Vous êtes sur la page 1sur 4

Zones franches d’exportation :

Quelles incitations
leur sont accordées ?

MOHAMED EL JERARI
Membre du comité Scientifique d’ARTEMIS
Expert Comptable

Les zones franches d’exportation ont pour vocation de permettre aux investisseurs exportateurs d’opérer dans des espaces
déterminés où les activités industrielles et de services sont régies par des textes législatifs et réglementaires.

Les entreprises installées dans les zones franches bénéficient d’un certain nombre d’avantages fiscaux, douaniers et
financiers.

En effet, dans le cadre de sa politique de développement


de ses capacités d’exportation, le Maroc, qui vit au rythme 1. Cadre juridique des zones franches d’exportation
de la mondialisation de l’économie et de la compétitivité
internationale, a pris le pari de favoriser son offre destinée Les zones franches d’exportation sont régies par les
aux investisseurs exportateurs. Cette offre se matérialise dispositions du dahir n° 1-10-26 du 10 février 2010 portant
par l’aménagement de grands pôles technologiques et promulgation de la loi n° 51-09 modifiant la loi n° 19-94
industriels afin d’attirer les investisseurs de l’industrie et du promulguée par le dahir n° 1-95-1 du 26 janvier 1995. Elles
service du monde entier, nous en citons les principaux : sont délimitées dans des espaces déterminés du territoire
douanier où les activités industrielles et de services qui y
• Zone franche d’exportation de Betoya ; sont liées sont soustraites, selon certaines conditions et
limites, à la législation et à la réglementation douanière et
• Zone franche d’exportation de Dakhla ;
à celles relatives au contrôle du commerce extérieur et des
• Zone franche d’exportation de Fès Ras Alma ; changes.
• Zone franche d’exportation de Laâyoune ; Ces zones sont créées et délimitées par décret qui fixe
• Zone franche d’exportation de Kénitra ; également la nature des activités et des entreprises pouvant
s’y installer; pris sur proposition de la commission nationale
• Zone franche d’exportation de Nador ; des zones franches d’exportation instituée par le décret
• Zone franche d’exportation de Nouaceur ; n° 2-95-562 du 12 décembre 1995.

• Zone franche d’exportation d’Oujda ; Les entreprises autorisées à s’installer dans ces zones
sont celles exerçant des activités exportatrices à caractère
• Zone franche d’exportation de Tanger ;
industriel ou commercial et également les activités de
• Zone franche d’exportation Tanger Automotive City ; service qui y sont liées. Toutefois, les personnes morales
ayant leur siège social au Maroc et les personnes physiques
• Zone franche d’exportation dans la zone spéciale de
de nationalité marocaine résidant au Maroc ne peuvent
développement Tanger-Méditerranée ; et
investir à l’intérieur des zones franches d’exportation que
• la zone franche d’exportation de Technopolis à Salé. suivant la réglementation des changes en vigueur.
Ces pôles technologiques et industriels offrent une panoplie
d’avantages aux investisseurs exportateurs dans la mesure 2. 
Avantages accordés aux zones franches
où elles sont dotées d’un régime douanier spécial, un d’exportation
régime fiscal attrayant et un régime des changes propre.
Nous présenterons dans cette étude, dans un premier Outre la réduction au minimum des démarches
temps, le cadre juridique des zones franches d’exportation administratives pour toutes les opérations d’installation et
et énumérerons, dans un second, les différents avantages d’exploitation dans les zones franches d’exportation, les
accordés à ces pôles; puis quelques réponses de la Direction principaux avantages accordés aux entreprises installées
Générale des Impôts (DGI) à des questions posées par les dans ces zones se rapportent au régime de change, au
contribuables sur le sujet. régime de douane et de la fiscalité.

28 LETTRE D’ARTEMIS 3ème TRIMESTRE 2019


2.1. Régime de contrôle du commerce extérieur et 8,75% pour les vingt exercices consécutifs qui suivent le
des changes 5ème exercice d’exonération totale au titre des opérations
réalisées entre les entreprises installées dans la même zone

1. FISCAL ET COMPTABLE
Dans ces zones, les entrées et sorties de marchandises ne franche d’exploitation et entre les entreprises installées
sont pas soumises à la législation relative au contrôle du dans les différentes zones franches d’exportation.
commerce extérieur et des changes. Ainsi, les opérations
commerciales, industrielles et de services réalisées avec L’article 7-IX du CGI applique l’exonération et l’imposition
l’étranger par les entreprises installées dans ces zones au taux réduit précitées également lorsqu’il y a le transfert
franches d’exportation bénéficient d’une liberté totale de des marchandises entre les entreprises installées dans
change quels que soient la nationalité et le lieu de résidence différentes zones franches d’exportation conformément à
de l’opérateur. la législation et la réglementation douanières en vigueur, à
condition que le produit final soit destiné à l’exportation et
Les règlements des opérations réalisées à l’intérieur desdites
en apporter la preuve par tout document attestant la sortie
zones sont effectués exclusivement en monnaies étrangères
du produit final du territoire national.
convertibles, tandis que les transactions commerciales entre
les zones franches d’exportation L’exonération et l’imposition au
et le territoire assujetti et les taux réduit précitées s’appliquent
règlements y afférents et, d’une également en application de l’article
manière générale, les règlements 7-X, au chiffre d’affaires réalisé par
entre ces zones et le territoire les entreprises installées dans les
assujetti s’effectuent conformément
à la réglementation du commerce
Les principaux zones franches d’exportation au
extérieur et des changes en vigueur. avantages accordés titre de leurs ventes de produits
aux entreprises installées en
2.2. Régime douanier des zones
franches d’exportation
aux entreprises dehors desdites zones dans les
conditions suivantes : i) le transfert

Les marchandises entrant en


installées dans des produits destinés à l’export
entre les entreprises installées dans
zone franche d’exportation ou en
sortant ainsi que celles y obtenues
ces zones les zones franches d’exportation et
les entreprises installées en dehors
ou y séjournant, sont exonérées
de tous droits et taxes frappant
se rapportent aux desdites zones doit être effectué
sous les régimes suspensifs en
l’importation, la circulation, la
consommation, la production ou
régimes douane, conformément à la
législation et à la réglementation
l’exportation. de change, en vigueur et ii) le produit final doit
être exporté. Cette exportation doit
De même, le personnel étranger
des entreprises, expatrié au
de douane et être justifiée par tout document
attestant la sortie du produit final
Maroc, opérant en zone franche
d’exportation, bénéficie de la
de fiscalité du territoire national.
suspension des droits et taxes ainsi L’inobservation des conditions
que des formalités de contrôle précitées entraîne la déchéance
pour les effets et objets neufs ou du droit à l’exonération et à
en cours d’usage composant le l’application du taux de 8,75%, sans
mobilier importé à l’occasion de préjudice de l’application de la pénalité et des majorations
son installation au Maroc. Il bénéficie également du régime prévues par les articles 186 et 208 du CGI.
de l’importation temporaire pour le véhicule automobile
importé dans ce cadre. L’Agence spéciale Tanger-Méditerranée, en application de
l’article 6-II-A-2° du CGI, ainsi que les sociétés intervenant
Néanmoins, toute cession ultérieure au Maroc de ces effets,
dans la réalisation, l’aménagement, l’exploitation et
objets et véhicules est soumise à l’accomplissement des
l’entretien du projet de la zone spéciale de développement
formalités de contrôle douanier et au paiement des droits
Tanger-Méditerranée et qui s’installent dans les zones
et taxes exigibles à la date de la cession, calculés sur la base
franches d’exportation visées à l’article premier du décret-loi
de leur valeur à cette date.
n° 2-02-644 précité, bénéficient des avantages accordés aux
Il est aussi à noter que les avantages susvisés accordés entreprises installées dans les zones franches d’exportation.
conformément aux dispositions législatives sont exclusifs
2.3.2. Impôt sur le revenu
de tout autre avantage prévu par d’autres textes législatifs
en matière d’encouragement à l’investissement. En matière d’impôt sur le revenu et en application de l’article
2.3. Régime fiscal des zones franches d’exportation 31-II-A du CGI, les opérations réalisées entre les entreprises
installées dans la même zone franche d’exportation ; et celles
2.3.1. Impôt sur les sociétés réalisées entre les entreprises installées dans différentes
zones franches d’exportation, bénéficient de l’exonération
La législation fiscale marocaine offre plusieurs avantages aux totale durant les cinq premiers exercices d’exploitation et
entreprises admises dans les zones franches d’exportation. de l’application à l’impôt dû d’un abattement de 80% pour
L’articles 6-II-A-1°prévoit l’exonération totale durant les cinq les vingt années qui suivent le 5ème exercice d’exonération
premières années d’exploitation et l’application du taux de totale.

29
L’exonération et l’abattement précités s’appliquent dans les de l’article 129-IV-5° du CGI, le bénéfice de l’exonération
conditions prévues à l’article 7-IX du CGI. s’applique aux actes de constitution et d’augmentation
de capital des sociétés installées dans les zones franches
L’exonération et l’imposition au taux réduit précitées d’exportation. Bénéficient également de l’exonération,
s’appliquent également, en conformité avec les dispositions les acquisitions par les entreprises installées dans les
de l’article 31-II-A du CGI et dans les conditions prévues zones franches d’exportation de terrains nécessaires à la
à l’article 7-X du CGI, au chiffre d’affaires réalisé par les réalisation de leur projet d’investissement..
entreprises installées dans les zones franches d’exportation
au titre de leurs ventes de produits aux entreprises installées Bénéficient également des exonérations précitées,
en dehors desdites zones. l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée, ainsi que les
sociétés intervenant dans la réalisation, l’aménagement,
2.3.3. Retenue à la source sur les produits des actions, l’exploitation et l’entretien du projet de la zone spéciale
parts sociales et revenus assimilés de développement Tanger-Méditerranée et qui s’installent
dans les zones franches d’exportation.
En matière d’impôt retenu à la source, l’article 6-I-C-1 du
CGI régissant une des règles d’assiette de l’IS et l’article 68- 2.3.6. Non cumul des avantages accordées dans le
III de l’IR, font bénéficier de l’exonération permanente les dispositif fiscal Marocain
dividendes et autres produits de participations similaires
versés, mis à disposition ou inscrits en compte des non- Aux termes de l’article 165-I du CGI, les avantages accordés
résidents, provenant d’activités exercées par les sociétés aux entreprises installées dans les zones franches
installées dans les zones franches d’exportation. d’exportation en vertu des dispositions des articles 6 (I-C-1°
et II-A), 19-II-A, 31- II-A, 68-III, 92-I-36° et 129-IV-5° du CGI,
Aux termes de l’article 13-II du CGI, lorsque les sociétés sont exclusifs de tout autre avantage prévu par d’autres
installées dans les zones franches d’exportation distribuent dispositions législatives en matière d’encouragement à
des dividendes et autres produits d’actions provenant à la l’investissement.
fois d’activités exercées dans ces zones et d’autres activités
exercées en dehors desdites zones, la retenue à la source 2.3.7. Contribution sociale de solidarité sur les
s’applique aux sommes distribuées à des non résidents au bénéfices
titre des bénéfices correspondants aux activités exercées
en dehors des zones franches précitées. En vertu de l’article 267 du CGI, les sociétés exerçant leurs
activités dans les zones franches d’exportation sont exclus
Ces dividendes et produits sont soumis au taux de 15%, de la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices.
lorsqu’ils sont versés à des résidents.
2.3.8.Taxe professionnelle
2.3.4. Taxe sur la valeur ajoutée
En vertu de l’article 6-II-2° de la loi n° 47-06 relative à la
En matière de TVA, les produits livrés et les prestations de fiscalité des collectivités locales, les sociétés exerçant
services rendues aux zones franches d’exportation ainsi leurs activités dans les zones franches d’exportation sont
que les opérations effectuées à l’intérieur de ces zones exonérées de cette taxe pendant les quinze premières
ou entre lesdites zones franches sont exonérés de la TVA années consécutives au début de leur l’exploitation.
conformément à l’article 92-I-36° du CGI.
Le projet de loi de loi des finances 2020 propose d’ériger ces
2.3.5. Droits d’enregistrement et de timbre espaces en zones d’accélérations industrielles et augmente
le taux d’imposition à l’IS des sociétés y opérantes à 15% au
En matière de droits d’enregistrement, et en application lieu de 8.75% pendant 20 ans suivant l’exonération des 5 ans.

RESTEZ CONNECTÉ
retrouvez toutes les informations et nouvelles sur
notre site web

www.artemis.ma

30 LETTRE D’ARTEMIS 3ème TRIMESTRE 2019


Questions&Réponses de la Direction Générale
des Impôts extraites de la base www.artemis.ma

1. FISCAL ET COMPTABLE
Direction Générale des Impôts Direction Générale des Impôts
Réponse n° 642/07 du 26 septembre 2007 Réponse n° 576 du 19 juin 2013

Création au sein de la zone franche Sort fiscal des prestations de services


d’exportation de Tanger d’une société facturées par une entreprise installée dans la
immobilière. zone franche de Tanger aux autres entreprises
de cette même zone franche.
La demande formulée à la DGI concerne l’obtention
de l’autorisation de créer une société au sein de La Direction Générale des Impôts confirme dans
la zone franche de Tanger et ayant pour objet la sa réponse n° 576 du 19 juin 2013 que depuis le
promotion immobilière, le développement de 1erjanvier 2012, le régime de faveur applicable
locaux industriels et espaces de bureaux pour la aux zones franches s’applique également aux
location. opérations réalisées entre les entreprises installées
dans la même zone franche d’exportation et entre
En réponse, l’administration fiscale estime que,
les entreprises installées dans différentes zones
de par leur nature, les activités de promotion
franches.
immobilière ne sont pas destinées à l’export et ne
répondent pas aux objectifs assignés aux zones Par conséquent et dès lors qu’elles respectent les
franches. Il en découle donc que ces activités ne conditions d’exonération, en particulier la destination
doivent pas bénéficier des avantages accordés finale à l’export, les opérations effectuées entre les
aux entreprises installées dans les zones franches entreprises installées dans la même zone franche
d’exportation. d’exportation bénéficient des avantages fiscaux
réservés à ces zones.
En définitive, pour préserver l’espace limité des
zones franches, il est proposé de donner une suite Toutefois, le chiffre d’affaires réalisé à l’intérieur de
défavorable à la demande formulée par cette la zone franche d’exportation après l’expiration de
société en vue d’obtenir l’autorisation de créer une la période d’exonération et d’imposition au taux
filiale dans la zone franche de Tanger, pour réaliser réduit, sera imposable dans les conditions de droit
des opérations de promotion immobilière. commun.

Direction Générale des Impôts Direction Générale des Impôts


Réponse de l’administration fiscale du 1er Réponse n° 137 du 18 mars 2015
juin 2016
Régime fiscal des ventes réalisées du territoire
Régime fiscal applicable à la vente d’un assujetti vers les zones franches d’exportation.
terrain situé à l’intérieur d’une zone franche
La Direction Générale des Impôts précise dans cette
d’exportation.
réponse qu’en matière d’IS, est réputée exportation
S’agissant de l’opération de vente d’un terrain nu toute vente de biens et marchandises effectuée à
situé dans des zones franche d’exportation réalisée partir du Maroc vers l’étranger.
entre deux sociétés installées à l’intérieur d’une
De ce fait, les ventes de biens à partir du territoire
même zone franche d’exportation, celle-ci n’est pas
assujetti vers des territoires ayant un statut douanier
qualifiée comme une opération dont le produit final
particulier sont considérées comme des ventes
est destiné à l’exportation.
locales. Ainsi, les ventes effectuées vers les zones
Par conséquent, cette opération n’est pas éligible franches d’exportation sont considérées comme
aux avantages fiscaux accordés en faveur des des ventes de biens réalisées au Maroc.
opérations inter zones franches d’exportation
Par conséquent, ces ventes sont considérées comme
conformément aux dispositions des articles 6-II-A-1°
des produits imposables dans les conditions de droit
et 7-IX du CGI.
commun et ne peuvent prétendre aux avantages
Ainsi, la plus-value réalisée à l’occasion de cette fiscaux accordés aux sociétés exportatrices.
opération est soumise au taux d’IS en vigueur dans
les conditions de droit commun.

31

Vous aimerez peut-être aussi