Vous êtes sur la page 1sur 6

DEPARTEMENT GENIE DE L’AGRICULTURE ET DES BIOSYSTEMES (DGAB)

Filière : Génie Rural (GRU)

Laboratoire de l’Hydraulique et
des Travaux Publiques (LHTP)
Fascicule de TP
Mécanique des sols
Identification des sols

Par :
Jeyid Yacoub EL MOUBARRACK
Année universitaire : 2018-2019
Identification des sols | TP MDS

La masse volumique des particules solides


Généralités
La masse volumique des particules solides du sol (γs) est le quotient de la masse
de ces particules solides (Ms) par leurs volumes (Vs).

Ms
γs=
Vs
Avec:

γs : la masse volumique des particules solides


Ms : la masse du sol sec
Vs : le volume des particules solides

Domaine d’application
La masse volumique des particules solides d’un sol est utilisée pour connaitre
l’indice des vides, le degré de saturation et la porosité.

Principe de l’essai
La masse des particules solides est obtenue par pesage. Le volume est mesure
au pycnomètre.

Appareillage
Pycnomètre en verre avec couvercle
Balance

Mode opératoire
a. Préparer un échantillon de 200 à 400 g sécher dans une étuve (P0)
b. Peser le pycnomètre à vide sec et propre avec son couvercle (P1)
c. Verser l’échantillon dans le pycnomètre et peser l’ensemble (P2)
d. Remplir le pycnomètre avec de l’eau distille puis peser l’ensemble
pycnomètre, échantillon et l’eau (P3)
e. Vider le pycnomètre puis le remplir uniquement avec l’eau puis peser
l’ensemble pycnomètre et l’eau (P4)

Expression de résultat
a. Volume de l’échantillon :

P5=P 4 + P0−P3
b. La masse volumique des particules solides :

γ s =P 0 /P 5

La masse volumique apparente

Institut Supérieur d’Enseignement Technologique ISET de Rosso 2


Identification des sols | TP MDS

Généralités
C’est la masse par unité de volume (y compris les pores) de sol, de substrat ou
de particule ayant été séché à 105 °C jusqu'à l'obtention d'un poids constant.

Principe de l’essai
La masse volumique apparente est mesurée à partir d’un cylindre de
volume connue et pesage.
Appareillage
Un récipient cylindre de volume connu (V)
Une balance de précision
Une règle à araser
Une étuve

Mode opératoire
a. Prélever une quantité suffisante du matériau qui peut remplir le récipient
cylindrique
b. Sécher le matériau dans l’étuve
c. Peser le récipient cylindrique à vide (M)
d. Remplir le récipient cylindrique avec le matériau
e. araser le récipient avec la règle
f. peser l’ensemble matériau et récipient (MT)

Expression de résultat
La masse volumique apparente se calcule par la formule suivante :

Ms
γ d=
V
Avec :

γd : la masse volumique apparente


Ms : la masse du sol sec, M s=M T −M
V : volume du récipient cylindrique

Analyse granulométrique
Généralité

Institut Supérieur d’Enseignement Technologique ISET de Rosso 3


Identification des sols | TP MDS

L'analyse granulométrique consiste à déterminer la distribution


dimensionnelle des grains constituant un granulat dont les dimensions sont
comprises entre 0,063 et 125 mm. On appelle :
REFUS sur un tamis : la quantité de matériau qui est retenue sur le
tamis.
TAMISAT (ou passant) : la quantité de matériau qui passe à travers le
tamis.
Classe granulaire : Ensemble des éléments dont les dimensions sont
comprises entre deux ouvertures de tamis définissants un intervalle.
Pourcentage massique de refus r : Rapport, exprime en
pourcentage, de la masse de matériau sec retenu par un tamis
d’ouverture d, à la masse totale initiale de matériau sec passant à
travers le tamis de maille dm
Pourcentage massique p d’un tamisât : Rapport, exprime en
pourcentage, de la masse sèche du passant à travers un tamis
d’ouverture d, à la masse totale initiale de matériau sec passant à
travers le tamis d’ouverture de maille dm
Courbe granulométrique : Représentation du pourcentage massique
p des différents tamisèrent en fonction des dimensions nominales
d’ouverture des tamis.

Domaine d’application
Le présent essai d’analyse granulométrique par tamisage au moyen de
tamis a maille carrées de dimension inferieur a 100 mm s’applique aux sols, aux
matériaux rocheux après extraction et aux sous-produits industriels utilises dans
le domaine du bâtiment et du génie civil, dans la mesure ou les sollicitations
provoquées par le processus d’essai ne modifient pas leur structure
Principe de l’essai:
L'essai consiste à fractionner au moyen d'une série de tamis un matériau
en plusieurs classes granulaires de tailles décroissantes.
Les masses des différents refus et tamisât sont rapportées à la masse
initiale du matériau. Les pourcentages ainsi obtenus sont exploités sous forme
graphique.
Appareillage

Un dispositif de lavage avec arroseur et, éventuellement, de malaxage ;


Un jeu de tamis emboitable a maille d’ouvertures carrées
Couvercles et fonds de tamis
Récipients, brosse, pinceau,… ;
Balances
Etuve

Mode opératoire

a. Echantionnage : Prendre un échantillon homogène du matériau puis


le peser à sec (ms) ;

Institut Supérieur d’Enseignement Technologique ISET de Rosso 4


Identification des sols | TP MDS

b. Lavage : laver le matériau dans un tamis d’ouverture 0,08 micron en


projetant de l’eau en pluie a faible débit tout en remaniant et en
brossant les matériaux jusqu'à ce qu’il ne reste que les éléments
propres. Recueillir tout le matériau, produit de lavage dans un récipient
de capacité suffisante.
c. Séchage : le récipient contenant le matériau est mis à sécher dans
une étuve pendant 1 heure à 105 C
d. Tamisage à sec : verser la totalité du matériau sèche au sommet
d’une colonne de tamis sélectionné. Agiter manuellement ou
mécaniquement la colonne de tamis.
e. Pesage des refus : verser dans un récipient tare sur la balance le
refus du premier tamis utilise et peser. Ajouter dans ce même récipient
le refus du tamis immédiatement inferieur et peser le totale (Rc)

Expression de résultat

a. Pourcentage massique de refus : le rapport entre la masse R des


refus cumules de matériau sec sur le tamis d’ouverture d a la masse
totale initiale de l’échantillon de sol sec (ms) fournit le pourcentage de
refus : (100 – p) = 100*R/ms
b. Pourcentage massique de passant : le pourcentage massique de
passant est : p = 100*(1 – R/ms)
c. Représentation graphique des résultats : la courbe
granulométrique est constituée d’une succession de segments dont les
extrémités correspondant au pourcentage massique de refus ou de
tamisât pour chaque ouverture de tamis avec :
i. en abscisse : les dimensions des mailles, échelle logarithmique,
la dimension des ouvertures des tamis croissant de gauche à
droite
ii. en ordonne : l’axe vertical limitant le graphique cote gauche est
gradue avec une échelle linéaire croissant de bas en haut, avec
le pourcentage pondéral des tamis cumules.

Masse initial avant lavage ………….. g Apès lavage  ……………. g


Echantillon N°   …………..    Tas N°  ………….  
Tamis Masse refus cumulés Refus cumulés Tamisats cumulés

Institut Supérieur d’Enseignement Technologique ISET de Rosso 5


Identification des sols | TP MDS

Av. comp. Apr. comp Av. comp. Apr. comp Av. comp. Apr. comp
(mm) (g) (g) (%) (%) (%) (%)
 
 
 
 
 
 
 
 
 

100

90

80
Pourcentage des Passants (%)

70

60

50

40

30

20

10

0
10 1

Ouverture Tamis (mm)

d. Le coefficient de courbure : les dimensions des tamis correspondant


à d10, d30 et d60 sont interpolées graphiquement sur la courbe. Le
coefficient de courbure est calculé à partir de :
(d 30)2
C c=
(d 10 × d 60)
e. Le coefficient d’uniformité :
d 60
CU=
d 10

Institut Supérieur d’Enseignement Technologique ISET de Rosso 6