Vous êtes sur la page 1sur 120

SONATRACH

Rapport
Annuel 2009
L ETTRE DU PRESIDENT

SONATRACH a évolué durant l’année 2009


dans un environnement international que
continuait à marquer la crise économique
majeure qui a frappé l’économie mondiale.

La récession dans le monde s’est ainsi ca-


ractérisée par une baisse de 1,1% du PIB et
une diminution de la demande pétrolière de
l’ordre de 1,6 millions de barils par jour.

Les cours du brut n’ont pas échappé à ces


involutions. Ils ont néanmoins connu, grâce
notamment aux décisions pertinentes de
l’Organisation de Pays Exportateurs de
Pétrole une certaine stabilisation.

La moyenne annuelle des cours du Sahara


Blend a en effet été de 61,5 dollars le baril
M. Nordine Cherouati en nette baisse par rapport à la moyenne
Président Directeur Général de l’année 2008 qui était de 99,2 dollars.

C’est dans ces conditions que


SONATRACH a donc développé ses
activités opérationnelles et ses projets,
qu’elle a réalisé au cours de l’exercice 2009
des résultats appréciables et poursuivi sa
contribution au financement de l’économie
nationale.

De nouveaux volumes de réserves ont


été mis en évidence, le potentiel et les
capacités de production pétrolière et
gazière ont été renforcés à travers le
lancement et la mise en service de
plusieurs projets d’envergure sur toute
la chaîne des hydrocarbures.

2 Rapport annuel 2009


La production primaire d’hydrocarbures Les quantités livrées au marché international
a été de 222,5 millions de TEP, dont 56,8 ont atteint les 118,6 millions de tonnes tous
millions de Tonnes de pétrole brut et 150,9 hydrocarbures confondus.
3
milliards de m de gaz naturel. A l’International, de nouveaux succès
Le chiffre d’affaires global s’est établi à plus pétroliers ont été également enregistrés
de 3 532 milliards de Dinars Algériens et le avec la première découverte d’hydrocar-
montant versé au Trésor Public au titre de la bures en Lybie et la mise en production du
fiscalité pétrolière a été de 2 236 milliards. gisement de Cashiriari au Pérou.

Le chiffre d’affaires à l’exportation a atteint C’est à la faveur d’une dynamique nouvelle,


44,4 milliards de dollars US entièrement tournée vers une meilleure
appréciation des besoins de l’entreprise,
Le résultat net impacté par l’effet combiné
associée à des modes de gestion rigoureu-
du prix du baril de brut et des quantités
sement transparents, que nous comptons
exportées a été de 284 milliards de Dinars
poursuivre nos efforts dans le sens de
en baisse de 52% par rapport à 2008.
l’amélioration continue du fonctionnement
Le niveau des investissements en termes de de l’entreprise et de ses performances.
physique valorisé pour l’année 2009 se situe Nous maintenons les grands objectifs de
à 13 milliards de dollars US, une fois et demi développement et de croissance de
de plus que lors de l’exercice précédent. SONATRACH en intégrant les nouvelles
SONATRACH a assuré en priorité données de l’économie nationale et les
l’approvisionnement du marché national incertitudes qui demeurent au niveau de
dans un contexte d’une demande accrue l’environnement international.
tirée par l’ampleur du programme quin- Nos atouts résident dans les capacités
quennal de développement économique et d’adaptation de notre Groupe, dans la
social national. qualité de ses ressources humaines et

34,8 millions de tonnes équivalent pétrole l’engagement de ses personnels et dans sa


bonne santé financière.
ont ainsi été livrés au marché algérien en
augmentation de 7 % par rapport aux Voilà pourquoi nous sommes confiants dans
quantités livrées en 2008. son avenir.

Rapport annuel 2009 3


S ONATRACH

l’assemblée générale

M. Youcef Yousfi M. Karim Djoudi


Ministre de l’Energie Ministre des Finances
et des Mines Membre
Président

4 Rapport annuel 2009


M. Abdelhamid Temmar M. Houari Khachai M. Mohamed Laksaci
Ministre de la Prospective Représentant de la présidence Gouverneur de la Banque
et des Statistiques de la république d’Algérie
Membre Membre Membre

Rapport annuel 2009 5


S ONATRACH

le conseil d’administration

M. Mustapha Hanifi M. Mohamed Abdou Bouderbala


Représentant le ministère Représentant le ministère
chargé des hydrocarbures chargé des finances
Membre Membre

M. Nordine Cherouati
Président Directeur Général
de SONATRACH
Président du conseil
d’administration

M. Mohamed Bachir Ghanem M. Hadji Babaâmi


Représentant le ministère Représentant le ministère
chargé des hydrocarbures chargé des finances
Membre Membre

6 Rapport annuel 2009


M. Ali Touati M. Abdelkrim Lamouri M. Saïd Sahnoun
Représentant de la Banque Représentant des travailleurs Représentant de la SONATRACH
d’Algérie Membre Membre
Membre

M. Nourredine Bouterfa M. Allaoua Saïdani M me. Yamina Hamdi M. Abdelkader Benchouia


Personnalité choisie en raison Représentant de la SONATRACH Représentant de la SONATRACH Représentant de la SONATRACH
de sa compétence dans le Membre Membre Membre
domaine des hydrocarbures
Membre

Rapport annuel 2009 7


S ONATRACH

le comité exécutif

M. Saïd Sahnoun M. Allaoua Saïdani


Vice-Président Amont Vice-Président Transport par
Canalisations

M. Nordine Cherouati
Président-Directeur Général

M. Abdelkader Benchouia M e. Yamina Hamdi


Vice-Président Aval Vice-Présidente
Commercialisation

8 Rapport annuel 2009


M. Farid Boukhalfa M me.Fatma Zohra Benoughlis M. Abdelhamid Zerguine
Directeur Exécutif Finances Directeur Exécutif Stratégie, Directeur Exécutif Activités
Planification et Economie Internationales

M. Abdelmadjid Zebiri M. Younes Heguehoug M me. Naïma Boutemeur


Directeur Exécutif Directeur Exécutif Activités Directeur Central HSE
Ressources Humaines Centrales

Rapport annuel 2009 9


S ONATRACH

ORGANIGRAMME*
PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL

SONATRACH
International SECRETAIRE GENERAL
Holding
Corporation
SURETE INTERNE DE L’ENTREPRISE

ACTIVITE
ACTIVITE AMONT
TRANSPORT PAR CANALISATIONS

Holding Services Holding SONATRACH


Pétroliers et Parapétroliers Investissement et Participation

DIRECTIONS COORDINATION GROUPE

RESSOURCES HUMAINES

FINANCES

STRATEGIE, PLANIFICATION
ET ECONOMIE

ACTIVITES GENERALES

ACTIVITES INTERNATIONALES

* Schéma organisationnel et fonctionnel de la nomenclature du Groupe SONATRACH

10 Rapport annuel 2009


COMITE EXECUTIF

CHEF DE CABINET

COMITE D’EXAMEN ET D’ORIENTATION

ACTIVITE AVAL ACTIVITE COMMERCIALISATION

Holding Raffinage Holding SONATRACH


et Chimie des Hydrocarbures Valorisation des Hydrocarbures

DIRECTIONS CENTRALES

JURIDIQUE

AUDIT GROUPE

SANTE, SECURITE ET ENVIRONNEMENT

COORDINATION TECHNIQUE
ET DEVELOPPEMENT

Rapport annuel 2009 11


S ONATRACH

ephemerides

17 janvier, 11 mars,
4 contrats d’exploration et d’exploitation dans 4 contrats ont été signé par l’association SONA-
quatre périmètres pétroliers ont été signés entre TRACH / Anadarko portant sur la réalisation des
ALNAFT et quatre compagnies pétrolières inter- ouvrages destinés au traitement d’huile et de gaz
nationales (montant global : 272 millions de dol- humide des gisements d’El Merk, la récupération
lars): et l’expédition d’huile vers Haoud El Hamra et
• Les périmètres de Kerzaz et de Guern Guessa, l’expédition de GPL et de condensat vers Gassi
situés dans le bassin de Gourara ont été respecti- Touil. Les contrats ont été signés avec les entre-
vement attribués à la compagnie italienne ENI et à preneurs suivants :
la compagnie britannique British Gaz (BG); • PETROFAC : réalisation des installations de trai-
• Les périmètres El Assel et Rhourde Bouyakoub, tement d’huile, de condensat et récupération de
situés dans le bassin de Berkine ont été respec- GPL et Intégration du système de télécommuni-
tivement attribués au groupe russe Gazprom et à cation, pour un montant de 2,27 GUS$ équiva-
la société allemande EON Rhurghaz. lents.
• ABB / SARPI / PETROJET : réalisation des ré-
30 janvier, seaux de collecte et desserte, pour un montant
de 673 Millions US$ équivalents.
Mise en service du gazoduc GZ4 via le GZ3.
• KAHRIF : réalisation des lignes de transport
d’énergie électrique pour un montant de 99 Mil-
23 février, lions US$ équivalents.
Un contrat de vente de gaz naturel a été signé • SIEMENS : réalisation du poste blindé pour un
entre SONATRACH et la société algéro-égyp- montant de 27,15 Millions US$ équivalents.
tienne SORFERT. Il porte sur la fourniture, à partir
de 2011, de 1,75 milliard de m3 de gaz naturel
17 mars,
par an, pour l’alimentation du complexe pétrochi-
• Gazoduc GZ4 : mise en exploitation de deux
mique situé à Arzew. Ce complexe aura une ca-
principaux tronçons de ce gazoduc, le tronçon
pacité de production de 4 400 tonnes/jour d’am-
Hassi R’Mel – Sougueur (Tiaret) et le tronçon Ke-
moniac et de 3 450 tonnes/jour d’urée granulée.
nenda (Relizane) – Arzew.

24 février,
22 Mars,
Zone industrielle d’Arzew : démarrage des travaux
Un contrat de type EPC a été signé entre l’as-
du complexe de liquéfaction de gaz naturel GNL3.
sociation SONATRACH / First Calgary Petroleum
et le groupement constitué de SAIPEM Spa (Ita-

12 Rapport annuel 2009


lie) et SAIPEM Contracting Algérie Spa., portant tion pétrolière et minière, ont été signés entre SO-
sur la réalisation des installations de production NATRACH et quatre sociétés du groupe saoudien
et de traitement des gaz humides et d’huile des «SHOAIBI». Il s’agit des entreprises:
gisements de MLE (Menzel Ledjmet Est) & CAFC • ARKEX : contrat portant sur des levés géophy-
(Central Area Field Complexe) dans le périmètre siques aéroportées avec une convention cadre
Ledjmet (Bloc 405b) ainsi que des canalisations de coopération pour une période de trois ans et
d’évacuation de gaz, de GPL et de condensat un contrat d’application sur l’étude du périmètre
vers Gassi Touil (montant globale : 1,1 Milliards d’Ain Regada (Souk Ahras).
• FLOTECH : contrat portant sur l’installation de
d’Euros).
complétions intelligentes.
• ARTIFICIAL Lift Company (ALC) : contrat por-
08 Avril,
tant sur l’installation de pompes immergées sur
• Un contrat de vente et d’achat de gaz naturel plusieurs puits.
a été signé entre SONATRACH et El Djazairia El • INGRAIN : contrat portant sur les mesures par
Omania Lil Asmida. D’une durée de vingt ans et à imagerie scanner des carottes et des déblais de
partir de 2012, ce contrat porte sur l’alimentation
forage.
du complexe pétrochimique d’Arzew pour une
capacité de deux (02) milliards de M 3 /an de gaz
naturel. 11 mai,
• Un contrat de réalisation d’une jetée, destinée Le projet EPC portant sur la réhabilitation, l’adap-
au futur complexe d’ammoniac et d’urée à Mers tation et la modernisation de la raffinerie de
El Hadjadj, a été signé entre SONATRACH et la Skikda, a été attribué à la compagnie Sud-Co-
société Saipem. réenne Samsung Engineering & Construction,
pour un montant de 93 Milliards de DA (1,2 Mil-
13 Avril, liard Dollars équivalents).

En association avec la compagnie libyenne Na-


tional Oil Company (NOC), la filiale SIPEX de SO- 03 juin,
NATRACH a réalisé sa première découverte de Un contrat portant sur la réalisation du Système
pétrole brut dans le bloc 65 situé dans le bassin de Transport par Canalisation GK3, reliant Hassi
de Ghadamès. R’mel à El Kala a été signé entre SONATRACH et
les compagnies Egyptienne Petrojet et Italienne
04 mai, Saipem

Quatre contrats portant sur l’application des nou-


velles technologies dans le domaine de l’explora-

Rapport annuel 2009 13


S ONATRACH

06 juin, • ALFAPIPE, lot1 pour la fourniture de 234 Km de


Deux contrats ont été signés entre SONATRACH, tubes pour un montant de 7,36 Milliards DA.
le groupement japonais JGC et le consortium • Groupement MANNESMAN-NOKSEL-UMRAN,
ABB-SARPI : lot2 pour la fourniture de 305 km de tubes pour
• Le premier contrat signé avec JGC, d’un mon- un montant de 10,49 Milliards DA.
tant de 107 Milliards DA, porte sur la réalisation de
*D’une longueur de 539 km, et d’une capacité de
l’engineering du procurement et de la construc- 9,5 Gm 3 /an, le GR4 reliera Rhourde Nouss à Has-
tion des installations de traitement du champ de si R’mel. Il assurera l’évacuation de la production
gaz de Gassi Touil. des champs de Menzel Ledjmet Est, Irallen TFT,
• Le second contrat signé avec ABB-SARPI, d’un Issouane TFT et CAFC.
montant de 16 Milliards DA, porte sur la réali-
sation des installations de récupération de gaz 04 juillet,
torchés à Haoud Berkaoui, la ré-instrumentation
Un contrat a été signé entre SONATRACH et la
des centres de production de Haoud Berkaoui,
société Sud-Coréenne Samsung engineering et
Benkahla et Guellala ainsi que la fourniture d’un
construction portant sur la réhabilitation, l’adapta-
système de contrôle au niveau de chaque centre
tion et la modernisation de la raffinerie de Skikda.
de production.

07 juillet,
13 juin,
SONATRACH et GDF SUEZ ont annoncé le dé-
Un contrat a été signé entre SONATRACH et la
veloppement du gisement gazier de Touat après
société Canadienne SNC Lavalin portant sur la
l’approbation d’ALNAFT. Situé dans le Sud-Ouest
réalisation des installations de traitement de gaz
algérien près de la ville d’Adrar, ce gisement sera
des champs de Rhourde Nouss - Quartzites de
mis en production à partir de 2013 et devrait pro-
Hamra (montant de 79,3 Milliards DA).
duire, en phase plateau, environ 4,5 Gm 3 /an de
gaz naturel.
22 juin,
Signature des contrats de fusion - absorption 08 juillet,
des sociétés NAFTEC, EGZIA et EGZIK, à SONA-
Un contrat a été signé entre la filiale de SONA-
TRACH SPA.
TRACH Tassili Airlines et le constructeur Améri-
cain Boeing portant sur la livraison de quatre (04)
23 juin, modules jets type B 737-800 de 150 sièges. La
Le marché pour la fourniture des tubes destinés valeur globale de cette acquisition est de 228,4
à la réalisation du gazoduc GR4* a été attribué à : Millions de dollars US.

14 Rapport annuel 2009


18 juillet, «Réhabilitation et l’adaptation des installations de
Signature de contrat à Alger : des contrats por- la raffinerie d’Alger ». Les compagnies retenues
tants sur la couverture (2009-2010) du patrimoine sont les suivantes:
industriel et de la responsabilité civile de SONA-
• Etudes d’engineering du projet de la raffinerie
TRACH et de ses filiales ont été signé entre SO-
de Tiaret : Technip (France), Sinopec (Chine), CBI
NATRACH et quatre compagnies nationales d’as-
& Lummus (Arabie Saoudite) et Saipem/Chiyoda
surance (montant de 32 Millions de dollars US):
(Italie).
• La Compagnie d‘Assurances des Hydrocar-
bures (CASH, filiale SONATRACH), • Projet de réhabilitation et l’adaptation des ins-
• La Compagnie Algérienne d‘Assurances et de tallations de la raffinerie d’Alger : Hyundai Engi-
Réassurance (CAAR), neering (Corée du sud), Samsung Engineering
• La Compagnie Algérienne des Assurances (Corée du sud), GS Engineering & Construction
(CAAT), (Corée du sud), Petrofac (UAE), Saïpem/Snalm
• La Compagnie Centrale de Réassurances Progetti (Italie), Tecnicas Reunidas (Espagne),
(CCR). Technip (France) et Sinopec (Chine).

04 août, 27 octobre,
Mise en service de l’oléoduc NK1 / Haoud El Un contrat de type EPC a été signé entre l’as-
Hamra – Skikda. Cet ouvrage, d’une longueur de sociation SONATRACH / Anadarko et l’entrepre-
645,5 km et d’une capacité design de 11,4 Mil- neur Italien Spa BONNATI, portant sur la réalisa-
lions de tonnes par an, est destiné à assurer l’ali- tion des ouvrages de transport pour l’expédition
mentation du Topping de condensat de Skikda. d’huile vers HEH via le PK0 et l’expédition de GPL
et condensat vers Gassi Touil via les canalisations
25 septembre, NH2 et LR1 (montant 150 Millions Dollars).

Mise en gaz du tronçon Nord PC3-Terminal Arri-


vée Oued Saf Saf, du Gazoduc GO3.

19 octobre,
Ouverture des plis des offres techniques relatives
à la conduite des études de FEED du projet «Nou-
velle Raffinerie de Tiaret» et le projet portant sur la

Rapport annuel 2009 15


I nternational et partenariat

S
ONATRACH bénéficie d’une lon- ternational à un niveau de 30% du Chiffre
gue expérience dans l’exercice d’Affaires global d’ici 2020.
de tous les métiers de l’industrie
SONATRACH s’est fixé, en 2004, pour objec-
du pétrole et du gaz, d’une forte
tif d’atteindre à l’horizon 2015 un niveau de
capacité d’intégrer les nouvelles technolo-
réserves de 600 millions BEP (tout produits
gies, d’une présence prouvée et fiable sur les
confondus) pour une production journalière
marchés internationaux des hydrocarbures
de 120 000 b/j dans les zones Afrique Ouest,
liquides et gazeux ainsi que d’une riche ex-
Moyen Orient, Libye et Asie, destinés aux
périence du partenariat avec les compagnies
marchés américain et asiatique.
internationales de tailles et d’origines géo-
graphiques différentes. Dans cette optique et en dépit d’un envi-
ronnement fortement perturbé par la crise
Ainsi, SONATRACH poursuit ses efforts pour
internationale, l’année 2009 a été caracté-
consolider sa position de 1ère compagnie
risée par la poursuite de l’investissement à
énergétique en Afrique, asseoir une posi-
l’International, ainsi que la réalisation d’une
tion de leader gazier dans la zone euro-mé-
première découverte d’hydrocarbures en
diterranéenne, renforcer sa présence dans
Libye et la mise en production du gisement
les marchés internationaux et ce, afin d’aug-
CASHIRIARI au Pérou.
menter sa part du Chiffres d’Affaires à l’in-

FAITS MARQUANTS
Amont : • Création de Sipex Mauritanie et ouverture
• Réalisation par l’association Sipex (filiale de son bureau à Nouakchot;
de SONATRACH) et la National Oil Corpo- • Dans le cadre des projets d’exploration au
ration (NOC) libyenne d’une découverte de Mali (blocs 1,2,3,4 et 9), la JV Sipex – ENI
pétrole brut en Libye dans le bloc 65, bassin a procédé à la restitution des blocs 3 et 9,
de Ghadamès; la signature d’un avenant au contrat de
• Entrée en production du gisement de partage production permettant la fusion
CASHIRIARI dans le bloc 88 au Camisea, des blocs 2 et 4;
Pérou, où SONATRACH détient 10% de • Paraphe d’un accord des actionnaires
participation; entre SONATRACH et les sociétés égyp-

16 Rapport annuel 2009


tiennes EGPC et EGAS pour la création Aval :
d’une société commune d’exploration et • Closing financier du projet d’acquisition
de production des hydrocarbures, dénom- d’une participation de 25% dans la cen-
mée Séléné, dont les parts se répartissent trale électrique à cycle combiné SOTO 4
à parts égales entre la SONATRACH et la avec la compagnie portugaise EDP, en Es-
partie égyptienne (50% / 50%). pagne, marquant ainsi l’entrée effective de
SONATRACH à travers sa filiale SGC (SO-
Transport par Canalisation : NATRACH Gaz Come cializadora) dans cette
• Inauguration de la première expansion des société.
capacités de transport de gaz de TGP (Pérou) • Acquisition par SONATRACH Gas Comer-
portées à 450 mmcf/jour. SONATRACH est cializadora (SGC) d’une licence pour la com-
actionnaire dans TGP à hauteur de 21,18%. mercialisation de gaz naturel sur le marché
portugais.

Rapport annuel 2009 17


ACTIVITE

18 Rapport annuel 2009


L’activité Amont regroupe les opérations de recherches, d’exploitation
et de production d’hydrocarbures. L’accent est particulièrement mis sur
le développement des gisements d’hydrocarbures, l’amélioration des taux
de récupération et la mise à jour des réserves.

Durant l’année 2009, SONATRACH a renforcé ses activités d’exploration


et de mise en valeur des gisements d’hydrocarbures. Elles ont ainsi connu
une évolution significative avec la réalisation de 16 découvertes et la stabilisation
du niveau de production atteint ces dernières années.

Rapport annuel 2009 19


A MONT

EXPLORATION

L’effort de renouvellement des réserves à permis de mettre en évidence des volumes


d’hydrocarbures de prés de 140 million de TEP constitués de :

• Huile • Gaz • Condensat

67.7 millions deTEP . 67.4 millions deTEP. 4.8 millions deTEP.

Situation des découvertes en 2009


16 découvertes ont été réalisées. Elles sont à dominance gaz et fortement concentrées
dans la région Est.

9 découvertes ont été réalisées en effort propre


• AARE-1 : Huile et gaz dans Ain Antar Est-1 DRE (Direction Région Est)/Illizi.
• ALRO-2 : Gaz à condensat dans l’Alrar ordovicien-2 DRE/Illizi.
• TM-301 : Gaz à condensat dans Tamadanet-301 DRE/Illizi.
• EERN-1 : Gaz à condensat dans l’Erg El Ouar nord-1 DRE/Illizi.
• EMLC.2 : Gaz à condensat dans l’Est Menzel Ledjmet centre-2 DRE/Berkine.
• MLSW-2 : Gaz à condensat dans Menzel Ledjmet sud Ouest-2 DRE/Berkine.
• IKNO-1 : Gaz à condensat dans In Akamil Nord Ordovicien-1 DRE/Illizi.
• RHB-2 : Huile dans Rhourde El Helba-2 DRE/Berkine.
• HGI-1 : Huile dans Hassi D’zabat-1 DRE/Amguid-Messaoud.

20 Rapport annuel 2009


7 découvertes ont été réalisées en association
• KLS-1 : Gaz dans Kahlouche Sud-1 DRO (Direction Région Ouest) /Tindouf avec Repsol.
• OTLH-2 : Gaz dans Oued Talha-2 DRO/Ahnet Gourara avec Repsol.
• AL-2 : Gaz dans Azzel-2 DRE/Berkine avec Repsol.
• DSA-1 : Gaz dans Djebel Smain-1 DRO/Ahnet Gourara avec Shell.
• TGFO-1 : Gaz dans Tigfermans Ordovicien-1 DRO/Ahnet Gourara avec Repsol.
• NGSP-1 : Huile dans N’goussa-P-1 DRE/Oued Mya avec CNPC.
• AT-1 : Gaz à condensat dans Ain Tsila-1 DRE/Illizi avec Petroceltic.

Carte des découvertes 2009

Gaz

Pétrole

Rapport annuel 2009 21


A MONT

ForageS d’Exploration et de Développement


Les opérations de forage se sont intensifiées en 2009 pour atteindre 265 puits forés.
Le nombre de puits forés en association a atteint 109.

Forage d’exploration
88 puits ont été forés en 2009, dont 26 en association. Le métrage réalisé est de 250 019
mètres.

En matière de sismique 2D, 13 722 Km ont été réalisé en 65 mois-appareil.


La réalisation en sismique 3D a été de 10 378 km 2 en 76 mois-équipe.

Forage de développement
177 puits ont été forés en 2009, dont 83 en association. Le métrage réalisé est
de 543 015 mètres dont 225 009 en association.

Forages d’exploration et de développement pour l’année 2009

PRINCIPAUX INDICATEURS
U.M. Réalisation
Exploration
Puits forés Nbre Puits 88
dont associations 26
Sismique 2D km 13 722
dont associations 2 418
Sismique 3D km2 10 378
dont associations 3 434
Développement
Puits forés Nbre Puits 177
dont associations 83

22 Rapport annuel 2009


PRODUCTION
En 2009, la production totale d’hydrocarbures a atteint un niveau de réalisation
de 222,5 millions de TEP.

Les gisements exploités en association y ont contribué pour 68 millions de TEP,


soit 31 %.

Le volume de production par produit


• Pétrole Brut
La production du pétrole brut a atteint 56,8 millions de tonnes, dont 30,5 millions de tonnes
en associations.

• Gaz Naturel
Avec une réalisation de 150,9 milliards m 3, la production du gaz naturel représente 64%
de la production globale en 2009. La production du gaz naturel en association a atteint
32,8 milliards m 3.

• GPL
La production du GPL a atteint 8,1 millions de tonnes, dont 2,5 millions de tonnes
en association.

• Condensat
La production du condensat a atteint 12,3 millions de tonnes, dont 3 millions de tonnes
en associations.

Rapport annuel 2009 23


A MONT

Production primaire pour l’année 2009

PRINCIPAUX INDICATEURS
Unité Réalisation
Production
Total Production 106 Tep 222,5
Pétrole brut 106 Tonnes 56,8
dont associations 30,5
Gaz naturel 10 m
9 3
150,9
dont associations 32,8
Condensat 106 Tonnes 12,3
dont associations 3,0
GPL 10 Tonnes
6
8,1
dont associations 2,5

Evolution de la production primaire


en millions de Tep Part de production 2009 par produit

232,3 229,8 233,3 231,9


222,5 222,5

55 65,1 66,1 72,3 72,4 67,8

167,5 167,2 163,7 161 159,4 154,7

Gaz naturel : 64%

Pétrole Brut : 26%


2004 2005 2006 2007 2008 2009
Condensat : 6%
SH seule En association GPL : 4%

24 Rapport annuel 2009


Faits Marquants

Exploration
• Signature de quatre (04) contrats d’exploration et d’exploitation avec des compagnies étrangères, à
l’issue du 1er appel d’offres lancé par ALNAFT sous l’égide de la loi 05-07, sur les périmètres suivants :

- Périmètre Kerzaz avec ENI,


- Périmètre Guern El Guessa avec BG,
- Périmètre El Assel avec Gazprom,
- Périmètre Rhourde Yakoub avec EON Rhurghaz.

• Attribution de trois périmètres de recherche à des compagnies étrangères à l’issue du 2e appel


d’offres lancé par ALNAFT sous l’égide de la loi 05-07 :

- Périmètre Ahnet avec Total /Partex,


- Périmètre Hassi Bir Rekaiz avec PTTEP/CNOOC,
- Périmètre Sud Est Illizi avec Repsol/GDF/ENEL.

Les contrats ont été signés en janvier 2010.

• Prorogation de 24 mois de la 2ème phase de recherche sur le périmètre Guern El Cheikh


en association avec CNPC.

• Passage à la phase développement de deux contrats relatifs aux périmètres suivants :

- Périmètre Timimoun en association avec Total,


- Périmètre Touat en association avec GDF.

Développement des gisements en effort propre :


• Réception provisoire des projets suivants :

- Electrification Haoud Berkaoui 60 KV phase II Lot lignes électriques,


- Poste blindé Benkahla,
- Base de vie Stah et infrastructures sociales Alrar Lots 1 et 2,

Rapport annuel 2009 25


A MONT

- Unité de dessalage CIS Hassi Messaoud,


- Station de récupération des gaz associés Hassi R’Mel SRGA 2.

• Signature et entrée en vigueur des contrats EPC des projets suivants :

- Développement du gisement de Rhourde Nouss QH avec SNC Lavalin,


- Développement du gisement de Gassi Touil avec JGC Corporation/ JGC Algeria,
- Récupération des gaz torchés et réinstrumentation des centres de production de la région
de Haoud Berkaoui avec le consortium ABB/ Sarpi.

• Entrée en vigueur des contrats EPC des projets suivants :

- Unité GPL & LDHP Hassi Messaoud avec le consortium Saipem SA/ Saipem SCA,
- Extension centrale électrique Alrar avec le consortium Bonatti/ Carlo Gavazzi.

Développement des gisements en association :

• Approbation par ALNAFT des plans de développement relatifs aux périmètres suivants :

- Timimoun (Association SONATRACH / Total),


- Touat (Association SONATRACH / GDF),
- Ledjmet – Gisement CAFC (Association SONATRACH / FCP LP),
- Sif Fatima Sud Ouest (Association SONATRACH / Anadarko),
- Gara Tisselit (Association SONATRACH/ Rosneft)

• Réception provisoire des projets suivants :

- Unité de compression de Gaz sur Gassi el agreb (Associatioon SONATRACH/ Amerada


Hess),
- Installations de production de brut des champs de Touat (Association SONATRACH/
CNPC).

26 Rapport annuel 2009


• Signature et entrée en vigueur des contrats FEED des projets suivants avec Genesis Oil and
Gas Consultants Ltd :

- Développement du gisement Bir Sbaa (Association SONATRACH/ PVEP/PTTEP),


- Développement du gisement Gara Tesselit (Association SONATRACH/ Rosneft/ Stroytrans-
gaz).

• Signature et entrée en vigueur des contrats EPC des projets suivants :

- Développement du gisement MLE & CAFC (Association SONATRACH/ FCP LP) avec Sai-
pem Spa/ Saipem Contracting Algérie Spa,
- Développement du gisement El Merk (Association SONATRACH/ Anadarko), réparti en lots
comme suit :

• Lot 1 & 7: Centre de traitement d’huile et de gaz - Télécom avec Petrofac,


• Lot 2: Pipelines d‘expédition avec Bonatti,
• Lot 3 & 4: Réseau de collecte et desserte avec le consortium ABB/Sarpi/Petrojet,
• Lot 6: Base de vie et base industrielle avec le consortium Bentini/Orascom,
• Lot B: Lignes électriques (220 KV et 30 KV) avec Kahrif,
• Lot C: Poste Blindé avec Siemens.
• Signature de quatre contrats avec quatre sociétés du Groupe Saoudien SHOAIBI portant sur
l’application de nouvelles technologies dans les domaines de l’exploration pétrolière et minière,
dans l’amélioration de la production des puits ainsi qu’au niveau des analyses de laboratoire :

- Le 1er contrat avec la société ARKEX porte sur des levés géophysiques aéroportés avec
une convention cadre de coopération pour une période de trois ans et un contrat d’applica-
tion sur l’étude du périmètre de Ain Regada Souk Ahras,
- Le 2e contrat avec la société FLOTECH porte sur l’installation de complétions intelligentes.
- Le 3 e contrat avec la société ARTIFICIAL LIFT CAMPANY (ALC) porte sur l’installation de
pompes immergées sur plusieurs puits.
- Le 4 e contrat avec la société INGRAIN porte sur les mesures par imagerie scanner des
carottes et des déblais de forage.

Rapport annuel 2009 27


A MONT

ENAGEO Entreprise Nationale de Geophysique

Filiale de SONATRACH à 100% à travers son holding SPP

Chiffre d’affaires : 20,1 milliards de Dinars

L’Activité sismique est l’activité principale d’ENAGEO. Elle a participé à hauteur de 94,1%
de son chiffre d’affaires. 14 équipes sismiques au total ont ainsi opéré en 2009. L’une d’entre
elles opère pour Gazprom en Algérie depuis novembre 2009 et deux autres équipes ont été
affectées à SIPEX (SONATRACH International Petroleum Exploration and Production Corpora-
tion).
L’acquisition sismique en Chiffres
• 18 études exploitées (dont 17 pour Sipex) et 12004 km couverts en sismique 2D,
totalisant une production de 57 mois/équipes.
• 15 études exploitées et 9 302 Km2 couverts en sismique 3D, totalisant une production
de 75 mois/équipe.
• 371 213 points vibrés traités.
• 2 087 forages (carottages sismiques) réalisés, totalisant 120 855 mètres linéaires.
• 15 500 mètres linéaires de puits d’eau forés.

Réalisations physiques 2009

Mois/équipe
Client Points vibrés Km 2D Km2 3D
2D 3D Total
SONATRACH 40 73 113 900 709 5 896 8 974
International 17 17 176 810 6 108
Gazprom (associé SONATRACH) 1 1 21 949 328
Total 57 75 131 1 099 468 12 004 9 302

28 Rapport annuel 2009


Qualité, Santé, sécurité, environnement (QHSE)
ENAGEO a entrepris un certain nombre d’actions, notamment la codification des déchets
industriels générés par l’entreprise et l’initiation à la prévention des accidents divers.

Elle a par ailleurs, renouvelé ses certificats du système intégré QHSE pour une durée
de 03 ans.

Rapport annuel 2009 29


A MONT

ENTP Entreprise Nationale des Travaux aux Puits


Filiale de SONATRACH à 100% à travers son holding SPP

Chiffre d’affaires : 33,8 milliards de Dinars

L’année 2009 a été marquée par le renforcement de la capacité de production et la constitution


de partenariats dans les domaines du forage et du Work over.
269 puits ont été forés et achevés durant l’année 2009.

Partenariat
• Création d’une joint venture entre ENTP et weatherford pour la mise à disposition
de 10 appareils de forage et de work over et assurer le management de ces appareils.
• Création de la JV de forage ENTP/Weatherford (49%-51%) dénommée «International Drilling
and Integrated Services- IDIS»
• Participation de l’ENTP Spa dans «ENAFOR LLC of Oman»à parts égales avec ENAFOR Spa,
soit 35%
• Création en Libye de la société «ENTP Libyan Branch»
• Concrétisation de la participation de l’ENTP dans la société de forage de puits d’eau
«FORAQUA».

Qualité, Santé, Sécurité, Environnement (QHSE)


ENTP a mis en conformité son système de management intégré conformément aux référentiels :
• ISO 9001/2008 : Qualité
• ISO 14001 / 2004 : Environnement
• OHSAS 18001/2007 : Santé-Sécurité

Evolution des réalisations par activités

Année 2008 Année 2009


Activités
Puits terminés Puits en cours Puits terminés Puits en cours
Développement 56 10 75 10
Exploration 25 11 38 14
Hydraulique 0 0 2 0
Work-Over 150 14 154 17
Total 231 35 269 41

30 Rapport annuel 2009


ENAFOR Entreprise Nationale de Forage

Filiale de SONATRACH à 100% à travers son holding SPP

Chiffre d’affaires : 22,8 milliards de Dinars

Réalisation physiques
• 104 puits achevés et 26 en cours.
• 48 forages achevés et 18 en cours cumulés, avec un métrage de 206 796 mètres
et un rendement de 902 m/mois-appareil, dont :

26 forages de développement achevés et 08 en cours :


- SONATRACH seule : 08 puits achevés et 02 en cours.
- En association : 16 puits achevés et 05 en cours.
- En international : 02 puits achevés et 01 en cours.

22 forages d’exploration achevés et 10 en cours :


- SONATRACH seule : 22 puits achevés et 10 en cours.
- En association : aucun.

56 work-over achevés et 08 en cours :


- SONATRACH seule : 56 puits achevés et 08 en cours.

Qualité, Santé, Sécurité, Environnement (QHSE)


ENAFOR, a confirmé son système de management par un audit effectué durant le second
semestre 2009 qui a reconduit les certifications QHSE obtenues en 2008 selon les référentiels
ISO 9001, OHSAS 18001 et ISO 14001.

Rapport annuel 2009 31


A MONT

ENSP Entreprise Nationale des Services aux Puits

Filiale de SONATRACH à 100% à travers son holding SPP

Chiffre d’affaires : 28,6 milliards de Dinars

Pour l’année 2009, le chiffre d’affaires de l’ENSP Groupe a atteint 28,628 milliards de dinars.
Pour l’ENSP seule, il a été de 9 362 millions de dianrs. L’année 2009 a été marquée par la
création de la direction Well services ainsi que l’obtention de la certification ISO 14001 : 2004
par la filiale MESP, une participation de l’ENSP avec la société italienne MEDES pour son
système de management de l’environnement sur l’ensemble de ses activités.

Evolution des réalisations par activités


Désignation Unité 2008 2009
Snubbing Heure 51 550 52 765
Pompage Jour 3 296 3 237
Texteam Jour 313 302
Wire Line Heure 61 998 80 634
Well Test Jour 8 084 7 975
BHP Heure 15 637 13 644
DST Opération 84 80
Traitement de surface M2 83 130 89 870
Environnement M3 67 642 71 155
Commissioning Jour 2 340 2 647
Clé de tubage Opération 245 124
Mud Logging Jour 780 -
Habillage de colonne Pièce 48 535 35 524
Outil de forage Pièce 109 77
Outils de mine Pièce 741 707
Divers outils Pièce 760 12 749
Cimentation Opération 584 707
Fracturation Opération 17 18
Acidification Opération 256 241
Pompage Opération 1 832 2 396
Azote Opération 1 220 1 654
Coiled tubing Opération 17 18
Open hole Opération 165 201
Cased hole Opération 666 688
PLT+DHV Opération 65 77
RDC Opération 14 18
TCP Opération 27 10
DST Opération 93 167
VSP Opération 13 16
Traitement des rejets de forage pétrolier M3 244 668 315 977
Mud engineers Jour 18 482 18 801
Mud delivered M3 63 218 70 400
Operator machines Jour 12 547 12 338
Operator SH/Production Jour 3 574 3 892
Equipment solid control Jour 9 110 8 981
Equipement waste management (*) Jour - 7 539
Operators waste management (*) Jour - 7 781
Equipement (Tanks, generators…) (*) Jour - 28 594
Rig operators (*) Jour - 25 689
Remarque : Les activités (*) ont été créées durant l’exercice 2009.

32 Rapport annuel 2009


ENGTP Entreprise Nationale des Grands Travaux Pétroliers.
Filiale de SONATRACH à 100% à travers son holding SPP

Chiffre d’affaires : 17,2 milliards de Dinars

Production
La valeur de production de l’ENGTP a connu en
Répartition
2009 une progression de plus de 36,3%, soit du Chiffre d’affaires par client
17 250 Millions DA.

En terme physique (heures), la production réali-


sée en 2009 est de 9 807 Mille/heures, soit un
accroissement de 17% enregistré par rapport à
2008.

L’activité montage industriel reste l’activité prin-


cipale comparée aux autres activités de l’entre-
prise. Elle enregistre une progression de 22,8%
par rapport à 2008.
SONATRACH : 43%
L’activité Canalisation enregistre une progression
Associations, SH/Sociétés étrangères : 14%
de 100% par rapport à 2008 suite aux projets
Sociétés étrangères : 41%
réalisés notamment le projet
Autres : 2%
«GPL Pipeline LZ2 & 24’’ SP/SCA» qui a
enregistré à lui seul 550 Milliers d’heures.

Projets concrétisés en 2009


• GB HBNS, • Raccordement puits Ourhoud,
• Boosting phase II TFT, • Préfabrication Tuyauterie GNL 2 Skikda,
• Station de pompage et Pipe GPL LZ2, • Développement champ Tiguentourine
• Station de compression In Salah, • Station de Compression MEDGAZ….
• Montage des Réservoirs UTBS

Rapport annuel 2009 33


A MONT

GCB Entreprise Nationale de Génie Civil et Bâtiment


Filiale de SONATRACH à 100% à travers son holding SPP

Chiffre d’affaires : 11,3 milliards de Dinars

Répartition de la production En 2009, GCB a signé des contrats pour un mon-


par activités
tant de 11,5 milliard de Dinars dans
le secteur des hydrocarbures :

• Projet El Merk génie civil avec PETROFAC ;


• Projet réalisation d’un parc à tubes dans la région
de Gassi Touil
• Réfection des routes et pistes d’atterrissage de
TFT
• Travaux de génie civil de l’extension de la centrale
électrique d’Alrar
Térassements : 58,13% • Travaux d’aménagement et habillage de seize
Routes : 19,69% stations GD et GL
Génie civil industriel : 18,78% • Participation au projet lancé par SONATRACH
Charpente métallique : 2,23% relatif à la mise en œuvre
Divers : 0,66% du référentiel engineering procurement et du
Engineering : 0,51% management des projets.

34 Rapport annuel 2009


ENAC Entreprise Nationale de Canalisations

Filiale à 100 % de SONATRACH à travers son holding SPP

Chiffre d’affaires : 4,4 milliards de Dinars

Répartition Production physique


L’ENAC assure les missions suivantes : par client (en termes de chiffre d’affaires)

• l’engineering de construction des canalisations


destinées au transport des hydrocarbures liquides
et gazeux.
• la construction et la pose de Pipelines,
• la construction d’ouvrages concentrés,
• l’entretien et la réfection des canalisations,
• le suivi et la supervision des travaux,
• le Contrôle Qualité des tubes, appareils gaz
et appareils vapeur,
• le contrôle non destructif des soudures.
NAFTAL : 9%
Durant l’année 2009, l’ENAC a procédé à la pose SONELGAZ : 69%
de plus de 314 KM de canalisations tous diamètres SONATRACH : 22%
confondus.

Rapport annuel 2009 35


ACTIVITE
PAR

36 Rapport annuel 2009


L’activité transport par canalisations prend en charge l’acheminement
des hydrocarbures à partir des champs d’exploitation.

Avec un patrimoine important, composé de près de 17 450 Km de canalisations


pour une capacité de transport de plus de 330 millions de TEP, le réseau
de l’activité transport par canalisations assure l’évacuation et la transmission
de quatre produits : le pétrole brut, le condensat, le GPL et le gaz naturel
destinés aux besoins du marché national et à l’exportation.

Rapport annuel 2009 37


T RANSPORT PAR CANALISATIONS

Le volume total d’hydrocarbures transportés


Répartition des volumes
d’hydrocarbures transportés en 2009 représente près de 230 MTP.
Le gaz naturel y représente 47 %, suivi de
près par le pétrole brut à hauteur de 38 %.

229,6 MTep

Gaz : 47%
Pétrole brut : 38%
GPL : 7%
Condensat : 8%

Transport des hydrocarbures par produit


Réseau Transport par canalisation Réalisation 2008 Réalisation 2009
Pétrole Brut (millions de TM) 94,2 87
Condensat (millions de TM) 18,6 17,1
GPL (millions de TM) 14,0 13,1
Gaz Natuel (milliards de m3) 120,0 114,7
Total (millions de Tep) 244,5 229,6

38 Rapport annuel 2009


Faits marquants
• Mise en service des projets suivants :

- Tronçons Hassi R’Mel-Sougueur et Sougueur-Arzew du gazoduc GZ4 Hassi R’Mel – Arzew,


- Oléoduc condensat NK1 Haoud El Hamra – Skikda,
- Tronçons Terminal Départ-PC1et PC3-Terminal Arrivée du looping du gazoduc GEM phase 2,
- Tronçon Nord Sougueur-Arzew de l’oléoduc GPL LZ2 24» Hassi R’Mel – Arzew,
- Deux (02) bacs de stockage de condensat, relatifs au projet 06 bacs de stockage brut et
condensat à Arzew,
- Huit (08) tronçons sur les neuf tronçons du projet réfection gazoduc GK1,
- Tronçon prioritaire SC2-SC3 du gazoduc GZ1,
- Stations et terminal Arrivée relatifs au projet Rénovation du Système Contrôle Commande
des stations GZ1/2/3 et GK1,
- Tronçon (SC4/Nador – SC5/Kenanda) du gazoduc GZ3 /sécurisation à 55 bars (Phase I du
plan de réparation),

• Signature de trois (03) contrats EPC pour la réalisation du gazoduc GK3 Hassi R‘Mel-Skikda-
El Kala avec les sociétés Petrojet (lots 1 et 2) et Saipem (lot 3).

• Signature de quatre (04) contrats pour la réalisation des projets suivants :

- Etude, fourniture et mise en service de systèmes technologiques de sécurité (STS) pour les
Directions des gazoducs Pedro Duran Farell (GPDF) et Enrico Mattei (GEM) avec les sociétés
SPIE OGS et CEGELEC respectivement,
- Fiabilisation et optimisation de l’alimentation en énergie électrique des stations SP2, SP3 du
STC OZ1/OZ2 et SC3 du STC GR1/GR2,
- Mise à niveau du système de communication PABX – IP du réseau de télécommunications
de SONATRACH,

• Signature de deux (02) contrats de fourniture de tubes :

- 234 Km de tubes 48’’ destinés au projet de gazoduc GR4 Rhourde Nouss- Hassi R’Mel avec
ALFAPIPE (lot 1),

Rapport annuel 2009 39


T RANSPORT PAR CANALISATIONS

- 54 Km de tubes de différents diamètres pour les besoins des opérations de réparation


d’urgence des canalisations avec Marubeni Itochu Steel.

• Signature de deux (02) contrats d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour les prestations
suivantes :

- Définition, aide au choix, rédaction du cahier des charges et pilotage de la mise en œuvre
d’un Système de Comptage Intégré (CSI),
- Mise en place du Système d’Information Géographique (SIG) avec AETS.

• Signature des contrats FEED des projets suivants avec Sofregaz :

- Gazoduc GR5 Reggane-Hassi R’Mel,


- Nouveau CNDG Hassi R’Mel,
- Station de compression du gazoduc GR4 Rhourde Nouss – Hassi R’Mel,
- Stations de compression du gazoduc GZ5 Hassi R’Mel – Arzew,
- Système de refroidissement de GN pour les stations de compression du STC GZ1/2/3.

• Signature d’une convention portant réalisation de spatiocartes par l’utilisation de la détection


et des techniques de positionnement par satellite avec l’Agence spatiale Algérienne (ASAL).

40 Rapport annuel 2009


MEDGAZ

Le MEDGAZ est en charge de la construction d’une canalisation de transport de gaz naturel


qui traverse la mer méditerranée et relie l’Algérie à l’Europe via l’Espagne.

Chronologie 2009
• Les tests et préparations pour le commissioning effectués en 2009 :
Janvier : tests hydrostatiques effectués avec succès.
Février : Commissioning du gazoduc.
Mars : - opération de séchage et remplissage avec l’azote.
- réaménagement des plages (Almeria et Benisaf).
Septembre : clôture du contrat de pose.

• Les travaux de la station de compression Beni Saf sont achevés à 89%.

• Du côté algérien, le gazoduc d’interconnexion avec le réseau SONATRACH est en cours


d’achèvement. Ainsi, le gazoduc reliant Hassi R’mel à Arzew est opérationnel et son
interconnexion au terminal de réception de Beni Saf sera établie en février 2010.

• Du côté espagnole, le gazoduc d’interconnexion avec le réseau ENAGAS (300 km) a été
réalisé et mis en service en septembre 2009.

Rapport annuel 2009 41


T RANSPORT PAR CANALISATIONS

GALSI

Le GALSI est en charge de la construction d’une canalisation de transport de gaz naturel qui
traverse la mer méditerranée et relie l’Algérie à l’Italie via la Sardaigne.

Chronologie 2009
• Toutes les activités du FEED ont été terminées

• La configuration technique du projet a été arrêtée

• Le suivi du FEED et du processus du permiting s’est fait par SRG, conformément à l’accord
Galsi/ SRG signé en novembre 2007

• L’Augmentation du capital de GALSI a été portée à 10 millions d’euros en juin.

42 Rapport annuel 2009


TSGP
Le TSGP (Trans-Saharan Gas Pipeline)
est une canalisation de transport de gaz
naturel qui relira le Nigeria à l’Europe via
le Niger et l’Algérie.

Inscrit au programme du nouveau


partenariat pour le développement de
l’Afrique (NEPAD), le projet TSGP fait
partie des trois grands projets struc-
turants dudit programme avec la route
trans-saharienne Alger-Lagos et la
liaison par fibre optique entre le Nigéria
et l’Algérie.

En 2009, un accord intergouvernemental


a été signé entre l’Algérie, le Niger
et le Nigeria. Cet accord à permis
aux compagnies SONATRACH, NNPC
et Sonidep de lancer la phase de
définition du Projet au courant du
second semestre 2009.

FICHE TECHNIQUE
• Point de Départ : Warri (Delta du Niger, Nigeria)
• Point Arrivée :
- Option 1 : Béni Saf (côte ouest algérienne)
- Option 2 : El Kala (côte est l’algérienne)

• Longueur Totale : environ 4300 Km, selon les options du tracé.


- Diamètre : 48 ou 56 pouces

• Capacité : 20 à 30 Milliards de m 3 par an.


• Mise en Service : 2015-2017
Coût estimatif : 10,0 à 13,7 Milliard us$ (base 2006)

Rapport annuel 2009 43


T RANSPORT PAR CANALISATIONS

SARPI Société Algérienne de Réalisation de Projets Industriels

Filiale à 50% SONATRACH à travers son holding SIP

Chiffre d’affaires : 6,2 milliards de Dinars

Chiffre d’affaires
par type de projet SARPI exerce ses activités de réalisation d’instal-
lations industrielles dans le secteur des hydrocar-
bures et de l’énergie. Ses domaines d’intervention
sont le montage de stations de compression et
d’unités de traitement d’huile et de gaz, le traite-
ment des eaux industrielles, l’interconnexion des
réseaux de Pipelines, la réalisation et la rénovation
des réseaux de tuyauteries ainsi que le montage
des équipements connexes.
Construction : 71%
Services : 2%
Principaux agrégats :
Réhabilitation : 26%
EPC : 1% • Chiffre d’affaires : 6,182 milliards de DA

Évolution du chiffre d’affaires • Résultat avant impôts : 555 486 KDA

• Investissements : 661,464 KDA.

44 Rapport annuel 2009


STH Société de Gestion et d’Exploitation des Terminaux Marins à Hydrocarbures

Filiales à 60% SONATRAH à travers le Holding SIP

Chiffre d’affaires : 7 milliards de Dinars

Volume des enlèvements par produits (millions de Tep)



2009 2008
Pétrole brut 33,542 37,096
Condensat 10,509 12,937
Produits raffinés 14,746 13,983
TOTAL 58,797 64,017

Rapport annuel 2009 45


ACTIVITE

46 Rapport annuel 2009


Le plan de développement 2010-2014 de l’activité Aval prévoit l’augmentation
de cinq millions de tonnes par an des capacités actuelles de raffinage, l’amélio-
ration de la qualité des produits raffinés et la réalisation du programme de réha-
bilitation de l’outil de raffinage.

Durant cette période, il est également prévu l’augmentation des capacités de


liquéfaction et de transformation grâce à la réception des nouveaux complexes
de GNL à Skikda et à Arzew, ainsi que la réalisation en partenariat des deux pro-
jets de complexes d’ammoniac et d’urée d’Arzew.

Rapport annuel 2009 47


A VAL

Répartition de la production de GNL GAZ NATUREL LIQUEFIE


par complexe (en millions de m3)
Les complexes de liquéfaction du gaz naturel
ont totalisé une production de 35,241 millions
m 3 GNL durant l’année 2009.

GAZ DE PETROLE LIQUEFIE


Pour l’année 2009, la séparation du gaz
de pétrole liquéfié a été de 8,07 millions
de tonnes.
GL1.Z : 14,969
GL2.Z : 15,534
GL1.K : 3,373
GL4.Z : 1,364

Répartition de la production de GPL


par complexe (en millions de tonnes)

GP1.Z : 6,087
GP2.Z : 1,521
Complexes GNL : 0,463

48 Rapport annuel 2009


RAFFINAGE Répartition du traitement du Brut
et Bri par unité de production
L’appareil de raffinage a eu à traiter un total (en millions de tonnes)
de 20,58 millions de tonnes de brut (y compris
le BRI*) durant l’année 2009. Les quantités
traitées sont réparties comme suit :

Traîtement des raffineries


Raffinerie Quantités traitées
14,547 millions de tonnes
RA1.K (Skikda)
de Brut

3,204 millions de tonnes


RA1.Z (Arzew)
de Brut
RA1.K : 14,547
2,752 millions de tonnes
RA1.G (Alger) RA1.Z : 3,204
de Brut
RA1.G : 2,752
L’unité du Topping 1,306 millions de tonnes
RA2.K : 1,306
de Condensat RA2.K de Condensat
Production de produits raffinés
PRODUCTION (en millions de tonnes)
La production des raffineries a atteint un total de
21,266 millions de tonnes de produits pétroliers
durant l’année 2009 répartis comme suit :

Production des raffineries


Production en millions
Raffinerie
de tonnes

RA1.K (Skikda) 14,106

RA1.Z (Arzew) 3,10 RA1.K : 14,106


RA1.G (Alger) 2,752 RA1.Z : 3,106

L’unité du Topping RA1.G : 2,649


1,303
de Condensat RA2.K RA2.K : 1,303

* Brut Réduit Importé

Rapport annuel 2009 49


A VAL

Répartition par produits raffinés PRODUITS RAFFINES


- 2009 -
Réalisations (tonnes)
GPL 522 341
Ess. Normale 846 577
Ess. Super 853 707

Ess. Sans Pb 580 624

Naphta 4 611 681


Kérosène 918 175
Gas- Oil 6 858 642
Fuel BTS 5 439 922
Fuel HTS 108 676
White Spirit. 13 469

Gas- Oil : 32,25% Bitumes 310 242

Fuel BTS : 25,58% Lubrifiants 139 258


Fuel HTS : 0;51% Aromatiques 63 132
White Spirit. : 0;06%
TOTAL 21 266 445
Bitumes : 1,46%
Lubrifiants : 0,65%
Aromatiques : 0,30%
GPL : 2,46%
Essence normale : 3,98%
Essence super : 4,01%
Essence sans PB : 2,73%
Naphta : 21,69%

50 Rapport annuel 2009


Faits marquants
• Intégration des activités de raffinage et des zones industrielles d’Arzew et de Skikda à
la société mère SONATRACH suite à la signature des contrats de fusion - absorption des
ex-sociétés NAFTEC, EGZIA et EGZIK à SONATRACH Spa.

• Mise en service du projet Topping condensat Skikda,

• Finalisation des études FEED du projet Extraction d’éthane des complexes GL1Z et GL2Z.

• Signature des contrats EPC des projets suivants :

- Réalisation d’une jetée destinée au futur complexe d’ammoniac et d’urée à Mers El Hadjadj
avec la société Saipem,
- Réhabilitation, adaptation et modernisation de la raffinerie de Skikda avec la société
Samsung engineering et construction.

• Entrée en vigueur du contrat EPC du projet réhabilitation de la raffinerie d’Arzew avec


Hyunday Eng/ Daewoo LTD/ Hawha Eng.

Rapport annuel 2009 51


A VAL

ENIP Société Nationale de Pétrochimie

Filiales à 100% SONATARCH à travers son Holding RCH

Chiffre d’affaires : 8,9 milliards de Dinars

Le volume de production de l’exercice 2009 s’est élevé à 193 814 tonnes.

Le chiffre d’affaires global de l’exercice 2009 s’est élevé à 8 890 millions de Dinars
représentant 90% des réalisations de l’exercice 2008.

• Marché intérieur

Les ventes sur le marché intérieur ont atteint 7 587 millions de DA. En volume, les ventes ont
atteint 100 191 de tonnes contre 87 695 tonnes en 2008.

• Marché extérieur

Les exportations ont concerné le méthanol et s’élèvent à 1 303 millions de Dinars (18 millions
de $ US). En quantités, les exportations ont atteint 107 726 tonnes.

52 Rapport annuel 2009


Evolution de la production physique en Tonnes.
TM

Désignations Réal. 2008 Réal. 2009

ETHYLINE 40 827 29 844

PVC 4 963 4 265

SOUDE LIQUIDE 7 559 9 412

SOUDE FONDUE 364 994

SOUDE PAILLETTE 2 122 2 998

HYPOCHLORITE 3 888 5 958

HCL 1 716 2 344

S/TOTAL CP1K 61 439 55 815

METHANOL 71 980 105 020

RESINES 1 816 1 501

FORMALDEHYDE 273 376

FORMUREE 535 1 092

S/TOTAL CP1Z 74 604 107 989

PEHD 49 574 30 010

S/TOTAL UNITE PEHD 49 574 30 010

TOTAL 185 617 193 814

Rapport annuel 2009 53


A VAL

HELIOS
HELIOS Spa est une société par actions, détenue à 51% par SONATRACH et 49% par HELAP Sa ;
elle-meme, appartenant à 50% à Air Liquide et 50% à Air Products.

Chiffre d’affaires : 2,5 milliards de Dinars

HELIOS Spa, extrait puis liquéfie l’hélium contenu dans le gaz de flash livré à partir du
complexe de liquéfaction de gaz naturel GL 2Z. L’usine d’HELIOS Spa produit également
de l’azote contenu dans le gaz de flash.

L’usine d’HELIOS Spa comprend deux trains identiques de liquéfaction ayant une capacité
totale annuelle de production de 600 millions de cft d’hélium et de 33 000 tonnes d’azote.

La majeure partie de l’hélium produit dans l’usine d’HELIOS Spa est exportée vers l’Europe.
La quantité restante est commercialisée par COGIZ Spa. Quant à l’azote, il est livré en totalité
à COGIZ Spa.

54 Rapport annuel 2009


Quantités commercialisées

Produits 2008 2009


Hélium (millions de cft) 561 507
Azote liquide (millions de litres) 7,0 6,4
Azote gazeux (millions de m3) 12,4 11,8

Chiffre d’affaires

Chiffre d’Affaires 2008 2009


Exprimé en millions de DA 2 338 2 496
Exprimé en millions de $US 33,9 34,3

Rapport annuel 2009 55


A VAL

SOMIZ Société de Maintenance Industrielle d’Arzew

SOMIZ Fililale à 100% Sonatarch à travers son holding RCH

Chiffre d’affaires : 4 milliards de Dinars

SOMIZ a enregistré en 2009 sa 7° année


Répartition du Chiffre d’affaires
par activité de croissance consécutive avec un chiffre
d’affaires en hausse de 21% par rapport
à 2008.

Ce chiffre d’affaires est généré à 80% par


des prestations effectuées pour le compte de
grands complexes tous relevant du secteur
d’activité GNL et GPL.

Les clients des autres secteurs ont également


enregistré une
croissance de 20% par rapport à 2008.

GNL : 59 %
GPL : 21 %
Maintenance Navale : 2 %
Transport Hydrocar-pipe lines : 1 %
Engrais-Petrochimie : 3 %
Raffinage : 4 %
Autres domaines : 10 %

56 Rapport annuel 2009


SOMIK Société de Maintenance Industrielle de Skikda
SOMIK filiale à 100% SONATRACH à travers son holding RCH

Chiffre d’affaires : 5,2 milliards de Dinars

SOMIK continue sa progression en termes


Répartition du Chiffre d’affaires
de chiffre d’affaires et résultats. par activité

En 2009, son CA a enregistré une augmen-


tation, réalisée grâce au déploiement de ses
activités en dehors de la zone de Skikda (près
de 40% du chiffre d’affaires global) et à la
pénétration de nouveaux créneaux porteurs et
à forte valeur ajoutée, tels que les projets de
construction.

PROJETS REALISES EN 2009


Liquéfaction : 61,8%
• Projets GNL 2K :
Raffinage : 3,90%
- montage de la charpente métallique pour
Pétrochimie : 6,40%
une quantité de 18 00 tonnes
Electricité : 0,40%
• Remplacement de colonnes en EPC :
Autres : 27,50%
- 6 colonnes à GL1K
- 2 colonnes à GL2Z
- 2 ballons GL1Z • Réhabilitation des chaudières du com-
• Elimination des déchets toxiques plexe GL2Z et GL1K
• Réhabilitation des turbogénérateurs du • Travaux de calorifugeage des chaudières
complexe GL2Z à Mars-El –Hadjaj

Rapport annuel 2009 57


ACTIVITE

58 Rapport annuel 2009


Dans une économie en pleine transition, SONATRACH s’est lancée dans des
programmes de valorisation des hydrocarbures axés sur le développement de
ses capacités de production, de transformation, de stockage et de transport
mais aussi en élargissant ses partenariats et en augmentant significativement
les volumes d’hydrocarbures commercialisés.

En 2009, SONATRACH a commercialisé un volume de 153,4 millions de Tep


d’hydrocarbures liquides et gazeux, dont 34,8 millions de Tep destinés au mar-
ché national.

Rapport annuel 2009 59


C OMMERCIALISATION

Durant l’année 2009, un volume de


Volumes commercialisés
en millions de Tep 153,4 Millions de Tep d’hydrocarbures
liquides et gazeux a été commercialisé,
soit une baisse de 6% par rapport
163,7
153,4 à 2008

Le volume global destiné à l’exportation a


été de 119 Millions de TEP, en baisse de
10% par rapport à l’exercice 2008.

131,1 118,6 La part destinée au marché national est


de l’ordre de 34,8 Millions de Tep, soit une
augmentation de près de 7% par rapport
à 2008.

Le chiffre d’affaires à l’exportation a at-


32,6 34,8
teint un montant de 44,4 Milliards de Dol-
lars US, en baisse de 42 % par rapport à
2008 2009
l’exercice 2008. La part des associés est
Marché national Exportations de 4,15 Milliards de Dollars US, en baisse
de 13% par rapport à 2008.

EXPORTATIONS
Hydrocarbures Liquides Hydrocarbures gazeux.
Les exportations des hydrocarbures liquides Les exportations d’Hydrocarbures Gazeux
ont atteint durant l’année 2009 un volume ont atteint en 2009 un volume équivalent
équivalent de 58,35 millions de Tep, ce qui à 60,20 millions de Tep. Ce niveau de
représente une baisse de 5% comparé à réalisation est en baisse de 9% par rapport
2008. à l’année 2008.

60 Rapport annuel 2009


Gaz Naturel Volumes déstinés à l’exportation
Le volume total exporté en 2009 s’élève à en millions de Tep
33,6 milliards m 3 soit, une baisse de 14% par 131,1

rapport à 2008. 118,6

Gaz Naturel Liquéfié (GNL)


66 60,2
Les quantités exportées en 2009 ont atteint
34,77 millions de m 3 GNL, soit une légère
évolution de 1% par rapport à l’année 2008.

Gaz de Pétrole Liquéfiés (GPL) 65,1 58,4

Les exportations de GPL (y compris les


volumes des associés) ont atteint près de
2008 2009
6,8 millions de TM en 2009, soit une baisse
Liquides Gazeux
de 9% par rapport à 2008, dont 59% de
propane et 41% de butane (les mêmes taux Exportations par produits
qu’en 2008). en millions de Tep
131,1
118,6
20,5
20,7

36,8
31,7
8,6
11,5 7,8
11,9
14,5
11,7

39,2
34,7

2008 2009
Pétrole brut Condensat
Prod. raff. GPL
Gaz Naturel GNL

Rapport annuel 2009 61


C OMMERCIALISATION

MARCHE NATIONAL
Les ventes de produits pétroliers et gaziers
sur le marché national durant l’année 2009 ont
atteint 34,8 Millions de Tep, soit une augmenta -
tion de près de 7% par rapport à 2008.

Volumes déstinés au marché national Gaz Naturel


en millions de Tep
Les ventes de Gaz Naturel durant l’année 2009
34,8
32,6 ont atteint 22,036 Milliards de m 3 pour un
2
1,6 chiffre d’affaires de 28,37 milliards de Dinars,
soit une croissance de 3% par rapport à 2008.
Sonelgaz demeure le client principal sur
20,8
20,1
le marché national du gaz naturel avec une
part de l’ordre de 74 % pour un volume de

6,3
20,3 Milliards de m 3.
10,9
5,6 GPL (Y compris Ethane)
2008 2009 Les ventes de GPL et d’éthane ont été de 1,77
Pétrole brut million de TM , pour un chiffre d’affaires de 5,99
Gaz Naturel GPL + Ethane
Milliards de Dinars.

Pétrole brut:
Les livraisons de pétrole brut aux raffineries
du nord, équivalents aux produits pétroliers
commercialisés sur le marché national, ont été
comptabilisées pour le premier semestre 2009,
c’est-à-dire, avant l’intégration de Naftec. Pour
cette période, le volume total de brut commer-
cialisé a atteint de 5,6 millions de TM.

62 Rapport annuel 2009


Produits raffinés : Les ventes de Gaz de charge ont été de 608
Les produits raffinés commercialisés sur le Millions de SCFT équivalent Hélium pour un
marché national sont de l’ordre de 5,754 montant de 1215.51 Millions de Dinars.
millions de TM pour une valeur de 158,873
milliards de Dinars. Bitumes issus du raffinage:
Les volumes de bitumes tous grades
Condensat et gaz de charge confondus, issus de la production nationale
Le volume de condensat commercialisé sur vendus sur le marché ont été de
le marché national est de l’ordre de 6,54 308 000 de TM, pour un montant de
mille TM, pour un montant de 108 Millions 10 milliards de Dinars.
de Dinars.

Faits marquants
• Signature des contrats de vente et d’achat • Signature d’un contrat de vente et d’achat
de gaz naturel pour l’alimentation des deux de Jet fuel avec Cuba Metales pour

complexes d’ammoniac et d’urée d’Arzew un volume de 300 000 TM en mode

avec les sociétés en partenariat suivantes : de livraison CIF.

- SORFERT (SONATRACH/ Orascom) : • Finalisation de quatre accords de


fourniture de 1,75 Gm3/an de gaz naturel commercialisation de gaz produit en
à partir de 2011, Association :
- El Djazairia El Omania Lil Asmida
(SONATRACH/ SBGH) : fourniture de 2 - SONATRACH/Total/ Cepsa pour le projet
3
Gm /an de gaz naturel à partir de 2012 Timimoun,

pour une durée de 20 ans. - SONATRACH/GDF pour le projet Touat,


- SONATRACH/Repsol/RWE/Edison pour
• Signature d’un contrat d’achat de 65 000 le projet Reggane Nord,
tonnes de Bitumes avec le fournisseur véné- - SONATRACH Medex North Africa pour le
zuélien PDVSA pour une durée d’une année. projet Bourarhet Nord.

Rapport annuel 2009 63


C OMMERCIALISATION

COGIZ Conditionnement et Commercialisation des Gaz Industriels

Filiale à 100% SONATRACH à travers son holding SVH

Chiffre d’affaires : 527 millions de Dinars

Le Chiffre d’affaires réalisé par COGIZ en 2009 s’élève à 527 millions de Dinars , soit une
progression de 18% par rapport à celui de 2008 (445 millions de Dinars). Le niveau
d’investissement a été d’un montant de 1,3 milliards de Dinars en 2009 en croissance
de 8% par rapport à l’exercice précédent.

A l’exportation, les chiffres d’affaires de l’Azote et de l’Hélium ont été, respectivement,


de 15 millions de dinars et 68 millions de dinars.

Ventes en volume
Produits Quantités vendues
Hélium liquide (en milliers de CFT) 769 000
Hélium gazeux (en milliers de CFT) 1 340 000
Hélium en vrac (en milliers de CFT) 5 616 000
Total Hélium (en milliers de CFT) 7 725 000
Azote liquide (Tonnes) 15 224
Azote gazeux (Tonnes) 14 463
Total Azote (Tonnes) 29 687

Vente en valeur
Désignation En millions de dinars
Hélium liquide 26
Hélium gazeux 49
Hélium vrac 43
Total Hélium 118
Azote liquide 185
Azote gazeux 147
Total Azote 332

64 Rapport annuel 2009


HYPROC SC HYPROC Shipping Company
Filiales à 100 % SONATRACH à travers son Holding SVH

Chiffre d’affaires : 11,9 milliards de Dinars

Evolution du chiffre d’affaires par segment d’activité


Unité : millions de DA

Réalisations Réalisations
Désignation
2008 2009
GNL 5 683 5 906
GPL 1 379 2 074
Produits Raffinés et Chimiques 2 406 2 857
Brut et Condensat 2 173 279
Activités de consignation 245 263
Prestations ship management 570 581
Total Général 12 456 11 960

Répartition du chiffre d’affaires par segment d’activité

GNL : 49,4%
GPL : 17,3%
Prod. raff./ chim. : 23,9%
Consignation : 2,2%
Brut/Condensat : 2,3%
Ship management : 4,9%

Rapport annuel 2009 65


C OMMERCIALISATION

NAFTAL Société Nationale de Commercialisation et de Distribution de Produits Pétroliers

Filiale à 100% SONATRACH à travers son holding SVH

Chiffre d’affaires : 256 milliards de Dinars

Pour l’année 2009, les activités de NAFTAL ont engrangé un chiffre d’affaires de 256 milliards
de Dinars, en progression de 2,2% par rapport à celui réalisé en 2008 (250,2 milliards de
Dinars). Cette hausse est liée principalement à l’augmentation des quantités commercialisées
en carburants terre (+9%), des lubrifiants terre (+10%) et des pneumatiques (+41%).

Le volume commercialisé des carburants aviation a enregistré une augmentation de 12% mais
son chiffre d’affaires a diminué de 15%
Il est de même pour la vente des bitumes qui a connu une stagnation mais dont le chiffre
d’affaires a baissé de 17%. Ces diminutions s’expliquent par la baisse des prix de ces deux
produits sur le marché international en 2009.

66 Rapport annuel 2009


Ventes par produits
En millions de dinars

Désignation 2008 2009


Carburants
-Terre 151 466 167 138
-Aviation 15 722 13 436
-Marine 14 123 7 806
T o t a l Carburants 181 311 188 380
G. P. L. 20 410 20 456
Lubrifiants 11 676 14 667
Bitumes 32 609 27 152
Pneumatiques 741 1 316
Produits spéciaux 868 1 057
Autres (accessoires GPL, Kits GPL/C, PDR réseau…) 407 391
Prestations fournies 2 217 2 319
Chiffre d’affaires 250 239 255 738

Répartition du Chiffre d’affaires par produit

Carburants terre : 65,4%


GPL : 8%
Carburants aviation : 5,2%
Carburants marine : 3,1%
Bitumes : 10,6%
Lubrifiants : 5,7%
Pneumatiques : 0,5%
Produits spéciaux : 0,4%
Prestations : 0,9%
Autres : 0,2%

Rapport annuel 2009 67


C OMMERCIALISATION

NEAL New Energy Algeria


Filiale à 45% de SONATRACH à travers son holding SVH

Chiffre d’affaires : 404 millions de Dinars

NEAL est chargée de la promotion des énergies


nouvelles et renouvelables en Algérie, à travers
le développement de projets industriels.

Centrale hybride solaire-gaz 150 mw


de Hassi R’mel
Solar Power Plant One (SPP1) est une
centrale électrique hybride solaire / gaz
située à Tilghemt, Hassi R’mel. D’une capa-
cité de 150 MW dont 25 MW en solaire, elle
fournira de l’électricité d’une manière centra-
lisée et continue et répondra aux besoins de
SONATRACH en matière d’énergie.

Au 31 décembre 2009, l’avancement du


projet de la centrale hybride de Hassi R’mel
était de 86%. La mise en service de la centrale (cycle
La mise en marche du cycle simple (turbines combiné et champs solaire) est prévue
à gaz) est prévue au mois d’août 2010. pour fin novembre 2010.

Centrale d’el meghair , Projet Solar Power Plant 2


Le Solar Power Plant Two (SPP2) situé à El Une étude de faisabilité a été confiée au
Meghaïr, aura pour configuration une cen- bureau d’engineering espagnol SOCOIN afin
trale hybride solaire / gaz combinée à une de lancer ce projet, d’une capacité installée
station de dessalement d’eau saumâtre. de 70 MW pour la partie solaire CSP.

68 Rapport annuel 2009


AEC Algeria Energy Company

Filiale à 50% SONATRACH à travers son holding SVH

Chiffre d’affaires : 125 millions de Dinars

UNITES DE DESSALEMENT D’EAU DE MER


Trois unités de dessalement d’eau de Fouka, Souk Tlata,Honaine, Mostaganem,
mer sont déjà en exploitation à savoir Cap Djinet, Ténès, Magtaa et deux autres
Kahrama,Hamma et Skikda. Huit autres uni- en développement à savoir Oued Sebt et
tés sont en construction à savoir Beni Saf, El Tarf.

Unité Capacité de production Situation


Kahrama (eau + électricité) 86.880 m3 / jour + 320 MW/jour En exploitation
Hamma 200.000 m3 /jour En exploitation
Skikda 100.000 m3 / jour En exploitation
Beni Saf 200.000 m3 / jour Réalisation à 97,71%
Souk Tlata 200.000 m3 / jour Réalisation à 92,91%
Fouka 120.000 m / jour
3
Réalisation à 90,41%
Honaine 200.000 m3 / jour En construction
Mostaganem 200.000 m / jour
3
En construction
Cap Djinet 100.000 m3 / jour En construction
Magtaâ 500.000 m / jour
3
En construction
Ténès 200.000 m3 / jour En construction
Oued Sebt 100.000 m3 / jour En phase de lancement
El Taref 100.000 m3 / jour En phase de lancement

Rapport annuel 2009 69


C OMMERCIALISATION

Unités en voie de réalisation


Unité Capacité de production
Beni saf 200.000 m /jour (livraison de 288.314 m3 en 2009)
3

Fouka 120.000 m3/jour


Souk Tlata 200.000 m3/jour
Honaine 200.000 m3/jour
Mostaganem 200.000 m3/jour
Cap Djinet 100.000 m3/jour
Magtaa 500.000 m3/jour.
Ténès 200.000 m3/jour

Unités en projet :
Unité Capacité de production
Oued Sebt 100.000 m3/jour
El Taref 100.000 m3/jour

70 Rapport annuel 2009


CENTRALES ÉLECTRIQUES :
Centrale électrique de Skikda SKS 825
MW :
• Record de production de 6206 GWh livrée aux
filiales de distributions SDA, SDC, SDE
et SDO ;

• Record de disponibilité de la centrale 95,57 %


durant l’exercice 2009.

Centrale électrique de Hadjret En


Nouss SKH 1227 MW :
• La mise en service des trois tranches de la
Centrale.

• Rapports concluants pour la Puissance


Disponible initiale de la Centrale à hauteur de
1.237.188 kW supérieur à la valeur garantie de
1.227.066 kW.

Rapport annuel 2009 71


SONATRACH

72 Rapport annuel 2009


En 2009, l’effort de renforcement des ressources humaines s’est caractérisé
principalement par :
• le maintien d’un niveau de recrutement appréciable ;
• l’évolution qualitative des effectifs (avec un accroissement notable de l’effectif
féminin) ;
• le développement des compétences managériales ;
• le renforcement des plans de formations privilégiant l’expertise dans les
métiers de base.
Les oeuvres sociales destinées aux travailleurs de SONATRACH englobent
des programmes de santé, d’éducation, de loisirs et de développement
humain en général.

Rapport annuel 2009 73


R ESSOURCES HUMAINES

Situation des effectifs


Les effectifs permanents ont atteint • Aux rattachements des filiales Naftec,
47 566 salariés, en hausse de 15,4%par Egzik et Egzia à l’activité Aval.
rapport à 2008. Cette progression est
• L’effectif féminin représente 13,9% de
essentiellement due : l’effectif permanent. En 2009, il a atteint
• Aux efforts consentis en matière de 6 614 salariés, en augmentation de 19,2%
recrutement par rapport à 2008.

Recrutement
• Les recrutements réalisés en 2009 • Cadres : 1 114 agents, dont 726
s’élèvent à 2498 agents. ingénieurs et 387 cadres universitaires
• Le recrutement des universitaires • Maîtrise : 863 agents, dont 773
représente 75,5 % du total des techniciens supérieurs
recrutements. • Exécution : 521 agents

Effectif total de SONATRACH SPA

R. 2008 R.2009 Dont femmes


Cadres 16 064 18 239 3 335
- dt Ing. 7 420 8 740 1 254
- dt C.U. 3 738 4 238 1 742
Maîtrise 18 806 21 410 2 329
- dt T. Sup. 6 740 7 998 684
Exécution 6 334 7 917 950
Effectif Permanent 41 204 47 566 6 614

74 Rapport annuel 2009


Formation Bilan de la formation par activité
% en effectifs
L’année 2009 a été caractérisée par l’introduc-
tion du principe d’évaluation de la formation et
le retour sur investissement.

Les travaux réalisés dans ce sens se résument


ainsi:
• Systématisation de l’évaluation à chaud pour
toutes les formations et exploitation des recom-
mandations issues.

• Elaboration du dispositif d’évaluation à froid.


Aval : 34%
• Expérimentation du dispositif sur les forma-
Amont : 40%
tions corporate suivantes :
Commercialisation : 2%
- MBA
Siège : 6%
- Ingénieurs sécurité industrielle
- Management de projets Transport par canalisations : 18%

En terme de réalisations, des efforts importants ont été consentis en 2009 pour la formation,
dans les métiers de base en priorité et en privilégiant les formations collectives qui constituent
un meilleur investissement pour l’Entreprise.

Formation par type de besoin


Effectif Hommes jour Nombre d’actions
Formations recrutement 516 176 431 37
Perfectionnement 20 219 285 784 2 989
Reconversion 246 19 350 21
Stage fournisseurs 870 10 629 150
Induction 1 079 24 556 1

Rapport annuel 2009 75


R ESSOURCES HUMAINES

Formation corporate
Des actions de formation stratégiques ont été initiées et conduites par SONATRACH pendant l’année
2009, il s’agit de :

Réservoir engineering : formation de mastère (IAP-RGU).

Forage : mastère forage (IAP-RGU)

Sécurité industrielle : - mastère Qualité, Sécurité, Environnement (CESI)

- Spécialisation prévention-intervention (IAP-IFP)

- Master NEBOSH (IAP-RGU)

Formation Emergence : 2ème promotion de 240 successeurs potentiels (CESI / MDI)

• Programmation neurolinguistique et analyse transactionnelle (EFC).


• Expertise comptable (CPE-INTEC).

Procurement : mastère Chaine Logistique Globale (CESI, IAP-RGU)

• Master Project Management (IAP-RGU)

Communication: formation de correspondants en communication (CPE)

• Management des projets (OP’ TEAM)


• PGS en économie de l’énergie (Ecole polytechnique)
• Formation de correspondants pour le reporting (CPE)

Objectifs de formation
• Assurer un suivi qualitatif des formations à travers l’évaluation pendant et à l’issue de la formation.
• Veiller sur la qualité du reporting formation

76 Rapport annuel 2009


CPE Centre de Perfectionnement de l’Entreprise
Le CPE assure la formation continue et le perfectionnement
des cadres de SONATRACH dans les domaines du manage-
ment, des techniques de gestion et des technologies liées au
management industriel.

Réalisations 2009
• Induction des nouvelles recrues de l’Entreprise
• Professionnalisation et certification des auditeurs internes
du Groupe
• Formation des cadres financiers à l’expertise comptable –
cursus international
• Post-graduation spécialisée en Droit de l’environnement
• Animation de 46 ateliers et brainstormings
• Inforum 2009 : ces journées d’études sur les techniques et technologies de reporting
et d’aide à la décision ont enregistrés une large participation.

Perspectives :
• Renforcer le système d’offres de dispositifs pédagogiques et de partenariats ciblés
• Identifier et construire, conjointement avec les responsables des activités et structures de
l’Entreprise et du Groupe, les parcours de formation et de professionnalisation
• Privilégier les modes de qualification et de certification dans les actions d’accompagnement
à la mise en œuvre des projets de l’Entreprise et du Groupe.

2007 2008 2009


Jours 6 400 6102 3961
Présents 16 500 14892 17081
Hommes*Jours 84 594 81043 61464

Rapport annuel 2009 77


R ESSOURCES HUMAINES

NAFTOGAZ
Centre de Développement et d’Application des Techniques Pétrolière et Gazière

Depuis 2005, date de l’intégration de Naftogaz comme filiale à 100% SONATRACH, une poli-
tique de diversification a été mis en place dans le but de répondre aux attentes de toutes les
activités et structures de SONATRACH.

Les filiales, dont les besoins en formation ne cessent d’augmenter, sollicitent NAFTOGAZ pour
la réalisation de leurs plans de formation.

Durant l’exercice 2009, le rythme de croissance a dépassé les 18%. Plusieurs événements ont
contribué à cet essor :

• Acquisition d’outils didactiques pour la formation en maintenance et exploitation.

• La confirmation de la reconduction de la certification QSE selon les normes 9001 version


2000, ISO 14001 version 2004 pour l’Environnement et OHSAS 18001 version 2007 pour la
santé et sécurité au travail.

• signature d’un contrat avec l’INERIS pour la formation dans le domaine du HSE.

78 Rapport annuel 2009


Principales formations dispensées en
2009 :
• Cours portant sur le HSE pour le compte de
SONATRACH.

• Lancement des formations au niveau du si-


mulateur SCR, pour l’enseignement de l’électri-
cité de forage, aux techniciens des entreprises
ENAFOR, ENTP et SONATRACH, Division
Forage.

• Démarrage de la seconde formation EMDP


destinée aux cadres dirigeants et cadres
supérieurs du secteur de l’énergie dans les
domaines de l’exploration, la production, le raf-
finage et le traitement du pétrole et du gaz.

Répartition des Formation par client


Client H.J
SONATRACH 62 380,00
ASSO 18 655,00
ENAFOR 29 542,00
ENTP 26 109,00
ENSP 2 540,00
ENAGEO 9,00
GCB 112,00
GTP 450,00
AUTRES 2 432,00
TOTAL 142 222

Rapport annuel 2009 79


R ESSOURCES HUMAINES

IAP Algerian Petroleum Institute

Algerian Petroleum Institute est une société cialisés et d’ingénieurs d’application dans
par actions qui rassemble SONATRACH à les techniques pétrolières,
90% et Statoil à 10%. L’IAP a pour mission
• L’Ecole d’Oran : chargée de la formation
la prise en charge des besoins du secteur
de niveaux techniciens supérieurs spéciali-
de l’énergie et des mines en matière de for-
sés et d’ingénieurs d’application spécialisés
mation, de perfectionnement, de recyclage
dans les techniques gazières,
et de recherche appliquée, toutes disci-
plines confondues. • Le Centre de Veille Scientifique et Techno-
L’IAP intègre les structures spécialisées de logique : chargé de la réalisation et diffusion
formation suivantes : d’études prospectives énergétiques, du
• L’Ecole de Boumerdès : chargée de la for- développement d’outils pour la modélisation
mation de niveaux ingénieurs spécialisés et et la prévision de l’offre et de la demande
Master of Science dans les domaines scien- d’énergie et de la mise en place, à travers
tifiques et techniques de la chaine pétrolière les projets complétés du knowledge ma-
et gazière, l’électricité et les mines, nagement et de sa diffusion au niveau des
entreprises du secteur,
• L’Ecole de Skikda : chargée de la forma-
tion de niveaux techniciens supérieurs spé-

PRINCIPAUX DOMAINES DE FORMATION


• Géologie, Géosciences • Corrosion

• Interprétation sismique • Sismique des puits

• Réservoir engineering • Process

• Sécurité industrielle et prévention • Maintenance industrielle

• Anglais

80 Rapport annuel 2009


Réalisations 2009

Formation longue durée par type de formation


Master of Science 79
Ingénieurs Spécialisés 196
Techniciens supérieurs spécialisés 203
Formation de perfectionnement en 2009
Nombre de programmes 96
Nombre de participants 2861
Nombre de jours 2022
Hommes - Jours 72039
Séminaires courte durée
Nombre de séminaires 317
Nombre de participants 4092
Nombre de jours 1477
Hommes - Jours 72039
Induction 2009
Nombre de séminaires 152
Nombre de participants 474
Nombre de jours 510
Hommes – Jours 13414
Safe Behaviour Programme
Nombre d’ateliers 84
Nombre de participants 21242
Nombre de jours 152
Hommes - Jours 46007

Rapport annuel 2009 81


R ESSOURCES HUMAINES

AFFAIRES SOCIALES
La Direction des Affaires Sociales de SONATRACH a pour principaux objectifs la mise en
oeuvre de la politique sociale de l’entreprise visant à l’amélioration constante des conditions
de vie et de travail des salariés et de leurs familles.

Activités socioculturelles
Enfance
2219 enfants de 03 à 06 ans ont été inscrits dans les jardins d’enfants répartis à travers le
territoire aux seins des 08 régions que comprend la direction des affaires sociales.

Sport de masse
Pour initier les petits comme les grands aux disciplines sportives et culturelles de leurs choix,
les écoles socioculturelles de SONATRACH ont enregistré en 2009 l’inscription de 3 476
inscriptions aux diverses activités proposées dans les 87 écoles de sport et les 800 ateliers
sportifs.

Dans le cadre de l’activité sportive permanente de la direction Affaires Sociales, il y’a eu 18 247
participants aux 721 rencontres toutes disciplines confondues (Football, volley-ball, pétanque,
Tennis…)

Loisirs
Activités dans les camps de toiles : des séjours ont été organisés au profit de 2068 familles
dans 15 centres de camps de toiles

Activités dans les complexes touristiques : 1 690 familles ont séjournés dans les différents
établissements conventionnés.

Séjours aux lieux saints de l’Islam : 870 salariés en activités ainsi que des retraités ont bénéfi-
cié de sejours aux lieux saints de l’Islam.

Séjours à l’étranger : 594 salariés ont bénéficié de séjours à l’étranger.

82 Rapport annuel 2009


Activités médico-sociales
Médecine du travail
Cette activité est assurée au niveau de 51 infrastructures réparties sur le territoire national est
encadrées par une équipe médicale comprenant 34 médecins du travail et 91 médecins géné-
ralistes.

Par souci d’efficacité, la direction Affaires Sociales a mis en place un comité de pilotage de
moyens de secours mobiles pour le suivi des procédures de déploiement des moyens mobiles
de secours au niveau d’Alger, Hassi Messaoud, Skikda et Arzew.

Activités de protection sociale


La Direction des Affaires Sociales s’assigne comme mission de donner les moyens nécessaires
pour la prise en charge des salariés du Groupe SONATRACH et de leurs familles lors de
circonstances difficiles telles que les accidents, les décès, les départs en retraite et les aides
aux familles des salariés décédés.

Rapport annuel 2009 83


SONATRACH
(HSE)

84 Rapport annuel 2009


Attachée aux principes de développement durable, SONATRACH continue à
conjuguer croissance économique et engagement social en faveur de la
sécurité de ses employés et de ses installations avec un impératif écologique.

La démarche de SONATRACH s’accorde avec ses valeurs de responsabilité,


telles qu’elles sont exprimées dans sa politique HSE adoptée en 2004.

En effet, améliorer ses performances en matière de santé, sécurité et


environnement est un élément clé de la stratégie de SONATRACH.

Rapport annuel 2009 85


D EVELOPPEMENT DURABLE

MAITRISE DU RISQUE INDUSTRIEL


SONATRACH a mis en œuvre les plans d’actions
indispensables pour la maîtrise des risques auxquels
peuvent être exposés les travailleurs, les riverains,
l’environnement ainsi que le patrimoine industriel.
Ils portent essentiellement sur :

• La réalisation d’un important programme d’audit de


sécurité des installations

• La réalisation des études de danger et audits


environnementaux sur tous les sites industriels afin de
garantir une évaluation précise des risques internes et
externes ;

• L’introduction et l’actualisation de procédures,


référentiels, outils et systèmes de gestion des volets
santé, sécurité et environnement ;

• La réhabilitation et rénovation d’équipements,


installations et ouvrages ;

• Le renforcement des moyens de prévention et


d’intervention adaptés aux risques liés aux activités
de l’Entreprise ;

• Le développement d’importants programmes de


formation et de sensibilisation ;

• Le renforcement de la communication interne et externe


afin de favoriser le partage d’expérience et tirer les leçons
des accidents et incidents ainsi que la mise en place de
la veille technologique.

86 Rapport annuel 2009


MAITRISE DES IMPACTS SUR l’ENVIRONNEMENT
Dans une perspective de développement durable et
dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de
l’Entreprise an matière de protection de l’environ-
nement, SONATRACH a mis en place une gestion
environnementale afin d’assurer la protection de
l’environnement et des ressources naturelles.

Un nombre important d’actions a été lancé tant au


niveau Groupe qu’au niveau opérationnel, avec l’ob-
jectif principal de minimiser l’impact environnemental
de ses opérations, de la découverte jusqu’au
démantèlement et d’en faire ainsi un domaine
d’excellence.

Réduction des émissions de gaz a effet


de serre :
Séquestration du co2 :
Le piégeage et le stockage du CO2 permettent
d’atténuer efficacement les émissions de GES (Gaz
à Effet de Serre). C’est pourquoi, le projet d’In Salah
Gaz conduit par SONATRACH/BP/Statoil, qui a dé-
marré en 2004, suscite toujours un intérêt particulier
pour SONATRACH et ses partenaires avec l’objectif
de capitaliser au maximum cette expérience.

Ainsi, le suivi de ce projet a fait l’objet d’une Joint


Industry Project (JIP), signé par les trois compagnies
associées dans l’exploitation des gisements d’In
Salah, dans le but de :

Rapport annuel 2009 87


D EVELOPPEMENT DURABLE

• Veiller à ce que la séquestration du CO2 • Contribuer à l’élaboration d’une régulation


constitue une solution viable et fiable pour sur les systèmes de stockage souterrain de
la réduction des émissions de gaz à effet CO2,
de serre, à travers l’analyse et l’étude des • Œuvrer pour une éventuelle éligibilité
données expérimentales à l’échelle du du projet au « crédit carbone » selon le
champ de Khrechba, protocole de Kyoto.

88 Rapport annuel 2009


Réduction des gaz torches : • Le Groupement SONA-HESS : pour la
S’agissant des efforts consentis pour la réalisation d’unités de récupération et de
réduction des gaz torchés, plusieurs projets compression de gaz.
ont été entrepris durant l’année 2009 pour • Le Groupement SONATRACH – CEPSA
la récupération des gaz associés, il s’agit en : pour le projet de récupération des gaz
particulier de ceux lancés par : associés au niveau du site Rhourd El Khrouf
(RKF),
• La Division engineering et construction
• Le Groupement SONATRACH – AGIP
(ENC) : pour le projet de récupération des
(GSA) : pour le projet de récupération des
gaz torchés d’une capacité estimée à
gaz associés.
200 000 Nm 3/jour et ré-instrumentation des
centres de production de la région En 2009, le volume des gaz torchés a
de Haoud Berkaoui. atteint 9,2% du volume total de gaz
associés produits.

Rapport annuel 2009 89


D EVELOPPEMENT DURABLE

MANAGEMENT DES DECHETS ET REJETS LIQUIDES


AU NIVEAU DES SITES OPERATIONNELS
Les principales actions en matière d’élimina- • Le traitement des déblais de forage Par
tion des déchets réalisées par les structures ailleurs, un projet de mise en œuvre d’un
opérationnelles portent principalement sur : Plan de Management des Déchets générés
par SONATRACH, fait l’objet d’un contrat
• L’aménagement des aires appropriées de
d’accompagnement par un bureau d’ex-
stockage des déchets
pertise canadien. Ce projet s’inscrit au titre
• La prise en charge des déchets dange-
de la mise en conformité des Activités de
reux et spéciaux dangereux
SONATRACH aux
• La mise en place des systèmes de tri sé-
exigences légales et réglementaires
lectif et de valorisation des déchets
nationales ainsi qu’à la réglementation
• Le traitement et stockage des boues
internationale
(bourbiers)

90 Rapport annuel 2009


applicable et au titre des meilleures pra- Plusieurs autres unités de traitement des
tiques reconnues dans l’industrie des hydro- eaux domestiques sont en cours de réalisa-
carbures. tion, notamment à OHANET (SONATRACH-
Concernant le traitement et valorisation des BHP-BILLITON), El Borma et Hamra
rejets liquides, de nombreuses actions ont (SONATRACH-AMONT) ou encore les
été lancées durant l’année 2009. Il s’agit complexes GL2Z et CP1K (SONATRACH-
particulièrement de la réalisation et la mise AVAL).
en service au sein du Groupement S’agissant de la rénovation des unités de
OURHOUD d’une deuxième station de trai- traitement des eaux huileuses, plusieurs
tement des eaux usées domestiques avec projets ont été réalisés au niveau des ré-
une capacité de 16 m /h. Un volume de plus
3
gions de production de Hassi Messaoud,
de 78.000 m d’eaux usées domestiques a
3
Haoud Berkaoui et Gassi Touil.
été valorisé en 2009, soit un pourcentage
de valorisation de 46 %.

Rapport annuel 2009 91


D EVELOPPEMENT DURABLE

MANAGEMENT DE L’INVESTISSEMENT SOCIAL


Un nombre important de projets ont été concrétisé selon une approche participative qui met à
contribution les communautés locales, de l’’identification des besoins jusqu’à la réalisation des
projets.

Ainsi, au titre de l’exercice 2009, plusieurs projets ont été initiés privilégiant l’amélioration des
conditions du cadre de vie des citoyens ainsi que la protection de l’environnement.

Projet d’aménagement d’un terril de charbon situé à Béchar :


Dans le cadre de ses actions d’investissement sociale réalisées durant l’année 2009,
SONATRACH s’est engagée pour la prise en charge des travaux d’aménagement d’un terril
de charbon se trouvant dans une zone urbanisée de la commune de Bechar.

Outre l’élimination des nuisances sur la santé des riverains et à l’environnement généré par la
présence de résidus de charbon, cet aménagement a sensiblement modifié le cadre de vie
des citoyens à travers la création d’espaces récréatifs et de loisir.

92 Rapport annuel 2009


Projet de reboisement de cinq (05) bassins versants
des barrages hydrauliques
Ce projet s’inscrit dans le cadre de la convention de coopération conclu avec la Direction
Générale des Forêts. Il s’agit du reboisement d’une superficie de 516 hectares répartis sur
cinq (05) bassins versants de cinq (05) barrages : Keddara (Boumerdès : 200ha) ; Boukerdène
(Tipaza : 20ha) ; Kouidiet Lamdouer, (Batna : 116ha), Beni Haroun (Sétif : 80ha) et Zit Emba
(Skikda : 100ha).

Le projet a atteint un taux d’avancement de l’ordre de 90 % en 2009 à savoir, 466 ha réalisés.

Rapport annuel 2009 93


S ONATRACH

groupe sonatrach
au 31 décembre 2009

SONATRACH SPA
Filiales et participations

AU NIVEAU INTERNATIONAL AU NIVEAU NATIONAL

100 % 100 %

SIHC SIP HOLDING


SONATRACH RE 90% SPTC B.V.I 100% NAFTOGAZ 100% STH 60%
MARICONSULT 50% SIPEX B.V.I 100% AETC 50% SARPI 50%
ISGL 50% SPC B.V.I 100% OSPREC 49,5%
ISGSL 50% SPI B.V.I 100% IAHEF 10%
TRANSMED 50% SIFID 100%
GALSI 41,6185% SIPCO 100%
MEDGAZ 36% TMPC 50%
JV ANGTC 25% SH PERU 20%
JV SLTC 25% SH RE 10%
JV MLNGTC 25%
SAMCO 5%
EDP 2,235%
NAFTEC Mauritanie 51%
SOMAGAZ Mauritanie 33%

94 Rapport annuel 2009


100 % 100 % 100 % 100 % 100 %

SPP HOLDING RCH HOLDING SVH HOLDING AIE HOLDING SGS HOLDING
ENGCB 100% ENIP 100% NAFTAL 100% SKT (ex-SKC) 49% TAL GROUPE 100%
ENAFOR 100% SOTRAZ 100% HYPROC 100% SKD 49% IAP 86%
ENTP 100% HELIOS 51% COGIZ 100% SKB 49% SEGIS 80%
ENAGEO 100% SOMIZ 100% AEC 50% SKS 30% SOPREP 60%
ENSP 100% SOMIK 100% NEAL 45% SKH 10% CASH 38,9%
ENGTP 100% HELISON 49% ABED MAADEN 10% BAOSEM 35%
ENAC 100% SORFERT 49% MIAH EL TARF 34%
MI ALGERIA 40% AOA 49%
SAFIR 36% El Bahia Fertiliza 49%
ALGESCO 24% ENOR 48%
SORALCHIN 30%
2SP 100%
BAOSEM 15%
SOPREP 18%
SEGIS 5%

Rapport annuel 2009 95


SONATRACH

96 Rapport annuel 2009


• L’EXERCICE 2009 EN BREF
• PRINCIPES COMPTABLES
- Eléments monétaires
- Titres de participation et de placement
- Chiffre d’affaires
- Immobilisations incorporelles
- Coûts d’exploration
- Actifs de production d’hydrocarbures
- Autres immobilisations corporelles
- Stocks
- Opérations liées aux contrats de partage de production
- Fiscalité pétrolière
• COMPTES DE RESULTATS 2009
• BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2009
• NOTES AUX ÉTATS FINANCIERS
• TITRES DE PARTICIPATION
• RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

Rapport annuel 2009 97


R APPORT FINANCIER

L’EXERCICE 2009 EN BREF


Les produits de l’année 2009 ont été de à l’effet combiné de la baisse des quantités
4 239 milliards de Dinars contre 9 095 milliards vendues et du prix du baril.
de Dinars en 2008, marquant une baisse de
Cette baisse a été légèrement atténuée par
53%.
la parité Dinar / Dollar US qui est passée de
Il est à noter que les produits de l’exercice 2008 64,24 en 2008 à 72,68 en 2009.
comprennent en plus des produits propres
à l’année, la régularisation des fiscalités Les exportations de l’année 2009 s’élèvent à

pétrolières des années 2006 et 2007. 44,3 milliards de Dollars contre 76,9 milliards
de Dollars en 2008.
Par rapport aux produits propres à
l’année 2008, les produits de l’exercice 2009 Les prix du pétrole brut sont passés, en
ont marqué une diminution de 27% soit moyenne annuelle, à 61,5 $/bbl en 2009 contre
1 580 milliards de Dinars, due essentiellement 99,2 $/bbl en 2008.

Production vendue Exportations

5 120 77
59,5
4 251 44,3
3 413

2007 2008 2009 2007 2008 2009


En milliards de Dinars En milliards $US

98 Rapport annuel 2009


La part des associés est passée de
4,2 milliards de Dollars en 2008 à 3,9 milliards
de Dollars en 2009, marquant une baisse de
6% en liaison avec l’effet combiné de la baisse
des quantités vendues et du prix du baril.

La taxe sur les profits exceptionnels (TPE), pré-


levée sur les droits des associés et reversée
au Trésor Public, s’est élevée à 1,2 milliard de
Dollars US équivalent.

Les charges globales de 2009 ont été de


3 867 milliards de Dinars contre 8 239
milliards de Dinars en 2008, marquant une • le coût d’achat du gas-oil et de l’essence
baisse de 53%. importés en 2009 pour satisfaire les besoins
du Marché National.
Il faut noter que les charges de l’exercice 2008
comprennent, en plus de la fiscalité pétrolière Le reste de l’augmentation provient de l’effet
propre à l’année, la régularisation des fiscalités combiné des variations des postes de charges
pétrolières des années 2006 & 2007. suivants :

Les charges globales, hors fiscalité pétro- • les charges hors exploitation qui pas-
lière, sont passées de 1 736 milliards de sent de 313 milliards de Dinars en 2008 à
Dinars en 2008 à 1 857 milliards de Dinars 406 milliards de Dinars en 2009, en hausse
en 2009 ; marquant une augmentation de de 29% ;
7%, provenant essentiellement de : • la production de l’entreprise pour elle-même

• l’impact de l’intégration dans les comptes passe de 234 milliards de Dinars en 2008 à
de SONATRACH Spa, des comptes de trois 299 milliards de Dinars en 2009 ;
(03) filiales NAFTEC, EGZIA et EGZIK, suite à • la rémunération brute des associés, consti-
l’opération de fusion/absorption, à compter du tuant le profit-oïl, est passée à 407 milliards de
1er juillet 2009, et dont le montant s’élève Dinars en 2009 contre 538 milliards de Dinars
à 23 milliards de Dinars ; en 2008, marquant une baisse de 24% ;
• les amortissements & provisions sont pas-

Rapport annuel 2009 99


R APPORT FINANCIER

sés à 320 milliards de Dinars en 2009 contre importés pour satisfaire les besoins du Marché
285 milliards de Dinars en 2008, marquant une National ;
augmentation de 12%. • la constitution d’une provision pour aban-
don et/ou restauration de sites au titre des
Le résultat net de l’exercice 2009 s’est établi à
systèmes de transport par canalisation.
284 milliards de Dinars, en baisse de 52% par
rapport au résultat de 2008. Cette diminution Les réalisations de l’année 2009 en
trouve son origine dans : matière d’investissement ont atteint un niveau
record de 1 080 milliards de Dinars contre 598
• la production vendue en liaison avec l’effet
milliards de Dinars pour 2008, marquant une
combiné de la baisse des quantités vendues et
augmentation de 81%.
du prix du baril ;
• la différence entre le coût d’achat et le
produit de la vente du gas-oil et de l’essence

Résultat net Réalisation d’investissements

643 1 080
594

284
598
451

2007 2008 2009

2007 2008 2009

En milliards de Dinars En milliards de Dinars

100 Rapport annuel 2009


Principes comptables
Les comptes sociaux de l’exercice 2009 • soient préparés de manière prudente ;
de la société SONATRACH sont établis • soient complets sous tous leurs aspects.
en conformité aux règles du Plan Comptable
La société applique le principe de la comp-
National algérien.
tabilité d’engagement. Ainsi, les états finan-
Les méthodes et principes comptables ap- ciers reflètent les effets des transactions
pliqués pour les comptes de 2009 sont iden- et événements dans l’exercice où ils se
tiques à ceux utilisés dans les comptes 2008 produisent.
et 2007.
Le bilan de l’exercice 2009 présenté dans ce
Par ailleurs, lorsqu’une transaction spéci- document est celui de SONATRACH Spa, il
fique n’est traitée par aucune règle du Plan ne consolide pas les comptes des filiales du
Comptable National, la Direction de la socié- Groupe SONATRACH, y compris celles pour
té exerce son jugement pour définir et mettre lesquelles un contrôle exclusif est exercé.
en œuvre les méthodes comptables permet-
Cependant, une situation des titres déte-
tant de donner une information pertinente et
nus par SONATRACH Spa, société mère
fiable, de sorte que les états financiers :
du Groupe SONATRACH, est annexée au
• donnent une image fidèle de la situation fi-
présent document.
nancière et de la performance de la société ;
L’opération de fusion par absorption des trois
(03) filiales NAFTEC, EGZIA et EGZIK s’est
traduite par une intégration au coût histo-
rique des bilans clos au 30 juin 2009 de ces
trois entités.

L’excédent du montant des apports sur la


valeur nominale des actions ou des parts
sociales a été enregistré dans le compte
«Prime de Fusion».

Rapport annuel 2009 101


R APPORT FINANCIER

Le détail des méthodes appliquées est le Les titres de placement correspondant à des
suivant : dépôts à terme sont enregistrés à leur prix
d’acquisition.
1) Eléments monétaires :
Si leur valeur de marché est inférieure,
Les transactions réalisées en devises sont
ils sont dépréciés et la moins-value est
converties au cours de change en vigueur
enregistrée en résultat.
à la date de la transaction.
Lorsque leur valeur de marché est supé-
Les créances et les dettes, libellées en
rieure, la plus-value n’est enregistrée en
monnaies étrangères, sont converties aux
résultat que lors de la cession.
taux de change à la date de clôture des
comptes de l’exercice.
3) Chiffre d’affaires :
Les écarts de conversion, dûs à l’actualisa- Le chiffre d’affaires lié aux ventes d’hydro-
tion des taux de change, sont enregistrés carbures est enregistré lors du transfert de
dans les comptes de pertes latentes (Actif) propriété selon les termes du contrat. Les
ou de gains latents (Passif), selon le cas. prix de vente sur le marché intérieur sont no-
tifiés réglementairement par l’État algérien.
Seuls les écarts de change défavorables
sont enregistrés en résultat. Le chiffre d’affaires lié aux prestations de
services est reconnu lorsque les services ont
2) Titres de participation été rendus.
et de placement :
Les titres de participation détenus sur les 4) Immobilisations incorporelles :
filiales du Groupe sont enregistrés au Les immobilisations incorporelles compren-
niveau des créances d’investissement dans nent les logiciels, les fonds de commerce
le compte «Titres de participation». et les droits de la propriété industrielle
et commerciale.
Les titres détenus sur les filiales nationales
sont comptabilisés à leur coût historique. Les valeurs incorporelles sont compta-
bilisées pour leur valeur d’acquisition, de
Les titres détenus sur les filiales à l’étranger
création ou d’apport.
sont comptabilisés au cours de clôture de
l’exercice.

102 Rapport annuel 2009


Les logiciels sont amortis linéairement sur en incluant les coûts d’emprunt pendant la
5 ans, les brevets et licences de fabrication période de construction.
sont amortis linéairement sur 10 ans.
Tous les matériels, pièces ou éléments qui,
Les frais préliminaires sont résorbés et même séparables par nature, sont techni-
expurgés du bilan dans un délai de cinq ans. quement indispensables au fonctionnement
des actifs de production sont incorporés à
5) Coûts d’exploration : cet ensemble de façon irréversible. Ils sont
Les dépenses de géologie et de géophy- enregistrés au coût d’acquisition ou au coût
sique, incluant les campagnes sismiques de réalisation et amortis aux mêmes taux
sont immobilisées et amorties à 100% dans que l’équipement principal auquel ils sont
l’année de leur occurrence. rattachés.

Les puits d’exploration sont dans une pre- Les gros travaux de maintenance sur puits

mière étape enregistrés en investissement en (workover et snubbing) destinés au maintien

cours jusqu’à leur achèvement. ou à l’amélioration du taux de récupération,


sont mobilisés à leur coût de réalisation
Le coût des puits d’exploration ayant per- et amortis aux mêmes taux que les puits
mis de découvrir des réserves prouvées, est productifs.
immobilisé et traité sur le plan comptable
Il est à noter que certaines immobilisations
comme un puits de développement productif
ont fait l’objet d’une réévaluation légale en
(voir point 6 ci-après).
1997 et 1998. L’écart de réévaluation a eu
Le coût des forages «secs» est amorti à comme contrepartie les réserves. L’excèdent
100% à la clôture de l’année d’achèvement d’amortissement lié à la réévaluation est
des tests. comptabilisé en charges.

6) Actifs de production Cet écart de réévaluation a été totalement

d’hydrocarbures : amorti antérieurement à 2005.

Les coûts de développement (forage des Les coûts destinés à faire face à l’abandon
puits de développement et construction des et à la restitution des sites ne sont pas im-
capacités de production) sont immobilisés mobilisés, mais font l’objet de constitution de
à leur coût d’acquisition ou de réalisation provisions annuelles constatées en charges

Rapport annuel 2009 103


R APPORT FINANCIER

d’exploitation, conformément aux disposi- pris en charge dans l’exercice au cours


tions de la Loi 05-07 du 28 avril 2005, modifiée duquel ils sont encourus.
et complétée, relative aux hydrocarbures.
Ces immobilisations corporelles sont
Les actifs de production d’hydrocarbures amorties linéairement, conformément au
sont amortis linéairement, conformément taux définis par la loi 05-07, depuis 2006 :
aux taux définis par la loi n°05-07, depuis
• installations complexes : 10%
2006 :
• oléoducs et gazoducs : 7,5%
• Puits de développement improductifs : • matériel de transport, outillage et
100% construction mobiles : de 25% à 50%
• Puits de développement productifs : • bâtiments : 5%
12,5%
Il est à noter que les différences en matière
• Autres puits (eau, injection…) : 12,5%
de taux d’amortissement entre la loi 86-14
• Installations de surface : 10%
et la loi 05-07 ne sont pas significatives.
Notons que les différences en matière de
taux d’amortissement entre la loi 86-14 et la 8) Stocks :
loi 05-07 ne sont pas significatives. Les stocks comprennent l’ensemble des
biens acquis ou créés et destinés à être
7) Autres immobilisations revendus ou à être consommés pour les
corporelles : besoins de la production ou de l’exploitation.
Ces immobilisations corporelles regroupent
Les marchandises, matières et fournitures
principalement les canalisation de transport
sont comptabilisées à leur coût d’acquisition
des hydrocarbures (oléoducs et gazoducs) et
auquel s’ajoutent tous les frais ayant contri-
les complexes de liquéfaction du gaz naturel
bué à mettre les stocks dans l’état et l’endroit
et de séparation des GPL.
où ils se trouvent pour leur utilisation.
Elles sont comptabilisées au bilan pour leur
Lorsque leur valeur réelle est inférieure au
coût d’acquisition en incluant les frais finan-
coût d’entrée en stock, une provision pour
ciers supportés jusqu’à leur mise en service.
dépréciation est constituée. Le montant de
Les coûts d’entretien et de réparation sont la provision est déterminé par la différence

104 Rapport annuel 2009


entre le coût d’entrée en stock et leur valeur La rémunération des partenaires (profit oil)
nette de réalisation. déterminée conformément aux modalités
de partage de production définies dans le
Les stocks d’hydrocarbures sont valorisés au
contrat d’association, est enregistrée en frais
coût de production.
financiers en contre-partie d’une dette vis-à-
Le stock outil de pétrole brut, de conden- vis de ce partenaire.
sat et de GPL stockés dans les canalisa-
La dette envers le partenaire est diminuée
tion, est valorisé au coût historique (prix de
chaque année de la part de production re-
vente administré en vigueur) au moment
venant au partenaire (cost oil) au titre de son
du remplissage de la canalisation.
remboursement.

9) Opérations liées aux contrats de Un impôt sur la rémunération au taux de 38%


partage de production : ainsi qu’une part de production au titre de la
Les coûts d’exploration, de développement Taxe sur les Profits Exceptionnels (TPE), sont

et d’exploitation, financés par un partenaire, prélevés à la source par SONATRACH pour

sont enregistrés aux comptes d’immobilisa- être reversés à l’Etat, conformément aux

tions ou de charges appropriés en contre- dispositions des lois 86-14 et 05-07.

partie d’une dette vis-à-vis de ce partenaire.


10) Fiscalité pétrolière :
Les coûts d’exploration n’ayant pas donné Suite à la promulgation du décret exécu-
lieu à des réserves commercialement exploi- tif n°08-333 du 26 octobre 2008 fixant la
tables sont amortis à 100% en contre partie tarification de transport par canalisation des
de l’annulation de la dette les concernant. hydrocarbures, l’Entreprise a procédé a la
traduction effective dans ses comptes de la
Notons que le remboursement de la dette
fiscalité pétrolière prévue par les dispositions
vis-à-vis des partenaires dans le cadre des
de la loi n°05-07 du 28 avril 2005, modifiée
contrats de partage de production, est
et complétée, relative aux hydrocarbures.
conditionné par une production suffisante,
conformément aux modalités de partage Il faut rappeler que la loi 86-14 du
de production définies dans le contrat 19 août 1986 prévoit, pour SONATRACH,
d’association. le paiement :

Rapport annuel 2009 105


R APPORT FINANCIER

• d’une redevance sur la production, valo- chaque tranche de production dudit mois,
risée au prix de réalisation, de 20% avec multipliée par le taux de redevance appli-
des taux réduits jusqu’à 12,5%, selon les cable à ladite tranche.
conditions d’exploitation ;
La base de calcul de la redevance (valeur
• d’un impôt direct pétrolier sur le résultat
de la production) est déterminée après
brut d’exploitation de 85 % pour les activités
déduction du tarif de transport par
de production d’hydrocarbures. Ce taux peut
canalisation et du coût de façonnage du gaz
être réduit selon les conditions d’exploitation;
vendu sous forme liquéfiée et du GPL vendu
• d’un impôt de 38 % sur les activités de
sous forme de butane et de propane.
transport par canalisation, de liquéfaction et
de séparation de GPL. • d’une Taxe sur le Revenu Pétrolier (TRP)
au taux variant entre un minimum de 30%
Le siège de la société, entité fiscale de droit
et un maximum de 70%, déterminé en
commun, est soumis à un taux d’IBS de
fonction de la valeur de la production cumulée
25%.
depuis l’origine, appliqué à la base de calcul
La loi 05-07 prévoit pour SONATRACH, le de la redevance (valeur de la production),
paiement : déduction faite :
• d’une redevance sur toutes les quantités - de la redevance ;
d’hydrocarbures extraites et décomptées au - des tranches annuelles d’investissements
point de mesure de chaque périmètre d’ex- de recherche, de développement et de
ploitation, valorisées aux prix notifiés par récupération assistée ;
ALNAFT pour ce qui est des prix à l’expor- - de la provision annuelle pour abandon
tation et par ARH pour ce qui des prix sur le et restauration de sites ;
marché national. - des coûts annuels de formation des
ressources humaines nationales ;
Les taux de redevance sont fonction de
- du coût du gaz acheté par le péri-
la zone de classification du périmètre
mètre pour les besoins de la récupération
d’exploitation et des tranches de production
assistée ;
journalière. Ils varient entre 5,5% et 23%.
- de la rémunération des associés dans
Le montant de la redevance, pour un mois le cadre des contratsconclus dans le code
donné, est égal à la somme des valeurs de de la loi 86-04 ;

106 Rapport annuel 2009


• d’une taxe superficiaire sur les périmètres • Taxe d’utilisation d’eau ;
en phase de recherche et/ou en exploitation • Taxe sur crédit d’émission de gaz à effet
à raison d’un montant unitaire par km 2 (voir de serre.
article 84 loi 05-07) ;
Les activités de transport par canalisation,
• d’un Impôt Complémentaire sur le de liquéfaction de gaz et de séparation
Résultat (ICR) sur les activités de production de GPL sont des entités fiscales de droit
d’hydrocarbures de 30%. commun soumises à un taux d’IBS de 25%
La loi 05-07 prévoit également le paiement au même titre que le siège de la société.
d’autres taxes et droits :
• Taxe de torchage ;
• Droit de transfert de droits ;

Rapport annuel 2009 107


R APPORT FINANCIER

Bilan au 31 décembre 2009


en millions de dinars 2009 2008 2007

ACTIF
frais préliminaires et valeurs incorporelles 19 070 19 283 14 817
terrains et équipements note 11 3 516 073 3 041 150 2 801 039
etudes et travaux de recherche note 2 404 927 337 176 276 677

investissement en cours1 s1 423 472 950 918 714 268


Investissements bruts5 s5 363 542 4 348 526 3 806 802
amortissements cumulés2 s2 766 522 2 344 0622 063 945

Investissements nets 2 597 020 2 004 464 1 742 856


matières et fournitures 178 978 145 661 116 662

Produits finis6 s66 125 66 591 25 251


autres stocks 4 4953 53 913 4 387
Stocks note 12 249 598 216 165 146 300
créances d'investissement note 13 304 682 252 122 223 312
créances sur associés et sociétés apparentées note 14 925 607 795 4646 46 53 012
créances cl ients3 s3 65 347 320 164 455 456

autres créances note 15 307 6605 05 902 355 157 966


Créa nces 1 903 296 7 270 106 1 489 747

Disponibilités 878 886 1 390 175 1 279 825


TOTAL ACTIF5 F5 628 801 10 880 909 4 658 728

108 Rapport annuel 2009


en millions de dinars 2009 2008 2007

PASSIF
fonds social statutaire 500 000 500 000 500 000
réserves 2 778 116 2 268 844 1 711 025
Primes d'apport 39 110
subventions2 s2 3 23 23
Provisions pour pertes et charges9 1 0427 2670 5959 598 705

Fonds propres3 s3 408 291 2 839 461 2 309 753


Résultat de l'exercice (avant affectation) 284 277 594 272 642 819

dettes d'investissement note 16 96 754 68 161 87 931


détentions pour compte 16 329 12 064 167 974
t sociétés apparentées
dettes envers associés/sté note 13 1 476 629 1 267 1391 91 124 024
dettes d'exploitation note 14 298 514 6 035 994 268 403
autres dettes4 s4 8 0086 863 818 57 825
dettes d 1 936 233 7 447 176 1 706 156
TOTAL PASSIF5 F5 628 801 10 880 909 4 658 728

Rapport annuel 2009 109


R APPORT FINANCIER

Comptes de résultats 2009


en millions de dinars 2009 2008 2007
chiffres d'affaires note 1 3 532 732 5 218 459 4 346 531
Production stockée / destockée -13 763 41 787 2 331
Production d'immobilisations et de stocks note 2 299 464 234 241 153 908
consommations intermédiaires note 3 1 256 961 1 467 546 1 169 839
Valeur Ajoutée 2 561 472 4 026 940 3 332 932
Produits divers note 4 11 234 29 465 42 777
frais de personnel note 5 81 476 74 442 65 088
impôts et taxes note 6 1 373 132 2 251 161 10 545

frais financiers note 7 426 938 550 059 527 937


frais divers 2 786 2 7073 3 171

dotations aux amortissements et provisions note 8 320 073 284 520 234 684
Résultat d'ex ploitation 368 301 893 517 2 534 284
Produits Hors exploitation note 9 409 422 3 570 571 266 472
charges Hors exploitation note 9 405 925 3 608 888 310 674
Résultat Hors ex ploitation 3 497 -38 317- 7- 44 202

résultat brut 371 798 855 200 2 490 082


impôt sur le résultat note 10 87 520 260 928 1 847 263
Résultat net 284 277 594 272 642 819

110 Rapport annuel 2009


Notes aux états financiers
1) Chiffre d’affaires : Le chiffre d’affaires relatif aux ventes a reculé

Le chiffre d’affaires comprend, en plus des en 2009 de 33% par rapport à l’année 2008

ventes de produits, les prestations fournies en liaison avec la baisse des quantités ex-
aux tiers. portées et du prix du baril.

Pour 2009, ces prestations s’élèvent à 65 L’amélioration du chiffre d’affaires sur le mar-
milliards de Dinars dont 41 milliards de Dinars ché national de 10 % est due d’une part, à
représentent des prestations fournies aux as- une augmentation des quantités de pétrole
sociés dans le cadre des contrats de partage brut et de gaz naturel et d’autre part, au
de production. Ces prestations, du fait de leur revenu provenant des produits raffinés
refacturation par ces associés aux périmètres commercialisés par SONATRACH à la suite
en association, n’ont aucun impact sur le de la fusion par absorption de l’ex-filiale
résultat brut d’exploitation. NAFTEC à compter du 1er juillet 2009.

En 10 9 Dinars En 10 6 Tep
2009 2008 Var. 2009 2008 Var.
exportation3 n3 270 4 970 -34% exportation1 n1 18 131 -10%
marché national1 l1 97 179 10% marché national3 l35 33 -5%
Total3 l3 467 5 149- - 33% Total1 l1 53 164- - 7%

2) Production d’immobilisations Elle est la contrepartie des dépenses


et de stocks : consenties en matière de forage de dévelop-
pement et d’exploration, de géologie et de
Cette rubrique regroupe les charges en-
géophysique.
courues par les différentes activités pour
L’enregistrement de ces opérations dans
la réalisation d’investissements nécessitant
des comptes de charges est neutralisé par
la mobilisation de moyens propres en plus
un compte de produit qui permet leur trans-
du recours aux tiers notamment pour les fert en investissement au niveau des postes
prestations de forage et d’exploration. du bilan correspondant.

Rapport annuel 2009 111


R APPORT FINANCIER

Le poste «Etudes et travaux de recherche» • l’augmentation des approvisionnements du


regroupera à titre d’exemple les dépenses de marché national en essence sans plomb et
géologie et de géophysique engagées dans gaz oïl pour 28 milliards de Dinars ;
l’année. • la baisse du montant relatif aux quantités
d’eau achetées auprès des unités de dessa-
L’accroissement de ce poste de 65 milliards
lement d’eau de mer pour 1 milliard de Dinars,
de Dinars correspond à l’augmentation du
du fait que le traitement de cette opération a
programme de forage et d’exploration.
été transféré au Holding A.I.E à compter du
1er juillet 2009.
3) Consommations intermédiaires :
Les consommations intermédiaires regrou- Les «matières et fournitures consommées»
pent les marchandises faisant l’objet d’une sont passées de 53 milliards de Dinars
revente en l’état, les matières et fournitures en 2008 à 63 milliards de Dinars en 2009,
consommées ainsi que les services. marquant une augmentation de 18% prove-
nant de l’effet combiné de la variation des
Les «marchandises faisant l’objet d’une
postes suivants :
revente en l’état» comprennent les rachats
• le montant des matières et fournitures
de droits des partenaires en pétrole brut,
consommées par les trois filiales NAF-
butane et propane, les importations d’ap-
TEC, EGZIA et EGZIK intégrées en 2009 (09
point en carburants et combustibles (essence
milliards de Dinars) ;
et gas-oil) destinés à satisfaire les besoins
• les consommations en casing et en maté-
du marché national ainsi que les quanti-
riaux de construction et de forage (07 milliards
tés d’eau achetées auprès des unités de
de Dinars) ;
dessalement d’eau de mer en vue de leur
• les consommations d’eau industrielle
revente à l’Algérienne Des Eaux.
(02 milliards de Dinars), en liaison avec la factu-
Cette catégorie de consommations a été ration par l’Agence du Bassin Hydrographique
de 75 milliards de Dinars en 2009 contre Sud (ABHS) des quantités d’eau injectées dans
28 milliards de Dinars en 2008, marquant les gisements ;
une augmentation de 162% en liaison avec : • la baisse des autres catégories de matières
• l’augmentation des rachats des droits des et fournitures consommées (08 milliards de
partenaires pour 20 milliards de Dinars ; Dinars).

112 Rapport annuel 2009


Les «services» représentent 89% du total des placements rémunérés auprès de la Banque
consommations intermédiaires dont 49% se d’Algérie. Il faut noter que pour l’année 2008,
rapportent à la redevance versée au titre de la cette opération a permis à l’entreprise de
fiscalité pétrolière. bénéficier de 3,785 milliards de Dinars
d’intérêts.
Pour 2009, la redevance sur la production des
hydrocarbures a été de 617 milliards de Dinars
5) Frais de Personnel :
contre 948 milliards de Dinars en 2008, soit
Les frais de personnel ont été marqués par
une diminution de 35% en liaison avec l’effet
un impact de 4 milliards de Dinars par l’inté-
combiné de la baisse des quantités vendues
gration des trois (03) ex-filiales NAFTEC, EG-
et du prix du baril.
ZIA et EGZIK, suite à l’opération de fusion/
Les services hors redevance s’élèvent absorption, avec effet à compter du 1er juillet
à 501 milliards de Dinars pour 2009 2009.
contre 437 milliards de Dinars pour 2008,
représentant une augmentation de 89 milliards Le reste est lié aux augmentations indivi-

de Dinars, résultant principalement de l’évolution duelles et aux charges sociales qui y sont

du programme de forage et d’exploration indexées ainsi qu’à la provision pour alloca-

(voir note 2). tions de fin de carrière dues au personnel


appelé à partir à la retraite.
4) Produits divers :
Ce poste enregistre les produits financiers et
6) Impôts et Taxes :
les dividendes reçus. La diminution enregis- La baisse enregistrée en 2009 provient de
trée en 2009, soit 17 milliards de Dinars par l’effet combiné des baisses des quantités
rapport à l’année 2008, s’explique par : vendues et du prix du baril sur la valeur de la
• le niveau des produits financiers générés production servant d’assiette au calcul de la
par l’activité Risk Management dans le cadre Taxe sur le Revenu Pétrolier (TRP).
des opérations de couverture de risques
(- 12 milliards de Dinars) ; 7) Frais financiers :
• le niveau des remontées de dividendes par Les frais financiers enregistrent une baisse
rapport à l’année 2008 ; de 120 milliards de Dinars due à l’effet
• l’absence de reprise d’une partie des liqui- combiné de :
dités de l’Entreprise par la BEA aux fins de

Rapport annuel 2009 113


R APPORT FINANCIER

• la baisse de la rémunération des asso- 9) Produits hors exploitation


ciés dans le cadre des contrats de partage et Charges hors exploitation :
deproduction ; Ces deux comptes enregistrent les Pro-
• la baisse des intérêts sur emprunts duits et Charges qui ne se rapportent pas à
en liaison avec la baisse du niveau l’exploitation normale ou à l’exercice en
d’endettement de l’Entreprise. cours.

8) Dotations aux amortissements La baisse de ces comptes par rapport à l’an-


et provisions : née 2008 est due au fait que les charges et

Ce poste marque une augmentation de 12% produits hors exploitation de l’exercice 2008

soit 36 milliards de Dinars qui s’explique par : comprennent les opérations relatives à la

• les mises en service, la poursuite des opé- régularisation des fiscalités pétrolières des
rations d’assainissement relatives aux coûts exercices 2006 et 2007.
d’exploration réalisés par les associés non
La part représentant la fiscalité pétrolière ins-
transférés aux gisements concernés en-
crite en produits hors exploitation s’élève à
trés en production depuis 2005 et aux fo-
3 205 milliards de Dinars et correspond à une
rages d’exploration en cours achevés depuis
reprise sur charges fiscales constatées selon
plus d’un an qui ont été immobilisés pour
les dispositions de la loi 86-14.
être amortis à 100% en 2009 (voir point 7
ci-dessus) ; La part représentant la fiscalité pétrolière ins-
• les dotations des trois filiales (NAFTEC, crite en charges hors exploitation s’élève à
EGZIA et EGZIK) intégrées en 2009, soit 3 296 milliards de Dinars et correspond à une
03 milliards de Dinars ; constatation des charges fiscales des exer-
• la provision pour abandon et/ou restaura- cices 2006 et 2007 selon les dispositions de
tion de sites d’un montant de 12 milliards de la loi 05-07.
Dinars, constituée conformément aux dispo-
sitions de la loi 05-07, au titre des systèmes 10) Impôt sur le résultat :
de transport par canalisation. L’impôt sur le résultat de l’exercice 2009 s’est
établi à 88 milliards de Dinars, en baisse de
66% par rapport à l’impôt sur les résultats
de 2008. Cette diminution trouve son origine

114 Rapport annuel 2009


dans la production vendue en liaison avec Elles se présentent par activité comme suit :
l’effet combiné des baisses des quantités
En 10 6 Dinars
vendues et du prix du baril.
2009 2008 Var.
11) Terrains et équipements : amont 562 322 399 963 41%
Ce poste comprend : transp.par canalis. 122 102 73 998 65%
• les terrains et aménagements (0,2 % du aval 391 386 112 634 247%
total) ; activités du siège4 e4 290 11 080 -61%
• les installations fixes et complexes repré- Total1 l1 080 100 597 675 81%
sentées par les ensembles intégrés ou les
L’augmentation des réalisations d’investisse-
unités spécifiques nécessaires à la produc-
ment s’explique :
tion, au transport et au traitement des hydro-
carbures (91% du total) ; Pour l’activité Aval, par :
• le matériel et outillage, meubles et im- • l’intégration des trois ex-filiales NAFTEC,
meubles de production (7% du total) ; EGZIA et EGZIK (164 Milliards de Dinars) ;
• les biens meubles et immeubles consti- • la poursuite de la réalisation du nouveau
tuant l’infrastructure à caractère social de la complexe de GNL Skikda ;
Société à savoir : les bases de vie, cantines, • la poursuite de la réalisation du nouveau
logements de fonction, centres de médecine complexe de GPL Arzew ;
de travail (2% du total). • l’achèvement de la réalisation de l’usine
Topping Condensat ;
Les réalisations d’investissements sont
• la poursuite de la réalisation du Centre de
constituées par les acquisitions auprès des
Conventions ;
tiers, de la production d’immobilisation par
• la réalisation d’investissements de fiabilisa-
l’entreprise pour elle-même, des avances et
tion et de sécurisation des complexes GNL
acomptes sur investissements et des régu-
et GPL existants.
larisations se rapportant aux exercices an-
térieurs. Pour l’activité Amont, par :
• le programme des travaux d’études, de re-
cherches et des forages d’exploration et de
développement ;

Rapport annuel 2009 115


R APPORT FINANCIER

• l’unité de traitement de brut Hassi 12) Stocks :


Messaoud Sud ; L’accroissement des comptes de stocks
• l’unité de traitement du GPL de Hassi réside dans l’augmentation du poste ca-
Messaoud ; sing (+28%). Cette augmentation s’explique
• le Boosting Hassi R’Mel Phase 2; d’une part, par une acquisition physique plus
• le développement des champs de importante nécessaire au programme de
Rhourde Nouss (CTH et R.CHOUFF), maintenance des puits et d’autre part, par
Gassi Touil, Quartzites de Hamra ; l’accroissement du prix de l’acier sur le plan
• le Dessaleur Hassi Messaoud Sud ; international.
• l’extension de la Centrale Electrique
d’Alrar ; Le reste est lié aux stocks apportés par l’ex-

• les Feed de Gassi Touil et de Rhourde filiale NAFTEC (09 milliards de Dinars) suite à

Nouss ; l’opération de fusion par absorption.

• le projet El Merk ;
En 10 6 Dinars
• le projet Menzel Ledjmet.
2009 2008 Var.
Pour l’activité Transport, par :
casing 91 491 71 527 28%
• la réalisation de la Station de Pompage
mat. & pièc. rech.7 .73 4676 76 4 800 13%
GPL LZ2 ;
• la réalisation de la canalisation GK3 ;
autres 1 14 0209 09 334 50%
• la réparation et la réhabilitation des canali- Total 178 978 145 661 23%
sation (OH2, OZ1, NZ1, LZ1, GZ0, GZ1, GZ3,
GK1) ;
13) Créances d’investissement :
• les stations OK1, SP OB1, SP2 LZ1, LZ2 ; Les créances d’investissement regroupent
• le GK3, MEDGAZ Sud ; les avances faites aux fournisseurs d’in-
• les bacs de stockage ; vestissement (voir point 8 ci-dessus), les
• les projets télécommunication. titres de participation que la société mère
SONATRACH Spa détient sur ses filiales
Pour les activités du Siège, la poursuite ainsi que le portefeuille titre détenu à l’inter-
des réalisations du Petroleum Club, de national (voir point b ci-dessus).
l’extension du bâtiment du Siège et des
infrastructures sociales (CMS, CMT, jardins
d’enfants,…).

116 Rapport annuel 2009


En 10 6 Dinars 15) Autres créances
20092 92008 Var. et Dettes d’exploitation :
Le niveau affiché par ces comptes pour 2008
titres 19205
5641 4156 985 23%
est lié à l’enregistrement de la fiscalité pé-
avances d'invest. 106 3039 39 2 605 15%
trolière prévue par la loi 05-07 sans com-
Prêts et créances5 s5 815 2 532 130%
pensation entre les acomptes versés et les
Total3 l3 04 682 252 1222 22 1%
sommes dues. Cette compensation entre
Les avances d’investissement sont inti- acomptes versés et sommes dues a été opé-
mement liées au rythme de réalisation des rée en 2009.
investissements, à la nature des projets
Le poste «Autres créances» enregistre toute-
et à leur mode de réalisation.
fois une hausse liée aux créances ramenées
La variation du poste titres est liée aux ces- par les trois filiales NAFTEC, EGZIA et EGZIK
sions d’une partie du portefeuille titres déte- suite à l’opération de fusion par absorption.
nu à l’international et à la libération de la part
SONATRACH dans l’augmentation du capital 16) Dettes d’investissement
de GALSI. Ces dettes regroupent les dettes à court
terme vis-à-vis des fournisseurs d’investis-
14) Créances et Dettes envers sement et les dettes bancaires libellées ex-
associés et sociétés apparentées : clusivement en devises.
Ces deux comptes sont principalement mou-
La faiblesse relative de ce poste s’explique
vementés au titre des gisements en associa-
par la politique de remboursement anticipé
tion dans le cadre des contrats de partage
de la dette en devises appliquée par la so-
de production.
ciété depuis 2002.
Le compte de créances est alimenté à
Ce poste est passé de 267 milliards de
chaque enlèvement mensuel des associés.
Dinars en 2002 à 97 milliards en 2009,
Le compte dettes est crédité à chaque arrêté
enregistrant une baisse de plus de 64%.
de coûts d’investissement ou d’exploitation.
La compensation entre les dettes et les
créances est faite annuellement, après ap-
probation des arrêtés de coûts et le partage
définitif de la production annuelle.

Rapport annuel 2009 117


R APPORT FINANCIER

Titres de participation
Sociétés en Algérie

En millions de Dinars

Désignation Capital% l% Détention


société d'investissement et de Participation siP2 P2 00 100%

Holding raffinage et chimie des Hydrocarbures rcH2 H20 000 100%


Holding services Para-Pétroliers sPP4 P4 00 100%
Holding Valorisation des Hydrocarbures sVH2 H2 00 100%
Holding activités industrielles externes aie6 e6 500 100%

naftogaZn Zn aftogaZ3 Z30 100%


institut algérien des Hautes etudes financières iaHef3 f3 01 010%
osPreco cosPrec4 P4 2,60 49,5%

société de gestion et de services de soutiens nsgs 3 000 100%


algerian energy telecom compagnya ya etc2 c200 50%

118 Rapport annuel 2009


Sociétés à l’étranger

Désignation Capital l% Détention

MARICONSULT SPAM AM ARICONSULT EURO 103 300 50%

SAMCO (SAGL) SAMCOC OC HF 20 0005 05 %


MEDGAZ MEDGAZ EURO 28 500 000 36%
ansNippon Gas Transportation
Joint venture Algerai
ian
Corporation JV ANGTU TUSD 100 000 25%

Joint venture Skikda LNG Transportation


SLTC USD 200 000 25%
Corporation
Joint venture Mediterranean LNG Transportation
MLNGTC USD 200 000 25%
Corporation
Sonatrach International Holding Corporation SIHC USD 120 000 000 100%

Société In Salah Gas LimitedI dI SGLG LG PB 180 50%


Société In Salah Gas Services LimitedI dI SGSL GPB 1805 050%
GALSIG IGALSI EURO 37 242 300 * 41,6185%
* non inclus le montant constaté en réserves pour prime d'émission 57 638 700 Euros

TRANSMED SPA TRANSMED EURO 240 000 50%


Sonatrach RE SH REE EEURO 20 000 000 90%

Energias de PortugalE lEDP EURO 341 870 701 2,235%


Naftec Mauritanie SA Naftec Mauritanie MRO 120 000 000 51%

Société Mauritanienne de Gaz SOMAGAZ MRO 150 000 000 33%

Rapport annuel 2009 119


R APPORT FINANCIER

Rapport des commissaires aux comptes

120 Rapport annuel 2009