Vous êtes sur la page 1sur 4

MINISTERUL EDUCATIEI SI CERCETARII

OLIMPIADA DE LIMBA FRANCEZA CLASA a IX-a, 2 - 3 ore


ETAPA NAŢIONALĂ 22 MARTIE 2005

SUBIECTE

SUBIECTUL 1 (40 puncte)

Lisez attentivement ce texte:

Premières lectures

Je suis de ceux pour qui la connaissance d'un livre peut devenir un véritable événement.
Le peu de bons ouvrages que j'ai lus ont développé le peu de bonnes qualités que mes
amis ont pu trouver en moi. Un livre est pour moi un ami, un conseil, un consolateur
éloquent et calme, dont je ne voulais pas épuiser vite les ressources, et que je gardais
pour les occasions favorables.

Qui de vous ne se rappelle avec amour les premiers ouvrages qu'il a dévorés ou
savourés ? Les couvertures des bouquins poudreux que vous avez retrouvés sur les
rayons d'une vieille bibliothèque n'ont-elles pas ressuscité dans votre mémoire les pures
délices de vos jeunes années ?

Ces vieux livres n'ont-ils pas retracé à votre imagination les gracieux tableaux qui ont
charmé votre enfance ? N'avez-vous pas cru voir surgir* devant vous le champ ou la
prairie baignés de la lumière douce du soir, lorsque vous les avez lus pour la première
fois ? Ne vous êtes-vous pas représenté avec émo tion la chaumière* vieillotte où vos
compagnons de jeu et vous-mêmes vous vous êtes abrités, et le fossé dont le revers vous
a servi de lit de repos ou de table de travail ? Ne vous êtes-vous pas rappelé les chansons
que vous avez entendu résonner dans les buissons, tandis que le pipeau* du berger
modulait sous le feuillage quelque hymne rustique répété par les échos des alentours ?
Oh ! que la nuit tombait vite sur ces pages divines pendant que la demi-clarté du
crépuscule faisait flotter les caractères sur la feuille pâlis sante !

(George SAND)
*surgir : faire irruption
*chaumière : maison rustique
*pipeau : petite flûte

1.1. Compréhension (10p.)


C1 (2,50 p.) Formulez le thème du texte en une phrase.
C2 (2,50 p.) Identifiez deux raisons, d’après l’auteur, pour aimer la lecture.
C3 (2,50 p.) Qu’est-ce que vous comprenez par « ressusciter » dans le
contexte ?
C4 (2,50 p.) Expliquez le syntagme « un véritable événement »
1.2. Vocabulaire (10 p.)
V1 (2,50 p.) Trouvez deux autres sens du mot « rayon » .
Utilisez les mots trouvés dans deux phrases de votre choix.

V2 (2,50 p.) Donnez un synonyme pour: « charme » et un autre pour « divin ».


Introduisez-les dans deux phrases de votre choix.
V3 (2,50 p.) Donnez un antonyme du verbe « tomber » que vous utiliserez
dans une phrase de votre choix.
V4 (2,50 p.) Trouvez 5 mots appartenant au champs sémantique de « lecture ».

1.3. Grammaire (10 p.)


G1 (2,50 p.) Dans la phrase: « Le peu de bons ouvrages que j'ai lus ont développé
le peu de bonnes qualités que mes amis ont pu trouver en moi»,
expliquez l’accord du participe passé lus.
G2 (2,50 p) Dans la phrase: « Ne vous êtes-vous pas rappelé les chansons… ?
remplacez le verbe « se rappeler » par « se souvenir », puis
réécrivez la phrase.
G3 (2,50 p.) Continuez cette phrase à votre gré : « Si on avait pensé que … »
G4 (2,50 p.) Faites précéder la phrase : « Un livre est pour moi un ami, un conseil,
un consolateur éloquent et calme » par « Il se peut »

1.4. Mettez en roumain les phrases soulignées. (10 p.)

SUBIECTUL 2 ( 50 puncte )

« Un livre est pour moi un ami, un conseil, un consolateur éloquent et calme ».
Racontez la naissance de votre passion pour les livres à partir de la phrase donnée.
(20 – 25 lignes)

Notă: Ambele subiecte sunt obligatorii.


Timp de lucru 3 ore.
Se acordă 10 puncte din oficiu.
MINISTERUL EDUCAŢIEI ŞI CERCETĂRII
OLIMPIADA DE LIMBA FRANCEZĂ Cl. a IX-a, 4 – 6 ore
ETAPA NAŢIONALĂ – 22.03.2005

SUBIECTE
SUBIECTUL 1 (40 puncte)

Lisez attentivement le texte :

[…] Dans la vie courante nous dépendons des êtres et ils dépendent de nous. J’ai
beaucoup d’amis dans le village ; les personnes que j’emploie, et sans lesquelles j’aurais
du mal à me maintenir dans cette maison après tout assez isolée, et manquant du temps
et des forces physiques qu’il faudrait pour faire tout le travail ménager et celui du jardin,
sont des amies ; sans quoi elles ne seraient pas là. Je ne conçois pas qu’on se croie quitte
envers un être parce qu’on lui a donné un salaire ; ou, comme dans les villes, qu’on
obtienne de lui un objet (un journal mettons) contre quelques sous ou des aliments contre
une coupure.
Et c’est ce qui me fait aimer la vie dans les très petites villes ou au village. Le
marchand de comestibles, quand il vient livrer sa marchandise, prend un verre de vin ou
de cidre avec moi, quand il en a le temps. Une maladie dans la famille de ma secrétaire
m’inquiète comme si cette personne malade que je n’ai jamais vue, était ma parente  ; j’ai
pour ma femme de ménage autant d’estime et de respect qu’on pourrait en avoir pour une
sœur. L’été, les enfants de l’école maternelle viennent de temps en temps jouer dans le
jardin ; le jardinier de la propriété d’en face est un ami qui me rend visite quand il fait froid
pour boire une tasse de café ou de thé. Il y a aussi bien entendu, hors du village, des
amitiés fondées sur des goûts en commun (telle musique, telle peinture, tels livres), sur
des opinions ou des sentiments en commun, mais l’amitié, me paraît surtout née de la
sympathie spontanée, ou parfois lentement acquise, envers un être humain comme nous,
et de l’habitude de se rendre service les uns aux autres. Quand on accueille beaucoup les
êtres, on n’est jamais ce qui s’appelle seul. La classe ne compte pas ; la culture, au fond,
très peu : ce qui n’est certes pas dit pour rabaisser la culture. Je ne nie pas non plus le
phénomène qu’on appelle « la classe », mais les êtres sans cesse le transcendent. […]
(Marguerite Yourcenar – Les yeux ouverts)

1.1 COMPRÉHENSION (10 p.)

Expliquez les affirmations suivantes :


C1 (2,50 p.) – « Dans la vie courante nous dépendons des êtres et ils dépendent de
nous. » (4-5 lignes)
C2 (2,50 p.) – « Je ne conçois pas qu’on se croie quitte envers un être parce qu’on lui
a donné un salaire ; ou … qu’on obtienne de lui un objet … contre
quelques sous. » (4-5 lignes)
C3 (2,50 p.) – « … l’amitié […] me paraît surtout née de la sympathie spontanée […] et
de l’habitude de se rendre service les uns aux autres. » (4-5 lignes)
C4 (2,50 p.) – « Quand on accueille beaucoup les êtres, on n’est jamais ce qui
s’appelle seul. » (4-5 lignes)

1.2 VOCABULAIRE (10 p.)

V1 (2,50 p.) – Trouvez deux termes de la famille du verbe « accueillir » et introduisez-


les dans deux phrases.
V2 (2,50 p.) – Donnez deux synonymes pour « salaire » et introduisez-les dans deux
phrases.
V3 (2,50 p.) – Donnez deux antonymes pour «l’ estime » et introduisez-les dans deux
phrases.
V4 (2,50 p.) – Donnez deux homonymes du mot « sans » et introduisez-les dans deux
phrases.

1.3. GRAMMAIRE (10 p.)

G1 (2,50 p.) Mettez les verbes : conçoit, vient, prend, a, voit – au passé
simple.
G2 (2,50 p.) Dans les phrases : « les personnes que j’emploie […] sont des amies » ;
« … j’ai pour ma femme de ménage autant d’estime et de respect qu’on
pourrait en avoir pour une sœur. » - indiquez la nature des termes
soulignés et précisez les mots auxquels ils renvoient.
G3(2,50 p) Mettez la phrase suivante au passé en commençant par : « A cette
époque-là … ». Faites les transformations nécessaires : « J’ai beaucoup
d’amis dans le village ; les personnes que j’emploie, et sans lesquelles
j’aurais du mal à me maintenir dans cette maison après tout isolée, et
manquant du temps et des forces physiques qu’il faudrait pour faire tout le
travail ménager et celui du jardin, sont des amies. »
G4 (2,50 p) Mettez la phrase « on n’est jamais ce qui s’appelle seul » à la forme
affirmative.

1.4 Mettez en roumain le fragment souligné. ( 10 p. )

SUBIECTUL 2 ( 50 puncte )

Il est arrivé à tous les enfants d’ être un jour impressionnés par un


adulte . Vous raconterez cet épisode qui peut avoir été agréable ou
désagréable. Votre récit laissera une large part au portrait de ce
personnage.
(25 – 30 lignes)

NOTA: Ambele subiecte sunt obligatorii.


Timp de lucru: 3 ore
Se acorda 10 puncte din oficiu.