Vous êtes sur la page 1sur 3

Analyser temporelle des phases

I- Introduction
L'analyser temporelle des phases est un document contenant tous les éléments concernant
l’étude des tâches et les temps élémentaires. Cette analyse a pour but de prévoir le
déroulement temporel d’une phase afin :
- Élaborer un devis par la connaissance des divers temps entrant la mise en en œuvre
et dans l’exécution de la phase ;
- Effectuer des études de rentabilité des équipements (gain ou non de temps)
- Déterminer des prix de revient des produits
- De composer différentes solutions d’organisation de poste, pour retenir une solution
optimale en décomposant tous les gestes, mouvements ou manipulations en éléments
simples et chronologique.
- Organiser la production (enchaînement des phases, nombre de postes, prévision des
délais, etc.)
- Comparer plusieurs modes opératoires
II- Estimation du temps nécessaire à l’exécution des principales tâches

L’étude des temps constitue l’une des techniques principales permettant l’élaboration de ce
document.
 Temps manuel (Tm)
C'est la durée d'un travail physique ou mental dépendant uniquement de l'opérateur ;
il est exprimé en centième de minutes [cmin].
Exemple :
Mise en position et Contrôle Temps
Temps
maintien de la pièce
Monter la pièce en Vérification d’une cote au réglet 25
28
étau(<3kg)
Démonter la pièce de Vérification d’une cote au pied à coulisse 25 à 50
16
l’étau(<3kg)
Vérification d’une cote au calibre à
Monter la pièce en mandrin 25 à 40
14
3 mors mâchoire
Vérification un alésage à l’aide d’un
Démonter la pièce de 25 à 30
14
mandrin 3 mors tampon cylindrique
Monter la pièce en montage
d’usinage
- fraisage 60 Contrôler une pièce en montage 70 à 200
- perçage 50
- tournage 80
Démonter la pièce en
montage d’usinage
- fraisage
30
- perçage
20
- tournage
70
 Temps technologique (Tt)
C’est le temps pendant le quel la machine travail, il dépond des conditions de coupe employées,
Tt = Lc / Vf, avec Vf= vitesse d’avance et Lc = course totale en vitesse de travail.
 Temps technico-manuels (Ttm) :
C’est le temps pendant lequel l’opérateur et la machine travaillent conjointement à la même
tache.
Exemple :
Une tâche manuelle effectuée par un opérateur sur une machine :
(ex : Perçage d’un trou avec une perceuse sensitive).
 Les temps manuels fréquentiels (Tmf ),
Par exemple les contrôles périodiques, sont représentés hachurés (en indiquant la fréquence)
✓ Si la fréquence est irrégulière (ex : affutage), on représente la tâche manuelle avec le
temps moyenné de l’irrégulier ajouté au temps standard.
✓ Dans un cycle de fabrication, un élément est dit déterminant par rapport à un autre, s’ils
sont simultanés et que le second se termine avant la fin du premier. On parle aussi
d’attente sous cycle.
✓ Si enfin une activité requiert la présence de deux opérateurs simultanément, on relie leurs
deux éléments manuels par une barre oblique
 Temps masqué «Tz»
C'est la durée qui correspond à un travail réalisé simultanément avec une autre activité.
Autrement dit, c'est la durée d'un travail humain ou machine accompli pendant l'exécution d'un
travail prédominant.
Exemple :
Contrôle d’une pièce pendant l’usinage d’une autre.
 Temps série «Ts»
C’est le temps nécessaire à la préparation (mise en place de la phase d’usinage) et la clôture
de la phase (nettoyage-démontage) pour la série de pièces réalisées.
Exemple de temps manuel
III-Représentation temporelle les simogrammes :
Un simogramme est une représentation graphique de l’organisation temporelle des différentes
tâches d’un cycle de fabrication (comme les différentes opérations d’une gamme). Il permet de
définir si ces tâches sont successives ou simultanées et si elles requièrent des ressources
humaines ou matérielles. Il est également un support pour optimiser le cycle, déterminer la
cadence nominale et différents taux d’occupation théoriques.
Conventions graphiques du simogramme
On distingue trois types de tâches dans les simogrammes et on utilise traditionnellement les
Représentations graphiques suivantes :
Les temps manuels sont représentés par un double trait continu ;
Les temps technologiques sont représentés par un trait fort continu ;
Les temps technico-manuels sont représentés par deux segments parallèle reliés par trait
continu diagonale.
L’identification des différents temps est assurée par un numéro correspondant à leur rang
d’intervention dans la phase.