Vous êtes sur la page 1sur 1

 «Le problème est de savoir trouver son plaisir dans son travail.

Nous passons un tiers (ou plus) de notre temps au travail. Il se trouve que c'est notre
occupation qui détermine qui nous sommes et ce que nous sommes. Par conséquent, si le
travail ne nous procure pas de plaisir, d'autres domaines de notre vie en souffriront
certainement. Cela entre dans la catégorie d'une épidémie. Les données parlent d'elles-
mêmes: plus de 70% des personnes ne sont pas satisfaites de leur carrière. Mais je crois que
tout est entre nos mains.
Une personne devrait consolider ses désirs et ses attentes de la vie avant de choisir son
domaine d'activité. Malheureusement, l'époque où nous vivons impose une économie dans
laquelle les gens choisissent des professions qui rapportent de l'argent, mais pas du plaisir.
Ainsi, la plupart deviennent déprimés et souffrent de troubles mentaux. On nous apprend à
rechercher et à obtenir certaines incitations sous la forme de bonnes notes, d'autocollants
colorés, de trophées et, bien sûr, de louanges en tant que telles. Les gens aiment ça. Plus
important encore, notre objectif est d'être respecté. Les gens devraient admirer et être
impressionnés par nous, notre travail et nos actions. Cela donne un sentiment temporaire de
bonheur. Mais il n'y a qu'une seule personne que vous devez constamment frapper - vous-
même. Et au lieu de se réjouir, chaque étape de carrière suivante devient un fardeau presque
insupportable pour nous. Plus nous essayons de faire une impression wow, plus nous
ressentons de déceptions. Le bon choix du lieu de travail ou de la profession crée une sphère
favorable au développement personnel et à l'amélioration des capacités mentales. De tels
changements peuvent radicalement transformer votre vie.
Je ne voudrais pas être l'un d'entre eux, c'est pourquoi j'ai formulé des principes en fonction
desquels je choisirai mon futur métier:
  Tout d'abord, j'aimerais me sentir libre de travailler. Grégoire Lacroix mentionne: «Face au
travail l'homme peut avoir deux attitudes : Le faire ou le faire faire. J'hésite rarement.», c'est
pourquoi je ne voudrais pas être sous le contrôle d'une personne d'en haut qui n'est pas très
au courant de mon domaine.
Le deuxième point serait ma position dans la société après le choix de la profession.
Je souhaite évoluer moralement dans ma carrière professionnelle, afin de pouvoir faire partie
d'un environnement de personnes prospères, doté d'un passé et d'un avenir porteur pour le
bien-être du monde.
Ainsi, j'ai décidé de commencer mes études de médecine; Mais surtout, en dehors de
multiples gloires ou du respect des autres, je voudrais être une bonne personne - digne de
garder la famille de mon père.
Personne n'a dit que ce serait facile. Personne ne fera rien pour toi. Vous devez comprendre
que vous passez la majeure partie de votre vie au travail. Le travail est un processus
complexe avec ses propres nuances et procédures. De plus, ce n'est pas toujours confortable
et souvent routinier. Mais si vous aimez votre type d'activité, vous devez constamment vous
conduire, vous fixer de nouveaux objectifs et les atteindre avec toutes vos aspirations.
Ainsi, vous pouvez obtenir de meilleurs résultats, avoir une vie plus réussie et plus
satisfaite.