Vous êtes sur la page 1sur 33

Climatisation Solaire

Machine frigorifique
À
ADSORPTION

1ére Année Master Génie Climatique


FGMGP-USTHB
•Les systèmes de climatisation utilisant des machines à
adsorption reposent sur le phénomène d’adsorption et de
désorption d’un fluide par un solide.

•L'adsorption est un phénomène physique de fixation de


molécules d’un fluide (liquide ou gaz) sur la surface d'un
solide. L’adsorption s’accompagne d’un dégagement de
chaleur (réaction exothermique).

•La fixation provient de l'établissement, entre le solide et


les molécules, de liaisons de Van Der Waals ( liaisons de
type électrostatique de faible intensité, avec des énergies
d’interaction entre 5 et 40 kJ/mol)
•Adsorption physique (pas de réaction
chimique entre les molécules du gaz et le
solide)

•Adsorption chimique (réaction chimique


entre les molécules du gaz et le solide (sel))
•Une machine frigorifique à adsorption utilise de
l’énergie thermique pour fonctionner.
•Une unité de réfrigération à adsorption peut
contenir un ou plusieurs adsorbeurs, en plus du
condenseur, de l’évaporateur et de la valve de
détente et fonctionne selon un cycle
thermodynamique tritherme (Th, Ti, Tb)

•Un cycle thermodynamique d’une machine à


adsorption ( comme celui d’une machine à
absorption) peut âtre représenté sur un diagramme
de Clayperon (Ln P vs -1/T).
•Le cycle repose sur quatre étapes.
1ére étape : Chauffage + pressurisation

Durant cette étape l’adsorbeur reçoit de la part du capteur solaire de la chaleur à volume
constant (Les vannes de l’adsorbeur étant fermées ) : la température augmente ainsi que la
pression
2éme étape : (Chauffage + Désorption) et Condensation

Durant cette étape l’adsorbeur continue à recevoir de la chaleur en provenance du


capteur solaire la vanne en contact avec le condenseur étant ouverte : la température
au sein de l’adsorbeur continue à augmenter entrainant la désorption du fluide
frigorigène (sous forme de vapeur) qui va passer à l’état liquide dans le condenseur. La
chaleur latente de condensation est cédée à l’air ambiant (refroidissement à air) ou à
l’eau du réseau (refroidissement à eau) .
3éme étape : Refroidissement + Dépressurisation

Durant cette étape l’adsorbeur cède la chaleur à l’air ambiant (refroidissement à air)
ou à l’eau du réseau (refroidissement à eau) à volume constant (Les vannes de
l’adsorbeur étant fermées ) : la température diminue entrainant celle de la pression
4éme étape : (Refroidissement + Adsorption) et Vaporisation

Durant cette étape l’adsorbeur continue à céder sa chaleur à l’air ambiant


(refroidissement à air) ou à l’eau du réseau (refroidissement à eau). la vanne en
contact avec l’évaporateur étant ouverte : la température au sein de l’adsorbeur
continue à chuter entrainant l’adsorption du fluide frigorigène (sous forme de vapeur)
qui provient de l’évaporateur. De l’autre coté, le fluide frigorigène en provenance du
condenseur passe à travers la valve de détente et entre dans l’évaporateur ou il se
vaporise. La chaleur latente de vaporisation est enlevée à la source froide (air ou eau).
Machine à Adsorption à fonctionnement intermittent
application : réfrigérateur solaire
Machine frigorifique à Adsorption utilisant un Cycle pseudo-continu à deux adsorbeurs
application : Climatisation solaire
Principe de fonctionnement d’une machine à adsorption

1. Le premier compartiment (adsorbeur B )contient du silica-gel et le gaz réfrigérant ou


frigorigène en équilibre thermodynamique (température et pression identiques). Un
apport calorifique provenant du capteur solaire est transmis à ce compartiment ce qui
va entrainer le chauffage de l’adsorbat provoquant ainsi la désorption du réfrigérant et
une élévation de la pression. Lorsque la pression dans ce compartiment atteint la valeur
de la pression du condenseur, la vanne V4 s’ouvre et le fluide frigorigène sous forme de
vapeur entre dans le condenseur.
2. Dans le condenseur, le fluide frigorigène change d’état pour devenir liquide en cédant
sa chaleur de condensation à l’air ambiant (ou l’eau de refroidissement).
3. Détente des condensats du fluide frigorigène (passage à travers une valve de détente),
le fluide passe alors dans la zone basse pression de la machine.
4. Le fluide frigorigène à l’état liquide entre dans l’évaporateur où il se vaporise en captant
la chaleur du milieu ambiant (eau ou l’air)
5. L’adsorbant du 2éme compartiment (adsorbeur A ) est refroidi par un circuit d’eau de
refroidissement afin d’y maintenir la basse pression. Lorsque la pression dans le
compartiment est égale à celle de l’évaporateur, la vanne V1 est ouverte ce qui va
entrainer l’adsorption du fluide frigorigène sous forme de vapeur en provenance de
l’évaporateur ; un nouveau cycle peut alors commencer.
6. La fonction désorbeur-absorbeur de chaque compartiment est permutée ; à chaque
cycle par ouverture et fermeture des vannes V4, V1 et V3, V2.
Chua et al. (1999)
Wang et al. (2005)
Merci pour votre attention