Vous êtes sur la page 1sur 2

TS GEOMETRIE - CHAPITRE 13

V. EXEMPLES

Méthode : Déterminer l’intersection d’une droite et d’un plan


Dans un repère orthonormé, le plan 𝑃 a pour équation cartésienne 2𝑥 − 𝑦 + 3𝑧 = 0.
Soit 𝐴(1 ; 2 ; −3) et 𝐵(−1 ; 2 ; 0).
Démontrer que la droite (𝐴𝐵) et le plan 𝑃 sont sécants et déterminer leur point d'intersection.
• Commençons par vérifier si le plan 𝑃 et la droite (𝐴𝐵) sont sécants.
La droite (𝐴𝐵) a pour vecteur directeur 22222⃗
𝐴𝐵 (−2 ; 0 ; 3).
Le plan 𝑃 a pour vecteur normal 𝑛2⃗(2 ; −1 ; 3).
22222⃗
𝐴𝐵 . 𝑛2⃗ = −2 × 2 + 0 × (−1) + 3 × 3 = 5 ≠ 0
Les vecteurs 22222⃗
𝐴𝐵 et 𝑛2⃗ ne sont pas orthogonaux. Donc le plan 𝑷 et la droite (𝑨𝑩) sont sécants en un point.
Déterminons les coordonnées de ce point.
• Déterminons une représentation paramétrique de la droite (𝐴𝐵).
𝑥 = −2𝑡 − 1
Une représentation paramétrique de (𝐴𝐵) est : < 𝑦 = 2 avec 𝑡 ∈ ℝ.
𝑧 = 3𝑡
• Les coordonnées du point d’intersection vérifient l’équation cartésienne du plan (puisque le point appartient au plan) et la
représentation paramétrique de la droite (puisque le point appartient aussi à la droite).
Ainsi, les coordonnées du point d’intersection vérifient le système suivant :
2𝑥 − 𝑦 + 3𝑧 = 0 5𝑡 − 4 = 0
@ 𝑥 = −2𝑡 − 1 ⇔ @ = −2𝑡 − 1
𝑥
𝑦=2 𝑦=2
𝑧 = 3𝑡 𝑧 = 3𝑡
2(−2𝑡 − 1) − 2 + 3 × 3𝑡 = 0 4
⎧ 𝑡 = 5 = 0,8
⇔@ 𝑥 = −2𝑡 − 1 ⎪
𝑦=2 ⇔ 𝑥 = −2 × 0,8 − 1 = −2,6
⎨ 𝑦=2
𝑧 = 3𝑡 ⎪
⎩ 𝑧 = 3 × 0,8 = 2,4
−4𝑡 − 2 − 2 + 9𝑡 = 0
⇔@ 𝑥 = −2𝑡 − 1
𝑦=2
𝑧 = 3𝑡
Les coordonnées du point d’intersection sont (−𝟐, 𝟔 ; 𝟐 ; 𝟐, 𝟒).

Méthode : Déterminer la position relative entre deux plans


Dans un repère orthonormé, les plans 𝑃 et 𝑃′ ont pour équations respectives −𝑥 + 2𝑦 + 𝑧 − 5 = 0 et 2𝑥 − 𝑦 + 3𝑧 − 1 = 0.
a) Démontrer que les plans 𝑃 et 𝑃′ sont sécants.
b) Déterminer une représentation paramétrique de leur droite d'intersection 𝑑.
a) Pour démontrer que les plans sont sécants, il faut vérifier que leurs vecteurs normaux ne sont pas colinéaires.
Un vecteur normal au plan 𝑃 est 𝑛2⃗(−1 ; 2 ; 1) et un vecteur normal au plan 𝑃′ est 𝑛2⃗′(2 ; −1 ; 3).

Les coordonnées de ces deux vecteurs ne sont pas proportionnelles, donc les vecteurs 𝑛2⃗ et 222⃗
𝑛′ ne sont pas colinéaires et les plans 𝑷
et 𝑷′ sont sécants suivant une droite.
b) Les points appartenant à la droite d’intersection, ont leurs coordonnées qui vérifient les deux équations cartésiennes des plans.
−𝑥 + 2𝑦 + 𝑧 − 5 = 0
Il faut donc résoudre le système : P . Ce système a trois inconnues mais seulement deux équations. L’idée est
2𝑥 − 𝑦 + 3𝑧 − 1 = 0
d’exprimer deux inconnues avec la troisième qui deviendra le paramètre dans la représentation paramétrique.

5
TS GEOMETRIE - CHAPITRE 13

−𝑥 + 2𝑦 + 𝑧 − 5 = 0
P
2𝑥 − 𝑦 + 3𝑧 − 1 = 0
𝑥 = 2𝑦 + 𝑧 − 5
⇔P
2(2𝑦 + 𝑧 − 5) − 𝑦 + 3𝑧 − 1 = 0
𝑥 = 2𝑦 + 𝑧 − 5
⇔P
4𝑦 + 2𝑧 − 10 − 𝑦 + 3𝑧 − 1 = 0
𝑥 = 2𝑦 + 𝑧 − 5
⇔P
3𝑦 + 5𝑧 − 11 = 0
𝑥 = 2𝑦 + 𝑧 − 5
⇔< 3 11
𝑧=− 𝑦+
5 5
3 11
𝑥 = 2𝑦 − 𝑦 + −5
⇔@ 5 5
3 11
𝑧=− 𝑦+
5 5
7 14
𝑥= 𝑦−
⇔@ 5 5
3 11
𝑧=− 𝑦+
5 5
On pose 𝑦 = 𝑡 avec 𝑡 ∈ ℝ. On obtient alors comme représentation paramétrique de la droite d’intersection :
𝟕 𝟏𝟒
⎧ 𝒙= 𝒕−
⎪ 𝟓 𝟓
𝒚=𝒕

⎪𝒛 = − 𝟑 𝒕 + 𝟏𝟏
⎩ 𝟓 𝟓