Vous êtes sur la page 1sur 2

Fanfare for the Common M an, Aaron Copland

Introduction

 Extrait d’une œuvre majeure de celui qui est souvent considéré


comme un père de la musique américaine : Aaron Copland
 Musique américaine :
o Influencée par la musique européenne (Ecole de Boston
influencée par les grands compositeurs germanistes,
impressionnisme français de Debussy)
o Dvorak, en exploitant la culture du sol américain, conduit à se
détourner de l’influence européenne
o Quelques compositeurs cherchent à créer une couleur
américaine spécifique
 Aaron Copland :
o Pianiste, compositeur, chef d’orchestre, pédagogue, né en
1900
o Volonté de rapprocher la musique du grand public
o Volonté d’inscrire son œuvre dans l’histoire de la musique
américaine, malgré l’influence européenne, d’ajouter une
couleur américaine (jazz et folklore)
o Homme politiquement engagé, idées progressives de gauche,
démocrate
 Commande d’Eugène Goossens, dédiée aux soldats du front,
contribution à l’effort de guerre destinée à exalter le patriotisme

Analyse

Le thème :
 Thème en deux incises, basé sur des intervalles disjoints (tierce,
quarte, quinte) typiques de la fanfare
 Premier motif en arpèges, au rythme incisif. Deuxième motif
descendant aux valeurs plus longues : cycle tension / détente
 Rythmique affranchie par rapport aux barres de mesures
 Alternance des degrés I et IV, tonique comme pôle harmonique
majeur, sensible soigneusement évitée : caractère modal
 Par la suite, épaississement de la texture, entrées en cascade,
participation thématique des timbales

La dynamique :
 Organisation dynamique en crescendo par épaississement de la
texture instrumentale
 Nuances graduées par paliers
 Musique qui ne marche pas au pas, affranchissement des barres de
mesure, ruptures métriques, ponctuations irrégulières des
percussions
Introduction :
 Couleurs sombres, menace, effet d’attente
 présentation de la cellule rythmique principale

Conclusion

 Œuvre dont les racines puisent à la tradition (intervalles, formation)


 Œuvre moderne (conception rythmique originale, couleurs modales,
modulation finale surprenante…)
 Œuvre s’inscrivant dans une recherche de simplicité (un seul thème
repris, principe dynamique simple du crescendo, nombreux accords
parfaits et polarité autour de la tonique)
 Œuvre qui délivre un message humaniste : exaltation du patriotisme
 Œuvre dont la destinée échappe à son auteur (reprise lors de
cérémonies officielles, au cinéma, dans la Troisième Symphonie de
Copland)

Vous aimerez peut-être aussi