Vous êtes sur la page 1sur 9

‫بسم هللا الرحمن الرحيم‬

‫الحمد هلل والصالة والسالم على رسول هللا‬.


INTRODUCTION
Une entité apprécie à chaque date de clôture s’il existe un quelconque
indice montrant qu’un stock ait pu perdre de la valeur. S’il existe un
tel indice, l’entité estime la valeur nette de réalisation du stock.

« Conformément au principe de prudence, les stocks sont évalués au


plus faible de leur coût et de leur valeur nette de réalisation.

La valeur nette de réalisation correspondant au prix de vente estimé


après déduction des coûts d’achèvement et de commercialisation.

Une perte de valeur sur stocks est comptabilisée en charge dans le


compte de résultat lorsque le coût d’un stock est supérieur à sa valeur
nette de réalisation

Les pertes de valeur sur stocks sont déterminées article par article, ou,
dans le cas d’actifs fongibles, catégorie par catégorie ». Article N°123-
5 Arrêté du 28 .07.2008.

NB  :

-Les coûts d’achèvement : correspondent aux charges directes de


production restant à venir.

-Les coûts de commercialisation  : comprennent notamment les


frais de transport supportés pour amener les produits finis et
marchandises chez le client,
-La valeur nette de réalisation   : désigne le montant net qu’une
entité prévoit de réaliser sur la vente de stocks dans le cours normal
de l’activité.

Cette valeur est spécifique à l’entreprise et ne correspond pas


nécessairement à la juste valeur qui est le montant pour lequel un
actif pourrait être échangé, ou un passif éteint, entre parties bien
informées, consentantes, et agissant dans des conditions de
concurrence normale.
-LES INDICES DE DEPRECATION   : il existe deux (02) types
d’indices ( à définir par chaque entité):

A)-INDICES INTERNES  : Exemples :


a.1- Exemples1   : Revalorisation des produits finis par les
nouveaux coûts de production :

Après chaque valorisation du produits finis par les coûts de


production ; des tests de dépréciation doivent êtres élaborés pour la
constatation d’éventuelles dépréciations (VNC des produits finis >
Valeur nette de réalisation).

a.2- Exemples 2  : Stocks à rotation lente des marchandises et


produits finis:

Les stocks à rotation lente sont définis comme étant des stocks
existant à la date de l’inventaire physique, mais non mouvementés
depuis plus d’une année d’exploitation.

NB : - l’indice de rotation lente ne s’applique pas pour les matières


premières et autres approvisionnement (pièces et fournitures
consommées).
- La dépréciation des stocks pour rotation lente de
marchandises et produits finis n’est constatée que si la valeur
nette de ces stocks est supérieure à la Valeur Nette de
Réalisation.

a.3- Exemples Stocks morts:

Les stocks morts sont définis comme étant des stocks (matières
premières, consommables, marchandises ou produits) dont la
rotation est nulle et qui est due :

- A l’incompatibilité de l’élément de stocks à l’actif immobilisé.


-A l’acquisition de nouvelles technologies et / ou à la sortie
(reforme d’anciennes technologies).

- Au rattachement des stocks à des biens inutilisés

Les stocks morts peuvent être classés en deux (02) catégories :


 Stocks morts vendables : la valeur de dépréciation est définie
suivant la Valeur Nette de réalisation ;
 Stocks morts non vendables : la valeur de dépréciation de cette
catégorie de stocks doit être enregistrée à hauteur de 100% du
fait que sa valeur recouvrable est devenue nulle.

a.4- Exemples Stocks obsolètes:

Ce sont des stocks dont l’utilisation est rendue incertaine du fait de leur
péremption technologique propre ou de celle des immobilisations
auxquelles ils sont destinés (Pièces de rechange, outillages…).

La valeur de dépréciation de cette catégorie de stocks doit être


enregistrée à hauteur de 100% du fait que sa valeur recouvrable est
devenue nul.

Après chaque valorisation du produits finis par les coûts de


production ; des tests de dépréciation doivent êtres élaborés pour la
constatation d’éventuelles dépréciations (VNC des produits finis >
Valeur nette de réalisation).

B-) INDICES EXTERNES : exemples :

-changement des prix, situation du marché, etc.…).

Chaque entité peut élaborée d’autres indices interne ou externe jugés


significatifs.

CAS PARTICULIER DES PRODUITS AGRICOLES

« Les produits agricoles sont évalués lors de leur comptabilisation


initiale et à chaque date de clôture à leur juste valeur diminuée des
coûts estimés du point de vente.

Une perte ou un profit provenant d’une variation de la juste valeur


diminuée des coûts estimatifs des points de vente est constaté dans le
résultat net de l’exercice au cours duquel il se produit ». Article
N°123-7 Arrêté du 28 .07.2008.
-LES TESTS DE DEPRECIATION

En cas d’existence d’indice de dépréciation, l’entité est tenue de


procéder à des tests de dépréciation pour constater une éventuelle perte
de valeur.

- Test de déprécation :

 1er cas : si la Valeur Nette Comptable De Stocks > Valeur


Nette de Réalisation constatation d’une perte de
valeur.

Égale à l’excédent de la VNC


par rapport à la Valeur Nette
de Réalisation

 2ème cas : si la Valeur Nette Comptable De Stocks < Valeur


Nette de Réalisation aucune constatation.

NB:/ 1)- le test de dépréciation est réalisé si la VNC des stocks


concernées est supérieur au seuil de signification retenu par
l’entité pour la dépréciation des stocks  :

La VNC des stocks (par élément ou par catégorie pour les


stocks fongibles) concernés par la dépréciation doit être
supérieur (exemple) à 100.000 DA, le cas contraire aucun
traitement n’est à préconiser.

2)- en cas d’absence d’information fiable sur la Valeur Nette de


réalisation, aucune provision n’est à constituer, mais une
information sur cette contrainte doit être portée en annexe
du bilan.

3)- Des estimations, des moyennes et des calculs


simplifiés peuvent fournir une approximation
raisonnable des calculs détaillés nécessaires pour
déterminer la Valeur Nette de Réalisation.
-SCHEMA DE COMPTABILISATION: (PERTE DE VALEUR SUR
STOCKS ET ENCOURS).

«  Lors de leur constitution, les pertes de valeur sur stocks sont


créditées aux comptes «  39  » créés par nature d’éléments de
stocks :

. Pertes de valeur sur stocks de marchandises ;


. Pertes de valeur sur stocks de matières premières et fournitures ;
. Pertes de valeur sur autres approvisionnements ;
. Pertes de valeur sur stocks d’en-cours de production;
. Pertes de valeur sur stocks de produits.

En contrepartie, les comptes de dotation concernés sont débités.

Le compte perte de valeur relatif à chaque nature d’éléments en


stocks, est réajusté à la fin de chaque exercice par :

. Le débit des comptes de dotations correspondants, lorsque le


montant de la provision est augmenté ;
. Le crédit d’un compte 78 (de même niveau que celui utilisé pour la
dotation), lorsque le montant de la provision est diminué ou annulé
(perte de valeur devenue en tout ou partie sans objet).

Le montant net des stocks, après déduction des pertes de valeur,


figure au bilan.

Les soldes des comptes 39 sont imputés en diminution du montant


des stocks concernés lors de la sortie des stocks de l’actif.» fin
citation. (CHAPITRE II de l’arrêté du 26.07.2008).

-ETAPES  DE COMPTABILISATION DE PERTE DE VALEUR

1er ETAPE  : CONSTITUTION DE LA PERTE DE VALEUR DURANT


L’EXERCICE N.

Débit Crédit Exercice (n) Débit Crédit


685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X
39X Perte de valeur sur stocks et encours X
(Constatation de la perte de valeur )

2ème ETAPE  : REAJUSTEMENT DE LA PERTE DE VALEUR DURANT


L’EXERCICE N+1

1er cas  : Augmentation de la perte de valeur

Débit Crédit Exercice (n+1) Débit Crédit


685 Dotations aux pertes de valeur – actifs courants X
39X Perte de valeur sur stocks et encours X
(Constatation du différentiel la perte de valeur )

2ème cas  : Diminution de la perte de valeur

Débit Crédit Exercice (n+1) Débit Crédit


39X Perte de valeur sur stocks et encours X
785 Reprises d’exploitation sur pertes de valeur et X
provisions –actifs courants
Constatation du différentiel la perte de
valeur)

ILLUSTRATION  :

1er Exemple  :

Valeur Nette
Situation au 31.12.2010 Perte de Valeur
de Réalisation
Nature et Catégorie
de Stocks
Montant Perte de Montant Montant
valeur VNC

Stocks fournitures à 360.800,00 40.000,00 320.800,00 400.000,00 Néant


rotation lente

Stocks morts P.R 200.000,00 - 200.000,00 160.000,00 40.000,00


vendables

Stocks morts non


700.000,00 80.000,00 620.000,00 - 620.000,00
vendables(ex  : matière
première)
Autres Stocks 1 520.000,00 - 520.000,00 Absence Néant
d’info. fiable.
Néant (inférieur au
seuil de signification
37.000,00 - 37.000,00 -
arrêté par l’entité
Autres Stocks 2 ex :100.000 DA)

2ème exemple  :

Le montant de la perte de valeur constaté sur les produits finis au


31.12.N, s’élève à 900.000 DA.

1er ETAPE  : CONSTITUTION DE LA PERTE DE VALEUR EN N.

U  : DA
Débit Crédit Exercice (n) Débit Crédit
685 Dotations aux pertes de valeur produits finis 900.000
395 Perte de valeur sur produits finis 900.000
(Constatation de la perte de valeur )

2ème ETAPE  : REAJUSTEMENT DE LA PERTE DE VALEUR EN


N+1

I- SCHEMA DE COMPTABILISATION
PRECONISE PAR L’ARRETE (non
appliquer par la majorité des
utilisateurs- partie
réajustements-)
La majorité des entités n’ont pas appliquées ledit schéma
pour des raisons fiscales  :

Si l’entité se limite à la comptabilisation du réajustement


de la perte de valeur déjà constatée (comme prévu dans
l’arrêté  ; l’Administration fiscale va réintégrée la différence
de la perte de valeur dans le résultat - (provision sont objet).

1er cas  : Augmentation de la perte de valeur


A la clôture de l’exercice N+1, le montant de la perte de valeur
constaté sur les produits finis s’élève à 1.200.000 DA.

Perte de valeur de  = 1200.000 – 900.000 = 300.000 DA


U  : DA
Rubrique Dépréciation Ajustement

Au au 31/12/n+1 Dotations + Reprises -


31/12/n
Produits
finis 900.000 1.200.000 300.000

- Réajustement de la perte de valeur en plus.


U  : DA
Débit Crédit Exercice (n+1) Débit Crédit
685 Dotations aux pertes de valeur, produits finis 300.000
395 Perte de valeur sur produits finis 300.000
(Réajustement de la perte de valeur )

NB  : Le solde du compte 39 au 31.12.N+1 =1.200.000 soit


(900.000+300.000)

2ème cas  : Diminution de la perte de valeur

A la clôture de l’exercice n+1, le montant de la perte de valeur


constaté sur les produits finis au 31.12.n s’élève à 700.000 DA.

Perte de valeur de  = 900.000 – 700.000 = -200.000 DA


U  : DA

Rubrique
Dépréciation Ajustement

Au 31/12/n au 31/12/n+1 Dotations + Reprises -

Produits
finis 900.000 700.000 - 200.000

- Réajustement de la perte de valeur en moins.


U  :
DA
Débit Crédit Exercice n+1 Débit Crédit
395 Perte de valeur sur produits finis 200.000
7851 Reprises d’exploitation sur pertes de valeur 200.000
et provisions –actifs courants
(Réajustement de la perte de valeur)
NB  : Le solde du compte 39 au 31.12.n+1 =700.000 soit
(900.000-200.000)
Libellé Les retraitements
Au 31 Décembre 2010

Débit Crédit Montant

NB : Dans tous les cas de figure :


réduction, augmentation ou non
changement des pertes de valeur et
provisions constatée au 31.12.2009;
l’entité doit procédée à la
comptabilisation des écritures ci-
après :
39 2.000 D
785 2.000 C
1ère Etape : procédée à la reprise
totale (annulation) pertes de valeur
sur stocks constatées au 31.12.2009
(ex :2000 KDA).

685 2.500 D
39 2.500 C

2ème Etape : constatation des pertes


de valeur et provisions au
31.12.2010
Exemple :
- compte 39 au 31.12.2010=2.500
KDA

I- SCHEMA DE COMPTABILISATION
appliquer par la majorité des
utilisateurs-partie
réajustements)

‫ال تنسونا بدعوة صالحة‬

ECRIT PAR . ABOUDJABER

Vous aimerez peut-être aussi