Vous êtes sur la page 1sur 6

SERIE N°

INTERACTION ONDE-MATIERE

EXERCICE 1

Les parties I et II sont indépendantes

Partie I
Dans une cuve à fond horizontal , on a placé une lame de verre MNCD de 2mm d’épaisseur .On rempli la cuve d’eau
jusqu’ ‘a obtenir une profondeur H=1cm dans sa partie la plus profonde ( voir figure).Le mouvement de la réglette est
de fréquence N = 10Hz produit des ondes rectilignes comme il indique le schéma ci-dessous.

1) Quel est le phénomène observé ? Justifier ?


2) Déterminer les longueurs d’onde 1 et 2 des ondes progressives dans les régions I et II.
3) Calculer VI et VII les célérités de propagation des ondes dans les régions I et II.

Partie II
On remplace la lame de verre MNCD par un morceau de verre qui a la forme d’un trapèze ABCD ( voir figure ).
L ‘onde issue de la réglette se propage avec une célérité VI =0.09 m.s-1dans la zone I

1) Déterminer la valeur de la longueur d’onde 1 dans la zone I.


2) L’ onde incidente progresse selon la direction OI qui fait un angle 𝜶 = 60° avec la surface de séparation .
a- Calculer l’angle d’incidence i que fait OI avec la normale passant par I.
b- Décrire le phénomène qui se produit lorsque l’onde incidente rencontre la surface de séparation
3 ) L’onde transmise se propage dans la zone II avec une célérité VII = 0.0725 m.s-1. Calculer la longueur d’onde 2.
4) a- Les indices des milieux I et II sont respectivement n1 et n2.Descartes montre pour le phénomène décrit au question
2) b- La relation suivante : n1.sini = n2.sin r. Vérifier que 2 sini = 1sin r : On rappelle que :n = c/v ;(c :célérité
dans le vide , v : célérité dans un milieu)
b- Calculer l’angle r.
c- Reproduire la schéma de la figure sur votre copie en représentant l’angle r et les rides de l’onde transmise dans la
zone II.
EXERCICE 2

On dispose d'une cuve à onde telle que la profondeur est la même en tous ses points. A l'aide d'une réglette (R)
qui affleure la surface libre de l'eau et qui est animée d'un mouvement sinusoïdal perpendiculaire à cette
surface, on produit des ondes progressives rectilignes d'amplitude a et de fréquence N = 80Hz.

Expérience n °1:
Les ondes se propagent à la surface de l'eau avec une célérité v constante. Elles traversent une fente de
largeur variable, pratiquée dans une plaque(P) disposée parallèlement à la réglette.
Lorsqu'on ajuste la dimension de L à une valeur de même ordre de grandeur que la longueur d'onde , le
phénomène observé à la surface de d'eau à un instant t correspond au schéma de figure n°2 :

1) Nommer le phénomène observé


2) Déterminer la longueur d'onde de l'onde produite par
les vibrations de la réglette.
3) En déduire :
* La vitesse de propagation v de l'onde.
* La longueur d'onde de l'onde obtenue après la fente.
4) Peut –on obtenir le même phénomène en remplaçant la fente par un obstacle de diamètre e? Justifier.

Expérience n °2:
Les ondes se propagent à la surface de l'eau avec la célérité v = 0,4m.s-1. Elles rencontrent un obstacle (P) schématisé
sur la figure n°3.
1) Quel phénomène se produit –t – il ?
2) Y- a-t-il changement de la longueur d'onde?
3) Tracer la marche de l'onde obtenue sachant
que la direction de l'onde incidente fait un angle
i = 45° avec la normale à l'obstacle au point I.

Expérience n °3:
On place sur la cuve à onde une plaque (P) permettant d'obtenir deux milieux (1) et (2) ayant respectivement les
profondeurs h1= 1,6 cm et h2 = 0,9 cm
On considère les deux cas suivants :
1ère cas : La plaque (P) est disposée perpendiculairement à la direction de propagation de l'onde incidente,
schématisé sur la figure n°4
2ème cas : La plaque (P) est inclinée d'un angle α = 45° avec la direction de propagation de l'onde
incidente, schématisé sur la figure n°5.
On rappelle que la vitesse de propagation de l'onde varie avec la profondeur h du milieu selon l'expression :
V = 𝑔. ℎ avec g l’intensité de la pesanteur g = 10m.s-2 et h la profondeur du milieux de propagation ( m )
1) Préciser dans chaque cas :
* Le phénomène observé
* La direction de propagation de l'onde obtenue.
2) Représenter, dans les deux cas, l'onde obtenue dans le milieu (2)

EXERCICE 3

Un vibreur muni d’une plaque rectangulaire, de fréquence N réglable, excite la surface libre de l’eau d’une cuve à onde.
Ainsi, une onde mécanique plane prend naissance et se propage à la surface de l’eau. Les lignes de crêtes, qui
correspondent à l’ensemble des points dont l’élongation est maximale, sont schématisées par des traits pleins.
1) Pour deux fréquences différentes, on a réalisé les deux expériences (1) et (2). Les documents (1) et (2) sont les
résultats de ces deux expériences. L’échelle est 1/4.

a- Déterminer les longueurs d’onde λ1 et λ2


b- Calculer les célérités v correspondantes à chacune des deux expériences. v1 et v2
c- L’eau est-il un milieu dispersif pour ces ondes ? Justifier. dans chaque cas.
2) On reprend l’expérience (1) mais on place sur le trajet des ondes incidentes un obstacle muni d’une ouverture de
largeur a réglable. Les deux expériences, représentés sur les documents (3) et (4), ont été réalisé on faisant modifié
seulement la largeur de l’ouverture a.
a- Schématiser pour chaque expérience, l’onde qui se propage au delà de l’ouverture sur les documents (3) et (4).
b- Quel est le nom du phénomène observé ?
c- Indiquer dans quel cas (document 3 ou 4), ce phénomène est le plus marqué ?
EXERCICE 4

On réalise au laboratoire les deux expériences suivantes :


Expérience n°1:
A l’aide d’une réglette (R) qui affleure la surface d’eau d’une cuve à onde
et qui est animé d’un mouvement sinusoïdal perpendiculaire à cette
surface, on produit des ondes rectilignes périodique de période T= 25ms.
Les ondes se propagent à la surface d’eau avec la célérité constante
v=0,20m.s-1 ,elles traversent une fente de largeur a de même ordre de
grandeur que la longueur d’onde λ.
Le phénomène observé à la surface d’eau est représenté ci-contre.
1) Ces ondes sont-elles longitudinales ou transversales ? Justifier.
2) Nommer le phénomène observé.
3) Exprimer la longueur d’onde λ en fonction de v et T. Calculer la valeur de λ.
4) Sachant que la longueur du repère noir est L =15mm. Vérifier que la valeur expérimentale λexp de la longueur d’onde
correspond bien à la valeur calculée à la question précédente.

Expérience n°2:
On éclaire une fente de largeur ℓ très petit, par un laser
émettant une lumière de longueur d’onde dans le vide
λ0=411nm, On obtient sur un écran situé à une distance D
de la fente des taches lumineuses résultant de la diffraction
8
de la lumière La célérité de la lumière dans le vide c = 3.10 m.s-1.
1) En procédant à une analogie entre les résultats obtenus dans les expériences n°1 et n°2, justifier l’aspect
ondulatoire de la lumière.
2) La lumière émise par le laser est-elle mono ou polychromatique ? Justifier.
3) a- Donner la relation entre λ0 , ℓ et l’écart angulaire 𝜃du faisceau diffracté.
𝝀 𝒅
b- Etablir la relation 𝒍𝟎 = 𝟐𝑫
c- Calculer ℓ pour les conditions expérimentales suivantes : λ0 = 411nm, D =20 cm et d = 1cm.

EXERCICE 5
Dans une cuve à ondes renfermant de l’eau, on dépose une plaque de verre, de façon à délimiter deux zones (z1 ) et (z2)
ou les hauteurs du liquide sont différentes, comme la montre la figure ci-dessous.
Les ondes incidentes de fréquence N = 40Hz se propagent de la zone (z1 ) vers la zone (z2) avec une célérité v1 = 36m.s-1.
1) a- L’onde incidente subit-elle un changement au niveau de la surface de séparation entre les deux zones (z1 ) et (z2) ?
b- De quel phénomène s’agit-il ?
2) a- Calculer la longueur de l’onde incidente λ1 .
b- Sachant que la longueur de l’onde transmise est λ2 =7,5 mm; calculer sa célérité v2.
3) Compléter la figure précédente en représentant les lignes d’onde dans la zone (z2)
EXERCICE 6

On réalise une expérience en utilisant un laser émettant une lumière monochromatique de longueur d’onde λ, une fente
de largeur b réglable et un écran blanc comme le montre le schéma (figure 1). Une étude expérimentale conduit aux
résultats suivants :
• La largeur de la fente b = 0,2mm.
• La distance de la fente à l’écran : L=2m.
• La largeur de la tache centrale : 2d=12,6mm.
1) a- Quelle est le nom du phénomène observé ?
b- Justifier la nature ondulatoire de la lumière.
2) a- Donner la relation entre le demi écart angulaire 𝜃, λ et b.
b- Etablir l’expression de λ en fonction de b, L et d. Calculer λ.
3) Préciser, en justifiant, si les propositions (P1) et (P2 ) sont vraies ou fausses :
(P1 ) : la largeur de la tache centrale.
augmente lorsqu’on diminue la largeur de la fente.
( P2) : le demi écart angulaire sera modifié lorsqu’on utilise un laser
émettant une lumière monochromatique de longueur d’onde λ’ différente de λ.

EXERCICE 7

Un vibreur relié à une réglette produit une onde rectiligne


progressive et sinusoïdale qui se propage sur la surface libre de l’eau
dans une cuve à ondes. Pour une fréquence N du vibreur et à un
instant t donnée, on schématise sur la figure 1 les lignes de crêtes
qui se forment à la surface de l’eau.
1) a- Décrire brièvement la surface de l’eau à la lumière ordinaire et
en éclairage stroboscopique pour une fréquence Ne = N.
b- Proposer deux méthodes pratiques permettant de modifier la longueur d’onde λ de l’onde qui se propage à la
surface de l’eau.
2) Pour une fréquence N1 du vibreur égale à 8 Hz, la distance qui sépare la première ligne de crêtes et la sixième ligne
est égale à 70mm.
a- Déterminer la longueur d’onde λ1 de cette onde.
b- En déduire la célérité v1 de l’onde.
3) Pour une fréquence N2 du vibreur égale à 18Hz, la distance qui sépare deux lignes de crêtes successives est égale à
9 mm. Calculer la nouvelle valeur de la célérité v2 de l’onde.
4) a- Définir un milieu dispersif.
b- Montrer que l’eau est milieu dispersif pour ces ondes.
5) On place maintenant dans la cuve à onde une plaque de verre, de façon à délimiter deux zones (Z1 ) et (Z2 ) ou les
hauteurs de l’eau sont différentes, comme le montre la figure suivante. Pour la fréquence N2 du vibreur, la célérité
de l’onde qui se propage dans la zone (Z2 ) est v2′ = 0,09 m.s-1
a- Nommer le phénomène qui se manifeste dans cette expérience.
b- Comparer la longueur d’onde λ2 de l’onde incidente avec celle de l’onde transmise λ2′.

EXERCICE 8

On éclaire une fente de largeur a réglable par un faisceau de lumière monochromatique de longueur d’onde λ .
On place à une distance D = 2,5m de la fente un écran E permettant d’observer le phénomène de diffraction
1) a- Décrire brièvement la figure de diffraction formée sur l écran E.
b- Comparer la tache centrale avec les autres taches latérales
2) On donne la figure 3 suivante :

a- Donner la relation entre λ ,a et 𝜃 la demi –largeur angulaire .


b- Etablir la relation 𝜃, L et D.
𝝀𝑫
c- Montrer que la largeur L de la tache centrale est donnée par la relation : L = 2.
𝒂
3) On fait varier la largeur a de la fente et on mesure la largeur L de la tache centrale de la figure de diffraction .
1
Les résultats des mesures permettent de tracer la courbe L en fonction de 𝑎
1
a- En utilisant la courbe , déterminer l’expression L en fonction de 𝑎 .
b- Déterminer la valeur de la longueur d’onde λ de la lumière utilisée.
4) On remplace la fente par un cheveu de diamètre d , la largeur de la tache centrale qui se forme sur l écran devient
L’ =1,2 cm. Calculer le diamètre d du cheveu.