Vous êtes sur la page 1sur 8

Les obligations des contribuables relevant des CDI

Le régime d’imposition détermine les obligations fiscales et comptables des contribuables.

I/ Les obligations déclaratives :

La déclaration d’existence :

Les nouveaux contribuables doivent souscrire auprès du centre des impôts dont ils
dépendent, une déclaration d’existence dans les trente (30) jours du commencement de
leurs activités professionnelles, dont le modèle est fourni par l’administration fiscale.

Les déclarations à produire au cours de l’exercice de l’activité :

A-En matière d’impôts directs :

1-Impôt sur le Revenu Global (Personnes physiques et sociétés de personnes) :

1-1 Déclarations spéciales :

a) Au titre du bénéfice industriel et commercial(BIC) :

a-1) Régime simplifié :

Les contribuables dépendant de cette catégorie sont tenus de souscrire avant le 1er
avril de chaque année une déclaration spéciale du montant de leur bénéfice imposable de
l'année ou de l'exercice précédent.

Si l’entreprise a été déficitaire, la déclaration du montant du déficit est produite dans les
mêmes conditions.

L'imprimé de la déclaration est fourni par l'administration fiscale.

a-2) régime du réel :

Les contribuables concernés sont tenus de souscrire avant le premier avril de chaque
année une déclaration spéciale série GN°11 du montant de leur bénéfice net de l'année ou
de l'exercice précédent.

b) Au titre du bénéfice non commercial (BNC)/ régime de la déclaration


contrôlée :

Les contribuables soumis au régime de la déclaration contrôlée sont tenus de


souscrire, avant le 1er avril de chaque année, une déclaration spéciale série GN°13
mentionnant le montant exact de leur bénéfice net appuyé de toutes les justifications
nécessaires.
NB : Les contribuables relevant des centres des impôts sont soumis à une taxation provisoire
au taux proportionnel de 10% en matière d’IRG. Le montant de cette taxation est déclaré et
payé auprès du receveur du centre des impôts territorialement compétent au moyen des
déclarations spéciales prévues par la législation fiscale.

c) Au titre de l’IRG /Traitements et salaires :

1-1) Déclaration annuelle :

Les entreprises qui versent des salaires, traitements ou émoluments sont tenues
de produire la déclaration annuelle des salaires série G N° 29 fournie par l’administration
fiscale avant le 1er Avril de chaque année.

1-2 Déclaration mensuelle :

Les salaires versés au titre d’un mois doivent faire l’objet d’une déclaration G
N°50 au plus tard le 20 du mois suivant celui au cours duquel les salaires ont été versés.

1-3 Déclaration globale des Revenus :

Les contribuables relevant des centres des impôts doivent souscrire avant le 1er avril
de chaque année une déclaration annuelle série G N° 01.

Il est signalé que les contribuables qui, à l’occasion de l’exercice de leur profession,
versent à des tiers ne faisant pas partie de leur personnel salarié, des commissions,
courtages, ristournes, honoraires et autres rémunérations, doivent déclarer ces sommes sur
un état faisant ressortir :

- d’une part, les noms, prénoms, raison sociale et adresse des bénéficiaires ;

- et d’autre part, le montant des sommes perçues par chaque bénéficiaire.

Cet état doit être annexé à la déclaration annuelle de résultat

Les employeurs et débirentiers relevant du régime simplifié et ceux du régime de la


déclaration contrôlée qui perçoivent des bénéfices non commerciaux sont soumis au mode
de paiement trimestriel en matière d’IRG/Salaire.

2) Impôt sur les bénéfices des sociétés (sociétés de capitaux et les sociétés ayant
opté pour l’IBS):

Les sociétés relevant des CDI sont tenues de souscrire une déclaration annuelle série G
N°04 au plus tard le 30 avril suivant l’exercice au cours duquel les bénéfices ont été réalisés.
Elle doit être déposée auprès du receveur du CDI.

En ce qui concerne les entreprises dotées d’une assemblée devant approuver les comptes, la
déclaration fiscale souscrite (bilan) doit être provisoire et ces entreprises pourront au plus
tard dans les vingt et un (21) jours qui suivent l’expiration du délai pour la tenue de
l’assemblée souscrire une déclaration rectificative (définitive).
3) Taxe sur l’activité professionnelle :

a- Déclaration mensuelle :

Les personnes physiques ou morales relevant respectivement de l’IRG/BIC réel et de l’IBS,


et exerçant les activités d’achat revente ou de prestation de services sont tenues de
souscrire et de déposer leurs déclarations auprès du receveur du CDI dans les vingt (20)
premiers jours du mois qui suit le mois civil au cours duquel leur chiffres d’affaires ont été
réalisés.
b- Déclaration trimestrielle :

Cette déclaration doit être souscrite par :


 Les contribuables soumis au régime simplifié ;

 Les contribuables soumis au régime de la déclaration contrôlée qui perçoivent des


bénéfices non commerciaux.

La déclaration trimestrielle doit être souscrite et déposée auprès du receveur du CDI dans les
vingt (20) premiers jours du mois qui suit le trimestre civil au cours duquel le chiffre
d'affaires ou les recettes professionnelles ont été réalisés.

c) Déclaration annuelle :

Les contribuables sont tenus de souscrire, selon le cas, avant le 1er avril de chaque année,
pour ceux relevant de l’IRG et au plus tard, le 30 avril pour les sociétés soumises à l’IBS,
une déclaration du montant du chiffre d'affaires ou des recettes professionnelles brutes de la
période soumise à taxation.

La déclaration doit faire apparaître distinctement la fraction du chiffre d'affaires susceptible


de subir une réfaction.

B- En matière de Taxe sur la valeur ajoutée (TVA):

1-déclaration mensuelle:

Les contribuables doivent produire, dans les vingt (20) premiers jours de chaque mois,
une déclaration (série GN°50) conforme au modèle fourni par l'administration et un relevé
indiquant leur chiffre d’affaires, auprès du CDI du ressort duquel est situé leur siège ou leur
principal établissement.

2-déclaration trimestrielle:

Les contribuables soumis à l’imposition d’après le régime simplifié, et ceux soumis au


régime de la déclaration contrôlée qui perçoivent des bénéfices non commerciaux sont tenus
de souscrire leur déclaration et de s’acquitter trimestriellement de la taxe exigible dans les
vingt (20) premiers jours du mois suivant le trimestre civil.
II/ Les obligations de paiement :
1-En matière d’impôts directs :
1-1) Impôt sur le Revenu Global (Personnes physiques et sociétés de
personnes) :
a- La taxation provisoire :

Les contribuables relevant des CDI sont soumis à une taxation provisoire au taux
proportionnel de 10% sur les revenus nets réalisés par eux. Cette taxation constitue un
crédit d'impôt qui s'impute sur l'imposition définitive.

Il est précisé, par ailleurs, que la taxation provisoire ainsi instituée s'applique sur la
fraction du revenu supérieure à 120.000 DA.

b- Le régime des acomptes provisionnels :

Pour les contribuables non salariés qui figurent dans le rôle de l’exercice précédent pour
une somme excédant 1500 DA, l'impôt sur le revenu donne lieu à deux (2) versements
d'acomptes du 15 Février au 15 Mars et du 15 Mai au 15 juin de l'année suivant celle au
cours de laquelle sont réalisés les bénéfices ou revenus, servant de base au calcul de l'impôt.

Le montant de chaque acompte est égal à 30 % des cotisations mises à la charge du


contribuable dans les rôles concernant la dernière année au titre de laquelle il a été imposé.

Le solde de liquidation est exigible le premier jour du troisième mois suivant celui de la
mise en recouvrement du rôle.

C-La retenue à la source :

Les salaires versés aux employés sont soumis à une retenue à la source de l’IRG suivant
le barème progressif prévu par l’article 104 du CID.

1-2) Impôt sur les bénéfices des sociétés ( sociétés de capitaux et sociétés ayant
opté pour l’IBS):

Les sociétés soumises à l’IBS sont tenues de verser à la caisse du receveur du CDI, trois
(03) acomptes provisionnels égal chacun à 30% de l’impôt afférent au bénéfice du dernier
exercice clos ou à la dernière période d’imposition.
Le montant de cet acompte est régularisé sur la base des résultats du dernier exercice ou
de la période d'imposition lors du versement du prochain acompte.

Ces acomptes sont versés au moyen de la déclaration série G n° 50 selon les délais
suivants:

 premier acompte : du 15 février au 15 mars;


 deuxième acompte : du 15 mai au 15 juin;
 troisième acompte : du 15 octobre au 15 novembre;
 solde de liquidation : au plus tard le jour de la remise de la déclaration annuelle, soit
le 30 avril.
En ce qui concerne les entreprises nouvellement créées, chaque acompte est égal à 30%
de l'impôt calculé sur le produit évalué à 5% du capital social appelé.

1-3) Taxe sur l’activité professionnelle :

a-Versements spontanés :

Vous êtes tenu d'acquitter le montant de la TAP au moment où vous déposez votre
déclaration GN°50. Les versements spontanés s'effectuent suivant une périodicité mensuelle
ou trimestrielle.

b-Régime des acomptes provisionnels :


Les contribuables, ayant exercé depuis au moins une année, peuvent être autorisées sur
leur demande, à déclarer et de s’acquitter de la TAP d’après le régime des acomptes
prévisionnels.

La demande doit être adressée au chef de service principal gestion du CDI avant le 1er avril
de l’année considérée. L’option pour ce régime est valable pour l’année entière. Elle, est sauf
cession ou cessation, renouvelée par tacite reconduction.

Chaque versement mensuel ou trimestriel égal selon le cas, au 1/12 ou au 1/4 du montant
de la taxe afférente à l'activité imposable du dernier exercice pour lequel le délai de dépôt de
la déclaration prévue à l'article 224 du CID est expiré.

Le versement se fait au moyen d’un bordereau-avis de versement sur lequel est portée la
mention « option pour le régime des acomptes provisionnels »

La taxe est liquidée par le contribuable et les droits correspondants sont, sous déduction des
acomptes déjà réglés, versés sans avertissement, au plus tard dans le mois qui suit la clôture
de l'exercice.

Pour les activités de transport, de banques et d’assurances, la taxe est liquidée dans les
vingt (20) premiers jours suivant le délai de souscription de la déclaration annuelle.

Les unités des entreprises de bâtiments et de travaux publics et les unités des entreprises de
transports sont autorisées, quelque soit le montant de leur chiffre d'affaires, à effectuer les
versements dus, durant les vingt (20) premiers jours du mois qui suit le trimestre civil au
cours duquel le chiffre d'affaires a été encaissé ou réalisé.

NB :
Le bénéfice des réfactions en matière de TAP est limité aux seules opérations réalisées par
des moyens de paiement autres que l’espèce.
2- en matière de Taxe sur la valeur ajoutée (TVA):

a-Versements spontanés :

Vous êtes tenu d'acquitter la TVA au moment où vous déposez votre déclaration série
GN°50.

b-Régime des acomptes provisionnels :

Il vous est donné la faculté d’opter pour le régime des acomptes provisionnels en matière de
TVA, sous réserve de remplir les conditions suivantes :

 de posséder une installation permanente en Algérie ;


 d’exercer l’activité depuis au moins six (06) mois ;
 de formuler l’option et de l’adresser, avant le 1er février de l’année, au chef de
service principal de gestion du CDI.
L’option pour ce régime est valable pour l’année entière. Elle est, sauf cession ou cessation,
renouvelée par tacite reconduction.

Les redevables ayant opté pour ce régime doivent :

 déposer mensuellement une déclaration série G N° 50, faisant ressortir


distinctement, pour chaque taux, un chiffre d’affaires égal au douzième (1/12) de
celui réalisé l’année précédente, déduction faite, de la taxe grevant les éléments du
prix de l'opération imposable.
 s’acquitter s’il y a lieu avant le 25 avril, du complément de taxes, résultant de la
comparaison des droits effectivement dus et des acomptes versés.

En cas d’excédent de versement d’acomptes, celui-ci est soit imputé sur les acomptes
exigibles ultérieurement, soit remboursé si le redevable a cessé d’être assujetti à la TVA.

Remarque :

Il importe de signaler que la loi de finances pour l’année 2009 a introduit une disposition
fiscale énonçant l’obligation de paiement des impôts et taxes de toute nature par des
moyens autres que l’espèce lorsque les montants dus excédent des sommes fixées par arrêté
du Ministère chargé des Finances.

II/ Les obligations comptables :


1-1) Impôt sur le Revenu Global (Personnes physiques et sociétés de
personnes) :
a. Bénéfices industriel et commercial(BIC) :
a-1) Régime simplifié :

Les contribuables soumis au régime simplifié, doivent fournir aux lieu et place les
documents prévus à l'article 152 du CID:
 Un bilan abrégé;
 Un compte simplifié de leur résultat fiscal faisant apparaître le bénéfice brut
ainsi que les frais et charges;
 Un tableau des amortissements ;
 Le relevé des provisions;
 Un tableau de variation des stocks.

Les tableaux ci –dessus sont fournis par l'administration fiscale.

a-2) Régime du réel :

Les contribuables relevant du régime réel d’imposition doivent tenir une comptabilité
régulière conformément aux prescriptions de l'article 152 du CID . Ils sont tenus de la
présenter, le cas échéant à toute réquisition des agents de l'administration fiscale
conformément à la réglementation en vigueur.

b) Bénéfice non commercial (BNC)/ régime de la déclaration contrôlée :

Les contribuables soumis au régime de la déclaration contrôlée doivent tenir un livre-journal


côté et paraphé par le chef de centre des impôts de leur circonscription et servi au jour le
jour, sans blanc ni rature, qui retrace le détail de leurs recettes et de leurs dépenses
professionnelles

Impôt sur les bénéfices des sociétés (les sociétés de capitaux et les sociétés
ayant opté pour l’IBS):

Les sociétés relevant de l’impôt sur les bénéfices des sociétés doivent :

 Tenir une comptabilité conformément aux lois et règlements en vigueur. Si elle est
tenue en langue étrangère admise, une traduction certifiée par un traducteur agréé
doit être présentée à toute réquisition de l'inspecteur.
 fournir, en même temps que la déclaration dont la production est prévue à l'article
151 du CID, sur les imprimés établis et fournis par l'administration :

 les extraits de comptes des opérations comptables tels qu'ils sont fixés par
les lois et règlements en vigueur et notamment un résumé de leur compte
de résultats ;
 une copie du bilan ;
 le relevé par nature des frais généraux ;
 relevé des amortissements et provisions avec indication de leur objet;
 un état des résultats permettant de déterminer le bénéfice imposable;
 un relevé des versements en matière de taxe sur l'activité professionnelle.
 un relevé détaillé des acomptes versés au titre de l'impôt sur les
bénéfices des sociétés.

 présenter, à toute réquisition de l'inspecteur, tous documents comptables,


inventaires, copies de lettres, pièces de recettes et de dépenses, de nature à justifier
l'exactitude des résultats indiqués dans la déclaration.
 un état comportant l'indication de l'affectation de chacune des voitures de tourisme
ayant figuré à leur actif ou dont l'entreprise a assumé les frais au cours de cet
exercice.
 inscrire en comptabilité, sous une forme explicite, la nature et la valeur des
avantages en nature accordés à leur personnel.
 Joindre à la déclaration rectificative les documents en leur forme réglementaire, qui
fondent la rectification, notamment le procès verbal de l’assemblée et le rapport du
commissaire aux comptes.