Vous êtes sur la page 1sur 45

Mini projet de Béton Armé Dimensionnement

d’un R+2

1. INTRODUCTION

L’ingénieur de façon générale travaille par essence sur des projets. Il intervient aussi bien dans la
phase de conception que dans les phases de dimensionnement et d’exécution des projets qui lui sont
confiés.
Aussi le présent mini projet a pour objectif de nous familiariser sur les différentes approches de
traitement des projets de béton armé à travers le dimensionnement des différents éléments.
Le maître d’ouvrage qui est celui à qui appartiendra le projet finalisé s’adresse à une maîtrise
d’œuvre qui est généralement l’architecte. Ce dernier élabore un plan archi sur lequel l’ingénieur de
structure se basera pour établir son plan de coffrage et procéder au ferraillage des différents éléments
assurant la stabilité de l’ouvrage.
Dans les pages qui suivront nous présenterons les méthodes, les exemples de calcul et les résultats
des différents éléments de structures.
Pour chaque élément de structure nous donnons tout d’abord son mode de fonctionnement ensuite la
méthode de calcul de son ferraillage, vient après un exemple de calcul que nous appelons note de
calcul et enfin nous dressons les résultats dans un tableau pour tout les calculs effectués pour cet
élément.

2. PRESENTATION GENERALE DU TRAVAIL

Le projet sur lequel nous avons travaillé est celui de dimensionnement d’une maison R+2.
A partir du plan d’architecture qui nous a été fourni nous avons élaboré un plan de coffrage en tenant
compte des contraintes architecturales… et à base de ce plan de coffrage nous avons mené les calculs
pour en sortir avec un plan de ferraillage.
Il s’agit d’un bâtiment à usage d’habitation comportant une terrasse accessible. Notre travail ne
touchera pas les lots secondaires mais essentiellement le gros œuvre. Le matériau utilisé pour la
construction est le béton armé.

2.1 Le béton armé et ses caractéristiques


Le matériau utilisé pour la réalisation de ce projet est le béton armé . C’est le matériau le plus
couramment utilisé pour ce type de construction en raison des possibilités de forme réalisables avec
le béton mais surtout de l’existence de main d’œuvre et d’entreprises confirmées dans l’exécution de
projet à base de ce matériau.
Le béton armé est une combinaison d’acier et d’un mélange sable + gravier + ciment + eau. Ce
nouveau matériau ainsi constitué devra travailler dans le sens de la résistance de la structure de la
façon suivante :

2.1.1 le béton

Le rôle fondamental du béton dans une structure est de reprendre les efforts de compression qui
seront développés. Le béton est de ce fait caractérisé par sa résistance à la compression à l’âge de 28
jours et qu’on note f c28. C’est à 28 jours que la grande majorité de tobermorite qui procure au béton
sa résistance est produite. Le béton que nous allons utiliser dans notre projet devra avoir à l’age de
28 jours une résistance à la compression de 25 MPa. Pour procurer au béton cette valeur de

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

résistance il faut respecter un certain dosage en ses matériaux constitutifs. Pour déterminer les
différentes proportions de sable, d’acier, et d’eau, on utilise la formule de DREUX .
Le dosage d’un béton est la quantité de ciment contenue dans un mètre cube de ce béton.
Il faudra ensuite définir l’ouvrabilité du béton qui est donnée par son affaissement au cône
d’Abrams. L’ouvrabilité comme son nom l’indique désigne l’état de maniabilité du béton et
conditionne ainsi la quantité d’eau qu’il faut ajouter au mélange.
Une autre caractéristique du béton est son temps de prise qui est déterminé à l’aide de l’appareil de
Vicat.
Toutefois cette étude de la composition du béton ne fera pas partie de notre travail.
Nous supposerons que la formule a été trouvée pour nous fournir un béton fc28 = 25 MPa
Ceci est légitime car notre travail porte essentiellement sur le dimensionnement de l’ossature de la
maison.

2.1.2 L’Acier

Le deuxième matériau qui rentre dans le béton armé est l’acier. Le rôle de l’acier est principalement
la réprise des efforts de traction car il s’est avéré que le béton n’a pas une grande résistance à la
traction. L’acier sera donc placé dans les zones tendues de la structure où on supposera inexistant le
béton. Dans notre cas nous utiliserons de l’acier HA 400 c’est à dire de l’acier haute résistance dont
la limite élastique vaut 400MPa.
Il est important de noter que parmi les hypothèses de calcul on supposera que le béton et l’acier une
fois mis en place se comporteront comme un seul matériau c’est à dire qu’il n’y aura pas de
glissement relatif de l’un par rapport à l’autre.
L’acier reprendra et les efforts de traction et les efforts de cisaillement d’effort tranchant.

2.2 Renseignements géotechniques

L’un des paramètres fondamentaux que l’ingénieur doit connaître dans


Tout projet de Génie Civil est l’état du sol sur lequel il va bâtir.
En effet le dernier élément qui va supporter toutes les charges du bâtiment est le sol. Il faudra donc
s’assurer que ce dernier est à même de reprendre ces charges et apporter également des modifications
ajuster les dimensions et adopter des dispositions constructives en vue rendre le sol apte à la reprise
des charges.
Les études géotechniques trouvent là toute leur importance.
Dans le cas de notre projet le sol est relativement de bonne qualité, sans présence de nappes proches
du niveau du terrains nature avec une contrainte admissible de 3 bars.

3. ACTIONS SOLLICITATIONS ET
COMBINAISONS D’ACTIONS

3.1 Les états limites et les combinaisons d’actions

Nous allons faire le dimensionnement de notre structure suivant les règles BAEL. Ces règles font
intervenir dans les calculs deux catégories d’états limites :

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

-Les Etats Limites Ultimes de Résistance (ELUR) :C’est une combinaison de charges avec des
coefficients de majoration qui sont telles que leur dépassement équivaut à la ruine de la structure.
C’est donc une estimation du maximum de charges que la structure peut supporter sans qu’il n’y ait
ruine.

-Les Etats Limites de Service (ELS)


Leur non respect compromet la durabilité de l’ouvrage souhaitée tel l’Etat Limite de fissuration et
les valeurs limites des déformations.
Chaque état limite fait intervenir une combinaison de charges donnée.
Si on désigne par :
Gmax l’ensemble des actions permanentes défavorables
Gmin l’ensemble des actions permanentes favorables
Q1 une action variable dite de base
Qi les autres actions variables dites d’accompagnement(i > 1)

Pour l’Etat Limite Ultime de Résistance


 Combinaison Fondamentale
1.35Gmax +Gmin +γQ1Q1 + Σ1.3 ψ0i Qi
Dans cette expression γQ1 vaut 1.5 dans le cas général et 1.35 dans les cas suivants :
-La température
-Les charges d’exploitation étroitement bornées
-Les bâtiments agricoles à faible densité d’occupation humaine.

Combinaisons accidentelles

G max + G min + FA + ψ11Q1 + Σψ2iQi


Avec fA la valeur nominale de l’action accidentelle
ψ11Q1 valeur fréquente d’une action variable
ψ2iQi valeur quasi permanente d’une autre action variable

 Pour l’Etat Limite de Service


On utilise la combinaison dite rare suivante :
G max + G min + Q1 + Σ ψ0i Q I

3.2 Evaluation des charges permanentes et des surcharges d’exploitation

3.2.1 Plancher terrasse.


3.2.2 Plancher étage courant

4. DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS DE PLANCHERS.

4.1 Différents types de planchers


Il existe quatre principaux types de planchers utilisés pour les constructions en béton armé.
3

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

 Planchers à poutres principales et poutres secondaires


 Les planchers à poutres parallèles
 Les planchers à corps creux
 Les planchers à dalles pleines.
Nous avons opté dans notre travail pour les planchers à corps creux en raison des avantages
qu’ils offrent.
Ils demandent moins de coffrage en bois avec les corps creux qui sont utilisés comme
coffrage perdu. Il s’apprêtent bien à la préfabrication et permettent une bonne isolation
acoustique.
On les désigne par deux chiffres le premier indiquant la hauteur de la retombée et le second
celle de la table de compression.
Nous utiliserons le type 16+4

4.2 méthode d’évaluation des sollicitations

4.2.1 Méthode Forfaitaire

La détermination des différents éléments de réduction d’un élément de structure apparaît très
complexe si on veut faire les calculs exactes surtout dans le cas de structures hyperstatiques comme
une poutre continue sur plus de deux appuis simples.
Les méthodes forfaitaires ont donc pour rôle de simplifier ces calculs .
Nous nous intéresserons pour notre étude au calcul des poutres des planchers.
Cette méthode forfaitaire pour le calcul des poutres des planchers à charges d’exploitation modérées.
Un plancher est dit à charges exploitation modérées si les conditions suivantes sont vérifiées :
-La charge d’exploitation est au plus égale à la charge permanente et à 5000N/m2
-Les moments d’inertie des sections transversales sont les mêmes dans toutes les travées.
-Les portées successives sont dans un rapport compris entre 0.8 et 1.25
-La fissuration est considérée comme non préjudiciable.
Si nous appelons :
M0 la valeur maximale du moment fléchissant dans la travée indépendante, de même portée que la travée
considérée et soumise aux mêmes charges.
Mw et Me respectivement la valeur absolue du moment sur appui de gauche et sur appui de droite.
Mt la valeur maximale prise en compte pour le moment en travée dans la travée considérée.
Et α le rapport des charges d’exploitation QB à la somme des charges permanentes G et des charges d’explo
QB.
Les valeurs admises pour Mt ,Mw , Me doivent vérifier les conditions suivantes :

Mt +
M w +Me
2
b g
≥ Max 1 + 0.3α M 0 et 1.05M 0

Mt
b

1.2 + 0.3α g
M 0
dans le cas d’une travée de rive
2

Mt ≥
b
1 + 0.3αg M 0
dans le cas d’une travée intermédiaire.
2
En outre la valeur absolue de chaque moment sur appui intermédiaire ne doit pas être inférieure à :
0.60 M0 dans le cas d’une poutre à deux travées
4

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

0.50 M0 pour les appuis voisins de des appuis de rive d’une poutre à plus de deux travées
0.40 M0 pour les autres appuis intermédiaires d’une poutre à plus de trois travées.
Au droit d’un appui de rive on prend Mw (ou Me )compris entre 0 et 0.4 M0 suivant la valeur de
l’encastrement qui doit être réalisé.
Pour un appui intermédiaire, on retient la plus grande valeur absolue des moments trouvés
immédiatement à gauche et immédiatement à droite de l’appui.
En ce qui concerne la transmission des charges des poutres secondaires et des poutres principales
c’est à dire pour le calcul des efforts tranchants, on admet la continuité des différents éléments.
On détermine donc l’effort tranchant comme si l’élément étudié reposait à ses extrémités sur des
appuis simples sauf dans les cas suivants :
- pour les travées de rive ou sur le premier appui intermédiaire on tient compte de la continuité.
-soit en prenant en considération les valeurs adoptés pour Mw et Me. on a alors
Me − M w
V = V0 + avec V0 l’effort tranchant pour la travée considérée comme
l
isostatique, les moments sont à prendre avec leurs signes.
soit forfaitairement, en majorant les efforts tranchants trouvés pour la travée isostatique de
 15% dans le cas des poutres à deux travées et de 10% dans le cas des
poutres à plus de deux travées.
 Pour les travées de rive prolongées par une console où on tient compte de la
présence de la console.
4.2.2 La méthode de Caquot
On se trouve dans ce cas lorsque les conditions indiquées au paragraphe b) ne sont pas
vérifiées. La charge d’exploitation est donc importante c’est à dire supérieure à deux fois la
charge permanente ou à 5000N/m2.
Nous ne parlerons ici que des poutres pour lesquels les moments d’inertie dans les différents
travées sont égaux et pour lesquels la solidarité avec les poteaux est négligée. Pour les autres
cas il faudra se reporter à l’annexe F2 des règles BAEL.
Le moment au droit d’un appui A est calculé en ne tenant compte que des charges se trouvant
sur les deux travées encadrant cet appui, c’est à dire la travée située à gauche de l’appui qui
sera affectée de l’indice w et la travée située à droite de l’appui qui sera affectée de
l’indice e.

pe ρe
pw aw ae
ρw

l 'w l 'e

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

lw le
On considère de chaque coté de l’appui étudié, des travées fictives de longueur l’w à gauche de
l’appui et l’e à droite de l ‘appui, longueurs définies de la manière suivante en fonction des portées
réelles l des travées.

l ' =l si la travée est simplement appuyée sur l’autre appui ( appui de rive)
si la travée est continue sur au delà de l’autre appui.

l ' = 0.8l Des charges uniformément réparties, ρ w sur la travée de gauche et ρ e sur la
travée de droite, produisent sur l’appui A, dans les hypothèses envisagées ici, un
moment MA donné par :

ρ w l ' w 3 + ρ e l '3e
MA = −
b g
8.5 l ' w + l 'e
Une charge concentrée sur la travée de gauche Pw et une charge concentrée Pe sur la travée de
droite produisent sur l’appui A , suivant les positions indiquées sur le schéma le moment MA
suivant :

2
k w pw l ' w + k e pe l '2e
MA = −
b g
l ' w + l 'e

kw et ke étant des coefficients donnés

1 a F
G IJF
a
G aI
2− J
k=
2.125 l ' H KH l' K
1−
l'
La distance a, relative à une charge P, est toujours comptée à partir de l’appui étudié et est toujours
considérée positive.

La charge permanente règne naturellement sur toute la longueur de la poutre mais la charge
d’exploitation peut régner ou non sue une travée donné. Il y a lieu donc de déterminer les positions
de la charge d’exploitation qui conduisent aux effets les plus défavorables.

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

A B
a)

A b) B

A B
c)

A B
c)

A B
d)

A e) B

A f) B

On démontre en résistance de matériaux que :


- Le moment maximal dans sur un appui A est obtenu en disposant la charge d’exploitation sur la
travée et sur celle qui la précède(figure a).
- Le moment maximal sur un appui B est obtenu en disposant la charge d’exploitation sur la
travée AB et sur celle qui la suit(figure b).
- Le moment maximal dans une travée AB est obtenu en disposant la charge d’exploitation sur la
travée AB(figure c).
7

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

- Le moment minimal dans une travée AB est obtenu en disposant la charge d’exploitation sur les
travées voisines de AB (figure d).
- Le moment minimal sur un appui A est obtenu en ne considérant que la charge permanente sur
les travées encadrant A( figure e).
- Le moment minimal sur un appui B est obtenu en ne considérant que la charge permanente sur
les travées encadrant B( figure f).

L’effort tranchant à l’extrémité A d’une travée est calculé en tenant compte des moments de
continuité.

Charges
d’exploitation Charges
permanentes
Figure α
On aura donc : A B

MB − MA
VA = VA 0 +
l
VA0 étant l’effort tranchant en A pour la travée AB reposant à ses extrémités sur deux appuis simples.
MA et MB étant les moments sur les appuis A et B pour la disposition des charges représentées sur la
figure α .

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

4.3 Organigrammes de calcul d’armatures

Pour le calcul des armatures longitudinales des poutres et poutrelles du plancher le calcul est
mené suivant les organigrammes suivants :

Données :
_ _
CALCUL A L’E.L.U Mu, σ , b, d, σ ,
b s
µl

Mu
µ= _

σb ×b ×d 2

µ ≤ µl µ ≥ µl
Pas d’armatures On a besoin d’armatures
compression de compression
Lire βl
M
A= _ M 2f
A' =
σ s ×β ×d c h
d − δ 'd × σ 's

β est lu sur le M1f σ 's


tableau en A= +A ×
'

βl × d ×σ s σs
fonction de Avec :
µ

M = µl ×σ b × b × d 2
1
f

M 2f = M − M1f
σ 's contrainte limite des
aciers de compression.

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

ELS

Données :
_ _

M ser , b, d , σ s , σ b

M ser
µ1 = _
b × d 2 ×σ s
On lit alors k et
β 1 en fonction
de µ 1
_
σ b = K ×σ s

Pas armatures Armatures de compression


compression _ _ nécessaires
σ b ≤σ b σ b ≥σ b

_
15 × σ b
M ser α1 = _ _
y1 = α 1 × d
A= _ 15 × σ b + σ s
β1 × d × σ s
b g
_ _
b × y1 × σ b 15 × σ b y1 − d '
Fb = σ 's = σ 's ≤ σ s
2 y1

A' =
b g
M ser − Fb d − y1 ÷ 3
σ c
d −d h
'
s
'

Fb + A'×σ 's
A= _
σs

10

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

4.4 Poutrelles

4.4.1 Mode de fonctionnement


Les poutrelles sont des éléments bi-appuyées qui reçoivent les charges du planchers pour les
transmettre aux poutres principales. Elles sont généralement orientées dans le sens de la plus petite
portée du panneaux considéré sauf en cas de contraintes d’ordre architectural etc.

4.4.2 Note de calcul


Nous allons choisir une poutrelle du plancher haut du premier étage pour montrer comment le calcul
est mené.

4.6 m

Les charges permanentes sur le plancher haut du premier étage sont estimées à 530 kg/m2 et comme
l’entraxe des poutrelles est de 60cm on en déduit la charge par mètre linéaire sur chaque poutrelle
soit

g = 530 x 0.6 = 318 kg /m


La terrasse étant accessible la charge d’exploitation est de 150 kg /m2 donc chaque poutrelle porte

q = 150 x 0.6 = 90 kg /m

A l’ ELU
p = 1.35 x g + 1.5 x q

p = 565 kg / m

Le moment à mi- travée vaut


pl 2
M=
8

M = 14945 N

11

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

La section de calcul des poutrelles est une section en T représentée comme suit :
60 cm
4 cm

16 cm

10 cm
On prendra la hauteur utile d = 17 cm
− −

σ b = 14.2 MPa σ s = 348 MPa

M
µ= = 0.06
− et la lecture dans le tableau donne β = 0.969
b × d ×σ b
2

M
d’où A = − = 2.86 cm2
σ s× d × β
On prend alors 2φ14 = 3.08 cm
2

La section minimale satisfaisant la condition de non fragilité exprimée par


f t 28
A ≥ 0.23 × b × d × = 1.23cm2
fe
On a bien A > Amin
Au niveau des appuis

Même si la structure repose librement aux appuis et que les moments de flexion sont en principe nuls
on tient néanmoins compte d’un moment forfaitaire de –0.15 M0 au niveau des appuis avec M0 le
moment isostatique maximal en travée.
Pour le cas de la poutrelle que nous étudions ce moment vaut -2242 N aux appuis à l’ ELU et –1619
N à l’ELS.
Ce qui impose aux appuis des armatures supérieures de 2φ10

12

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2


La vérification des contraintes de béton donne σ = 317
. MPa < σ b
b

Vérifications à l’ELS
Compte tenue du fait que la fissuration est peu préjudiciable on n’aura qu’à vérifier la contrainte
dans le béton.

σb = 0.6 x fc28 = 15 MPa.


p = 318 + 90 = 408 Kg/m
100 × A
ρ= = 0.301
b×d

La lecture des tableaux nous donne µ1' = 0.1179


Le moment à L’ELS vaut
Mser=10800N
M ser 10800
Donc σ b = = = 5.27 MPa
µ 1' × b × d 2 01179
. × 60 × 17 2
Les contraintes de béton sont alors vérifiées.

Calcul des armatures transversales


On a :
5650 × 4.6
La contrainte es maximale aux appuis et vaut V = = 12995 N
2
Vu
τu = = 0.77MPa
b0 ×d
Nous utiliserons comme armature transversales des cadres φ 6 donc
2
At = 0.56 cm .
La contrainte tangentielle maximale admissible vaut
0.2 f cj
τ uadm = min( , 5 MPa ) = 3.33 MPa
γb
On a bien τ uadm >τ u
La valeur maximale de l’espacement des armatures transversales est fixée à :
min(0.9 × d , 40cm) = 15 cm
En admettant qu’il y a reprise de bétonnage la valeur de l’espacement des armatures transversales est
donnée par :
0.8 × f e × At
St ≤ = 23 cm
b0 ×τ u

13

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

On retient donc

St = 13 cm

Justification de l’étaiement pendant la phase de construction

Pendant la phase d’exécution du plancher et avant le durcissement de la table de compression il la


partie préfabriquée devra être en mesure de reprendre les sollicitation dues au poids du béton frais du
hourdi ainsi que les charges des ouvriers et du matériel d’exécution. Mais son dimensionnement
ayant été fait à l’état définitif c’est à dire à la phase où le hourdis a durci il faudra donc placer des
étais qui reprendront une partie des efforts et éviter ainsi la ruine de la poutrelle.
Dans ce qui suit nous allons déterminer le nombre de d’étais nécessaire pour la poutrelle que nous
sommes entrain d’étudier.
Le calcul sera mené à l’ELS.

• Les charges à considérer sont les charges permanentes limitées au poids propre du plancher 16+4
• La charge des ouvriers évaluée forfaitairement à la plus défavorable des deux valeurs 500N / m
de charge répartie ou une charge concentrée de 1000N placée à mi travée ( voir règles BAEL ).
La partie préfabriquée de la poutre a les dimensions données par le schémas suivant :

4.6 m

14 cm

10 cm

En considérant la charge concentrée de 1000 N on trouve un moment total de :

P (Charge concentrée)

Poids propre du plancher

0.5 l

14

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

0.6 x 285 x 1.2 x 4.62/8 + 1000 x 4.6/4 = 6.58 KN.m

Pour la charge repartie de 500N / m on trouve :

Charge répartie de 500N /m

Poids propre
Du plancher

(500+2052) x 4.62 /8 = 6.76 KN.m


Il apparaît donc que le cas le plus défavorable est celui de la charge repartie.
On procède au calcul des contraintes en supposant tout d’abord qu’il n’y a pas d’étais.
La section d’acier vaut A= 2φ14 = 3.08 cm2

ρ = 2.8 β = 0.803 et µ = 0.2364


6760
σs = =248.48 MPa
D’où 3.08 ×0.803 ×0.11
6760 −
σb = = 24.64 >σb =15 MPa
0.2364 ×10 ×112

Les contraintes n’étant pas vérifiées il y a donc nécessité de placer des étais.
On suppose que trois étais sont placés et on procède aux vérifications.

Poids propre
Du plancher
1 2 3 4 5
1.15 1.15 1.15 1.15

15

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

L’application du théorème des trois moments sur la structure hyperstatique ainsi créée nous a donné
les moments suivants aux appuis et en travée.

M1 = M5 = 0
M2 = M4 = -362 N.m
M3 = -242 N.m
M23 = M34 = 485 N.m
M12 = M45 = 404 N.m

Vérification des sections en travées


 Travée 1-2
A = 3.08 cm2

ρ =2.801 β =0.803 µ =0.2373


σs =14.83 σb =1.43 MPa

 Travée 2-3

ρ = 2.801 σ s = 17.82 σ b = 1.72 MPa

 Travée 3-4
Idem que la travée 2-3
 Travée 4-5
Idem travée 1-2

Vérification des sections sur appui

Au niveau des appuis où il y a des étais se développent naturellement des moments négatifs .Or il
n’existe pas d’armatures supérieure à ces niveau. Il faudra donc vérifier que les contraintes de
traction dans les fibres supérieures de ces sections ne dépassent pas les contraintes limites de traction
admissibles dans le béton.
Si on note Ih le moment d’inertie de la section rendues homogène en multipliant par 15 la section
d’acier 0n doit vérifier que :
M ser −
≥σt et 2φ14
Ih
v

16

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

Le calcul du centre de gravité de la section homogénéisée donne


YG = 6.0075 cm
Ih = 4654.1555 cm4
V V’ = 6.0075 cm
g g’ V = 7.9925 cm

V’

Le calcul des contraintes aux appuis donne :

Appui 2 et 4

σs =−0.625 MPa
σi = 0.467 MPa
Appui 3

σ s =− 0.415 MPa
σi = 0.312 MPa

Or la contrainte de traction maximale admissible dans le béton est de


-2.1 MPa
les contraintes ne sont pas dépassées et trois étais suffisent par poutrelle.

A la suite de l’étude de cette poutrelle nous donnons dans le tableau ci- après les résultats qui ont été
trouvés pour les autres poutrelles de la construction.
Pour chaque plancher on a regroupé les poutrelles suivant leurs portée car pour des poutrelles de
même portée les résultats sont identiques.

17

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

PLANCHER TERRASSE.

Portée (m) 3.05 1.9 4.4


Moment
Travée ( N.m ) 7838 3042 16311

Armature
travée 2φ10 2φ10 2φ14

Moment
Appui ( N.m ) -1176 -457 -2447

Armature
ELU Appui 2φ10 2φ10 2φ10

Effort tranchant
A l’appui( N ) 10279 6403 14828

Espacement armatures (cm)


transversales 13 13 13
Moment
Travée ( N.m ) 5687 2207 11834

Contrainte
Béton travée 3.68 1.44 5.78
ELS ( MPa )
Moment
Appui -854 -332 -1776
( N.m )
Contrainte
Béton appui 1.68 0.66 3.49
( MPa )

18

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

PLANCHER HAUT DU PREMIER ETAGE

Portée (m) 3.05 1.9 4.6


Moment
Travée ( N.m ) 6570 2550 14945

Armature
travée
2φ10 2φ10 2φ14
Moment
Appui ( N.m) -986 -383 -2242

Armature
ELU Appui
2φ10 2φ10 2φ10
Effort tranchant
A l’appui ( N ) 8617 5368 12995

Espacement armatures (cm)


transversales 13 13 13
Moment
Travée ( N.m ) 4745 1842 10792

Contrainte
ELS Béton travée 3.08 1.19 5.27
( MPa )
Moment
Appui -712 -277 -1619
( N.m )
Contrainte
1.39 0.54 3.17

19

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

PLANCHER HAUT DU REZ DE CHAUSSEE

Portée (m) 3.05 4.60 3 2.60


Moment
Travée ( N .m) 6570 14945 6357 4775

Armature
travée 2φ10 2φ14 2φ10 2φ10

Moment
ELU Appui ( N.m ) -986 -2242 -954 -717

Armature
Appui 2φ10 2φ10 2φ10 2φ10
Effort tranchant à
l’appui ( N) 8617 12995 8475 7345

Espacement
armatures (cm) 13 13 13 13
transversales
Moment
Travée ( N.m ) 4745 10792 4590 3448

Contrainte
ELS Béton travée
( MPa )
3.08 5.28 2.98 2.24

Moment
Appui -712 -1619 -689 -518
( N.m )
Contrainte
Béton appui 1.39 3.17 1.36 1.02
( MPa )
Pour les dessins de détail voir schémas annexes

20

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

4.5 Poutres

4.5.1 Mode de fonctionnement


Les poutres principales travaillent en flexion. Elles reprennent les charges des poutrelles pour les
transmettre aux poteaux.

4.5.2 Règles de prédimensionnement


Avant de déterminer les sections d’armature dans le les poutres il faut se fixer leur dimension. Ceci
est basé sur les règles de bonne pratique qui sont tirées des expériences accumulées dans le domaine.
Les deux dimensions fondamentales d’une poutre étant sa hauteur et sa largeur elles dont fixées
suivant les ratios suivants :

1 h
15 ≤ ≤ 110
l
0.4 ×h ≤b ≤ 0.6 ×h
En prenant pour notre cas
h = 35 cmet b = 20 cm avec l = 4.80 m
h 35
= = 0.0729 0.4 × h = 14 0.6 × h = 21
l 480
0n a bien
1 ≤ 0.0729 ≤ 1
15 10
14 ≤ 20 ≤ 21
Ceci représente les dimensions de la poutre de plus grande portée.
Mais par souci d’uniformisation des dimensions en vue de rendre plus facile l’exécution et d’éviter
d’éventuelles erreurs nous conserverons les mêmes dimensions pour le calcul des autres poutres à
savoir

b = 20 cm
h = 35 cm
Les calculs effectués en suivant la méthode convenable parmi les deux citées plus haut ( forfaitaire
ou Caquot) en fonction de la poutre considérée ainsi que la détermination des armatures à ELU et
des vérifications à L’ELS ont permis de dresser les tableaux des poutres suivant :
A noter que la méthode de détermination des armatures suit la même note de calcul que dans le cas
des poutrelles exposée plus haut :

21

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

PLANCHER TERRASSE
Armatures longitudinales en travée
Travée Portée
(m)
Section Moment
Ultime
Armatures
inférieures
Armatures
supérieures
σb
( KN.m) ELS
( MPa)
N201 3.25 20x35 18.51
4φ8 5.34

N202 4.8 20x35 65.89


5φ14 12.3

N203 3.05 20x35 23.79 2φ12 6.71


N204 4.00 20x35 -5.80 2φ10 1.45

C204 0.7 20x35 27.01 2φ10 + 2φ8 7.22

N205 3.25 20x35 24.82 3φ10 6.80

N206 2.1 20x35 -12.20 2φ10 2.38

N207 2.7 20x35 28.07 2φ14 7.05

N208 3.25 20x35 8.19


2φ 8 3.24

N209 2.1 20x35 -5.48


2φ8 2.19

N210 2.7 20x35 16.82


2φ10 5.43

N211 3.20 20x35 20.74 2φ12 5.85

N212 4.00 20x35 -11.59


3φ 8 4.24

C212 0.7 20x35 -44.50 4φ12 7.83

N213 3.2 20x35 38.62 2φ14 + 1φ10 8.98


N214 2.00 20x35 * * *
C214 1.2 20x35 -142 8φ16 + 2φ12 5φ16
(*) Voir annexe pour détail de ferraillage

22

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

Armatures longitudinales sur appui

Travée Moment
Appui
Armature
Appui σb Moment
Appui
Armature
Appui droit
σb
Gauche gauche ELS Droit ELS
( KN.m) gauche ( KN.m) Droit
( MPa
)
N201 0 0 0 -71.62 5φ14 13.4

N202 -71.62
5φ14 13.4 0 0 0

N203 0 0 0 -21.31 2φ12 6.03


N204 -21.31 2φ12 6.03 -27.01 2φ 10 + 2φ 8 7.22

N205 0 0 0 -25.24 2φ14 6.36


N206 -25.24 2φ14 6.36 -26.68 2φ14 6.00
N207 -26.68 2φ14 6.00 0 0 0
N208 0 0 0 -8.45
2φ8 3.37

N209 -8.45
2φ 8 3.37 -14.90 2φ10 4.82

N210 -14.90 2φ10 4.82 0 0 0


N211 0 0 0 -19.45 2φ12 5.52
N212 -19.45 2φ12 5.52 -44.50 4φ12 7.83
N213 0 0 0 0 0 0
N214 0 0 0 -142 5φ16 sup
8φ16 + 2φ12 inf

23

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

Armatures transversales d’effort tranchant

Travée Vu ( N ) Intervalle et type d’armature Espace-


ment( cm)
N201 35380 [0 , 3.25/2] (1 cadre φ6 ) 10
76990 14
[3.25/2 , 3.25] ( 1 cadre + 1 étrier φ6
N202 96080 [0 , 4.8/2 ] ( 1 cadre + 1 étrier φ6 ) 10
81415 14
[ 4.8 /2 , 4.8] ( 1 cadre + 1 étrier φ6 )
N203 48660 [travée entière] 10 cm ( 1 cadre φ6 ) 10
N204 20190 [travée entière] (1 cadre φ6 ) 25
C204 41770 [console entière] (1 cadre φ 6 ) 10
N205 51750 [travée entière](1 cadre+ 1 étrier φ 6 ) 20
N206 31050 [travée entière] (1 cadre φ6 ) 18
N207 69180 [ travée entière] (1 cadre φ 6 ) 8
N208 17420 [ travée entière] (1 cadre φ 6 ) 30
N209 12650 [ travée entière] (1 cadre φ 6 ) 28
N210 40580 [ travée entière] (1 cadre φ 6 ) 14
N211 31590 [ travée entière] (1 cadre φ 6 ) 15
N212 19150 [ travée entière] (1 cadre φ 6 ) 14
C212 53420 [ console entière] (1 cadre φ 6 ) 10
N213 48280 [console entière](1 cadre+ 1 étrier φ 6 ) 20
N214
C214 136440 [console entière] (1 cadre+ 1 étrier φ 6 ) 8

Influence des efforts tranchants au voisinage des appuis

 Le non dépassement de la contrainte de compression du béton dans les bielles inclinées à 45°
impose la condition suivante sur l’effort tranchant :

Vu ≤ 0.267 × b0 × a × f c 28 [1]
Avec :
b0 la largeur de la section sur appui
24

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

a donnée par les règles BAEL tel que amax = 0.9xd (d étant la hauteur utile)
fc28 la contrainte de compression du béton à 28 jours.

 La force de compression Vu 2 existant dans le béton a une composante horizontale Vu que


devra équilibrer une réaction de même intensité mais en traction. De ce fait il est nécessaire de
placer au niveau inférieur des section d’appui des armatures longitudinales de section A tel que

. × Vu
115
A≥ fe
si appui de rive

. × (Vu + H )
115
A≥ f e s’il existe un effort horizontal H au niveau
de l’appui [ 2]

Mu
. × (Vu +
115 )
A≥ 0.9 × d Pour le cas d’un appui au nu
fe
duquel existe un moment Mu ( continuité ou encastrement)

Mu et H sont à considérer avec leurs signes.

 Enfin on doit avoir pour la contrainte moyenne de compression de l’aire d’appui, contrainte
déterminée en considérant la valeur de calcul ultime de la réaction

σ mbc ≤ 0.867 × f c 28 . [ 3]

Note de calcul pour l ‘appui de gauche de la travée N201

Travée N201

N201 N202

A B
C

En A
 V = 3538 daN
On prend a = 20-(3-2)= 15 cm
0.267 x 15x 20x250 = 20025 daN 3 a 2
et 3538 < 20025 [ 1 ]

25

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

 1.15 x 3538 / 400 = 0.11


En considérant la continuité des armatures de travée jusqu’aux appuis on a
A = 3φ 8 = 2.01 cm2
Et 0.11 < 2.01 [ 2 ]

35380
 σ bc
m
= × 10−6 = 118
. MPa
0.2 × 015
.

−m
[3
σ bc = 0.867 × 25 = 2168
. MPa > 118
. MPa

Appui de gauche Appui de droite


Travée [1] [2] [3] [1] [2] [3]
N201 OK OK OK OK OK OK
N202 OK OK OK OK OK OK
N203 OK OK OK OK OK OK
N204 OK OK OK OK OK OK
C204 OK OK OK OK OK OK
N205 OK OK OK OK OK OK
N206 OK OK OK OK OK OK
N207 OK OK OK OK OK OK
N208 OK OK OK OK OK OK
N209 OK OK OK OK OK OK
N210 OK OK OK OK OK OK
N211 OK OK OK OK OK OK
N212 OK OK OK OK OK OK
C212 OK OK OK OK OK OK
N213 OK OK OK OK OK OK
N214 OK OK OK OK OK OK
C214 OK OK OK OK OK OK

26

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

PLANCHER HAUT DU PREMIER ETAGE

Armatures longitudinales en travée

Travée Portée
(m)
Section Moment
Ultime
Armatures
inférieures
Armatures
supérieures
σb
( KN.m ) ELS
( MPa
)
N101 3.25 20x35 5.60 2φ10 1.85
N102 4.80 20x35 22.68 2φ12 6.48
N103 3.2 20x35 20.41 2φ12 5.73
N104 4.00 20x35 30.66 3φ14 7.73
C104 0.7 20x35 -14.48 2φ10 4.71
N105 3.2 20x35 16.49 2φ10 5.37
N106 4.00 20x35 38.46 2φ16 8.79
C106 0.7 20x35 -24.41 3φ10 6.87
N107 3.2 20x35 18.28 2φ12 5.07
N108 4.00 20x35 -12.03 2φ10 4.29
C108 0.7 20x35 -175.36 4φ14 10φ16 7.02
N109 3.25 20x35 2.13 2φ10 0.694
N110 2.1 20x35 -2.21 2φ10 0.73
N111 2.7 20x35 10.85 2φ10 3.93
N112 3.25 20x35 10.57 3φ8 3.60

N113 2.1 20x35 -5.61 2φ8 2.27


N114 2.7 20x35 16.51 2φ10 5.43
N115 2.00 20x35 * * * *
C115 1.2 20x35 -54.20 5φ12 11.09

27

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

Armatures longitudinales sur appui

Travée Moment
Appui
Armature
Appui σb Moment
Appui
Armature
Appui droit
σb
Gauche gauche ELS Droit ELS
( KN.m ) Gauche ( KN.m) Droit
( MPa) (MPa)
N101 0 0 0 -25.04
3φ10 7.08

N102 -25.04 3φ10 7.08 0 0 0

N103 0 0 0 -31.54
3φ14 7.98

N104 -31.54 3φ14 7.98 -14.48


2φ10 4.71

C104 -14.48 2φ10 4.71 - - -

N105 0 0 0 -34.30
3φ12 8.39

N106 -34.30 3φ12 8.39 -24.41


3φ10 6.87

C106 -24.41 3φ10 6.87 - - -

N107 0 0 0 -38.57 2φ12 + 2φ10 8.93

N108 -38.57 2φ12 + 2φ10 8.93 -175.36 4φ14 inf 7.02

10φ16 sup
C108 -175.36 4φ14 inf 7.02 - - -
10φ16 sup
N109 0 0 0 -2.21
2φ10 0.725

N110 -2.21 2φ10 0.725 -9.02


2φ10 2.89

N111 -9.02 2φ10 2.89 0 0 0

N112 0 0 0 -11.03
3φ8 3.74

N113 -11.03
3φ 8 3.74 -15.11
3φ 8 5.13

28

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

N114 -15.11
3φ 8 5.13 0 0 0

N115 0 0 0 -54.20 5φ12 11.09


C115 -54.20 5φ12 11.09 0 0 0

Armatures transversales d’effort tranchant

Travée Vu ( N ) Intervalle et type d’armature Espace-


ment( cm)
N101 11510 [0 , 3.25/2] ( 1 cadre φ6 ) 28
26920 20
[3.25/2 , 3.25] ( 1 cadre φ 6 )
N102 33590 [ travée entière] ( 1 cadre φ 6 ) 15
N103 32680 [ 0, 3.2/2] ( 1 cadre φ 6 ) 17
51750 10
[3.2/2 , 3.2}] ( 1 cadre φ 6 )
N104 56890 [ travée entière] ( 1 cadre+ 1 étrier φ6 ) 20
C104 11480 [console entière] ( 1 cadre φ6 ) 28
N105 27830 [ 0 , 3.2/2] ( 1 cadre φ6 ) 20
48290 10
[ 3.2/2 , 3.2] ( 1 cadre φ 6 )
N106 69380 [travée entière] (( 1 cadre φ 6 ) 10
C106 46580 [ console entière] ( 1 cadre φ 6 ) 12
N107 30630 [ 0, 3.2/2] ( 1 cadre φ 6 ) 18
53110 10
[ 3.2/2 , 3.2] ( 1 cadre φ 6 )
N108 42650 [0 ,4/2] ( 1 cadre φ 6 ) 13
111750 5
[4/2 , 4] ( 1 cadre φ 6 )
C108 80800 [ console entière] (1 cadre+1 étrier φ6 ) 14
N109 4540 [ travée entière] (( 1 cadreφ6 ) 28
N110 5740 [travée entière] ( 1 cadre φ 6 ) 28
N111 25590 [ travée entière] ( 1 cadre φ 6 ) 28
N112 22610 [ travée entière] ( 1 cadre φ 6 ) 24

29

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

N113 1436 [ travée entière] ( 1 cadreφ6 ) 28


N114 29740 [travée entière] ( 1 cadre φ 6 ) 19
N115 50160 [ travée entière] ( 1 cadre+1 étrierφ6 ) 22
C115 59010 (console entière] (1 cadre+1 étrier φ 6 ) 19

Influence des efforts tranchants au niveau des appuis


Les vérifications sont conduites comme dans le cas du plancher terrasse.

Appui de gauche Appui de droite


Travée [1] [2] [3] [1] [2] [3]
N101 OK OK OK OK OK OK
N102 OK OK OK OK OK OK
N103 OK OK OK OK OK OK
N104 OK OK OK OK OK OK
C104 OK OK OK OK OK OK
N105 OK OK OK OK OK OK
N106 OK OK OK OK OK OK
C106 OK OK OK OK OK OK
N107 OK OK OK OK OK OK
N108 OK OK OK OK OK OK
C108 OK OK OK OK OK OK
N109 OK OK OK OK OK OK
N110 OK OK OK OK OK OK
N111 OK OK OK OK OK OK
N112 OK OK OK OK OK OK
N113 OK OK OK OK OK OK
N114 OK OK OK OK OK OK
N115 OK OK OK OK OK OK
C115 OK OK OK OK OK OK

30

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

PLANCHER HAUT DU REZ DE CHAUSSEE


Armature longitudinales en travée

Travée Portée Section Moment


Ultime ( KN.m)
Armatures
inférieures
Armatures
supérieures
σb
(m) ELS
( MPa)
N001 3.25 20x35 5.60 2φ10 1.85
N002 4.80 20x35 22.68 2φ12 6.48
N003 3.25 20x35 25.39
5φ 8 6.92

N004 2.1 20x35 12.97


3φ 8 2.49

N005 2.7 20x35 18.90


4φ 8 5.67

N006 2.1 20x35 10.25


2φ 8 4.08

N007 2.7 20x35 11.38


3φ 8 3.77

N008 3.25 20x35 19.28 2φ12 5.46


N009 1.2 20x35 25.30 [0,0.83] 2φ 8 + 2φ10 7.14
-27.94[0.83,1.2] 6φ8
N010 3.2 20x35 2.62
2φ 8 3.59

C010 0.7 20x35 -51.79 2φ14 + 2φ12 10.98


N011 2.00 20x35 -26.37 [0 , 1] 2φ 8 + 2φ10 7.11
-66.85 [1 , 2] 3φ14 + 3φ10 12.89
C011 1.20 20x35 -66.85 3φ14 + 3φ1012.89
N012 2.80 20x35 -31.78 4φ10 8.38

N013 4.40 20x35 85.15 5φ14 + 4φ12 15.00

31

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

C013 0.7 20x35 -15.25


3φ 8 5.15

N014 3.2 20x35 16.49 2φ10 5.37


N015 4.00 20x35 38.46 2φ16 8.79
C015 0.7 20x35 -24.41 3φ10 6.87

Armatures longitudinales sur appui

Travée Moment
Appui
Armature
Appui σb Moment
Appui
Armature
Appui droit
σb
gauche gauche ELS( M Droit ELS
Pa) ( KN ) (MPa)
gauche droit
N001 0 0 0 -25.04
3φ10 7.08

N002 -25.04 3φ10 7.08 0 0 0

N003 0 0 0 -15.88
3φ 8 5.33

N004 -15.88
3φ 8 5.33 -11.81
3φ 8 3.95

N005 -11.81
3φ 8 3.95 0 0 0

N006 0 0 0 -9.03 2φ 8 3.56

N007 -9.03 2φ 8 3.56 0 0 0


N008 0 0 0 0 0 0
N009 0 0 0 -27.94 2φ10 + 1φ 8 7.26
N010 -27.94 2φ10 + 1φ 8 7.26 -51.79 2φ14 + 2φ12 10.98
C010 -51.79 2φ14 + 2φ12 10.98 - - -
N011 0 0 0 -66.85 3φ10 + 3φ14 12.89
C011 -66.85 3φ10 + 3φ14 12.89 - - -
N012 0 0 0 -59.08
3φ12 11.92

N013 -59.08 3φ12 11.92 -15.25


3φ 8 5.15

C013 -15.25
3φ 8 5.15 - - -

N014 0 0 0 -34.30
3φ12 8.39

N015 -34.30 3φ12 8.39 -24.41


3φ10 6.87

C015 -24.41 3φ10 6.87 - - -


32

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

Armatures transversales d’effort tranchant

Travée Vu ( N ) Intervalle et type d’armature Espace-


ment( cm)
N001 11510 [0 , 3.25/2] ( 1 cadre φ6 ) 28
26920 20
[3.25/2 , 3.25] ( 1 cadre φ 6 )
N002 33590 [ travée entière] ( 1 cadre φ 6 ) 15
N003 43960 [travée entière] ( 1 cadre φ 6 ) 12
N004 29160 [travée entière] (1 cadre φ 6 ) 19
N005 39370 [travée entière] (1 cadre φ 6 ) 14
N006 21620 [travée entière] (1 cadre φ 6 ) 26
N007 25600 [travée entière] (1 cadre φ 6 ) 20
N008 23710 [ travée entière] (1 cadre φ 6 ) 20
N009 81890 [ travée entière] (1 cadre+1 étrier φ 6 ) 14

N010 68890 [travée entière] (1 cadre+1 étrier φ 6 ) 16

C010 87350 [ travée entière] (1 cadre+1 étrier φ 6 ) 13


N011 47570 [ travée entière] (1 cadre φ 6 ) 10
C011 64170 [ console entière] (1 cadre+ 1 étrier φ 6 ) 17
N012 45170 [travée entière] (1 cadre φ 6 ) 10
N013
C013 32030 [console entière] (1 cadre+1 étrier φ 6 ) 28
N014 27830 [ 0 , 3.2/2] ( 1 cadre φ6 ) 20
48290 10
[ 3.2/2 , 3.2] ( 1 cadre φ 6 )
N015 69380 [travée entière] (( 1 cadre φ 6 ) 10
C015 46580 [ console entière] ( 1 cadre φ 6 ) 12

33

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

Influence des efforts tranchants au niveau des appuis

Appui de gauche Appui de droite


Travée [1] [2] [3] [1] [2] [3]
N001 OK OK OK OK OK OK
N002 OK OK OK OK OK OK
N003 OK OK OK OK OK OK
N004 OK OK OK OK OK OK
N005 OK OK OK OK OK OK
N006 OK OK OK OK OK OK
N007 OK OK OK OK OK OK
N008 OK OK OK OK OK OK
N009 OK OK OK OK OK OK
N010 OK OK OK OK OK OK
C010 OK OK OK OK OK OK
N011 OK OK OK OK OK OK
C011 OK OK OK OK OK OK
N012 OK OK OK OK OK OK
N013 OK OK OK OK OK OK
C013 OK OK OK OK OK OK
N014 OK OK OK OK OK OK
N015 OK OK OK OK OK OK
C015 OK OK OK OK OK OK

34

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

5. DIMENSIONNEMENT DES POTEAUX

5.1 Mode de fonctionnement

Les poteaux reprennent les efforts venant des poutres du plancher


Pour les transmettre aux blocs de fondations. Ce sont donc des éléments qui travaillent
principalement en compression. Dans leur dimensionnement il faut donc tenir compte des
instabilités de formes qui peuvent avoir lieu au niveau de ces éléments et particulièrement le
risque de flambement.

5.2 Méthode de dimensionnement des poteaux


Nos poteaux seront placés tel qu’il y ait une compression centrée c à d que les efforts normaux de
compression passeront par l’axe du poteau.
Le calcul se fera suivant la méthode forfaitaire exposée ci dessous :

35

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

Armatures longitudinales

DONNEES
Combinaison de base N = 1.35G+1.5Q
Longueur de flambement : lf
Section de poteau : a , b ou D I,B
Matériaux fc28 , fe

I Rayon de giration
i=
B

lf
λ= ≤ 70 non Méthode
i
forfaitaire non
applicable.
oui

oui Non
λ≤50

F50I
α = 0.6 × G J
2

α=
0.85 Hλ K
Fλ I
1 + 0.2 × G J
2

H35K
36

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

( 1)

Br = (a − 2) × (b − 2) Type de section Br = π × (d − 2) 2 / 4

(1)

F
GN B ×f I γ
J
Ath =
Hα 0.9 × γ K f
− ×
u r c 28 s

b e
(2)

Amin
A ( 4u) = 4 ×u cm2

(3)

B
A ( 0.2%) = 0.2 ×
100
( 1 ) Si Nu /2 appliqué avant 90j : divisé α par 1.1
28 = sup[αA1.20
Aminj : divisé (0.2%) , A ( 4u)]
(2 ) u représente le périmètre de la section exprimé en mètre
( 3 ) vérifier que As < 5% B sinon frettage.

37
Ascalculé = sup[ Ath , Amin ]
Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000
Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

Armatures transversales
φt ≤φl 3 avec φl diamètre de la plus grosse armature longitudinale
5.3 Note de calcul
Comme exemple de calcul nous prendrons le poteau n° 1
C’est un poteau qui est encastré dans les fondations. Le sol étant de bonne qualité dans ses
couches supérieures ( 3 bar) les semelles auront leur face supérieure à 20 cm du niveau 0.00
l0 = 3.00 m l f = 0.7 × l0 = 2.1 m
Dimension des poteaux 20 x 20 cm 20
Nu = 187.31 KN
Ns = 137.10 KN
0.2 2.1
i= = 0.057 λ= = 36.85 < 50 20
2× 3 0.057
l0

La majorité des charges appliquées avant 90 jours


α
. = 0.632
On trouve
11
Le calcul de Ath avec les formules exposées dans l’organigramme donne Ath
Négatif.
On calcule les armatures minimales :
8 ×( 20 +20)
A( 4u) = =3.2 cm2
100
A( 0.2% B ) =0.2 cm2

Amin = 3.2 cm2

On retient donc les armatures minimales équivalent à

4φ12
On effectue une vérification rapide du béton à L’ELS
N
σb =
b
100 × B + 15 × A gσ s = 15 × σ b

N en newton ; a et b en cm2 ; σ b et σ s en MPa


ceci donne pour notre cas

σ b = 4.13 MPa < σ− b = 15 MPa


38

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

Pour les armatures transversales nous prendrons en application de la règle énoncée plus haut mais du
fait que les φ4 ne sont pas disponibles, des cadres φ6
b
St ≤ 40 cm ; 15 ×1.2 cm ; 20 +10 cm g
St = 18 cm soit 5 cadres φ6 par mètre linéaire
Les résultats des calculs des autres poteaux sont donnés dans le tableau ci- après :
Poteau Section Effort
Ultime l f i λ Armat.
Long
Effort σb
( KN )
( m)
ELS ELS
( m) (KN) ( MPa)
P1 20x20 188 2.1 0.057 36.85
4φ12 138 4.13

P2 20x20 390 2.1 0.057 36.85


4φ12 285 6.09

P3 20x20 322 2.1 0.057 36.85


4φ12 236 5.03

P4 20x20 120 2.1 0.057 36.85


4φ12 90 1.3

P5 20x20 470 2.1 0.057 36.85


4φ12 241 3.42

P6 20x20 238 1.96 33.94


4φ12 134 1.90

P7 20x20 223 2.1 0.057 36.85


4φ12 163 2.31

P8 20x20 157 2.1 0.057 36.85


4φ12 110 1.55

P9 20x20 246 1.96 33.94


4φ12 162 2.30

P10 20x20 231 2.1 0.057 36.85


4φ12 113 1.6

P11 20x20 177 1.96 33.94


4φ12 107 1.51

P12 20x20 355 2.1 0.057 36.85


4φ12 260 3.69

P13 20x20 99 2.1 0.057 36.85


4φ12 72 1.02

P14 20x20 111 2.1 0.057 36.85


4φ12 81 1.15

P15 20x20 306 1.96 33.94


4φ12 230 5.65

Pour tous les poteaux les armatures transversales seront prises égales à des cadres φ6 espacés
de 18 cm soit environ 5 cadres par mètre linéaire.

39

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

6. DIMENSIONNEMENT DES SEMELLES DE FONDATION

6.1 Mode de fonctionnement

Les semelles de fondation constituent le dernier point de transition des charges avant d’atteindre
le sol. De ce fait les semelles doivent assurer la bonne transmission des efforts venant de la
superstructure au sol.

6.2 Méthode de calcul

Nous pressentons ci après le diagramme de dimensionnement des semelles de fondation.


Ce dimensionnement passe par deux étapes :
Il faut tout d’abord déterminer les dimensions de la semelle avant de calculer son ferraillage. Pour le
cas des semelles rigides on a :

 Détermination des dimensions de la semelle.

40

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

a
b

h h
1m B
A
B
Semelle Aire de la Semelle
continue Surface isolée
portante : S

Respect de
1ère étape
l’homothétie
Aire approchée S1 < S
des dimensions
poteau et semelle
a A1 a
= ⇒ S1 = B12 ×
b B1 b

c
S1 surface en m2h S1 =
b
G +Qg
A1 = S1 ×
a
B =
1
. b
100 longueur en mg
σsol b
b
B1 = S1 ×
a

3è étape
Condition de rigidité
B − b2è étape
4è étape
≤ d ≤ B−b −
4 des 41dimensions
condition
Choix σ sol ≤ σ sol
Ecole Mohammadia d’ingénieurs
De la surface
Hauteur : h = d + 0.05
portante
totale A > A1
1999-2000
N serde+0.05)
( Multiple p. p semelle B > B1
h = d + 0.05 σ (solh multiple
= de 0.05) h = d + 0.05
( en mètre) aire surface por tan te ( en mètre)
Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

B > B1
(L=1m )

 Détermination des aciers tendus par la méthode des bielles comprimées.


42

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

a) semelle isolée sous poteau


Nappe inférieure parallèle à B

Ax =
Nu
×
b g
B − b ×γ s
8 d × fe
Nappe supérieure parallèle à A

Ay =
Nu
×
b g
A− a ×γ s
8 d × fe
b) Semelle continue sous mur
Nappe inférieure parallèle à B ( p. m)

Ax =
Nu
×
b g
B −b ×γ s
8 d × fe

Nappe supérieure perpendiculaire à B


( acier de répartition placé dans le sens longitudinal)
Ay =Ax / 4

NB : Nu ne tient pas compte de l’action du poids de la semelle dans le calcul des aciers.

6.3 Note de calcul


Comme exemple de calcul nous allons considérer la semelle N° 4 ( S4)
On a des semelles isolée à charge centrée.
σ sol = 0.3 MPa
89.61
S1 =
300 =0.2987
a =b =0.2 m donc
A1 = B1 =0.546

On retient donc A = B = 0.6 m

Hauteur utile minimale


0.6 − 0.2
d min = = 01
.
4
43

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

d = 015
. m
h = 0.20 m
89.61 + 0.62 + 0.2 × 25
σ sol =
0.62
σ sol = 0.253
Nu = 119.74 KN

On en tire par application des formules des armatures

Ax = Ay = 3φ 8
espacement 25 cm
Les résultats des calculs pour les autres semelles sont résumés dans le tableau ci- après :
Semelles Nser A=B d h σ sol Nu Ax = Ay Espace
( KN) ( cm ) ( cm) ( cm ) ( KN) ment
( MPa)
( cm )
S1 138 70 15 20 0.285 188 3φ10 30

S2 285 100 20 25 0.291 390 5φ12 25

S3 236 95 20 25 0.266 322 4φ12 28


S4 90 60 15 20 0.253 120 3φ 8 25

S5 241 90 20 25 0.298 470 4φ14 26

S6 163 75 15 20 0.294 223 3φ12 32

S7 110 70 15 20 0.228 157 3φ10 30

S8 113 70 15 20 0.234 231 3φ12 30

S9 260 95 20 25 0.288 355 5φ12 20

S10 72 60 15 20 0.203 99 3φ 8 25

S11 81 60 15 20 0.23 111 3φ 8 25

S12 230 90 20 25 0.288 306


5φ10 20

44

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000


Mini projet de Béton Armé Dimensionnement
d’un R+2

CONCLUSION

Au terme de ce mini projet nous pouvons affirmer que nous avons fait le tour des étapes de
dimensionnement d’un bâtiment. Nous sommes donc armés et assez avertis pour aborder tout
dimensionnement de Bâtiment.
A noter que nous avons effectué tous les calculs à la main et ceci nous a faits prendre conscience de
toute la difficulté du dimensionnement et son caractère fastidieux.
Même si actuellement il existe des logiciels de calculs de structures, il reste important que
l’ingénieur sache ce qu’il y a derrière les interfaces des ordinateurs pour mieux utiliser son logiciel et
nous pensons qu’après avoir manipuler toutes les formules de béton armé intervenant dans ce micro-
projet, nous avons atteint cet objectif.

45

Ecole Mohammadia d’ingénieurs 1999-2000