Vous êtes sur la page 1sur 3

BFE (Besoin Fi d Exploitation)

= Actifs circulants (tous les stocks, les créances clients + effets escomptés non
échus (on le retrouve dans l’annexe comptable, les autres créances d’exploitation,
les avances et acomptes versés aux fournisseurs, charges constatées d’avance)
– Passifs circulants (fournisseurs d’exploitation, les avances et acomptes reçus des
clients, les dettes fiscales et sociales, les autres dettes d’exploitation, les produits
constatées d’avance).

Le Crédit-bail (mobilier)
Capital (85%) + Interet (15%)
Retraitement du bilan :
85% * reste du loyer a payer
Retraitement au bilan -> à l actif ds les immo
->au passif ds dette fi a termes
Retraitement cpt de resultat -> 85%*loyer payer ds dottation aux ammor (K)
->15%*loyer payer ds charges fi (interet)

Bilan symplifié :
Actif
Immobilisations nettes :
– Incorporelles
– Corporelles (y compris les immobilisations de crédit-bail)
– Financières
BFE (+ EENE)
Disponibilité + VMP
= Capitaux engagés
Total actif

Passif
Fonds propres
– Capital
– Réserves
– Résultat
Dettes financières à moyen / long terme (> 2ans)
– Emprunts obligataires
– Emprunts bancaires
– Crédit-bail en capital (restant à payer)
Dettes financières à court terme (< 2 ans)
– Concours bancaires courants + effets escomptés non échus
Dettes hors exploitation
– Provisions pour risques et charges
– Fournisseurs d’immobilisations
Total passif

Rentabilité

RCE : Rentabilité des Capitaux Engagés


(((Résultat d’exploitation + produits financiers) / CA) x 100) x (CA / Capitaux
engagés)
Taux de marge économique (indicateur de profitabilité)
Rotation des capitaux engagés (indicateur d’intensité capitalistique)
Objectif du RCE à 15%. (Indicateur avant IS).

Profitabilité

Analyse des soldes intermédiaires de gestion


– taux de marge brute commercial =
marge brute commerciale / ventes hors taxe de marchandise x 100
– taux de marge brute de production =
marge brute de production / production totale x 100
– taux de valeur ajoutée =
valeur ajoutée / activité totale x 100

Les ratios de partage de la valeur ajoutée


– Part absorbée par les salariés =
charges de personnel / valeur ajouté x 100
– Part revenant à l’entreprise =
EBE / valeur ajoutée x 100

Le ratio de productivité
Valeur ajoutée de l’entreprise / (charges de personnel + dotation aux
amortissements) * 100
ratio > 1, si augmente : amélioration de la productivité de l’entreprise.

Rfp = Rentabilité des fonds propres et l’effet de levier utilisé par l’entreprise
Rfp = (1 – t) x (RCE + (RCE – i) x (DT / FP))
t = taux d’IS
DT = dettes totales du bilan financier (dettes fi à moyen et long terme + dettes fi à
court terme + dettes hors exploitation
i = charges financiers / DT
15% : bon taux.

Risque :

Analyse des ratios d’endettement


– Dettes financières totales / fonds propres < 2
– Dettes financières à terme / fonds propres < 1

Analyse des ratios bancaires, capacité de remboursement


– Dettes fi / CAF < 3
Poids de l’endettement sur l’exploitation
Charges fi / EBE < 25%
Score CCF : outils d’aides à la décision pour les PME et / ou les crédits de faible
montant
= 6,5 – 9,5 x (charges fin / EBE) – 1,1 x ((DT/ FP))
Si score < 0 risque de défaillance fi élevé.
0 < score < 1 risque de défaillance fi moyenne.
Score > 1 risque de défaillance fi faible.

Risque opérationnel

– La volatilité du CA (Porter) :
Caractère cyclique de l’activité, Concentration de la clientèle, Concurrence forte,
Obsolescence des produits, Arrivée de nouveaux entrants ou de nouvelles
technologies, Modification législative ou réglementaire

– SOP : Sensibilité opérationnelle


= *(CA – Charges variables) / REX
*marge sur charges variables
Charges variables ds bilan
100% achats consommés de matières premières et achats consommés de
marchandises
50% autres achats et charges externes
20% charges de personnel

Gestion de l entreprise
– Comparéson de la Sop ex ante de fin d’année N
Sop ex ante : variation attendue du REX pour l’année N + 1
Sop ex ante = marge sur charges variables / Résultat d’exploitation
– Et la Sop ex post de l’année N + 1
Sop ex post : variation obtenue réellement en N + 1
Sop ex post = (Var REX / REX) / (Var CA / CA)
(Var REX = REX n+1 – REX n)
CA augmente CA diminue
REX varie plus que prévue
Sop ex post > Sop ex ante Bonnes gestion Mauvaise gestion
REX varie moins que
prévue Mauvaise gestion Bonne gestion
Sop ex post < Sop ex ante

Etude de la pertinence de l’usage du levier d’endettement


RCE volatile ou non ?
Les conditions idéales pour s’endetter :
– Stabilité du RCE
– Différentiel (RCE – i) élevé i = Charges fi / DT

Moyens de la stratégie

Comparaison entre :
– Taux de croissance soutenable = g = (1-(dividande versé au actionaires /
resultat net)) x Rfp
Rpf = rentabilité financière
– Taux de croissance réelle c = (CE n – CE n -1) / CE n-1
CE = capitaux engagés