Vous êtes sur la page 1sur 13

TP 6 Les liants minéraux hydrauliques (Le ciment portland)

1. But :

Déterminer la qualité du ciment portland en agissant sur sa résistance à


la flexion et à la compression, sa finesse de mouture, son délais de prise,
ainsi que sa consistance normale.

2. Etude théorique :

3. Définition :

Le ciment portland est un liant hydraulique durcissant à l’air et


sous l’eau. C’est le produit du broyage fin du clinker portland et du
gypse naturel (teneur inférieure à 5 %). Le clinker portland est le
produit de la cuisson à des températures supérieures à celles du
frittage (1450 °C prés), d’un mélange de composition bien définie
des matières premières (généralement du calcaire et de l’argile).

4. Propriétés :

Le gypse naturel est ajouté au clinker portland pour régler le


temps de prise des ciments. Dans certains cas, on ajoute au clinker
portland, des ajouts minéraux (actifs et inertes) et des fillers.
Le mélange du ciment portland et l’eau donne une pâte plastique
qui au bout d’un certain temps fait la prise et durcie
progressivement avec formation d’un corps solide. La prise du
ciment portland est la réduction de la mobilité de la pâte et le
passage de la pâte de l’état plastique à l’état solide. La prise et le
durcissement des ciments comportent les processus d’hydratation
des minéraux de clinker portland et de cristallisation des
composants hydratés.

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


La classe de résistance des ciments est définie par la résistance à la
rupture par compression après 28 jours de durcissement des
échantillons en mortier normal (sable normal/ciment, (S/C) = 3, et
eau/ciment, (E/C) = 0,5).

5. Normalisation :

5.1.1. Classes de résistance du ciment portland (selon


AFNOR) :

Classe Résistance minimale à la compression


de (MPa)
résista
2 jours 7 jours 28 jours
nce
35 --- 10 25
45 --- 17,5 35
45 R 12 --- 35
55 10 --- 45
55 R 17 --- 45
HP 15 --- 55
HPR 22 --- 55
Tab 6.1. Classes de résistance du ciment portland (selon AFNOR).
R – ciments à durcissement rapide.
HP – ciments de haute performance.

5.1.2. Classes de résistance du ciment portland (selon


ENV) :

Class Résistance minimale à la T


e de compression (MPa) e
résist 2 jours 7 jours 28 jours m
ance ps
d
e
pr
is

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


e
(
m
32,5 --- ≥ 16 ≥ 32,5 ≥52,5 ---
32,5 R ≥ 10 --- --- --- ---
42,5 ≥ 10 --- ≥ 42,5 62,5 ≥ 60
42,5 R ≥ 20 --- --- --- ---
52,5 ≥ 20 --- ≥ 52,5 --- ≥ 45
52,5R ≥ 30 --- --- --- ---
Tab 6.2. Classes de résistance du ciment portland (selon ENV).
R – ciments à durcissement rapide.

6. Expériences :

6.1. Détermination de la finesse de mouture du ciment:

6.1.1. Etude théorique :


La finesse de mouture d’un ciment est caractérisée par sa
surface spécifique qui est égale à la surface totale d’une
quantité unitaire de ciment mesurée dans les conditions
bien déterminées. Elle est exprimée en m²/kg ou en cm²/g.
La surface spécifique d’un liant se calcule en fonction du
temps qui met un volume d’air constant pour une pression
déterminée et à température connue à travers une couche
de liant tassé dans les conditions définies.

6.1.2. Equipements et matériaux :


 Perméabilimètre de Blaine,
 Balance analytique,
 Densimètre de Le Chatelier,
 Etuve de séchage,
 Chronomètre,
 Ciment portland.

6.1.3. Réalisation d’expérience :

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


 Déterminer la masse spécifique du ciment à l’aide du
densimètre de Le Chatelier selon la méthode
présentée ci–dessus.

 Peser un échantillon du ciment, dont la masse est


calculée par la formule:
M =M s × P ×V

Où Ms – masse spécifique du ciment en g/cm³;


P – porosité du ciment tassé (P = 0,5);
V – volume de la cellule du perméabilimètre de
Blaine (V = 1,8607 cm³).
 Mettre un petit filtre au fond de la cellule de
l’appareil, verser le ciment pesé sur le filtre et couvrir
la matière à l’aide d’un autre filtre de même
dimension.
 Bien tasser la matière dans la cellule par un piston;
enlever le piston et installer la cellule sur l’appareil.
 Faire monter le liquide jusqu’au repère supérieur à
l’aide de la prise aspirante.
 Fermer le robinet et mesurer le temps mis par le
liquide pour descendre du repère 2 au repère 3.
 Calculer la surface spécifique par la formule:
K √ P3
SSB= × √T
M v ×(1−P)× √ η


K – constante de l’appareil;
P – porosité du ciment tassé;
Mv – masse volumique du ciment;
𝜂 – viscosité de l’air à la température d’essai, en poise
(d’après les tableaux respectifs);
T – temps mesuré.
 Inscrire les résultats dans le tableau.

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


6.1.4. Résultats d’expérience :

T S
K
Ms 𝜂 e S
Con
E Mass Masse visco m B
sta
s e de sité p (
nte
s volu l’écha de s c
de
a miqu ntillon l’air m
l’ap 2
i e (g) en ( /
par
(g/c poise s g
eil
m 3) ) )
1
2
3

Tab 6.3. Détermination de la finesse de mouture du ciment.

6.2. Détermination de la consistance normale de la pâte de


ciment :

6.2.1. Equipements et matériaux :

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


 Appareil de Vicat équipé d’une sonde ø 10 mm,
 Malaxeur normalisé à trois vitesses
 Couteau métallique
 Ciment portland
 Eau potable.

6.2.2. Réalisation d’expérience :

 Peser 400 g du ciment avec une précision de 1 g.


 Verser la quantité nécessaire d’eau dans le récipient
du malaxeur (environ 22 à 30 % de la masse du
ciment).
 Mettre en marche le malaxeur avec une faible vitesse.
 Verser peu à peu le ciment dans le récipient avec
l’eau; la durée de cette opération doit être 30 sec.
 Malaxer la pâte pendant 2,5 min avec la vitesse
moyenne et puis pendant 2 min avec la vitesse rapide;
la durée totale de malaxage doit être égale à 5 min.
 Verser la pâte malaxée dans le moule de l’appareil de
Vicat; secouer le moule 5 à 6 fois et araser la pâte qui
déborde.
 Amener l’extrémité de la sonde à la surface de la pâte
et la fixer dans cette position.
 Libérer la sonde en la laissant s’enfoncer dans la pâte
pendant 30 sec près;
1. Si la sonde s’enfonce à une hauteur de 5 à 7
mm du fond du moule, la consistance est
normale;
2. Si non, répéter l’essai en augmentant ou en
diminuant la quantité d’eau.
 Inscrire les résultats dans le tableau.

6.2.3. Résultats d’expérience :

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


Indi
M cati
Ma
E as on Consis
sse
s se de Consis tance
de
s de l’ap tance moye
cim
a l’e par (%) nne
ent
i au eil (%)
(g)
(g) (m
m)
1
2
3
Tab 6.4. Détermination de la consistance normale de la pâte de
ciment.

6.3. Détermination des délais de prise du ciment:

6.3.1. Equipements et matériaux :

 Appareil de Vicat muni d’une aiguille ø 1,1 mm,


 Malaxeur normalisé,
 Balance technique,
 Cylindre gradué,
 Couteau métallique,
 Chronomètre,
 Ciment portland,
 Eau potable.

6.3.2. Réalisation d’expérience :

 Préparer la pâte de consistance normale selon la


méthode vue précédemment.
 Mettre le chronomètre en marche depuis le moment
du gâchage.

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


 Verser la pâte dans le moule de l’appareil de Vicat et
le secouer 5 à 6 fois et araser la pâte qui déborde.
 Amener l’extrémité de l’aiguille vers la surface de la
pâte et la laisser s’enfoncer librement dans la pâte.
 Mesurer la distance entre l’extrémité de l’aiguille et le
fond du moule:
1. Début de prise : le temps qui s’écoule entre
l’instant du gâchage et celui où l’aiguille ne
pénètre pas jusqu’au fond du moule à 1 mm
près.
2. Fin de prise : le temps qui s’écoule entre
l’instant du gâchage et celui où l’aiguille
s’enfonce dans la pâte à 1 ou 2 mm près.
 Inscrire les résultats dans le tableau.

6.3.3. Résultats d’expérience :

Remarque : La périodicité de mesure de la distance est égale


à 5 min.

Indi Délais de prise


Te
cati
mps Te
on
de mps
de
gâc cou
l’ap Déb
hag rant Fin
par ut
e (mi
eil
(mi n)
(m
n)
m)

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


Tab 6.5. Détermination des délais de prise du ciment.

6.4. Détermination de la marque du ciment :

6.4.1. Etude théorique :

La marque du ciment se détermine en fonction de :


1. La résistance à la flexion des échantillons de
dimension 4x4x16 mm.
2. La résistance à la compression des demi-
échantillons obtenus après l’essai de flexion
Les échantillons sont préparés en mortier, à l’âge 28
jours. La composition du mortier est :
Ciment, sable = 1:3 , eau pas moins que 0,4.
Le durcissement des échantillons doit respecter les
normes ГОСТ.

Marque du Résistance (MPa) à l’âge de 28 jours


ciment Rf flexion Rc compression
300 4,4 29,4
400 5,4 39,2
500 5,9 49,0
550 6,1 53,8
600 6,4 53,8
Tab 6.6. Classification des ciments selon la résistance.

6.4.2. Equipements et matériaux :


 Mélangeur,
 Table spécial avec un moule conique,
 Barre métallique,
 Moule 4x4x16 cm,
 Presse hydraulique,
 Appareil pour l’essai de la flexion,

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


 Ciment,
 Sable ordinaire,
 Balance technique,
 Plaques métalliques.
6.4.3. Réalisation d’expérience :

6.4.3.1. Détermination de la consistance normale du


mortier :

 Mélanger 1500 g du sable et 500 g du ciment pendant


1 minute.
 Ajouter l’eau (eau/ciment = 0,4) et laisser reposer le
mélange pendant 5 minutes.
 Mélanger pendant 1 minute.
 Verser dans la tasse sphérique et mélanger 2,5
minutes.
 Installer le moule conique au milieu de la table
spéciale.
 Remplir le demi – moule par le mortier et presser 15
fois par la plaque métallique, ensuite verser encore
du mortier et presser 10 fois.
 Monter la partie conique et couper le surplus avec le
couteau.
 Mesurer le diamètre de l’éprouvette conique. Il doit
être 106 – 115 mm. Si non, ajouter ou diminuer la
quantité d’eau.
 Déterminer la consistance normale.

6.4.3.2. Préparation des échantillons :

 Huiler le moule 4x4x16 cm par l’huile.


 Préparer le mortier (consistance normale).

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


 Placer le moule sur le vibrateur (dipôle).
 Remplir le moule par le mortier sur 1 cm de
hauteur.
 Brancher le vibrateur.
 Pendant 2 min remplir le moule.
 Débrancher le vibrateur.
 Couper le surplus du mortier.
 Conserver les moules dans le bain hydraulique 24
heures.
 Démonter les moules et conserver dans le bain –
marie (t = 20 ±2° C).
 Mettre à l’essai après 3, 7 ou 28 jours selon les
besoins.

6.4.3.3. Essai des échantillons :

6.4.3.3.1. Résistance a la flexion :

On met l’échantillon sur les appuis de l’appareil


pour l’essai de la flexion. La vitesse de
l’augmentation de charge est constante (0,5
MPa/sec). Le compteur fixe automatiquement la
résistance à la flexion au moment de cassure.

6.4.3.3.2. Résistance a la compression :

On installe les demi-échantillons obtenus après


l’essai de flexion entre deux plaques métalliques
sur le plateau de la presse et on applique la
pression. La vitesse moyenne de l’augmentation
de charge est 2 MPa/sec.
La résistance à la compression se calcule par la
formule :
P
Rc = (Kgf /c m 2 , MPa)
S

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD



P – charge en kgf,
S – surface de la plaque en cm², (S = 25 cm²).

Fig.6.2. Schéma de l’essai des demi-éprouvettes


1 – échantillon; 2 – plaques métalliques; 3 – plateaux de la
presse.
6.4.4. Résultats d’expérience :

Charge P Résistance (MPa) Marque du


(kgf) Rf flexion Rc compression ciment

Tab 6.7. Détermination de la marque du ciment selon la résistance.

7. Conclusion :

Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD


Kerdi Ziyed groupe 408 AEGCAD