Vous êtes sur la page 1sur 3

Quels sont les points clés de l'étude

de marché ?
L’étude de marché doit aborder quatre grands thèmes : le marché, les clients, la
concurrence et l’environnement. Ces informations vous permettront de valider ou peut-
être de réajuster votre offre et votre positionnement. 

Bien sûr, les conseils que nous vous donnons ici devront sans doute être adaptés aux
spécificités de votre projet. Et les nombreuses ressources que vous pourrez trouver sur
Internet, par exemple sur la base de données Prisme gagneront toujours à être
complétées par une enquête sur le terrain . 

Définissez votre marché

Première étape, vous devez rechercher des informations sur votre marché. Ce marché
est-il en croissance, en déclin ? Quelle est sa taille ? Est-ce un marché local, national,
international ? Combien d’entreprises se partagent-elles actuellement ce marché, quelle
est leur taille, quels sont leur profil, leur chiffre d’affaires moyen ? Il s’agit ici non
seulement de recueillir des chiffres, mais aussi de les analyser dans la perspective de
votre projet.

Apprenez à connaître vos clients

Vous devez évidemment cibler au mieux les clients à qui vous allez vendre votre produit
ou service. Qui a besoin de cette nouvelle offre ? S’agit-il de professionnels, de
particuliers, de collectivités ? Combien de clients pouvez-vous espérer ? Où se
trouvent-ils ? Quelles sont leurs habitudes d’achat ? Combien sont-ils prêts à dépenser
pour ce produit ou service ?

Étudiez vos fournisseurs potentiels 

En premier lieu, il vous faudra identifier vos fournisseurs. Qui sont les fournisseurs sur
votre marché ? Quelle est leur santé financière ? Quels sont les plus reconnus pour leur
sérieux ? Il est ensuite toujours utile de contacter plusieurs d’entre eux et de comparer :
leurs prix, leurs délais de livraison, leurs services (formation, après-vente…), leurs
conditions d’achat et de règlement. Ces éléments vous aideront plus tard à faire vos
prévisions financières.
Identifiez votre concurrence

Aussi innovante soit-elle, une nouvelle offre a toutes les chances d’avoir au moins un
concurrent direct ou indirect. Il vous faudra donc déterminer qui sont vos concurrents
actuels ou potentiels. Quelles entreprises proposent une offre qui répond aux mêmes
besoins, même sous une forme différente de la vôtre ? À quel prix ? Avec quel mode de
distribution ? Leur offre est-elle un succès ? Pourquoi ? Où sont-ils implantés ? Toutes
ces informations vous aideront à vous différencier d’eux, à construire votre “avantage
concurrentiel” et donc une offre commercialement attractive pour vos clients. 

Explorez l’environnement de votre marché 

Y a-t-il des innovations technologiques qui peuvent changer la donne à court terme ? Le
cadre réglementaire ou législatif de votre future activité est-il susceptible de changer ?
Existe-t-il des aides spécifiques à cette activité ? Qui sont les acteurs qui contribuent à
l’organisation de ce marché : les fournisseurs, les organismes et associations
professionnelles, les sous-traitants, les grossistes… ? Il s’agit ici d’identifier les
opportunités et les menaces qui peuvent impacter votre futur marché. 

Identifiez la meilleure zone d’implantation  

• Choisir le meilleur territoire


 Les CCI de France mettent à disposition une application à la fois expérimentale et
inédite. Elle rassemble des jeux de données relatives à la vie des territoires – qu’il
s’agisse, notamment, du taux de création d’entreprise ou de la densité des
infrastructures, du nombre d’écoles ou de pôles de compétitivité – pour vous aider à
choisir le plus adapté à votre projet. 
Consultez le site data.cci.fr 
• Définir sur votre territoire la meilleure zone de chalandise
 Si vous souhaitez exercer une activité de commerce comme la restauration rapide, qui
exige de trouver une vitrine attractive dans un lieu de fort passage, la précision du choix
de votre implantation sera capitale pour la réussite de votre projet. Pour les projets
commerciaux, au cours de votre étude de marché, vous devrez donc évaluer le
potentiel de votre future zone de chalandise. 
L’Insee met gratuitement à votre disposition un outil d’étude d’implantation : ODIL (outil
d’aide au diagnostic d’implantation locale). 
ODIL vous permet de collecter des informations économiques, démographiques et
sociologiques concernant la zone de chalandise sur laquelle vous envisagez de vous
implanter. La première étape de l’utilisation d’ODIL consiste à sélectionner une ou
plusieurs activités ainsi que des produits associés. Par exemple, si vous souhaitez
ouvrir un commerce de détail de meubles de cuisine, vous choisirez l’activité
“Commerce de détail de meubles” et le produit “Mobilier de cuisine et de salle de
bains”. 
Une liste des activités couvertes par ODIL est disponible sur le site de l’INSEE.
 Il est possible d’obtenir des données sur la France métropolitaine ainsi que sur les
départements d’outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion).
Après avoir sélectionné votre activité et votre produit, vous accédez à la sélection
géographique. ODIL permet de collecter des statistiques sur trois niveaux
géographiques :
– la commune d’implantation,
– le cœur de cible,
– la zone d’influence.