Vous êtes sur la page 1sur 2

ENSA Tétouan Année universitaire 2019-2020

GC2

Module: Calcul des structures


Corrigé de la série 5

1. Un polynôme de degré 1 en (ξ, η, ζ ) s’écrit: f (ξ, η, ζ ) = a 0 + a1ξ + a 2η + a 3ζ . Du fait que les


bords d’intégration sont indépendants, l’intégrale de ce polynôme sur un cube est donnée par:
1 1 1 1 1 1
∫−1 dξ ∫ dη∫ f (ξ, η, ζ )dζ = ∫ dξ ∫ dη∫ [a 0 + a1ξ+ a 2 η+ a 3ζ ]dζ .On peut exploiter la linéarité de
−1 −1 −1 −1 −1
1 1 1
l’opération d’intégration en calculant juste les deux intégrales: ∫−1dξ∫−1dη∫−1dζ et
1 1 1
∫−1dξ∫−1dη∫−1ζdζ . On obtient ainsi:
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
* ∫−1dξ∫−1dη∫−1dζ = ∫−1dξ∫−1[ζ]−1 dη= 2∫−1[η]−1 dξ = 4∫−1dξ= 4[ξ]−1 = 8 (ce qui représente bien le
volume du cube d’arête égale à 2) ;
1
1 1 1 1 1 1 2  1 1
* ∫−1dξ∫−1dη∫−1ζdζ = ∫−1dξ ∫−1 2 ζ  −1 dη= ∫−1[1]−1 dξ = 0 (par symétrie).
1 1 1
D’où ∫−1 dξ ∫ dη∫ f (ξ, η, ζ )dζ = 8a 0 .
−1 −1

Maintenant, d’après la formule d’intégration de Gauss sur un cube, il vient:


1 1 1
∫−1 dξ ∫ dη∫ f (ξ, η, ζ )dζ  2× 2× 2× f (0,0,0) = 8a 0
−1 −1

On vérifie que la formule d’intégration numérique à base de Gauss donne un résultat exact.

2. Un polynôme de degré 1 en (ξ, η, ζ ) s’écrit: f (ξ, η, ζ ) = a 0 + a1ξ + a 2η + a 3ζ . Par la linéarité de


1 1−ξ 1−ξ−η
l’opération d’intégration, il suffit de considérer les deux intégrales suivantes: ∫0 ∫0 ∫0 dξdηdζ
1 1−ξ 1−ξ−η
et ∫0 ∫0 ∫0 ζdξdηdζ . Analytiquement, on obtient:
1−ξ 1
1 1−ξ 1−ξ−η 1 1−ξ 1  1
1 1 1 1 
* ∫0 ∫0 ∫0 dξdηdζ = ∫ ∫
0 0
(1−ξ−η)dξdη= ∫ (1−ξ)η− η2  dξ= ∫ (1−ξ)2 dξ= − (1−ξ)3  ,
0 2 0 2 0 2 3 0
1 1−ξ 1−ξ−η 1
soit ∫0 ∫0 ∫0 dξdηdζ = .
6
1−ξ
1 1−ξ 1−ξ−η 1 1−ξ 1 1 1 1  1 1
* ∫ ∫ ∫ ζdξdηdζ = ∫ ∫ (1−ξ−η) dξdη= ∫ − (1−ξ−η)3  dξ = − ∫ (1−ξ)3 dξ ,
2
soit
0 0 0 0 0 2 2 0 3 0 6 0
1 1−ξ 1−ξ−η 1  4 1 1
∫0 ∫0 ∫0 ζ d ξd η d ζ =
24  − (1−ξ )  = .
0 24
1 1−ξ 1−ξ−η 1 1−ξ 1−ξ−η 1
En faisant jouer la symétrie, on a également : ∫ ∫ ∫ ηdξdηdζ = ∫ ∫ ∫ ξdξdηdζ =
0 0 0 0 0 0 24

1 1−ξ 1−ξ−η 1
D’où ∫0 ∫0 ∫0 f (ξ, η, ζ )dξdηdζ =
24
( 4a 0 + a1 + a 2 + a 3 ) .

1
En utilisant à présent la formule d’intégration de Gauss sur un tétraèdre et les points et poids donnés
1 1−ξ 1−ξ−η 1  1 1 1  1 1 1 1 
dans le tableau, on obtient : ∫ ∫ ∫ f (ξ, η, ζ )dξdηdζ  f  , ,  =  a 0 + a1 + a 2 + a 3  , soit
0 0 0 6  4 4 4  6 4 4 4 
1 1−ξ 1−ξ−η 1
∫0 ∫0 ∫0 f (ξ, η, ζ)dξdηdζ = 24 ( 4a 0 + a1 + a 2 + a 3 )
On voit que là aussi que la solution par intégration à base des points de Gauss est exacte.
On peut s’amuser avec des polynômes de degré 2 ou 3, on trouvera aussi que la solution est exacte
si l’on utilise le nombre des points de Gauss indiqué sur le tableau, ainsi que leurs positions et les
poids qui les affectent.