Vous êtes sur la page 1sur 6
ca © Sosjowomrargetembestcer Qs “on EnOPxeowsOTes = Plus + crs ‘mara 2 janvier 2019, ui eteswous ? (OBLe) TTT CMT TT ER RT TS TELAT ide publications Archives du blog uat d'une enquéte qui porte sur Timposture scientifique ds chercheurs et des ) culté des sciences de Funiversité de DION, Les valours des grandeurs physiques oblenues & partir de ces formules fausses ont été publiées dans plusieurs revues scientifiques frangaises et intemationales. Dans le livre qui paraitra prochainement, il sera également fait état d'autres impostures et autres malversations : falsification des résultats, dissimulation des sources des publications, népotisme entre collegues du méme labo, menaces, citations de complaisance, obligation de résultats pour certains doctorants mais obligation de :moyens pour dautres et pour eux-mémes, non-respect et mensonges dans leurs contrats, avec des organismes d'Ftat ou des laboratoires d'entreprises sur un modéle théorique quils auraient élaboré mais nulle part mis en oeuvre et donc fictif, spoliation et appropriation de travaux théoriques et expérimentaux de certains doctorants. puis exclusion de leurs noms dela liste des e0-signataires des publications par les chercheurs de cette université, plagiat servile sous Tautorité des directeurs de théses de cette iniversité, exploitation scandaleuse de certains doctorants disponibles "a fa pelle" selon les propres termes d'une directrie de thése de cette universté, Les jurys de cette université ont violé les textes légaux lors de la validation de certaines thases. Les directeurs de théses membres de ces mémes jurys ont également violé les textes egaux lors de la rédaction des rapports de soutenance, ils ont violé les textes légaux en disant & certains doctorants quils étaient tout juste capables aller passer le CAPES alors quils Venaient de soutenir leurs theses, ils ont violé les textes Iégaux en refusant de leur faire des lettres de recommandation lors des concours de M.C ou de C.R, ils ont vviole les textes légaux en diffamant leurs aptitudes intellectuelles auprés des rapporteurs afin de détruire leurs carriéres et les empécher d'accéder 4 de tels postes, etc. En d'autres termes, c'est lincompétence des ditecteurs de théses de cette université qui st & Forigine de la destruction de catrigre des doctorants précités. lleton4 Dans une de ces théses, on trouve le schéma suivant (E : champ électrique, € : axe optique, El: polarisation laser): Dans la méme thse, on trouve la formule (8264) suivante qui renvoie en bibiiographie & la publication de P. Gunther parue dans la revue scientiique Physics Reports ( Review Section of Physics letters) 93 N°4 199-299 (1982) La formule (82G1) est fausse a plusieurs titres : ‘122 schéma expérimental ne permet nullement d'aboutir a cette formule, 2.cetie formule (8261) qui veut imposer le benefice du seul cosficientélevé r42 est fausse. 3.cotte formule (82G4) n'existe pas dans la publication de 100 pages de P. Giinther précitée Feullleton 2: a fotrule et le schéia expérimental ustes sont les suivants m= [enn (Une nal” ‘AXE OPTIQUE. crite tea 45° An =~(1/2) 0! ty E. eullleton 3: cette thése soutenue Funiversité de DION le 12 juin 1987 a été validée par un jury composé de six chercheurs de cette université et de deux chercheurs invités, Cette universié était connue pour une autre afaire colle des brilants fréres BOGDANOFF. Ces deux frees, qui y ont soutenu leurs theses respecives, ont été accusés dimposture par des chercheurs ot lorsque Tun de ces demiors a été condamné en justice pour avoir remis en cause leurs travaux, is étaient plus de trois cents signer une pétton pour soutenirlourcoliague alors ‘avon toute logique c'était le jury qui fala inciminer. Cortains signataires n'avaiont absolument aucune compétence dans le domaine des travaux des ces frees ce qui monte bien le Ccorporatisme de cst univers que le Comité dEthique du CNRS luiméme qualifie de club ot tous les coups sont permis. Dans un communiqué de presse, le Président de cot universté a {dO déctarer quo cos dux théses ont été validées par des jurys conformément aux textes logaux. [Largument de la legalté n'a pas résolu pour autant le probléme posé par cette affair. Feullleton 4 : ive de la thése : Etude des propriétés électro-eptiques du BaTi03 dopé au fer Rendement de diffraction et vitesse d'enregistrement des réseaux holographiques. Feullleton 5 : la démonstration du plagat et dela citation de complaisance sous fautorité des directours de cette universté est apporiée. Eeullleton 6 : dans le méme laboratoire de cette université, un compere plagisie-imposteur ‘sai lui aussi une these intitulde Propriétés électro-optiques du Titanate de Baryum pur et dopé Fer quil a soutenve le 6 juin 1986. Feuilleton 7 : Comité dEthique du CNRS : un président siloncieux, méprisant et incohérent lest apparu au cours de cette enquéte que Le Président de co comité, Monsieur Joan-Gabriol GANASCIA, n'a absolument pas réagi depuis quil a été saisi par les plaignants en décembre 22017 alors que lors dune éission de radio son attitude état diférente Le 49 avril 2016, sur France Inter, ors de Témission “La tate au carr6" animé par Mathiou Vidard ot inttuléo “Les imposturos sciontiiques Chir & avjourdhu fa présontation at Téchange étaiont les suivants Jean-Gabriel Ganascia : mathémalicien et phitosophe, professeur & Mnstitu Pierre et Marlo Curio, domaine de recherche intoligence artfciole, travaile aussi sur la phlosophio de éthiquo, lest membre du Comets, le Comité c'éthique du CNRS. Mathieu VIDARD (17): “Est-ce que vous traquez le imposteurs au sein du COMETS , est-ce que c'est l'une de vos missions” ‘Jean-Gabriel GANASCIA : “Notre mission n'est pas de traquer les imposteurs euxsmémes ‘mais en revanche de faire en sorte que le CNRS puisse connaitre dans la mesure du possible les allégations de fraudes puis essayer de les traiter..”. Eeuilleton 7: bon de commande du lvre en vente sur internet et dans Ie commerce. Publ par cherchaursimposous 02:43 Mio) Lubes aves), Aucun commentaire: Enregistrer un commentaire Ho)