soigner une vilaine Juste avant, ils sont tous tom­
ves héritées de l’état d’urgence nistrative pourrait limiter l’ap­ lectif ultras Paris à venir encoura­ la 28e minute, sa reprise victo­ angine. Mais l’essentiel est bés dans les bras les uns des
sont, elles, théoriquement limi­ plication de la proposition de loi ger leurs joueurs depuis l’exté­ rieuse de la tête sur un corner ailleurs. autres. Une joie belle, pure, mais
tées à un an. « Il faut relever l’ex­ aux personnes condamnées rieur du Parc des Princes. d’Angel Di Maria a délivré le Parc Cette qualification en quarts de presque déplacée diront certains
ceptionnelle gravité des mesures après son entrée en vigueur. Cel­ Ils ont chanté, encouragé, des Princes, du moins les quel­ finale contre une puissance pour une simple qualification en
proposées, dont l’appréciation ne le­ci ne s’appliquerait alors pas poussé, allumé des fumigènes. Ils ques blessés ou suspendus du moyenne de la Ligue des cham­ quart de finale. Après tout, le vrai
repose pas sur des faits mais sur aux actuels détenus pour terro­ ont même touché le défenseur soir, les Thiago Silva, Marco Ver­ pions n’est peut­être pas un ex­ plafond de verre du PSG reste la
une présomption de dangerosité risme. « Cette proposition reste Layvin Kurzawa, venu prendre un ratti ou Ander Herrera, qui for­ ploit, mais les joueurs de Thomas demi­finale qui résiste au club
et de menace sur l’ordre public », mesurée en confiant le prononcé bain de foule au milieu d’eux ment un petit kop bruyant pour Tuchel sont allés la chercher avec depuis la prise de pouvoir du Qa­
alerte Vincent Brengarth, avocat des mesures à une juridiction de après la qualification. Pour un son nombre. Le Brésilien est en­ ce supplément d’âme qui leur a tar en 2011. « Même si on célèbre
en droit pénal. jugement, avec la présence de la bref instant, le Covid­19 paraissait core l’étincelle pour l’action du se­ souvent manqué. Unai Emery, en­ cette qualification, ce n’est pas la
Soutenu par le gouvernement, défense et d’un débat contradic­ bien loin et le respect des règles cond but signé par Juan Bernat traîneur malheureux de la « re­ fin. C’est le début pour nous », as­
le texte est rendu public moins de toire », assurent les auteurs. sanitaires de base, encore plus. (latéral gauche mais buteur sou­ montada » contre le Barça, évo­ sure l’arrière Thilo Kehrer. Même
quinze jours après une proposi­ Pour Mireille Delmas­Marty, Après la qualification, les vent providentiel en Ligue des quait en 2018 après son départ du discours chez son président. « On
tion proche portée par deux séna­ professeure émérite au Collège joueurs ont défilé au seul micro champions) avant la pause. club des joueurs trop habitués au a mérité de célébrer la qualifica­
teurs Les Républicains. Philippe de France, il s’agit au contraire de RMC Sport (seuls les médias Devant le Parc, Julien se ronge confort « et pas assez préparés tion ce soir, mais on va penser aux
Bas, président de la commission d’un changement profond de diffuseurs n’étaient pas concer­ tout de même les ongles. Ce sup­ pour souffrir ». Après la qualifica­ quarts maintenant », annonce
des lois du Palais du Luxembourg, conception du droit, qui poursuit nés par le huis clos complet). Peu Nasser Al­Khelaïfi.
à l’origine de ce texte, se félicite de son œuvre depuis la mise en importe la question, les réponses Pour l’instant, le PSG ignore en­
« l’effet utile » du travail sénatorial, place de la rétention de sûreté ont pris la forme de remercie­ NBA : Rudy Gobert positif au Covid-19 core le nom de son futur adver­
mais appelle à la prudence sur en 2008, avec des phases d’accé­ ments en direction de leur public. saire, il ignore même s’il devra
l’aspect constitutionnel : « Il faut lération à chaque attentat. « Ce « C’est du jamais vu. Je n’avais ja­ Coup de tonnerre en NBA. La ligue nord-américaine de basket- encore subir – si huis clos oblige –
faire très attention quand on légi­ concept de dangerosité poten­ mais vu ça, en bégayait le capi­ ball a annoncé, mercredi 11 mars dans la soirée, qu’elle suspen- cette ambiance de match du di­
fère pour des personnes qui ont tielle qui apparaît dans l’exposé taine, Marquinhos, impérial à son dait toutes les rencontres de la saison, après un cas constaté de manche matin entre deux équi­
purgé leur peine et qui du point de des motifs est inquiétant : on poste – retrouvé – de défenseur Covid-19 chez un joueur des Utah Jazz, qui a entraîné le report pes de district le long de la main
vue de la justice sont en règle avec passe d’une justice punitive à une axial. C’est dans la difficulté qu’on du match prévu en soirée à Oklahoma City. Le joueur concerné courante. Merveille d’acousti­
la société. Il ne peut pas s’agir justice prédictive », note­t­elle, voit les valeurs et la passion du n’est autre que le pivot français Rudy Gobert. « Je viens de parler que, le Parc des Princes résonne
d’une nouvelle peine, mais bien de soulignant au passage que cette foot. C’est pour ça qu’on est là, pour au téléphone avec Rudy. Il va bien. Que personne ne panique », mieux quand les supporteurs
mesures de surveillance, qui doi­ mesure marque aussi « l’échec de jouer pour notre amour, notre pas­ s’est voulu rassurant dans la soirée son coéquipier en équipe sont à l’intérieur plutôt qu’à l’ex­
vent être accompagnées de mesu­ la déradicalisation dont on nous a sion, notre famille et pour eux de France, Evan Fournier, sur Twitter. La saison régulière de NBA térieur à regarder le match sur
res de réinsertion. » tant vanté les mérites ».  aussi. » Le président du PSG, Nas­ devait se poursuivre jusqu’au 15 avril, avant les playoffs puis les leur téléphone avec un temps de
Le sénateur Bas appelle la majo­ simon auffret ser Al­Khelaïfi, est même sorti de finales début juin. La suspension de la NBA, populaire à travers retard. 
rité à s’emparer de la question de et nicolas chapuis sa diète médiatique pour saluer le monde, met un coup d’arrêt au sport nord-américain. alexandre pedro
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

ÉCONOMIE & ENTREPRISE
0123
16 | VENDREDI 13 MARS 2020

PÉTROLE

La crise de l’or 
noir menace les 
rêves pétroliers 
de Donald Trump
Riyad et Moscou se sont lancés dans
une violente guerre des prix afin de faire plier
les producteurs américains de pétrole
de schiste. Depuis janvier, le cours du baril
de brent a quasiment été divisé par deux

new york ­ correspondant saoudite « menace les emplois, les commu­


nautés et les économies des Etats producteurs

H
arold Hamm a appelé la à travers l’Amérique, de la Pennsylvanie à la
Maison Blanche à son se­ Californie et du Texas au Dakota du Nord ».
cours. Le magnat du pé­ Le krach pétrolier est une catastrophe pour
trole de l’Oklahoma, les producteurs de gaz et de pétrole de
bailleur de fonds de Do­ schiste de l’Oklahoma et du Bassin permien
nald Trump et conseiller du Texas, Etat décisif pour la réélection de
officieux du président des Etats­Unis pour Donald Trump, en novembre. Celui­ci s’est
les affaires énergétiques, a perdu 2 milliards publiquement réjoui de la baisse, qui est
de dollars (environ 1,8 milliard d’euros), « bonne pour les consommateurs ». En réalité,
lundi 9 mars, du fait de l’effondrement des elle constitue un désastre pour ses fiefs pé­
cours du brut sur les marchés. troliers du Midwest.
Continental Resources, l’entreprise qu’il a Officiellement, bien sûr, les républicains ne
fondée et dont il détient 75 % du capital, ne demandent pas de renflouement public, tout tion américaine croissait, plus l’Organisa­ rent que c’est le schiste américain qui souf­
vaut plus que 2,6 milliards de dollars, contre comme Mike Sommers, patron de l’American tion des pays exportateurs de pétrole (OPEP) LE KRACH  frira le plus. La situation n’est pas comparable
20 milliards il y a moins d’un an. Et il a be­ Petroleum Institute, qui représente la filière. et la Russie devaient s’imposer des quotas EST UNE  à celle de la crise financière de 2008, lorsque
soin de l’aide de M. Trump. « Je ne veux pas afin d’éviter un effondrement des cours. l’exploitation de schiste était balbutiante,
prescrire au président ce qu’il doit faire », a dé­ EN TERRITOIRE INCONNU Résultat : les pays producteurs tradition­ CATASTROPHE POUR  produisant moins de 1 million de barils par
claré l’entrepreneur de 74 ans au Washington La tactique habituelle consiste à invoquer la nels n’ont eu de cesse de céder des parts de jour. Rien d’identique, non plus, avec l’effon­
Post. Mais il veut aborder la manière dont la sécurité nationale et à dénoncer les manipu­ marché aux Américains, ce qui a rendu fu­ LES PRODUCTEURS  drement de 2014, lors de la dernière guerre
guerre pétrolière entre la Russie et l’Arabie lations des Russes pour appeler au secours, rieuses les compagnies pétrolières russes. des prix lancée par les Saoudiens. A ce mo­
comme l’a fait Anne Bradbury, directrice gé­ L’OPEP et la Russie n’ont jamais réussi à con­
DU TEXAS, ÉTAT  ment­là, Wall Street et les investisseurs privés
nérale de l’American Exploration and Pro­ vaincre les groupes américains de diminuer DÉCISIF POUR  s’étaient empressés de venir à la rescousse du
Cours du baril de brent, en dollars duction Council, qui représente vingt­cinq la production, d’autant que le discours de secteur, qui avait résisté à l’offensive au prix
producteurs indépendants de pétrole : Donald Trump sur la « domination énergéti­ LA RÉÉLECTION  de coupes budgétaires draconiennes. Sur­
70 « Nous avons besoin de réglementations et de que » des Etats­Unis sonnait comme un tout, à l’époque, l’industrie du schiste ne pro­
politiques saines permettant aux producteurs blanc­seing à forer toujours plus. DU MILLIARDAIRE  duisait que 2 millions de barils par jour.
66,63
indépendants américains de rester les leaders A cette abondance d’offre s’est ajoutée une AMÉRICAIN,  Aujourd’hui, plus de 60 % de la production
mondiaux du développement énergétique crise de la demande, avec la chute de l’acti­ américaine proviennent de ces gisements.
60
pour s’assurer que notre pays conserve l’indé­ vité économique en Chine, frappée de plein EN NOVEMBRE 2020 Mais ces opérations ne sont pas jugées suffi­
pendance énergétique que nous avons recher­ fouet par l’épidémie due au coronavirus. La samment rentables par les investisseurs. De
33,63
chée pendant des décennies. » consommation mondiale pourrait reculer fait, leur rentabilité est de l’ordre de 4 % des
50 La mise en cause de la Russie intervient pour la première fois depuis 2009. Cette capitaux investis, un niveau beaucoup trop
alors que la guerre des prix lancée par Riyad et pression a fait exploser l’alliance entre le car­ faible pour ce genre d’industrie, tandis que les
Moscou vise explicitement les producteurs tel de l’OPEP et la Russie, et entraîné le mar­ valeurs boursières affichent une sous­perfor­
40 américains de pétrole de schiste, qui ont per­ ché pétrolier en territoire inconnu. Même les mance durable. Depuis plusieurs trimestres,
mis aux Etats­Unis de se hisser, en 2018, au analystes les plus optimistes ne se risquent les fonds d’investissement et les activistes
rang de premier producteur mondial de brut. pas à imaginer un retour à la normale dans tentent de pousser les industriels à réduire
33,29
30 Sans se soucier des cours mondiaux, l’On­ les prochains mois. leurs volumes et à privilégier le cash­flow.
2 janvier 12 mars cle Sam était devenu le trouble­fête du mar­ Moscou et Riyad vont payer un prix écono­ Les mesures imaginées pour les pétroliers
ché de l’or noir. Depuis 2017, plus la produc­ mique élevé pour cette offensive, mais espè­ n’ont pas été annoncées officiellement par la
Source : Boursorama

En Alberta, «uncoup d’arrêt aux projets de nouvelles exploitations»


Pour Pierre­Olivier Pineau, spécialiste des politiques énergétiques à HEC Montréal, la province canadienne va devoir diversifier son économie

ENTRETIEN L’Alberta peut­elle encaisser le


plongeon des cours du pétrole ?
ment local creuse ses déficits,
sans avoir ni constitué de bas de
majors comme Exxon, Suncor ou
Shell, mais surtout d’une my­
Quel sera l’impact sur
les investissements ?
mencer à se préoccuper de diver­
sifier leur économie.
montréal ­ correspondance
L’Alberta a déjà été fortement laine ni engagé la diversification riade de petites entreprises qui ne Un tel niveau de prix va mettre

L e Canada est le quatrième


producteur et exportateur
de pétrole au monde, avec
4,6 millions de barils par jour,
loin derrière les Etats­Unis, l’Ara­
fragilisée lors de la première
chute des prix du pétrole, à
l’automne 2014. Le baril est passé
en quelques jours de 100 à 50 dol­
lars [américains, soit de 88 à
de son économie. Aujourd’hui, il
va subir de plein fouet cette nou­
velle chute des cours.

Faut­il craindre des faillites


produisent que 50 000 barils par
jour. Ce sont les plus exposées au
risque de faillite.
Les trois quarts de la production
albertaine proviennent du pé­
un coup d’arrêt à tous les projets
en cours pour de nouvelles
exploitations. L’entreprise Teck
Resources a renoncé, fin février, à
son énorme projet de mine de
Le gouvernement de Justin Tru­
deau va­t­il secourir l’Alberta ?
Les Etats­Unis ont déjà annoncé
des aides ciblées pour les secteurs
touchés par la crise du coronavi­
bie saoudite et la Russie. Avec une 44 euros, au cours actuel], sans ja­ chez les compagnies pétroliè­ trole bitumineux, un type d’ex­ sables bitumineux prévu en Al­ rus. Celles­ci pourraient s’appli­
particularité : une seule province, mais remonter de manière signi­ res canadiennes ? ploitation qui nécessite d’énor­ berta, car elle s’est rendu compte quer à l’industrie pétrolière. Le
l’Alberta (Ouest), concentre, à elle ficative. Toute son économie s’en Depuis 2014, de nombreuses en­ mes investissements d’infras­ qu’à moins de 90 dollars le baril, gouvernement Trudeau pourrait
seule, 80 % de la production, dont est trouvée ralentie. treprises ont déjà réduit leurs tructures. Cependant, une fois ce n’était pas rentable. Alors, ima­ leur emboîter le pas. On se retrou­
l’essentiel provient de l’exploita­ L’Alberta reste la province la opérations. Le mouvement va qu’ils sont réalisés, les coûts fixes ginez aujourd’hui ! verait alors face à ce paradoxe : à
tion de sables bitumineux. Une plus riche du pays, mais elle tire s’amplifier. Contrairement à ne sont plus énormes. Donc elles Les responsables politiques en l’heure où le monde entier est
spécificité qui la place dans une l’essentiel de ses ressources fisca­ l’Arabie saoudite, où tout dépend vont continuer à produire pour Alberta [conservateurs] ont voulu sommé de réagir face à l’urgence
posture très délicate au regard de les des taxes sur les hydrocarbu­ d’une seule grande compagnie grappiller quelques dollars de mettre ce renoncement sur le dos climatique, des gouvernements
l’effondrement des prix de l’or res. En effet, il n’y a pas de taxe sur liée à la famille régnante [Saudi profit. Mais si le prix du baril de­ des opposants, des autochtones, échafaudent des plans de sauve­
noir, explique Pierre­Olivier Pi­ les ventes [type TVA] et l’impôt Aramco], l’exploitation pétrolière vait rester autour de 30 dollars des Québécois, des écologistes… tage pour l’industrie pétrolière. 
neau, spécialiste des politiques sur le revenu y très faible. Résul­ en Alberta concerne 362 sociétés. pendant plusieurs mois, elles n’y Plutôt que de chercher des boucs propos recueillis par
énergétiques à HEC Montréal. tat : depuis 2014, le gouverne­ Il s’agit bien sûr de quelques survivraient pas. émissaires, ils auraient dû com­ hélène jouan
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 économie & entreprise | 17

Le pari de Poutine pour faire plier les Etats­Unis


,Parmi les pays producteurs, la Russie est l’un des mieux armés pour affronter la crise

moscou ­ correspondant menace l’ensemble des pays pro­


LE CHOC S’ANNONCE  ducteurs, Russie comprise. LES CHIFFRES
C’ est dans l’un des salons
du terminal 2 de l’aéro­
port moscovite
Vnoukovo, réservé aux hauts di­
gnitaires, que l’une des guerres du
DIFFICILE 
À ENCAISSER. 
LA CHUTE DU ROUBLE 
Victime collatérale
manœuvres russes, Riyad a, de
fait, rapidement accepté la nou­
velle donne, en annonçant son
ambition d’augmenter sa pro­
des

42,40
C’est, en dollars, soit 37,50 euros,
pétrole les plus sanglantes de FACE À L’EURO  duction de au moins 2,5 millions le seuil minimal du prix du baril
l’histoire récente a commencé. de barils par jours. En face, Mos­ d’Urals pour que le budget russe
C’est là, le 1er mars, que Vladimir ET DE L’INDICE  cou va accroître la sienne de ne soit pas déficitaire.
Poutine a réuni les acteurs du sec­ 200 000 à 300 000 barils par
teur pour discuter de l’incidence BOURSIER RTS EN SONT  jour, « avec un potentiel de
du coronavirus sur les marchés. UN SIGNE SÉRIEUX 500 000 barils par jour », selon le 40 %
Avant de s’envoler pour la ville ministre Novak. Dans le même C’est la part du budget de l’Etat
de Pskov, près des frontières avec temps, le ministre assure « ne pas russe qui dépend des hydrocar-
l’Estonie et la Lettonie, le prési­ lui une partie des groupes russes fermer la porte » à l’alliance avec bures, dont près de la moitié
dent donne ses consignes à son du secteur, qui ne goûtent guère l’Organisation des pays exporta­ pour le pétrole brut.
ministre de l’énergie : Alexandre d’avoir à réduire leur production teurs de pétrole.
Novak doit s’opposer aux tentati­ et limiter leurs investissements
ves de l’Organisation des pays dans de nouveaux projets. En fé­ De quoi tenir « six à dix ans » 570 MILLIARDS
exportateurs de pétrole (OPEP) vrier 2019, il avait déjà écrit au La partie russe a­t­elle été sur­ C’est, en dollars, le montant
d’associer Moscou à une diminu­ président, utilisant la corde sensi­ prise par la vigueur de la réaction des réserves russes accumulées
tion supplémentaire de la pro­ ble : les prix hauts sont, selon lui, saoudienne, avec pour résultat ces dernières années.
duction ayant pour objectif de « une menace stratégique pour la une chute des cours, le baril ap­
stabiliser les cours. Russie » face à Washington. prochant les 30 dollars ? A Mos­
Le refus russe est acté le 6 mars, Un an plus tard, Vladimir Pou­ cou, le climat est aux rodomonta­ urals, soit deux fois moins que
lors d’une réunion organisée à tine s’est rallié à ces arguments. des, avec une arme secrète : les pour le budget saoudien.
Vienne dans un climat glacial. L’accord de 2016 a pourtant rap­ importantes réserves financières Reste que le choc s’annonce diffi­
Même la proposition saoudienne porté environ 100 milliards de accumulées ces dernières années, cile à encaisser, et la chute brutale
d’assumer l’essentiel de cette dollars (88,6 milliards d’euros) estimées, en tout, à 570 milliards du rouble face à l’euro (– 13,75 % en­
baisse ne fait pas reculer Moscou. aux finances russes, selon l’ex­ de dollars. tre le 6 et le 10 mars) et celle de l’in­
Ce blocage de la partie russe fait pert Marcel Salikhov, de la Haute Avec 150 milliards à lui seul, le dice boursier RTS (– 16 %) en sont
voler en éclats le précédent accord Ecole d’économie. fonds souverain pourrait permet­ un signe sérieux. Qui plus est, rien
d’encadrement de la production, Mais, entre­temps, Washington tre à l’économie russe de tenir ne dit que les réserves financières
conclu, en 2016, dans le cadre de s’est montré particulièrement « entre six et dix ans » si les prix pourront être utilisées efficace­
l’OPEP +, une structure qui associe agressif dans le domaine énergé­ chutaient autour de 25 à 30 dol­ ment pour soutenir l’économie,
la Russie, deuxième producteur tique, en prenant des sanctions lars le baril, assure le ministère alors que la Russie connaît des pro­
mondial, aux membres de l’OPEP. contre le projet de gazoduc euro­ des finances. « Il y a toutes les blèmes chroniques de non­utilisa­
Selon le site russe The Bell, qui a péen North Stream 2, qui doit re­ chances pour que les secteurs­clés tion des budgets alloués.
raconté dans le détail la réunion de lier la Russie à l’Allemagne par la de la production russe sortent Selon une étude d’Allianz Re­
Vnoukovo, un homme s’exclame mer Baltique, mais aussi contre beaucoup plus forts de cette situa­ search, chaque baisse de 10 dollars
en entendant la décision présiden­ une filiale de Rosneft active au tion », affirme même Vladimir du prix du baril coûte à la Russie
tielle : « Maintenant, on va leur Venezuela. La décision de Vienne Poutine, mercredi 11 mars. un demi­point de produit inté­
montrer ! » « Leur », ce sont les pro­ permet de faire coup double : pu­ De fait, si l’économie russe reste rieur brut (PIB). Dans Novaïa Ga­
ducteurs américains de pétrole de nir les Etats­Unis et débarrasser le très dépendante des hydrocarbu­ zeta, Marcel Salikhov prédit, « à
schiste, qui ont pris, depuis 2016, marché des producteurs améri­ res (40 % du budget en 2019, 57 % long terme, dévaluation, inflation,
Le président des parts de marché. Celui qui cains les moins solides. des exportations), elle est l’une baisse du rouble et, finalement, un
russe, Vladimir s’exclame, c’est Igor Setchine, le Sauf que ce raisonnement a tout des mieux armées, parmi les pays recul de l’économie ». Le tout, dans
Maison Blanche. Cependant, la crise pétro­ Poutine, et le patron du géant public Rosneft, d’un pari. Non seulement la fai­ producteurs, face à la crise qui une conjoncture déjà stagnante,
lière ne laisse guère d’options : selon les chif­ prince héritier par ailleurs ancien du KGB et pro­ blesse financière supposée des s’annonce. Le budget de la Russie avec une croissance limitée à 1,3 %
fres du cabinet norvégien Rystad Energy, seu­ saoudien, che de Vladimir Poutine. producteurs de pétrole de schiste est élaboré de manière à n’être dé­ en 2019, loin des 4 % promis par
les quatre compagnies américaines sont en­ Mohammed Ben M. Setchine mène la fronde con­ n’est pas évidente, mais, en plus, ficitaire qu’avec un prix inférieur Vladimir Poutine. 
core rentables avec un baril à 31 dollars dans le Salman, à Riyad, tre cet accord de 2016. Il a derrière la réplique de l’Arabie saoudite à 42,40 dollars le baril de brut benoît vitkine
Bassin permien et dans le Colorado, dont les en octobre 2019.
deux mastodontes Chevron et ExxonMobil. SPUTNIK PHOTO
Ce n’est pas le cas de la centaine d’autres opé­ AGENCY/REUTERS
rateurs présents sur le territoire national.

PANIQUE
Le programme de modernisation
et de diversification saoudien est contrarié
L’industrie, qui permet d’avoir de petits puits
et de forer horizontalement, a l’avantage
d’exiger des investissements modestes et de
rentabiliser un projet en moins de vingt­qua­
tre mois… à condition d’avoir un baril à Le Tadawul, la Bourse de Riyad, a dévissé de 13 % depuis dimanche 8 mars
environ 68 dollars, d’investir sans cesse dans
de nouveaux puits et de disposer de petits
pipelines pour écouler le pétrole.
Pour l’instant, le secteur cède à la panique : beyrouth ­ correspondant soutien des prix du brut, mise en velle vague d’arrestations au sein Ubaydli, chercheur au centre
l’indice Standard & Poor’s des valeurs énergé­ place depuis 2016 au sein de de la famille royale, ordonnée, la d’études bahreïni Derasat. Même
tiques a perdu 15 % depuis lundi et la moitié
de sa valeur en un an. A court de liquidités, les
entreprises devraient arrêter leurs rachats
d’actions, réduire les investissements à la
seule maintenance et baisser leur production.
T urbulences économiques
en vue en Arabie saoudite.
L’effondrement des cours
de l’or noir, conséquence de
l’épreuve de force pétrolière que
l’OPEP + (groupe de vingt­quatre
pays, composé des membres de
l’Organisation des pays exporta­
teurs de pétrole et de dix autres
Etats, dont la Russie).
semaine dernière, par « MBS ».
Cette purge, qui a visé notamment
l’un des frères du roi Salman, le
prince Ahmed Ben Abdelaziz, est
destinée à débarrasser le prince
si l’OPEP baisse toute seule sa pro­
duction, son poids sur le marché
n’est plus suffisant pour que cela
pousse les prix à la hausse. Dans
un tel scénario, Riyad perdrait des
Parmi les grandes victimes figure le pétro­ le royaume a engagée avec la Rus­ Après avoir annoncé, mardi héritier de tout obstacle potentiel parts de marché par rapport à la
lier Occidental, spécialisé dans le schiste, et sie, risque de peser lourdement 10 mars, une hausse de sa produc­ dans sa marche vers le trône. Russie. Ce serait catastrophique
dont la valeur boursière a été divisée par sur les projets de développement tion d’au moins 2,5 millions de Ces tensions surviennent alors pour le royaume. »
deux, lundi. Il avait racheté en 2019 son con­ du pays. La chute attendue du barils par jour (b/j), la portant au que la pandémie due au coronavi­ Le gouvernement saoudien
current Anadarko pour plus de 55 milliards montant des rentrées pétrolières, niveau record de 12,3 millions rus, qui a touché 45 personnes mise sur les fondamentaux de
de dollars, en pariant sur la hausse du brut. qui forment l’essentiel du budget de b/j en avril, le royaume a ren­ dans le royaume, oblige celui­ci se son économie, très robustes, pour
La firme qui valait alors 42 milliards ne vaut de l’Etat, promet d’affecter le plan chéri mercredi 11 mars, en pro­ barricader. Les autorités de Riyad traverser la crise sans trop de
plus que 12 milliards. Elle a annoncé qu’elle « Vision 2030 », le programme de mettant de mettre sur le marché ont suspendu les liaisons aérien­ casse. Le pays dispose de conforta­
divisait son dividende par dix, restreignait modernisation et de diversifica­ 13 millions de b/j. nes avec tous leurs voisins du bles réserves de devises, évaluées
ses investissements de 5,3 milliards à tion de l’économie lancé par le Golfe, ainsi qu’avec pratiquement à 500 milliards de dollars, et la
3,6 milliards de dollars. D’autres entreprises, prince héritier Mohammed Ben Pire chute en près de trente ans l’ensemble des Etats européens et dette publique ne dépasse pas les
comme Diamondback et Parsley, ont an­ Salman, dit « MBS », qui peinait Conséquence immédiate de cette du Proche­Orient. 20 % du PIB, contre une moyenne
noncé la réduction de leurs équipes de fo­ déjà à décoller. stratégie destinée à capter les Cette triple crise, pétrolière, po­ de 60 % dans les pays de l’Organi­
rage et la mise en sommeil de puits. « On va recommencer à souffrir », parts de la Russie sur le marché, litique et sanitaire, risque de dé­ sation de la coopération et de dé­
Ces mesures ne permettront sans doute soupire un homme d’affaires liba­ les cours du pétrole ont plongé cupler le déficit du budget saou­ veloppement économiques.
pas d’éviter des faillites, notamment celles nais, sous couvert d’anonymat, d’environ 25 % depuis lundi, leur dien, dans le rouge depuis 2014. Mais, pour éviter de trop pio­
des entreprises les plus endettées, telles que qui travaille dans l’événementiel pire chute en près de trente ans. Pour atteindre l’équilibre fiscal, cher dans ses réserves, ce qui fra­
Chesapeake Energy et Whiting Petroleum, en Arabie et avait profité, ces der­ Les Emirats arabes unis, qua­ l’Arabie saoudite a besoin d’un giliserait le riyal face au dollar, le
dont la valeur a été divisée respectivement niers mois, de la multitude de trième producteur de l’OPEP et baril à environ 80 dollars, un royaume pourrait être obligé de
par 22 et 30 en moins d’un an. conférences générées par les ini­ proche allié de l’Arabie saoudite, montant que le pays n’a pas dé­ mettre en sommeil quelques­uns
« La moitié des entreprises du secteur [du pé­ tiatives du pouvoir. « Les prix du se sont aussi dits prêts à augmen­ passé depuis près de six ans. Pour de ses fastueux projets, ou du
trole et gaz de schiste] devrait faire faillite dans brut ne remonteront pas de sitôt, ter leur production de plus de l’exercice 2020, le gouvernement moins de repousser leurs dates de
les deux ans », a déclaré au Wall Street Journal poursuit­il. Après la précédente 1 million de b/j. tablait, en 2019, sur un déficit de mise en chantier. « Ce pourrait
Scott Sheffield, patron de Pioneer Natural chute des cours, en 2014, on avait Les craintes suscitées par cette 187 milliards de riyals (44 mil­ être le cas de Neom, la cité du futur
Resources, l’un des gros acteurs du Bassin traversé des années noires. Le gou­ politique de la corde raide se sont liards d’euros), soit 6,5 % du pro­ à 500 milliards de dollars que
permien. Ces défauts de paiement pourraient vernement va être obligé de réduire aussitôt exprimées sur le Ta­ duit intérieur brut (PIB), contre “MBS” veut construire dans le coin
entraîner les banques dans leur sillage. Les drastiquement les dépenses. » dawul, la Bourse de Riyad, qui a dé­ 4,7 % du PIB en 2019. Des prévi­ nord­ouest du pays ou bien de
institutions régionales implantées au Texas Riyad a décidé d’ouvrir en grand vissé de 13 % depuis dimanche sions rendues caduques par la dé­ Quiddiya, le méga­parc de loisirs,
et en Oklahoma ont déjà perdu entre la moi­ les vannes de sa production, en 8 mars. Le sentiment d’incerti­ gringolade des cours. prévu en banlieue de Riyad », es­
tié et les deux tiers de leur valeur en un an.  représailles au refus de Moscou tude qui prévaut parmi les inves­ « Le gouvernement saoudien n’a time un consultant étranger. 
arnaud leparmentier de poursuivre la politique de tisseurs est exacerbé par la nou­ pas le choix, assure Omar Al­ benjamin barthe
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
18 | économie & entreprise VENDREDI 13 MARS 2020

Le Royaume­Uni tourne la page de l’austérité


Le premier budget post­Brexit augmente les dépenses de 200 milliards d’euros sur cinq ans

londres ­ correspondance
Sans le dire,

E
n privé, un officiel du Tré­ c’est une façon
sor britannique résume le
message d’un terme hau­
aussi d’amortir
tement technique : « It’s a le possible choc
fuckload of money » (« c’est un pu­
tain de paquet d’argent »). Le bud­
économique
get britannique, présenté mer­ provoqué par
credi 11 mars, met, en effet, énor­
mément d’argent sur la table. Par
la sortie de l’UE
rapport à ce qui était déjà prévu,
l’Etat va dépenser 175 milliards de
livres sterling (200 milliards Ces décisions, conclues à minuit
d’euros) supplémentaires lors des et demi la veille du budget, ca­
cinq prochaines années. Pour l’an­ chent un virage majeur de la poli­
née fiscale qui vient, d’avril 2020 à tique économique britannique.
mars 2021, le plan de relance « C’est le cadeau budgétaire le plus
s’élève à 18 milliards de livres, aux­ important depuis 1992 », analyse
quels ont été ajoutés dans l’ur­ l’Office for Budget Responsibility,
gence 12 milliards pour faire face à l’organisme indépendant chargé
l’épidémie due au coronavirus. Au de réaliser les prévisions écono­
total, cela représente 1,5 % du pro­ miques et budgétaires du gouver­
duit intérieur brut (PIB), un niveau nement. A l’époque, John Major
similaire à celui présenté pendant venait de devenir premier minis­
la crise financière de 2008. tre et les conservateurs crai­
Les années suivantes, le temps gnaient de perdre les élections or­
que certains grands travaux se ganisées quelques mois plus tard.
mettent en branle, l’argent cou­ Cette fois, il s’agit de préparer le
lera encore plus à flot, avec envi­ pays à l’ère post­Brexit. Sans le
ron 2 % de PIB supplémentaires dire, c’est une façon aussi d’amor­
injectés dans l’économie. L’austé­ tir le possible choc économique
rité, débutée en 2010 et progressi­ provoqué par la sortie de l’Union
vement réduite depuis quatre ans, européenne, en particulier s’il n’y
est bel et bien finie. Le premier a pas d’accord avec Bruxelles à la
budget de l’ère post­Brexit est un fin de l’année. Le chancelier de l’Echiquier, Rishi Sunak, annonce le budget, à la Chambre des communes, mercredi 11 mars. STRINGER/AFP
retour aux bonnes vieilles métho­
des : la relance keynésienne. Cajoler le nord du pays
Inévitablement, vu les circons­ Les dépenses augmentent tous électorale conservatrice, que Bo­ dans la recherche et le développe­ D’où vient tout cet argent ? Es­ moindre marge de manœuvre en
tances, Rishi Sunak, le tout nou­ azimuts, au niveau du budget ris Johnson, le premier ministre, ment, avec une hausse de 15 % de sentiellement, il s’agit de creuser cas de dérapage.
veau chancelier de l’Echiquier, a courant mais aussi – et surtout – entend cajoler. « J’annonce ce budget dès 2021. Objectif : que le déficit. Actuellement de 2,2 % Dans les rangs des conserva­
consacré une moitié de son dis­ dans les dépenses d’investisse­ aujourd’hui notre plus grand plan les dépenses dans ce domaine, y du PIB après des années d’assai­ teurs, cette abondance budgétaire
cours au Covid­19. « Je sais que les ment. Celles­ci doivent tripler par d’investissement dans des routes compris avec les investissements nissement des finances publi­ provoque quelques tensions. Une
gens sont inquiets. Mais nous al­ rapport à la moyenne des qua­ stratégiques et des autoroutes : privés, atteignent à terme 2,4 % du ques, celui­ci sera, en 2021, de certaine Theresa May, aujourd’hui
lons tout faire pour s’assurer que rante dernières années, pour at­ 27 milliards de livres pour payer PIB, « plus haut que les Etats­Unis, 2,8 %. Les années suivantes, le ni­ simple député, a fait une sortie re­
ce pays et ses habitants restent en teindre 70 milliards de livres par vingt liaisons reliant des ports et la Chine, la France et le Japon », ex­ veau doit rester sensiblement le marquée aux Communes. « Bien
bonne santé et financièrement so­ an d’ici 2025. Corrigé de l’infla­ des aéroports, plus de cent carre­ plique M. Sunak. Cela comprend, même. Fini l’objectif officiel d’es­ que dépenser beaucoup d’argent
lides. » Des allocations d’urgence tion, ce montant sera le plus élevé fours, 4 000 miles de routes… », ex­ notamment, la création d’une sayer d’équilibrer le budget, puisse être populaire et puisse sem­
vont être accordées aux Britanni­ depuis 1955. plique M. Sunak. Un programme agence qui va se lancer dans des auquel s’accrochaient les gouver­ bler naturel, il est bien sûr néces­
ques forcés à se mettre en quaran­ Des routes, des trains, de la fibre de construction de logements so­ projets « à hauts risques », non pas nements successifs de David Ca­ saire d’évaluer de façon réaliste
taine, les entreprises vont pou­ optique… Des travaux d’infras­ ciaux est aussi annoncé. qu’ils soient dangereux mais meron et de Theresa May. Quant l’impact de long terme de ces déci­
voir différer certains impôts, re­ tructure sont prévus un peu par­ Obsession de Dominic Cum­ parce que leur retour sur investis­ à la dette, qui était censée baisser, sions. » M. Johnson, qui lui avait sa­
cevront des aides spéciales, et des tout dans le pays, en particulier mings, le très influent conseiller sement est très lointain et aléa­ elle est désormais sur une trajec­ vonné la planche pendant des an­
fonds d’urgence sont débloqués dans le nord de l’Angleterre, long­ de M. Johnson, le gouvernement toire. Elle bénéficiera d’un budget toire stable, autour de 83 % du nées, sera surveillé de près. 
pour les services de santé. temps délaissé et nouvelle terre va également injecter de l’argent de presque un milliard d’euros. PIB. Mais cela ne laisse pas la éric albert

Doutes sur la fusion de Fincantieri et des Chantiers de l’Atlantique


Selon Reuters, la direction générale de la concurrence européenne s’apprête à refuser le rapprochement des deux constructeurs navals

L a Commission européenne
va­t­elle à nouveau mettre
son veto à la création d’un
champion européen, dans la cons­
truction navale cette fois ? Après le
à la concurrence, Margrethe Vesta­
ger, s’apprête à refuser la prise de
contrôle des Chantiers de l’Atlanti­
que, à Saint­Nazaire (Loire­Atlanti­
que) par l’italien Fincantieri, as­
ni démenti ni confirmé, mercredi
11 mars, sur BFM Business.
« Le dossier est en cours et je ne
fais jamais de commentaires en pu­
blic sur des questions qui ne sont
vue pour fin avril ». Ce mariage
soutenu par Paris et Rome prévoit
que Fincantieri détiendra 50 % du
capital de la nouvelle société et
que l’Etat français lui prêtera 1 %
Hyundai, les Japonais, mais sur­
tout le nouveau mastodonte chi­
nois. Les deux constructeurs éta­
tiques, China State Shipbuilding
Corp (CSSC) et China Shipbuilding
niveau du maître pour produire
des méthaniers ou encore des
TGV… Si la Chine dominait le mar­
ché des géants de la croisière, ce
serait la mort de ce qu’il reste de
rejet de la fusion Alstom­Siemens sure l’agence Reuters. La vice­pré­ pas tranchées », a­t­elle précisé, supplémentaire pour qu’il dé­ Industry Corp (CSIC), ont an­ grands chantiers navals du Vieux
dans le ferroviaire, la commissaire sidente de l’exécutif européen n’a ajoutant que « la décision est pré­ tienne le contrôle opérationnel noncé leur fusion en juillet 2019. Continent. Pour l’instant, ils ont
des chantiers. Néanmoins, Paris Leur objectif est de monter en encore de solides carnets de com­
pourra reprendre ce 1 % s’il juge gamme et d’exporter plus de na­ mandes, et le site nazairien a du
que l’italien n’a pas respecté ses vires à forte valeur ajoutée. travail jusqu’en 2027.
engagements et que le site de Un autre sujet peut inquiéter les Paris est­il si empressé de ce ma­
Saint­Nazaire est menacé. Européens : le partenariat signé, riage franco­italien ? Le ministre
en 2016, par Fincantieri avec CSSC, de l’économie, Bruno Le Maire, af­
« Un marché mondial » qui va construire des paquebots firme que les Chantiers de l’Atlan­
Comme pour la fusion d’Alstom sur ses chantiers de Shanghaï pour tique ne peuvent « voguer seuls ».
et Siemens, les entreprises ne le compte de l’américain Carnival, Des élus en doutent : « L’idée d’un
sont visiblement pas prêtes à premier croisiériste au monde. La Airbus de la mer est un slogan
d’importantes concessions pour Chine croit au développement de pour attrape­nigaud », a déclaré
répondre aux « griefs » formulés ce type de tourisme en Asie, mais Bruno Retailleau, président du
par Bruxelles. « Rien ne se fait à ses entreprises n’ont pas encore groupe Les Républicains (LR) au
tout prix, mais ce serait dommage tout le savoir­faire historique de Sénat. La sénatrice Sophie Primas
Venez participer à notre prochaine rencontre de perdre une occasion pour l’in­ groupes comme les Chantiers de (LR, Yvelines) s’inquiète de voir
dustrie européenne, a prévenu le l’Atlantique et Fincantieri. Fincantieri « privilégier » ses sous­
président de Fincantieri, Giam­ Ce dernier est visiblement prêt à traitants italiens et « prendre la
piero Massolo, le 23 janvier. Dans vendre certaines de ses technolo­ main sur la politique commerciale
APPRENTISSAGE, CONTRATS COURTS
tous les cas, une cession de capaci­ gies pour mieux les contrôler. des Chantiers de l’Atlantique », qui
tés de production n’est pas en Dans d’autres domaines, il n’a vient juste d’enregistrer une com­
Il n’y a pas que les CDI dans la vie ! Alors que la taxe de 10 euros sur les CDD vue. » Il jugeait que « l’opération ne fallu qu’une dizaine d’années à mande de MSC pour 2 milliards
d’usage est applicable à partir de 2020, le recours de plus en plus fréquent des porte préjudice ni aux consomma­ l’élève chinois pour parvenir au d’euros. « Le dynamisme de Saint­
entreprises aux contrats courts est souvent dénoncé. Ces contrats et l’alternance teurs ni aux armateurs ». Nazaire et sa bonne performance
L’opération donnerait nais­ posent la question de la valorisa­
constituent-ils une alternative aux CDI ? La politique de votre entreprise en la
sance à un géant – surtout dans tion des parts qui seront cédées
matière a-t-elle évolué ces derniers temps ? les paquebots de croisière. En Eu­ Un sujet peut par l’Etat, qui a sans nul doute
rope, il ne resterait plus face à lui augmenté depuis la signature de
Rencontre animée par Gilles Van Kote, Le Monde que l’allemand Meyer Werft, bien
inquiéter les l’accord en 2017 », souligne­t­elle.
En présence de Monsieur Gilbert Cette, économiste moins puissant. Mais le marché Européens : le Reste toutefois une inconnue
se limite­t­il aux frontières des pour le long terme : les effets sur
Vingt­Sept ? « Le marché de réfé­
partenariat signé, ce secteur de l’épidémie due au
rence des chantiers navals est en 2016, par coronavirus, avec ces images de
Le 24 mars 2020 de 08h30 à 10h00 à Paris mondial », estime M. Massolo. Et, milliers de croisiéristes pris au
à ce niveau­là, il aurait les concur­
Fincantieri avec piège sur leurs villes flottantes. 
Evénement réservé aux DRH sur invitation auprès de rp@groupelemonde.fr
rents asiatiques, comme le coréen le chinois CSSC jean­michel bezat
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 économie & entreprise | 19

PERTES & PROFITS | COVID­19
Homéopathie : pilule amère par philippe escande

pour les salariés du groupe Boiron Empêcher


Le déremboursement progressif décidé par le gouvernement en 2019 a affecté l’activité
du laboratoire, qui va supprimer 646 emplois en France, soit un quart de ses effectifs
les faillites !
La crise due au coronavirus a en­ nages était bien plus important,

B oiron a fait dans le remède


de cheval, voire la méde­
cine dure, comme le re­
doutaient employés et syndicats.
Le laboratoire lyonnais, spécialisé
Seules
les activités
hors de France
rection cherche des mesures pour
éviter tout débordement social,
mais à moindre coût. » Les syndi­
cats et les salariés soulignent que
l’entreprise dispose encore d’une
sur décision de la ministre des af­
faires sociales, Georgina Dufoix,
avant que ce taux ne soit ramené
à 30 %. L’homéopathie est, en ef­
fet, critiquée depuis longtemps
gendré des villes fantômes : Wu­
han, Pékin, Milan… Elle fabrique
aussi des aéroports fantômes.
Depuis début mars, le trafic aé­
rien a chuté de 20 % en France et
notamment aux Etats­Unis.
Aujourd’hui, la rentabilité des
entreprises est meilleure, leur
endettement, plus faible, ainsi
que celui des ménages. De plus,
dans les produits homéopathi­ sont épargnées. trésorerie solide de 210 millions par les dirigeants de la Caisse na­ la compagnie nationale pré­ la crise sanitaire devrait en théo­
ques, a annoncé, mercredi 11 mars, d’euros et pointent la responsa­ tionale d’assurance­maladie des voyait, le 10 mars, l’annulation rie être plus courte : un trimestre
la suppression de 646 postes en
Au total, 13 des bilité du gouvernement dans travailleurs salariés, qui la consi­ de 3 600 vols. Ce sera beaucoup ou deux, au lieu de presque deux
France, soit le quart de ses effectifs 31 sites français cette situation. déraient comme de la « poudre de plus. Le blocus annoncé dans la ans en 2008­2009. Courte, mais
dans l’Hexagone. Il justifie ce plan « Il va falloir sortir des sentiers perlimpinpin ». Mais ils n’avaient nuit du 11 au 12 mars par Donald extrêmement violente et pou­
social sans précédent par « les at­
seront fermés battus, a assuré Christine Place, jamais pu obtenir qu’une baisse Trump à l’adresse des voyageurs vant donc laisser des traces dura­
taques virulentes, injustifiées et réi­ directrice générale déléguée ad­ du taux de remboursement. provenant d’Europe continentale bles, voire faire basculer le
térées contre l’homéopathie en jointe chargée des ressources hu­ Elle a surtout été dénoncée par fait s’effondrer le pan le plus so­ monde dans la récession.
France », deux ans après la déci­ Ce plan est le prix à payer, selon maines. Nous allons tout faire les Académies de médecine et de lide et le plus rentable des com­
sion du gouvernement de suppri­ le laboratoire, leader mondial de pour accompagner chaque sala­ pharmacie et par l’ordre national pagnies aériennes européennes. Carcan réglementaire
mer progressivement son rem­ ce secteur, pour « pérenniser l’en­ rié et travailler avec les syndicats des médecins, bien que de nom­ Un mois de ce régime peut plon­ C’est pourquoi la priorité sera dé­
boursement par les caisses d’assu­ treprise et assurer son avenir et ce­ sur deux axes : les mesures d’aide breux généralistes la prescrivent. ger une bonne partie d’entre el­ sormais de voler au secours de la
rance­maladie (le dérembourse­ lui des salariés qui restent ». Le les plus adaptées permettant à En revanche, une pétition de sou­ les dans de profondes difficultés trésorerie des entreprises les
ment sera total en 2021). marché hexagonal représente, en chacun de retrouver un emploi tien avait recueilli 1,3 million de si­ de trésorerie. Et que dire du tou­ plus fragilisées. Il faut empêcher
Créé en 1932, le groupe emploie effet, près de 60 % de ses ventes. dans sa région, et l’accompagne­ gnatures en 2018­2019. Boiron as­ risme et, à présent, du com­ les faillites. La responsabilité des
3 700 personnes dans le monde, Or celles­ci ont chuté depuis le dé­ ment des nombreux salariés en surait alors que jusqu’à 1 000 em­ merce, avec les fermetures de Etats va être de donner leur ga­
mais seules ses activités hors de but des déremboursements (de fin de carrière. » plois seraient menacés en France magasins décrétées en Italie ! rantie aux sociétés en difficulté
France sont épargnées. Au total, 30 % à 15 % au 1er janvier 2020). Se­ (sur 2 500) en cas de suppression La crise du Covid­19 se propage afin que les guichets de finance­
13 des 31 sites français seront fer­ lon les résultats d’activité de 2019 De la « poudre de perlimpinpin » des remboursements. donc par ses éléments que l’on ment leur restent ouverts et de
més : l’usine de Montrichard publiés à la fin janvier, le chiffre Comment rebondir, alors que le Pour asseoir sa décision sur des croyait les plus solides. En blo­ desserrer le carcan réglementaire
(Loir­et­Cher), l’un de ses trois d’affaires est tombé à 557 millions déremboursement de l’homéo­ arguments médicaux, le gouver­ quant la circulation des hom­ pour que les établissements ban­
centres de production sur le terri­ d’euros (– 8,6 %) et les ventes ont pathie porte un coup dur à nement avait saisi la Haute Auto­ mes, elle asphyxie l’économie caires ne se retrouvent pas con­
toire, et douze établissements de plus fortement reculé (– 12,6 %) l’image de Boiron à l’étranger, où rité de santé, à la mi­2018. Sur la réelle. Une situation contraire à traints par leurs règles de pru­
préparation­distribution, comme dans l’Hexagone, avec un recul il se développe depuis des années base de plus de 800 études relati­ celle de la précédente crise de dence à fermer le guichet.
ceux d’Avignon, de Grenoble, de encore plus net au quatrième tri­ avec une présence dans quelque ves aux bénéfices de l’homéopa­ 2008­2009, mais qui risque Ce sont les derniers instruments
Paris­Ivry, de Rouen et de Stras­ mestre (− 14,9 %). Le bénéfice net, cinquante pays représentant de thie pour les patients, elle avait d’aboutir au même résultat. A aux mains des décideurs. A la dif­
bourg. L’entreprise va aussi « réor­ publié mercredi 11 mars, jour de gros marchés (Europe, Etats­Unis, conclu qu’il n’y avait pas lieu de l’époque, ce sont les banques, et férence de 2008, les banques cen­
ganiser » ses équipes commercia­ l’annonce du plan, s’en ressent : il Inde, Brésil…) ? Et que les granules maintenir son remboursement, non les transports et les com­ trales n’ont plus de latitude. Les
les « pour s’adapter à cette nou­ a chuté de plus de 29 % (à représentent près de 95 % de son puisque son efficacité est égale à merces, qui avaient conges­ taux d’intérêt sont au plus bas, du
velle donne », ce qui entraînera 40,6 millions d’euros). activité ? Si les autorités sanitaires celle d’un placebo. Autrement dit, tionné le système. Tout d’un moins en Europe, et des quantités
des licenciements. Le plan de sau­ « La direction nous avait avertis françaises rejettent ces traite­ aucun service médical rendu ne coup, elles ont arrêté de prêter de d’argent considérables ont été dé­
vegarde de l’emploi sera un peu il y a quelques jours, mais c’est ments, c’est bien qu’il y a un serait scientifiquement prouvé. l’argent aux entreprises, car versées sur les marchés pour sou­
atténué par la création de 134 pos­ quand même un coup de massue, doute sur leur efficacité. Agnès Buzyn, alors ministre de la elles­mêmes ne pouvaient plus tenir l’économie. Comme on dit
tes. Et, pour l’heure, une seconde réagit Isabelle Fréret, responsa­ Il fut un temps où certains pro­ santé, avait annoncé le dérem­ se financer. Le système était vé­ chez Air France, en cas de gros
vague de licenciements semble ble de la branche industrie phar­ duits étaient remboursés à 65 %. boursement en juillet 2019.  rolé de l’intérieur et l’endette­ trou d’air, attachez vos ceintures
exclue par la direction. maceutique à la CFE­CGC. La di­ C’était au début des années 1980, jean­michel bezat ment des entreprises et des mé­ et faites confiance au pilote ! 

Portabilité des données : AUTOMOBILE


Les ventes de voitures
s’effondrent en Chine
les petits pas de Facebook Les ventes automobiles ont
plongé de 79 % en février en
Chine, soit la plus forte baisse
présentent

Le réseau social facilite le transfert de photos mensuelle jamais enregistrée,


en raison d’une demande
de son système vers son rival Google plombée par la pandémie de
Covid­19, a annoncé, jeudi
12 mars, l’association chinoise
des constructeurs automobi­

S i vous avez accumulé des


photos depuis des années
sur votre compte Facebook,
vous pouvez désormais les expor­
ter vers la photothèque Google
question et garantir la protection
de la vie privée, stimuler l’innova­
tion et donner aux gens le choix de
transférer leurs données vers des
services qu’ils jugent utiles. »
les (CAAM). Le niveau des
ventes est revenu à celui en­
registré en 2005. – (Reuters.)

AGROALIMENTAIRE LE SALON DES MBA & EXECUTIVE MASTERS


Photos, en quelques clics. Cette Toutefois, l’entreprise de Mark PepsiCo avale les
annonce pratique, faite par Face­ Zuckerberg met des conditions boissons énergisantes 11e édition
book mardi 10 mars, permet à pour aller plus loin : en septem­ de Rockstar
l’utilisateur de transférer certai­
nes de ses données entre les servi­
bre 2019, elle a publié un Livre
blanc pour exposer les obstacles
Le géant américain des sodas
et des snacks, PepsiCo, a an­ 28 MARS 2020
ces de deux géants rivaux dans le juridiques et techniques que po­ noncé, mercredi 11 mars,
numérique. Un geste rare du ré­ serait la portabilité des données. avoir trouvé un accord pour 11 h - 17 h
seau social, mais à relativiser. Exporter sa précieuse liste de con­ acquérir Rockstar, spécialiste
Ce type de passerelle réjouira tacts vers un autre réseau social des boissons énergisantes. 60 programmes parmi les plus reconnus des classements
tous les internautes frustrés par le pourrait ainsi, selon Facebook, L’opération devrait se con­
manque de comptabilité entre les poser un problème de vie privée. clure pour un montant de 1 heure de Masterclass dispensée par ESCP Europe
différents réseaux. Et par la diffi­ D’ailleurs, la firme avait au départ 3,85 milliards de dollars, soit Une conférence d’ouverture animée par Le Monde,
culté à quitter une plate­forme enlevé les dates des images trans­ 3,4 milliards d’euros. Fondé des prises de paroles proposées par les écoles
pour en rejoindre une autre. Faci­ férées vers Google Photos, avant en 2001, Rockstar, principal
liter les transferts est aussi une de se raviser. Elle demande une rival de l’autrichien Red Bull,
demande des pouvoirs publics clarification de la régulation. fabrique une trentaine de
pour renforcer la concurrence. Sur « l’interopérabilité », qui per­ boissons destinées aux jeu­
mettrait à l’utilisateur d’envoyer nes consommateurs qui dé­
Des conditions posées des messages d’un réseau social à laissent les sodas. – (AFP.)
Ce droit de migration numérique un autre, Facebook y serait favo­
est regroupé sous l’expression rable si elle était volontaire, mais DISTRIBUTION
« portabilité des données ». Une opposé si celle­ci était obligatoire. Maisons du monde
obligation déjà imposée dans le Une façon de préserver les échan­ affecté par les grèves
secteur des télécoms. Facebook ges prévus dans le rapproche­ et le Covid-19
dit embrasser ce principe général. ment de ses messageries Messen­ Le distributeur de meubles et
Il a notamment lancé, en 2018, le ger­WhatsApp­Instagram. Tout d’objets de décoration Mai­
Data Transfer Project, une initia­ en combattant les initiatives qui sons du monde a annoncé,
tive privée dans laquelle il s’est as­ imposeraient un standard mini­ mercredi 11 mars, que ses ven­
socié à Google, Apple, Microsoft et mal pour permettre aux plates­ tes au premier trimestre ont
Twitter pour créer des outils formes de communiquer entre el­ souffert de « la grève des doc­
d’échange. Le pont entre Facebook les. C’est pourtant un standard kers à Marseille, qui a retardé
et Google Photos est le premier. commun qui permet aux logiciels le réapprovisionnement des
« Développer pour nos utilisa­ d’emails d’échanger entre eux. Un stocks », et du Covid­19, qui a
teurs de nouvelles façons de se con­ parallèle réfuté par Facebook. Se­ entraîné une « perturbation
necter et de partager, tout en leur lon la firme, les réseaux sociaux temporaire de notre chaîne lo­
donnant toujours plus de contrôle, se distinguent par une forte inno­ gistique en Chine ainsi qu’un
est une part importante de notre vation. Et des mesures coercitives ralentissement du trafic en
travail au sein du Data Transfer la freineraient. Mais la pression magasins dans les pays les
Project et de nos engagements politique monte. En France, à la plus affectés tels que l’Italie », INFOS & INSCRIPTIONS : MBAFAIR-LEMONDE.COM
avec les décideurs publics, assure Commission européenne ou aux où l’enseigne exploite 48 ma­
Bijan Madhani, responsable de la Etats­Unis, certains songent à gasins. Ses ventes avaient
portabilité des données chez Face­ renforcer les obligations de porta­ progressé de 10,3 % (+ 3,6 % à PALAIS BRONGNIART - PLACE DE LA BOURSE - PARIS
book. Nous souhaitons faire avan­ bilité et d’interopérabilité.  périmètre comparable) à
cer les discussions autour de cette alexandre piquard 1,225 milliard d’euros en 2019.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

20 | horizons 0123
VENDREDI 13 MARS 2020

trosly­breuil (oise), wambrechies (nord) ­


envoyée spéciale
Les noirs secrets
G de Jean Vanier
ravée sur la pierre tombale
en granit, l’épitaphe tient sur
une ligne : « Jean Vanier
1928­2019 ». Inutile d’en ins­
crire davantage puisque la
dépouille du philosophe
chrétien a été inhumée, avec une précision
de géomètre, au milieu de l’imposant caveau
consacré à la communauté de L’Arche basée à
Trosly­Breuil, petit bourg de l’Oise en lisière
Le philosophe catholique, fondateur de l’organisation d’aide aux handicapés
de la forêt de Compiègne. A la gauche et à la
droite du défunt reposent des handicapés
L’Arche, a été vénéré jusqu’à sa mort, en mai 2019. Mais de récentes
mentaux qui résidaient à l’association, ainsi
que d’anciens salariés désireux d’être enter­
enquêtes sur des abus sexuels obscurcissent son parcours
rés dans le village.
Jean Vanier placé au cœur de L’Arche pour
l’éternité, la symbolique n’échappera à aucun
visiteur du cimetière communal. Et c’est bien gnage d’une femme affirmant avoir subi des père Thomas Philippe (1905­1993), présent l’Oise. L’ecclésiastique situait ses souvenirs
là le problème, désormais. Dix mois après la relations sexuelles sous son emprise. « C’est dès la création de LArche, dont il fut pendant au début des années 1980, à Trosly. « Le père
mort du vénéré fondateur de l’œuvre, qui ac­ le cas de trop », s’inquiète aussitôt Stephan longtemps l’aumônier. Thomas a eu un geste de séduction envers
cueille des milliers de déficients intellectuels Posner, le responsable de L’Arche internatio­ Les abus de l’abbé ont été connus de la moi, en l’unique occasion où je me suis trouvé
dans 154 communautés réparties dans nale. Le récit de cette femme en recoupe en direction de L’Arche en 2014, grâce aux témoi­ seul avec lui (…). Nous avons prié, assis très
37 pays, une enquête dévoilée le 22 février a effet un autre, daté de 2016 et portant sur les gnages de plusieurs femmes. Un an plus tard, près l’un de l’autre. C’est alors qu’il m’a “in­
établi que cet homme, décédé à l’âge de années 1970. Interrogé, Jean Vanier avait une enquête canonique conclut qu’il a « eu des vité”, tout en guidant ma main et mon bras, à
90 ans en mai 2019, fils du gouverneur géné­ alors reconnu une liaison avec une femme agissements sexuels sur des femmes majeures, le toucher de manière inappropriée. Je me
ral du Canada et docteur en théologie de l’Ins­ mais l’avait qualifiée de « réciproque ». par lesquels il disait rechercher et communi­ suis interrogé sur ce geste de guider ma main
titut catholique de Paris, avait abusé sexuelle­ Le témoignage de mars 2019 incite la direc­ quer une expérience mystique ». Le père Tho­ vers ses parties génitales, mais j’ai chassé ces
ment, entre 1970 et 2005, d’au moins six fem­ tion à enquêter, même si elle sait que ces mas « agissait dans le cadre d’une emprise psy­ pensées comme provenant de mon imagina­
mes adultes, non handicapées, parfois dans le accusations sont susceptibles de mettre en chologique et spirituelle sur ces femmes, aux­ tion, car il me semblait absolument impossi­
cadre d’un accompagnement spirituel. péril tout ce qui a été bâti depuis cinquante­ quelles il demandait le silence ». Interrogé à ble qu’il ait fait “cela” avec moi. »
Le foyer de Trosly­Breuil est le premier de la cinq ans, tant l’œuvre, au travail salué dans le l’époque sur ce qu’il savait de ces « agisse­
communauté à avoir été créé, en 1964, par monde entier, est associée à la personnalité « UNE SÉRIE  ments », Jean Vanier avait éludé. « Il n’a jamais RENCONTRE À L’EAU VIVE
l’ancien officier de marine Jean Vanier, lequel de son inspirateur. Pour assurer la survie de D’INDICES CONDUIT  mis les cartes sur table, déplore Stephan Pour comprendre la mécanique des abus,
y séjourna jusqu’à sa mort. Dans la salle de l’organisation, la vérité doit être établie en Posner. Oui, je peux dire qu’il nous a menti. » peut­être faut­il commencer par revenir
réunion, où nous retrouvons plusieurs rési­ toute transparence. Les responsables de l’as­ À PENSER QU’IL  En réalité, les deux hommes ont abusé de aux origines des relations entre Jean Vanier
dents, les mines sont graves, les poings ser­ sociation confient l’enquête à un cabinet bri­ femmes de leur entourage dans des condi­ et le père Thomas, en 1950. Cette année­là,
rés. Robert, 70 ans, brise le silence en pre­ tannique, GCPS Consulting, spécialisé dans AURAIT PARTAGÉ  tions d’emprise psychologique similaires, les deux hommes se rencontrent à L’Eau
mier : « Jean, c’était un gars bien, mais il a fait la prévention des abus sexuels, et à un jeune soutenues par un échafaudage mystique vive, un cercle de spiritualité alors très en
des bêtises, il a joué avec son corps et a fait mal historien, Antoine Mourges.
DES PRATIQUES  déviant destiné à justifier la soumission vue, fondé après­guerre par Thomas Phi­
à des femmes », lâche avec des mots d’enfant SEXUELLES  sexuelle. Ce bricolage théologico­sexuel, lippe, à Soisy­sur­Seine (Essonne), près du
ce retraité frappé jeune par le handicap. BRICOLAGE THÉOLOGICO-SEXUEL résume Stephan Posner, « paraît délirant Saulchoir, le centre d’études des domini­
Assise en face de son copain Robert, Cassan­ A la mort de Jean Vanier, en mai 2019, l’en­ SEMBLABLES  mais, pour certains, il a fait norme ». D’une cains, au sud de Paris. Le jeune Canadien a
dra, 28 ans, vit au sein de la communauté quête est donc en cours, en toute discrétion. femme à l’autre, les stratégies d’emprise été orienté par ses parents vers le père Tho­
depuis 2011. La jeune femme s’avoue boule­ Vu le contexte, le projet de funérailles solen­ À CELLES DU PÈRE  étaient les mêmes. Ainsi, l’une des victimes mas, dont ils sont proches. Ce dernier est un
versée par ce qu’elle a appris sur le fondateur. nelles est abandonné au profit du cadre, THOMAS »,  du fondateur de L’Arche est allée voir un jour acteur majeur des controverses intellectuel­
« Pourquoi il nous a menti, Jean ? Il avait un bien plus modeste, de la salle Hosanna de le père Thomas pour lui demander « son les qui agitent la province de France des
côté gentil et un côté méchant, alors ? Mais il Trosly­Breuil. Près du cercueil se pressent la RAPPORTE  avis » sur son « secret avec Jean Vanier » : dominicains. Il est au mieux avec certains
était qui pour de vrai ? » Oui, c’est plus que famille, de nombreux handicapés et leurs « Avant que je puisse commencer à parler de cercles du catholicisme français, notam­
jamais la question : qui était véritablement accompagnateurs. Trois évêques officient. L’ENQUÊTE  Jean, ça a commencé avec lui, la même chose. ment ce qu’il est convenu d’appeler le « mi­
Jean Vanier ? Un gourou au corps de géant L’un d’eux lit un message du pape François. DE L’ARCHE Il n’était pas tendre comme Jean Vanier. Plus lieu Maritain », du nom du philosophe Jac­
mais à l’âme enfantine, toujours prêt à se gri­ Quant à Stephan Posner, il choisit avec pru­ brutal, pas de pénétration, les mêmes mots ques Maritain. Le père Thomas dispose
mer en clown et chanter La Danse des dence les termes de son éloge funèbre : pour dire que j’étais spéciale et que tout cela aussi de solides appuis à Rome.
canards ? Un miséricordieux, parmi les pre­ « Jean » était « un parmi les autres ». « Nous parlait de Jésus et Marie. » Entre le jeune homme de 22 ans et le prêtre
miers à tendre la main aux plus fragiles sommes les suivants. C’est à notre tour de dé­ Jean et Thomas ont non seulement par­ de 45 ans se noue une relation intense. Au
enfermés dans les asiles ? Un grand parmi les finir des voies nouvelles. » tagé des proies mais ils pourraient aussi point que le premier s’identifie vite comme
grands, récompensé en 2015 du prix Temple­ Le pape François est informé le premier des avoir entretenu une relation homosexuelle. le « fils spirituel » du second, un « titre » qu’il
ton, décerné avant lui à Mère Teresa ? Ou un résultats des investigations, puis c’est au tour « Cette question est posée. Elle est légitime et revendiquera toute sa vie. De son côté, le père
être tourmenté et manipulateur ? des responsables de l’Eglise catholique de fera partie du champ de la recherche », Thomas s’appuie sur un réseau familial fort.
La foudre a commencé à s’abattre sur les France et du prieur provincial des domini­ confirme Stephan Posner. En 2003, le père Il est l’un des douze enfants de la famille
dirigeants actuels de L’Arche en mars 2019, cains, Nicolas Tixier. Il faut dire que l’affaire George, un Américain, avait confié un Philippe, riches et pieux bourgeois du Nord.
deux mois avant la mort de cet homme resté associe étroitement Jean Vanier aux dérives témoignage troublant à Jean de La Selle, Sept de ses frères et sœurs sont dans les
célibataire. A l’époque, ils reçoivent le témoi­ mystico­sexuelles d’un prêtre dominicain, le ancien gestionnaire des communautés de ordres. Des vocations qui doivent semble­t­il
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 horizons | 21

A gauche, Jean Vanier


et le père Thomas, en 1978.
A droite, Jean Vanier,
dans sa maison de Trosly­Breuil
(Oise), en 2010.
L’ARCHE, FLORENCE BROCHOIRE/SIGNATURES

que, au­delà de leur possible relation homo­ personnes en situation de handicap ont­elles
sexuelle, « l’élève » fut associé, des années du­ été concernées ? A ce stade, il n’y aurait
rant, aux déviances du « maître ». « Dans l’en­ aucune indication en ce sens.
semble des lettres conservées par Jean Vanier, Une cellule chargée de recueillir d’éventuels
une série d’indices conduit à penser qu’il aurait nouveaux témoignages a été créée. Une éva­
partagé [à l’époque] des pratiques sexuelles luation des procédures existantes de préven­
semblables à celles du père Thomas », rapporte tion est en passe d’être lancée. La réécriture de
l’enquête de L’Arche récemment dévoilée. la charte de L’Arche va être mise à profit pour
En 1964, c’est le noyau de L’Eau vive, censé « entrer dans un processus de deuil ». Enfin, un
avoir été dispersé sur ordre du Vatican, qui comité sera chargé de revisiter l’héritage intel­
fonde sans obstacle L’Arche, à Trosly­Breuil. lectuel de Jean Vanier, la quarantaine de livres
Peu à peu, Rome a restitué au dominicain le qu’il a écrits, sans oublier ses conférences.
droit d’administrer les sacrements et d’être « Vous voyez, c’est idiot, mais il y a un mot
directeur spirituel. Pourquoi ? A la suite de que j’ai du mal à prononcer désormais, c’est le
quelle intervention ? « Faute d’accès, pour le mot “tendresse”. Jean l’utilisait très souvent, lui
moment, à une documentation sûre et recou­ si tactile. Il aimait toucher les gens quand il
pée, on ne peut que s’en tenir à des hypothèses. leur parlait », confie Christian Petiteau, 43 ans,
Aucune ne peut être écartée », commente responsable depuis 2014 de la communauté
l’historien Tangi Cavalin, chargé par les de Wambrechies, à quelques kilomètres de
dominicains de faire la lumière sur les res­ Lille. Comme à Trosly­Breuil, le foyer est sous
ponsabilités internes. le choc depuis les révélations. A l’accueil, en
cette fin février, plus de 500 courriers saluant
« UNE DIMENSION SYSTÉMIQUE » ? « le courage de L’Arche internationale d’assurer
La continuité entre le groupe de L’Eau vive et les conclusions de l’enquête en toute transpa­
celui des fondateurs de L’Arche pose une rence » sont prêts à partir afin de rassurer les
autre question : jusqu’où le poison a­t­il dif­ donateurs locaux. « Malgré ce cataclysme qui
fusé dans la nouvelle communauté ? nous secoue, nous espérons que vous conti­
D’autres prédateurs ont­ils existé ? Un autre nuerez à nous soutenir comme vous l’avez fait
disciple du père Thomas est sous haute sur­ jusqu’à maintenant », peut­on lire. En France,
veillance aujourd’hui : l’abbé Gilbert Adam, la très grande majorité des communautés
80 ans, ancien aumônier de L’Arche et pro­ sont des établissements médico­sociaux sub­
tégé de Jean Vanier. En novembre 2014, ventionnés à 90 % par les pouvoirs publics.
comme Le Monde est en mesure de le révéler, Mais ailleurs, en Afrique et en Asie, elles ne vi­
une femme, appelons­la Catherine, a déposé vent que de dons. L’affaire Vanier est aussi
une plainte à la brigade de recherches de susceptible d’ébranler le socle financier de
Compiègne. Quelques mois auparavant, elle l’organisation.
avait envoyé un long témoignage au tribunal Reste le plus difficile : comprendre com­
ecclésiastique de Paris où elle racontait l’em­ ment tout un système a pu laisser prospérer
prise du prêtre, coupable selon elle de lui en silence ces violences sexuelles et ces abus
avoir imposé des relations sexuelles entre de pouvoir. « Dans de telles situations, il existe
beaucoup à la figure de leur oncle maternel, « grâces mystiques » reçues en contemplant 1996 et 2006. Les seize pages manuscrites toujours trois composantes, décrypte
le père Thomas Dehau, directeur spirituel de un tableau de la Vierge, à Rome : « Il m’a sont difficiles à lire, l’écriture est serrée, révé­ Stephan Posner : l’abuseur, l’abusé et leur
ses neveux. raconté qu’il avait alors vécu une sorte de nuit latrice de la détresse trop longtemps étouf­ environnement, celui de LArche, en l’occur­
Cette famille est comme chez elle à L’Eau de noces avec Marie et qu’il voulait revivre la fée, de cette catholique qui pensait entrer rence. Il ne s’agit pas tant de trouver un coupa­
vive. Outre Thomas, le fondateur, on y trouve même chose avec moi. » dans les ordres. ble que de comprendre les fonctionnements
l’un de ses frères, le père Marie­Dominique, Si elle est demeurée croyante, Michèle­ Catherine a 24 ans quand le père Gilbert ou les dysfonctionnements de notre institu­
également dominicain, chargé de donner des France Pesneau a perdu toute foi dans le Christ devient son accompagnateur spirituel. « Un tion. » Clément, un jeune éducateur en poste
cours et des prédications. Des années plus et en l’Incarnation car jamais elle n’oubliera jour il a approché ses lèvres de ma bouche et à Trosly­Breuil, dresse le même constat : « J’ai
tard, c’est lui qui créera la communauté les paroles de son prédateur – « Je te fais les grâ­ m’a embrassée. J’étais sous emprise, j’étais discuté avec des amis qui exercent dans
Saint­Jean, véritable aimant à vocations dans ces que Jésus et Marie partageaient pendant comme endormie et surtout il me disait que d’autres structures. Inquiets, ils me deman­
les années 1980. Le pape Jean Paul II y voyait leur vie terrestre » – quand il l’obligeait à lui cela venait de Dieu, que c’était unique, que dent comment tout cela a pu durer aussi
l’un des foyers du renouveau du catholicisme faire des fellations et à adopter des positions c’était mon secret avec Marie », rapporte­t­elle longtemps et s’interrogent sur nos procédures
français. De nos jours, cette congrégation est humiliantes. « Comment ai­je pu accepter tout dans sa lettre. La nuit du 6 octobre 1996, com­ professionnelles. Ces explications, nous les
en plein marasme après avoir reconnu, cela ? Mais dénoncer un prêtre à qui je devais ment pourrait­elle oublier la date, l’ecclésiasti­ devons aux familles avec lesquelles nous
en 2013, les dérives spirituelles et sexuelles de obéissance, c’était rejoindre le camp de Satan. que la fait venir chez lui et l’entraîne dans son sommes en lien permanent ».
son fondateur et de ses émules. Et puis, à l’époque, personne ne parlait des lit. « Au moment de l’acte sexuel, j’ai eu très
Le père Thomas est aussi en relations étroi­ scandales sexuels au sein de l’Eglise. » peur. Je lui ai dit : “Vous allez m’écraser.” Il m’a « UNE ÉPINE DANS NOTRE PIED »
tes avec l’une de ses sœurs, Cécile, laquelle lui rassurée en me disant que tout allait bien se Au bout du compte, la question cruciale est
donne volontiers accès au couvent voisin de « VIENS PRIER AVEC MOI SUR TON LIT » passer. » Au fil des rencontres, elle lui confie formulée par Stephan Posner : « Est­ce que
moniales dominicaines de la Croix et de la Les deux dominicains, qui ne portaient pas de ses angoisses, ses crises de larmes. Pour la cal­ Jean a transmis à d’autres ? Autrement dit,
Compassion à Etiolles, où elle est maîtresse pantalon mais juste un slip sous leur soutane, mer, il lui répond : « Si tu veux, on peut aller voir existe­t­il une dimension systémique qui s’est
des novices et lui directeur de conscience. A utilisaient les mêmes expressions pour Jean Vanier et lui parler, il comprend très bien. » reproduite à L’Arche ? A ce jour, nous n’avons
L’Eau vive, le prêtre donne libre cours à une contraindre leurs victimes aux ébats : « Viens, UN AUTRE DISCIPLE  En juillet 2014, l’évêque de Beauvais interdit aucune indication que cela soit le cas. » Pour
piété mariale très singulière. « Cette manière nous allons prier ensemble. Viens prier avec DU PÈRE THOMAS  au père Gilbert de confesser ou d’exercer un lancer ce travail d’introspection, l’associa­
de vouloir faire de la Sainte Vierge l’épouse de moi sur ton lit. » Un langage anodin dont seu­ accompagnement spirituel. Il peut toutefois tion a décidé de prendre conseil auprès de
son fils (…) m’exaspère et me scandalise », écrit les les captives de cette secte délirante pou­ EST SOUS HAUTE  célébrer l’eucharistie à son domicile de personnes extérieures. Un psychiatre, un
Jacques Maritain, cité par l’historien Etienne vaient reconnaître la perversion encryptée. Trosly­Breuil et, « exceptionnellement, en pré­ membre de la Commission indépendante
Fouilloux, dans le Dictionnaire biographique Le jeune Vanier a vite l’occasion de prouver SURVEILLANCE  sence de quelques fidèles seulement ». sur les abus sexuels dans l’Eglise catholique
des frères prêcheurs. Le père Thomas est le sa fidélité à son père spirituel. Dès la fin 1951, Aujourd’hui encore, il continue à célébrer la et un sociologue aideront à mettre au point
directeur spirituel de nombreuses femmes, soit environ un an après leur rencontre, des
AUJOURD’HUI :  messe en privé. Pour combien de temps ? une méthodologie.
laïques ou religieuses. Il est entouré d’une ga­ rumeurs circulent sur les pratiques du père L’ABBÉ GILBERT  Le 6 novembre 2015, la plainte de Catherine Les responsabilités sont aussi à établir du
laxie d’ardents dévots, prêts à patienter des Thomas envers certaines de ses « dirigées ». A a été classée par le TGI de Compiègne : « L’in­ côté de l’institution catholique. Le secret sur le
heures pour être reçus par lui. Le prêtre a théo­ l’époque deux victimes réclament déjà des ADAM, 80 ANS,  fraction ne paraît pas suffisamment consti­ procès canonique de 1956 puis la levée pro­
risé une sorte d’union mystico­charnelle en­ comptes. Les dominicains lui retirent la tuée ou caractérisée, l’enquête n’ayant pas per­ gressive des sanctions par le Saint­Office ont
tre Jésus et sa mère, qu’il fait revivre à ses victi­ direction de L’Eau vive et lui interdisent de ANCIEN AUMÔNIER  mis de rassembler des preuves suffisantes », a participé du silence ayant protégé les agisse­
mes. Parmi elles, Michèle­France Pesneau. confesser ou de diriger des femmes, lui DE L’ARCHE  estimé la justice. De fait, dans ce dossier, c’est ments de Thomas Philippe. Le rôle des domi­
Michèle­France Pesneau regarde droit dans ordonnant d’aller s’expliquer à Rome. Jean parole contre parole. Le père Gilbert conteste nicains dans l’itinéraire de l’un des leurs va
les yeux. Les siens sont bleu azur, profonds et Vanier l’y conduit lui­même en voiture, un ET PROTÉGÉ  toute relation sexuelle avec Catherine, il re­ également faire l’objet d’une enquête super­
pénétrants. Cette ancienne carmélite de 75 ans long voyage. En fait, le Saint­Office a ouvert connaît juste des gestes d’affection. Mais l’af­ visée par l’historien Tangi Cavalin. Des
aime savoir à qui elle a affaire. Sa confiance se un procès contre le prêtre. Débute alors un DE JEAN VANIER faire pourrait rebondir. « Notre enquête sur contacts ont d’ores et déjà été pris au Vatican
mérite, rien de plus normal. Dans le docu­ grand passage à vide pour le duo. Mais leur Jean Vanier a rapporté des éléments qui con­ afin d’avoir accès aux archives du Saint­Office.
mentaire d’Arte Religieuses abusées, l’autre alliance est indéfectible : Thomas a confié à cernent le prêtre, révèle Stephan Posner. La En attendant, à Trosly­Breuil, la tombe de
scandale de l’Eglise, diffusé en mars 2019, elle Jean les rênes de L’Eau vive. nature des faits dont nous disposons pourrait Jean Vanier n’est pas la seule à témoigner
était juste présentée comme « Michèle­ Ce dernier est sans doute informé dès 1952 nous amener à aller trouver la procureure de d’un passé qui ne passe plus. Le père Thomas,
France ». Mais la retraitée, visiblement apaisée de la teneur du procès. Malgré les consignes Compiègne. » Sollicité par Le Monde, Gilbert lui aussi, est enterré ici, dans le petit jardin de
par une psychothérapie commencée il y a de Rome, il correspond avec le père Thomas et Adam, qui a refusé toute rencontre, indique La Ferme, le centre spirituel de L’Arche où il
cinq ans, accepte désormais de témoigner l’aide même à rencontrer clandestinement par courriel vouloir « réserver ses réponses à officiait et sévissait. A sa mort, en 1993, il rési­
sous son nom. Fin avril, son premier livre, des femmes du groupe. En 1956, le Saint­Office la justice si elle est saisie ». De son côté, la pro­ dait pourtant à Saint­Jodard (Loire), à la
L’Emprise, paraîtra aux éditions Golias. inflige à l’abbé une peine dite de « déposi­ cureure de Compiègne, Virginie Girard, pré­ communauté Saint­Jean, où son frère Marie­
Sa petite maison de Trosly­Breuil est tout à tion » : il n’a plus le droit de délivrer les sacre­ vient : « Si je dispose d’éléments nouveaux, je Dominique avait accompagné ses derniers
fait modeste. Au rez­de­chaussée, un radia­ ments, de prêcher ni d’être directeur spirituel. lancerai une enquête et reprendrai l’ancienne moments. Par la suite, sa famille a réussi à
teur d’appoint tente de combattre le froid et C’est l’ultime sanction avant le défroquage. Le procédure à la lumière des faits révélés. » faire transférer sa dépouille dans l’Oise. Et se
l’humidité de la salle à manger exiguë. Pour­ Saint­Siège sanctionne aussi son frère, sœur Le père Thomas, Jean Vanier, le père refuse aujourd’hui, en dépit des demandes
tant, on se sent bien chez elle, l’atmosphère y Cécile et leur oncle. Dans la foulée, il ordonne Gilbert… Comment, après de telles accusa­ répétées des dirigeants de L’Arche, à l’éloi­
est bienveillante. Michèle­France est l’une la fermeture de L’Eau vive, la dispersion de tions, permettre à l’organisation aux gner. « C’est en effet une épine dans notre
des nombreuses femmes à avoir subi les déli­ son noyau, « ces pauvres âmes perdues », selon 10 000 membres de survivre aux dérives de pied », soupire Stephan Posner.
res mystico­sexuels des frères Philippe. l’expression du secrétaire du Saint­Office, in­ son fondateur ? En poursuivant l’opération De jeunes arbustes plantés récemment dis­
L’abbé Marie­Dominique fut le premier à terdisant sa reconstitution. vérité, d’après Stephan Posner : « On ne vi­ simulent en partie la sépulture, mais on peut
abuser d’elle, en 1972, après que la jeune Jusqu’à sa mort, Jean Vanier niera avoir eu vrait pas sainement si on gardait tout cela s’en approcher et découvrir les inscriptions :
novice, dont il était l’accompagnateur spiri­ connaissance des motivations de cette sen­ dans un tiroir. C’est notre histoire. Il va falloir « Père Thomas Philippe, à l’origine de L’Arche
tuel, eut prononcé ses vœux perpétuels. « Il tence, couverte par le secret pontifical. Mais il qu’on l’assume et qu’on la dépasse, au sens dont il a été le prêtre depuis la fondation
expliquait vouloir me faire sentir l’amour de est aujourd’hui établi que la sanction de 1956, positif du terme. » Beaucoup de questions en 1964. De son cœur couleront des fleuves
Jésus et disait en être le petit instrument. » Vint dont il avait été averti, ne visait pas seulement demandent encore des réponses : existe­t­il d’eau vive. » Une parole de Jésus citée par
ensuite le tour, en 1976, de son frère, Thomas, les questions doctrinales mais aussi les abus d’autres victimes, féminines ou masculines ? l’Evangile de Jean. 
alors aumônier de L’Arche. L’abbé justifie ses sexuels. Comment expliquer, dès lors, sa fidé­ D’autres agresseurs ? Des membres de L’Ar­ marie­béatrice baudet
abus sexuels en invoquant de prétendues lité absolue au père Thomas ? Peut­être parce che ont­ils couvert ces abus ? Et, surtout, des et cécile chambraud (à paris)
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

CULTURE
0123
22 | VENDREDI 13 MARS 2020

Le Musée Cernuschi reprend des couleurs
Spécialisé dans l’art asiatique, l’établissement de la Ville de Paris a rouvert ses portes après neuf mois de travaux

ARTS

F
ini les fades beiges et gris,
désormais, c’est dans une
ambiance rouge laque de
Chine que le Musée
Cernuschi accueille le public.
Fermé pour travaux depuis
mai 2019, l’élégant hôtel parti­
culier, situé en lisière du parc
Monceau, dans le 8e arrondisse­
ment de Paris, a rouvert ses
portes, mercredi 4 mars, dans les
couleurs qu’il arborait à sa
création, à la fin du XIXe siècle. Et
c’est à une véritable redécouverte
des collections d’art asiatique
que recèle ce musée, écrin voulu
par l’homme d’affaires et répu­
blicain italien exilé en France Le bouddha
Henri Cernuschi (1821­1896) pour Amida
y exposer ses acquisitions, qu’in­ (Japon,
vite le nouveau parcours. époque
Plus aéré, plus lumineux, Edo),
mieux organisé, plus didactique, un géant
celui­ci emmène le visiteur à la en bronze
découverte des œuvres d’art de 4,4 m,
réunies par le collectionneur. Des acquis
pièces venues de Chine mais en 1871.
aussi du Japon, du Vietnam ou de PIERRE ANTOINE
Corée, achetées en quantité par
l’industriel lors de ses voyages,
entre 1871 et 1873, ou acquis par
l’établissement, propriété de la
Ville de Paris à laquelle il l’avait
légué ainsi que ses collections.
Le nouveau parcours, axé sur
l’art de la Chine, ouvre néanmoins
des fenêtres sur ces autres zones
géographiques d’Asie orientale.
« Des pays qui, culturellement et ar­
tistiquement, ont beaucoup de parcours chronologique jusqu’au daté des XVIIIe­XIXe siècles, vous raire », commente le directeur. pour certaines pour la première
points communs », souligne le di­ XXIe siècle », précise le directeur. La fait face, toutes griffes et crocs de­ Dans la troisième salle aux beaux
Le parcours, fois, représentant les soixante­
recteur, Eric Lefebvre. Il s’agit aussi présentation des œuvres a été re­ hors. Il a appartenu à la comé­ volumes et aux larges verrières, axé sur l’art de neuf relais du Kisokaidô. Ce par­
de faire une place à l’art contem­ nouvelée aux deux tiers, 650 piè­ dienne Sarah Bernhardt (1844­ où Cernuschi organisait ses récep­ cours, créé au Japon durant l’ère
porain. « Les collections étaient pré­ ces étant exposées parmi les quel­ 1923) avant de rejoindre les collec­ tions mondaines, l’un des joyaux
la Chine, ouvre Tokugawa (1603­1868), reliant Edo
sentées avec un focus sur les pério­ que 15 000 de l’établissement. tions du musée. Dans les vitrines, du musée impose sa silhouette des fenêtres sur (actuelle Tokyo), où résidait le
des les plus anciennes, de la préhis­ La visite commence au premier des objets en bronze témoignent majestueuse, le bouddha Amida. shogun, à Kyoto, siège de l’empe­
toire à la dynastie Song au XIIIe siè­ étage, dans un espace rappelant des goûts du collectionneur qui Posé sur un nouveau socle et dé­
d’autres zones reur, a donné lieu à un genre artis­
cle. Notre ambition a été de faire un un temple oriental. Un impres­ faisait ses acquisitions en fonc­ barrassé de son dosseret, le géant géographiques tique qui connut un grand succès.
pont entre le XIIIe siècle et le monde sionnant tigre en bois laqué et tion de ses coups de cœur ou en en bronze de 4,4 mètres (Japon, Deux séries complètes d’estam­
contemporain, de présenter un doré aux yeux incrustés de verre, suivant les conseils de son com­ époque Edo), acquis par Cernus­
d’Asie orientale pes, signées l’une par Keisai Eisen
pagnon de voyage, le critique chi en 1871 (« une trouvaille sans (1790­1848) et Utagawa Hiroshige
d’art Théodore Duret (1838­1927). pareille », avait­il noté), se laisse (1797­1858), l’autre par Utagawa
contempler désormais sous tou­ de motifs naturalistes et géomé­ Kuniyoshi (1797­1861) seront pré­
Art funéraire tes les coutures de son kesa (étoffe triques et portant sur son couver­ sentées. Un beau complément à
Une deuxième salle est consacrée drapée). Un escalier conduit à une cle un bouton en forme de lion l’exposition que le Musée Guimet,
à l’art funéraire à travers des ob­ mezzanine où sont présentées chinois. Le parcours se termine établissement parisien égale­
jets, tels ces vases en terre cuite plusieurs pièces d’art bouddhi­ dans la nouvelle salle réservée ment dédié aux arts asiatiques,
peinte sur les rebords desquels que, comme cette danseuse cé­ aux peintures, un espace dont la avait consacrée en 2019 à un autre
dansent des acrobates (Chine, dy­ leste (Gandharva) jouant du pipa porte doit être gardée fermée afin itinéraire croqué par les artistes,
nastie Han de l’Ouest, 206 av. (une sorte de luth) en grès de la fin d’y maintenir une hygrométrie et la célèbre route du Tokaido. 
J.­C.­9 ap. J.­C.), ces portes de cham­ du Ve siècle. une lumière adaptées à la fragilité sylvie kerviel
bres mortuaires en pierre sculp­ Le rouge cède la place au bleu des œuvres, sur papier ou soie,
tée où s’égaient des animaux gar­ dans la galerie où sont réunies qui seront montrées en rotation. Musée Cernuschi, 7, avenue
diens – tigres, phénix et dragons. des porcelaines de diverses épo­ En complément des collections Vélasquez, Paris 8e. Tous les jours
Ou cet orchestre de huit cavalières ques et provenances. Illustration permanentes, le musée organise, de 10 heures à 18 heures, sauf
jouant chacune d’un instrument des influences artistiques entre la plusieurs fois par an, des exposi­ le lundi. Entrée gratuite pour
datant de l’époque Tang (618­907), Chine et le Japon, un pot à eau (mi­ tions temporaires. La prochaine la collection permanente.
en terre cuite polychrome. zusashi) nippon de la fin du aura lieu à l’automne. Les ama­ Catalogue : Musée Cernuschi.
« Frappé par la vie qui s’en dégage, XVIIe siècle en porcelaine blanc teurs d’estampes pourront y dé­ Chefs­d’œuvre, éditions
on en oublie qu’il s’agit d’art funé­ peint en oxyde de cobalt, décoré couvrir des œuvres dévoilées Paris Musées, 150 p., 19,90 €.

Samir Amarouch, prix Siemens de composition


Le lauréat français est encore élève au Conservatoire de Paris

MUSIQUE du festival de musique de Lucerne


(Suisse), à laquelle il a participé
vatoire repose d’ailleurs sur une
notion qui lui est chère : l’instabi­
tre d’influences. Des classiques du
XXe siècle, tels Messiaen ou Stoc­

L e prix Ernst­von­Siemens
sera remis en mai, à Mu­
nich, à l’altiste allemande
Tabea Zimmermann. En complé­
ment de cette distinction, que cer­
en 2018, qu’il a été repéré. Séduit
par la singularité de ses œuvres, le
responsable de la session de com­
position – l’Allemand Wolfgang
Rihm – a soufflé son nom à l’oreille
lité. « D’un point de vue musical,
bien sûr, mais aussi comme un écho
de l’actualité dans le monde », dit­il.
Son catalogue, qui ne compte
qu’une quinzaine de numéros,
khausen, mais aussi des produc­
tions de musique traditionnelle
– en particulier la branche maro­
caine « gwana », entendue dans sa
famille depuis l’enfance – ou de
tains considèrent comme le Nobel de la Fondation Siemens, laquelle, s’ouvre avec un solo de guitare musique électronique. Analogies,
de la musique, un prix est égale­ après examen de sa production, l’a – Blooming (2012) –, l’instrument une pièce pour seize musiciens,
ment décerné, depuis 1990, à trois informé dès décembre 2018 qu’il qu’il a étudié au conservatoire de donne un bon aperçu de l’expres­
jeunes compositeurs. L’Améri­ figurerait au palmarès 2020. Boulogne­Billancourt (Hauts­de­ sion à la fois abstraite et sugges­
caine Catherine Lamb (née Seine) et qu’il continue de prati­ tive de Samir Amarouch. Son his­
en 1982), l’Italienne Francesca Ve­ Nourrir l’imaginaire quer. « Une heure par jour, du Bach toire a également valeur de sym­
runelli (née en 1979) et le Français D’un naturel discret, Samir Ama­ et du Dowland, comme une pause bole. Refusée en 2016 par un chef
Samir Amarouch (né en 1991) sont rouch n’a pas eu de mal à garder le dans une activité dominée par la qui la jugeait injouable, la parti­
les lauréats de la promotion 2020. secret pendant plus d’un an, et il a musique contemporaine. » tion fut exécutée avec succès un
Ce dernier est sans doute le pre­ poursuivi son travail avec l’ouver­ Dans le même établissement, an plus tard au Conservatoire,
mier lauréat du prix Siemens à ture sur les autres qui le caracté­ Samir Amarouch est ensuite passé avant d’être soumise à l’apprécia­
être distingué, alors qu’il n’a pas rise. Conçues comme des parcours à la composition, sous la direction tion enthousiaste de Wolfgang
fini ses études. Admis au Conser­ susceptibles de nourrir l’imagi­ de Jean­Luc Hervé, qui l’a initié à la Rihm, en 2018, à Lucerne. Le point
vatoire de Paris en 2015, Samir naire, ses œuvres siègent dans un musique spectrale. « Une décou­ de départ d’une démarche qui
Amarouch n’y achèvera son cur­ entre­deux renouvelé. Celle qu’il verte qui a changé ma vie », témoi­ vaut, aujourd’hui, le prix Siemens
sus de composition qu’en septem­ est en train d’écrire pour le con­ gne aujourd’hui celui dont les à Samir Amarouch. 
bre. C’est par le biais de l’académie cours de composition du Conser­ œuvres résultent d’un large spec­ pierre gervasoni
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 culture | 23

Kaws fait flotter


ses figurines
virtuelles
L’artiste new­yorkais lance
une première édition limitée
d’œuvres en réalité augmentée
à l’achat ou à la location

REPORTAGE 12 mars, qui vient à point nommé


ouvrir son champ de création à la
new york
réalité augmentée avec des

S
on nom ne vous dit peut­ œuvres virtuelles accessibles à
être rien, mais il y a des tous et sans risque de confine­
chances pour que vous ment dans des lieux très fréquen­
connaissiez ses créations. tés. En ces temps de crainte liée à
Plus clivant que Banksy, qui a fait l’épidémie de Covid­19, le timing
s’autodétruire une œuvre chez So­ est parfait – et fortuit – pour un
theby’s, ou que Maurizio Cattelan projet en gestation depuis un an.
et sa banane scotchée à Art Basel
Miami, Kaws – de son vrai nom Mickey, clown et squelette
Brian Donnelly – a été l’un des pré­ Le bâtiment est discret, la son­ « Companion (Expanded) » (2020), en réalité augmentée, à Paris. KAWS AND ACUTE ART
curseurs des art toys, ces figurines nette anonyme. Au rez­de­chaus­
en plastique créées par des graf­ sée de son studio, situé dans le
feurs, dessinateurs ou illustra­ quartier de Williamsburg, à Broo­ longé sur le ventre, les mains de­ par l’Australie (Melbourne), l’Eu­ Au­delà de l’achat et de la loca­
teurs en éditions limitées à partir klyn, les assistants de l’artiste s’af­ vant les yeux, comme intimidé
« Pour les rope (Londres et Paris, à la tion, l’entreprise a aussi conçu
de la fin des années 1990. Un phé­ fairent dans l’atelier de peinture. d’être le centre de l’attention ; sur collectionneurs, Pyramide du Louvre), le Moyen­ une option de revente des
nomène venu du Japon que ce Lui descend nous accueillir et le sol ou les meubles, des modèles Orient (Doha), l’Amérique du œuvres : l’acheteur peut les re­
New­Yorkais de 45 ans a porté et nous mène à l’étage dans son bu­ plus petits, debout ou nomades à
leurs œuvres Nord (deux à New York) et l’Amé­ vendre, au prix qu’il souhaite,
fait évoluer vers le monde de l’art reau aux murs recouverts l’envi. La navigation est intuitive, peuvent voyager rique du Sud (Sao Paulo). Cette moyennant une commission de
contemporain, en muant ces d’œuvres sur papier de son im­ le rendu immersif bluffant. Kaws présence simultanée d’une ver­ 30 % (15 % payés par le revendeur,
« jouets design » en sculptures, de portante collection d’art. Sur les s’est amusé à tester les possibilités
avec eux, dans sion monumentale du Compa­ 15 % par l’acheteur). Une maîtrise
boutiques en galeries, et de gale­ tables, sols et étagères prolifèrent des photos et des films avec ses leur poche » nion flottant sur l’ensemble des du second marché qui pourrait
ries en musées : la National ses personnages : son iconique comparses virtuels dans des con­ sites, grâce à une géolocalisation s’avérer lucrative au vu de la cote
JACOB DE GEER
Gallery of Victoria de Melbourne Companion, hybride entre textes très différents : dans le mé­ des données, sera visible deux flamboyante de Kaws aux enchè­
directeur d’Acute Art
lui consacre actuellement une ré­ Mickey, un clown et un squelette, tro, à la plage, en famille avec ses semaines, du 12 au 26 mars. res : une de ses toiles s’est envolée
trospective, d’autres suivront, à créé il y a vingt ans, mais aussi deux petites filles… Cette « exposition » est peu ou à 13,2 millions d’euros chez Sothe­
Londres en octobre et au Brooklyn Accomplice, Chum, Astro Boy, JPP, Ses personnages virtuels font prou ce qu’avait proposé, fin 2017, by’s Hongkong en 2019, et les ven­
Museum, à New York, en 2021. le Companion disséqué… Tous, en partie d’une édition de vingt­cinq sculptures (le même personnage Jeff Koons lors de sa collaboration tes dépassant le million de dollars
Le tout, en multipliant les colla­ résine, bois ou bronze, ont de sim­ « sculptures », de 1,8 mètre de long en trois coloris dans son tradition­ avec Snapchat, et neuf de ses se multiplient.
borations avec le monde de la ples croix à la place des yeux, sa si­ pour le Companion des airs, à ache­ nel dégradé de gris). La location œuvres en réalité augmentée dis­ Pour l’artiste, ce qui peut appa­
mode, de la musique (une po­ gnature, et incarnent par leurs at­ ter (10 000 dollars, 8 866 euros) s’élève à 6,99 dollars par sculpture séminées dans neuf grandes vil­ raître comme un gadget devient
chette d’album pour Kanye West) titudes une certaine fragilité. sur le site Internet d’Acute Art, en­ pour une semaine, et à 29,99 dol­ les. Là où Acute Art innove, c’est aussi décisif que la transition de
et du luxe (séries de tee­shirts Mais ce sont d’autres prototypes treprise spécialisée dans la réalité lars pour les trois pour un mois. à travers la monétisation des ses dessins et peintures à la 3D au
chez Uniqlo, peluches pour que l’artiste nous présente, une se­ augmentée qui a déjà collaboré Le troisième volet de cette pre­ œuvres pour les particuliers. « Les tournant des années 2000 : « C’est
Dior…), ce qui lui a assuré une po­ maine avant leur lancement offi­ avec de nombreux artistes, dont mière collaboration, intitulée éditions de Kaws vont démontrer le début d’une nouvelle phase dans
pularité internationale hors ciel. Et ceux­là ne sont pas visibles Marina Abramovic ou Olafur Expanded Holiday (« vacances que les œuvres d’art dans l’espace mon travail. Les possibilités de
norme auprès des 20­45 ans, do­ à l’œil nu. L’artiste, tout de noir Eliasson. Cette fois, elle va plus augmentées »), est une exposi­ virtuel peuvent être aussi précieu­ lieux et d’échelles sont infinies, et je
pée grâce aux réseaux sociaux. vêtu, casquette vissée sur le crâne, loin, avec le lancement d’une ap­ tion publique « globale », avec ses et recherchées que les autres. veux utiliser ce médium pour faire
Que l’on soit sensible ou pas à se prête de bonne grâce à la dé­ plication développée avec Kaws, douze sculptures monumentales Pour les collectionneurs, cela signi­ des choses que je ne pourrais pas
son univers, l’ancien graffeur et monstration : en un clic sur l’écran où les amateurs peuvent louer les placées par l’artiste sur des sites fie que leurs œuvres peuvent voya­ faire autrement. » L’artiste tra­
skateur est devenu un incontour­ de son smartphone, il place et dé­ Companions de plus petite taille de tous les continents, de l’Afrique ger avec eux, dans leur poche, où vaille donc déjà à la suite, qui reste
nable reflet de l’époque. Pour nou­ place ses Companions autour de (45 cm de hauteur), avec une édi­ (Tanzanie) à l’Asie (Tokyo, Hong­ qu’ils aillent », détaille Jacob De encore top secret. 
velle preuve, le projet lancé jeudi nous. Dans les airs, l’un flotte, al­ tion illimitée consistant en trois kong, Séoul et Taipei), en passant Geer, directeur d’Acute Art. emmanuelle jardonnet

L’art de la manipulation à la québécoise


Au Mouffetard, à Paris, une adaptation du monologue « Ogre », de l’écrivain Larry Tremblay,
Jacques Weber
repose sur un habile dispositif scénique mêlant une marionnette géante et un comédien LE CHANT DU CYGNE

CRISE
LES MÉFAITS DU TABAC
UNE DEMANDE EN MARIAGE
SPECTACLE de formes et d’objets animés et
l’art des marionnettes. Ces der­
Une marionnette De quoi cet ogre venu du
Québec est­il la métaphore ? Des

M oi, moi, moi. » Tel est le


seul credo de l’unique
personnage du court
nières reposent également sur
l’adaptation de textes contempo­
rains, comme Kiwi (2007), de
en mousse aux
dimensions
gargantuesques,
maux de la surconsommation ?
Des dérives d’une société surmé­
diatisée ? Des excès de la téléréa­
Photo© Maria Letizia Piantoni - Création graphique L'œil carré - Licence 2-1122889

texte théâtral du Québécois Larry Daniel Danis, ou Le Cercle de craie lité ? Des perversions des préda­
Tremblay, Ogre (1997), que les caucasien (1945, publié en 1949), teurs sexuels à l’ère #metoo ?
compagnies de marionnettes le de Bertolt Brecht.
45 kilos pour une D’un virus devenu incontrôlable
Théâtre de la Tortue noire et le De cet ogre, on n’entend d’abord longueur totale qui menace de tout engloutir
Théâtre La Rubrique ont décidé que la voix, comme surgie de sous son propre poids ? A cha­
de porter sur scène en 2019. Un nulle part, emplissant la scène et
de 5 mètres cun(e) de se faire sa propre opi­
spectacle hors normes et aux la salle plongées dans le noir. Puis nion en allant découvrir, jusqu’au
échos très contemporains dont se dessine peu à peu la silhouette dimanche 15 mars, cette création
Le Mouffetard ­ Théâtre des arts massive d’une marionnette en chroniser au mieux gestes et paro­ originale au Mouffetard, dans le
de la marionnette (Paris 5e) a pro­ mousse aux dimensions impo­ les de cet être surdimensionné. cadre d’un focus consacré à cette
posé la première représentation santes, près de 45 kilos pour une Chez lui tout est démesuré troupe venue d’outre­Atlantique,
en Europe, mardi 10 mars, en longueur totale de 5 mètres (des d’ailleurs. Sa taille, mais aussi son depuis la fin février, par ce lieu
collaboration, entre autres, avec pieds à la tête, soit 3 mètres assis), ego. Persuadé d’être le centre de emblématique des arts de la ma­
la Délégation générale du Québec comme on peut en voir quelques l’univers autour duquel tout gra­ rionnette à Paris. 
à Paris, les conseils des arts de spécimens dans les spectacles de vite, s’imaginant sans cesse filmé cristina marino
Saguenay (la ville d’implantation rue (avec Royal de Luxe à Nantes par les caméras d’une émission de

Théâtre de
de « La Tortue noire »), du Québec notamment) mais beaucoup plus téléréalité baptisée « Souris sou­ Ogre, une coproduction le Théâtre
et du Canada. rarement sur un plateau comme ris » (vision prémonitoire pour un de la Tortue noire/le Théâtre La
C’est l’occasion de découvrir à la celui du Mouffetard. texte écrit dans les années 1990), Rubrique. D’après un texte de Larry place Di r
ec
3 farces de
Anton P.
fois l’écriture directe et efficace il ne vit que dans l’excès : il humi­ Tremblay (Lansman Editeur, 1997,
l'

TCHEKHOV
Charles Dullin ti
Ateli

75018 Paris
on

d’un grand nom de la littérature Ego surdimensionné lie sans pitié sa femme qu’il sur­ réédité en 2019). Mise en scène
Ma

À partir du
rc

Mise
Peter Stein
Lesa

québécoise et le travail dramatur­ Pour la manipuler et lui donner nomme « l’orang­outan », il croit de Dany Lefrançois avec Sara

 24 MARS
en scène
ge

er

gique et scénographique original vie, ils sont trois comédiens ma­ avoir noyé sa maîtresse dans l’eau Moisan. Avec Eric Chalifour, Vicky
de ces artistes experts en mani­ rionnettistes virtuoses : Vicky de son bain, il entretient une rela­ Côté, Martin Gagnon et Sara
pulation « marionnettique », no­ Côté, Martin Gagnon et Sara tion incestueuse avec sa fille et Moisan. Marionnette conçue 21h. [ Dimanche 15h. ]
Avec Manon Combes et Loïc Mobihan
tamment Dany Lefrançois et Sara Moisan. Auxquels s’ajoute Eric pousse son fils au suicide, en dé­ par Mylène Lebœuf­Gagné. ABBESSES / Anvers Texte français André Markowicz et Françoise Morvan
Moisan qui ont cosigné la mise en Chalifour (excellent), qui lui prête nigrant constamment son travail Le Mouffetard ­ Théâtre des arts de Scénographie Ferdinand Woegerbauer // Costumes Anna Maria Heinreich
Assistante à la mise en scène Nikolitsa Angelakopoulou
scène. Tous deux codirigent la sa voix pour ce long monologue de jeune cinéaste juste avant la la marionnette, 73, rue Mouffetard,
Production Théâtre de l’Atelier Coproduction Théâtre Montansier, Versailles
compagnie le Théâtre de la Tortue de plus d’une heure. Cet ingé­ première de son film. Le tout ra­ Paris 5e. Jusqu’au 15 mars, de Horatio Productions // Le Radiant – Bellevue, Caluire – Lyon

noire, qui compte dix créations nieux dispositif scénique néces­ conté dans un flot de paroles inin­ mercredi à vendredi à 20 heures, le
originales à son répertoire, réu­ site une parfaite coordination en­ terrompu, sans cesse à la lisière de samedi à 18 heures et le dimanche
nissant le jeu d’acteur, le théâtre tre ces quatre artistes pour syn­ la folie (des grandeurs). à 17 heures. Tarifs : 13 €, 16 € et 20 €.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

24 | télévision 0123
VENDREDI 13 MARS 2020

Si Boris Vian avait eu 100 ans… VOTRE


SOIRÉE
TÉLÉ
France Télévisions rend hommage à l’auteur avec un documentaire inédit et la reprise d’un spectacle

FRANCE 3 par Debout sur le zinc, qui reprend


VENDREDI 13 - 23 HEURES quinze de ses titres dans un éclec­ V E N D R E D I   13   M A RS
DOCUMENTAIRE tisme et une fantaisie qui collent
parfaitement à l’auteur de Je bois. TF1

B
oris Vian n’a pas eu le Sur la scène, en pantalon à pin­ 21.05 Koh-Lanta, l’île des héros
temps d’avoir 100 ans, ces, chemises et gilets sans man­ Emission de téléréalité présentée par
ni même 40. Malade du ches, les six musiciens sont poly­ Denis Brogniart.
cœur, il en avait pris valents : Cédric Ermolieff (batterie, 23.25 Vendredi, tout est permis
conscience très tôt, ce qui devait claquettes, glockenspiel, ukulélé), avec Arthur
changer la vie de cet ingénieur de Chadi Chouman (guitares, tiny Divertissement présenté par
formation. Son centenaire imagi­ piano, trompette), Olivier Sulpice Arthur.
naire n’en est pas moins exploité (banjo, mandoline, euphonium),
depuis des mois, sans attendre la Romain Sassigneux (chant, gui­ France 2
date anniversaire du tare, clarinette), Thomas Benoît 21.05 Astrid et Raphaëlle
10 mars 2020 : spectacles, collo­ (contrebasse, trombone) et Simon Série. Avec Lola Dewaere,
ques, rééditions, expositions… Mimoun (chant, violon). Tous ap­ Sara Mortensen, Benoît Michel
Tous vantent le « génial auteur » précient visiblement les textes, de (Fr., 2019).
de L’Ecume des jours. Des homma­ On n’est pas là pour se faire engueu­ 22.55 Taratata 100 % live
ges à la mémoire réductrice qui ler à Ne vous mariez pas, les filles ! Emission de variétés présentée par
faisaient craindre le pire quant Un intermède biographique est Nagui.
aux deux programmes de France illustré par Charles Berbérian. Le
Télévisions : un documentaire sur rythme, tantôt tzigane tantôt pop, France 3
France 3 et une reprise, samedi se fait cavalcade pour L’Ame slave. 21.05 Jean Ferrat
14 mars, sur France 5. A tort. Mais c’est le très rock’n’roll J’suis Documentaire de Philippe Kohly
Boris Vian, un cœur qui battait snob, enrichi d’un « Je kiffe grave », (Fr., 2018, 115 min).
trop fort débute ainsi par la pro­ Boris Vian à son domicile parisien, en 1957. PIERRE VAUTHEY/SYGMA VIA GETTY IMAGES qui fera parler. Je voudrais pas cre­ 23.00 Boris Vian, un cœur
jection du film J’irai cracher sur ver avant d’avoir connu… annonce qui battait trop fort
vos tombes, le 23 juin 1959, au la fin proche, avant un rappel, in­ Documentaire de Sylvain Bergère
Marbœuf, à Paris. C’est au cours de lourdement le titre du film au dé­ Vernon Sullivan ; puis de L’Ecume Boris Vian aimait « déconner sé­ terprété façon « doo­wop ». Boris et Stéphane Benhamou
cette séance que l’auteur aura un cès. Une association décidément des jours, du Déserteur, des soi­ rieusement », mais, loin de son Vian n’est pas mort ce soir.  (Fr., 2020, 65 min).
malaise fatal. Images en noir et pas à la hauteur de l’homme. rées dans son club de jazz. « On ve­ image de dilettante, il était un tra­ catherine pacary
blanc, tractions, Dauphine, hiron­ nait au Tabou fasciné, honoré, vailleur exigeant, estimant qu’« on Canal+
delles – la police cycliste : l’immer­ Eclectisme et fantaisie parce qu’il pouvait mourir dans un ne fait pas la classe pour les cancres Boris Vian, un cœur qui battait 21.05 Aladdin
sion dans le Paris des années 1950 Dès lors, le documentaire va solo de trompette. » Certains té­ mais pour les bons élèves ». Son trop fort, de Sylvain Bergère et Film de Guy Ritchie. Avec Will Smith,
est instantanée. La réaction à s’évertuer à rectifier le tir. En pre­ moignages glacent. Beaucoup frère Alain se souvient de lui écri­ Stéphane Benhamou (Fr., 2020, Naomi Scott (EU, 2019, 125 min).
chaud de Jacques Prévert donne le mier lieu à propos de J’irai cracher amusent, comme ceux de Phi­ vant… des deux mains en même 65 min). Vian par Debout 23.10 X-Men : Dark Phoenix
ton. Prévert, l’ami, le voisin, juge sur vos tombes, pastiche de ro­ lippe Clay ou d’Henri Salvador, temps. Il aurait ainsi écrit, entre sur le zinc, enregistré le 24 janvier Film de Simon Kinberg.
« dégueulasse » le commentaire man noir américain écrit par défi lorsqu’il détaille son intronisa­ autres, 600 chansons, à en croire (80 min), diffusé le 14 mars Avec James McAvoy, Sophie Turner,
d’un journaliste à la radio, qui relie sous le nom d’emprunt de tion au Collège de pataphysique. l’introduction au spectacle Vian à 22 h 25 sur France 5. Michael Fassbender
(EU, 2019, 110 min).

France 5
20.50 La Maison France 5

Un duo d’enquêtrices fonctionnel et discordant Magazine présenté par


Stéphane Thebaut.
22.20 Silence, ça pousse !
L’une est grande gueule, l’autre autiste. Sans renouveler le genre, « Astrid et Raphaëlle » parvient parfois à émouvoir Magazine présenté par
Carole Tolila et Stéphane Marie.

Arte
FRANCE 2 La série Astrid et Raphaëlle, que épineux dont est chargée la com­ Pourtant, force est de dire que, policière séparée, avec gamin 20.55 Dans la gueule du loup
VENDREDI 13 - 21 H 05 relance France 2 après le pilote mandante – que celle­ci gère par en dépit d’une apparente carica­ qu’elle ne voit pas assez, le supé­ Téléfilm de Josef Rusnak.
SÉRIE suivi par quelque 5 millions de té­ des manières parfois inorthodo­ ture (dont jugeront les autistes et rieur qui la bride, le collègue qui Avec Nadja Bobyleva, Stipe Erceg
léspectateurs le 12 avril 2019, se xes, voire aux limites de la léga­ les spécialistes qui les entourent), en pince secrètement pour elle). (All., 2019, 95 min).

L e duo de policiers, ou de po­


licières, un grand classique
décliné à l’envi au cinéma
comme à la télévision, n’est, sem­
ble­t­il, pas près de faire long feu,
poursuit par huit épisodes met­
tant en scène Raphaëlle Coste
(Lola Dewaere), commandante
de brigade criminelle, et Astrid
Nielsen (Sara Mortensen), archi­
lité. Mais cela passe plus souvent
que cela ne casse.

Caricature et clichés
Les auteurs et réalisateurs ont fait
Sara Mortensen, transfuge de
Plus belle la vie – où l’on ne sache
pas que les palettes d’expression
dramatique les plus subtiles se
soient fréquemment exercées –,
Avec cependant quelques vedet­
tes invitées, aux rôles délicieuse­
ment outrés (Richard Gotainer en
tatoueur, Daniel Mesguich en
Père Fouras alchimiste, etc.). 
22.30 Sur les pas
de Christian Louboutin
Documentaire d’Olivier Garouste
(Fr.-All., 2019, 50 min).

tant ses vertus paraissent inépui­ viste à la documentation crimi­ d’Astrid une sorte de Mme Spock tire son épingle du jeu et parvient renaud machart M6
sables. On aura récemment connu nelle, qui devient sa partenaire, qui parlerait comme une borne même parfois à être émouvante. 21.05 NCIS
les deux amies­ennemies de Los bientôt indispensable. d’assistance vocale interactive Pour le reste, qu’on ne s’attende Astrid et Raphaëlle, série créée Série. Avec Mark Harmon,
Angeles : Bad Girls et le beaucoup Autiste, Astrid est dotée d’une sous amphétamines. De sorte pas à grand­chose d’autre qu’à par Alex De Seguins, Laurent Sean Murray (EU, 2019).
plus intéressant duo discordant mémoire, d’une capacité d’ana­ qu’on a bien cru qu’on ne tien­ une série policière banalement Burtin et Denis Alamercery. Avec 23.35 NCIS
formé par Toni Collette et Merritt lyse et d’une intuition phénomé­ drait pas le temps des six épisodes jouée et dialoguée, et munie de Sara Mortensen, Lola Dewaere Série. Avec Michael Weatherly,
Wever dans Unbelievable. nales qui aident à résoudre les cas mis à disposition de la presse… tous ses clichés réglementaires (la (Fr., 2019, 8 × 52 min). Pauley Perrette (EU, 2015).

0123 est édité par la Société éditrice


HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :

I. Se débrouiller pour en faire le SUDOKU 99 ans à compter du 15 décembre 2000.


Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 20 - 062
PAR PHILIPPE DUPUIS
moins possible. II. Se déplace à
grands coups d’ailes. Ouvre les comp-
N°20­062 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
tes. Ardent. III. Leur équilibre ne tient 75707 Paris Cedex 13. Tél. : 01-57-28-20-00
9 7 6 3 4 2 1 8 5

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 parfois qu’à un fil. Introduit les quali- 1 8 4 7 9 5 3 6 2 Abonnements par téléphone : de France 3289
2 3 5 8 1 6 4 7 9 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
tés. IV. Met le feu aux organes. Les
I 6 5 4 2 1 5 8 7 6 9 3 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
maîtres y regroupent leurs élèves. 6 9 8 4 2 3 5 1 7 abojournalpapier@lemonde.fr.
Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
II V. Refus londonien. Descendue très 2 5 4 8 7 5 3 1 6 9 8 2 4

bas. Convient. VI. Emporté par les 3 6 9 2 5 8 7 4 1 Courrier des lecteurs


5 1 2 6 7 4 9 3 8 Par courrier électronique :
III vents. Partis à l’aventure. VII. Emi- 8 4 7 9 3 1 2 5 6 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
nences, plates au sommet. Du cochon Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV chez les orfèvres. VIII. Vide les églises.
1 4 9 Difficile
Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Cours du Nord. IX. Cours d’Irlande. 6 3 4 Complétez toute la
2 Emploi : www.talents.fr/
V grille avec des chiffres
Soumettra et écrasera. X. Ont bien Collection : Le Monde sur CD-ROM :
allant de 1 à 9.
VI rapporté. 7 9 Chaque chiffre ne doit CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
VERTICALEMENT être utilisé qu’une
VII 9 4 3 6 seule fois par ligne,
1. Vous trouverez chez lui de quoi La reproduction de tout article est interdite

VIII embellir les jardins. 2. Prend des me- 6 8 9 4 5 2 1 par colonne et par
carré de neuf cases.
sans l’accord de l’administration. Commission
paritaire des publications et agences de presse
sures après la traite. 3. Pour le repos Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX des aiglons. Chef gaulois vainqueur à
Rome. 4. Fait du neuf. Brut chez les
X autodidactes. Conjonction. 5. Fâ-
cheuse erreur, pour le moins.
Chaque jeudi, MIGRANTS — L’EUROPE SE BARRICADE

Présidente :
Pays-Bas 5,20€ Portugal cont. 5,20€
Grèce 5,20€ Italie 5,20€ Japon 850¥
Algérie 530 DA Allemagne 5,40 €

6. Chaudement doublé. Brecht ou


Suisse 6,70 CHF TOM 850 XPF
Liban 9 000 LBP Maroc 41 DH
Andorre 5 € Autriche 5,40 €

No 1532 du 12 au 18 mars 2020


Canada 7,75 $CAN DOM 5€
Espagne 5,20€ G-B 4,60£
Afrique CFA 3 400 FCFA

l’essentiel
courrierinternational.com
Tunisie 7,20 DT

France : 4,50 €

Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE


SOLUTION DE LA GRILLE N° 20 - 061 Bardot. 7. Quelqu’un qui reste dans
LA PANDÉMIE 80, bd Auguste-Blanqui,

de la presse
l’ombre. Drape la belle Indienne. QUI VIENT 75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Haineusement. II. Yin. Anatolie. III. Drap. Iléus. Tél : 01-57-28-39-00
8. Prophète biblique. Tête parfumée. Fax : 01-57-28-39-26
IV. Retraces. Ere. V. Ost. Nie. Avis. VI. Etat. Alibi. VII. Han. Réglée. 9. Productions animales. Sur la por-
étrangère
Le coronavirus
bouleverse
L’Imprimerie, 79, rue de Roissy,
VIII. Ondes. AB. Reg. IX. Bout. Irun. Se. X. Ensablements.
nos sociétés

tée. 10. En ligne. Prépares la récolte


démocratiques.
La mise en quarantaine
de toute l’Italie
est-elle la solution ?
93290 Tremblay-en-France
Montpellier (« Midi Libre »)
Décryptage

VERTICALEMENT 1. Hydrophobe. 2. Aires. Anon. 3. Inattendus. 4. PR. Eta. des pois et des haricots. 11. Poussai
un peu trop loin. Dieu à tête de Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
5. Ea. Anars. 6. Unicité. Il. 7. Salée. Gare. 8. Etes. Album. 9. Mou. Ale. Ne.
faucon. 12. Auras une deuxième
CHEZ VOTRE MARCHAND Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
10. Elsévier. 11. Ni. Rib. Est. 12. Télésièges. DE JOURNAUX durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
chance. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020
styles | 25
GASTRONOMIE
jabugo (espagne)

P
lus que quelques semaines
pour se gaver au grand air. Sur
les prés vallonnés de la sierra
de Aracena, à quelques kilo­
mètres de Jabugo (Andalousie), au
nord­ouest de Séville, un petit trou­
peau de cochons noirs trottine de chê­
nes verts en chênes­lièges à la recher­
che des glands qui finiront d’arrondir
leurs formes. Commencée en octobre,
la montanera s’achève début mars. Tra­
dition millénaire, disparue dans la plu­
part des pays d’Europe, la glandée
(montanera en castillan) a été préser­
vée dans le sud­ouest de la péninsule,
pour le plus grand plaisir des gour­
mands. Ceux qui boulottent nez dans
l’herbe, comme ceux qui dégustent
dans leur assiette.
Cette pratique qui, à l’approche de
l’hiver, consiste à laisser les bêtes paître
en liberté pour qu’elles s’engraissent de
glands – bellota en espagnol – permet
en effet au porc ibérique à patte noire,
le fameux pata negra, de fournir d’in­
comparables jambons et charcuteries,
transcendés par l’art de l’affinage.
« Même sa démarche est belle », dit un
dicton, équivalent andalou de notre
« Dans le cochon tout est bon ». Et c’est
vrai qu’il a de l’allure ce cerdo ibérico,
avec son dos droit, son long groin, ses
oreilles tombantes lissées de poils
noirs, sa cuisse plus allongée que celle
de ses cousins roses parqués dans une Du « pata negra » de la maison Cinco Jotas, fondée en 1879. CINCO JOTAS
poignée de mètres carrés. Quand il
marche, il le fait sur la pointe de ses sa­
bots, comme s’il était chaussé de hauts

« pata negra »,
talons noirs. Même sa façon de manger
a de la classe, quand, entre deux petits LES ADRESSES
grognements, il recrache soigneuse­
ment l’écorce des glands en forme

au bon gras
d’ogive, après les avoir pelés.
Les Français ont longtemps méconnu La maison Cinco Jotas a ouvert
les délices de cet aristo porcin. Jusqu’à un stand aux Galeries Lafayette
l’intégration de l’Espagne dans la Com­ Gourmet (Paris 9e), où l’on peut
munauté européenne, en 1986, seul un emporter ou déguster sur place
voyage dans la péninsule permettait de
goûter au véritable ibérico, dont l’éle­ En se gavant de glands pendant l’hiver, le porc ibérique le meilleur de ses charcuteries
(assiette de pur bellota à 33 €,
vage extensif et trop artisanal lui fer­
mait les barrières douanières (contrai­ à patte noire donne à sa chair un goût inimitable l’assortiment de jambon, palette
et pressa, à 20 €), mais aussi de
rement au jamon serrano, ce « jambon
montagnard » à la circulation facilitée aux saveurs de noisette et au gras ultrafondant. Reportage fondantes pièces de porc ibéri-
que frais, grillées à la plancha
par sa production industrielle).
Dans les années 1990, des pionniers, au sud­ouest de l’Espagne, entre prairie et forêt, au cœur (pluma ou pressa à 29 €). Même
profil de menu pour la douzaine
comme Philippe Poulachon, créateur,
en 1995, de la marque Bellota­Bellota de l’écosystème qui rend possible ce petit miracle gustatif de points de vente et de restaura-
tion (Paris, Lyon et aéroports) des
(une douzaine de points de vente et de pionniers français de Bellota-
restauration en France), ou Jean­Fran­ Bellota, avec tapas, grillades, et
çois Jeanniot, distributeur de produits un choix de jambons des dehesa
ibériques au sein de la Guildive, long­ d’Estrémadure, de Huelva, Gui-
temps VRP passionné de la presti­ (ferme) de la sierra de Aracena apparte­ Xérès, Cinco Jotas ne produit que des juela et Los Pedreches (de 22 à
gieuse marque Cinco Jotas, ont initié nant à l’un des 700 éleveurs travaillant LE TEMPS VENU,  étiquettes noires. Dans les bâtiments 36 € l’assiette de pur bellota). Pas
chefs et gourmets à l’exquise typicité avec la société Cinco Jotas, la grande LE MAÎTRE DE CHAI  occupant près d’un tiers du village de de restaurant pour La Guildive,
du pata negra. maison de jambon de Jabugo, le village Jabugo, la tue­cochon commence en autre précurseur du genre, mais
de la province andalouse de Huelva, où JUGE DE LA FIN  janvier pour finir en mars. Maîtrisant une distribution en épiceries fi-
Une friandise elle a été fondée en 1879. Avec celles de tout le cycle de production, de la nais­ nes et en ligne (laguildive.com)
Loin de la rondeur massive des jam­ l’Estrémadure, de Guijuelo, dans la pro­ DE L’AFFINAGE EN PALPANT  sance de bêtes jusqu’à la distribution, d’une jolie sélection de produits
bons de Parme ou de San Daniele, l’ibé­ vince de Salamanque, et de la vallée Pe­ ces pionniers de la commercialisation ibériques.
rique se présente sous la forme d’un V droches, près de Cordoue, Huelva est
LE JAMBON. NOIX ET SOUS­ du pata negra découpent, salent, sè­ Notre coup de cœur va au Fogon
d’autant plus fuselé que le jambon l’une des quatre appellations d’origine NOIX DOIVENT ÊTRE SÈCHES  chent et affinent plus de 400 000 jam­ Ultramarinos (38 rue de Ver-
s’étire jusqu’au bout de la patte noire. contrôlée du pata negra ibérique. bons haut de gamme par an. Sans neuil, Paris 7e), petite épicerie-
Les couteaux experts du maître décou­ Sous le ciel d’azur de cette douce fin MAIS PAS TROP. ENFONCÉE  compter les palettes (épaules préparées traiteur ouverte, il y a un an, par
peur (le cortador) en décollent d’abord de février, les porcs noirs paissent sur comme les jambons), lomos (longe de Alberto et Vanina Herraiz. Ils
l’écorce de couenne, de graisse et de une herbe aussi verte en hiver, qu’elle AVEC LE POUCE, LA GRAISSE  porc marinée puis embossée, séchée et proposent une sélection de pro-
muscle assombris par l’affinage, pour est grillée en été. Entre les chênes, ce DOIT REVENIR EN PLACE  légèrement fumée), saucissons et duits hispaniques (vins, riz
révéler, parallèlement à l’os, une chair descendant direct du sanglier y gratte autres chorizos. bomba, pimenton de la vera,
bordeaux, striée d’ivoire, sur laquelle la terre sans trop la retourner (grâce à Après avoir séché à l’étage, les pièces vinaigre de Jerez, rarissime per-
une longue lame fine et aiguisée pré­ un anneau posé au bout de son groin), descendent dans des caves aux allures drix en escabèche…) et une ma-
lève de courtes tranches, translucides préservant ainsi une végétation rase, lation « ibérique » en trois autres caté­ de cathédrale. Du haut de ces nefs pen­ gnifique vitrine de plats végéta-
et brillantes. Entre le pouce et l’index, le tandis que ses déjections fertilisent les gories. Une étiquette rouge certifie des dent d’innombrables cuissots encor­ riens (et desserts) à emporter ou
gras d’un jambon de qualité fond pres­ plantes et les arbres. En quelques mois, cochons eux aussi nourris de glands et dés en chapelets, exposés à des cou­ à découvrir sur une table d’hôte.
que instantanément. On respire la montanera et les quelque 700 kg de d’herbes, mais dont le père est un porc rants d’air réglés par des fenêtres à cla­ Alberto Herraiz a même créé un
d’abord le parfum envoûtant de cette glands dévorés par tête (chaque animal blanc (généralement duroc) ou à moi­ pets orientées au nord et au sud pour petit coffret pour accueillir
friandise, avant de la laisser libérer en disposant ici de 2 hectares de terrain) tié ibérique. L’étiquette verte désignant réguler des températures allant de 12 ° à « l’aventure gustative » incar-
bouche des saveurs allant de la noisette auront fait passer ces cochons âgés une bête croisée grandie en élevage ex­ 20°. « Pendant leurs trois années d’affi­ nant, selon lui, la dégustation
à l’oxydation délicate du rancio, en pas­ d’un peu plus d’un an, d’environ 90 à tensif, mais nourrie d’un mélange de nage, ces jambons seront déplacés une d’un pur bellota. L’objet (55 €)
sant par le voluptueux umami, cher plus de 160 kg. glands, d’herbes et de céréales, quand vingtaine de fois, variant de hauteur et recueille ainsi 150 g, coupés
aux Japonais. Plat vedette des tapas, il Un gavage qui fait qualifier ces gorets l’étiquette blanche classe un porc croisé d’exposition au rythme des différentes dans l’instant, de ce qu’il consi-
se déguste idéalement à une tempéra­ d’« olivier sur pattes », leur graisse élevé en stabulation, n’ayant connu ni moisissures signalant leur matura­ dère comme les cinq parties du
ture comprise entre 20 ° et 24° pour en étant composée majoritairement de le pré ni les glands. tion », explique Marco Alvarez, l’un des jambon. Goût intense de la
apprécier tout le fondant. l’acide oléique contenu dans les glands, guides d’une maison ouverte aux visi­ grasse punta (plus proche de la
Autant qu’à un animal, l’Espagne doit comparable à celui fourni par les olives. Des chapelets de cuissots tes publiques et professionnelles. hanche) et de la contra maza,
ce petit miracle gustatif à un écosys­ Un gras (non saturé) d’autant plus dé­ Représentant 10 % des quelque 6 mil­ Le temps venu, le maître de chai juge texture plus ferme de la babilla
tème, la dehesa. C’est ainsi qu’on dési­ lectable qu’il pénètre profondément lions de jambons ibériques produits de la fin de l’affinage en palpant le jam­ (la sous-noix), harmonie fon-
gne ce « pâturage », entre prairie et fo­ les fibres musculaires de l’animal. Une chaque année, l’étiquette noire est con­ bon. Noix et sous­noix doivent être sè­ dante de la maza (la noix), sa-
rêt, s’étendant sur des dizaines de mil­ question de génétique et de mode de sidérée comme un produit de luxe et le ches mais pas trop. Enfoncée avec le veur sucrée du jarrete (jarret),
liers d’hectares au sud­ouest de la pé­ vie. Car ce « glandeur » n’en est pas nec plus ultra de l’appellation (au mini­ pouce, la graisse doit revenir en place. coupé en petits dés. Surtout ne
ninsule. Façonnée depuis l’époque moins sportif, avec ses 14 km de mar­ mum quatre fois plus cher que l’entrée A l’aide d’une petite tige en résine, il pi­ pas mettre ces délices au frigo
romaine, pour éclaircir des bois dont la che quotidienne à la recherche de de gamme). Même si certains spécialis­ que aussi différentes parties de la pièce avant de les laisser fondre en
densité pouvait servir d’abri à des en­ ses bellota. tes affirment qu’en cas de montanera pour retrouver les parfums d’un jam­ bouche. Accompagnés d’un
nemis potentiels, cette forêt clairse­ N’auront droit d’être appelés pata ne­ trop peu riche en glands pour cause de bon mûri à point. On dit qu’un spécia­ verre de fino ou de manzanilla.
mée (une trentaine d’arbres en gra bellota que les cochons issus de sécheresse, on peut privilégier les jam­ liste peut ainsi déterminer près d’une
moyenne par hectare) typiquement père et de mère 100 % ibériques, élevés bons étiquette rouge qui, grâce à l’ap­ centaine d’odeurs. Prête à la découpe,
méditerranéenne se tient en parfait en liberté et nourris de glands et port du duroc, resteront plus persillés la patte noire peut alors s’inviter aux
équilibre entre présence de l’homme, d’herbe pendant au moins deux mois. quand la chair du 100 % ibérique risque tables de fête. 30 % de ces jambons
de la faune et de la flore. Un décret royal de 2014 permet à leurs d’être plus filandreuse. vendus en Espagne sont d’ailleurs of­
Le cochon ibérique y est chez lui. jambons d’être sertis d’une inviolable Propriété depuis 1983 du groupe Os­ ferts à Noël. 
Comme sur les terres de cette finca étiquette noire. Ce décret classe l’appel­ borne, géant des vins et spiritueux de stéphane davet
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

26 | carnet 0123
VENDREDI 13 MARS 2020

Florence et Christian, Poète, philosophe, psychanalyste, Association de formation


ses enfants, figure révolutionnaire dans la lignée Conférences psychanalytique
Alex et Sandrine, de la pensée d’Althusser, et de recherches freudiennes
Le Carnet son gendre et sa belle-fille,
en vente Alexia, Mark et Jeanne,
Nicole-Edith THÉVENIN, Espace analytique
actuellement ses petits-enfants,
Vos grands événements
ont l’immense tristesse de faire part est décédée le 7 mars 2020, à Paris. Report des journées d’études
K En kiosque Naissances, mariages, du décès de mars 2020.
anniversaires de naissance Pour tous ceux qui se sentent
Avis de décès, remerciements Philippe DARQUIER, En raison de la progression
0123
HORS-SÉRIE
EMPLOI
IMMIGRATION
anniversaires de décès,
proches d’elle, qui l’ont connue, un
hommage lui sera rendu le lundi
de l’épidémie,
survenu le 6 mars 2020.
SANTÉ
MOBILITÉ

souvenirs nous sommes au regret


ÉLECTIONS
16 mars, à 13 h 30, en la salle de la Prochain jeudi de la Chaire
de devoir annuler
Colloques, conférences, La bénédiction sera célébrée le Coupole, au crématorium du « Transitions démographiques,
40 séminaires, tables-rondes, vendredi 13 mars, à 11 heures, en la cimetière du Père-Lachaise, 71, rue Transitions économiques »
les journées d’études
« Actualités des pulsions »
CARTES
POUR COMPRENDRE portes-ouvertes, journées chapelle haute de l’église Saint-Pierre des Rondeaux, Paris 20e. le 26 mars 2020 qui devaient avoir lieu
LA
FRANCE
d’études, congrès, de Neuilly-sur-Seine, 1, boulevard de 16 heures à 19 h 30 les 14 et 15 mars 2020
nominations, Jean-Mermoz. « Les retraites, le grand débat »
Ni fleurs ni couronnes. au Campus des Cordeliers
assemblées générales à l’Hôtel de l’Industrie pour les reporter
L’inhumation aura lieu dans la
Soutenances de mémoire, plus stricte intimité. Sa famille 4, place Saint-Germain des Prés, à une date ultérieure.
Hors-série thèses, Et ses amis. Paris 6e.
Expositions, vernissages, Nous vous tiendrons informés
Robert Drouard,
tristanedelman@hotmail.fr Introduction dès que possible
signatures, lectures, son époux,
Gilles, Pierre, Jacques, nadine.cuiburu@hotmail.fr de la nouvelle date proposée.
0123
H O R S - S É R I E
ÉDITION 2020
communications diverses par Jean-Hervé Lorenzi.
LE BILAN ses enfants
▶ GÉOPOLITIQUE
▶ ENVIRONNEMENT
▶ ÉCONOMIE

et leurs conjointes, Marie-Françoise


DU MONDE
+ AT LA S D E 1 9 8 PAYS
Vous pouvez nous envoyer Sophie, Fanie,
Emmanuelle Boussard-Verrecchia, Interventions de
+ 1 5 PAG E S D E D É B AT S : O L I V I E R B E AU D , FA B I E N N E B R U G È R E ,

Frédéric Verrecchia, François-Xavier Albouy,


vos annonces par mail : Juliette, Louis, Rémi, Guillaume,
KAMEL DAOUD, NANCY HUSTON, DOMINIQUE SCHNAPPER…

Marguerite, Agnès, Jules, ses parents, Laurent Berger,


carnet@mpublicite.fr ses petits-enfants, David et Matthieu Verrecchia, François Charpentier,
en précisant vos coordonnées Paul, ses frères, Jean-François Copé,
(nom, adresse, téléphone son frère, Ses grands-parents, Michèle Delaunay,
et votre éventuel numéro d’abonné Les familles Drouard et Lauzet, Sa famille et ses proches,
ou membre de la SDL) François Écalle,
ont la très grande tristesse Christiane Féral-Schuhl,
Réception de vos annonces : ont le chagrin de faire part du décès
Hors-série d’annoncer le décès de Hervé Le Bras,
Envie d’être utile ? Rejoignez-nous !
du lundi au vendredi de Jean-Claude Mailly,
jusqu’à 16 heures Renée DROUARD, Jacques Maire,
HORS-SÉRIE Les bénévoles de SOS Amitié
le samedi et les jours fériés née LAUZET, Marie VERRECCHIA, Marisol Touraine,
UNE VIE, UNE ŒUVRE
écoutent
ÉDITION
jusqu’à 12 h 30 survenu le 4 mars 2020,
Michel Yahiel.
par téléphone et/ou par internet
2020 à l’âge de vingt-trois ans.
dans sa quatre-vingt-onzième année. ceux qui souffrent de solitude,
Inscription : www.tdte.fr
Pour toute information La cérémonie s’est déroulée ce de mal-être et peuvent avoir
Ses obsèques auront lieu le
complémentaire Carnet : jeudi 12 mars 2020, à 10 heures, des pensées suicidaires.
13 mars, à 14 h 30, en l’église Saint- Communications diverses
01 57 28 28 28 Augustin, 8, avenue César-Caire, en l’église Saint-Joseph-des-Nations,
Boris Vian
L’écriture heureuse Paris 8e. 161, rue Saint-Maur, Paris 11e. Amis de l’Œuvre de Claude Vigée Nous recherchons des écoutants
Un jeune homme pressé, par Philippe Boggio
bénévoles
AU CARNET DU «MONDE» Elles seront suivies d’une Après-midi poétique sur toute la France.
Hors-série inhumation, le même jour, à
Les familles Vigier, Dupuy, Le
Cœur, Maurette, Lavachery, Guillain, le samedi 14 mars 2020, à 14 h 30, L’écoute peut sauver des vies
16 heures, au cimetière des
Naissance Batignolles, 8, rue Saint-Just, Paris 17e. Lotfi, et enrichir la vôtre !

Collections O Claire qui voulait la lune Les familles tiennent à remercier ont la très grande tristesse de faire
sur Castro Alves, Maïmonide
et Claude Vigée.
Choix des heures d’écoute,
formation assurée.
Son ami Paulo les équipes de l’hôpital Bretonneau part du décès, survenu le 7 février Programme sur
pour leur accompagnement. http://revuepeut-etre.fr
FEMMES A fait moins de place à Plume
Pour mettre un berceau
2020, à Cambridge, Massachusetts
D’EXCEPTION Cet avis tient lieu de faire-part.
(États-Unis), de
Salle Las Vergnas (3e étage) En IdF RDV sur
université de Paris 3 www.sosamitieidf.asso.fr
Constance HORREAU, 44, rue de Naples, François VIGIER, En région RDV sur
Sorbonne nouvelle - Centre Censier
75008 Paris. Charles Dyer Norton Professor www.sos-amitie.com
13, rue de Santeuil, Paris 5e.
est née le 12 février 2020. of Regional Planning (Emeritus),
La famille de Université Harvard,
chevalier Société éditrice du « Monde » SA
Décès Michel LEPLAY, Président du directoire, directeur de la publication Louis Dreyfus
de l’ordre national du Mérite, Directeur du « Monde », directeur délégué de la publication, membre du directoire Jérôme Fenoglio
Marie-Victoire « Mamie », pasteur Directeur de la rédaction Luc Bronner
de l’Église protestante unie de Directrice déléguée à l’organisation des rédactions Françoise Tovo
son épouse, dans sa quatre-vingt-neuvième année.
France, Direction adjointe de la rédaction Grégoire Allix, Philippe Broussard, Emmanuelle Chevallereau, Alexis Delcambre,
Fabien, Benoît Hopquin, Marie-Pierre Lannelongue, Caroline Monnot, Cécile Prieur, Emmanuel Davidenkoff (Evénements)
Directrice éditoriale Sylvie Kauffmann
Actuellement en kiosque, son fils aîné fait part de son décès le 26 février Arrivé à quinze ans aux États-Unis Rédaction en chef numérique Hélène Bekmezian
Rédaction en chef quotidien Michel Guerrin, Christian Massol, Camille Seeuws, Franck Nouchi (Débats et Idées)
le volume n° 9 et son épouse, Tassoula, 2020, dans sa quatre-vingt- au lendemain de la Seconde Guerre
Directeur délégué aux relations avec les lecteurs Gilles van Kote
JOSÉPHINE BAKER Frédéric, quatorzième année. mondiale, diplômé du MIT et Directeur du numérique Julien Laroche-Joubert

son fils, cadet docteur en urbanisme de l’Université Chef d’édition Sabine Ledoux
Un culte de reconnaissance sera Directrice du design Mélina Zerbib
et sa compagne Marlène, Harvard, François Vigier y a enseigné Direction artistique du quotidien Sylvain Peirani
célébré le samedi 14 mars, à Photographie Nicolas Jimenez
Toute sa famille 14 heures, au temple de l’Eglise l’urbanisme pendant quarante-cinq Infographie Delphine Papin
réformée du Saint-Esprit, 5 rue ans. Titulaire de la plus ancienne Directrice des ressources humaines du groupe Emilie Conte
Et lui-même ! Secrétaire générale de la rédaction Christine Laget
Roquépine, Paris 8e (métro Saint- chaire d’urbanisme des États-Unis, Conseil de surveillance Jean-Louis Beffa, président, Sébastien Carganico, vice-président
Augustin). il a dirigé à Harvard le Département
ont la tristesse d’annoncer le décès,
d’urbanisme et de planification
survenu le 3 mars 2020, dans sa « Mon âme, bénis l’Eternel, régionale, ainsi que le Centre pour
quatre-vingt-quatorzième année, de et n’oublie aucun de ses bienfaits »
les études en développement urbain.
(Psaume 103:1)
Au cours d’une carrière de plus de
Joseph « Pepito » soixante ans, il a développé, dans un
« Vivez dans la reconnaissance »
ANXOLABEHERE, esprit humaniste, de très nombreux
docteur en chirurgie dentaire
(I Thessaloniciens 5:16)
projets de par le monde, soucieux
Le Carnet
honoraire. Pas de fleurs mais des dons à la avant tout de préserver le

Dès mercredi 11 mars, Il n’y aura pas de cérémonie,


CIMADE et à l’Armée du Salut. patrimoine historique et d’associer
les populations pauvres à un essor
Annoncez
19 B, quai de Seine,
le volume n° 10 LES GRANDES
STRUCTURES DE L'UNIVERS
Pepito ayant légué son corps à une
Faculté de médecine.
75019 Paris.
lesenfantsdeMichel.Leplay@
urbain intégré et harmonieux.
Pionnier du développement durable,
vos événements culturels
gmail.com il a fondé en 2005 l’ONG I2UD
Isolde, (Institute for International Urban
son épouse, Le Pouliguen (Loire-Atlantique). Development) dans le but de mobiliser
Ses enfants Corenc. Grenoble (Isère). les ressources de l’urbanisme au
Et ses petits-enfants, service de gouvernements et de
Christian PASQUIER communautés locales, de la paix en
présente
Irlande et de l’atténuation de
Signatures
ont la douleur de faire part du décès s’est éloigné discrètement en ce
6

les PREMIÈRES de matin du samedi 7 mars 2020. l’impact du changement climatique Projections-débats
CROISADES sur les villes des pays en
Lectures
Godefroi de Bouillon et la chevalerie
1096/1149

Guilène Raffinot Lloret, développement.


Michel CULLIN,
sa mère,
Louis Raffinot, Sa culture, son élégance, sa
Communications
survenu le 3 mars 2020. son frère, générosité et son humour vont diverses
François Raffinot, manquer à beaucoup, à sa famille
L’Office franco-allemand pour la son beau-père, aussi bien qu’à ses collègues, élèves
Actuellement en kiosque, Jeunesse Jean-Bernard Pouchous,
et amis.
le volume n° 6 son père,
LES PREMIÈRES CROISADES Sa famille,
a la tristesse d’annoncer le décès de Ses amis, Son inhumation aura lieu le
samedi 14 mars, à 15 heures, au

Nos services Michel CULLIN,


17 septembre 1944 - 3 mars 2020.
ont la douleur de faire part du décès
de
cimetière du Montparnasse, Paris 14e.

Anniversaire de décès
Lecteurs De 1999 à 2003, Michel Cullin a été
Rémi POUCHOUS,
Pour toute information :
K Abonnements secrétaire général adjoint de l’Office survenu le lundi 2 mars 2020.
franco-allemand pour la Jeunesse
Hélène AZENOR
artiste peintre,
01 57 28 28 28
L’inhumation aura lieu le

www.lemonde.fr/abojournal
(OFAJ). Nous tenons à saluer son
inlassable engagement pour le
vendredi 13 mars, à 16 heures, au
cimetière du Montparnasse, Paris 14e. décédée le 12 mars 2010.
01 57 28 21 36
K Le Carnet du Monde
travail de mémoire et pour la
Vous qui l’aimiez vous êtes les
carnet@mpublicite.fr
coopération européenne au-delà de Pensées pour Hélène.
Tél. : 01-57-28-28-28 bienvenus.
la France et de l’Allemagne. Tarif : 29,50 € TTC
De la part de
Nous adressons nos plus sincères
Rendez-vous à l’entrée, 3, boulevard Prix à la ligne
Edgar-Quinet, pour une dernière
condoléances à ses proches. marche. Miryana.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

IDÉES
0123
VENDREDI 13 MARS 2020 | 27

Manon Loisel et Nicolas Rio Il faut


revoir la « fiche de poste » des maires
Les deux politistes soulignent la limite du discours
héroïque qui glorifie la fonction de maire, mais

A
l’approche du premier tour des fragilise celles et ceux qui l’incarnent au quotidien affirment les habitants que nous avons
municipales, dimanche 15 mars, la interrogés à Brest, Paris et Nevers.
figure du maire fait l’objet de toutes Enfin, quelle est la place des élus commu­
les attentions. Alors que certains naux quand la plupart de l’ingénierie
alertaient il y a quelques mois sur le risque comme un super­héros quand on n’a pas accéder aux services publics ? Les maires locale est transférée aux intercommunali­
de pénurie de candidats, tous les discours de superpouvoirs. se retrouvent responsables de problèmes tés ? L’erreur serait de s’enfermer dans un
viennent aujourd’hui souligner l’impor­ L’atmosphère actuelle semble coincée qui dépassent largement leur territoire face­à­face entre communes et intercom­
tance des élus locaux, « visages quotidiens entre le discours nostalgique sur l’élu municipal, à commencer par les ques­ munalités, qui occupe une grande partie
de la République », pour reprendre la d’autrefois (ce notable respecté qui savait tions de mobilité, d’emploi ou de transi­ des débats législatifs. En favorisant la
formule du président Macron au congrès gérer sa commune en bon père de famille) tion écologique. 75 % des Français tra­ mutualisation des moyens, la construc­
des maires de France 2019. et la tentation de se passer d’élus au profit vaillent en dehors de leur commune de tion intercommunale a permis d’accom­
A trop vanter le pouvoir des maires, la d’une administration efficace, de services résidence. La fonction de maire ne con­ pagner la mobilité des habitants et d’atté­
campagne des élections municipales privés ou de collectifs autogérés. Ces pers­ siste plus à défendre bec et ongles les inté­ nuer la crise des finances locales.
risque d’accentuer le sentiment d’impuis­ pectives ne nous semblent ni possibles ni rêts de la commune, mais à fluidifier le Mais elle n’a pas encore su (ou pas voulu)
sance des futurs élus. Le désarroi des élus souhaitables. Si le besoin d’élus de proxi­ quotidien des usagers de leur territoire s’appuyer sur les élus de proximité dans
révélé par le grand débat n’est pas qu’une mité demeure, voire se renforce, il devient (ceux qui y résident la nuit comme ceux les communes pour faire remonter les
question de statut et de reconnaissance. Il indispensable d’en actualiser la « fiche de qui y viennent la journée). Le conseil mu­ besoins des habitants et suivre la mise en
correspond à une crise existentielle de la poste », en prenant en compte trois évolu­ nicipal ne peut se réduire à un syndicat de œuvre des actions engagées. A l’avenir, il
fonction d’élu local. Et pour cause : on tions majeures. copropriété. serait plus judicieux de penser le partage
continue d’envisager la figure du maire D’abord, à quoi ressemble un « élu du des rôles entre acteurs, pour mieux souli­
comme une fonction intangible et atem­ quotidien », quand la majorité des indivi­ Partage des rôles gner leurs complémentarités, au lieu de se
porelle, alors que tout se transforme dus passe ses journées à traverser les fron­ Ensuite, que veut dire être « élu de proxi­ focaliser sur la répartition (théorique) des
autour d’elle. A quoi sert encore un maire tières communales, pour aller au travail, mité » dans une société marquée par l’effri­ compétences.
en 2020 ? faire ses courses, retrouver des amis ou tement des corps intermédiaires ? La crise Ces trois évolutions montrent que la
Au contact direct des citoyens comme des « gilets jaunes » illustre ce défi. Si les principale qualité à attendre des élus
des administrations, les élus municipaux élus locaux n’étaient pas toujours les bien­ locaux concerne leur capacité à coopérer.
se retrouvent confrontés à une multitude venus sur les ronds­points, c’est que les Les maires ne sont pas les seuls détenteurs
d’injonctions contradictoires. On leur de­ citoyens se méfient des porte­parole qui de l’intérêt général au niveau local, ils le
mande de porter une vision à long terme cherchent à parler à leur place (fussent­ils partagent avec d’autres élus, les citoyens et
et de répondre aux urgences, de maîtriser démocratiquement élus). Les mobilisa­ les services. 
la technicité des sujets et d’être à l’écoute LE CONSEIL tions pour le climat montrent en outre que
des citoyens, d’améliorer la qualité des l’intérêt général se construit parfois en
services publics tout en réduisant les dé­ MUNICIPAL dehors des institutions locales. Ces nouvel­
penses… Ces injonctions illustrent la li­ les formes d’engagement obligent les mai­
mite du discours héroïque porté sur le NE PEUT SE RÉDUIRE res à transformer leur pratique du pouvoir.
maire, qui glorifie la fonction mais fragi­ À UN SYNDICAT « On n’attend pas de nos élus qu’ils appor­ Manon Loisel et Nicolas Rio sont
lise celles et ceux qui l’incarnent au quoti­ tent une solution à tout, mais qu’ils facili­ enseignants à Sciences Po et consultants
dien. Rien de pire que d’être présenté DE COPROPRIÉTÉ tent les initiatives portées par les citoyens », en stratégies territoriales

Marie Le Vern et Chloé Morin Le commerce en ligne,


angle mort du débat politique local
Pour l’élue locale et la politologue, la plupart des villes ne sont pas adaptées à ce nouveau mode de consommation et aux nuisances qu’il génère

L
es campagnes municipales lions d’e­consommateurs en prévoir de stocker, de trier et aussi cette facilité pour gérer leur
battent leur plein, dans les France, près de 88 % des inter­ d’acheminer jusqu’au consom­ logistique quotidienne.
plus petites communes nautes seraient des e­consom­ mateur final. Ce qui, à l’heure ac­ L’e­commerce apparaît donc
comme dans les villes­mé­ mateurs. Nouvelle réalité mas­ tuelle, n’est pas organisé par les aussi comme un atout pour le dé­
tropoles, les candidates et les can­ sive de la vie quotidienne, de la collectivités, et pour cause, il veloppement des territoires, et
didats rivalisent – souvent – commande sur son smartphone existe pour chaque maillon de la l’accès à une livraison/expédi­
d’imagination pour proposer de le lundi matin dans le bus jus­ chaîne logistique une collectivité tion rapide est devenu un critère
nouvelles façons de vivre, d’habi­ qu’à la réception de son colis une compétente. Ainsi, nombre de ca­ déterminant pour la localisation
ter et de se déplacer en ville. heure après, ou bien dans son mions entrent et sortent de nos d’une entreprise – comme le fut
La crise environnementale et le point de livraison le mardi en métropoles à moitié remplis en l’accès au haut débit.
réchauffement climatique ne sortant du travail avant d’aller ayant parcouru quelques dizai­ Plusieurs débats doivent donc
sont – presque – plus contestés et récupérer le petit dernier à la nes de kilomètres dans des zones impérativement s’ouvrir. D’abord,
la part des énergies fossiles dans crèche… extrêmement encombrées. celui de la consommation elle­
les causes, et notamment leur Nous aurons toutes et tous même : pouvons­nous être des
usage individuel, ne fait plus contribué à générer une aug­ Splendeurs et misères des flux « consommacteurs » de l’e­com­
NOUS AURONS guère de doute. Rapportée à l’hy­ mentation sans précédent des Au cœur de nos nouveaux modes merce, conformément aux va­
TOUTES ET TOUS perdensité des grands centres ur­ flux de transport, composés de de consommation se trouve éga­ leurs que nous exprimons de plus
bains, elle amène les futurs édiles la masse de nos colis indivi­ lement la question de la sécurité en plus ?
CONTRIBUÉ à coller aux préoccupations quoti­ duels. Ce sujet est évidemment – des piétons comme des chauf­ Ensuite, celui de la livraison, des
diennes, notamment de déplace­ moins spectaculaire et fait peut­ feurs. Ces derniers sont en effet nouveaux flux qui se multiplient,
À GÉNÉRER UNE ment et de santé, de leurs conci­ être moins rêver que les pota­ de plus en plus pressurisés, sou­ donc de la congestion et de la
AUGMENTATION toyens. Si on lit les programmes, gers urbains, mais l’e­commerce mis à la contrainte horaire et à consommation d’espace public :
on note un arsenal considérable est en passe de devenir la règle, l’ubérisation de leur profession, nous savons par exemple que le
SANS PRÉCÉDENT de mesures portant sur les ques­ l’individualisation des modes de comme le dernier film de Ken transport de marchandises re­
tions environnementales et éco­ consommation également. Or, Loach, Sorry We Missed You, l’il­ présente dans le Grand Paris 10 %
DES FLUX DE logiques : parcs et forêts urbaines, nos villes ne sont pas adaptées à lustre parfaitement… Derrière la du trafic (en termes de nombre
TRANSPORTS, trames vertes, dizaines, voire cen­
taines, de kilomètres de pistes cy­
cette réalité nouvelle.
Il est temps d’en prendre acte,
fiction, il y a une réalité dure, qui
peut également tourner au tragi­
de véhicules), 30 % d’occupation
de la voirie, 30 % de la pollution
COMPOSÉS DE clables, voies piétonnes débitumi­ car qui peut croire que l’on re­ que – nous avons tous en tête des au CO2 et 50 % de la congestion.
sées, agriculture urbaine, etc. viendra en arrière ? Même les hy­ exemples d’accidents de la route, Enfin, celui des conditions inac­
LA MASSE DE NOS Néanmoins, il semble subsister per­urbains qui défendent l’idée qui se multiplient dans nos cen­ ceptables de travail des chauf­
un impensé, un angle mort du de décroissance et qui exigent pa­ tres urbains… feurs livreurs et celui de l’intégra­ Marie Le Vern, experte en
COLIS INDIVIDUELS débat politique local : l’impact rallèlement les produits les plus Cette transformation de nos tion en ville de nouvelles fonc­ communication d’entreprise,
économique et urbain des nou­ bio et locaux possible doivent modes de consommation tions correspondant à ces est conseillère générale du
veaux modes de consommation, s’interroger : comment ces pro­ engendre, enfin, une question nouveaux usages. canton d’Eu et ancienne dépu-
et plus précisément de l’explo­ duits franchiront­ils le périphéri­ éminemment économique. Les Il est encore temps, à quelques tée (PS) de la Seine-Maritime.
sion du commerce en ligne ou que ou autres rocades pour par­ entreprises font aujourd’hui de jours des municipales, de parler Chloé Morin, spécialiste de
e­commerce. venir en masse dans les assiettes leur capacité à acheminer les des conséquences de l’e­com­ l’analyse d’opinion, est direc-
En 2019, les chiffres disponi­ de nos petits écoliers pour leur marchandises rapidement un merce qui est en train de transfor­ trice de projets internationaux
bles font état de près de 39 mil­ déjeuner à la cantine ? Il faudra levier de croissance et utilisent mer nos sociétés, durablement.  chez Ipsos.
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
28 | idées VENDREDI 13 MARS 2020

Alon Rozen, Guy-Philippe Goldstein


L’institution ou l’entreprise ne peuvent
se permettre de devenir un nouveau foyer
de contagion du Sars-CoV-2
mais « ouvertes » en ligne depuis mi­fé­ commun en les désengorgeant aux heu­ dividuel, une organisation ne peut pas
Face au coronavirus, il faut renforcer les mesures vrier. Et c’est le cas également des plus res de pointe. Et elles sont relativement faire porter sur un élève ou un collabora­
préventives de « distanciation sociale » grandes universités américaines : l’uni­ faciles à mettre en œuvre. Tous les outils teur un risque vital. Elle ne peut pas non
versité Stanford, en Californie, le MIT, Ber­ existent déjà. plus faire porter le risque sur les autres
qui ont déjà prouvé leur efficacité, estiment keley, Princeton, NYU, Yale, Columbia Uni­ C’est ce qui a été mis en place à l’Ecole étudiants ou collaborateurs, déjà pré­
les deux universitaires. Ils appellent à développer versity ainsi qu’une soixantaine d’autres des Ponts Business School depuis début sents, qui risquent d’être infectés.
universités privées ou régionales, avaient mars, et qui vient d’être renforcé égale­ Au niveau sociétal, chaque étudiant ou
le télétravail, les téléconférences, ainsi au 10 mars décidé d’arrêter les cours en ment mardi 10 mars. Tous les cours se­ collaborateur infecté qui vient dans les
que le téléenseignement présentiel et de passer entièrement à l’en­ ront désormais 100 % en ligne ou repor­ locaux constitue un facteur supplémen­
seignement à distance. tés selon le cas, et cela jusqu’à l’été. Tous taire de diffusion de l’épidémie au­delà
les événements, réunions larges ou voya­ même de l’enceinte de l’organisation,

O
100 % en ligne ges d’études, seront reportés s’ils ne peu­ par l’intermédiaire des familles, des
n ne peut plus dire qu’on ne sa­ veloppement d’un foyer d’infection pour C’est également le cas du système univer­ vent s’effectuer en ligne. L’ensemble du amis, des connaissances alors affectés.
vait pas. Le nombre croissant de réagir est donc à la fois naïf, fataliste et sitaire en Grèce et en Italie. Face à la me­ personnel de l’école est autorisé à passer L’institution ou l’entreprise ne peuvent
personnes infectées par le SARS­ terriblement dangereux. « Mieux vaut nace épidémique, il serait impensable en télétravail – cela est même désormais se permettre de devenir un nouveau
CoV­2 quotidiennement en Fran­ prévenir que guérir » passe de bon conseil pour ces dirigeants d’université de réunir recommandé par la direction. Ceux qui foyer de contagion.
ce, comme en Europe, exige de prendre à vrai impératif. Il faut être proactif. un amphithéâtre de 400 étudiants pour souhaitent néanmoins venir devront res­ Les entreprises disent vouloir agir de
des mesures fortes. Or, s’il n’existe pas D’autant que des mesures modernes de un cours magistral quand tout peut se pecter les normes de distanciation so­ manière éthique. Les institutions d’en­
encore de thérapies médicales, les exem­ distanciation sociale, qui n’existaient pas faire facilement en ligne. ciale, ainsi qu’un éloignement minimal seignement supérieur professent de l’en­
ples asiatiques – Chine, mais aussi Corée il y a encore quinze ans, sont désormais Ces mesures permettront aussi de ré­ entre collègues. seigner. Cette exigence éthique peut être
du Sud ou Taïwan – montrent que les me­ possibles. Elles permettent en outre la duire le risque dans les transports en Les transports en commun ne sont pas appliquée concrètement. C’est faisable.
sures d’interventions « non pharmaceu­ poursuite de l’activité économique, vitale non plus recommandés par la direction. C’est facile. Et c’est le moment de mettre
tiques », du dépistage de masse à la « dis­ pour la résilience de la société. Il s’agit du Pour les employés qui souhaitent venir, ces volontés en œuvre : maintenant. Et
tanciation sociale » (fermeture des éco­ télétravail, de la téléconférence ou de l’en­ les arrivées et départs pourront bien sûr pas la semaine prochaine, car chaque
les, limitation des rassemblements et seignement à distance. Le ministre de la être décalés. Toutes les réunions d’em­ jour compte.
réunions…), elles, fonctionnent. La dyna­ santé, Olivier Véran, vient de le recom­ ployés pourront se passer en ligne, ou Le temps se mesure désormais en vies
mique de l’épidémie peut être enrayée. mander pour la médecine de ville, avec la bien en présentiel mais dans le cadre de sauvées. 
mise en place de la télémédecine. Ces me­ C’EST LE MOMENT règles strictes de distanciation sociale. Le
« Mieux vaut prévenir que guérir » sures doivent être réclamées pour les en­ travail en ligne étant recommandé, les
Mais ces mesures doivent être prises le treprises et les institutions d’enseigne­ DE METTRE employés pourront toujours choisir un
plus tôt possible. C’est ce que montre, par
exemple, l’analyse des actions menées
ment. C’est déjà le cas chez de nombreu­
ses entreprises chinoises et américaines.
CES VOLONTÉS opt­out [« option de retrait »] et suivre la
réunion en ligne plutôt qu’en présentiel.
lors la grande épidémie de grippe de 1918­ Google, Twitter ou Airbnb ne recomman­ EN ŒUVRE : L’école évite également d’envoyer les
1919 aux Etats­Unis qui y a fait dent plus mais demandent désormais à professeurs enseigner à l’étranger, et Alon Rozen est doyen à l’Ecole
675 000 morts. Les villes qui ont agi au leurs employés de travailler à distance. MAINTENANT, cette mesure vaut aussi pour l’ensemble des Ponts Business School, à Paris ;
plus vite, et le plus longtemps, ont signifi­ Ces mesures ont été aussi déployées du personnel. Guy-Philippe Goldstein est ensei-
cativement atténué le pic de la maladie et avec succès dans les universités chinoises
CAR CHAQUE Il s’agit d’une action urgente et éthique, gnant à l’Ecole de guerre économique,
réduit le nombre de morts. Attendre le dé­ – fermées physiquement depuis janvier JOUR COMPTE à titre individuel et social. Au niveau in­ à Paris

Giovanna Vicarelli reté de ces mesures ? Pour répondre à


cette question, il convient de considérer
deux types de facteurs. D’un côté, ceux,
de la santé, Roberto Speranza, est jeune
et sans expérience ministérielle. De sur­
croît, il n’appartient pas au monde mé­
De plus, le système de santé italien a
connu, ces dernières années, une nette
réduction de ses ressources financières

En Italie, la dureté
structurels de long terme, et, de l’autre, dical et, en seulement six mois passés en raison des difficultés économiques
ceux, contextuels, liés à la situation ac­ au gouvernement, où il est entré le que le pays rencontre depuis les an­
tuelle du système sanitaire et politique 5 septembre 2019, il n’a pas eu le temps nées 2008­2010. A cela s’ajoute la politi­
de l’Italie. d’affiner sa connaissance technique du que populiste des gouvernements de

des mesures restrictives


Le manque de cohésion des mesures système. centre droit qui a entraîné, avec des me­
peut être imputé, en premier lieu, au fait Ce n’est pas un hasard si, ces jours­ci, sures favorables à la retraite anticipée
que le système de santé italien est forte­ c’est le président du Conseil, Giuseppe (à taux plein), le départ de nombreux
ment régionalisé. Depuis 2001, à la suite Conte, qui prend la parole et apparaît professionnels de la santé (en parti­

tient à la fragilité
d’une modification de la Constitution, dans toutes les manifestations publi­ culier de médecins), sans pour autant
ce sont les régions qui sont responsables ques. Ainsi, cette combinaison de fac­ les remplacer.
de la gestion et de l’organisation du Ser­ teurs est à l’origine des difficultés politi­ Résultat : un système de santé en
vizio sanitario, le service de santé publi­ ques que l’Italie a, aujourd’hui, à donner grande difficulté (là encore, plus large­

du système de santé
que, en principe, universel. L’autonomie des réponses coordonnées et cohérentes ment, dans le Sud), qui doit faire face à
régionale est allée crescendo, de manière à l’urgence du Covid­19. une crise sans précédent. C’est en ayant
presque « anarchique ». Et, ces derniers conscience de cette fragilité qu’il faut
mois, il était même question de la ren­ Modification de la Constitution considérer les dernières mesures, extrê­
forcer encore, au nom du droit des ré­ Le système de santé italien présente de­ mement restrictives mais réalistes, du
gions à une « autonomie différenciée ». puis toujours de grandes disparités ter­ gouvernement Conte.
L’autonomie des régions en matière de santé, qui a Or, dans l’état actuel de la législation, ritoriales que l’autonomie des régions a, Comme il arrive souvent dans un pays
l’administration centrale responsable de dans une certaine mesure, exacerbées. avec de grandes contradictions, mais
creusé les disparités, explique, selon la sociologue, le la santé (le ministère de la santé) s’avère Soulignons que certaines régions du aussi de multiples ressources, les pro­
manque de cohérence mais également la sévérité des fragile et dépourvue de pouvoir effectif. Sud (la Calabre et la Campanie) ne par­ fessionnels du secteur de la santé italien
Il s’agit là d’une conséquence de la modi­ viennent pas à garantir à leurs popula­ font un gigantesque travail pour lutter
politiques de lutte contre la propagation du Covid­19 fication de la Constitution, mais aussi tions le Livello Essenziale di Assistenza contre l’augmentation du nombre de
des politiques menées par les gouverne­ – le service de santé minimal –, univer­ cas de Covid­19. Ils font montre d’un
ments de centre droit, fédéralistes, qui sel, établi par la loi. En 2017, on enregis­ sens de la responsabilité et d’un dévoue­

D
n’ont rien fait pour renforcer la fonction trait, par exemple, une très forte mobi­ ment au service de santé publique que
epuis le 21 février, et en l’espace quées en Lombardie et dans les quatorze ministérielle de coordination des politi­ lité des habitants du Sud vers les hôpi­ beaucoup reconnaissent être, quelles
d’une vingtaine de jours, l’Italie a provinces du Nord les plus touchées par ques territoriales. taux des régions du Nord (Lombardie, que soient les critiques, la meilleure ré­
mis en place une série de politi­ le nouveau coronavirus. C’est dans ce contexte structurel qu’il Vénétie et Emilie­Romagne), de ponse que le pays donne à la crise sani­
ques de lutte contre la propaga­ faut comprendre les premières mesures, meilleur niveau. taire qu’il est en train de vivre. 
tion du Covid­19 qui, aux yeux de nom­ Formulaire d’autodéclaration diverses et contradictoires, prises par les Ce sont ces établissements qui traitent (Traduit de l’italien par
breux observateurs, surtout européens, Ainsi, depuis le 10 mars, on ne peut sor­ présidents de Lombardie et de Vénétie : aujourd’hui le plus grand nombre de cas Valentine Morizot)
apparaissent comme incohérentes et, tir de chez soi qu’en cas d’impératif pro­ deux régions gouvernées par des partis de Covid­19. Or, une rapide propagation
d’une certaine manière, excessives. fessionnel, de situation d’urgence ou de qui, au niveau national, se trouvent dans de l’épidémie dans les régions méridio­
Après quelques mesures régionales, raison médicale. Chacun est tenu de dé­ l’opposition (la Ligue de Salvini) et dé­ nales mettrait en très grande difficulté
également contradictoires, et des mesu­ clarer tout déplacement dans un formu­ fendent des positions contraires à celles les services sanitaires dont les structu­
res gouvernementales manifestement laire d’autodéclaration et de le présenter du gouvernement Conte (composé res existantes sont déjà insuffisantes
peu cohérentes, avec son dernier décret sur demande des forces de l’ordre. Une d’une coalition entre le Parti démocrate sur le plan tant de la qualité que de la Giovanna Vicarelli est professeure
du 9 mars, le conseil des ministres a fausse déclaration constitue un délit. et le Mouvement 5 étoiles). quantité. D’où les efforts déployés pour de sociologie et d’économie
étendu à tout le territoire national les rè­ Comment expliquer le manque de co­ D’un point de vue contextuel, il faut contenir au maximum l’extension du à l’université polytechnique
gles restrictives qui étaient déjà appli­ hésion et, dans le même temps, la du­ considérer le fait que l’actuel ministre virus en employant des mesures fortes. des Marches, à Ancône
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
VENDREDI 13 MARS 2020 idées | 29

Le Royaume-Uni surjoue l’optimisme dans les négociations du Brexit


ANALYSE cèrement persuadés que leur pays, libéré des
contraintes communautaires, va enfin pou­
Rien de tel chez M. Frost. Son équipe est
prête, elle a produit un vrai mandat de négo­
Ces menaces « ne nous font pas peur », ; assu­
rait­il lors de son discours bruxellois. Car

Q
uand les informations man­ voir voguer vers un avenir radieux. ciation (une trentaine de pages denses et « toutes les études » prévoyant des conséquen­
quent, les journalistes bruxellois Dans un discours habile et brutal, prononcé précises), deux jours seulement après celui ces graves pour l’économie britannique d’une
en sont souvent réduits à décrire à Bruxelles le 17 février, David Frost a tenté de des Européens. Les Britanniques ont par sortie brutale du marché intérieur « exagè­
le menu des réunions au som­ théoriser cet état d’esprit : l’UE fut une révolu­ ailleurs obtenu que les séances de négocia­ rent, à mon avis, l’impact des barrières non ta­
met. On a donc appris, grâce au tion mais appartient au passé ; l’avenir est tion aient lieu alternativement à Bruxelles et rifaires et les coûts des contrôles douaniers ». Le
Daily Telegraph, que David Frost, le négocia­ aux nationalistes et aux Brexiters. Partant à Londres, et non plus seulement dans la ca­ diplomate est même prêt à un accord « à l’aus­
teur de Boris Johnson, a commencé sa jour­ d’une description biaisée de l’Union, qui pitale belge. Enfin, ils ont, pour l’instant, tralienne » fin 2020 (la novlangue du gouver­
née, lundi 2 mars, à Bruxelles, par un « full En­ aurait supposément privé ses membres de réussi à imposer leur agenda : ils veulent un nement britannique pour désigner un « no
glish breakfast », avec « des saucisses, des hari­ leur souveraineté, le diplomate prétend que accord avant la fin 2020. deal »). Ces déclarations comportent évidem­
LES EUROPÉENS  cots, du bacon et des œufs », juste avant de re­ « nous allons disposer d’un avantage considé­ ment une part de bluff, mais pas seulement :
PARAISSENT  joindre, à la tête d’une énorme délégation rable sur l’UE : la possibilité d’établir nos pro­ Un « clean Brexit » pourquoi un Brexiter aurait­il peur d’un « no
(100 experts), son alter ego européen, Michel pres règles, d’évoluer plus rapidement que l’UE Sur le fond, M. Frost a commencé à affûter ses deal » s’il ne craint pas les conséquences éco­
AFFAIBLIS, FACILES  Barnier, dans l’un des étages de la Commis­ ne peut le faire, sur de nouveaux secteurs, en arguments avant même le début de la sai­ nomiques de « frictions » aux frontières ?
sion européenne. Les Britanniques portaient nous fondant sur des bases scientifiques, pas son 2 des discussions. Ceux­ci sont certes Pour autant, MM. Frost et Johnson suresti­
À DIVISER ?  tous un badge aux couleurs de l’Union Jack sur la peur de l’avenir ». contestables, mais cohérents et au service ment leurs atouts. Les Européens leur parais­
pour ce premier jour des négociations de la Cette assurance lui suffira­t­elle pour impo­ d’un objectif clair. M. Frost souhaite un « clean sent affaiblis, faciles à diviser ? Peut­être, mais
PEUT­ÊTRE, MAIS  relation future entre l’Union européenne ser ses vues à Bruxelles ? Non, évidemment : Brexit » (« un Brexit net »), sans alignement ré­ Angela Merkel et Emmanuel Macron font face
LE PRIX POLITIQUE  (UE) et le Royaume­Uni. la négociation sera difficile, mais elle devrait glementaire avec l’UE, ni plus rien qui ména­ à des extrêmes droites de mieux en mieux
Ces anecdotes peuvent faire sourire, elles quand même être bien plus équilibrée que gerait un rôle (même indirect dans la produc­ installées dans l’opinion. Difficile d’imaginer
D’UNE ABDICATION  disent cependant beaucoup de l’état d’esprit à celle du divorce, qui a vu Londres abandon­ tion des lois nationales) à la Cour de justice de qu’ils vont céder, notamment sur les ques­
Londres. Les équipes sont regonflées à bloc, ner progressivement toutes ses prétentions. Luxembourg, épouvantail des Brexiters. tions d’harmonisation réglementaire. Le prix
VIS­À­VIS  pleines d’optimisme, ne ratent pas une occa­ Une photographie résume la position des Londres assure ne vouloir qu’un accord politique d’une abdication vis­à­vis de Lon­
DE LONDRES SERAIT  sion de célébrer la « souveraineté retrouvée » troupes côté britannique, quand Theresa May commercial basique, sur le modèle du CETA, dres serait exorbitant.
de leur pays. En face, les Européens paraissent était à Downing Street. Sur ce cliché datant de signé entre Bruxelles et Ottawa. Bruxelles Et c’est compter sans le coronavirus. Qui
EXORBITANT plus déprimés que jamais, incapables de s’en­ juillet 2017, David Davis, le ministre du Brexit exige en échange que le Royaume­Uni s’en­ sait où en seront les économies britannique
tendre sur leur budget commun et confron­ d’alors, fait face à Michel Barnier, dans le bu­ gage à conserver les standards européens en et européenne dans quelques semaines si, à
tés à une nouvelle crise migratoire. reau de ce dernier. Ils inaugurent une de leurs matière d’aides d’Etat et d’environnement. Il la suite du nord de l’Italie, d’autres régions se
Boris Johnson a remporté une victoire ines­ premières séances de négociation. Le Fran­ n’en est pas question, rétorquent les Britan­ coupent du monde pour éviter la pandémie ?
pérée aux élections générales de décembre çais a disposé une pile de dossiers devant lui, niques, rien de tel n’a été exigé du Canada ! Et David Frost et Michel Barnier pourront­ils
2019. Il dispose d’une majorité conservatrice M. Davis ne tient même pas une feuille A4 en si les Européens devaient insister ? Tant pis, seulement continuer à se voir pour tenir
historique à la Chambre des communes et a main. Le message subliminal est redoutable : répond M. Frost, qui prétend préférer des l’agenda d’un accord à l’automne ? 
fait le ménage dans son cabinet, ne gardant les Européens ont potassé leur sujet, les Bri­ taxes et des quotas plutôt que de céder sur la cécile ducourtieux
que des Brexiters dociles et convaincus, sin­ tanniques sont venus en amateurs. souveraineté du pays. (londres, correspondante)

CHRONIQUE | PAR ALEXANDRE PIQUARD  NATIONALISER POUR « CHANGER LE MONDE »


Assistants vocaux : LIVRE ment, sidérurgie, électronique) et
2 compagnies financières seront
sion » des salariés. Or, aujourd’hui
que le capitalisme financier fait à

un univers impitoyable V oici un livre qui passion­


nera autant ceux qui s’in­
téressent au passé et les
nationalisés par la loi du 18 fé­
vrier 1982. Quatre ans plus tard,
après l’arrivée de la droite à Mati­
nouveau la preuve de son incapa­
cité à relever le défi de la « multi­
crise » (économique, sociale et en­
historiens que ceux qui se préoc­ gnon, toutes – plus quelques en­ vironnementale), ce sont à nou­

P our qui s’intéresse aux ques­


tions de concurrence dans la
technologie, les assistants vo­
caux sont un cas remarquable. Cer­
tes, l’usage de ces logiciels qu’on com­
Dans l’univers de la voix, « les mar­
ques les plus connues et les plus gros
acteurs » seront favorisés, met en
garde le document. Il y a un « risque
d’enfermement » du consommateur.
cupent de l’avenir et les politolo­
gues. L’auteur, économiste univer­
sitaire des années 1970, spécialiste
de l’étude des structures capitalis­
tiques des grandes entreprises
treprises d’Etat – seront privati­
sées. Et le mouvement ne s’arrê­
tera plus, sous les gouvernements
de droite comme de gauche…
veau les questions du contrôle de
la monnaie et de la gouvernance
des entreprises qui sont posées,
affirme Francois Morin. Les na­
tionalisations avaient conduit à
mande par la voix est encore limité. Et Google, Apple ou Amazon dispo­ françaises, est appelé par le gou­ Mauvaise réponse l’étatisation ; d’autres pistes doi­
Mais Amazon, Google et Apple espè­ sent d’un pouvoir d’intermédiaire vernement Mauroy, après la vic­ Est­ce à dire que les nationalisa­ vent être suivies pour mettre la fi­
rent les installer dans votre maison renforcé. Or, Amazon et Google toire de la gauche aux élections de tions ont été une erreur, heureu­ nance et les grandes entreprises
via les enceintes connectées, dans vo­ contrôlent 90 % du marché des en­ 1981, à participer à l’élaboration sement vite réparée ? François au service de l’intérêt général et
tre poche, dans votre smartphone, ceintes connectées aux Etats­Unis et des lois de nationalisation, « alors Morin l’admet volontiers – bien alimenter un projet progressiste,
dans votre voiture, dans votre télévi­ 60 % dans le monde. Le risque d’une QUAND LA GAUCHE  qu[‘il] n’avai[t] même pas [s]a carte qu’il en ait été l’un des plus fer­ un nouveau programme com­
sion connectée… Surtout, le recours à distorsion de concurrence est aussi ESSAYAIT ENCORE :  au PS », écrit­il. vents partisans –, mais affirme mun de la gauche.
la commande orale change la donne. renforcé par le fait que les trois géants LE RÉCIT DES  Voilà notre chercheur plongé qu’il s’agissait d’une mauvaise ré­ L’économiste suggère la multi­
Si vous demandez à une enceinte du numérique éditent des services NATIONALISATIONS  dans le monde impitoyable des ca­ ponse à de bonnes questions. La plication de monnaies de crédit de
connectée Google Home : « Quelles propres : si vous demandez une chan­ DE 1981 ET  binets ministériels, élyséen et de gauche de 1981 voulait l’écono­ la commune à l’Europe ; et un par­
sont les dernières actualités ? », elle son à l’assistant d’Amazon Alexa, il ira QUELQUES LEÇONS  la haute administration, au milieu mie capitaliste par deux leviers : tage du pouvoir dans l’entreprise à
vous fera écouter un flash de France la chercher sur Amazon Music, sauf si QUE L’ON PEUT des affrontements idéologiques, faire du crédit et de la monnaie égalité entre les « apporteurs de
Info. La radio publique est le choix par vous l’avez configuré pour utiliser EN TIRER voire des haines individuelles, qui l’instrument de l’intérêt général, capitaux » et les « apporteurs de
défaut parce qu’elle a très tôt noué des Spotify ou Apple Music… de François Morin, déchirent le Parti et les « milieux donner aux salariés un pouvoir travail ». Peut­être, mais il reste à
partenariats avec Google. Si vous lui éd. Lux, 240 p., d’affaires ». Le récit est palpitant, de décision dans la gouvernance passer de telles propositions au ta­
demandez de jouer la chanson Bella Imposer la transparence 16 euros les rebondissements ébouriffants, des entreprises. Ce furent donc mis des arcanes politiques et idéo­
Ciao, vous entendrez probablement la Les géants concernés rétorquent que le suspens haletant… bien que l’on les nationalisations – qui échouè­ logiques si bien décrites par
version récente avec, notamment, les assistants vocaux offrent une « di­ connaisse la fin de l’histoire : rent ; et les lois de démocratisa­ l’auteur dans son récit de la mise
Maître Gims, populaire sur le service versité » de services. Et que les derniè­ 36 banques (plus 72 autres par la tion de l’entreprise – qui ne furent en œuvre effective des grandes
musical Spotify. Demain, si vous tous­ res enceintes connectées intègrent voie des participations majoritai­ pas menées jusqu’au bout, hors idées de mai 1981… 
sez en présence de votre assistant vo­ des petits écrans tactiles. Pour les res), 5 groupes industriels (arme­ les lois Auroux sur « l’expres­ antoine reverchon
cal, il pourrait vous proposer de vous « dernières actualités », depuis fin
faire livrer le sirop Machin, si cette 2019, Alexa propose de choisir, par dé­
marque a passé un accord commer­ faut, entre quatre médias : France Info,
cial avec Amazon. Un cas fictif mais France Inter, Europe 1 et 20 Minutes.
envisagé dans l’un des brevets dépo­ Surtout, l’utilisateur peut « personna­ Pour toi | par diane obomsawin
sés par l’entreprise, en 2017. liser » les services pour chaque com­
Bien sûr, si vous savez ce que vous mande vocale. Encore faut­il qu’il soit
voulez, vous pouvez « lancer RMC ». au courant et en prenne le temps…
Mais l’oral favorise les questions Ne faut­il pas imposer dès mainte­
ouvertes. Des utilisateurs sollicitent nant des règles ex ante, plutôt que de
« de la musique pour barbecue » ou s’en remettre aux seules enquêtes
« de la musique pour faire du sport », pour atteinte à la concurrence, lan­
ce qui déclenche des « playlists » de cées a posteriori ? Le rapport du CSA
morceaux présélectionnés. appelle les pouvoirs publics à la « vigi­
Les assistants vocaux concentrent lance ». L’Arcep plaide pour la « neu­
les choix. Un peu comme des tralité » des plates­formes : imposer la
moteurs de recherche qui ne donne­ transparence envers l’utilisateur et
raient qu’une seule réponse. Ce sont les fournisseurs, permettre le passage
des « moteurs de résultat », a résumé d’un environnement à un autre, don­
le Conseil supérieur de l’audiovisuel ner à l’utilisateur le pouvoir de hiérar­
(CSA) dans un rapport publié, en chiser les services… Le député Eric Bo­
mai 2019, avec la Haute Autorité pour thorel (LRM) regrettait, le 25 février, à
la diffusion des œuvres et la pro­ l’Assemblée nationale, que le projet de
tection des droits sur Internet (Ha­ loi audiovisuel actuellement en débat
dopi), l’Autorité de la concurrence, le ne régule pas plus les terminaux. La
régulateur des télécoms Arcep et la corapporteure Aurore Bergé (LRM) a
Commission nationale de l’informa­ d’ailleurs introduit un amendement
tique et des libertés (CNIL). « pour que les utilisateurs puissent, sur
les enceintes connectées, choisir la
source de leurs contenus, ainsi que leur
hiérarchie ». La Commission euro­
AMAZON ET GOOGLE  péenne veut se pencher sur « la régu­
lation des plates­formes ».
CONTRÔLENT 90 %  C’est probablement le bon moment.
Selon le CSA, en 2019, seuls 10 % des
DU MARCHÉ DES ENCEINTES  Français possédaient une enceinte
CONNECTÉES AUX ÉTATS­UNIS  connectée, encore souvent considé­
rée comme un gadget. Mais ils de­
ET 60 % DANS LE MONDE vraient être 35 % en 2025. 
UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

0123
30 | 0123 VENDREDI 13 MARS 2020

INTERNATIONAL | CHRONIQUE SURMONTER 


par al ai n f r ac hon pour déclencher cette procédure, intro­ France insoumise pour porter le fer contre
L’ÉCHEC DU  duite en 2008 pour donner aux citoyens la le ministre de l’économie, Bruno Le Maire,
possibilité de s’exprimer sur un certain issu de ses rangs sur un sujet allant à l’en­
RÉFÉRENDUM 
Coronavirus D’INITIATIVE 
nombre de sujets conflictuels. Cette fois,
une partie des élus LR n’avaient pas hésité à
s’associer à ceux de la gauche pour attein­
contre de ses convictions. De son côté, la
gauche s’est activée, mais elle a dû consta­
ter, au fil des mois, que l’indignation soule­
et régimes politiques PARTAGÉE dre le seuil nécessaire des 185 signatures,
représentant un cinquième des membres
du Parlement. La privatisation des autorou­
vée par la privatisation d’ADP avait été sup­
plantée par d’autres combats.
L’échec essuyé ne doit pas pour autant
tes, intervenue treize ans plus tôt, y était freiner la cause de la démocratie participa­
pour beaucoup. Elle leur était apparue tive. La France est minée par la défiance po­

L ALORS QUE L’UN 
e nouveau coronavirus comme une très mauvaise opération pour litique et le retrait d’un certain nombre de
étend chaque jour sa zone l’Etat et les usagers. Ils ne voulaient en citoyens de la vie publique. Pour les réim­
de contamination. Effets DE SES MEMBRES  aucun cas qu’une rente puisse de nouveau pliquer, elle ne doit pas craindre de pro­
collatéraux, il fait som­ se créer, a fortiori sur un actif considéré mouvoir entre les élections des mécanis­
FONDATEURS, 
brer les marchés financiers et
malmène l’économie mondiale. Il
met à l’épreuve les systèmes de
santé. Mais le Covid­19 soumet
aussi à concurrence les modes de
L’ITALIE, EST 
À LA PEINE, L’UE 
A première vue, l’échec est patent. Le
référendum d’initiative partagée
(RIP) déclenché pour tenter de blo­
quer la privatisation du Groupe ADP (Paris
Aéroport) n’a pas abouti. Ses initiateurs
comme stratégique.
Cependant, un autre verrou existait. L’ar­
ticle 11 de la Constitution stipulait que le
RIP ne pouvait porter sur une loi promul­
guée depuis moins d’un an. La privatisa­
mes de relégitimation politique, pourvu
que ces derniers ne remettent pas en ques­
tion la démocratie représentative.
Le RIP offre à cet égard de solides garan­
ties, puisque les deux Assemblées restent
gouvernement. Il teste les régimes DOIT D’ABORD  avaient jusqu’au 12 mars pour réunir le tion d’ADP contenue dans la loi Pacte était, associées jusqu’au bout du processus, mais
politiques. Pour venir à bout d’une nombre de signatures nécessaires. Ils n’y à l’époque, en attente de promulgation. Le les seuils de déclenchement sont si élevés
épidémie galopante, lequel est le ÊTRE SOLIDAIRE sont pas parvenus. Alors que 4,7 millions gouvernement espérait de ce fait que la qu’ils apparaissent comme décourageants.
plus efficace : autocratie ou de paraphes représentant 10 % du corps procédure serait inapplicable. Or, le 9 mai, Emmanuel Macron en a pris conscience.
démocratie ? électoral devaient être recueillis, un peu les membres du Conseil constitutionnel Dans le projet de loi constitutionnelle dé­
La question est posée à un mo­ d’alarmisme afin de plomber plus de 1 million ont été comptabilisés. Si validèrent le RIP, obligeant l’exécutif à sus­ posé le 29 août 2019 à l’Assemblée natio­
ment­clé pour la démocratie libé­ l’économie et d’empêcher sa réé­ victoire il y a, elle n’est que collatérale : pendre la privatisation, alors même que la nale, il a notamment abaissé à 1 million le
rale. Dans nombre de pays démo­ lection. Cette semaine, il s’en compte tenu du climat boursier, la privati­ loi Pacte était, à son tour, validée. On se nombre des signataires requis, mais, de­
cratiques, les électeurs manifes­ prend à l’Europe – vols à destina­ sation d’ADP n’est plus d’actualité. trouvait face à un intéressant cas d’école : puis, le texte est enlisé du fait de l’hostilité
tent défiance ou distance à tion des Etats­Unis arrêtés pour Lancée au printemps 2019, en pleine crise celui d’une double légitimité mise en con­ de la majorité sénatoriale. C’est donc
l’adresse de leurs institutions poli­ un mois – et, au passage, il critique des « gilets jaunes », la procédure du RIP currence. autour de la convention citoyenne pour la
tiques. Celles­ci seraient mal ser­ l’Union européenne (UE), l’une de avait suscité enthousiasme d’un côté, émoi Ce qui s’est produit ensuite relève des transition écologique que les attentes se fo­
vies par des « élites » urbaines ses bêtes noires. Trump a manqué de l’autre. C’était en effet une première. Ja­ contingences politiques : la droite n’a pas calisent afin de savoir si un pas significatif
hors­sol, répète la vulgate popu­ de la principale qualité requise mais jusqu’alors les parlementaires de l’op­ fait campagne pour le référendum, car elle sera franchi sous ce quinquennat pour per­
liste ; on met en doute leur perti­ dans une crise de ce type : inspirer position n’avaient été assez nombreux était gênée d’être associée aux élus de La mettre l’expression directe des citoyens. 
nence face aux défis de l’heure. confiance.
Le modèle démocratique dit « il­ Le virus pourrait mettre en lu­
libéral » s’installe – à Ankara, à Var­ mière les failles du système de
sovie ou à Budapest. Vladimir santé américain : coût élevé des
Poutine ne veut plus quitter le tests et de l’hôpital, absence d’as­
Kremlin. De nouveau prosélyte, la surance sociale pour tous, inéga­
Chine de Xi Jinping vante aux pays lité devant le congé santé, etc.
du Sud la gouvernance autoritaire En 2018, Trump a démantelé la
aux caractéristiques chinoises structure qui, à la Maison Blanche, Cahier numéro un de l’édition n° 2888 du 12 au 18 mars 2020
(avant, on disait « dictature »). réfléchissait à la lutte contre les

CAROLINE ROKHAYA VOYAGE SUR LES TERRES SÉVICES DANS DES P. 48


Pourtant, ce que le Covid­19 a pandémies. En cas de récession
montré à ce jour, là même où il est due au virus, il a largement épuisé
apparu, dans la province du Hubei
en Chine, c’est bien l’inanité d’un
les voies de la relance : déficit bud­
gétaire déjà élevé, creusé par les
FOUREST DIALLO P. 65 DE L’EXTRÊME DROITE P. 24 CENTRES POUR MINEURS
régime qui supprime toute liberté cadeaux fiscaux aux riches ; faible
d’expression. Le Parti commu­ marge de manœuvre monétaire
niste chinois (PCC) et son chef font du fait de la pression qu’il exerce
aujourd’hui valoir leur aptitude à sur la Réserve fédérale américaine
mettre en quarantaine des mil­ (Fed) pour une politique continue
lions de personnes. Ils reçoivent de taux d’intérêt bas. Sur fond de
les félicitations de l’Organisation procès trumpien fait à la mondia­
mondiale de la santé (OMS) pour lisation, Trump a singulièrement
leur contre­offensive antivirus. manqué de leadership. Cela pour­
Pékin dépêche du matériel médi­ rait lui coûter cher en novembre.
cal à l’étranger. Il n’empêche : C’est entendu, face à une crise de

IMMOBILIER
nombre de Chinois s’interrogent santé publique de cette ampleur, il
sur les cinq semaines, au bas mot, en va comme ailleurs : les pays ri­

TOUJOURS
perdues au moment où le Co­ ches s’en sortent mieux que les
vid­19 prenait son envol. pauvres. L’Union européenne –
association libre de démocraties à
La marque de l’ère Xi tendance plutôt sociale – est sou­
Si on avait écouté les lanceurs mise à une double épreuve.
d’alerte au lieu de les mettre en Alors que l’un de ses membres Crédit Rénovation
prison, si l’échelon régional avait
« osé » dire au « centre » que ça
fondateurs, l’Italie, est à la peine,
l’Union européenne doit d’abord La nouvelle Le casse-tête
allait très mal à Wuhan, la capitale être solidaire – ce qui jusque­là n’a donne énergétique

PLUSHAUT
du Hubei, sans crainte d’être sanc­ pas été manifeste. Elle doit mon­
tionné pour nouvelle contraire à trer son attachement à une ambi­
la ligne du parti, des millions de tion sociale forte qui la distingue­
Chinois ne vivraient pas cette
épreuve. La gestion de cette épidé­
rait des Etats­Unis. Testée par l’épi­
démie, la fameuse « Europe so­
Psychologie Tous les prix
mie porte la marque de l’ère Xi : ciale » des traités est sollicitée Le stress Ville
hypercentralisation de la décision
politique ; obsession du contrôle
comme rarement.
Le deuxième front est celui de
du vendeur par ville
social et répression de la moindre l’économie. Une mini­récession
espèce de dissidence, fût­elle pointe le nez qui, à l’instar du Co­
médicale. L’ambition de Xi de vid­19, ne connaîtra pas les fron­
promouvoir le modèle de gouver­ tières. Christine Lagarde, la pa­
JEAN-YVES LACOTE

nance chinois, c’est­à­dire la tronne de la Banque centrale euro­


toute­puissance de l’Etat­parti péenne, devait dire jeudi si elle
comme un parangon d’efficacité, peut encore trouver des marges
en sort affaiblie. dans la baisse des taux d’intérêt.
Mais le populisme à tendance Pour empêcher l’encalminage de
narcissique, que Donald Trump l’économie européenne, l’essen­
pratique à la tête des Etats­Unis, tiel est d’être disposé à un fort
n’est pas en meilleur état. Le prési­ coup de pouce budgétaire à desti­
dent, qui s’est attaché à saboter nation des petites et moyennes
l’assurance­santé mise en route entreprises. L’Allemagne serait
par Barack Obama, a d’abord pris mal venue de prêcher l’austérité
le Covid­19 de haut, avec désinvol­ en ces circonstances. La situation
ture : attendez le printemps, ce vi­ est différente, certes, mais le spec­
rus est rétif à la chaleur… Puis est tre de la crise économique de AVEC
venu le temps des boucs émissai­ 2008, déclenchée par la peste fi­
res. Trumpissime jusqu’à la carica­ nancière venue de Wall Street,
ture, il a accusé les démocrates rôde par là.
En 2008, le pire fut évité. Une dé­
pression majeure fut empêchée
par une action de relance concer­
LE POPULISME  tée des grandes économies du
monde – qu’il s’agisse de démocra­
À TENDANCE 

EN VENTE CHEZ VOTRE


ties ou non – décidée lors d’un G20
NARCISSIQUE DE  à Londres. Le péril était global, la
réponse fut multilatérale. L’épidé­
DONALD TRUMP 
MARCHAND DE JOURNAUX
mie de coronavirus risque bien de
ralentir une croissance mondiale
SORT DE CETTE  déjà anémique. Le multilatérisme
CRISE TOUT AUSSI  n’est plus à la mode, pourtant, le
Covid­19 pourrait relever d’un G20
AFFAIBLI – par téléconférence bien sûr. 

Tirage du Monde daté jeudi 12 mars : 156 070 exemplaires


UPLOADED BY "What's News" vk.com/wsnws TELEGRAM: t.me/whatsnws

2
C’EST