Vous êtes sur la page 1sur 4

Définition de la chaudière :

Les chaudières sont des appareils de chauffage permettant de transférer en continu de


l’énergie issue de la combustion d’un combustible quelconque (gaz, fioul, biomasse, etc.) à un
fluide caloporteur, en général de l’eau. Les échanges thermiques vers le fluide caloporteur se
font par rayonnement et convection au sein du foyer, puis uniquement par convection
jusqu’au conduit d’évacuation des produits de combustion. On distingue différentes
technologies de chaudières :

• les chaudières à eau chaude basse pression, avec des températures d’eau chaude
inférieures à 100 °C,

• les chaudières à eau chaude pressurisée, avec des températures d’eau supérieures à 100
°C,

• les chaudières à fluide thermique, avec des températures du fluide caloporteur supérieures
à 150 °C, pour une montée en pression beaucoup plus faible que l’eau. Les fluides utilisés
sont en général des huiles thermiques.

Figure 1 : Chaudière industrielle


Principe de fonctionnement

L’air comburant est introduit dans la chaudière au travers d’un préchauffeur qui
récupère les calories résiduelles. Il est ensuite injecté dans le brûleur.
La flamme et les fumées chauffent alors un serpentin mono-tubulaire de diamètre
variable selon 3 parcours de fumée.
Un flux d'eau circule dans le serpentin qui, une fois chauffée, se transforme
progressivement en vapeur. Un séparateur permet d’obtenir de la vapeur sèche lorsque
cela est requis puis la vapeur est distribuée vers les points d’utilisation.
Grâce à la conception, la montée en pression peut s’opérer en 3 minutes à partir d’une
chaudière froide à l’arrêt.

Ces caractéristiques ainsi que le faible volume d’eau réduisent les pertes thermiques et par ce
biais diminuent les coûts d’exploitation.

Les TYPES DES chaudières à vapeur industrielles

 Chaudière vapeur à tubes de fumées


Dans la chaudière vapeur à tubes de fumées, la flamme et les fumées qui résultent de la
combustion de gaz ou de fioul, circulent du brûleur jusqu'à la cheminée dans un faisceau
de tubes immergés dans une calandre formant le réservoir d'eau. La vapeur est ainsi
produite en chauffant ce volume d'eau à l'aide des fumées produites dans les tubes de fumées
immergés. C'est la technique la plus classique pour la production de vapeur saturée, d'eau ou
de vapeur (vapeur surchauffée dans quelques installations spécifiques). Les chaudières à tubes
de fumées sont installées dans des processus où la pression ne dépasse pas 30 bar, comme
dans l'industrie agro-alimentaire ou les blanchisseries.

 Chaudière à tubes d'eau


Les chaudières vapeur à tubes d'eau se caractérisent par la présence de 1 ballon
supérieur et 1 ballon inférieur. Ils sont reliés entre eux par des tubes dans lesquels circulent
l'eau, du bas vers le haut par thermosiphon. Les chaudières à tubes d'eau sont réservées à des
activités spécifiques comme les centrales thermiques ou les importantes co-génération.

Les chaudières à tubes d'eau ne présentent pas de limite de taille ni de pression mais sont
plus chères que les chaudières à tubes de fumées. Elles sont tous combustibles (bois, gaz,
fioul,etc..)