Vous êtes sur la page 1sur 1

A.

COMPREHENSION DU TEXTE

Répondez aux questions suivantes :


1. Combien de cycles composent l’enseignement primaire en France ?
2. Quelles sont les classes de l’école maternelle ?
3. Quels sont les premiers apprentissages du langage à la maternelle ?
4. Comment on définit dans le texte le concept de « devenir élève » ?
5. Comment on définit le domaine « vivre ensemble » ?
6. Quelles sont les matières enseignées dans le cycle de consolidation ?
7. Nommez deux domaines que vous considérez essentiels pour les élèves de l’école maternelle !
Argumentez !
B. EXERCICES LEXICALES
1. Identifiez dans le texte tous les mots qui appartiennent au champ lexico-sémantique de lʼéducation !
2. Donnez des synonymes pour les mots : langage, nombre, exprimer, camarade, espace, imaginer,
instrument, chant, travail, élève.
3. Donnez des antonymes pour les mots : premier, simple, ensemble, tard, naturel, actif, initiation.
4. Intégrez dans des énoncés adéquats les mots et les expressions : imaginer, échanger, problèmes
dʼhygiène, le monde vivant, jouer, la voix, triangle, la discipline, forme géométrique.
5. Rédigez une phrase pour chacun des sens du verbe sentir.
6. Imaginer un dialogue entre un enfant et la maîtresse dans le premier jour de la maternelle !
7. Parlez dʼun enfant que vous connaissez et décrivez-le !
C. LECTURE SUPPLEMENTAIRE
Maria Montessori, docteur en médecine et célèbre pédagogue, est née en 1870 à Chiaravalle, en Italie.
Elle a créé une méthode et développer une approche pédagogique fondée sur l’observation scientifique du
développement cognitif et physique de l’enfant.
En 1906, elle accueille des enfants de familles défavorisées à Rome afin de leur offrir une éducation
appropriée. C’est la naissance de la « Maison des enfants » qui deviendra un véritable lieu de pédagogie
appliquée.
Cette méthode particulière, la méthode Montessori, est née grâce à une observation des enfants tels
qu’ils sont réellement et non pas comme les adultes le souhaiteraient.
Une des grandes idées de Maria Montessori a été d’adapter l’environnement (mobilier à la taille des
enfants), les exercices proposés (avec un matériel sensoriel) et les concepts pédagogiques aux enfants.
Rapidement elle a découvert que les très jeunes enfants étaient intéressés par des matières telles que la
géométrie, la grammaire, la botanique et l’apprentissage des règles de courtoisie mutuelle.
Le matériel et son accessibilité pour les enfants, rangé sur des étagères à leur hauteur, afin qu’ils
puissent choisir ce qu’ils souhaitent en fonction des domaines proposés et de l’activité qu’ils désirent, est au
cœur se sa pédagogie. Le matériel est aussi autocorrectif et suscite un travail mental, développant non
seulement la confiance en soi mais aussi le plaisir d’apprendre par soi–même.
En effet, Maria Montessori considère que les jeunes enfants possèdent une intelligence dotée de
capacités extraordinaires qu’elle nomme « Esprit Absorbant », leur procurant certaines facultés particulières.
La formation d’éducatrices initiées à sa pédagogie a aussi été un aspect important de sa vie car cela lui
a permis de transmettre comment accompagner des enfants tout au long de leur apprentissage et cela dans un
environnement chaleureux, où les enfants sont traités avec un grand respect. Cette atmosphère incite
évidemment les enfants à développer une attitude qui prend en compte l’attention de l’autre, le sens des
responsabilités, la dignité d’autrui, l’autonomie et la culture du désir d’apprendre.
Aujourd’hui, à travers le monde, la pédagogie « Montessori » a fait ses preuves de la meilleure façon
qui soit, à travers les expériences positives des enfants.
http://www.ecole-maternelle-montessori-bilingue-paris.com/fr/pedagogie/