Vous êtes sur la page 1sur 6

1.

LE RÔLE DE L’ACTUAIRE DANS L’ASSURANCE


1.1.Qu’est-ce qu’un actuaire :

a. Étymologie : Robert: technique appliquant les méthodes


statistiques et du calcul des probabilités aux
opérations financières, aux problèmes d'assurance,
de prévoyance et de provisions.
b. Définition : professionnels qui appliquent les outils
mathématiques et mathématiques aux problèmes
financiers.
c. Objectifs : évaluent les implications financières d'événements
incertains
La modélisation du risque : Evaluer
La gestion du risque: Réduire
d. qualités : Haut niveau de connaissance technique:
Comprendre la nature de l’assurance, les
contraintes, les risques inhérents…
Pouvoir équilibrer des intérêts différents :
e. Environnement: Pensions de retraite :
Industries d’assurance :
Sociétés d'expert-conseil :
Activités de supervision:

En tant qu’actuaire; tu seras responsable d’analyser différentes situations, incidents


et événements qui représentent un risque en assurance en utilisant tes connaissances
spécialisées en mathématiques financières, en statistique et en théorie des risques.
Tu feras davantage que de calculer les primes d'assurances selon un niveau de
risque, mais tu devras notamment analyser les marchés financiers, la conjoncture
économique et la situation sociale de la clientèle afin d’évaluer et de mesurer le
niveau de risque fasse ou à une couverture ou une réclamation d’assurance.
 
En cabinet d'expert-conseil : tu seras appelé(e) à aider et conseiller ta clientèle
(particuliers) à préparer et gérer son avenir financier en réduisant des risques
associés à la maladie, à l'invalidité, au chômage, à la retraite, aux dommages
matériels, aux placements, à un mort prématurée.
 
Au niveau de la clientèle affaires, tu fourniras des conseils aux gestionnaires afin de
les préparer à gérer l'avenir financier face aux risques reliées à leur contribution aux
régimes de retraite, aux régimes d'assurance-santé, aux placements et aux
investissements, à la retraite massive de son personnel, aux dommages matériels,
etc.
 
En assurance-vie; tu devras aussi analyser les différents échelles de tarifs, effectuer
des mesures sur le taux de mortalité, analyser et évaluer la valeur des primes qui
pourraient être versées et autres analyses dans le domaine de l’assurance-vie,
assurance-accident, rentes publiques de conjoints survivants et d’orphelins, etc.
 
En assurances générales (aussi appelé IARD Incendie, Accidents, Risques Divers);
tu auras à analyser et à mesurer les fréquences de sinistres, évaluer et analyser des
dangers potentiels qui pourraient faire augmenter les risques, analyser et évaluer la
valeur des primes qui pourraient être versées et autres analyses dans le domaine de
l’assurance de dommages matériels (incendie, automobile, vol, agricoles, etc),
l’assurance-responsabilité (civile ou professionnelle), les régimes publics ou privés
de pensions et de retraite, les assurances-dépôts et autres types d’assurances
publiques ou privées.
 
En milieu gouvernemental; tu auras à analyser les différents contextes sociaux et
économiques de la population, afin d'évaluer le niveau de risques dans la prestation
de régimes publiques (ex : régime d'assurance maladie, régime d'assurance
automobile, régime des rentes, régimes d'indemnisation de la CSST, régimes
d'assurances collectives des employés de l'État, régimes de retraite des employés de
l'État, etc).
1. Rôle de l’actuariat dans le monde :
2. Rôle de l’actuariat dans l’assurance :
2.1. Définitions de la notion d’actuaire
2.1.1. Que fissent les actuaires
2.1.2. Outils de leur travail
2.1.3. Secteurs de leur travail
2.1.4. Missions et taches de leur travail
2.1.5. Association des actuaires marocains :
2.1.6. Statistiques des actuaires au Maroc :
2.1.7. Actuariat vie- IARD :
2.2. Concepts de base des sciences actuarielles
2.2.1. Calculs Probabilistes :
2.2.1.1. Probabilité : base de l’assurance 
2.2.1.2. Probabilité : base de calcul des indemnisations
2.2.1.3. Probabilité : base de calcul de primes des polices
2.2.1.4. Table de mortalité :
2.2.2. Valeur de l'argent en fonction du temps :
2.2.2.1. Cycle de production inverse :
2.2.2.2. Exemple de capital différé :
2.2.3. Modèles actuariels :
Bibliographie :
 Moulay El Mehdi Falloul, (2015), "Actuariat et management des risques", EDILIVRE,

pages 181-185

LOUBNA OUAKKAF, (2015), "rôle de l’actuariat dans l'économie marocaine",


https://www.academia.edu/ , p. 53-60

Amal JMAII, (2019), "Techniques Financières et Actuarielles (Introduction à l’Actuariat) ", LOUBNA
OUAKKAF, (2015), "rôle de l’actuariat dans l'économie marocaine", https://www.academia.edu/ , p.
11-36


2.2.3.1. Probabilité : base de l’activité assurancielle 
 L'assurance est un secteur économique fondé sur le calcul des probabilités
 S’il est impossible de prédire exactement ce qui arrivera à un assuré particulier,
Le nombre d'assurés avec des caractéristiques de risque similaires augmente
 On essaie de prédire ce qui arrivera au niveau du groupe, avec un niveau
croissant de certitude à mesure que la taille du groupe augmente.
 Cette prévisibilité globale, qui est une conséquence directe de la loi probabiliste des grands
nombres, permet aux assureurs de prendre des risques qui sont imprévisibles au niveau
individuel, et d’en étaler les conséquences financières sur un grand nombre d'assurés à
travers les primes perçues.
1.1.1.1. Probabilité : base de calcul des indemnisations
 fréquence la plus probable :
Exemple: la probabilité pour une personne de mourir à un âge donné
Les actuaires mesurent les risques qui sont couverts pour déterminer leurs probabilités
d'occurrence,
Par exemple, la probabilité pour une personne de mourir à un âge donné peut être détaillée
dans une table de mortalité qui sera ensuite utilisée pour calculer les primes d'assurance-vie et
l’obligation financière de la compagnie envers les assurés.

 la probabilité de sévérité :
Les actuaires ont besoin de comprendre la distribution des coûts qui pourraient être impliqués
si un événement a lieu :
La connaissance du coût moyen d'un événement ou, d’une façon plus utile, en estimant la
probabilité que le coût d'un événement dépasserait différents niveaux.
2.2.4. Valeur de l'argent en fonction du temps :
 Cycle de production inverse : Un assuré paie des primes en échange de la promesse de
l'assureur de faire un paiement à l'assuré en cas de sinistre.
 Les actuaires incorporent la valeur temps de l'argent dans leurs calculs pour évaluer la
valeur nette des flux de trésorerie à un point déterminé dans le temps. Ceci peut être
immédiatement ou à une date ultérieure.
 Déterminer la valeur des flux de trésorerie à une date future implique que ceux-ci les flux
de trésorerie s'accumulent avec intérêts.
 Déterminer la valeur présente (actuelle) des flux de trésorerie futurs implique que l'on
actualise ces flux monétaires, c'est-à-dire que l'on les escompte avec l'intérêt.

Age lx dx qx px

0 100 000 648 0,65% 99,35%

1 99 352 58 0,06% 99,94%

2 99 294 33 0,03% 99,97%

3 99 261 25 0,03% 99,97%

4 99 236 22 0,02% 99,98%

5 99 214 20 0,02% 99,98%

……… ……… ……. ……. ………

40 97 534

70 84 440

71 83 251