Vous êtes sur la page 1sur 9

Collège National de Commerce de l' Académie d' Etudes Economiques de Moldova

Spécialité:Comptabilité

Projet:’’ La gastronomie FRANCAISE


DANS LE PATRIMOINE DE L’UNESCO’’

Réalisé par Roman Dorina, groupe CON-194


Évalué par Mirza Galina, professeure de français, degré supérieur

Chișinău 2020
Que est la gastronomie française?
 La gastronomie française est une “pratique
sociale coutumière destinée à célébrer les
moments les plus importants de la vie des
individus et des groupes” dit, dans un de ses
attendus, le comité intergouvernemental de
l’Unesco réuni à Nairobi classant “le repas
gastronomique des français” au patrimoine
immatériel mondial de l’humanité.
 Il ne sera pas inscrit sur la liste du
patrimoine “nécessitant une sauvegarde
urgente”, mais sur celle représentative du
patrimoine immatériel.
La gastronomie française, patrimoine
mondiale de l’humanité. Qu’est-ce que
cela représente pour la France ?
 C’est une bonne nouvelle pour la France mais
c’est une bonne nouvelle pour la diversité
culturelle mondiale dans son ensemble. C’est la
première fois qu’une pratique culinaire fait son
entrée au Panthéon de l’Unesco et rejoint ainsi
des disciplines comme la danse, le théâtre ou
encore la musique. Il y a de la fierté à ouvrir la
voie dans un domaine qui nous est cher.
D’autres candidatures suivent d’ailleurs. Les
Français sont très attachés à cet élément de la
culture et du patrimoine de notre pays. Quant
aux étrangers, c’est souvent à travers ce prisme
qu’ils nous perçoivent.  

La diversité
La cuisine française est généralement perçue en
dehors de la France à travers sa grande cuisine
servie dans des restaurants aux prix élevés. Cette
cuisine très raffinée a, la plupart du temps reçu
l’influence des cuisines régionales.
Traditionnellement, chaque région possède sa
propre cuisine. Même si des variantes locales
peuvent exister, on peut diviser la carte culinaire de
la France en quatre grandes aires régionales : le
Grand Ouest, le sud-ouest, le sud-est et le GrandEst.

Grand Ouest
 Le nord-ouest de la France se caractérise par
une influence significative de son littoral dans la
gastronomie locale. La mer fournit en effet la
matière première des plateaux de fruits de
mer et des poissons (bar, lotte, hareng), servis
dans les restaurants ou sur les tables familiales.
Alors que la Bretagne a développé une offre de
qualité en homards, en écrevisses et en moules,
la Normandie s'est spécialisée dans
les pétoncles et les soles.
 La cuisine du nord-ouest utilise le beurre,
la pomme et la crème, comme dans les moules
farcies aux amandes. L'agriculture de cette
région s'est beaucoup développée en raison de
son climat doux. La Normandie abrite ainsi un
grand nombre de pommiers, dont les fruits sont
aussi bien utilisés dans des plats que dans des
boissons alcoolisées comme le cidre ou
le calvados.

Sud-ouest
 La gastronomie de cette région se caractérise
progressivement durant l'époque moderne sur les bases,
des particularités des terroirs de la région et des produits
agricoles et habitudes nés des échanges internationaux qui
se développent à la suite de l'exploration du Monde par
les européens profitant notamment de la vocation
maritime de Bordeaux.
 Cette dernière est connue pour son vin, tout comme
l'ensemble du sud-ouest de la France. La cuisine de cette
région accommode bon nombre de produits issus de
la pêche, qu'elle soit maritime, dans le golfe de Gascogne,
fluviale, dans les Pyrénées ou à l'aide de pièges, dans
la Garonne. Les Pyrénées et le Massif central soutiennent
également l'élevage d'agneaux de qualité, tels que
l'« agneau de Barèges-Gavarnie » ou de l'Aveyron, ainsi
que des fromages de brebis.
 La cuisine du sud-ouest est également riche en viande
bovine (aubrac, salers, blonde d'Aquitaine, bœuf de
Chalosse, bazadaise et garonnaise), ainsi qu'en volaille
fermière (poulet, dindon, pigeon, chapon, oie et canard).
La cuisine de Gascogne et du Périgord, quant à elle, s'est
fait une spécialité
des pâtés, terrines, confits et magrets d'oie et de canard
gras. Cette région est ainsi très réputée pour sa production
de foie gras de ces volailles. Les pruneaux d'Agen et l'eau-
de-vie d'Armagnac sont également originaires de cette
région.

Sud-est
 Dans le Languedoc-Roussillon, se consomme tout autant
des huîtres de l'étang de Thau que des moules, en plus des
spécialités de poissons de Sète : la bourride, la tielle ou
la rouille de seiche. Les éleveurs producteurs fermiers de
la région du Haut-Languedoc transforment également les
cuisses des cochons de leurs élevage en jambon sec
(commercialisés accompagnés des signes distinctifs
« jambon fermier » et « jambon de montagne », car
censés être produits et transformés dans les fermes des
hauts plateaux et vallées de la Lozère). La
nature cévenole offre une grande variété de champignons,
châtaignes, baies, gibiers de toutes espèces, etc, et les
agriculteurs qui y vivent pourvoient le commerce en miels,
viande d'agneau, saucisses sèches, pâtés et fromages
fermiers. L'influence catalane peut être observée dans la
cuisine avec des plats comme la brandade, faite à partir
d'une purée de morue séchée et enveloppée dans des
feuilles de poirée. Les escargots sont nombreux et sont
préparés dans un style catalan connu sous le nom
de cargolade..

Nord-Est
 La Bourgogne est réputée pour ses vins. Le
brochet, la perche, le crabe de rivière,
les escargots, la volaille de Bresse, le bœuf
charolais, les groseilles, le cassis, le gâteau de
miel constituent les principaux ingrédients des
spécialités de la gastronomie locale à la fois de
la Bourgogne et de la Franche-Comté. La région
de Dijon est également renommée pour
sa moutarde de Dijon. La cuisine de Bourgogne
utilise beaucoup l'huile et notamment celle de
noix et de colza. Le Chaource et l'Époisses sont
des fromages produits dans des terroirs du nord
de la Bourgogne et du sud de la Champagne. La
région jurassienne produit quant à elle des
spécialités à base de viande fumée42. On y
trouve ainsi beaucoup de plats à base
de porc (lard et saucisse) et de bière43. Le gibier
occupe également une place de choix dans la
région en raison d'une réglementation de la
chasse particulièrement favorable.

Nord
 La cuisine du nord, marquée tant par des
influences picardes que flamandes, est
caractérisée par l'utilisation du beurre et de la
crème mais aussi des endives, de la pomme de
terre, du porc et de la bière. Dans cette partie
septentrionale de la France, agricole mais aussi
très industrielle, une tradition de culture du blé,
de la betterave sucrière et de la chicorée s'est
développée au cours des siècles. Parmi les plats
traditionnels, on trouve souvent des plats
longuement mijotés comme la carbonade
flamande, le potjevleesch ou le waterzooï.