Vous êtes sur la page 1sur 5

Rectifieuse

En production industrielle, la rectifieuse est une machine-outil qui permet de faire de la


rectification. Cette machine-outil utilise une meule afin de produire une surface parfaite de
rugosité faible après usinage par une fraiseuse ou par un tour.
Il existe trois types de rectifieuse :
 la rectifieuse plane,
 la rectifieuse cylindrique.
 la rectifieuse de profil

Rectifieuse plane
L'anglicisme "Surface Grinder" est couramment employé pour désigner la rectifieuse plane.
Ce terme implique, dans l'usage technique courant, la rectification de surfaces qui sont
essentiellement planes. Plusieurs méthodes de rectification plane sont adaptées et utilisées
pour produire des surfaces caractérisées par des éléments en lignes parallèles droites et en
angles. Naturellement, on peut obtenir des surfaces de précision qui peuvent consister en des
pièces longues et droites à différents angles (comme les guides du chariot d'un tour, des
lames de tout genre et outils par exemple). En d'autre cas, on obtient des surfaces courbes ou
profilées.
Le troisième type de rectifieuse est une rectifieuse plane, mais elle est munie d'une table
plane tournante. Souvent utilisée pour surfacer les lames de scies et des couteaux industriels.
Avantages de la rectifieuse plane
Les méthodes alternatives pour usiner des surfaces similaires à celles obtenues avec une
rectifieuse est l'utilisation d'une fraiseuse et à un degré beaucoup plus limité, le "Planeur". La
rectifieuse possède cependant un net avantage sur les méthodes alternatives en ce qui
concerne les outils de coupe. Voici des exemples des avantages potentiels:
1. Rectifier est applicable sur du matériel dur ou abrasif sans effet significatif sur
l'efficacité de l'enlèvement de matières.
2. La forme désirée et le niveau dimensionnel de la surface à travailler peuvent être
obtenus à un plus haut degré et d'une manière plus consistante.
3. Des surfaces d'un fini de très grande précision, lors de l'utilisation du système
approprié, sont produites.
4. Les coûts d'outillage pour une rectifieuse sont relativement moins chers que les autres
machines-outils.
5. La fixation des pièces est, en général, très simple. Particulièrement, pour les pièces
magnétiques (par exemple en acier au carbone), lorsqu'un plateau magnétique (à
aimants permanents) ou électromagnétique (à électroaimants) est installé sur la table
de la rectifieuse.

Principaux systèmes de rectification plane


Les surfaces planes peuvent être rectifiées en utilisant les différentes faces de la meule par
divers arrangements de la table, de la meule et du mouvement réciproque. La majorité des
systèmes de rectification plane, avec leurs capacités respectives, fonctionnent principalement
sur deux grandes caractéristiques distinctes :
La surface d'opération de la meule peut être sa périphérie ou sa face (le côté).
Le déplacement de la table durant le travail peut être longitudinal (parallèle au plan de
rotation de la meule) généralement en aller et retour, ou à rotation continue. Le mouvement
longitudinal peut être accompagné soit d'un mouvement transversal, pour rectifier une
surface rectangulaire de largeur plus grande que la largeur de la meule sans modifier la
hauteur de la broche de la machine, soit d'un mouvement vertical sans mouvement
transversal, par exemple pour usiner une rainure.

Caractéristiques des rectifieuses planes :


–Dimensions de la meule (Diamètre x largeur x alésage en mm)
–Dimensions de la table (Longueur x largeur en mm)
–Course longitudinale X, transversale Y, verticale Z (en mm)
–Dimensions du plateau magnétique (Longueur x largeur en mm)
–Vitesse de rotation de la broche (Tr/min)
–Puissance de la broche (kW)
–Vitesse d’avance de la table (mm/min)
Rectifieuse cylindrique
Définition :
Lorsque la pièce rectifiée est de forme circulaire, on parle alors de rectification
cylindrique. Une machine-outil permettant de réaliser une opération de rectification
cylindrique s’appelle une rectifieuse cylindrique.

Fonctionnement d’une rectifieuse cylindrique :


La rectifieuse cylindrique reprend le principe d’un tour classique en ce qui concerne
la mise en rotation de la pièce à usiner (voir article tour), à savoir que la pièce est placée
dans un mandrin fixé sur une broche mise en rotation par un moteur.
A la place de l’outil coupant présent sur le tour, une rectifieuse cylindrique possède
une meule (voir figure 4). Une fois la mise en rotation de la meule effectuée, la meule et la
pièce sont mises en contact (plongée). Cette plongée est soit manuelle soit automatique.
Une fois la plongée effectuée, la meule se déplace en mouvement allers/retours
suivant l’axe Z (voir article tour). Comme pour les rectifieuses planes, lorsqu’il n’y a plus
d’étincelles provoquées par le contact pièce/meule, la rectification est terminée.

Figure 2 : Rectification cylindrique


Caractéristiques des rectifieuses cylindriques :
– Dimensions de la meule (Diamètre x largeur x alésage en mm)
– Vitesse de rotation de la meule (tr/min)
– Puissance de la meule (kW)
– Distance entre pointes (mm)
– Hauteur de pointes (mm)
– Longueur maximum de rectification (mm)
– Diamètre maximum de rectification (mm)
– Vitesse de rotation de la broche (tr/min)

Différents types de rectifieuses cylindriques :


Il existe différents types de rectifieuses cylindriques :

-Rectifieuse Interne : La machine permet de rectifier les parties intérieures de la pièce


cylindrique (voir article tour).
-Rectifieuse Externe : La machine permet de rectifier les parties extérieures de la
pièce cylindrique (voir article tour).
-Rectifieuse Inter/Exter : La machine permet de rectifier les parties intérieures et
extérieures de la pièce cylindrique.
-Rectifieuse sans centres : La rectifieuse sans centres a un principe de fonctionnement
différent des rectifieuses cylindriques classiques (voir figure 6). La pièce à rectifier
est fixée entre la lame et la roue régulatrice. La rotation de la roue régulatrice
provoque la rotation de la pièce usinée. Une rotation contraire est imposée à la meule
pour réaliser l’opération de rectification.

Figure 3 : Principe d’une rectifieuse sans centres


Rectifieuse universelle et de profil:
Une particularité est l’usage de modules préréglés permettant un nouveau paramétrage
de la machine en seulement 9 minutes. Une autre est la possibilité de charger les pièces
durant les cycles de taillage, ce qui réduit les temps morts. Une résolution des courses
d’avance de 0,25 µm est obtenue par l’association de glissières hydrostatiques et d’une règle
de mesure en verre, la vitesse maximale pouvant atteindre 15 m/mn. Le module constituant
la poupée porte-pièce comprend la broche, le mandrin, une unité de calibrage et un outil de
dressage. Ce module est paramétré et contrôlé en usine. Il suffit d’en changer pour
reconfigurer la machine. La poupée porte-meule peut recevoir une variété de broches à haute
fréquence, la vitesse périphérique de meule atteignant 80 m/s en rectification interne et 125
m/s en rectification externe. Le diamètre de pièce admis va de 20 à 160 mm sur une longueur
de 60 mm, la broche de rectification pouvant être inclinée de ±25°. La poupée porte-pièce
est entraînée par moteur à vitesse variable entre 100 et 8000 t/mn sur portée hydrostatique.
Les glissières, également hydrostatiques, couvrent des courses longitudinale de 230 mm et
transversale de 200 mm.

Un extrait du dessin d’ensemble d’une rectifieuse plane est donné sur le document 1 et sa
nomenclature sur le document 2. Dans cet exemple les mouvements d’avance suivant   et
de balayage suivant   sont donnés à la table et le mouvement d’approche suivant   au
porte-meule (non représenté sur le dessin).