Vous êtes sur la page 1sur 4

Text 1 (Французский язык стр.

19)
La langue française
Le français est une des langues internationales. C'est une langue romane parlée dans
plus de quarante pays du monde : en France, au Canada, en Belgique, en Suisse et dans
plusieurs pays d'Afrique. Il y a dans le monde environ 145 millions de francophones. La
France compte aujourd'hui 60 200 000 habitants.
Les mots du français ont des origines latines, grecques, germaniques. Certains
viennent d'autres langues : wagon, tunnel, week-end viennent de l'anglais chiffre et orange
de l'arabe ! Et piano, n'est-il pas un joli mot italien ? La langue française est contrôlée
depuis 300 ans par l'Académie Française qui réunit quarante illustres écrivains. Chaque
jeudi, les académiciens travaillent à l'évolution du dictionnaire. Les mots nouveaux doivent
être définis avec précision.
L'alphabet français compte vingt-six lettres. La lette « e » est la plus utilisée, sauf
dans un roman de Georges Perec, La disparition. Incroyable mais vrai, ce roman de 300
pages est écrit avec les mots sans «e». Le mot le plus long de la langue française est
«anticonstitutionnellement». Combien de lettres y a-t-il dans ce mot ? A vous de compter !

Text 2 (Франкофония стр. 22, 23)


Francophonie
Le terme „francophonie“signifie les pays parle le français. La liste des pays où le
français est la langue officielle est assez longue et n’inclut pas seulement les pays européens
comme la France, la Belgique et la Suisse, mais aussi beaucoup de pays d´Afrique comme
le Bénin, le Sénégal, le Niger, la Tunisie, le Maroc, et les autres anciennes colonies
françaises. On parle le français aussi dans l'autre hémisphère de la Terre, par exemple, au
Canada, dans la région de Québec et Guyane française.
Selon les statistiques, plus que 200 millions parlent le français, c'est pourquoi il est
très important d'apprendre cette langue mondiale. Il est intéressant que dans les langues
différentes il y a beaucoup de mots emprunts français. Par exemple, les liens historiques et
culturels entre la France. Dans cette langue, il y a beaucoup de mots d'origine française.
La Russie ne fait pas exception. Depuis le XIX siècle, la noblesse russe parle le
français mieux que le russe. Jusqu’à aujourd'hui, la langue russe a un grand nombre de mots
français.
Text 3 (Рассказ про урок стр. 38)
Une leçon de russe

- Je vais avoir ma leçon particulière, dit Françoise. Son professeur Alexandre Kozlov
va venir bientôt. Françoise est un peu nerveuse : c'est pour la première fois qu'elle va
prendre une leçon seule avec son professeur parce que sa copine est souffrante.
On sonne. C'est lui ! Elle va lui ouvrir la porte, les jambes faibles…
Voilà qu'ils sont dans sa chambre, devant sa table, parmi ses livres, ses bibelots… Assis
dans un fauteuil, Alexandre Kozlov feuillette un petit livre en couverture bleu… Françoise
ouvre son cahier, prépare son stylo, elle attend. D'habitude il commence par dicter un texte.
Cette fois-ci, il choisit un poème de Pouchkine, Le Prophète. Les vers qu'il déclame sont
certainement trop difficiles pour une élève de première : elle est incapable de comprendre
ce qu'il lit ; elle l'observe avec attention. Comment est-il ? Est-il beau ? Est-il laid ? Elle ne
sait pas… Quel homme singulier ! Al'École des langues orientales, tout le monde le
respecte, mais personne n'est vraiment son ami.
- Comprenez-vous en gros de quoi il s'agit ? demande le professeur.
- A vrai dire, non…
- Cela vous semble trop difficile ? - Oui…
- Je vais essayer de vous expliquer. C'est un des plus beaux
poèmes de Pouchkine…
De nouveau, Françoise n'écoute pas. Les yeux grands ouverts, elle rêve.
- Qu'est-ce qu'il y a, Françoise ? dit-il avec douceur.
- Mais rien…
- Je vous observe. Vous êtes ailleurs…
Maintenant il récite le poème en français. Jusqu'à la fin de la leçon, il dicte des phrases, il
précise le sens des mots, des formules grammaticales. Elle note tout sans s'intéresser à rien.
Text 4 (Система образования во Франции стр. 65)
Le système d’enseignement en France

En France l’école est obligatoire pour tous les enfants de 6 à 16 ans.


Les enfants de 3 mois à 3 ans vont à la crèche, de 3 ans à 6 ans ils vont à l’ecole
maternelle. Les enfants sont repartis en 3 sections :la petite section, la moyenne et la
grande. L’école maternelle présente l’enseignement pré-élémentaire, elle prépare les enfants
à l’école primaire (l’école élementaire).
Enfants de 6 à 11 ans vont à l’école primaire. Les enfants apprennent à lire, à écrire, à
calculer, à dessiner. C’est le même instituteur qui enseigne toutes les matières :le français,
les mathématiques, l’histore et la géographie, l’éducation physique et les disciplines
artistiques. Il y a 5 classes :
-Cours préparatoire(CP)
-Cours élementaire première année (CE1)
-Cours élementaire deuxième année (CE2)
-Cours moyen première année (CM1)
-Cours moyen deuxième année (CM2)
Les enfants de 11 à 14 ans vont au collège . Ils sont collégiens. L’enseignement au collège
dure 4 ans.
Au lycée les élèves sont les lycéens , ils ont beaucoup de professeurs spécialisés
chacun dans sa matière. Si les élèves vont au lycée professionnel ils ont un diplôme
professionnel mais ils ne peuvent pas continuer les études à l’université.

Text 5 (Семья стр. 91)


La famille d'hier et d'aujourd'hui

Tout le monde se rappelle la jolie image d'un ancien livre de classe. La grand-mère
fait du tricot, le grand-père fume sa pipe, papa lit son journal. Les enfants jouent avec le
chat. Et la mère sert le diner. Famille unie. Famille idéale. Famille classique. Cette famille
classique qui réunit les trois générations : les grands-parents, les parents, trois ou quatre
enfants, devient de plus en plus rare en France. Tout d'abord, les personnes âgées vivent le
plus souvent seules. 10 % seulement des plus de 60 ans habitent avec leur famille.
Ensuite, la proportion des familles nombreuses (trois enfants et plus) est en baisse. La
famille de deux enfants devient une norme. Le troisième enfant pose beaucoup de
problèmes : il faut trouver un appartement plus grand, acheter une voiture plus grande. Et
surtout, une femme qui a trois enfants doit souvent abandonner son activité professionnelle.
Et enfin, il y a le divorce. Presque un mariage sur trois se termine par un divorce. Les
enfants de parents divorcés vont vivre chez leur mère ou, moins souvent, chez leur père. Les
enfants souffirent du divorce de leurs parents. Mais ce n'est pas le cas du petit Sébastien :
ses parents ont divorcé il y a cinq ans, mais lui, il aime bien le nouveau mari de sa mère
(son beau-père) et la nouvelle femme de son père (sa belle-mère).
Chaque année il fête son anniversaire deux fois et il a toute une foule de demi-frères
et de demi-soeurs.
Text 6 (Тенденции бракосочетания во Франции стр. 93)
Tendances du mariage en France
On a enregistré 254 000 mariages en 1995, soit un mariage pour 228 habitants. Ce
chiffre est le plus bas depuis le début du XX* siècle, à l'exception de la période des deux
guerres mondiales.
La baisse des mariages est enregistrée en ile-de-France, en Limousin et surtout dans le
Nord-Pas-de-Calais et en Lorraine. Au contraire, en Bretagne, en Midi-Pyrénées et en Corse
le nombre des mariages a augmenté. Les divorcés sont un peu plus nombreux à se remarier.
Cela permet de voir une perspective d'augmentation au cours des prochaines années. L’age
moyen du premier mariage a augmenté de quelques années. Les mariages avant 21 ans sont
de plus en plus rares
A 30 ans, plus d'une femme sur trois est toujours célibataire. Aujourd'hui les
mariages religieux sont devenus moins nombreux. Mais après une période de simplicité, on
voit maintenant une tendance à un mariage plus traditionnel : robe de mariée blanche et
longue, voile de dentelle et fleur d'oranger. Les repas de mariage sont l'occasion de fêtes et
de rencontres avec tous les membres de la famille.
Plus d'un couple sur dix, surtout parmi les jeunes, vit en union libre. Environ 60 %
des couples qui se marient aujourd'hui ont vécu ensemble avant le mariage.

Text 7 (Основания для выбора имени ребёнка)


Noms de famille et prénoms
Les noms de famille ont leur histoire. Au XVI siècle, en France on décide
officiellement d'ajouter au prénom un nom de famille transmis de génération en génération.
Pour choisir des noms de famille on prend souvent les noms de métier : M. Boucher, M.
Forestier ; on rappelle le lieu d'habitation : Mme lamour, Mile Dubois ou l'apparence
physique : M. Leblanc, Mme Legrand.
Les sont très variés. Les prénoms féminins rappellent souvent les fleurs : Rose,
Violette, Hortens Marguerite. Aujourd'hui, pour les filles les noms à la mode sont Camille,
Anais, Mélanie. On voit que les prénoms féminins prennent de plus en plus souvent la
terminaison latine : Vanessa, Laura, Melissa. Pour les garçons la mode est aux prénoms
américains : Kevin, Jeremy, Anthony, Alexandre, Nicolas, Lucas et Alexis sont aussi des
prénoms courants.