Vous êtes sur la page 1sur 3

Jointoiement à la chaux

Les mortiers à la chaux ont pour principale application en maçonnerie le jointoiement des pierres. Les
joints à la chaux sont extrêmement résistants et permettent également une bonne circulation de
l'humidité, tout en étant plus souples que des joints au ciment.

Devis gratuit pour travaux de maçonnerie avec chaux


Les joints chaux sable
Les aqueducs romains sont là pour en témoigner: un bon joint entre deux pierres de taille peut durer
des millénaires et conférer une solidité inébranlable à votre édifice. Sans forcément investir dans une
construction en pierre de taille, de nombreux murs en pierre, surtout dans les vieilles maisons, utilisent
encore des joints à la chaux.

Avant l'avènement du ciment et autres bétons, les joints à la chaux ont permis d'avoir des murs
robustes et porteurs qui savaient résister à l'humidité, même si plantés directement dans le sol, sans
aucune forme de vide sanitaire. 

En effet, la chaux hydraulique présente dans le mortier effectue sa prise très lentement au contact de
l'eau. En durcissant, les joints chaux sable développent une structure micro-poreuse qui leur permet
de laisser l'humidité les traverser (tout en facilitant leur prise) et d'atteindre l'air libre où elle
s'évaporera.

 Bien réalisé, un jointoiement à la chaux résistera des millénaires

Comment réaliser des joints à la chaux pour des pierres?


Il y a deux étapes essentielles: préparer le mur et préparer le mortier.

 Que vous restauriez un mur en pierre ou que vous comptiez l'ériger ex nihilo, l'idée est la
même. La surface de travail doit être la plus saine possible. Les poussières, les pierres
friables, les parties branlantes doivent toutes êtres retirées avec le plus grand soin. Ne pas
hésiter à y aller au marteau et au burin pour d;éceler des pierres trop fragiles. Nettoyer à
grandes eaux (sous pression de préférence).

Cette étape est essentielle et garantit la rigidité future de votre édifice. Si vous avez un doute sur la
capacité de votre mur à résister à un tel nettoyage, n'hésitez pas à contacter un professionnel pour
l'étayer.

 Réaliser son mortier est simple mais exigeant. Il doit être gras, c'est-à-dire riche en liant, dans
notre cas la chaux hydraulique naturelle. Celle-ci est à préférer à la chaux aérienne car même
si sa prise à coeur est beaucoup plus longue (jusqu'à 45 jours), son comportement à
l'humidité et sa résistance mécanique sont supérieurs.

Préférer une chaux NHL 3,5 ou même 5 pour le liant et un sable grossier comme charge minérale (de
type 0/5 ou 0/3). La chaux doit être tierce, donc compter approximativement 4 volumes de chaux pour
10 volumes de sable. Un professionnel pourra vous aider à trouver le dosage idéal suivant le degré
d'humidité du lieu. 

Travailler sur des pierres préalablement bien humidifiées puis laisser sécher votre mur plusieurs jours
avant de lui faire porter des charges pour que la chaux puisse faire sa prise.

Enduit chaux sable


La base de tout enduit, c'est le mélange entre la chaux et le sable. Le dosage est l'étape la plus
délicate et la plus technique, et un dialogue avec un artisan est vivement encouragé. Avant de vous
lancer, quelques conseils...

Devis gratuit pour un mur enduit à la chaux


Le maigre sur le gras tu respecteras
Règle de base des enduits à la chaux, les couches porteuses doivent être plus riches en chaux que
les couches supérieures. Cela permet en effet une adhésion optimale et une répartition de la rigidité.
Chaux et sable vont main dans la main pour chacune des couches et, donc, plus on s'éloigne la
surface enduite, plus la proportion en sable sera élevée. Le sable est stabilisé à la chaux et sera
entièrement rigide, on prend du sable 0/4 ou 0/5.

Pour les couches de finition, on ajoute également fréquemment des pigments, des terres ou même
des gros grains (cailloux) suivant le rendu recherché.

De l'art du dosage, ou quand le maçon se fait chimiste


Le sable est essentiel à la bonne adhésion de la chaux et rigidifie l'ensemble. La sous-couche de
chaux sera constituée d'un mélange d'environ quatre volumes de chaux hydraulique pour dix volumes
de sable. Pour ordre d'idée, 1 litre de chaux hydraulique fait approximativement 800g. Il faut 10 litres
d'enduit pour couvrir une surface d'un mètre carré sur une épaisseur d'un centimètre. 

Chaux
  Sable
hydraulique
Sous-
1L 0,5L
couche
Enduit 1L 0,4L
Finition 1L 0,3L

Attention: les proportions sont données à titre indicatif, la quantité de sable varie en fonction du
support. Il faut donc procéder à des essais sur des petites surfaces représentatives avant de se lancer
dans l'achat de quantités importantes de sable et de chaux. Le mieux est sans doute de choisir un
coin isolé et peu visible de plus d'un mètre carré et de faire ses calculs de mélange en fonction de la
réaction du mélange.

Les spécialistes souhaiteront peut être se lancer dans des mélanges plus complexes, à base de
chaux aérienne et de chaux vive mais les conseils d'un professionnel sont alors vivement
recommandés.

Les mains dans la pâte (à chaux)


Façon de parler, la chaux demeure un produit dangereux, il est impératif de se protéger
convenablement (gants, lunettes, vêtements couvrants) avant de la manipuler!

Vous avez votre sable, votre chaux et pourtant l'essentiel est encore à faire: mélanger. Le mélange se
fait bien sur avec de l'eau mais sa quantité va, là encore, dépendre de l'utilisation. Si un gobetis est
très liquide, une couche principale est beaucoup plus pâteuse. Il faut donc tester l'adhésion de votre
enduit au fur et à mesure.

Il vaut mieux préparer sa chaux dans un bac et la mélanger au râteau plutôt qu'utiliser une
bétonneuse peu adaptée au mélange. L'enduit se conservera pendant deux ou trois jours, même s'il
devient quelque peu compact au bout de quelques heures. Il suffit simplement de le réhydrater au fur
et à mesure de l'utilisation. Le mieux est de recouvrir la préparation afin de limiter les contacts avec
l'air libre.