Vous êtes sur la page 1sur 13

Sommaire :

1 Les conceptions de base et les principes de la planification stratégiques :....................................3


1.1 La conception de base :..........................................................................................................3
1.2 1.2. DEFINITION DE LA STRATEGIE :........................................................................................5
1.3 1.3. DEFINITION DE LA PLANIFICATION STRATEGIQUE :.........................................................5
2. Les limites de la planification stratégique..........................................................................................6
3. Objectifs de la planification stratégique :...........................................................................................7
4. Les processus de la planification stratégique :...................................................................................7
4.1. Diagnostic stratégique.................................................................................................................7
4.2. Plan stratégique...........................................................................................................................8
4.3. La planification opérationnelle :..................................................................................................8
a) Définir les ressources nécessaires :........................................................................................8
b) Identifier les compétences :...................................................................................................8
c) Définir l’organisation du travail :............................................................................................8
d) Mettre en place les outils de suivi :........................................................................................9
4.4-LA GESTION BUDGETAIRE :...........................................................................................................9
4.5-Le contrôle :.................................................................................................................................9
a) La fonction de correction :................................................................................................10
b) La fonction de vérification :..............................................................................................10
Y
Introduction 

Toute entreprise cherche à Maximiser les profits, C.-à-d. à améliorer à la fois sa


rentabilité financière et commerciale.

Survivre et être plus flexible sur le marché et aussi Assurer en permanence sa


croissance.

Or l’entreprise vie dans un environnement en perpétuel changement et qui lui impose


des contraintes :

Il y a une concurrence de plus en plus acharnée sur le marché qui fait évincer chaque
jour des entreprises.

Il y a des contraintes technologiques et commerciales qui imposent aux entreprises de


changer leurs méthodes et leurs systèmes de production et ainsi apporter des modifications ou
des changements au niveau de la gestion du personnel, des calcifications de la gestion des
effectifs.

Il y a aussi des crises économiques et financières.

Ainsi que des mutations sociales, culturelles et politiques.

Donc l’entreprise doit chercher à concilier ses objectifs là avec les évolutions qui leur
imposent son environnement ; c’est pourquoi il est nécessaire d’organiser sa action présente et
future, et quel est ce moyen qui va nous permettre d’anticiper les changements de
l’environnement et d’agir avec une certaine efficacité.

C’est la planification stratégique.


1 Les conceptions de base et les principes de la
planification stratégiques :

1.1 La conception de base :

Pour répondre à la question clé de savoir ce qu’est la planification stratégique, nous


chercherons d’abord à cerner la signification de deux concepts : la planification et la stratégie.
Qu’est-ce-que la planification ?

Plusieurs définitions existent sur cette notion. Quelques-unes sont présentées ci-
dessous pour nous permettre d’avoir une idée assez large sur le concept de la planification.

La planification est l’application rationnelle des connaissances humaines lorsqu’il


s’agit de prendre des décisions qui serviront de base à l’action de l’homme… Au cœur même
du sens de ce terme se trouve l’établissement de rapport entre les moyens et les fins, le but
étant d’atteindre les fins par l’usage le plus efficace des moyens.

Planifier, c’est se servir de son intelligence pour examiner les faits et les situations
dans leur réalité concrète et trouver le moyen de résoudre les problèmes.

Planifier, c’est organiser rationnellement les moyens disponibles en vue d’atteindre les
résultats précis dans une période de temps déterminée.

La planification est une démarche qui nous permet de tenir explicitement compte de la
futuriste de nos décisions d’aujourd’hui en vue d’un objectif à atteindre sur un horizon donné.

Si diverses que soient les formes qu’elle peut revêtir, la planification, a toujours
certains traits communs. On peut citer notamment qu’elle est tournée vers l’avenir, 19 qu’elle
comporte des choix, que l’action à entreprendre pour atteindre certains objectifs est organisée
chaque fois que c’est possible, de façon à suivre des voies déterminées ; ou lorsque ce n’est
pas possible de façon à limiter les conséquences éventuelles de l’action dont il s’agit.

On peut se résumer en notant que la planification est un processus qui consiste à


déterminer des objectifs précis et à mettre en œuvre les moyens propres à les atteindre dans
les délais prévus par une organisation administrative, technique etc.

Son objet essentiel est de fournir une voie des moyens au développement.

Il englobe ou prend en compte tour à tour :


- la définition des objectifs généraux du développement voulu ;

- l’analyse des contraintes existantes endogènes et exogènes ;

- la détermination d’une stratégie conduisant aux buts recherchés en considérant les


goulots d’étranglement ;

- l’adjonction d’objectifs spécifiques à cette stratégie en prenant soin de l’effort à


fournir pour atteindre les objectifs ;

- la prise de mesure de tous ordres au niveau de la structure compétente afin d’amener


les centres de décision à œuvrer pour la réalisation des actions prévues ;

- la vérification de la conformité des actions des centres de décisions avec les


prévisions

- et enfin, l’étude des écarts entre les résultats et les objectifs en vue de procéder aux
ajustements.

Notons également que dans toute définition de la planification, on retrouve toujours


deux notions essentielles :

- PREVOIR

- FIXER DES OBJECTIFS

Les deux notions sont indissociables pour qu’une planification soit utile.

En effet, la meilleure des prévisions d’avenir qui n’est pas traduite en objectifs et en plan
d’action laisse l’organisation fort démunie face aux actions à prendre et amène un
développement erratique ou alors une stagnation ;

- le meilleur des plans d’action qui ne se repose sur aucune prévision d’avenir est
extrêmement dangereux pour l’organisation puisqu’il peut faire fausse route par rapport à
l’évolution de l’environnement et des besoins ou attentes des bénéficiaires ;

Les deux notions sont donc essentielles à la qualité de la planification. Il convient de


signaler ici que, la prévision est l’une des quatre fonctions du management dont la
planification fait partie intégrante.

Les trois autres fonctions sont : l’organisation, la coordination et le contrôle.


Pour se rappeler facilement de ces quatre fonctions, on retient le mot POCC qui est
formé par les premières lettres de chacune d’elles.

1.2 1.2. DEFINITION DE LA STRATEGIE :

« Stratégie » est un terme emprunté à l’art militaire. Une stratégie est l’approche
adoptée dans le but de remporter une guerre et on a coutume de l’opposer à la tactique, autre
terme militaire qui désigne la façon de faire intervenir les forces armées sur le champ de
bataille. Une tactique vise à atteindre des objectifs plus immédiats et s’inscrit au moins en
principe, dans le cadre d’une stratégie plus vaste et à plus long terme.

1.3 1.3. DEFINITION DE LA PLANIFICATION STRATEGIQUE :


La planification stratégique est une démarche, un processus de réflexion continue,
dynamique avec des décisions à prendre, à appliquer (donc un respect des engagements) avec
des conséquences à court, moyen et long terme. C'est un ajustement institutionnel comprenant
un programme et des plans d'actions (mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel). C'est le
choix d'options de stratégies basées sur des diagnostics, des bilans ou mieux sur l'analyse
institutionnelle (d'une structure, d'une institution).

2. Les limites de la planification stratégique.

 La planification ne doit pas rester au stade de projet, elle doit trouver une application
pratique
 Le contexte économique imprévisible peut remettre en question le bien-fondé des
projets.
 La planification entraine une bureaucratie supplémentaire.
 La planification mobilise des hommes et des moyens matériels qu'il faut financer au
détriment de la production.
 La planification diminue l'initiative des personnes.
 La planification peut nuire à la flexibilité de l'entreprise à l'heure actuelle qui demande
une adaptation permanente des économies.
Limites de la Planification

 Risque d’erreur ;
 Est coûteuse ;
 Étouffe les initiatives ;
 Retarde l’action ;
 Peu flexible dans un environnement incertain et mouvant ;
 Accentue les différences de niveaux hiérarchiques ;

3. Objectifs de la planification stratégique :


La planification est un processus de réflexion collective et de négociation entre
dirigeant et managers. Elle permet une coordination collective en formalisant les
actions, les échéances et les résultats attendus. Elle constitue un instrument de prise de
décision, mais aussi de mise en oeuvre de la stratégie (plan marketing, plan financier,
plan de production...) :
Prévoir l’avenir et préparer l’adaptation et la cohérence de l’entreprise à l’évolution du
milieu socio-économique.

Orienter et coordonner les décisions destinées à permettre le développement et la


performance de l’entreprise.

Contribuer à la motivation des équipes de travail ainsi que leur implication.


L'objectif de la planification stratégique est de fixer les objectifs globaux pour votre
entreprise et d'élaborer un plan pour les atteindre. Cela implique de prendre du recul
par rapport à vos opérations quotidiennes et vous demander dans quelle direction se
dirige votre entreprise et quelles devraient être ses priorités.

Les processus de la planification stratégique

4. Les processus de la planification stratégique :


4.1. Diagnostic stratégique : est opération qui aide l’entreprise à se pencher sur les
éléments internes et externes qui peuvent impacter ou avoir une certaine influence sur
son activité.

Ses forces et sa faiblesse remontées par le diagnostic interne de l’entreprise

Les menaces et les opportunités remontées par le diagnostic externe de l’environnement de


marche

Exemple : Mercedes-Benz

Forces :

Forte image de marque

Leader sur le marché d’automobile

Design, qualité et longévité

Faiblesse :

Couts de production sont élevés


La fixation du prix

Cout de la maintenance du véhicule

Menaces :

Cooccurrence directe

Règlementation peu favorable

Design périodique

Opportunités :

Favorise la vente des modelés hybrides

Nouveaux fournisseurs

Nouvelle technologie

4.2. Plan stratégique :

Une fois le diagnostic stratégique est établi, la deuxième étape consiste à élaborer un projet
c’est à dire, une synthèse des choix fondamentaux pour les années à venir.

4.3. La planification opérationnelle :

La planification d’un projet consiste à le découper en tâches unitaires, pouvant dépendre les
unes des autres, et à les ordonnancer de façon à obtenir un planning de réalisation. La
réalisation et le pilotage du projet en lui-même nécessite alors la prise en compte de
paramètres supplémentaires comme les charges, les coûts, les compétences et les ressources
nécessaires. C’est pour fixer le cadre d’exécution du projet que nous allons décrire
différentes étapes de planification opérationnelle.

a) Définir les ressources nécessaires :

Parmi les premières étapes de la planification opérationnelle, il va falloir déterminer les


ressources humaines et financières qui seront nécessaires au projet. Dans les deux cas, il
conviendra de s’assurer de leurs disponibilités à une date définie, de façon à anticiper tout
dérapage possible.
b) Identifier les compétences :

L’identification des compétences nécessaires est tout naturellement un élément déterminant. Il


est courant que les développeurs correspondent globalement au profil demandé, mais qu’il
subsiste certaines lacunes, soit parce que la compétence demandée est rare, soit tout
simplement parce qu’elle est très demandée et donc peu disponible.

De même, une compétence manquante peut nécessiter le recrutement d’une ou de plusieurs


personnes. C’est très important d’anticiper ce besoin, car le processus de recrutement peut être
long et s’étaler sur plusieurs mois, surtout pour une compétence rare.

c) Définir l’organisation du travail :

L’équipe constituée, il faut répartir les rôles et le travail pour la réalisation des tâches
initialement planifiées. Les groupes ou les équipes doivent être constitués et le travail partagé.

Chaque membre de l’équipe doit parfaitement savoir quel est son rôle dans le projet, quelles
sont ses responsabilités. De la même façon, chacun verra ses objectifs clairement établis.

d) Mettre en place les outils de suivi :

Les différents outils de communication et de coordination doivent être mis en place. Chacun
doit pouvoir obtenir rapidement une vision claire de sa propre progression et de l’avancement
du projet en général. Les outils de coordination, de communication et de suivi sont mis à
disposition de l’équipe et des instances dirigeantes.

Une bonne communication est nécessaire auprès de chaque collaborateur de façon à former
une communauté soudée et efficace.
4.4-LA GESTION BUDGETAIRE :

La gestion budgétaire désigne le fait de planifier, à plus ou moins long terme, les recettes et
les dépenses prévues sur une période. La gestion budgétaire repose sur trois concepts : la
prévision, la budgétisation et le contrôle budgétaire. Le premier consiste à prendre en compte
certaines données historiques afin de mettre en œuvre un plan global du budget pour les mois
ou années à venir. Le second, à établir un rapport entre les objectifs espérés et les moyens mis
à disposition pour les accomplir. Le troisième enfin, à fixer des critères qui permettent de
déterminer si les objectifs ont été atteints ou non. Ce dernier concept consiste principalement
à comparer les dépenses et recettes budgétées aux dépenses et recettes réelles.

Qui élabore les budgets ?

Le contrôleur de gestion est un acteur important pour le bon déroulement du processus


budgétaire. Il participe à l'élaboration des budgets et en assure le suivi durant la période
d'exploitation retenu. (Généralement un an, mais quelque fois plus).

Le processus budgétaire implique tous les chefs de services. Ils sont garant des prévisions
d'activité et de charges qu'ils remettent au contrôleur de gestion.

4.5-Le contrôle :
Le contrôle est la dernière phase de la planification stratégique, elle peut passer par plusieurs
formes :

a) La fonction de correction :

Elle porte sur le résultat, l’efficacité de ressources allouées et l’efficacité des taches.
b) La fonction de vérification :

Il s’agit d’atteindre le résultat voulu, lorsque ct inévitable ; il faut réviser les objectif
fixes.

Conclusion

Généralement, les plans stratégiques à long terme couvrent des périodes de trois,
cinq ou même dix ans. Outre les facteurs internes de mise en œuvre du plan stratégique, il
existe toujours des facteurs imprévisibles comme des changements dans le contexte qui, eux
aussi, auront une influence sur la réussite du plan.

Pour actualiser le plan stratégique à long terme, il est recommandé d’évaluer les
performances du plan sur une base annuelle en se focalisant sur les questions suivantes :

Est-ce que nous sommes encore sur la bonne voie ? Qu’est-ce qui a été atteint ou pas (cf.
indicateurs dans le cadre logique ou indicateurs de progrès dans le plan opérationnel) ?
Quelles sont les raisons pour les déviations du plan stratégique ? Faut-il formuler des mesures
correctives ?

Y-a-t-il des changements dans l’environnement interne et externe depuis la dernière analyse
FFOM ? Faut-il ajuster le plan stratégique pour répondre à ces développements récents ? Les
choix stratégiques faits, sont-ils encore toujours valables dans le contexte actuel ?
Webographie

https://www.kezakoo.com/la-planification-strategique
https://economie-for-all.blogspot.com/les-limites-de-la-
planification.html
https://www.nutcache.com/fr/blog/etapes-de-planification-
operationnelle/